Perry

Chine-Japon : dégradation spéctaculaire des relations.

Recommended Posts

Je pense que créer un nouveau fil s'impose afin de suivre la situation qui semble échapper à nombre de médias occidentaux.

La situation des tensions géostratégiques entre le Japon et la Chine qui concerne les réserves halieutiques, minières, gazières, pétrolières en mer de Chine et du Japon qui restaient en filigrane ces derniers mois semble prendre une nouvelle tournure ces derniers jours.

Pour resituer le débat.

La Chine, compense un sentiment d'infériorité hérité des guerres coloniales (guerre de l'Opium) et de l'invasion Japonaise.

La Chine profite d'une position de puissance due à sa croissance économique pour développer une armée d'un format qui tend à équivaloir l'armée des Etats-Unis.

Pour ce faire, le Comité Central du Parti Communiste Chinois met en oeuvre un plan pluridécennal de développement dont la partie militaire implique de prendre l'ascendant stratégique sur la région Asie-Pacifique par le bais de la méthode dite du "Collier de Perles" :

Les eaux territoriales entre la Chine et le Japon sont potentiellement très riches. Plusieurs archipels de petites îles insignifiantes mais aux eaux probablement très riches sont disputés par les deux nations. Certains des ces archipels ont d'ailleurs été conquis durant la guerre de Chine au moment de la deuxième guerre mondiale.

L'image des Japonais est très dégradée en Chine. Leur comportement fut extrêmement cruel envers les Chinois durant l'invasion. L'histoire de l'Unité 731 est assez peu connue mais mérite que l'on s'y attarde pour comprendre une partie du sentiment hostile de l'homme de la rue Chinois vis à vis du Japon :

L'Unité 731 fut un camp secret installé par les Japonais en Mandchourie. Il y fut mené sous couvert d'expérimentation d'armement Biologique et Chimique des atrocités d'une rare barbarie :

On aurait tord de sous-estimer le désir de revanche voire de vengeance qui imprègne la société Chinoise.

Aujourd'hui, ce n'est plus un secret, l'économie Japonaise est mal en point. Depuis la catastrophe de Fukushima et l'arrêt de plusieurs réacteurs, le Japon est en déficit énergétique majeur et se trouve en état de faiblesse. Des négociations sont menées pour de la fourniture énergétique avec la Chine, la Corée du Sud et la Russie. Négociations dans lesquelles le Japon n'est actuellement pas en position de force.

Ensuite, pour compliquer les choses, le Japon ne pouvant être puissance nucléaire pour des raisons historiques se trouve sous le parapluie Américain. Les tensions actuelles sont aussi pour la Chine une manière de tester la diplomatie Américaine.

Les dirigeants Chinois sont des pragmatiques mais les débordements observés sur le sol Chinois ces derniers jours sont quand même inquiétants.

Salon de coiffure Chinois : "Interdit aux Chiens et aux Japonais" :

Image IPB

"Les visiteurs Japonais ne sont pas les bienvenus dans notre hôtel" :

Image IPB

Concessionnaire AUDI en Chine "Nous tuerons chaque Japonais même si nous devons y laisser la vie, la pauvreté ne nous empêchera pas de réclamer les îles Diaoyu" :

Image IPB

Magasin de vêtements dans un Centre Commercial : Le magasin Pattad défend la souveraineté Chinoise sur les îles Diaoyu - 15% de remise aux clients qui crieront "Les îles Diaoyu appartiennent à la Chine" et 20% de remise aux clients qui crieront "Le Japon appartient aussi à la Chine" :

Image IPB

Supermarché Chinois : "Les Diaoyu sont Chinoises" :

Image IPB

Manifestations de rue :

Image IPB

Emeutiers cassant un magasin japonais :

Image IPB

Pour désamorcer les mécontentements, certaines enseignes "Japonaises" affirment leur patriotisme Chinois :

Image IPB

Enseignes Japonaises vandalisées (Chine) :

Image IPB

Manifestation anti-japonaise :

Image IPB

Voiture japonaise vandalisée :

Image IPB

Voitures japonaises vandalisées :

Image IPB

Emeutes qui dégénèrent – magasin japonais incendié :

Image IPB

Manifestations :

Image IPB

En marge des manifestations :

Image IPB

Les émeutiers rentabilisent leur petite virée :

Image IPB

Propriétaires de voitures japonaises : demi-tour où vos voitures seront vandalisées :

Image IPB

Manifestations :

Image IPB

Une femme essaie de protéger sa voiture de marque japonaise des casseurs :

Image IPB

Commerce Japonais incendié :

Image IPB

Sans commentaire :

http://i.imgur.com/dSmVy.jpg

Les îles Diaoyu appartiennent à la Chine ! Japonais, partez-en !

http://i.imgur.com/7odsr.jpg

Un femme chinoise en pleurs vient de se faire détruire son véhicule (de marque japonaise) par des émeutiers :

http://i.imgur.com/nzeqV.jpg

Voiture japonaise en feu et bannières hostiles :

http://i.imgur.com/Zsv5n.jpg

Concessionnaire Toyota en feu :

http://i.imgur.com/DLLe1.jpg

Manifestations :

http://i.imgur.com/n6WKM.jpg

Manifestations :

http://i.imgur.com/ciUpT.jpg

Ici le propriétaire cache le logo de sa voiture japonaise avec des stickers, il s’excuse d’avoir fait une erreur et n’achètera plus jamais rien de japonais :

http://i.imgur.com/2IgA1.jpg

Véhicules de marques japonaises vandalisés dans un parking :

http://i.imgur.com/fJxhM.jpg

La réponse Japonaise :

Après les violences anti-japonaises survenues en Chine depuis samedi à propos des îles Diaoyu-Senkaku, Panasonic a suspendu la production dans deux de ses usines et fermé provisoirement un troisième site. Canon en fait autant pour trois de ses quatre principales usines.

La société japonaise Panasonic a suspendu la production dans deux de ses usines en Chine et a provisoirement fermé un troisième site, victimes des violences antijaponaises survenues en Chine depuis samedi.

Les deux usines où la production a été interrompue recommenceront à fonctionner après évaluation des dégâts. Une troisième usine a été fermée jusqu'à mardi en raison d'opérations de « sabotage » de la part d'employés chinois, a dit un porte-parole de Panasonic basé à Tokyo, Atsushi Hinoki.

Des manifestations d'une rare ampleur on en effet secoué la Chine durant le week-end. L'objet du litige est un archipel de quelques îles en mer de Chine orientale, appelées Senkaku par le Japon et Diaoyu par la Chine. Cet archipel, dont les fonds marins recèleraient du pétrole et du gaz, est également revendiqué par Taiwan. La décision, au début de cette semaine, du gouvernement japonais d'acheter ces îles à leur propriétaire privé et donc de les nationaliser, a provoqué une réaction très vigoureuse de Pékin qui a envoyé plusieurs navires patrouiller pendant quelques heures autour de l'archipel pour marquer son appartenance à la Chine.

Canon, une autre société japonaise spécialisée dans les technologies de l'image, a décidé d'interrompre le travail lundi et mardi dans trois de ses quatre principales usines en Chine, par mesure de sécurité pour son personnel, a indiqué un porte-parole de la société cité par l'agence Dow Jones. Le groupe publiera un communiqué plus tard lundi sur la situation de ses usines en Chine.

Exaspération :

A Pékin, Qingdao, Shenzhen ou encore Shanghai, des manifestations ont rassemblé samedi et dimanche une population décidée à faire entendre son exaspération. A Pékin, plus d'un millier de personnes se sont massées devant l'ambassade du Japon, certaines jetant des oeufs ou des bouteilles en plastique. A Shenzhen, les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau pour repousser une foule de plusieurs milliers de personnes.

A Qingdao, un début d'incendie a été constaté dans une usine Panasonic.Et un concessionnaire Toyota a été pris pour cible. Au total, l'agence de presse japonaise Kyodo estime à 40.000 le nombre de personnes qui ont manifesté contre le Japon. Ce qui a fait dire à l'artiste dissident Ai Weiwei que le peuple chinois peut « remercier le Japon » car il lui donne une opportunité inédite de manifester, dans un pays où les attroupements sont interdits.

Lundi, Pékin agitait le spectre d'éventuelles sanctions commerciales contre Tokyo. « Le Japon serait-il prêt à de nouveau perdre 10 ans, voire même de reculer de 20 ans? », a menacé le Quotidien du Peuple, en faisant référence à la triple crise boursière, immobilière et bancaire que le Japon a connue au cours des années 1990 et qui avait débouché sur une « décennie perdue ».

Share this post


Link to post
Share on other sites

Taxer les produits chinois ?

Je ne sais pas si c'est possible pour un pays de nos jours, sans impacter son économie et le niveau de vie de sa population.

Les chinois font tellement tout sur terre, que la majorité des produits que l'on achète aujourd'hui ne se font plus qu'en chine.

A titre perso, j'ai bossé dans le vente de matos TV-Hifi, d'équipements auto, ou matériel blanc (cuisinière, lave-linge, etc...). Et dans pas mal de domaines, tous les fabriquants non chinois ont disparue depuis un moment. Il y a encore 4 ou 5 ans, les gens avaient encore un tout petit peu le choix, mais maintenant, c'est fini. C'est chinois ou rien.

Pour ça qu'en Europe, ils parlent beaucoup de taxer les produits chinois depuis des années, mais ne le feront jamais. Car aujourd'hui, c'est devenue impossible.

Il fallait fare ça il y a 6 ou 7ans. Maintenant c'est trop tard, le monde ne vie plus que de ses importation chinoise.

La Chine a réussi le tour de force de devenir le seul et unique fournisseur au monde, d'une quantité de produits faramineuse.

C'est pour ça, que le seul pays qui peut vraiment se permettre de taxer ses importations étrangères, c'est la Chine, car elle importe de moins en moins. Et elle ne s'en prive pas.

Et les japonais sont dans la même situation que l'UE à ce niveau là.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et ben dis donc, je ne savais pas que la situation avait autant dégénéré... :rolleyes:

Quand à détruire les véhicules de marques japonaises , c'est se tirer une balle dans le pied et faire du tord à son compatriote chinois.

Car c'est à un chinois à qui appartient cette voiture, bref un chinois commme lui qui a travaillé et sué pour acheter son véhicule !

Et surtout c'est une bombe SOCIALE de faire ça car si toute les entreprises japonaises fermaient leurs usines de chine, c'est au moins 20 MILLIONS d'emplois de chinois menacés ! :P

Mais pourquoi ne font-t-ils pas ça de manière civilisé, c'est à dire en s'échangeant des coups de canons 127 mm, de HarPoon et de TomaHawk sur la mer de chine ! :lol:

Histoire de voir qu'est ce que vaut enfin la marine japonaise (JMDSF) avec son fer de lance les Kongo (inspiré de son grand frère américain les "Arleigh Burke") . >:(

Sérieusement, on a affaire là à 2 nationalismes très FORT !

Le japonais lamda ne reculera jamais face à un chinois qu'il a toujours considéré comme quelqu'un d'inférieur à lui.

Et le chinois lamda ne cherche qu'à en découdre face au Japon histoire d'éffacer l'humiliante invasion de la mandchourie et de venger le massacre de Nankin.

En effet, je ne pense pas qu'il ait eu de processus de réconciliation sereine et sincère entre les deux pays comme on a pu en avoir en europe.

Ou leur politique bilatérale entre les deux pays se résume en gros à ça depuis 30 ans :

On fait du business ensemble mais cela ne veut pas dire que l'on est copain . >:(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Japon pourrait aussi jouer sur la crainte de la Chine en Asie. La Chine essaie de conserver de bonnes relations avec les autres pays asiatiques pour éviter une coalition anti-chinoise mais le Japon pourrait essayer justement de les dresser contre, en jouant sur la menace économique et militaire que représente la Chine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Reste la possibilité de délocaliser de Chine vers ses concurrents : Vietnam en tête. Ou Taiwan.

Ca a commencé, mais la Chine a acquis beaucoup de savoir faire grace aux occidentaux et aux japonais durant toutes ces années.

Il y a aussi la construction de gigantestques pôles industriel qui ne se montent pas du jours au landemain.

La Chine a une main d'oeuvre de plus en plus qualifié et sous payée qui arrive toujours plus nombreuse sur le marché du travail.

Grâce à la réforme des universités Chinoises et aux entreprises qui ont délocalisées làbas, et apportée durant des années leur savoir faire.

Reconstruir tout ce processus ailleur prendra du temps.

Philips par exemple, a essayé de lancer une usine de TV en Corée du Nord il y a quelques années. Mais ça a fait un flope.

Trop de boulot pour former le personnel, trop long et les cadances de production s'en ressentaient.

Il faudra encore quelques années à ces pays pour développer de tels capacités. Ils ont commencé pour le momet par le textile (comme les chinois avant, et se mettent de plus en plus au petit électroménager).

Bon après, la qualité des produits (même de grandes marques) fabriqué en Chine, ne correspond pas à ce qui était fait en occident ou dans le Japon de la fin du XXème siècle. Mais celà a été intégré dans le procédé de consommation courante afin d'accroitre les bénéfices. Un lave-linge par exemple, n'est plus un produit que l'on achète pour qu'il nous fasse 20ans. Son but est de durer 4 ou 5 ans, afin d'être remplacé, poussant ainsi le consommateur à consommer toujours plus et plus vite.

PS : L'autre jours, on voyait dans un reportage TV des techniciens d'Airbus être content d'apprendre à des ouvriers chinois, comment faire des avions de ligne. :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu'ils continuent donc en ce sens, nos "amis" du PC Chinois ...

Et leur position économique miraculeuse, sera bonne pour s'écrouler sur elle même, je pense qu'ils ne l'ont clairement pas "compris" ... Que la position qu'ils ont pu atteindre aujourd'hui : ils la doivent a 90% non pas d'un quelconque effort chinois en la matière (enfin si, mais du bas peuple dans les usines très aisément remplaçables) mais a l'occident + Japon/Corée (en parlant de ça, y a des jours ou je me dis qu'en terme d'occident même si c'est ironique géographiquement, qu'on pourrait y intégrer le Japon dans sa sémentique politique mais aussi de culture et façon de vivre du peuple japonnais qui s'est incroyablement occidentalisé)

Et a ce niveau la, le Japon est LE PAYS a qui ils doivent carrément le + en terme d'investissements industriels et technologique chez eux ... Sans le Japon, la Chine comme on la connait aujourd'hui n'existerait pas ... Tout comme sans l'expertise japonaise en termes de culture industriel machine/outil : ils ne seraient rien ! (d'ailleurs c'est l'un des pan industriel qui marche le + fort depuis près de 10 ans en termes d'export pour le japon en chine : machines/outils indus)

Même si bien entendu, c'est potentiellement limité par le fait qu'il n'y a pas que le Japon dont dépend fortement les Chinois en termes de machines, outillages et process industriels mais aussi les allemands et les italiens (d'ailleurs nous aussi en France, avec regrets ... Il n'y a qu'a voir en rhone alpes combien sont envahies les industries en matoss et process italiens, et automatismes allemands c'est assez effrayant, la France est hélas trop faible dans ce domaine, c'est dommage)

Si une crise politique entre les 2 pays, devait arriver a son paroxysme avec quasi cessation d'échanges économiques : cela serait très préjudiciables aux 2 économies c'est certains, mais il y en aurait un qui souffrirait clairement + que l'autre a termes en quelques années d'effets et conséquences, bien que le Japon aurait du mal a gérer des relocalisations chez lui en ce moment s'il devait en arriver la (même si au niveau distribution d'énergie, fukushima a eu son effet qui médiatiquement a disparu : le japon est toujours en état de flux ultra tendu en termes de production-besoins électriques, et l'autre problème serait très certainement l'impossibilité d'avoir du terrain abordable pour relocaliser : l'immobilier de surface dans ce pays étant une denrée rare avec une telle densité de population)

D'autant + que la Chine doit sous estimer les revers éco qu'elle devrait assumer si, une crise politique arrivait a son paroxysme :  Le Japon peut compter sur un certains niveau de sympathie occidental que la chine ne peut espérer avoir ... D'autant + avec la jeunesse occidentale qui y serait assez sensible (suffit de se balader dans la sphère geek, pour se rendre compte combien le japon a la cote chez les jeunes)

Et encore je ne parle pas d'une guerre, ça je préfère pas en parler, car ça serait tout simplement dramatique et potentiellement un risque mondial tournant de l'humanité qu'on ne peut se permettre ou qu'on soit !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Le Japon peut compter sur un certains niveau de sympathie occidental que la chine ne peut espérer avoir ... D'autant + avec la jeunesse occidentale qui y serait assez sensible (suffit de se balader dans la sphère geek, pour se rendre compte combien le japon a la cote chez les jeunes)

En effet, les japonais ont envoyé depuis 30 ans leur meilleur ambassadeur pour soutenir leur cause parmis la jeunesse européene :

Seyar, Actarus, Sangokou, Sangohan, Kenshiro, Kenshin, Olivier Aton, NARUTO, SASUKE, KYO, Sacha et Pikachu, Luffy, Ichigo, Rei Ichido, Great Teacher Onizuka, Saylor Moon, Esteban, Jayce le conquerant, Judo Boy, X-OR,  etc..  >:(

Alors que les chinois, ils n'ont que Bruce Lee, Jet Li et Jackie Chan !  >:(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et a ce niveau la, le Japon est LE PAYS a qui ils doivent carrément le + en terme d'investissements industriels et technologique chez eux ... Sans le Japon, la Chine comme on la connait aujourd'hui n'existerait pas ...

Sans la bêtise de nos politiques et l'hystérie rentabilisto-suicidaire à cours terme de certains patrons, la Chine comme on la connait aujourd'hui n'existerait pas.

Mais si on l'embête dans l'avenir, je ne crois pas qu'elle se gènera pour nous botter les fesses. :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est a noter pour revenir aux incidents qui on lieux actuellement en Chine, que le pays se prépare à un déploiement massif des forces armées dans toutes les grandes villes de pour demain.

Pour anecdote des internautes chinois on pu voir un défilé de camions militaires remplis de personnel qui a duré presque 8 heures près de Guangzhou (Canton) et Shenzen.

En effet le 18 septembre est la date anniversaire du début de l'invasion japonaise en Chine en 1931http://fr.wikipedia.org/wiki/Conqu%C3%AAte_de_la_Mandchourie_par_le_Japon.

Il est à craindre que les évènements actuels ne fassent que s'empirer. D'autant plus que le gouvernement qui manipule tout ça en sous main fait monter la pression sur les réseaux sociaux. En effet il lui est reproché de ne pas prendre plus d'actions à l'encontre du Japon, et que le peuple doit se réveiller pour rétablir les droits de la nation.

Le message est clair pour celui qui veut bien comprendre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les nationalismes en Extrême Orient sont assez prononcés. Japonais, Chinois, Coréens (pour les autres pays, notamment en Asie du Sud-est, je m'y connais beaucoup moins). Pour avoir lu quelques bouquins sur la Corée, au Nord comme au Sud, sévit un fort nationalisme, en partie due à l'occupation japonaise. Les Japonais sont connus pour être très nationalistes. Et bon, la Chine est un monde à elle-seule et est très rancunière (Elle ne nous a jamais pardonné nos interventions au cours du XIXème siècle, avec par exemple la révolte des Boxers).

D'ailleurs, le contentieux historique est tout simplement hallucinant. Dès le XIXème siècle, Japonais et Chinois se sont affrontés pour le contrôle de la Corée, passée de protectorat chinois à celui de colonie japonaise. Pas besoin de revenir sur la guerre sino-japonaise de 1937 à 1945 qui a montré toute l'horreur de la guerre en Asie.

D'ailleurs, la Chine a tendance à ne pas trop apprécier d'être entouré "d'ennemis". Les Etats Unis se rapprochent sensiblement du Viêtnam et de l'Indonésie pour faire contrepoids à l'influence grandissante de la Chine sur la scène internationale. Il y a déjà un conflit au niveau des îles Spratley en Mer de Chine que se disputent les Philippines, la Chine et le Vietnam (entre autres). Maintenant, les îles Senkaku avec le Japon, qui eux non plus n'en sont pas à leurs premiers conflits territoriaux. Les Japonais exigent toujours le retour des Kouriles en leur sein, et celui des îlots Dokdo avec la Corée du Sud.

En tout cas, ça ne m'étonne pas la flambée de violences. Les griefs de part et d'autre, les anciennes blessures n'ont pas cicatrisées, et à chaque fois que l'un d'eux tente de prendre le leadership, l'autre se doit de répliquer. Alors si en plus, ils se disputent des terres ^^

Bon après, il faut voir comment la situation évolue. Des deux côtés.

Au fait, j'entends souvent parler de remilitarisation du Japon. Je n'ai pas poussé assez la recherche là-dessus, mais peut-on vraiment parler de remilitarisation sachant que la Constitution japonaise empêche toute intervention des Forces d'autodéfense à l'extérieur de l'archipel ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aux dernières news, ils y'aurait 1000 batiments de peches prévus par les armateurs chinois pour aller faire un tour du coté des fameuses iles.

Ca c'est une recette à incidents avec les gardes cotes japonais ou je ne m'y connait pas

http://www.disclose.tv/news/1000_Chinese_fishing_boats_sailing_towards_disputed_Senkaku_waters/85998

Share this post


Link to post
Share on other sites

1 000 bâtiments de pêche... avec escorte des agences maritimes chinoises ?

Pourvu qu'il ne reste aucune mine dans le secteur et que les subs nord-coréens se tiennent tranquilles...

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, les japonais ont envoyé depuis 30 ans leur meilleur ambassadeur pour soutenir leur cause parmis la jeunesse européene :

Seyar, Actarus, Sangokou, Sangohan, Kenshiro, Kenshin, Olivier Aton, NARUTO, SASUKE, KYO, Sacha et Pikachu, Luffy, Ichigo, Rei Ichido, Great Teacher Onizuka, Saylor Moon, Esteban, Jayce le conquerant, Judo Boy, X-OR,  etc..  >:(

Alors que les chinois, ils n'ont que Bruce Lee, Jet Li et Jackie Chan !  >:(

Il y a clairement du vrai la dedans, mais aujourd'hui les raisons culturelles se sont quand même diversifiées ... Il suffit d'aller a Tokyo pour voir combien la jeunesse y est culturellement ultra ouverte sur l'occident ...

L'amour du Japon peut avoir il est vrai pour origine ces ambassadeurs culturels, l'otaku attitude n'y étant pas étrangère ...

Mais en même temps, dans les sphères Geek quand on voit le nombre de jeunes qui rêvent de partir au Japon y faire 1 an d'études ou même essayer d'y trouver du travail et y résider (ça c'est délicat, mais pas impossible ... Juste être sacrément motivé face au strict des lois migratoires qui s'appliquent) bon, ça ne s'explique pas non plus par le simple amour de la culture manga :  y a tout ce qu'il faut chez nous pour ça

La culture japonaise (classique) a un attrait et un charme qui en fait pour les jeunes très clairement un eldorado culturel, du culinaire au religieux ... Mais aussi de la capacité de ce pays a conserver des paysages malgré sa surpopulation (très impressionnant a ce niveau, notamment la cote Ouest japonaise qui est intact dans de nombreux endroits, bon la cote Est c'est clairement autre chose, tsunami ou pas c'est l'une des cotes les + bétonnée au monde, si ce n'est LA +)

Et son climat très particulier a ce pays, qui réuni en 3 iles : climat nordique clair et subtropical avec transition difficile a cerner d'un climat tempéré (nord de l'ile Honshu ?) les forêts japonaises ayant la particularité d'être très ressemblante a des semi-jungle tropicale (notamment sur la façade Ouest ou c'est très clair) et d'une richesse insoupçonée

Bon après y a l'attrait de Tokyo et de sa jeunesse folle aujourd'hui ... Et le fait qu'il y a de nombreux jeunes français qui rêvent d'y ouvrir des commerces de trucs "très français" sachant très bien que ça marche du tonnerre chez eux (encore mieux qu'aux USA)

Dans un premier lieu, on pourrait réduire tout ça a cette culture otaku des jeunes geek français, mais en réalité c'est + subil que ça, c'est une sorte de japonisme culturel social (de la même manière que l'arrivé du japonisme dans les arts de la peinture fin 19 ème début 20 ème eut une fulgurance d'attrait en France) chez les jeunes, pour le Japon en profondeur ...

Une autre raison peut être aussi : la culture et mode de vie des japonnais, apparait aussi comme un occidentalisme avec certains défauts et excès de l'occident "corrigé" qui pourrait être une raison + profonde mais qu'on n'évoque jamais

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une autre raison peut être aussi : la culture et mode de vie des japonnais, apparait aussi comme un occidentalisme avec certains défauts et excès de l'occident "corrigé" qui pourrait être une raison + profonde mais qu'on n'évoque jamais

Si j'ai bien compris, le mode de vie japonais se rapproche beaucoup du mode vie occidental avec de "legeres variations correctrices"??

C'est bien ca??

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si j'ai bien compris, le mode de vie japonais se rapproche beaucoup du mode vie occidental avec de "legeres variations correctrices"??

C'est bien ca??

Apparait, Seguleh, apparait. Le mode de vie japonais à ses propres défauts et excès que je ne souhaiterais pas voir en France.

Les mangas japonais (naruto, one piece, fairy tail, etc) font apparaitre des valeurs qui ont tendance à disparaitre en occident :

  • L'appartenance à un groupe/communauté pour lequel on est prêt à se dépasser (par opposition à l'individualisme qui prime en occident
  • la politesse / le respect de soi et des autres (on évite de déranger les voisins, on est poli (et quand on ne l'est pas on est rappelé à l'ordre par tous les autres), on ne dégrade pas les bien publique etc)
  • La maitrise de soi (l'image du samouraï impassible face aux aléas)
  • Sans oublier la quasi absence des parents dans les mangas (quel adolescent ne rêve pas d'être indépendant, au moins dans ses choix :P)

Pour avoir été au Japon, l'absence total de déchets, quel qu'il soit, dans les rue de Kyoto, ou d'Osaka m'avais fortement marqué. Même à Tokyo, les quartiers touristiques étaient propre. Venant de Montreuil en région parisienne, où les bords du périph ressemble à des déchetteries, le saut culturel avait été flagrant.  Les 5 secondes que mettait  la demoiselle à l’aéroport pour feuilleter un passeport et le tamponner, "welcome in japan" avec un grand sourire compris, me laisse toujours pantoi (par rapport au 5 min de l'américain mâchant son chewing-gum et son "look at the camera, don't smile" sans articuler et sans te regarder... >:()

Maintenant, il ne faut pas être dupe. L'herbe n'est pas si verte que ça chez nos amis japonais.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/09/18/97001-20120918FILWWW00331-chinejapon-pekin-hausse-le-ton.php

La Chine se réserve le droit de prendre des "mesures supplémentaires" dans son bras de fer avec le Japon auquel elle conteste la nationalisation d'îles disputées entre les deux pays, a déclaré aujourd'hui le ministre chinois de la Défense.

La Chine suit étroitement la situation en mer de Chine orientale et "nous nous réservons le droit (de prendre) des mesures supplémentaires", a déclaré Liang Guanglie, par le truchement d'un interprète, lors d'une conférence de presse avec son homologue américain Leon Panetta.

Vendredi dernier, des navires japonais et chinois se sont livrés à un pesant face-à-face, s'envoyant des signaux d'avertissement. Pékin a en effet décidé de montrer les dents, et six navires chinois sont arrivés près des eaux des îles disputées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Remise en contexte historique

"La Chine veut affirmer ses intérêts face à un Japon affaibli"

Créé le 17-09-2012 à 17h55 - Mis à jour à 18h32

INTERVIEW Pour Claude Meyer, professeur d'économie et spécialiste du Japon et de la Chine, la montée des tensions entre les deux pays est liée à un climat passionnel. Mais Pékin n'a aucun intérêt à engager des représailles de grande ampleur.

Challenges

Le ton monte entre Pékin et Tokyo. Les manifestations antijaponaises se sont multipliées ces derniers jours dans des villes chinoises après la décision du gouvernement nippon de nationaliser les îles Senkaku/Diaoyu, objet d'un différend territorial entre les deux pays. La presse chinoise a par ailleurs brandi la menace de sanctions économiques lundi 17 septembre, alors que des sociétés japonaises comme Canon et Panasonic ont suspendu l'activité de leurs usines en Chine.

Enseignant en économie internationale à Sciences Po Paris, Claude Meyer est l'auteur de Chine ou Japon : quelle menace pour l'Asie? (Presses de Sciences Po, 2010). Pour Challenges.fr, il décrypte la montée des tensions entre les deux grandes puissances asiatiques.

A quand remonte le différend entre la Chine et le Japon à propos des îles Senkaku/Diaoyu ?

En 1895, à la fin de la première guerre sino-japonaise, le Japon a annexé Taïwan et un certain nombre d'îlots inhabités, dont cet archipel. Puis, après la guerre du Pacifique et la défaite japonaise, les Etats-Unis ont occupé ces îles. Elles sont redevenues japonaises en 1972, mais les traités américano-japonais conclus à l'époque ne sont pas très clairs au sujet des îles Senkaku. La Chine revendique ces terres et conteste ces traités bilatéraux. Cette revendication coïncide avec le rapport d'une commission de l'ONU indiquant la présence probable d'hydrocarbures dans les eaux de cet archipel, à la fin des années 1960...

Pourquoi ce conflit a-t-il resurgi récemment ?

En avril dernier, le gouverneur de Tokyo, ultra-nationaliste et antichinois, a lancé une souscription publique pour racheter ces îles à la famille qui les possédait. Le gouvernement japonais a alors décidé de nationaliser trois de ces îles (l'annonce a été faite la semaine dernière, NDLR). Pour Tokyo, il s'agissait de calmer le jeu. Mais du point de vue chinois, cela apparaît comme une déclaration renforcée de souveraineté.

Quel intérêt représente cet archipel aux yeux de Pékin et Tokyo ?

D'abord, ces îles situées à 200 km au nord-est de Taïwan offrent un intérêt stratégique loin d'être négligeable. Ensuite, le pays auquel appartiennent ces îles peut revendiquer une zone économique exclusive, et donc exploiter les ressources présentes. Ce bras de fer se joue d'ailleurs sur fond de concurrence énergétique entre les deux pays, qui s'affrontent déjà sur des forages en mer de Chine.

Le poids de l'histoire est aussi très présent dans ce litige : on voit resurgir en Chine des slogans évoquant le Japon militariste. Enfin, et c'est peut-être le plus important, la question de la rivalité entre les deux puissances dominantes de la région est au coeur de ce conflit. La Chine veut affirmer ses intérêts face à un Japon affaibli, tandis que le Japon s'efforce de contenir les ambitions chinoises.

Les situations politiques intérieures ne rentrent-elles pas aussi en ligne de compte ?

Bien sûr. En Chine, la direction du Parti communiste va être renouvelée et l'affaire Bo Xilai a perturbé la mise en scène d'un transfert harmonieux du pouvoir. Au Japon, le gouvernement de Yoshihiko Noda est sur la corde raide et des élections anticipées auront probablement lieu d'ici à la fin de l'année. Dans ce contexte, le raidissement diplomatique est une sorte de gage donné à des opinions publiques chauffées à blanc.

En Chine, le Quotidien du Peuple a évoqué lundi des "mesures économiques" à l'encontre du Japon. L'hypothèse de sanctions est-elle crédible ?

Je ne crois pas du tout à des représailles de grande ampleur. On s'orientera plutôt vers du chantage et des représailles ciblées. En septembre 2010 par exemple, lors d'un accident naval entre un chalutier chinois et des patrouilleurs japonais, la Chine avait bloqué ses exportations de "terres rares" (des ressources minérales stratégiques, notamment pour l'électronique et l'automobile, NDLR).

Pékin pourrait prendre ce type de mesure ponctuelle, mais des représailles plus fortes auraient un effet boomerang pour l'économie de la Chine, qui est le premier partenaire commercial du Japon. Les machines-outils japonaises, par exemple, sont indispensables à l'industrie chinoise. Par ailleurs, le Japon reste la troisième destination des exportations chinoises.

Il s'agit donc plus d'un effet de manches que d'une escalade réelle ?

Oui, je pense que cette montée des tensions est conjoncturelle. Il y a une grande part d'intimidation dans les propos tenus. Les enjeux de la coopération entre les deux pays sont trop importants pour être remis en cause. Mais le climat passionnel rend le contentieux insoluble. Pour chacune des parties, la souveraineté ne se discute pas. C'est un dialogue de sourds.

D'autres litiges territoriaux en mer de Chine méridionale opposent Pékin à plusieurs pays d'Asie du Sud-Est. Ces tensions peuvent-elles avoir des conséquences économiques ?

Ces conflits, qui opposent à la Chine quelques pays comme les Philippines et le Vietnam, sont du ressort de la politique de sécurité chinoise. La marine chinoise se sent encerclée, notamment à cause du renforcement de la présence américaine, et essaie de déserrer l'étau. La Chine veut négocier avec chacun de ces pays de façon bilatérale et cela renforce son isolement dans la région. Mais il n'y aura pas de conséquences économiques dans l'immédiat. Comment voulez-vous qu'un pays comme les Philippines hausse le ton face au géant chinois ?

Propos recueillis par Louis Haushalter

Et aussi cet événement un peu curieux vu la situation :

L'ambassadeur désigné du Japon à Pékin meurt

Par Europe1.fr avec Reuters

Publié le 16 septembre 2012 à 08h36

L'ambassadeur désigné du Japon à Pékin, Shinichi Nishimiya, est mort dimanche dans un hôpital de Tokyo, trois jours après avoir été retrouvé inconscient dans une rue de la capitale nippone, annonce le ministère des Affaires étrangères.

Les médecins s'efforcent de déterminer la cause du décès, a déclaré un représentant du ministère sans autres précisions. Nishimiya, qui avait 60 ans, a été retrouvé dans une rue proche de son domicile alors qu'il partait à son travail.

Il devait remplacer Uichiro Niwa à la mi-octobre comme ambassadeur du Japon à Pékin, en pleine période de tensions entre Chine et Japon à propos des contentieux territoriaux en mer de Chine orientale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparait, Seguleh, apparait. Le mode de vie japonais à ses propres défauts et excès que je ne souhaiterais pas voir en France.

Les mangas japonais (naruto, one piece, fairy tail, etc) font apparaitre des valeurs qui ont tendance à disparaitre en occident :

  • L'appartenance à un groupe/communauté pour lequel on est prêt à se dépasser (par opposition à l'individualisme qui prime en occident
  • la politesse / le respect de soi et des autres (on évite de déranger les voisins, on est poli (et quand on ne l'est pas on est rappelé à l'ordre par tous les autres), on ne dégrade pas les bien publique etc)
  • La maitrise de soi (l'image du samouraï impassible face aux aléas)
  • Sans oublier la quasi absence des parents dans les mangas (quel adolescent ne rêve pas d'être indépendant, au moins dans ses choix :P)

Pour avoir été au Japon, l'absence total de déchets, quel qu'il soit, dans les rue de Kyoto, ou d'Osaka m'avais fortement marqué. Même à Tokyo, les quartiers touristiques étaient propre. Venant de Montreuil en région parisienne, où les bords du périph ressemble à des déchetteries, le saut culturel avait été flagrant.  Les 5 secondes que mettait  la demoiselle à l’aéroport pour feuilleter un passeport et le tamponner, "welcome in japan" avec un grand sourire compris, me laisse toujours pantoi (par rapport au 5 min de l'américain mâchant son chewing-gum et son "look at the camera, don't smile" sans articuler et sans te regarder... >:()

Maintenant, il ne faut pas être dupe. L'herbe n'est pas si verte que ça chez nos amis japonais.

Vous en avez pas assez de réduire l'approche par la culture manga/otaku ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous en avez pas assez de réduire l'approche par la culture manga/otaku ?

Oula, bien loin de moi l'idée de réduire la culture japonaise au manga. Ni de chercher à simplifier les choses.

Les mangas ne sont qu'un vecteur d'information (d'endoctrinement?) comme un autre, et parlent de tous les sujet (combat, amour, mais aussi déchets orbitaux, réchauffement climatique, psycologie etc). Un adolescent occidental découvre plein de petite chose sur la vie des japonais via les manga :

Par exemple :

Plein de petite chose que l'on ne voit pas en France et qui ne sont même pas imaginable pour un grand nombre d'adolescent occidentaux.

La culture japonaise s'est également diffusée via les Arts Martiaux, (Judo, Aikido, Kendo, et autre do) et les films (Le dernier Samouria, Zaitochi, Battle Royal, et autres pour ne citer que les plus récents) et c'est en creusant un peu qu'un esprit curieux découvrira le raffinement de la culture Nipponne. Mais on ne me fera pas croire qu'une personne lambda ira écouter un concert de Koto de lui même sans avoir vu au préalable un film ou un manga, ou de pratiquer les arts martiaux. (les gens ont déjà du mal à allez à des concerts de musique classique, musique de "bourg" donc pas pour eux...  :'( (Vivaldi en région parisienne 20€, Lady Gaga à combien déjà?))

Une guerre économique se gagne aussi sur la perception que les autres ont de soi. Et le Japon, via la diffusion des mangas (les premiers manga comme Goldorak datent de 1978 en France) à une longueur d'avance sur la Chine. La Chine se rattrape depuis plusieurs années par de nombreux film d'art martiaux historique (guerre des trois royaume, etc etc). Les jeux vidéos tels que Total war Shogun 2 et ses extensions permettent aux joueurs d'apprendre l'histoire du Japon. On a moins peur de ce que l'on connait que de ce que l'on ne connait pas. Même si notre connaissance est faussée ou que l'on a mal interprété les infos à notre disposition, la chine, c'est le méchant qui pique nos usines, et fabrique du "made in china" de mauvaise qualité. Le japon, c'est le vertueux samouraï, droit dans ses bottes, qui si il fait un pas de travers se fait harakiri.

Donc les gens achèteront d'avantage japonais que chinois (pour un produit équivalent et à un prix relativement proche évidement. Si l'écart de prix est trop fort, c'est les chinois qui l'emporteront) ne serais-ce que par l'image véhiculé par les supports de communication (dont font partie les mangas).

D'un point de vu guerre culturel, en occident, c'est 1-0 pour le Japon.

Je ne sais pas si je suis clair dans mon explication. :-[

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut faire attention à la perception en France, en Europe et ailleurs: il y a une "mode chinoise" extrêmement puissante dans les jeunes générations des pays anglo-saxons et dans d'autres parties du monde, correspondant à l'intense travail de perception du gouvernement chinois qui a des agents bien plus puissants que la manga culture, même si moins visibles et évidents, à savoir la diaspora chinoise, véritablement présente partout et en très grand nombre, opérant de fait un travail "à la base" par une implantation dans le paysage de tous les jours. Sur le plan de la "culture mcdo", oui, ils ont 2 métros de retard sur le Japon, mais faut pas surestimer cet effet "manga/otaku culture" comme si c'était un effet ravageur atteignant des proportions énormes d'une classe d'âge. Ce ne sont pas des millions de jeunes français qui vont vraiment dans le trip japanisant, cad au-delà du fait de mater des anime et lire des mangas au même titre qu'ils lisent des comics et jouent à des jeux vidéos à imagerie américaine prédominante.

Par ailleurs, faut pas oublier les à côtés de la culture japonaise (avant tout celle des djeunz) et de son impact: les plus hauts taux de suicide ado du monde, le refus croissant de la sexualité/nuptialité (au profit d'univers virtuels), des tendances obsessionnelles qui sont le revers de la médaille de leur zèle en toute chose.... Tous ces côtés sont aussi à maints égards connus et, malgré eux, "exportés". A ce niveau, la "culture d'exportation" chinoise est encore exempte, parce qu'encore dans un stade "infantile" (et en large partie propagandiste), de tels à côtés. Mais faut pas se focaliser sur l'image de la Chine dans le seul occident démocratique: l'image chinoise est radicalement différente en Afrique, assez différente en Amérique du Sud....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les étudiants chinois notamment font un boulot de diffusion de leur culture. Mais perso ceux que j'ai fréquenté étaient plus fascinés par la notre  :lol: (ou heu ... la notre mixée avec la ricaine  :-[)

Le rock, le sexe libre, le cinéma, la liberté de ton, les réseaux sociaux "libres" ... ce sont des choses qui sont et restent extrêmement puissantes.

La culture chinoise chez moi pour l'instant ça passe plutôt par la bouffe, et en fait pour le coup je m'attache plutôt à cuisiner où à aller au vietnamien/cambodgien/laotien, cuisines plus fine je trouve.  :lol:

Je regarde aussi des films chinois(Pas HongKong ...), il y a effectivement une industrie en développement dans ce domaine. Qui copie d'ailleurs pas mal l'américaine ...

Pour l'instant ça casse pas trois pattes à un canard ...

Je vois pas bien comment sont perçus les chinois en Amérique du sud ou en Afrique j'avoue. 

Pour les Japonais histoire de vous donner une idée de leur influence au cinéma c'est simple :

- Star Wars est une reprise adaptée SF d'un film japonais de Kurosawa.

- Le bon la brute et le truand, aussi (et du même Kurosawa  :lol:)

Pour l'instant je donne un net avantage au jap pour leur soft power en occident. Ils font partis de la "famille" parce qu'ils ont trouvé une synthèse entre leur culture et celle de l'occident moderne, et qu'elle est accueillie assez largement et intégrée dans nos repères au niveau subconscient dans pleins de trucs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,405
    Total Members
    1,405
    Most Online
    Polanski
    Newest Member
    Polanski
    Joined
  • Forum Statistics

    20,692
    Total Topics
    1,244,805
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries