Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Cela chauffe en Centrafrique.


Recommended Posts

Quelle qu'un peu résumé pour les mino dans mon genre,c'est quoi le problème la bas ,le passif du pays ,sa géopolitique et géographie.....apparament il y a des ancien de la CentreA

 

 

Ce pays déjà très pauvre est en train de s’effondrer de l’intérieur, à la suite d’un coup d’État qui a plus ou moins tourné à la guerre civile. L’ancienne colonie française rejoindrait à son tour la liste déjà trop longue des pays sans État, livrés à l’anarchie, au joug des pillards ou des milices, souvent islamistes, qui émaillent l’Afrique, de l’Atlantique à l’océan Indien.

 

Parmi ces pays d’infortune a longtemps figuré - et figure encore pour partie - la Somalie, dont les milices islamistes, les fameux shebab affiliés à al-Qaida, avaient fait leur terre d’élection et d’exactions. Elles en ont été chassées par l’armée kényane, venue en voisine avec la bénédiction des Occidentaux. L’opération meurtrière menée dans un centre commercial de Nairobi n’est donc qu’une vengeance contre ce pays, et un moyen de l’asphyxier économiquement en faisant fuir les touristes. Mais c’est plus que cela. Cette attaque sanglante est aussi pour les milices islamistes et les filiales d’al-Qaida la preuve qu’elles peuvent frapper, sinon partout, du moins loin de leurs bases ou des pays dans lesquels elles s’étaient incrustées.

 

Le président de la République a déclaré la semaine dernière au Mali que la guerre avait été gagnée. C’est à la fois vrai et faux, en tout cas imprudent. Car si les djihadistes ont en effet été chassés de presque tout le territoire malien, grâce à une bonne décision présidentielle puis au savoir-faire de l’armée française, le monde civilisé n’en a pas fini avec les émules de Ben Laden. On les chasse d’un territoire ? On les retrouve sur un autre. Ils disparaissent ici ? C’est pour mieux renaître ailleurs.

 

C’est une guerre de longue haleine qui se joue sous nos yeux. Pour la gagner, il faut au minimum des États dignes de ce nom, en République centrafricaine comme partout ailleurs. Car si l’ex-empire de Bokassa ne se trouve pas en terre d’islam, sa déstabilisation entre Congo et Tchad, Nigeria et Soudan, ouvrirait une plaie béante au cœur de l’Afrique.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Quelle qu'un peu résumé pour les mino dans mon genre,c'est quoi le problème la bas ,le passif du pays ,sa géopolitique et géographie.....apparament il y a des ancien de la CentreA

un pays complètement parasité par la corruption ,la misère ,le sida ,le racisme ,la violence .

 

les seuls que j'ai trouvé "cool " là-bas s'était les pygmées dans leur forêt ,qui était mal vu par les "grands" centre africain qui les considéré comme une race "inférieure" ...

en ville ben tu te baladais pas tout seul ,enfin je parle pour Bouar .

 

l'armée se payé sur les civils ,vu qu'ils étaient pas payé par l'état (plus de 6 mois de retard quand j'y était ) ,ils en étaient réduit à racketté ,et bouffé tout les singes et chauve souris sur Bouar ...

 

les seuls qui étaient bien drillé et bien payé ,s'était la garde républicaine (normal ,pas fou le président ) .

 

un soir ,dans le poste de garde des FACA (armée centre africaine ) les soldats avaient "réquisitionné" une prostitué ,les 12 mecs lui sont passé dessus ...

avec le sida et autres MST  ,si la fille n' avait pas de maladie (ou l'inverse ) ben tu vois le topo ...

 

la prison de Bouar ,ou on coulé le ciment au pied des prisonniers pour pas qu'ils se barre ...

 

les gens qui pillaient les convoi de ravito (on avait ordre de ne pas s'arrêté même si on voyait qu'ils étaient en train de monté dans le camion pour voler ) car si tu t'arrêté ,ben tu te faisais pillé tout ,vu que tu peux pas tiré dans le tas (on est pas non plus des sauvages ).

 

même le mec qui avait de la volonté de bien faire lâché l'affaire ,il savait conduire un buldozzer (qui était à l'abandon ) et s'était proposé pour retapé la piste ,fallait juste le carburant .

il avait demandé aux autorités ,mais celle-ci préféré revendre le carburant aux chauffeurs de taxi ...

 

violence ,prostitution ,misère ...

 

les militaires français qui formé les FACA (ils portaient les uniformes de l'armée centre africaine ) ,nous disait que le mec qui ne se pointé pas à l'instruction s'était courant ,et l'armement était en ruine car ils ne les entretenaient pas (lors d'un échange avec eux ,pour tiré un chargeur de AK47 j'ai du changé 3 fois de AK ,et un collègue à eu une balle de son uzi qui est resté coincé dans le canon ) ...

 

leur dépôt de munition était à côté du notre ,les mecs assuraient mal la garde ,et la caisse de munition de la garde un bordel (tout les calibres mélangé en vrac ,bonjour en cas d'alerte ) .

 

mais d'un autres côté ,sa arrangé la France que leur armée soit pas "carré" ,et qu'on ai notre dépôt de munitions à côté du leurs ...en cas de mutinerie ont était pas loin et si en plus leurs armes leur pété à la gueule s'était mieux ...

 

par contre ,très carré dans la tenue ,treillis retaillé ,rangers cirée ,mais ils n'avaient que sa en tant que soldat ...

 

s'était comme sa dans les années 90 déjà ,une ambiance tendue déjà même si on arrivait à géré .

 

avec le temps qui passe ,sa s'est pas amélioré ...

 

on avait lâché l'affaire avec notre départ de RCA ,mais s'est encore pire maintenant et on va devoir y retourné .

 

moi je reconnais qu'on était en pleine relation france afrique quand j'y était ,mais nous autres ont étaient dans notre mission ,la politique s'était pas notre"problème" ,on obéissait aux ordres .

 

j'ai un sentiment partagé avec le temps ,car les Africains ont aussi leur défaut ,tout comme le France .

on peut-être critique ,mais sa aurait donné quoi même si la France se serait barré dès l'indépendance de la RCA  dans les années 60 ?

pas mieux et peut-être pire .

 

je sent comme une sorte de paradoxe dans mon post ,mais s'est sa en fait l'Afrique en général .

Link to comment
Share on other sites

Quelle qu'un peu résumé pour les mino dans mon genre,c'est quoi le problème la bas ,le passif du pays ,sa géopolitique et géographie.....apparament il y a des ancien de la CentreA

La BBC vient de mettre à jour le "profile" en anglais de la république centrafricaine : http://www.bbc.co.uk/news/world-africa-13150040

 

La République centrafricaine (RCA) a été instable depuis son indépendance de la France en 1960 et est l'un des pays les moins avancés dans le monde.

Elle a subi plusieurs coups d'Etat et une période connue sous un empereur autoproclamé, Jean-Bedel Bokassa, qui a dirigé un régime brutal.

L'ère Bokassa a pris fin en 1979, quand il a été renversé par un coup d'Etat dirigé par David Dacko et soutenu par les commandos français basés dans le pays.

Après seulement deux années de son mandat M. Dacko a été renversé par André Kolingba, qui a finalement permis des élections présidentielles multipartites et a été dûment rejeté dès le premier tour.

Le successeur de M. Kolingba, Ange-Félix Patassé, a dû composer avec des troubles graves qui ont abouti à des émeutes et des pillages en 1997 par des soldats impayés.

Lorsque cette année-là les Français se sont retirés, il y avait la crainte d'un vide de pouvoir, donc Paris a financé un groupe des pays africains de langue française afin de créer une force de maintien de la paix. Cette force a ensuite été transformée en Mission des Nations Unies en République centrafricaine ou MINURCA.

En 1999, M. Patassé a battu neuf autres candidats pour redevenir président, mais il y avait des allégations de fraude électorale. Il a été renversé par un coup d'Etat en 2003 et s'est exilé au Togo.

Les armes illégales se multiplient à travers la RCA, héritage d'années de troubles. Les troubles ont déplacé des dizaines de milliers de Centrafricains; beaucoup d'entre eux ont traversé la frontière vers le Tchad.

Des progrès vers la stabilisation du pays ont été fait entre 2008 et 2012, avant que la nouvelle alliance rebelle Seleka ne se dirige vers le sud et ne capture la capitale en mars 2013, renversant le président François Bozizé.

La RCA possède des ressources agricoles, hydriques et minérales considérables. Mais la corruption est monnaie courante et sape les industries du bois et des diamants.

Le pays est doté de forêts vierges et possède certaines des plus fortes densités de gorilles et d'éléphants de forêt en Afrique.

Edited by Wallaby
Link to comment
Share on other sites

Merci pour le témoignage Gibbs.

ça fait chier, et j'ai pas spécialement l'impression qu'on ait les moyen de régler ça à court terme. J'ai l'impression que le mieux qu'on puisse faire serait de foutre sur la tronche de certaines de ces milices mais c'est pas comme si ça allait réparer le reste de la société : /

Link to comment
Share on other sites

Le problème c'est qu'en y allant, on va modifier gravement le jeu des forces en présence :

- Si une action est menée contre la Seleka, parce que pillant les villages, cela pourrait ramener les quelques effectifs restants de la LRA dans le coin (surtout qu'ils semblent déjà harceler au niveau de la frontière). On passera aussi pour les méchants occidentaux qui agissont contre la minorité musulmane du pays (10% de la population) et rameuterait sans doute des vocations au sein d'AQMI et consorts.

- Si aucune action n'est entreprise et que les milices villageoises continuent à se développer contre la Seleka, cela finira par une cinglante guerre civile.

- Si l'action éventuelle a lieu mais très tardivement, il n'est pas dit que les milices villageoises ne se vengent de la minorité musulmane en commettant une sorte de génocide civil.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour le témoignage Gibbs.

ça fait chier, et j'ai pas spécialement l'impression qu'on ait les moyen de régler ça à court terme. J'ai l'impression que le mieux qu'on puisse faire serait de foutre sur la tronche de certaines de ces milices mais c'est pas comme si ça allait réparer le reste de la société : /

de rien ,sa permet d'avoir une idée concrète de la complexité qui n'est pas que politique je dirais ,mais très humaine tout simplement .

ben de toute mes missions en Afrique ,j'en suis toujours arrivé à cette vision des choses .

 

 

quand on s'est barré ,mine de rien sa a fait du mal car l'armée française sur place ,sa représenté du boulot pour les gens ,du commerce etc ...

 

perso ,avec les africains de la campagne en général s'était sympa on sentait pas d'agressivité ,par contre en ville s'était carrément l'inverse ...

 

au final en se barrant  en leur donnant les "rênes" (CAD démerdez vous ) ,ils ont pas fait montre d'une volonté pour  partir sur une bonne voie .

et là on ne peu pas blâmé la France .

 

je pense qu'on peut peut-être agir sur le pays si après avoir tapé sur les milices ont se réinstalle ,car il y aura une possibilité pour les centre africains de trouvé du travail ,commercé avec une garnison française d'importance .

 

il y aura automatiquement répercussion auprès de la population qui aura un sentiment de sécurité  et une manne économique pas négligeable  ,et la vieille image de colonisateur français sur le retour pas aussi importante au final .

 

mais on aura aussi les biscuits pour disons aiguillé les politiques centre africain ,du genre arrêté vos conneries car vous êtes pas passé loin du non "retour" .

 

 

 

Le problème c'est qu'en y allant, on va modifier gravement le jeu des forces en présence :

- Si une action est menée contre la Seleka, parce que pillant les villages, cela pourrait ramener les quelques effectifs restants de la LRA dans le coin (surtout qu'ils semblent déjà harceler au niveau de la frontière). On passera aussi pour les méchants occidentaux qui agissont contre la minorité musulmane du pays (10% de la population) et rameuterait sans doute des vocations au sein d'AQMI et consorts.

- Si aucune action n'est entreprise et que les milices villageoises continuent à se développer contre la Seleka, cela finira par une cinglante guerre civile.

- Si l'action éventuelle a lieu mais très tardivement, il n'est pas dit que les milices villageoises ne se vengent de la minorité musulmane en commettant une sorte de génocide civil.

effectivement s'est très compliqué .

 

mais bon sans sous estimé la menace des barbus qui pourraient venir ,je pense que la culture centre-Africaine est quand même différente ,même chez les musulmans centre africain .

on aura pas un suivisme comme en Somalie par exemple .

 

certes ,l'ambiance guerre ethnique est là .

 

maintenant ,au vu de se qui se passe ,je pense que beaucoup de mouvement de rebelle etc ... aurait vite fait de se calmé si l'armée Française arrive .ils testent au départ ,s'est violent mais au bout d'un moment plus personne n'insiste .

 

surtout que là ,on se réinstallera dans la durée ...

 

 

 

 

en 1996/1997 sa a chauffé avec les mutins qui avait la foule avec eux ,mais quand l'armée française à frappé (après les actions des mutins ) tout le monde s'est vite calmé ,sa patrouillé en béret (et plus en gilet par balle et casque côté français ,synonyme d'un retour au calme ,même pour les plus énervés côté centre africain ) .

là au vu de la situation catastrophique du pays ,il n'y aura pas foule pour aidé les rebelles et autres ,population trop heureuse de retrouvé du calme et de ne plus subir .

 

quand les centre africains ont eu une fierté nationale en obtenant le départ des militaires français , le lendemain de se départ sa a était un peu la gueule de bois ... car plus de militaires français avec qui on peu avoir du travail ,faire du commerce etc ...

 

si la France décide de bougé ,s'est qu'on estime que les centre africains sont arrivé à saturation en terme d'instabilité ,et qu'un retour des Français et bien ne serait pas perçus comme négatif  .

 

quand on voit la débandade des sud-africains ,qui n'a pas du passé inaperçus dans la population centre africaine ,les Français de retour sa sera quand même autres chose ,surtout qu'on est plus dans l'optique France Afrique .

 

 

je sais pas si mon poste est clair ,mais s'est jamais évident avec l'Afrique   ;) .

Link to comment
Share on other sites

A l'heure du chaos... une analyse sans fard de la situation :

 

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/09/25/la-centrafrique-a-l-heure-du-chaos_3484325_3212.html

 

La catastrophe : 1,6 millions de Centrafricains ont besoin d’une aide d’urgence

 

http://www.liberation.fr/monde/2013/09/27/centrafrique-pourquoi-la-france-pousse-un-cri-d-alarme_935006

 

Est-on encore militairement capable d'agir ? avons-nous les moyens en matériels et en soldats de changer la situation ou risque-t-on seulement de prendre des coups pour rien ?  

Link to comment
Share on other sites

franchement ,je pense que oui on a les moyens militaires et en soldats pour agir .

 

on est dans une phase ou tout est jouable .

 

certes on agite la menace islamiste ,mais franchement j'y crois pas au vu de la mentalité centre-Africaine .

 

on a bien réussi au Mali en "terre inconnu" je dirais ,et pourtant le Mali qui est plus perméable au problème islamiste au vu de sa situation géographique ,et bien au niveau de la population sa n'a pas prit la greffe "islamiste" .

 

pour la centre-Afr' la mentalité n'est pas aussi perméable à se qui pourrait venir de dehors question barbus .

 

la centre-Afr ' on connaît ,on a je dirais nos marques (sans pour autant négligé la menace ) .

 

prendre des coups pour rien ,je ne pense pas ,car on est prêt .

 

justement ,l'arrivé des Français ne sera pas perçu comme un retour de la "France colonialiste" ,car au vu de la situation se genre de préjugé ne tiendront guère au sein d'une population plus que fatiguée .

population qui en a un peu rien à faire des "déclarations des élites" jouant sur la fibre France=ex colonisatrice qui n'ont rien fait à part se bouffé le nez et laissé le pays partir en "live" .

 

on est loin de l'ambiance Ivoirienne .

 

ne pas oublié comme je le dit plus haut que l'apport économique de la présence militaire française (travail ,commerce) une fois la phase démontage de gueule des milices aura était plus qu'effective ,sera à prendre en compte .

 

et puis stratégiquement ,s'est aussi un capteur d'ambiance intéressant au vu des changements du continent africain .

Link to comment
Share on other sites

Au niveau économique, ce n'est pas une garnison de moins de 1000 hommes avec leur solde qui fera répartir l'économie locale a moins de jouer les américains et rénover l'aéroport et les installations militaires a coup de centaines de millions d'euro.

non s'est sûr ,mais sa peut-être un début permettant de repartir sur une base saine ,faut pas sous estimé cette capacité .

 

la différence avec les US ,s'est que eux s'abstienne de faire travailler des locaux sur base ,préférant des sociétés privé payé pour le faire (je ne critique pas ,s'est leur vision des choses ).

nous on est pas dans cette optique ,vu que l'on a une culture plus "humaine" de se point de vue là .

 

bien au delà la France Afrique ,la culture de "l'outre-mer" (relationnel avec les populations ) au niveau militaire à toujours était là ,même quand s'était pas facile .

en ville s'était pas évident ,mais dans la campagne on a toujours eu un super contact avec la population .

entre une tournée de province ou on payé des vivres frais et qu'on avait un comportement plus que correct  ,à la différence des militaires centre africain qui se "servait" ,sa joué forcément en notre faveur .

 

à l'heure actuelle ,dans les villes je pense qu'ils vont bien comprendre que les Français ,s'est peut-être la meilleur solution aux milices ,et qu'ils seront donc plus amicaux (enfin sa ,sa doit faire un moment qu'ils doivent le pensé ) .

 

 

 

 

et pour l'aide économique ,l'ONU question pognon pourra filé de la thune .

 

on permettra ainsi au multiple ONG de travaillé plus sereinement ,que se soit dans le domaine de santé ou de développement .

 

la différence notable s'est qu'une garnison française sera garante de la stabilité du pays tout en étant dans une zone stratégique en Afrique .

 

au final on repartirait sur une base nouvelle sans retombé dans les travers de la France-Afrique vu que sur divers points ,il y aurait l'intervention politique d'autres pays par le biais de l'ONU .

 

on aurait un résultat plus concret qu'on Congo avec une présence Française étant vu comme plus concrète militairement qu'un agglomérat de soldats de l'ONU ne pouvant agir correctement .

 

dans tout les cas ,à l'heure actuel les centre Africains ne peuvent se permettre de faire la fine bouche .

 

déjà qu'il y ai une sécurité assuré puis une monté en puissance progressive sur la reconstruction du pays ,un système plus stable je dirais .

 

donc sa passe  aussi par se que pourra apporté la présence militaire dans le début .

 

enfin voilà ,je vois sa comme sa .

Edited by gibbs
Link to comment
Share on other sites

a coup de centaines de millions d'euro. 

 

faudrait surtout PAS faire ça. Je doute qu'il y ait beaucoup de choses dans cette partie de l'Afrique qui valent autant de toute façons.

ça serait dégommé le peu qu'il reste de l'économie. ça fait des années que j'étudie l'économie dont un peu d'économie du développement, et la meilleurs analogie que je puisse trouver, c'est que faire repartir une économie, c'est comme démarrer un feu. Trop de combustible ou de comburant au début, et ça prend pas !

Mais des petites garnisons, bien répartie dans certains centres urbains, qui s'installent pour durer, qui connaissent le pays, qui savent qu'ils faut pas payer les produits locaux trop cher pour pas déstabiliser l'économie locale, ça peut être un bon amadou. Mais il n'y a pas de solutions miracles. 

Mais il faudra commencer par ramener la sécurité et la confiance dans le pays. Pour ça, il y a besoin d'envoyer beaucoup de moyen humains...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je pense que la présence - discrète et durable au possible - de l'équivalent d'un SGTIA aurait des conséquences positives : contribution au calme dans un pays à la structure étatique embryonnaire, bouffée d'oxygène économique locale, maintien à distance de certains groupes paramilitaires belliqueux.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je pense que ça sera très insuffisant. Le Centrafrique c'est le Mali puissance 10 avec la capitale tombée aux mains de la Séléka et des exactions par milliers chaque jour aux 4 coins du pays en plus d'une situation humanitaire autrement pire que celle du Mali (la destruction du système de santé entraine le développement des maladies telles que le paludisme et la malnutrition).  

 

Les expatriés revenus de Centrafrique sont très critiques : la France n'avait pas mesuré la gravité de la crise avant la chute de la capitale. 

 

Vidéo :  http://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/video-centrafrique-situation-de-chaos_422349.html

Edited by alexandreVBCI
Link to comment
Share on other sites

Je crois que l'on avait envisagé une intervention en Mars, problème principal: on manquait tout simplement d'ATT !

 

En tout cas la France cherche maintenant une résolution à l'ONU pour intervenir militairement courant octobre, donc oui il y aura une intervention militaire française en Centrafrique.

 

Au fait la Seleka c'est tout de même 20 000 combattants.

Edited by eikkN
Link to comment
Share on other sites

Quelles sont les intérêts de la France en Centrafrique ? dans la zone Mali Niger nous avons les mines d'uranium d'Aréva qui justifiée une intervention.  Mais la bas nous avons quoi? 

 

Parce que c'est bien beau d'intervenir mais ça ,rapporte quoi à la France à la fin

Link to comment
Share on other sites

La force aérienne centrafricaine est symbolique. Je ne suis même pas sur qu'il reste encore un aéronef opérationnel. Pour l'armement, à moins de trouver quelques blindés en état, ce serait surtout du technical. Mais ce n'est pas tant ça le souci que de savoir qui est dans quel camp.

 

La majorité des dirigeants centrafricains de ces 30 dernières années est arrivée au pouvoir par un coup de force. Même le dernier en date, avant l'arrivée des rebelles du Séléka, était un ancien putschiste. Ensuite, il y a un tas de factions plus ou moins solides, et plus ou moins dissociables avec la bonne somme d'argent. Une chatte n'y retrouverait pas ses petits, et je me demande même si les Centrafricains eux-mêmes s'y retrouvent. Autrement dit, qui soutenir ? Qui mettre au pouvoir ? Organiser des élections serait une solution valable sur le plan théorique... mais comment faire ? Dans quel état sont les listes électorales ? Et quand bien même un président serait élu, quid de la suite ?

 

En plus de ça, il faut aussi se préoccuper du Tchad, qui a permis au Séléka de s'emparer de Bangui. Car oui, c'est Déby qui soutenait cette coalition hétéroclite. Si on intervient, que va t-il faire ?

Link to comment
Share on other sites

Quelles sont les intérêts de la France en Centrafrique ? dans la zone Mali Niger nous avons les mines d'uranium d'Aréva qui justifiée une intervention.  Mais la bas nous avons quoi? 

 

Parce que c'est bien beau d'intervenir mais ça ,rapporte quoi à la France à la fin

 

http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/centrafrique-prochaine-intervention-francaise-3882

Link to comment
Share on other sites

Quelles sont les intérêts de la France en Centrafrique ? dans la zone Mali Niger nous avons les mines d'uranium d'Aréva qui justifiée une intervention.  Mais la bas nous avons quoi? 

 

Parce que c'est bien beau d'intervenir mais ça ,rapporte quoi à la France à la fin

 

ben d'une certaines manière plus qu'en Syrie dans le sens ou avec tout nos intérêts économique dans les pays limitrophe de la centre Afrique ,sa le ferait pas que sa déborde et nuise à nos "affaires" .

 

on présente ainsi une image humanitaire avec un fond stratégique ,car on s'est aperçus que dans pas mal de pays d'Afrique sa pourrait suivre le même chemin .

 

l'Afrique du Sud se pète la gueule après l'ère Mandela (le pauvre ,lui qui a tant œuvré pour une Afrique du Sud Arc en ciel ) ...

 

donc si un pays de cette stature commence à s'effrité ,quand n'est-il des autres ?

 

 

vision un peu erronée je trouve ,car limité les PB comme un papier collant à la godasse qu'on arrive pas à se débarrasser ,s'est peut-être pas aussi simple que sa .

 

quand l'ancien président avait lancé le "fin de l'époque France Afrique " ,de l'autres on côté on savait que sa se casserait la gueule après nos retrait  pour certains pays Africains et qu'on devrait de toute façon y remédier au vu des intérêts Français ...

 

 

au final on a retiré des troupes en Afrique ,pour mieux les redéployé dans le futur (futur passé au présent maintenant )  et s'évité de se gardé une image de "retour de l'ex puissance coloniale" et des travers France Afrique en y mettant la communauté internationale dedans .

 

 

on est au carrefour du continent ,et donc des zones de frictions issu de PB religieux ,ethnique mais aussi (surtout ) d'intérêts propre à la France dans les pays entourant la centre Afrique .

 

on parle de la côte d'Ivoire ,mais tout en gérant le PB politique on assuré la protection des grosses plantations de multinational européenne ... et donc des intérêts propre à la France ...

 

certes en Centre Afr' il y a peu de business ,mais il y a carrefour stratégique entre les différents coins de l'Afrique (zone sahélienne ,Afrique Noire ,Afrique de l'Est ) ou s'est assez remuant .

 

on voudrait pas que sa glisse dans nos zones d'intérêts ...

 

La force aérienne centrafricaine est symbolique. Je ne suis même pas sur qu'il reste encore un aéronef opérationnel. Pour l'armement, à moins de trouver quelques blindés en état, ce serait surtout du technical. Mais ce n'est pas tant ça le souci que de savoir qui est dans quel camp.

 

La majorité des dirigeants centrafricains de ces 30 dernières années est arrivée au pouvoir par un coup de force. Même le dernier en date, avant l'arrivée des rebelles du Séléka, était un ancien putschiste. Ensuite, il y a un tas de factions plus ou moins solides, et plus ou moins dissociables avec la bonne somme d'argent. Une chatte n'y retrouverait pas ses petits, et je me demande même si les Centrafricains eux-mêmes s'y retrouvent. Autrement dit, qui soutenir ? Qui mettre au pouvoir ? Organiser des élections serait une solution valable sur le plan théorique... mais comment faire ? Dans quel état sont les listes électorales ? Et quand bien même un président serait élu, quid de la suite ?

 

En plus de ça, il faut aussi se préoccuper du Tchad, qui a permis au Séléka de s'emparer de Bangui. Car oui, c'est Déby qui soutenait cette coalition hétéroclite. Si on intervient, que va t-il faire ?

 

 ben on fera comme au Congo ,la force Artemis s'est déployé et à vite fait comprendre aux différente faction qu'il était pas question d'emmerder l'armée Française ,et qu'on pousse les différents parti à venir discuter .

 

la différence avec le Congo s'est qu'on ne se retirera pas (on voit comment sa a évoluer sans force militaire effective comme l'armée Française pour tapé quand il faut  )  ,et qu'on sera toujours en "force" de soutien des forces africaine ou de l'ONU qui pourrait venir à l'issu de la première phase (la phase musclée ) .

Link to comment
Share on other sites

Merchet parle d'utiliser des armées africaines comme nouvelle politique de la France depuis quelques années. Elles ont l'air de faire le boulot au mali, non ? Pourquoi pas en Centrafrique ? J'imagine qu'on les aiderait en soutien mais je pense que tout le monde préférerait qu'une Afrique résurgente prenne son destin en main. Comme dit Merchet, la situation n'est pas aussi urgente qu'au mali en plus.

 

L' Afrique émerge et c'est génial. Mais l' Afrique doit passer aux commandes. La France aura beau régler le problème encore une fois cette fois-ci tout comme on l'a  fait des dizaines et des dizaines de fois, un autre surviendra de nouveau dans quelques années, parce que la France ne règle les problèmes qu'à la surface. 

Edited by gerole
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,984
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...