Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'Inde


Blacksheep
 Share

Recommended Posts

Il y a 22 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

Allez, un coup de mains ...

Ben au total il va falloir donc produire à minima 613 Rafale de tous types :happy:

Soit si les 26 indiens se font, encore 118 92 avions à commander. C'est amplement faisable.

Iraq, Colombie, Serbie, Arabie Saoudite, Egypte 3T, Qatar 3T, Inde IAF 2T, Inde IN 2T, plus d'autres prospects qui se sont déclarés intéressés.

Les chiffres qu'il faut viser à mon avis ce sont ceux du Mirage F1. 726. Soit encore 205 appareils.


Edit tardif:

Et bien évidemment ne pas perdre de vue le remplacement des avions français les plus vieux ou d'éventuelles commandes supplémentaires permettant de dépasser le format à 225 ou d'anticiper l'attrition.

En fait plus le temps passe plus un objectif à 1000 avions semble à portée de main.

Le truc c'est qu'on aura quand même sans doute pas le luxe d'attendre des plombes, et qu'il faudra une mise à jour de l'avion qui ne soit pas qu'interne, surtout après l'arrivée de concurrents amenant une plus grande furtivité par exemple.

Edited by Patrick
correction des chiffres et ajouts.
  • Like 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La mère de toutes les affaires ! La France s'intéresse au contrat "inachevé" de l'avion de combat Rafale 114 pour l'armée de l'air indienne
Par Ritu Sharma -November 4, 2023

La France a reçu une lettre de demande (LoR) de l'Inde pour vendre le Rafale Marine de Dassault Aviation à la marine indienne pour ses porte-avions. Le contrat portant sur 26 Rafale-M ayant été conclu, l'avionneur français s'intéresse à la commande la plus importante, à savoir une commande inachevée de 114 jets pour l'armée de l'air indienne.

La LdR est en quelque sorte un document d'appel d'offres dans lequel le gouvernement indien a spécifié toutes ses exigences et capacités concernant l'avion Rafale Marine. Il opérera à partir des porte-avions INS Vikrant et INS Vikramaditya.

La signature du contrat n'interviendra pas avant un certain temps, car la France doit encore évaluer la LdR et répondre à l'Inde par une lettre d'acceptation (LdA) avant que les négociations sur le coût des 26 jets ne débutent. La signature du contrat est prévue pour 2024.

Dassault Aviation a vu la demande d'avions de combat omnirôles Rafale augmenter dans le monde entier après avoir livré 36 Rafale à l'IAF dans le cadre d'un contrat de gouvernement à gouvernement. Plus récemment, les médias français ont affirmé que Rafale avait remporté un contrat pour la fourniture de 54 Rafale à l'Arabie saoudite, après qu'un veto de l'Allemagne ait réduit à néant les chances de l'Eurofighter Typhoon de remporter le contrat.

Le Rafale de Dassault Aviation est en concurrence avec les F/A-18 et F/15EX de Boeing, le F-21 de Lockheed Martin, le Gripen de SAAB et trois autres jets de combat importants du monde entier pour l'appel d'offres de l'armée de l'air indienne - appelé la mère de toutes les affaires - pour la fourniture de 114 avions de combat multirôles (MRFA).

En 2013, le Rafale avait remporté un précédent appel d'offres pour 126 jets, lancé par l'IAF en 2007, dans le cadre du programme MMRCA (Medium Multi-Role Combat Aircraft). Mais en 2015, le Premier ministre indien Narendra Modi a annulé l'appel d'offres, qui était devenu non viable, et a acheté 36 Rafale sur étagère à la France dans le cadre d'une transaction de près de 8 milliards de dollars américains. C'est pourquoi Dassault Aviation considère cette MRFA de 114 jets comme une affaire "inachevée".

"L'IAF prévoit d'intégrer six escadrons de MRFA de manière progressive. Le programme sera mis en œuvre dans le cadre de l'initiative 'Make in India' du DAP-2020. Des réponses ont été reçues pour huit types d'aéronefs", a déclaré aux médias indiens le maréchal de l'air VR Chaudhari, chef de l'IAF. Les experts estiment toutefois que la concurrence s'intensifie entre le Rafale de Dassault, le F-15EX de Boeing et le JAS-39 Gripen de Saab.

"Les ASQR (Air Staff Qualitative Requirements) ont été finalisés et des interactions détaillées avec les OEM (Original Equipment Manufacturers) ont eu lieu. Des engagements de la part des équipementiers concernant le contenu indigène de certaines catégories et des dispositions relatives au "Make in India" sont en cours de recherche. Il est envisagé d'intégrer des armes A-A (air-air) et A-G (air-sol) développées en interne sur les MRFA fabriqués en Inde", a ajouté le chef de l'IAF.

L'IAF a lancé l'appel d'offres en 2018 et a reçu une réponse enthousiaste de la part des avionneurs du monde entier pour ce contrat de plusieurs milliards de dollars. Après avoir fixé les nouveaux ASQR, comme l'EurAsian Times l'a rapporté précédemment, l'IAF attend le feu vert du gouvernement pour envoyer une proposition d'acceptation de nécessité (AoN). Depuis un an, rien n'a bougé dans le dossier MRFA.

Le maréchal de l'air Narmdeshwar Tiwari, ancien chef adjoint de l'IAF, avait déclaré aux journalistes lors de l'Aero India 2023 (qui s'est tenu en février) que l'AoN était attendue du gouvernement dans les trois ou quatre prochains mois. Nous sommes en novembre et l'AON n'a pas encore été accordée à l'IAF, qui dispose actuellement de 31 escadrons et doit faire face à une diminution des effectifs des escadrons de chasse et à une flotte vieillissante.

L'IAF a besoin de nombreux appareils pour être reconnue comme une force de dissuasion face à la Force aérienne de l'Armée populaire de libération (PLAAF). "L'IAF n'a pas été en mesure de convaincre le gouvernement indien que les avions importés étaient nécessaires en si grand nombre. L'ensemble du processus, jusqu'à la livraison des appareils, prendra 6 à 7 ans. D'ici là, le Tejas Mk-2 pourrait également être prêt à être mis en service. C'est peut-être la raison de l'indécision du gouvernement", a déclaré le fonctionnaire.

L'IAF, qui suit la politique "Make in India" du gouvernement indien, a déjà exprimé son intention de commander 90 avions de combat légers Mk1 supplémentaires.

Le Rafale répond aux besoins urgents de l'IAF

L'IAF a un besoin urgent de 114 MRFA pour conserver un avantage compétitif. Le Rafale présente l'avantage d'être déjà utilisé par l'armée de l'air du pays et d'être bientôt mis en service par la marine.

Les experts y voient également un avantage, mais les responsables de l'IAF ne considèrent pas cette décision comme acquise, car les ASQR ont été redéfinis. La formulation des ASQR est l'étape la plus cruciale dans l'acquisition de matériel de défense, car elle détermine la qualité, le prix et la concurrence.

"La compétition pour le MMRCA a été un processus minutieusement mené. Il nous a fallu des années pour examiner chaque candidat. Pour le MRFA, qui n'est qu'un nom différent pour le contrat, je ne peux que m'attendre à ce que le "Make in India" soit le facteur décisif", a déclaré à l'EurAsian Times le maréchal de l'air (retraité) M. Matheswaran, qui avait supervisé l'appel d'offres MMRCA pour l'IAF avant de prendre sa retraite.

En août 2000, l'IAF avait proposé d'acquérir 126 Mirage 2000 II. La proposition a été rejetée en 2004, et en 2007, la décision a été prise d'acheter 126 jets dans le cadre du MMRCA.

Pour le Rafale, l'affaire reste en suspens

Le Rafale, avion bimoteur multirôle, peut mener des combats aériens ou larguer des bombes sur des cibles dans le cadre de missions air-sol. Grâce à ses caméras, ses radars et ses capteurs, il peut être utilisé pour la collecte de renseignements.

Le développement de l'avion a pris beaucoup de temps. Le démonstrateur a volé le 4 juillet 1986. Le programme a été officiellement lancé en janvier 1988, le prototype a pris l'air le 19 mai 1991 et le premier Rafale F1 a été livré à la marine française dix ans plus tard, le 18 mai 2001.

Depuis, la France a déployé cet avion de combat en Afghanistan, en Libye, en Irak, en Syrie et au Mali, où il a effectué sa mission la plus longue en 2013, d'une durée de neuf heures et 35 minutes. L'expérience du Rafale en matière de combat a été décrite dans un rapport antérieur de l'EurAsian Times. En Afghanistan, en Libye, au Mali, en Irak et en Syrie, les avions à réaction Rafale ont surclassé leurs ennemis partout et n'ont jamais été abattus.

L'avionneur, Dassault Aviation, affirme que le Rafale peut remplir "la plus large gamme de rôles" avec le plus petit nombre d'avions. Il peut transporter des missiles air-air à longue portée Meteor, des missiles air-air à portée de vue (BVRAAM) MICA, des missiles à longue portée SCALP, des missiles antinavires AM39 Exocet, des bombes guidées par laser et des bombes classiques.

Le Rafale participe aux missions permanentes d'alerte de réaction rapide (QRA), de défense aérienne, de police du ciel, de dissuasion nucléaire, de projection de puissance et de déploiement pour des missions extérieures, de frappe dans la profondeur, d'appui aérien des forces terrestres, de reconnaissance et d'entraînement des pilotes. Il existe trois variantes : le Rafale C monoplace pour l'armée de l'air, le Rafale B biplace d'entraînement pour l'armée de l'air et le Rafale M monoplace pour la marine.

Les Rafale B et C sont entrés en service dans l'armée de l'air française en juin 2006, lorsque le premier escadron a été constitué. La société a reçu le contrat de développement de l'avion standard Rafale F4 en janvier 2019. La validation du dernier standard est prévue pour 2024.

Mais pour remporter le marché de la MRFA, la major française de l'aérospatiale devra aller plus loin et proposer de "fabriquer en Inde", et il reste à voir quel transfert de technologie Dassault Aviation peut offrir. Il est indéniable que le marché français des avions de combat étant saturé, l'Inde représente un marché important.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 01/11/2023 à 14:06, Patrick a dit :

Soit si les 26 indiens se font, encore 118 92 avions à commander. C'est amplement faisable.

Merci. As-tu compté les prototypes là-dedans ? Les C01 M01 et tutti quanti…

Edited by Teenytoon
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Patrick a dit :

Non. Si tu veux tu peux donc rajouter 5 avions à la liste.

Après je ne sais pas si compter les protos comme l'a fait @jojo (lo savoyârd) est si utile que cela. Mais bon pourquoi pas.

C'est une bonne question. Après tout dépend si l'on veut parler des productions totales ou du total des ventes aux opérateurs ... Mais si l'on focalise toutes les données globales en détail, on obtient les 2 :happy:

Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, jojo (lo savoyârd) a dit :

C'est une bonne question. Après tout dépend si l'on veut parler des productions totales ou du total des ventes aux opérateurs ... Mais si l'on focalise toutes les données globales en détail, on obtient les 2 :happy:

J'aurais plutôt tendance à penser qu'il faut justement exclure les prototypes et avions de pré-série de la notion de "production", mais ça peut mener aussi mener à des aberrations dans le cas où des avions de presque pré-série à un standard initial pauvre en capacités mais déjà bien déverminés se retrouvent au service actif (Rafale M F1) ou bien quand des avions de série ne sont pas destinés à combattre (cas des bancs d'essais volants). Donc ta solution en vaut une autre.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Random Radio a sorti ça :

Picdel et moi en avons discuté, l'AMCA en tant que DT pour le SCAF avec l'Inde en tant que partenaire majeur. Le seul problème est que nous ne disposons pas d'autant d'argent. Nous ne pouvons pas nous permettre de payer les niveaux occidentaux de R&D ni de verser des salaires équivalents, ce qui pourrait provoquer de graves désaccords entre les employés, au point d'entraîner un risque de sécurité important. L'industrie n'acceptera pas non plus de partager le travail alors que l'objectif de l'AMCA est l'autosuffisance.

Le mieux que nous puissions faire est de devenir un partenaire à hauteur de 10 ou 20 %, mais nous n'en tirerons pas grand-chose. La majeure partie de la R&D de base coûteuse sera toujours effectuée par la France, et le partage des tâches de production impliquera toujours des importations, la France refusant comme d'habitude d'accorder la maîtrise d'œuvre des technologies de base. Une meilleure option est d'importer 2 à 6 escadrons en fonction des besoins après le développement, et ils offriront le même niveau de ToT qu'une JV au cas où nous voudrions 6 escadrons.

Quoi qu'il en soit, l'IAF est tout à fait favorable à une autosuffisance à 100 % à partir de maintenant. Seul le marché IN est négociable. Si ADA ne parvient pas à développer un jet naval de nouvelle génération, nous serons obligés d'importer le SCAF. Ou bien l'IN pourrait entrer dans une JV en tant que petit partenaire, ce qui est plus justifié.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Picdelamirand-oil a dit :

La majeure partie de la R&D de base coûteuse sera toujours effectuée par la France, et le partage des tâches de production impliquera toujours des importations, la France refusant comme d'habitude d'accorder la maîtrise d'œuvre des technologies de base.

Ce raisonnement d'aujourd'hui, la FRANCE aurait pu l'avoir dans les années 50 / 60. Et alors la France n'aurait pas développé le Super-Frelon =  à partir de technos US, après avoir fabriqué sous licence des H55 et H-58 de Sikorsky.

La France est devenu alors un acteur  majeur en matière d'Hélicoptères    Idem la Grande-Bretagne et l'Italie ! qui ont acquis aussi leur autonomie

Ce que nous semblent pas vouloir comprendre les Indiens: c'est qu'  "il faut y aller"  pour les avions de combat  !  Même si ils l'ont fait pour les hélicos ( avec HAL mauvais calcul )

Et ce que les Allemands buttés ne veulent pas admettre : c'est en achetant et en fabriquant des Rafales qu'ils pourraient un jour espérer devenir un peu meilleurs en matière de fabrication, puis de conception, R&D d'avions de combat  ( Mon Dassault-Deutchland GMBH, Joint-Venture sous contrôle mini de DA,  déjà évoqué sur le fil SCAF )...Et qu'ils auraient eu un meilleurs accès à la techno du NGF ... Or Airbus D&S ( on va voir ce qu'ils sortent comme SATOC  Strategic Air Transport for Outsized Cargo ) 

Les allemands auraient pu le faire depuis le choix Mirage III / F-104 ( qu'ont ils appris du F-104 ? ils ont très mal géré ?  Qu'ont il appris avec le Tornado ? avec l' EF ? ) ... Puis en suivant la lignée DA ... Vraiment l'histoire ne leur a rien appris ou si peu   !   

Mrs les INDIENS : faites mieux que les allemands !   Faites confiance à DRAL 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Ah oui pas une radio du coup :biggrin: 

Tu mène un véritable combat las-bas avec @herciv dis donc ! Bel effort !

(Pas très sympa l'australien qui s'appelle "Optimist" en tout cas :wacko: )

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Picdelamirand-oil a dit :

L'ancien chef d'état-major de la défense de l'Inde avait recommandé l'achat de Rafale par lots, c'est-à-dire 36+36+36 répartis entre 2020 et 2030, chaque lot étant accompagné d'améliorations progressives, comme la commande de 36 Rafale F3R en 2016, de 36 F4.2 en 2023 et de 36 F5 en 2028.

Alors que s'ils les commandaient tous d'un coup, en sus des 26 M qui s'accompagneront sans doute de 26 autres, ils pourraient, du haut d'une commande globale de 150 Rafale en plus de leurs 36, revendiquer une unité de production et maintenance à Nagpur chez DRAL (ou DAIL si Dassault reprend le truc) qui leur assurerait que le "make in India" soit une réalité... Ouvrant même la possibilité d'aller à bien plus que 150 Rafale, quand il faudra remplacer les Mig 29 et les Mirage 2000...
Le pire c'est que Dassault sont prêts à signer sur cette base, Trappier l'a dit: "j'ai besoin d'une commande de 100 Rafale pour les faire en Inde". De plus les Rafale indiens ont été livrés à un standard bien supérieur à F3, équivalent à F4 sur certains points, et clairement F4.2-ready, voire F5-ready.

Tout ça pour ne pas froisser l'éléphant blanc HAL...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,956
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Amoroso
    Newest Member
    Amoroso
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...