Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'Inde


Blacksheep
 Share

Recommended Posts

France submits bid for Indian tender to buy 26 Rafale-Marine fighter jets for aircraft carriers


La France répond à l'appel d'offres indien pour l'achat de 26 Rafale-Marine destinés aux porte-avions

New Delhi [Inde], 20 décembre (ANI) : La France a répondu à l'appel d'offres lancé par l'Inde pour l'achat de 26 Rafale Marine destinés aux porte-avions de la marine indienne - INS Vikrant et INS Vikramaditya.

La réponse à la lettre d'acceptation de l'Inde a été soumise par la France à New Delhi, ont déclaré des sources de défense à l'ANI.

Une équipe de fonctionnaires français chargés des ventes militaires aux pays étrangers a quitté Paris pour soumettre la réponse à l'appel d'offres indien, ont-ils déclaré.

La partie indienne procédera à une étude détaillée de l'offre française pour le marché indien, y compris l'offre commerciale ou le prix de l'avion, ainsi que d'autres détails du contrat, ont-ils déclaré.

L'Inde va maintenant négocier l'accord avec les représentants du gouvernement français, puisqu'il s'agit d'un contrat de gouvernement à gouvernement.
Le chef de la marine a demandé aux fonctionnaires de veiller à ce que le délai requis pour le projet soit considérablement réduit afin de garantir une finalisation rapide et l'intégration des avions dans l'inventaire.

Il y a plus d'un mois, l'Inde a remis la lettre de demande au gouvernement français. La LdR est comme un document d'appel d'offres dans lequel le gouvernement indien a spécifié toutes ses exigences et les capacités qu'il souhaiterait avoir dans les avions Rafale Marine acquis pour les porte-avions INS Vikrant et INS Vikramaditya, ont-ils déclaré.

La marine indienne et le gouvernement indien travaillent en mode accéléré pour s'assurer que le contrat d'acquisition soit signé au plus tôt et que les porte-avions indiens puissent opérer l'avion hautement performant afin de garantir un avantage à New Delhi dans la région de l'océan Indien.

Le contrat d'acquisition de l'appareil, d'une valeur d'environ 5,5 milliards d'euros, a été approuvé par le Conseil d'acquisition de la défense juste avant la visite du Premier ministre Narendra Modi en France en tant qu'invité d'État pour le défilé du Jour de la Bastille en juillet de cette année. Selon les plans, la marine indienne recevra 22 avions monoplaces Rafale Marine ainsi que quatre avions d'entraînement. 

  • Like 1
  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

France submits bid for selling 26 naval Rafale fighters to India
La France soumet une offre pour la vente de 26 avions de combat Rafale à l'Inde

NEW DELHI : Dans le cadre d'une nouvelle étape vers une finalisation rapide de la transaction estimée à 50 000 milliards de roupies pour l'achat de 26 avions de combat Rafale-Marine et des équipements associés, la France a maintenant soumis son offre au ministère de la Défense.

Des sources ont indiqué que la lettre d'acceptation détaillée de la France, avec son offre, son prix et d'autres détails, a été soumise mercredi en réponse à la lettre de demande de l'Inde émise à la mi-octobre pour l'acquisition proposée de 22 avions à réaction monoplaces et de quatre avions d'entraînement biplaces, ainsi que d'armes, de simulateurs, de pièces détachées, de formation des équipages et de soutien logistique.

Les contrats concernant les 26 chasseurs et les trois sous-marins Scorpène supplémentaires, pour un montant d'environ 30 000 milliards de roupies, ont reçu l'approbation préliminaire ou l'acceptation de nécessité (AoN) du Conseil des acquisitions de défense dirigé par Rajnath Singh le 13 juillet, un jour avant le sommet Modi-Macron qui a suivi à Paris. Les accords n'ont toutefois pas été mentionnés dans la déclaration conjointe publiée à l'issue du sommet, comme l'a rapporté TOI.

L'accord de gouvernement à gouvernement pour les Rafales, qui implique l'achat sur étagère des jets fabriqués par Dassault Aviation, ne sera signé qu'après les négociations finales sur les coûts et l'approbation requise du Comité du Cabinet sur la sécurité.

La marine souhaiterait bien sûr que les contrats pour les Rafales et les Scorpènes soient signés au cours de cette année fiscale, car elle est confrontée à un nombre insuffisant de chasseurs pour opérer à partir de ses deux porte-avions - le vieux INS Vikramaditya d'origine russe et le nouveau INS Vikrant - ainsi qu'à une flotte de combat sous-marin en voie d'épuisement.

La marine ne dispose plus que de 40 des 45 MiG-29K, importés de Russie pour un coût de 2 milliards de dollars à partir de 2009, pour ses deux porte-avions, l'INS Vikramaditya, plus ancien et d'origine russe, et le nouvel INS Vikrant. Au fil des ans, les MiG-29K ont également souffert de problèmes d'entretien et d'autres problèmes.

L'avion de combat français avait bien sûr une longueur d'avance sur le plan logistique, étant donné que l'IAF a déjà reçu 36 Rafale dans le cadre du contrat de 59 000 milliards de roupies conclu en septembre 2016.

 

 

Edited by Picdelamirand-oil
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Pakal a dit :

1er vol du Tejas Mk2 reporté à 2028 et pas de production espérée avant 2030, en raison d'une indianisation plus poussée (Reacteur made in India au lieu du F414 ?) 

https://idrw.org/tejas-mkii-to-take-off-with-revised-timelines-and-increased-indigenous-content/

Pour le F414 l’accord ne serait pas engageant ?

Si ça continue le NGF volera avant !

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Pakal a dit :

1er vol du Tejas Mk2 reporté à 2028 et pas de production espérée avant 2030, en raison d'une indianisation plus poussée (Reacteur made in India au lieu du F414 ?)

https://idrw.org/tejas-mkii-to-take-off-with-revised-timelines-and-increased-indigenous-content/

Bon, c'est IDRW qui est une boite à fake news, mais à supposer qu'il y ait du vrai là derrière, ça voudrait dire que l'Inde retomberait dans ses travers. Passer de "65%" à "80%" d'indigénisation et faire perdre 5 à 7 ans pour ça, alors qu'il y a un déjà censément un radar AESA localement produit baptisé Uttam à bord du Tejas mk2, en remplacement de je ne sais plus quelle version du Elta 2052 à bord du Tejas Mk1A, ce serait un peu fort de café.

Donc c'est soit le moteur, soit d'autres sous-systèmes genre OBOGS et compagnie. Mais si c'est le moteur, alors ce ne serait plus exactement le même avion et il faudrait revoir un paquet de trucs, ce qui expliquerait les délais.

Serait-il possible que le moteur de 110kN sur lequel bosse Safran et le DRDO ait fait son chemin pour venir équiper le Mk2? Ça me parait un peu improbable pour tout un tas de raisons contractuelles, mais sait-on jamais.

En attendant l'IAF va devoir continuer à acquérir des mk1A qui eux reposent encore beaucoup sur des sous-systèmes non-indiens... :mellow:

 

Il y a 6 heures, paulwingwing a dit :

Pour le F414 l’accord ne serait pas engageant ?

J'ai bien peur que si. Mais en même temps avec HAL on ne sait jamais, ils tentent peut-être un tour de passe-passe dont ils ont le secret. Sauf que GE ne sont pas des perdreaux de l'année non plus, en plus d'être américains.

giphy.gif&f=1&nofb=1&ipt=df22ebbd902b1dd

Il y a 6 heures, paulwingwing a dit :

Si ça continue le NGF volera avant !

Je ne sais pas mais en tout cas ça rouvre une fenêtre d'opportunité pour nous puisque le Tejas Mk1 ne peut pas prétendre remplacer le Rafale alors que le Mk2 avec ses capacités supplémentaires pouvait avoir l'air d'une offre crédible en face, en devenant le segment "bas" complétant le segment "haut" représenté par un éventuel futur "Super Sukhoi-30", auquel cas le segment "medium" occupé par le Rafale deviendrait plus contraint.

Or on sait déjà que cette vision fondée sur le poids et la taille des avions ne se traduit pas en réalités opérationnelles du point de vue des performances, mais que c'est malgré tout une idée que pouvait vendre le politique indien. Ainsi, l'AMCA devait à terme occuper la place de chasseur "médian" tout en apportant de la furtivité, et reléguant le Rafale à la position occupée actuellement par le Mirage 2000, celle d'une micro-flotte en réalité très utile et capable, mais considérée avec un certain mépris, il faut le dire, parce que trop petite du fait des achats a minima réalisés par les indiens, jusqu'à ce qu'elle ait démontré ses performances au combat, que ce soit en 1999 pendant la guerre du Kargil à l'aide de bombes d'abord guidées puis non-guidées grâce à la qualité du calculateur balistique du Mirage 2000, ou en 2019 (où les deux seuls avions à avoir fait reculer les F-16 pakistanais en vol étaient les 2 seuls Mirage 2000I présents à l'inventaire de l'IAF à ce moment, utilisant le couple RDY MICA, là où les Su-30 se sont retrouvés engagés hors de portée de leurs R-77 par les F-16 pakistanais armés d'AIM-120).

Mais en restant optimistes on peut envisager qu'avec l'image qu'a désormais le Rafale à la fois au niveau de l'opinion politique et de l'IAF, et qu'avec le retard de plusieurs années induit par cette décision, si elle se vérifie, de ré-indigéniser le Tejas mk2,  alors il se peut que le politique indien soit contraint à un nouveau coup de sang, comme la dernière fois, et opte pour un nouvel achat G2G, avec plus ou moins de travail réalisé en Inde, ce qui rebattrait les cartes définitivement, ouvrant plus de portes au secteur privé, et surtout, ce qui nous concerne en premier lieu, à DRAL ou un éventuel DAIL.

Cependant, ça fait déjà 7 ans que ça devrait être fait, et ça n'en a pourtant toujours pas pris le chemin.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Rafale, Scorpene Deals For Indian Navy To See ‘Progress’ As Macron Comes Calling

Les contrats Rafale et Scorpène pour la marine indienne devraient progresser grâce à la visite de Macron

Avec la visite du président français Emmanuel Macron en tant qu'invité d'honneur du Jour de la République, les contrats très attendus concernant les avions à réaction Rafale et les sous-marins Scorpène pour la marine indienne sont susceptibles d'avancer.

New Delhi : La marine indienne devrait voir des "progrès" dans l'acquisition d'avions de combat Rafale pour ses navires de guerre et de sous-marins Scorpène, car les négociations à ce sujet seront renforcées lors de la prochaine visite du président français Emmanuel Macron en Inde en tant qu'invité principal du Jour de la République, a appris ABP LIVE. Le président Macron aura une réunion bilatérale avec le premier ministre Narendra Modi au cours de sa visite.

Les deux accords ont été discutés au début de l'année lors de la visite du Premier ministre Modi en France en juillet. Avant cette visite, le Defence Acquisition Council (DAC), dirigé par le ministre de la défense Rajnath Singh, avait approuvé l'achat des 26 Rafale Marine (Rafale-M) qui seront déployés sur les porte-avions INS Vikrant et INS Vikramaditya.

Cette décision intervient après que la marine a opté pour le Rafale-M plutôt que pour le F/A-18 Super Hornet de Boeing, à l'issue d'un appel d'offres très disputé. La marine utilise actuellement des MiG 29K russes pour l'INS Vikrant et souhaite opter à l'avenir pour un avion de combat entièrement indigène. Le Rafale M, qui sera importé de France, sera donc utilisé à titre temporaire.

La France a déjà répondu à la proposition de la marine en soumettant des offres de prix pour les 26 jets et les trois sous-marins Scorpène. Il a été décidé d'accélérer le processus d'évaluation et d'entamer les négociations en vue d'un accord qui devrait s'élever à environ 5 milliards de dollars. Le contrat devrait être signé une fois que la fourchette de prix aura été finalisée dans le courant de l'année, ont déclaré à ABP LIVE des sources impliquées dans le processus.

Les négociations sur les prix devraient commencer début 2024

Lors de la visite du président Macron en Inde le mois prochain, le contrat relatif au sous-marin Scorpène sera également finalisé. Les deux contrats feront bientôt l'objet de négociations finales sur les prix, qui commenceront au début de l'année prochaine, ont déclaré les sources.

La marine indienne prévoit d'acheter trois sous-marins conventionnels supplémentaires de classe Scorpène, qui font suite à un contrat plus ancien dans le cadre duquel l'Inde a déjà acheté six sous-marins au groupe français Naval Group, qui ont été fabriqués par Mazagon Dock Ltd. (MDL) à Mumbai, avec un transfert complet de technologie.

Selon les sources, MDL a de nouveau soumis une offre de prix pour la fabrication des trois sous-marins supplémentaires. MDL avait déjà pris des dispositions pour permettre la production de sous-marins supplémentaires dans ses installations lorsqu'elle fabriquait les six sous-marins.  

Selon les sources, les deux gouvernements vont maintenant mettre en place un comité de négociation des coûts, car il s'agit d'un accord de gouvernement à gouvernement dans le cadre d'un accord intergouvernemental.

"Actuellement, les MiG-29 font partie de la flotte de chasseurs INS Vikrant. D'ici 2040, la marine indienne sera prête à exploiter plus de 45 chasseurs bimoteurs marins", a déclaré le chef d'état-major de la marine, l'amiral R Hari Kumar, en août de cette année.

L'Inde sera le seul pays à pouvoir exploiter les deux variantes de l'avion dans les airs et en mer. New Delhi avait déjà acheté 36 chasseurs Rafale à Dassault Aviation pour l'armée de l'air indienne.

Selon les sources, la marine est pressée d'acquérir les jets et les sous-marins car la Chine a déployé six navires de guerre, dont un destroyer à missiles guidés, au Moyen-Orient lors d'un exercice au début du mois d'octobre.

Edited by Picdelamirand-oil
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 23/12/2023 à 07:33, Picdelamirand-oil a dit :

La marine utilise actuellement des MiG 29K russes pour l'INS Vikrant et souhaite opter à l'avenir pour un avion de combat entièrement indigène. Le Rafale M, qui sera importé de France, sera donc utilisé à titre temporaire.

:laugh:

Le 23/12/2023 à 07:33, Picdelamirand-oil a dit :

Selon les sources, la marine est pressée d'acquérir les jets et les sous-marins car la Chine a déployé six navires de guerre, dont un destroyer à missiles guidés, au Moyen-Orient lors d'un exercice au début du mois d'octobre.

On dit merci aux chinois de servir de "salesmen of the year".

En matière d'acquisition d'armement, l'inde ne fonctionne que sur deux modes: l'apathie complète et l'urgence absolue.

Au passage, s'ils avaient opté pour plus de Rafale sans chercher à ménager les lampistes de HAL, ça fait déjà 5 ans qu'ils auraient une unité d'assemblage au moins partiel du Rafale à Nagpur, en plus d'être intégrés à la supply chain ce qui ferait baisser la facture.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Patrick a dit :

Au passage, s'ils avaient opté pour plus de Rafale sans chercher à ménager les lampistes de HAL, ça fait déjà 5 ans qu'ils auraient une unité d'assemblage au moins partiel du Rafale à Nagpur, en plus d'être intégrés à la supply chain ce qui ferait baisser la facture.

Pour la millionième fois Inde et logique sont antinomique. :laugh:

Bon réveillon à tous

 

Link to comment
Share on other sites

Le 26/12/2023 à 07:49, Picdelamirand-oil a dit :

Toutefois, compte tenu de la guerre en cours en Ukraine, l'IAF aurait renoncé à évaluer les deux types de chasseurs russes, étant donné la grave crise des pièces détachées et des composants à laquelle elle continue d'être confrontée en ce qui concerne sa flotte de quelque 12 escadrons composés d'environ 263 Su-30MKI et de 50 chasseurs-bombardiers MiG-29M modernisés.

En outre, lors de sa conférence de presse annuelle en octobre, le maréchal des logis-chef V.R. Chaudhuri avait déclaré que l'IAF prévoyait de moderniser sur place 84 de ses Su-30MKI pour leur conférer le statut de "Super Sukhoi" pour un montant de 60 000 milliards de roupies, un projet qui était auparavant fortement axé sur l'implication directe de la Russie, laquelle est aujourd'hui sujette à caution.

Par ailleurs, la présélection du Typhoon ne ferait qu'ajouter aux énormes défis logistiques permanents de l'IAF, alors que le F-18 et le F-16 des États-Unis - un précurseur du F-21 - ont tous deux été rejetés par l'IAF pour de multiples raisons de capacité au cours des essais menés à partir de 2010 dans le cadre du contrat MMRCA (Medium Multi-Role Combat Aircraft) mis en suspens en 2007.

Le Gripen-E de Saab, quant à lui, était une plateforme monomoteur, et bien que l'appel d'offres de la MRFA n'ait pas spécifié de préférence pour les blocs mono ou bi-puissance, la préférence intrinsèque de l'IAF pour ces derniers n'a pas été exprimée.

Par conséquent, par un processus d'élimination, le Rafale était plus que favorablement placé dans la course au MRFA, en raison de sa supériorité opérationnelle sur ses concurrents, qui a été reconnue à plusieurs reprises par l'IAF et, plus récemment, par l'IN.

Enfin un média indien avec à peu près les yeux en face des trous. Ça change.

J'ajouterais que:

  • Le Typhoon a perdu face au Rafale en 2012 et aucune modernisation véritablement révolutionnaire n'est venue renforcer l'offre afférente éventuelle vu que ce qui était proposé à l'époque n'est toujours pas réellement disponible (CAPTOR-E sur repositionneur connu aujourd'hui sous le nom d'ECRSmk2) alors qu'entre-temps le Rafale a grandement évolué et propose les options qui lui manquaient.
  • Le F-18 a perdu face au Rafale M pour l'Indian Navy. Cela ne veut pas dire qu'il perdrait pour l'IAF mais c'est un argument en moins.
  • Le F-21 est un F-16V qui a perdu à la fois face au Tejas et lorsque comparé au Rafale sur les questions de rapport coût/efficacité en 2017 lors de la compétition Single Engine. Le Pakistan est équipé de F-16 qu'ils connaissent parfaitement. Avoir un AESA RACR est une chose mais le reste de l'avion est connu des pakistanais.
  • Le Gripen a perdu face au Tejas lors de la même compétition et SAAB ont été épinglés pour avoir menti sciemment à l'IAF sur le rayon d'action au combat de leur avion dans les régions Himalayennes.

Il reste un cheval noir dont l'article ne parle pas, le F-15X, qui a gagné des parts de marché en Indonésie aux côtés justement du Rafale. Mais la modernisation des Su-30MKI remettrait peut-être en cause un achat de ce F-15. Sans compter le développement d'un moteur local de 110kN avec l'aide de Safran pour équiper la future génération d'avions indiens.

À relire pour les comparaisons entre Su-30MKI et F-15: http://vayu-sena.indianmilitaryhistory.org/exercise-red-flag-su-30mki-comparison-fornof.shtml

édit tardif: et bien évidemment la question du F-35 est aujourd'hui "réglée" en Inde par le désir de réaliser l'AMCA. Celle du Su57 l'ayant été par l'arrêt du programme FGFA sur décision de la partie russe qui ne voulait pas partager grand-chose avec les indiens dans le cadre de cette initiative.

Edited by Patrick
  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 13/12/2023 à 12:08, Patrick a dit :

La légende dit que Thalès a été approché pour faire un RBE2 de la taille du nez du Su30 où auraient pu être logés jusqu'à 4000 modules. Quand les indiens ont vu le prix, ils ont déchanté. :laugh:

A propos du "temps indien", voilà un point de vue factuel et assez détaché sur la défense indienne, de la part du youtubeur australien Perun

J'ai mis la vidéo directement sur la section des programmes de défense indiens (saga Bollywood).

La vidéo est encore plus saignante que celle dédiée à la défense allemande (malgré le ton factuel et des litotes très british).
Bizarrement, les commentaires des indiens et allemands sont unanimes : un soupir "tellement vrai".
 


En résumé:

  • Budget de défense plutôt restreint,
    donc des prix cibles de niveau hard discount.
    (avec un système de pension indien pour les militaires qui était trop généreux -> poussant la moyenne d'âge à 34 ans, soit 8 ans de plus que l'US Army -> en cours de réforme douloureuse).
     
  • Cahier des charges irréaliste, (en bref, la Lune est demandée au budget Lidl)
    et qui n'arrête pas de changer en cours de programme (peu importe le coût et le retard des modifs)

    Ce qui est drôle, c'est que ces exigences indiennes ne s'appliquent pas aux équipements intérimaires importés (cf la différence des perfs demandées au tank Arjun vs T90 : un pot-de-vin a peut-être joué)
     
  • Make in India,
    avec souvent des demandes de transfert de technologie complets, aucun contrôle sur les partenaires indiens... tout en étant financièrement responsable de la qualité et des délais des livraisons.
     
  • La bureaucratie indienne
    (avec un petit guide de 700 pages pour introduire 6 types de programme d'acquisition de matos étranger ).
     
  • EDIT: Et quand le programme d'acquisition trop ambitieux échoue, les militaires indiens doivent se rabattre sur l'existant, avec des antiquités limite dangereux (Mig-21, Bofors 40mm en DCA)
     

Perun équilibre le discours en notant quelques rares cas de réussite où le potentiel indien se concrétise (quand il évite ces travers), notamment le programme spatial : pas cher, pragmatique et efficace.

----------------------------------------------------------

Le reste de la vidéo est toujours intéressant pour les néophytes : je n'avais pas réalisé que l'Inde opère parfois plus de matos russe que la Russie elle-même ( et que c'était potentiellement lié au soutien russe à l'Inde pour la guerre de 1971 : les indiens ont la mémoire longue).

Et le gars pourrait presque être comique stand-up avec ses blagues punch-lines sur la défense (1 blague toutes les 2 minutes ... ).

Edited by rogue0
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, rogue0 a dit :

A propos du "temps indien", voilà un point de vue factuel et assez détaché sur la défense indienne, de la part du youtubeur australien Perun

J'ai mis la vidéo directement sur la section des programmes de défense indiens (saga Bollywood).

La vidéo est encore plus saignante que celle dédiée à la défense allemande (malgré le ton factuel et des litotes très british).
Bizarrement, les commentaires des indiens et allemands sont unanimes : un soupir "tellement vrai".
 


En résumé:

  • Budget de défense plutôt restreint,
    donc des prix cibles de niveau hard discount.
    (avec un système de pension indien pour les militaires qui était trop généreux -> poussant la moyenne d'âge à 34 ans, soit 8 ans de plus que l'US Army -> en cours de réforme douloureuse).
     
  • Cahier des charges irréaliste, (en bref, la Lune est demandée au budget Lidl)
    et qui n'arrête pas de changer en cours de programme (peu importe le coût et le retard des modifs)

    Ce qui est drôle, c'est que ces exigences indiennes ne s'appliquent pas aux équipements intérimaires importés (cf la différence des perfs demandées au tank Arjun vs T90 : un pot-de-vin a peut-être joué)
     
  • Make in India,
    avec souvent des demandes de transfert de technologie complets, aucun contrôle sur les partenaires indiens... tout en étant financièrement responsable de la qualité et des délais des livraisons.
     
  • La bureaucratie indienne
    (avec un petit guide de 700 pages pour introduire 6 types de programme d'acquisition de matos étranger ).
     
  • EDIT: Et quand le programme d'acquisition trop ambitieux échoue, les militaires indiens doivent se rabattre sur l'existant, avec des antiquités limite dangereux (Mig-21, Bofors 40mm en DCA)
     

Perun équilibre le discours en notant quelques rares cas de réussite où le potentiel indien se concrétise (quand il évite ces travers), notamment le programme spatial : pas cher, pragmatique et efficace.

----------------------------------------------------------

Le reste de la vidéo est toujours intéressant pour les néophytes : je n'avais pas réalisé que l'Inde opère parfois plus de matos russe que la Russie elle-même ( et que c'était potentiellement lié au soutien russe à l'Inde pour la guerre de 1971 : les indiens ont la mémoire longue).

Et le gars pourrait presque être comique stand-up avec ses blagues punch-lines sur la défense (1 blague toutes les 2 minutes ... ).

Oui, visionnée entre hier et aujourd'hui, très intéressant.
Pour les conditions historiques "avantageuses" des militaires de carrière, je ne serai pas surpris d'apprendre que cela a un lien plus ou moins direct avec le système de castes traditionnel en Inde...

Edited by MoX
Link to comment
Share on other sites

Pour rebondir sur les l'armée indienne et ses militaires de carrière : https://www.lepoint.fr/monde/inde-une-armee-en-puissance-29-12-2023-2548575_24.php

"a scène se passe dans le port de Kochi à l'automne 2022. Devant 400 officiers tout de blanc vêtus et ordonnés en triangle pour symboliser la proue d'un navire, Narendra Modi affiche le sourire des grands jours. Au son de la musique militaire, il inaugure le Vikrant (« le victorieux »), le premier porte-avions de conception indienne, dont la construction a duré treize ans. Fort de 1 700 hommes d'équipage, le gigantesque bâtiment pourra embarquer 30 avions à son bord. Retransmis sur toutes les chaînes de télévision du pays, le baptême du Vikrant est une belle opération de communication. Avec ce message : l'Inde n'est plus seulement une puissance nucléaire, elle peut désormais sillonner les mers du globe et se projeter, comme une grande puissance mondiale, vers n'importe quel point de la région."

"Ce n'est qu'un début : il y a quelques semaines, Narendra Modi a lancé la construction d'un second porte-avions et s'apprête à doter le pays de 160 nouveaux navires de guerre d'ici à 2030. Il concrétise petit à petit la promesse faite lorsqu'il est arrivé au pouvoir en 2014 : créer une industrie de défense à la hauteur de ses ambitions géopolitiques et stratégiques, doter son armée, la seconde au monde par ses effectifs avec son million de soldats, d'un armement made in India."

"L'armée indienne – constituée de volontaires – a toujours joué un rôle social considérable en offrant des carrières enviables, notamment à destination des milieux les plus modestes. Chaque année, les jeunes hommes (seulement âgés de moins de 21 ans) se disputent dans tout le pays les 50 000 nouvelles places au sein des forces militaires qui offrent des carrières très attractives. Mais aussi des avantages à vie en matière de logement, pension et santé. Il y a quelques mois, une réforme visant à réaliser des économies (la masse salariale et les retraites militaires représentent 50 % du budget de la défense – 72 milliards d'euros) a provoqué de gigantesques manifestations dans tout le pays."

 

Link to comment
Share on other sites

French Price Bids for Indian Navy: 26 Rafale -M and 3 Scorpene Subs

Offres de prix françaises pour la marine indienne : 26 Rafale -M et 3 sous-marins Scorpène

L'acquisition des chasseurs Rafale (M) pour la marine indienne est en cours dans le cadre de l'accord intergouvernemental (IGA), au même titre que l'acquisition des chasseurs pour l'armée de l'air indienne.
Écrit par Huma Siddiqui

Avant la visite du Premier ministre à Paris, le Conseil d’acquisition de la défense, dirigé par le ministre de la Défense Rajnath Singh, avait approuvé la nécessité d’acquérir 26 chasseurs Rafale-M et trois sous-marins supplémentaires de classe Scorpène auprès de la France. (FAI)

Avant la visite attendue du président français Emannuel Macron en tant qu'invité principal pour le Jour de la République, l'Inde a reçu des offres de prix de la France pour les 26 avions de combat Rafale – Marine destinés à la marine indienne. En outre, la partie française a envoyé des offres de prix pour trois sous-marins supplémentaires de classe « Scorpène » pour la marine indienne.

L'acquisition des chasseurs Rafale (M) pour la marine indienne est en cours dans le cadre de l'accord intergouvernemental (IGA), au même titre que l'acquisition des chasseurs pour l'armée de l'air indienne. Et comme l'a déjà rapporté Financial Express Online, lors de la visite du Premier ministre Narendra Modi en France plus tôt cette année, une commande complémentaire de trois sous-marins de classe « Scorpène » a été mentionnée dans la déclaration commune. Le groupe naval français et Mazagon Dockyard Shipbuilders Limited (MDL), basés à Mumbai, qui ont déjà construit des sous-marins de classe « Scorpène » dans le cadre du projet 75 pour la marine indienne, travailleront sur le suivi de trois autres sous-marins de classe similaire.

En début de semaine, la France a soumis une lettre d’acceptation en réponse à la demande indienne de 26 avions de combat pour les deux porte-avions de la marine indienne. Dans la lettre, les prix des 26 chasseurs ainsi que d'autres détails ont été partagés.

MDL, basé à Mumbai, a présenté plus tôt ce mois-ci son offre commerciale pour la commande suivante de trois sous-marins de classe « Scorpène ». Une fois l'analyse comparative interne terminée, l'offre commerciale soumise par MDL sera ouverte.

Processus d’approvisionnement du Rafale-M

Suite à la réception de l'offre, le processus d'acquisition de 26 avions de combat pour la marine indienne a déjà commencé. Cependant, il n’est pas clair si un comité d’évaluation des coûts sera mis en place.

Il a été rapporté précédemment qu'après avoir pris en considération tous les aspects pertinents, les conditions d'achat ainsi que le prix seraient négociés entre les gouvernements indien et français. Le ministère de la Défense a déclaré précédemment que cela inclurait également le « prix d’achat comparatif d’avions similaires par d’autres pays ».

Arrière-plan

Avant la visite du Premier ministre à Paris, le Conseil d’acquisition de la défense, dirigé par le ministre de la Défense Rajnath Singh, avait approuvé la nécessité d’acquérir 26 chasseurs Rafale-M et trois sous-marins supplémentaires de classe Scorpène auprès de la France.

Comme indiqué précédemment, l'accord Rafale comprend 22 chasseurs monoplaces Rafale-M et quatre avions d'entraînement biplaces Rafale.

Ces 26 avions visent à combler l'écart numérique jusqu'à ce que le chasseur à double moteur indigène, encore en développement, devienne opérationnel. La Marine exploite actuellement deux porte-avions : l'INS Vikramaditya de Russie et l'INS Vikrant de construction locale, mis en service en septembre 2022.

Comme indiqué précédemment, les deux contrats devraient être conclus d’ici la fin de 2024, et les livraisons de sous-marins devraient commencer en 2031.

Commande de suivi des sous-marins de classe Scorpène

Les caractéristiques distinctives des nouveaux sous-marins incluent leur système de combat intégré (ICS), qui sera désormais indigène, doté de solutions de Bharat Electronics Limited en collaboration avec des fournisseurs français. Cet ICS constitue une part substantielle de la valeur globale de la transaction.

Les nouveaux sous-marins Scorpene devraient remplacer leurs moteurs diesel MAN existants de 1 250 kW par des moteurs Rolls Royce MTU de la série 4000, assemblés en Inde grâce à un partenariat avec Garden Reach Shipbuilders & Engineers Limited, Kolkata.

Un communiqué du ministère de la Défense mentionne que les sous-marins supplémentaires auront un contenu local plus élevé et seront équipés d'un système de propulsion indépendant de l'air (AIP).

Cet AIP, développé par l'Organisation de recherche et de développement pour la défense (DRDO), contribuera à améliorer l'endurance des sous-marins.

Les six sous-marins de classe Scorpène de la marine indienne sont opérationnels

Concernant les sous-marins existants, l'Inde avait acquis six sous-marins de classe Scorpène auprès de Naval Group dans le cadre d'un accord signé en octobre 2005. Ils ont été fabriqués par MDL grâce à un transfert de technologie. La Marine prévoit d'installer des modules AIP développés par DRDO lors des réaménagements des Scorpènes existants, en commençant par l'INS Kalvari, probablement d'ici la fin de l'année prochaine.

Pour soutenir cette initiative, Naval Group accompagne actuellement le DRDO dans la qualification des fournisseurs locaux de réservoirs d'oxygène liquide et implique l'intégration de l'AIP en toute sécurité, la découpe du sous-marin et son intégration avec la nouvelle section AIP.

  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Claudio Lopez a dit :

Donc il vont prendre des Rafales B avec une avionique de M pour leur landivisiau locale si je comprends bien.. 

L'avionique des M est la même que celles des B/C (à de très petites différences) donc sauf miracle, il s'agira juste de Rafale B "classiques", pas besoin d'une version spécifique. Les simulateurs de vols de Rafale peuvent simuler des cockpits de C, M, B avant ou B arrière suivant la mission prévue.

Maintenant rien n'est signé. Un miracle reste possible Vu que certains "journalistes" parlent de revendre des M (à remplacer donc) d'occasion à la Colombie, d'en "louer" à l'Inde, de remplacer les plus vieux Rafale M qui ne pourront pas attendre l'arrivée du SCAF naval, d'augmenter la dotation de Rafale embarqués en prévision de l'arrivée du PANG qui arrivera avant le SCAF, de doter la Marine française de Rafale F4 ou F5 neufs pour la gestion des drones ou la mission nucléaire (donc de préférence biplaces ? ) ... on pourrait imaginer que la France s'équipe de Rafale N donc que l'IN remplace sa commande de B en N. Enfin, rien n'est signé, donc si l'IN prévoit d'utiliser les B uniquement pour la formation, les remplacer par des simulateurs de vols serait encore plus crédible que de voir arriver un Rafale embarqué biplace...

 

PS : fin 2024 en temps indien, ça donne quoi comme date ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, ARPA a dit :

PS : fin 2024 en temps indien, ça donne quoi comme date ?

2031-32, mais c'est pour les deux contrats, Rafale et Scorpène. On peut penser que pour le Rafale ils veulent signer plus vite, je crois avoir lu qu'ils voulaient signer avant la fin de l'année calendaire ce qui donne une signature fin 2025.

Edited by Picdelamirand-oil
  • Confused 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Picdelamirand-oil a dit :

2031-32

C'est catastrophique les infos indiennes avec les dates indiennes.

Si on réfléchit à une signature en 2031 et une livraison 3 ans plus tard, on arrive à 2034 (ou plus...) donc le Vikramaditya sera en quasiment retiré du service, le Vikrant sera à mi vie, les MiG-29K survivants se compteront sur les doigts d'une main...

Initialement, j'avais compris que les Rafale M devaient arriver pour équiper le Vikrant donc en même temps que lui, donc en 2022...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...