Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

F-18 super hornet


Recommended Posts

Il y a 23 heures, herciv a dit :

Difficile de mettre ça uniquement sur le dos du f-35. C'est plutôt que les pilotes fuient l'USAF, l'USMC et peut-être la navy. J'ai posté il y a pas longtemps un post de Don BACON là-dessus disant que les pilotes n'aimaient pas piloter des simulateurs. Je pense aussi que les salaires sont convaincants dans les privés. 

Résultat ceux qui reste sont en permanence en OPEX et ne peuvent régénérer leur compétence.

Le problème est culturel avant tout. Destruction des valeurs anciennes au sein des escadrons, politiquement correct irrespirable, compromissions, carriérisme, etc.

Quand les gens susceptibles de pouvoir faire "le meilleur job de la terre", celui de pilote d'avion de chasse, en sont tellement dégoûtés qu'ils finissent par partir et que cela crée des problèmes de recrutement, c'est VRAIMENT qu'il y a un problème.

Et c'est général.

  • Upvote 3
Link to post
Share on other sites

Ce travers vient de la 2è GM lorsqu'ils ont découvert une Allemagne vaincue mais possédant une avance technologique énorme...

Malgré les preuves par la guerre que ça ne marche pas (ou pas bien) il ont continué dans cette voie avec les résultats que l'on connaît. Jusqu'ou iront-ils dans cette voie et à quel moment vont-ils de payer très cher ?

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, kalligator a dit :

Ce travers vient de la 2è GM lorsqu'ils ont découvert une Allemagne vaincue mais possédant une avance technologique énorme...

L'Allemagne de la Guerre, une avance technologique énorme ? Depuis quand ? Les Alliés avaient des radars et des munitions de proximité, l'arme nucléaire, des avions à réaction, des bombardiers de malade, des torpilles autoguidées anti-sous-marines, les Russes avaient de meilleurs chars (et de très loin), de meilleurs avions d'appui-sol, etc. Les Allemands avaient le Type XXI et le V-2, pas grand-chose d'autre. Ah, et des chars qui cramaient sans aide extérieure en route pour le front.

  • Like 1
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Rufus Shinra a dit :

L'Allemagne de la Guerre, une avance technologique énorme ? Depuis quand ? Les Alliés avaient des radars et des munitions de proximité, l'arme nucléaire, des avions à réaction, des bombardiers de malade, des torpilles autoguidées anti-sous-marines, les Russes avaient de meilleurs chars (et de très loin), de meilleurs avions d'appui-sol, etc. Les Allemands avaient le Type XXI et le V-2, pas grand-chose d'autre. Ah, et des chars qui cramaient sans aide extérieure en route pour le front.

Au niveau de la guerre électronique, c'est à peu près équivalent. Pour les avions à réaction, l'avance allemande est considérable. Pour les torpilles, les Allemands sont en avance et ils ont aussi inventé des sous-marins silencieux et le premier revêtement extérieur en caoutchouc. Ils ont rejeté les premiers missiles sol-air ou approchant, ils ont les meilleurs chars moyens (le T-34/85 est un excellent compromis... mais dans compromis, il y a "moyen en tout, vraiment bon pas partout")... Bref.

Stratégiquement, ils sont aux fraises. Technologiquement, ils ont de jolis concepts et certains sont en service.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Ciders a dit :

Au niveau de la guerre électronique, c'est à peu près équivalent. Pour les avions à réaction, l'avance allemande est considérable. Pour les torpilles, les Allemands sont en avance et ils ont aussi inventé des sous-marins silencieux et le premier revêtement extérieur en caoutchouc. Ils ont rejeté les premiers missiles sol-air ou approchant, ils ont les meilleurs chars moyens (le T-34/85 est un excellent compromis... mais dans compromis, il y a "moyen en tout, vraiment bon pas partout")... Bref.

Dois-je encore rappeler que les tanks allemands Panther, après la guerre, ont été testés par les Français qui n'avaient pas beaucoup de fric et ont été mis au rebut aussi vite que possible pour acheter du matériel US ? Parce que les dits-tanks allemands, c'était au final de la camelote qui cramait sur place avant d'être à 50 bornes du front, et avec un acier de qualité très discutable. Pour les avions à réaction, l'avance n'était pas particulièrement élevée, les avions à réaction Alliés (Meteor, par exemple) entrant en service à peine après qu'en Allemagne. Les sous-marins, les Japonais avait fait encore plus rapide que les Allemands en vitesse submergée (I-210). Torpilles, les US déployaient depuis un bail des torpilles guidées ASW qui ont été passablement efficaces contre les SSK teutons. Et guerre électronique ? C'est qui qui a inventé l'ordinateur, et c'est qui qui a fait toute la guerre avec ses codes complètement craqués et des radars qui se faisaient brouiller sans trop de difficulté ?

Il y a 2 heures, Ciders a dit :

Stratégiquement, ils sont aux fraises. Technologiquement, ils ont de jolis concepts et certains sont en service.

Techniquement, ils ont eu un ou deux bons concepts, là où les Alliés en avaient des dizaines, qui outre le fait d'être cool, étaient en plus produits en masse et déployés sur le terrain. Faut éviter de tomber dans les légendes urbaines des Wunderwaffe.

 

Mais on est dans le hors-sujet, là.

  • Like 4
Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, Rufus Shinra a dit :

Dois-je encore rappeler que les tanks allemands Panther, après la guerre, ont été testés par les Français qui n'avaient pas beaucoup de fric et ont été mis au rebut aussi vite que possible pour acheter du matériel US ? Parce que les dits-tanks allemands, c'était au final de la camelote qui cramait sur place avant d'être à 50 bornes du front, et avec un acier de qualité très discutable. Pour les avions à réaction, l'avance n'était pas particulièrement élevée, les avions à réaction Alliés (Meteor, par exemple) entrant en service à peine après qu'en Allemagne. Les sous-marins, les Japonais avait fait encore plus rapide que les Allemands en vitesse submergée (I-210). Torpilles, les US déployaient depuis un bail des torpilles guidées ASW qui ont été passablement efficaces contre les SSK teutons. Et guerre électronique ? C'est qui qui a inventé l'ordinateur, et c'est qui qui a fait toute la guerre avec ses codes complètement craqués et des radars qui se faisaient brouiller sans trop de difficulté ?

Techniquement, ils ont eu un ou deux bons concepts, là où les Alliés en avaient des dizaines, qui outre le fait d'être cool, étaient en plus produits en masse et déployés sur le terrain. Faut éviter de tomber dans les légendes urbaines des Wunderwaffe.

Je te renvoie le compliment. Faut éviter de tomber dans les légendes urbaines de "les Alliés écrasaient tout avec leurs armes hyperchiadées". Parce que techniquement, ce n'est pas vrai. Et parce que ce ne sont pas leurs armes technologiquement supérieures qui leur ont gagné la guerre.

Sinon, juste au passage... un Panther fabriqué en mars 1945, c'était de la camelote. Un peu comme un T-34/76 produit en décembre 1941 ou qu'un lance-flammes britannique assemblé en juillet 1940.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, ascromis a dit :

Développez mon bon, développez...

Le B-29 est un programme qui a coûté deux fois plus cher que le projet Manhattan, et introduisait des technologies inégalées, ne serait-ce qu’en termes d’armement embarqué. Le système de prévision de trajectoire pour les tourelles, à contrôle local ou central, fait mécaniquement, est juste une merveille pour l’ère pré-transistor.

Il y a 4 heures, Ciders a dit :

Je te renvoie le compliment. Faut éviter de tomber dans les légendes urbaines de "les Alliés écrasaient tout avec leurs armes hyperchiadées". Parce que techniquement, ce n'est pas vrai. Et parce que ce ne sont pas leurs armes technologiquement supérieures qui leur ont gagné la guerre.

Sinon, juste au passage... un Panther fabriqué en mars 1945, c'était de la camelote. Un peu comme un T-34/76 produit en décembre 1941 ou qu'un lance-flammes britannique assemblé en juillet 1940.

Bah techniquement ça reste un poil vrai. Les Tigre avaient aussi tendance à brûler par eux-mêmes, etc. La technologie ne gagne pas une guerre, c’était mon point depuis le début, mais le mythe de l’Allemagne Nazie super-avancée par rapport aux Alliés n’est que ça, un mythe. Système scientifique et technologique lourdement handicapé par la politique (ach, technologies juives pas bien !), projets délirants dont la fonction primaire était de tenir leur concepteur loin du front de l’Est, manque de moyens, manque de ressources, manque de méthodes (les expériences de Mengele ont été au final totalement inutiles et sans intérêt pour la science après la guerre car sans la moindre méthodologie, à la différence des horreurs pratiquées par l’Unité 731 japonaise de guerre biologique, qui ont valu à ses membres une discrête et non-éthique amnistie).

 

Bref, le souci reste que les US ont le culte de la technologie comme solution miracle à tout, y compris aux problèmes non technologiques.

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites

Les Tigers qui brûlent seuls ? Des sources ? Sinon, je crois me rappeler que les équipages soviétiques crevaient d'asphyxie dans leurs T-34 au bout de quelques tirs, que le pilote du canon automoteur britannique Archer avait de bonnes chances de se faire écraser la tête par le recul de la culasse de son tube à chaque tir et que B-26 avaient très mauvaise réputation.

Sinon, je crois que tu exagères légèrement et que tu mélanges beaucoup de choses, ce qui nuit à ton jugement.

Link to post
Share on other sites

Je profite de la parenthèse HS pour dire que les Panther et Tigre ont été développé dans l'urgence, que leur moteur n'avait absolument pas la puissance et la fiabilité pour entraîner ces mastodontes, les Tigres furent perdus pour la moitié sur panne

Mais quand on lit les récits fait par les allemands de la fin de la guerre on voit des combats dantesques dans lesquels tout ce qu'il reste à ces dernier c'est leurs Tigres/Panther avec lesquels ils firent des exploits mémorables

Link to post
Share on other sites
  • 3 months later...
  • 2 weeks later...

Quelques éléments significatifs du block III en particulier sa capacité à utiliser son IRST en réseau pour faire de la détection / désignation longue distance (au-delà de la portée radar !!!). L'IRST semble être vraiment l'évolution la plus significative de ce block.

https://www.flightglobal.com/news/articles/boeing-in-4-billion-deal-for-fa-18ef-block-iii-s-456800/

"Boeing a obtenu un contrat de trois ans pour 78 F/A-18E/F Block III Super Hornets, d'une valeur totale d'environ 4 milliards de dollars.
"Boeing commencera à convertir les Super Hornets du bloc II en Super Hornets du bloc III au début de la prochaine décennie ", indique un communiqué de la compagnie. "La vie du combattant passera aussi de 6000 heures à 10 000 heures."
La société affirme que le contrat pluriannuel permettra d'économiser un minimum de 395 millions de dollars, car il permet de planifier la production future.
"Ce contrat pluriannuel permettra aux contribuables et à l'U.S. Navy de réaliser d'importantes économies tout en fournissant la capacité dont ils ont besoin pour améliorer leur état de préparation ", déclare Dan Gillian, vice-président des programmes F/A-18 et EA-18G.

Boeing
"Un contrat pluriannuel aide l'équipe du F/A-18 à trouver des fournisseurs dont la production est garantie pour trois ans, au lieu de négocier d'année en année. Elle aide les deux parties à planifier et nous félicitons la marine américaine d'avoir pris les mesures qui s'imposent pour aider à résoudre ses problèmes de préparation."
L'ensemble de mise à niveau du Bloc III comprend une gamme de mises à niveau structurales et de capteurs, mais il ajoute de façon cruciale la capacité de recevoir et de transférer de grandes quantités de données de capteurs avec d'autres Super Hornets et le Northrop Grumman E-2D Advanced Hawkeye.
Il ajoute également un capteur infrarouge de recherche et de poursuite de deuxième génération (IRST), permettant au Super Hornet de détecter et de suivre les avions ennemis sans donner sa propre position à l'aide de son radar. L'IRST est capable de détecter même des cibles furtives au radar à longue portée, mais un seul capteur sur un avion ne fournit pas assez de clarté pour fournir des informations de ciblage à un missile guidé.
Le bloc III ajoute également la radio Rockwell Collins Tactical Targeting Network Technology (TTNT) et un processeur avancé. Ces mises à niveau permettent à deux F/A-18E/F ou plus de partager des données de capteurs IRST, donnant à un seul chasseur suffisamment d'informations pour une solution de ciblage. => fusion de donnée façon rafale sur la base de donnée passées par un filtre de Kalman ?? en tous cas ça ressemble beaucoup à ce que @Picdelamirand-oil nous avait décrit.
L'ajout de réservoirs de carburant conformes augmente la portée de l'avion, et le bloc III a également une section radar réduite (RCS)."

Performance incroyable pour l'IRST du super hornet block III

https://defense-update.com/20180819_irst.html

L'US Navy a attribué à la société Boeing un contrat de 152 millions de dollars pour achever la conception, le développement, l'intégration et les essais du système IRST (Infra-Red Search Track) du F/A-18E/F Block III, la dernière version du Super Hornet. Quelques jours plus tard, l'entreprise a obtenu un autre contrat de 208 millions de dollars pour l'intégration et la production de l'IRST Lockheed Martin's Legion Pod pour la flotte F-15C/D de l'US Air Force.
Le nouveau système IRST du bloc II remplacera le système du bloc I qui ne répondait pas aux besoins de la Marine. Cette capacité de "voir d'abord, frapper d'abord" permet aux pilotes d'avoir un temps de réaction plus long, ce qui améliore leur capacité de survie. Le développement et les essais devraient se terminer en 2021, à temps pour les livraisons prévues du Super Hornet Block III. La première partie de ce programme consistait en une commande de 89 millions de dollars accordée en juin 2017. En octobre, le fabricant du capteur, Lockheed Martin, a reçu 100 $ pour mettre à niveau le capteur IRST21 en fonction de la nouvelle norme Bloc II.

L'IRST permettra aux chasseurs de la Marine de cibler leurs adversaires au-delà de la portée visuelle et radar et d'améliorer leur capacité de survie dans un environnement où les radars sont interdits et d'opérer contre les menaces aériennes existantes et émergentes. Bien que les services américains n'aient pas encore adopté la technologie IRST, certaines forces aériennes de l'OTAN, ainsi que la Russie et la Chine utilisent depuis de nombreuses années de tels systèmes, de même que Singapour et la Corée du Sud, qui ont intégré le IRST21 américain sur leurs F-15. L'introduction d'un radar IRST haute performance en réseau, utilisé comme radar passif, a ravivé l'intérêt pour cette technologie aux Etats-Unis.
L'IRST repose sur la signature thermique émise par la cible, suivie à très longue distance. Bien que ces pistes soient affectées par les nuages et l'humidité, la haute sensibilité des capteurs Long Wave est optimisée pour fonctionner même dans des conditions de visibilité défavorables. La Marine a l'intention de produire un total de 170 systèmes IRST, 152 nouveaux systèmes du bloc II et 18 systèmes du bloc I actuellement utilisés pour les essais.
L'IRST se compose d'un récepteur passif infrarouge à ondes longues (LWIR), d'un processeur de signaux, d'une unité de mesure inertielle et d'une unité de contrôle de l'environnement logés dans une section d'un réservoir de carburant fixée au ventre du Super Hornet. Le bloc I IRST de ce type utilisait des composants du F-15K/SG qui sont basés sur le système utilisé pour la première fois avec le F-14A Tomcat depuis les années 1980. À l'époque, ces systèmes étaient utilisés pour augmenter le radar et permettre aux chasseurs de la Marine de mieux identifier les cibles et de les engager à longue portée. Une version améliorée du système IRST21 original est conçue comme un capteur de contre-secours à longue portée.

La première génération d'IRST développée pour le Super Hornet n'a pas répondu aux exigences de la Marine, tant en termes de performances que de fiabilité. Cependant, le capteur s'est avéré remarquablement performant en fonctionnement en réseau, lorsqu'il est couplé à une puissance de traitement massive et à des liaisons de données à large bande passante élevée. Dans cette configuration, il permet à plusieurs capteurs de localiser et de suivre avec précision les cibles au-delà de la portée d'autres capteurs embarqués tels que le radar actif et les mesures d'assistance électronique passive, tous deux basés sur le balayage électronique pour fonctionner. Cette technique a été démontrée avec succès lors de l'exercice 2017 de la Flotte par deux Super Hornets équipés d'avionique Block III qui ont partagé des données de capteurs fusionnés en temps quasi réel, à l'aide de modules IRST Block I, de nouveaux processeurs et de liaisons de données rapides et à faible latence[/wlm_ismember].

Les F-15 de l'US Air Forces recevront également des IRST podded dans un proche avenir. Utilisant le capteur IRST21 de Lockheed Martin, similaire à celui utilisé sur le Super Hornet Block III, le pod comprendra également une mise en réseau rapide et un traitement avancé pour une détection et un suivi haute fidélité des cibles air-air. Photo : Lockheed Martin
L'IRST fera partie d'une mise à niveau de l'avionique qui préparera le Super Hornet à combattre des adversaires modernes. D'autres éléments de cette mise à niveau comprennent le Distributed Targeting Processor - Networked computer (DTP-N), un nouveau processeur puissant qui augmentera la capacité de traiter plusieurs pistes, à partir de sources internes et externes, en temps réel. Les pistes à distance seront transmises par une nouvelle liaison de données à haute vitesse appelée technologie de réseau de ciblage tactique (TTNT), qui permet à plusieurs super hornet volant en formation libre de partager de nombreuses pistes choisies par leurs IRST, de " fixer " passivement, de géolocaliser et de déterminer la portée et le cap de chaque cible, tout comme un radar, ce que ne peut faire un IRST isolé.
Le fait d'avoir de nombreuses plates-formes connectées au réseau TTNT permettra aux Super Hornets de partager des images de combat aérien situationnel avec d'autres éléments, tels que le F-35C Lightning II, le E-2D Hawkeye, les plates-formes de défense aérienne AEGIS navales et d'autres services, pour partager des informations et combattre le combat multi-domaine.

 

Bon ben voilà le f-35 est détectable.

Edited by herciv
  • Like 1
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Pour fusionner des donnée de qualité suffisantes ... il faut les fusionner avec le même horodatage ... ou avec un décalage très court entre chaque échantillon ... du moins aussi court que possible. Après on peut traiter les lots d’échantillons statistiquement pour essayer d'en extraire des infos plus pertinentes - c'est là que le filtrage statistique opère -.

Pour échanger rapidement on a besoin d'un réseau de donnée numérique radio ... à haut débit et faible latence. D’où le TTNT.

ad hoc network : c'est un réseau sans fil décentralisé, sans nécessité de routeur ou de point acces. https://fr.wikipedia.org/wiki/Réseau_ad_hoc

Quote

 

Tactical Targeting Network Technology

Low-latency, ad hoc, IP-based networking for today's warfighter

Collins Aerospace's Tactical Targeting Network Technology (TTNT) is a secure and robust IP-based waveform that delivers the fastest ad hoc mesh network to the tactical edge. It’s a proven and mature system that instantly and accurately shares secure voice, video and data across a dynamic battlespace, meeting the rapidly changing networking needs of today’s warfighter.

Features & benefits

  • Provides low-latency, ad hoc, IP-based networking to more than 200 users at any given time
  • Self-forming and self-healing, so platforms automatically enter and leave the network without the advanced planning required with other networking options
  • Allows for instant and accurate sharing of vast amounts of secure voice, video and data at speeds up to Mach 8
  • Statistical priority-based multiple access (SPMA) protocol ensures critical data is sent and received by holding off the transmission of lower priority data until needed
  • Strong anti-jam performance for contested environments that extends far beyond line-of-sight using multi-hop relay and automatic routing
  • Platforms simultaneously transmit and receive up to four data streams

 

 

Les détails ici https://www.rockwellcollins.com/-/media/files/unsecure/products/product-brochures/communcation-and-networks/networks/tactical-targeting-network-technology/ttnt-brochure.pdf

  • Thanks 3
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

il l'a toujours été, mais là on sait qu'il est détectable à longue distance... et ce sera encore mieux avec les radar multi-statique. :laugh:

C'est vrai j'aurais du dire le f-35 et lm sont niq... par LM et COLLINS. 

Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Oui mais un Rafale F4 sera toujours mieux qu'un F-18 même block III

Le F-18 est américain... Dans nombre de cas, c'est un argument non négligeable. A voir néanmoins comment évoluera la diplomatie américaine et la politique commerciale dans les années à venir.

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Oui mais un Rafale F4 sera toujours mieux qu'un F-18 même block III

Oui mais pour certains pays,  le F18 Block III n'oblige pas à se dire qu'on s'est planté sur le développement de son propre avion, et qu'on n'a pas assez investi pour palier ses lacunes... et on entretient  la gentille amitié avec l'ogre l'ami américain...

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Oui mais un Rafale F4 sera toujours mieux qu'un F-18 même block III

Là ça m'intéresse puisque le gros point fort du Block III c'est donc son IRST21.

Est-ce que l'évolution de l'OSF sur le F4 promet d'arriver à des niveaux de performance comparables? Il y aura la place de loger à la fois de nouvelles optiques et des moyens de refroidissement suffisants dans le Rafale? Surtout avec le nouveau RBE2 AESA GaN remplaçant le GaAs.

Ou est-ce que la coordination entre le DDM-NG et ce nouvel OSF (distants de plus de deux mètres dans le plan vertical) permettrait d'obtenir des pistes suffisamment solides?

***

Autre chose, je me souviens qu'il y a bien des années, Sagem avait présenté lors d'un salon en Russie, une voie IR pour l'OSF qui avait l'air différente, avec une boule optronique plus grosse, plus "enfoncée" dans le nez de l'avion.

Je n'arrive pas à remettre la main sur cette image mais je sais qu'elle a été postée sur le forum il y a donc fort longtemps.

Est-ce que la prochaine version de l'OSF pourrait exploiter un tel développement?

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,614
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Ink
    Newest Member
    Ink
    Joined
  • Forum Statistics

    21,237
    Total Topics
    1,430,763
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...