Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

voiture volante


zx
 Share

Recommended Posts

 

Donc 2 ans et 8 fois prix d'un permis. C'est pas pour tout le monde n'ont plus ....

 

Ou tu vois 8 fois le prix d'un permis conduire car un permis de conduire a 500-1000 euros ça n'éxiste pas. Un permis c'est minimum 1500-2000 euros. Et le prix du permis avion peut etre considérablement réduit via IHM évolué/Simulateur et CDVE. Aucun petit avion de formation n'a cela.

 

Et ne pas oublier l'effet de série qui rédurait énormémement le prix des voitures volantes a quelque dizaines de milliers d'euros au lieu de plusieurs centaines de milliers d'euros.

 

Le seul truc c'est qu'il faudrait refaire de fond en comble le controle aérien qui date des années 40 en France quand meme avec suivi  et calcul des trajectoires optimal pour tous les engins  en fonction de la disponibilité des aérodromes ou autre terrain de décollage/atterissage/météo/zones interdites/etc... le tout entiérement automatisée.

Edited by stormshadow
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Ou tu vois 8 fois le prix d'un permis conduire car un permis de conduire a 500-1000 euros ça n'éxiste pas. Un permis c'est minimum 1500-2000 euros. Et le prix du permis avion peut etre considérablement réduit via IHM évolué/Simulateur et CDVE. Aucun petit avion de formation n'a cela.

 

Et ne pas oublier l'effet de série qui rédurait énormémement le prix des voitures volantes a quelque dizaines de milliers d'euros au lieu de plusieurs centaines de milliers d'euros.

 

Le seul truc c'est qu'il faudrait refaire de fond en comble le controle aérien qui date des années 40 en France quand meme avec suivi  et calcul des trajectoires optimal pour tous les engins  en fonction de la disponibilité des aérodromes ou autre terrain de décollage/atterissage/météo/zones interdites/etc... le tout entiérement automatisée.

Le brevet de pilote de planeur doit se jouer à 1200 euros environ. Il serait tentant de voir si une telle qualif suffirait à pouvoir piloter ce genre d'engin qui ceci dit, aura une finesse probablement extremment... dégradée. Après je rejoins Gally, le nombre d'aérodromes et leur positionnement géographique ne les favorise pas. Au niveau du prix de l'avion, quand on sort des modèles officiels, et que l'on se lance sur des constructions amateurs voire qui sortent de l'ordinaire, on peut faire drastiquement chuter le prix de l'appareil. Mais je vois mal une démocratisation de la voiture volante, alors même qu'aujourd'hui l'ulm pratiqué par des gens un minimum formés se plantent régulièrement avec morts à la clé.

Link to comment
Share on other sites

Tu nous fais le compte qu'on rigole ... il y a bien sur infiniment moins d'aérodrome que de gare et autre halte ferroviaire. C'est pas bien compliqué les gare ou halte ferroviaire il y en a partout, y compris et surtout en plein centre ville. Les aérodromes arretent pas de fermer, tres peu de nouveau ouvrent. En les nuisance et le besoin de foncier logement il sont rejeté au milieu des champs loin des villes.

A vue de nez il doit y avoir plus de 3000 gares et halte ferroviaire voyageur ouverte en France. Tout compris tu as au mieux 400 aérodromes en France métro, y compris les base aérienne de l'AdlA, les ancienne base OTAN, et tout le ban et l’arrière ban des pistes utilisables, y compris celle en herbe.

Il y a presque 150 aéroports permettant le vol aux instrument (donc presque tout temps) si on rajoute les aérodromes limité au vol à vue et donc aux bonnes conditions météo, on doit être autour des 400 ou 500 aérodromes (wiki donne 484 noms pour la métropole) mais si on rajoute les aérodromes privés ou ceux limité aux ulm, on doit pouvoir plus que doubler ce nombre.

Évidement c'est moins que le nombre théorique de gare. Mais bon, ce n'est pas parce que deux villages ont une gare (ou une halte ferroviaire) qu'il est facile de passer de l'un à l'autre. Entre deux des 400 aérodromes, on va avoir quasiment une ligne droite à presque 200km/H. Entre 2 des 3000 gares ou halte ferroviaire, il va y avoir des détours plus ou moins significatif, une vitesse de croisière souvent plus faible (sauf avec le TGV) et parfois des temps d'attente entre 2 trains assez dissuasifs. Quand il faut relier 2 villages de province distant de plus de 200km (c'est encore plus nette pour 400km), on arrive vite à des temps de trajet en transport en commun excessif. Les transport en commun ont aussi le défaut de devoir respecter des horaires stricts. A moins de vouloir faire un Paris Lyon, on n'a pas vraiment le choix des heures de départ ou d'arrivée.

Et puis si on parle de voitures volantes, ce n'est pas bien grave de devoir faire encore 15 ou 30 minutes de voitures entre le point de destination et l'aérodrome.

Link to comment
Share on other sites

Ou tu vois 8 fois le prix d'un permis conduire car un permis de conduire a 500-1000 euros ça n'éxiste pas. Un permis c'est minimum 1500-2000 euros. Et le prix du permis avion peut etre considérablement réduit via IHM évolué/Simulateur et CDVE. Aucun petit avion de formation n'a cela.

Personnellement j'ai payé mon permis moins de 1000€ en 2011. Et j'ai déjà été à l'aérodrome prêt de chez moi me renseigner pour un brevet de base et une licence de pilote privé, et bien le prix de cette dernière était plus proche des 8-9000 ....

 

Bref on ne va pas chipoter, c'est bien plus long et chère que le permis de conduire.

Edited by clem200
Link to comment
Share on other sites

Et puis si on parle de voitures volantes, ce n'est pas bien grave de devoir faire encore 15 ou 30 minutes de voitures entre le point de destination et l'aérodrome.

Ce n'est pas grave ... mais ça fait perdre tout l’intérêt de la solution la plupart du temps. Le problème dans le transport c'est des contraintes d'intermodalité c'est ce qui plombe les prix et les délai, donc l’intérêt. C'est a cause de ces probleme d'intermodalité qu'on a peu de transport combiné rail/route par exemple.

Si les aéronefs n'ont accès qu'a des aérodromes "loin" de la destination et du départ, il faut prendre en compte cette intermodalité. On peut imaginer une solution d'autopartage associé a chaque aérodrome certes mais ca impose deux transfert par trajet plus les deux temps de transit additionnel. Fait le calcul mais a mon avis pour des trajet de moins de 200km tu va plus vite et plus simplement en monomode voiture. Au dela de 200km faut voir au coup par coup en fonction des contraintes d'utilisation des aérodromes et des délais qu'ils impliques.

Pour les aérodromes la liste de wikipédia est vachement optimiste, il y a tout un tas d'aérodrome fermé dedans, une bonne partie qui sont des ancienne base aérienne militaire qui sont pas forcément ouverte a l'aviation civil privé ou commercial, et tout un tas d'aérodrome militaire fermés a l'aviation privé. Accessoirement y a tout un tas de piste en herbe dedans ... dont je doute qu'il ait tous les équipements IFR.

Actuellement la tendance c'est plus a la fermeture des aérodrome au profit de la croissance des villes, ou par simple abandon, qu'a l'ouverture massive d'aérodrome proche des destinations potentiels.

C'est d'ailleurs tout l’intérêt de l'hydravion ... infrastructure minimale. Le souci c'est que les plan d'eau intéressant proche des zone urbaine sont souvent déjà sur-utilisé, transport fluvial, loisir nautique, pêche etc. ce qui limite pas mal la possibilité d'usage régulier comme hydrobase.

http://www.francehydravion.org/plans

Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas grave ... mais ça fait perdre tout l’intérêt de la solution la plupart du temps. Le problème dans le transport c'est des contraintes d'intermodalité c'est ce qui plombe les prix et les délai, donc l’intérêt. C'est a cause de ces probleme d'intermodalité qu'on a peu de transport combiné rail/route par exemple.

Ce serait un des points important de la voiture volante. S'il ne faut que quelques secondes/minutes pour passer de la configuration avion à voiture (comme pour passer d'une décapotable à un coupé par exemple), on a l'équivalent d'une "autoroute". C'est juste qu'on remplace les entrées/sortie par des aérodromes.

Si les aéronefs n'ont accès qu'a des aérodromes "loin" de la destination et du départ, il faut prendre en compte cette intermodalité. On peut imaginer une solution d'autopartage associé a chaque aérodrome certes mais ca impose deux transfert par trajet plus les deux temps de transit additionnel. Fait le calcul mais a mon avis pour des trajet de moins de 200km tu va plus vite et plus simplement en monomode voiture. Au dela de 200km faut voir au coup par coup en fonction des contraintes d'utilisation des aérodromes et des délais qu'ils impliques.

Je n'ai jamais dis que ce serait rentable pour des trajet "court" comme aller chercher le pain. C'est évident que ce sera rentable surtout pour les (très) grand trajet. En pratique l'avion ne permet des gains de temps qu'à partir de 200 km et ce n'est donc vraiment rentable que pour traverser la France. C'est aussi pour ça que c'est une activité "élitiste", ça coute forcement cher de parcourir presque 1 000 km (500 aller et autant retour) pour passer un week-end. D'utiliser un avion augmente le cout, mais même une grosse voiture (pour passer 10 heures en voitures, il vaut mieux qu'elle soit confortable) coutera cher.

Pour les aérodromes la liste de wikipédia est vachement optimiste, il y a tout un tas d'aérodrome fermé dedans, une bonne partie qui sont des ancienne base aérienne militaire qui sont pas forcément ouverte a l'aviation civil privé ou commercial, et tout un tas d'aérodrome militaire fermés a l'aviation privé. Accessoirement y a tout un tas de piste en herbe dedans ... dont je doute qu'il ait tous les équipements IFR.

Actuellement la tendance c'est plus a la fermeture des aérodrome au profit de la croissance des villes, ou par simple abandon, qu'a l'ouverture massive d'aérodrome proche des destinations potentiels.

Une piste en herbe ira très bien à une voiture volante. Et évidement il n'y aura pas d'équipement IFR, mais l'IFR ne sert que pour des vols par mauvaises conditions météo et dans ce cas, il faudrait vraiment éviter de voler si on veut éviter les accidents.

La tendance de fermeture des aérodromes est aussi un signe de l'accessibilité des ULM ou des hélicoptères. Entretenir un aérodrome (en herbe) est beaucoup plus contraignant qu'entretenir une piste d'ULM pour une efficacité à peine différente. D'ailleurs avec un ULM, il est possible de se contenter d'avoir l'accord du maire et de la police municipale pour transformer une route communale en "aérodrome". Les voitures volantes encourageraient fortement l'usage de l'aviation légère comme moyen de transport et ça pourrait suffire pour justifier des investissement assez faibles. Un aérodrome adapté aux voiture volante coutera vraiment peu cher, il n'a pas besoin d'être particulièrement renforcé (on parle souvent d'ULM ou au "pire" d'avions léger de moins de 1,5 tonnes) et il n'a pas besoin d'un grand parking pour accueillir vraiment beaucoup de mouvement. Une piste en herbe peut recevoir un avion toutes les 30 secondes ou toutes les 2/3 minutes, ce n'est pas énorme, mais une autoroute avec un péage avec une unique caisse coutera bien plus cher et ne peut recevoir qu'une voiture toutes les 10 secondes (bon il reste possible de mettre beaucoup plus de caisses)

Accessoirement, la fermeture des aérodromes ne tiens pas forcement à grand chose. J'ai failli en faire rouvrir un (aérodrome privée dont le propriétaire était l'unique utilisateur)

Link to comment
Share on other sites

Pour info, un avion est pilotable par (presque) n'importe qui. Il "suffit" d'une formation de 50 à 100 heures de "conduite" pratique (juste 3 fois plus que la voiture) une formation théorique (difficile à estimer mais probablement 3 fois plus longue que le code) et surtout de continuer à voler régulièrement (au minimum une fois tous les 3 mois l'hiver mais plutôt une fois par mois l'été) et admettre de reprendre des cours régulièrement (un vol de test tous les ans)  

 

 

   Peut être, mais l'aléa climatique et d'aérologie fait que même si la licence en terme de niveau de formation reste clairement accessible au pékin moyen, les réalités d'aérologie-météo font que le moindre zing aussi assisté qu'il puisse être n'aura jamais la moindre crédibilité de niveau de sécurité satisfaisant pour passer a un véritable accès grand public ... Le problème de fond avec le vol aéronautique étant que l'aérologie exige un niveau de responsabilité du pilote environ 100x supérieurs a celui exigé d'un conducteur automobile sous un orage ou une purée de pois hivernale au bord d'un fleuve ...

 

    (c'est d'ailleurs pour cela que j'avais mis dans le débat le spider comme exemple, car seul un tel engin avec une forte assistance au pilotage pourra corriger les erreurs & irresponsabilités du sagoin posé derrière le manche ... Par l'anti-gravité qui pourrait être capable de prendre le dessus aux conditions d'aérologie même les pires et les senseurs pour en avoir le controle jusqu'a l'anti-collision ect, mais comme c'est un engin impossible en l'état de la science & technique humaine connue, ben c'est mort ...)

 

 

   Un pilote responsable il voit le ciel, c'est couvert & dégueulasse : Il prend pas son zing et reste bien sagement chez lui ... Un conducteur automobile souvent même avec un blizzard, du verglas sous 15-20cm de neige et du brouillard en prime : Ben hélas tu vois toujours des "cons" pour encore prendre la bagnole, bien que parfois c'est la pression pro qui fait faire n'importe quoi a certains : Certains employeurs en ont rien a secouer, du déja vu pour ma part ...

 

   Ce qui amènerait dans un usage de l'avion aussi grand public, aux mêmes comportements déja décriés avec certains conducteurs et leur voiture qui la prennent quand même alors qu'ils n'auraient jamais du a l'instant T ou les conditions étaient clairement en défaveur voir d'interdiction d'usage pour quiconque est un minimum sensé, le problème de fond étant que dès que tu passes a un usage grand public tu ouvres forcément les conditions de l'apparition des conditions des "irresponsables" ...

 

   A l'inverse même dans des conditions privés, un pilote se fait vite repérer quand il veut tenter des trucs d'inconscient et se fait rapidement recadrer par d'autres (personnels d'aérodrome, amis, familles, autorité d'aviation civile ect) au point que soit ils changent de comportement après avoir "compris" soit se retire du monde aéro parce que "spotted" dans le milieu comme "gros tarés" qui aura des conséquences sociales avec les copains du milieu que ça n'amusera pas longtemps ...

 

   Un conducteur de voiture, la responsabilisation sociétale est très différente ... Conduisez bourré, bon le soir même et le landemain ça fera psychodrame éventuel avec les amis, mais une semaine + tard ça sera déja oublié et pardonné de sorte que personne s'offusque de vous voir encore au volant d'une voiture comme "chauffard spotted" : Les conséquences sociales sont limités enfin si rien de facheux n'est arrivé bien entendu ...

 

   En avion, faire le con signe souvent l'arrêt de mort de votre activité dans le ciel car on va commencer rapidement a vous fermer des portes socialement dans le milieu, ça a des conséquences qui implique le retrait a quasi tout les coups par isolement social et on deviendra intolérant a votre présence sur les aérodromes sauf au sol les pieds sur l'herbe

Link to comment
Share on other sites

   Peut être, mais l'aléa climatique et d'aérologie fait que même si la licence en terme de niveau de formation reste clairement accessible au pékin moyen, les réalités d'aérologie-météo font que le moindre zing aussi assisté qu'il puisse être n'aura jamais la moindre crédibilité de niveau de sécurité satisfaisant pour passer a un véritable accès grand public ... Le problème de fond avec le vol aéronautique étant que l'aérologie exige un niveau de responsabilité du pilote environ 100x supérieurs a celui exigé d'un conducteur automobile sous un orage ou une purée de pois hivernale au bord d'un fleuve ...

 

 

Les restrictions climatiques c'est justement ce qu'il serait bien d'évaluer. Un engin bien solide avec toutes les assistances possibles et imaginables voir meme anticipation automatique des turbulences avec des capteurs capable de les détecter quelques metres  en avance associés aux cdve, devait quand meme pouvoir supporter pas mal de remous.

 

On est pas obligé de foncer dans les cumulonimbus non plus.

Après si le pilote est secoué comme un prunier malgré les systemes d'anticipation des turbulences, c'est son probleme.

 

Bon il y a l'atérrissage qui est délicat. Par mauvais temps, il faut que le systeme de l'avion propose automatiquement toujours une possibilité de déroutage en fonction de la météo et de l'autonomie.

 

Maintenant faut voir à arretter de prendre les gens pour des cons : pour faire de la voile il n'y a meme pas besoin de permis, c'est pas pour ça que les gens se précipitent dans la première tempete venue ???

 

A l'idéal il faudrait demander à ceux qui ont l'expérience de l'aviation légère. Mais en en sélectionnant avec soins ses interlocuteurs...

De ce que j'en ait vu, c'est loin d'etre des Mermoz ou Guillemer qui se faisaient Toulouse Dakar par tout temps ou presque en Breguet XIV, ou Dakar - Rio via le pot au noir en Latécoere.

Plutot du genre Toubib, Pharmaciens ou Huissiers de justice pépères qui supportent sans rechigner une administration et reglementation pléthorique, tatillonne et casse burne (il me semble avoir lut qu'il y a plus de fonctionnaires chargés de l'aviation légère à la DGAC qu'il y a de pilote..)

 

D'ailleurs c'est pas ces pilotes qui ont fait du lobbying contre la règlementation "trop" permissive des ULM ? du genre "j'en ai chié a avoir ma lisense, il y a pas de raison que les autres n'en chient pas eux aussi". La grande classe quoi......

Bref c'est pas avec ceux là qu'il  faut parler de la grande révolution des "avions dronisés"..

Link to comment
Share on other sites

Ne pas oublier que pour les voitures volantes ADAV, on peut rajouter tous les héliports + tous les terrains suffisament grand pour faire décoller/atterir un hélicoptére + le toits de tous les immeubles notamment des parking non souterrain comme terrain de décollage/atterissage.

 

On pourrait imaginer des parkings non souterrains en pleins centre ville avec sur le toit des hélipad permettant aux voitures volantes ADAV de faire la transition ciel/route ou de se garer.

 

D'ailleurs rajouter des hélipads prés des autoroutes/supermaché/parking/école/lieu de travail ne doit pas etre compliqué.

Edited by stormshadow
Link to comment
Share on other sites

Ne pas oublier que pour les voitures volantes ADAV, on peut rajouter tous les héliports + tous les terrains suffisament grand pour faire décoller/atterir un hélicoptére + le toits de tous les immeubles notamment des parking non souterrain comme terrain de décollage/atterissage.

 

On pourrait imaginer des parkings non souterrains en pleins centre ville avec sur le toit des hélipad permettant aux voitures volantes ADAV de faire la transition ciel/route ou de se garer.

 

D'ailleurs rajouter des hélipads prés des autoroutes/supermaché/parking/école/lieu de travail ne doit pas etre compliqué.

 

oui et pour les avions amphibis tous les cours d'eau ou presque.

Link to comment
Share on other sites

Ne pas oublier que pour les voitures volantes ADAV, on peut rajouter tous les héliports + tous les terrains suffisament grand pour faire décoller/atterir un hélicoptére + le toits de tous les immeubles notamment des parking non souterrain comme terrain de décollage/atterissage.

 

On pourrait imaginer des parkings non souterrains en pleins centre ville avec sur le toit des hélipad permettant aux voitures volantes ADAV de faire la transition ciel/route ou de se garer.

 

D'ailleurs rajouter des hélipads prés des autoroutes/supermaché/parking/école/lieu de travail ne doit pas etre compliqué.

Pour les hélipads ... encore faut il que le voisinage ne s'y oppose pas a cause des nuisances importante. Et pour le moment c'est le cas. La cohabitation hélipad voisinage est très très très mauvaise, de la meme manière que certain excédé par les rodéo de mobylette ou de voiture volée, sorte le calibre 12 ...

Les nuisances sonore sont ultra intrusive, c'est un des rare sens que tu ne peux "désactiver" facilement.

donc oui tout est possible, mais la limite d'acceptabilité des riverains est très très basse.

Exemple j'ai déjà vu des plaintes pour mise en danger de la vie d'autrui, juste parce qu'une piste était dans l'axe d'un lotissement ... depuis l'aérodrome est fermé.

Pour les hélipad en zone résidentiel ou commercial j'imagine assez mal que ça puisse respecter les normes de sécurité de dégagement en cas de panne. D'ailleurs les hélipads en ville sont l'exception, meme aux USA, ils ne sont utilisable que par des équipage commerciaux certifié pour etc.


Autre chose, comment imaginez vous la police du ciel, si tout le monde utilise des engin volant. Comment se passe les controle de "vitesse", les poursuites des délinquants etc.

Link to comment
Share on other sites

Voilà ce qui se rapproche le plus pour moi d’une voiture volante, les héilcos de la firme belge Dynali :

 

 

Ici le H3 Easyflayer

 

Dynali-H3_2.jpg

 

Là le H2S plus gros

 

IMG_6964.JPG

 

 

 

Un autre concept que j’aime bien*, celui de Willard Custer  et ses ailes en « gouttière ». Voici l’image d’un Baumann B250 Brigadier  transformé :

 

custer%203.jpg

 

 

Décollage 30m et vitesse minimale de 35 km/h !!!!

 

* Je le verrais bien en avions COIN ; d’ailleurs l’A-10 en est un peu inspiré. Le meilleurs de l’avion et de l’hélico, mais cela est une autre histoire…     

 

 

La version futuriste :

 

custer%204.jpg

 

 

...

Autre chose, comment imaginez vous la police du ciel, si tout le monde utilise des engin volant. Comment se passe les controle de "vitesse", les poursuites des délinquants etc.

 

bitubes de 23 et puis c’est tout O0

 

 

 

...C'est déjà la guerre avec les hélico qui se pose n'importe ou, et ca se regle a coup de calibre 12 ... on a pas encore les reglement de compte a coup de drone comme aux US mais ca va pas tarder, moi le premier qui se pointe au dessus de chez moi avec un drone pour matter dans mon jardin je l'atomise, alors si un de mes voisin se met a faire décoller je ne sais quoi de ca pelouse ca risque de tourner au sûr.
...
 

 

 

g4lly n'en a as l'air comme ça, mais c'est un homme dangereux qui protège farouchement sont territoire  ???  :happy:

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

Pour les hélipads ... encore faut il que le voisinage ne s'y oppose pas a cause des nuisances importante. Et pour le moment c'est le cas. La cohabitation hélipad voisinage est très très très mauvaise, de la meme manière que certain excédé par les rodéo de mobylette ou de voiture volée, sorte le calibre 12 ...

Les nuisances sonore sont ultra intrusive, c'est un des rare sens que tu ne peux "désactiver" facilement.

donc oui tout est possible, mais la limite d'acceptabilité des riverains est très très basse.

Exemple j'ai déjà vu des plaintes pour mise en danger de la vie d'autrui, juste parce qu'une piste était dans l'axe d'un lotissement ... depuis l'aérodrome est fermé.

Pour les hélipad en zone résidentiel ou commercial j'imagine assez mal que ça puisse respecter les normes de sécurité de dégagement en cas de panne. D'ailleurs les hélipads en ville sont l'exception, meme aux USA, ils ne sont utilisable que par des équipage commerciaux certifié pour etc.


Autre chose, comment imaginez vous la police du ciel, si tout le monde utilise des engin volant. Comment se passe les controle de "vitesse", les poursuites des délinquants etc.

 

 

    La France profonde, la vraie ... Celle de Charles Trenet ! Douceu Franceuuuu lalalilala laaaa

 

  Ceci dit je donnerais pas tort aux riverains en lotissement qui subissent l'angoisse d'un aérodrome dont la piste est dans l'axe de votre baraque ou d'un lotissement (zone résidentielle souvent blindées de môme d'ailleurs) après bon je mettrais ma main a couper par contre que l'aérodrome était déja la, et que c'est le lotissement qui est venu se foutre sous son axe de piste ... Car je vois pas des autorités départementales dirent amen a un aérodrome récent qui choisirait un tel axe : C'est forcément récupéré d'une situation + ancienne ou la délivrance de permis de construire du lotissement s'est faite sur une décision un brin légère du Maire pour faire grimper la valeur des terrains anciennement agricole, les administrés en rafolent (et garantie en ruralité une belle ré-élection vu les heureux fonciers que tu fais sur le moment ...)

 

 

     Je note quand mm que ça manque de 12,7 télé-opéré pour faire baisser la tête des voisins sous les lauriers, de man-pad IR pour en finir avec les mobs a pot ninja ou tout autre mobylette ne roulant pas avec son "pot soce" d'origine ... Et de missile anti-char portatif pour sanctionner les éboueurs indélicat qui jettent les poubelles au lieu de les ranger consciencieusement sur le bord du muret de l'administré ! Non mais ! Et une DCA 20mm tout azimut pour mettre la pression aux hélicos des fortunés indélicats

 

    Bienvenu a Alep-sur-Seine xD

Link to comment
Share on other sites

http://www.youtube.com/watch?v=CajAq6ndJYE

 

 

Prix 250000-300000 $

capacité : 2 

Autonomie 350-500km

vitesse 180km/h

L'appareil mesure environ 4 mètres de long, 1,60 mètre de large et 1,60 mètre de haut. Sa masse à vide est d'environ 680 kg et sa puissance moteur est de 230 ch1.

Capacité de décoller sur un espace de 165 mètres (STOL

 

Licence : pilote privé

 

il me plait bien. une version militaire pourrait doubler les possibilités.

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pal-V

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

 Mais c'est qu'il a l'air de pouvoir bourrer sur route dans les secondes de fin (passage a au moins 180-200 km/h si c'est pas + encore ...)

 

  Mais hélas encore une fois, un engin a pas mettre dans toutes les mains ...

 

 

 

 

Les restrictions climatiques c'est justement ce qu'il serait bien d'évaluer. Un engin bien solide avec toutes les assistances possibles et imaginables voir meme anticipation automatique des turbulences avec des capteurs capable de les détecter quelques metres  en avance associés aux cdve, devait quand meme pouvoir supporter pas mal de remous.

 

On est pas obligé de foncer dans les cumulonimbus non plus.

Après si le pilote est secoué comme un prunier malgré les systemes d'anticipation des turbulences, c'est son probleme.

 

Bon il y a l'atérrissage qui est délicat. Par mauvais temps, il faut que le systeme de l'avion propose automatiquement toujours une possibilité de déroutage en fonction de la météo et de l'autonomie.

 

Maintenant faut voir à arretter de prendre les gens pour des cons : pour faire de la voile il n'y a meme pas besoin de permis, c'est pas pour ça que les gens se précipitent dans la première tempete venue ???

 

A l'idéal il faudrait demander à ceux qui ont l'expérience de l'aviation légère. Mais en en sélectionnant avec soins ses interlocuteurs...

De ce que j'en ait vu, c'est loin d'etre des Mermoz ou Guillemer qui se faisaient Toulouse Dakar par tout temps ou presque en Breguet XIV, ou Dakar - Rio via le pot au noir en Latécoere.

Plutot du genre Toubib, Pharmaciens ou Huissiers de justice pépères qui supportent sans rechigner une administration et reglementation pléthorique, tatillonne et casse burne (il me semble avoir lut qu'il y a plus de fonctionnaires chargés de l'aviation légère à la DGAC qu'il y a de pilote..)

 

D'ailleurs c'est pas ces pilotes qui ont fait du lobbying contre la règlementation "trop" permissive des ULM ? du genre "j'en ai chié a avoir ma lisense, il y a pas de raison que les autres n'en chient pas eux aussi". La grande classe quoi......

Bref c'est pas avec ceux là qu'il  faut parler de la grande révolution des "avions dronisés"..

 

 

   Ce que tu dis Roland c'est valable tant que l'aviation civile française privé (de loisir) reste un domaine exceptionnel ou environ entre 50 et 100 000 détenteurs de licence et d'engins et souvent socialement relativement élevés même si y aura toujours les exceptions qui confirment la rêgle :

 

   J'ai aucun mal a croire que dans tout ce beau monde, les comportements sont responsables et pépères et que personne ne prend de risques ou si peu et quand bien même ça n'empêche pas des crash par dizaines/ans si on compte hélicos, ULM et petit turbo-prop privé crashés additionnés ...

 

   Mais imagine ce même monde avec 20 millions de pilotes et des comportements qui inévitablement apparaitrons sensiblement les mêmes que les irresponsables sur route qui ne devraient plus avoir le droit de rouler depuis belle lurette (et c'est souvent le cas quand on sait qu'il y a probablement 1 million de français qui roulent sans permis régulièrement il me semble ou peut être 500 000 pour être + réaliste ... A ces gens la il faudrait des possibilités physiques pour les empêcher de rouler ...) avec 20 millions de licence de vol, tu vas revoir apparaitre les mêmes décapés du bulbe faire tout et n'importe quoi qui se permettent tout et n'importe quoi déja en voiture ou la responsabilité sociale n'est pas la même ... Tout du moins aux conséquences moins lourdes

 

    C'est de cela dont je veux parler, a 50 ou 100 000 licences il est aisé de repérer ceux qui ne devraient plus voler et leur faire comprendre "facilement" de se retirer même si vide juridique pour leur hoter droit au vol (bien qu'après nombre infractions constatées l'aviation civile doit avoir quelques prérogatives a ce niveau) dans le sens que la pression sociale vous contraindra a vous retirer des aérodromes et aéroclub ... Quand ils seront 20 millions ça sera la grande foire au n'importe quoi des inconscients ...

 

   En mer évidemment que personne ne fonce avec son navire dans les tempêtes, mais il y a le coté précarisant d'être soumis a la houle qui est angoissant quand on a un navire d'a peine 5 a 10m généralement ... Mais ça n'empêche pas que malgré les gens expérimentés un nombre incroyable en méditerrannée par exemple se font avoir par le caractère difficilement prévisible de cette mer ou une tempête peu se former en 30 min a l'échelle régionale, en Atlantique le caractère stable de l'océan fait que ça n'arrive pas, les tempêtes se forment ailleurs et nous fondent dessus progressivement de manière prévisible, et la houle formée par une tempête loin aussi, un orage éclate au dessus de la mer d'Iroise par exemple : Elle ne change pas d'état ou si peu ... Un orage éclate au large du Var tu te retrouves très vite avec une houle de 5m venue de nulle part mais pourtant belle et bien la, c'est la particularité de la grande bleue :

 

   Elle est peu sensible aux grands systèmes dépressionnaires (tout du moins pas vraiment tributaires de ces systèmes, sauf en hiver mais en hiver pas grand monde navigue sauf les ferries et Cargo et quelques pêcheurs qui vont pas loin et sont expérimentés ...) mais elle est très sensibles aux orages d'inter-saison et estivaux qui la change d'état en 2-2 de manière imprévisible : Météo France est souvent incapable de prédire ces phénomènes d'ailleurs ... La ou a l'inverse pour la météo océanique ils sont très précis et il n'y a guère que les vagues scélérates éventuelles qui échappent a leur maitrise car l'Atlantique est très prévisible même si ça le mène a des tempêtes monstrueuses que même un calmar monterait pas en surface ... Tu les vois venir de loin

 

    C'est ce qui fait que justement au niveau plaisancier nombre de gens se font avoir en méditerannée bien + souvent que tu l'imagines a cause du caractère difficilement prévisible des orages locaux capables de transformer l'état de la mer d'un facteur 5 en quelques minutes : Même le + expérimenté des marins ne peut que subir ... Dans le ciel c'est potentiellement pareil notamment avec les reliefs il y a des systèmes difficilement prévisibles quand a ce qu'ils vont faire, impliquer et impacter, certes on est pas non plus dans le cas de la méditerrannée qui peut passer de la mer d'huile a des creux de 5m en 30 min au détriment de la forte expérience du marin (bon qui aura quand mm vu l'orage s'approcher pour décider le tayo vite au port ...)  mais des systèmes orageux régionaux sur le continent peuvent se former en quelques minutes et déclencher des vents cisaillants que Météo France aura été incapable de prédire, dans le sud Est ou j'habite en zone de pré-alpes combien de fois c'est arrivé en été que des orages d'une violence extreme se forment au dessus de la région alors que rien n'était prévu par météo-France ... Très souvent la cause étant une évapo-transpiration sous estimée et une chute de la t° nocturne sous estimées aussi qui va former un orage loco-régional intense et que météo France n'aura pas prévu mais verra au radar au dernier moment quand la grèle grosse comme des cailloux commence a tomber rude puis après la pluie et les impacts :

 

    Mais ça sera trop tard, et de nature a piéger nombre d'appareils d'aviation civile légère bien qu'en général ça arrive le soir, et peu volent la nuit, mais suffit d'un téméraire et ... Il ne suffit pas de dire : On fonce pas dans les nuages évidents devant soit ... Si c'est eux qui se forment en quelques minutes sur ta trajectoire c'est + facile a dire qu'a faire pour éviter le drame dans ces cas d'orages a formation rapide et violente, d'autant que pour les ULM ils auront tendance a les piéger par aspiration dans le système orageux tel une tornade douce de grande échelle (cas de piège mortel connu par exemple pour les parapentistes qui sont soumis aux système orageux qui les aspirent parfois depuis 50 km pour la colonne aspirante tellement le cumulo nimbus est gigantesque : Les super cellules, aucun moyen d'en échapper a moins de sauter du parapente avec un parachute de secour ...)

Edited by alpacks
Link to comment
Share on other sites

Je note quand mm que ça manque de 12,7 télé-opéré pour faire baisser la tête des voisins sous les lauriers, de man-pad IR pour en finir avec les mobs a pot ninja ou tout autre mobylette ne roulant pas avec son "pot soce" d'origine ... Et de missile anti-char portatif pour sanctionner les éboueurs indélicat qui jettent les poubelles au lieu de les ranger consciencieusement sur le bord du muret de l'administré ! Non mais ! Et une DCA 20mm tout azimut pour mettre la pression aux hélicos des fortunés indélicats

Il est de plus en plus question d'interdire purement et simplement les deux temps ... et de passer les 14 ans sur 4 temps 80cm3 a cause du bruit surtout mais aussi des normes de pollution que les deux temps sont incapable de respecter.

Pour les camion de ramassage d'ordure de plus en plus de ville vise comme pour le transport en commun l'hybridation de manière a ne pas avoir les bruit de freinage accélération tout les 10m, et le silence qui va avec.

Pour les hélicos de fortunés on en parle peu pour pas donner de mauvaise idée ... mais il y a de plus en plus souvent de plomb qui vole de la part des riverains excédés.

Suffit de voir la politique antibruit qui a tué les "troquets" en ville, ca et le reste, mais le bruit y est pour beaucoup.

Pour l'aérodrome oui il était la avant les lotissements comme a peu pres partout ... on ne construite pas un aérodrome au milieu d'une zone urbaine, non seulement c'est trop cher, mais les riverains feraient immanquablement capoter le projet. Résultat au mieux tu colle ton aérodrome au milieu des champ ... et au mieux tu as quelques année pour te faire rattraper par l'urbanisation horizontale. Pour gagner quelques année encore tu peux aller encore plus loin des zone urbaine ... mais la on retombe sur l’intérêt de l'avion comme mode de transport si après il faut faire 30 minute de bagnole pour tombé sur la moindre petite ville.

Le jour ou les aéronef feront pas plus de bruit que les bagnole sur l'autoroute, tu pourras éviter le dommage patrimoniale ou le trouble de jouissance ... mais avant tu pourras toujours te gratter pour espérer faire régulièrement se poser un aéronef en zone urbanisé, sauf intérêt public majeur.

La grande mode c'est l'éblouissement au laser, aussi bien contre les hélicos que contre les avions, meme les liner commerciaux.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/07/18/01016-20080718ARTFIG00499-saint-tropez-declare-la-guerre-aux-helicopteres-.php

http://www.europe1.fr/Faits-divers/Excede-il-s-en-prend-aux-helicopteres-846765/

http://www.leparisien.fr/yvelines-78/les-helicopteres-du-gign-exasperent-les-riverains-22-09-2010-1077801.php

Tu en as des dizaines et des dizaines de cas comme ca ...

Link to comment
Share on other sites

Pas encore eu le temps de tout lire, mais au cas où vous ne le connaissez pas, voici ce lien qui pourrait vous intéresser:

http://www.ttu.fr/la-dga-presente-ses-projets-innovants/

Il existe d'autres modèles, (vus dans "Pour la science") mais je n'ai pas l'accès online

 

 

   C'est bien pour le désert (mais gare a la mitraille salafou) mais je doute que ça puisse convenir pour d'autres type de biome ... En France l'utilisation ne pourrait être que très marginale de ce parapente portant une voiture propulsée tel un ULM ... Ca refait penser aux débuts des années 90 avec Hulot qui ne cesser d'en révéler ces nouveaux concepts d'ULM au grand public dans Ushuaïa bien qu'il a pas inventé l'eau tiède dans le domaine, il a fortement contribué a les faire connaitre et ça a beaucoup aidé l'innovation au final

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...