Recommended Posts

Dernier outil de "soft power" en date pour la Chine:

La Chine est en train d'amplifier son programme de bourses, et programmes d'échange universitaires (ouverts aux étrangers).
Parallèlement, les fondations étrangères commencent aussi à en proposer en Chine.

http://nationalinterest.org/blog/the-buzz/china-targets-foreign-elites-scholarship-push-15063

C'est le genre de mesure peu sexy, pas cher, et qui peut rapporter gros à long terme.
En bref, les journalistes n'en parleront jamais :dry:

Premiers résultats probables de ces programmes:
le président Ethiopien, et le premier ministre du Kazakhstan ont étudié en Chine, et ont ouvert les portes aux investisseurs chinois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Chine est, je trouve, assez douée pour le Soft Power ... Comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire si cette nation arrivait à se sortir définitivement de son système politique totalitaire, qui est un repoussoir majeur pour les principales forces capitalistes réelles, la Chine pourrait avoir une vrai chance d'obtenir une influence politique et économique lui fournissant un vrai réseau d'alliés de puissance raisonnable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.euractiv.fr/sections/commerce-industrie/le-president-basque-appelle-lue-agir-contre-le-dumping-321402 (29 janvier 2016)

Le président du gouvernement basque, Íñigo Urkullu, a appelé les institutions européennes à freiner le dumping des marchés asiatiques, en particulier celui de la Chine dans le secteur de l’acier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après 67 ans d'existence, la notion de "Région militaire" n'existe plus à compter du 1er Février 2016. La réforme de l'armée chinoise a remplacé les 7 régions militaires (en chinois, les 軍区) par 5 zones de batailles (战区). Les responsabilités ne sont plus les mêmes, et la structure de commandement à la fois simplifiée et centralisée.

Les nouvelles zones de batailles - de l'Ouest, du Nord, du Sud, de l'Est et du centre - avec comme objectifs premiers, pour chaque direction stratégique : faire face aux menaces de sécurité nationale, défendre la paix, dissuader la guerre et gagner la guerre.

RvTIDWG.jpg

Les 7 anciennes régions militaires, qui s'occupaient du commandement jusqu'à la construction, alors que les zones de batailles centralisent le commandement de toutes les forces armées, laissant l'entrainement et la construction à chaque corps d'armées. On passe donc d'une pure verticalisation à une organisation matricielle orientée fonctionnelle.

Tz8al9b.jpg

La cérémonie de la création des 5 zones de batailles, menée par le Président chinois XI :

 

Selon les responsables de l'armée, cette nouvelle organisation permet de rendre le commandement plus intégré et plus agile.

 

Le porte-parole du Ministère chinois de la défense répond aux questions des journalistes dans la conférence de presse hebdomadaire.

 

Henri K.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais ils sont embêtants, je vais devoir modifier toutes mes fiches de bases aériennes chinoises ! :pleurec:

Si je regarde bien, nous avons donc :

- région de l'Ouest : QG à Chengdu (qui prend en compte l'ancienne région militaire de Lanzhou)

- région du Nord : QG à Shenyang (qui prend en compte l'ancienne région militaire de Jinan)

- région du Centre : QG à Pékin

- région de l'Est : QG à Nanjing

- région du Sud : QG à Guangzhou

Par contre, je ne saisis pas pourquoi Jinan ne passe pas sous la juridiction de la région du Centre mais passe sous celle du Nord. Est-ce que ce serait lié à la marine ? A moins que ces régions ne concernent que l'armée et l'aviation ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Ciders a dit :

Mais ils sont embêtants, je vais devoir modifier toutes mes fiches de bases aériennes chinoises ! :pleurec:

Si je regarde bien, nous avons donc :

- région de l'Ouest : QG à Chengdu (qui prend en compte l'ancienne région militaire de Lanzhou)

- région du Nord : QG à Shenyang (qui prend en compte l'ancienne région militaire de Jinan)

- région du Centre : QG à Pékin

- région de l'Est : QG à Nanjing

- région du Sud : QG à Guangzhou

Par contre, je ne saisis pas pourquoi Jinan ne passe pas sous la juridiction de la région du Centre mais passe sous celle du Nord. Est-ce que ce serait lié à la marine ? A moins que ces régions ne concernent que l'armée et l'aviation ?

Les unités restent les mêmes, mais la structure du commandement sommaire a changé.

Donc par exemple la 33ème division de chasse reste... la 33ème division de chasse de l'armée de l'air.

Il faut que tu sépares en 3 couches : la CMC qui s'occupe toujours du commandement général, les zones de bataille prennent le commandement de toutes les unités de toutes les forces armées entrantes dans sa zone de commandement, et les forces armées reprennent la responsabilité de l'entrainement, de la construction...etc.

C'est ce que le porte-parole du ministère chinois de la défense appelle par :

Citation

军委管总、战区主战、军种主建的总原则

http://news.mod.gov.cn/headlines/2016-02/01/content_4638978.htm

Et il précise d'ailleurs que chaque zone de bataille détient l'unique pouvoir de commandement trans-armées dans sa zone.

Citation

战区作为本战略方向的唯一最高联合作战指挥机构

Ces zones de bataille concernent toutes les forces armées : les forces des fusées et les forces du soutien stratégique y compris.

Henri K.

Edited by Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Henri K. a dit :

Les unités restent les mêmes, mais la structure du commandement sommaire a changé.

Donc par exemple la 33ème division de chasse reste... la 33ème division de chasse de l'armée de l'air.

Il faut que tu sépares en 3 couches : la CMC qui s'occupe toujours du commandement général, les zones de bataille prennent le commandement de toutes les unités de toutes les forces armées entrantes dans sa zone de commandement, et les forces armées reprennent la responsabilité de l'entrainement, de la construction...etc.

Ces zones de bataille concernent toutes les forces armées : les forces des fusées et les forces du soutien stratégique y compris.

Henri K.

Les modifications vont surtout concerner les bases situées dans les anciennes régions militaires de Jinan et de Lanzhou. Ça fera moins que redouté, mais il doit quand même y en avoir quelques dizaines. :ph34r:

Maintenant, est-ce qu'on a des nouvelles de la réforme de l'armée de l'air concernant l'apparition de bases en lieu et place des divisions ? Il y en a déjà plusieurs en activité (Dalian, Shanghai...) mais il ne semble pas qu'ils en aient crée de nouvelles depuis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Ciders a dit :

Les modifications vont surtout concerner les bases situées dans les anciennes régions militaires de Jinan et de Lanzhou. Ça fera moins que redouté, mais il doit quand même y en avoir quelques dizaines. :ph34r:

Maintenant, est-ce qu'on a des nouvelles de la réforme de l'armée de l'air concernant l'apparition de bases en lieu et place des divisions ? Il y en a déjà plusieurs en activité (Dalian, Shanghai...) mais il ne semble pas qu'ils en aient crée de nouvelles depuis.

La marine et l'armée de l'air vont grossir, je pense, mais pour le moment la réforme est de mode Top-Down, donc on a le temps d'y voir venir.

Henri K.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme indiqué plus haut, le fait que la zone côtière au sud de Pékin soit isolé géographiquement est bizarre sur la carte. Mais cela fait passer la défense côtière du nord du pays sous un même commandement. 

Edited by collectionneur

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.euractiv.fr/sections/euro-finances/les-eurodeputes-sinterrogent-sur-leconomie-de-marche-en-chine-321496 (2 février 2016)

Des députés européens ont demandé le 1er février à la Commission européenne une étude de l’impact, notamment en termes d’emplois, qu’aurait l’octroi par l’Union européenne du statut d’économie de marché à la Chine.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Président chinois XI demande que d'ici 2020 tous les villages de zone rurale soient accessibles en internet haut débit. Le reportage donne l'exemple de 2 villages, l'un en est équipé et ça a changé l'économie locale, et l'autre venait d'être équipé et le maire pense en profiter pour développer le tourisme local.

 

Henri K.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La 52ème conférence MSC (Munich Security Conference) a lieu actuellement en Allemagne. L'une des conférences organisées hier était sur le thème de "la Chine et l'ordre international", où le membre du Comité des affaires étrangères chinois, Ying FU, qui est l'ancien vice-ministre des affaires étrangères, a été invitée. Aussi parmi les participants de ce débat l'ancien Premier ministre australien Kevin Rudd, l'actuel Ministre de la Défense du Singapour, ainsi que le président du comité des affaires étrangères du Sénat des États-Unis.

http://news.xinhuanet.com/world/2016-02/14/c_128717175.htm

128717175_14554294222471n.jpg

Ying FU a donné quelques visions claires sur le positionnement de la Chine dans l'ordre international -

* Elle indique que le soi-disant ordre international sous le leadership américain est fondé sur 3 piliers : les valeurs américains, l'alliance militaire menée par les Etats unis, et les organisations internationales dont l'ONU. Elle précise que la Chine ne peut pas accepter un tel ordre, en tout cas pas dans sa totalité. La Chine voit dans l'ordre international un ensemble de mécanismes internationaux, les normes et les principes du système juridique centré autour de l'ONU. La Chine est l'un des fondateurs de cet ordre, et elle continue à participer à son évolution. Kevin Rudd est d'accord sur cette clarification de la divergence des visions.

* Quand un journaliste demande à FU si "la Chine a perdu le contrôle sur la Corée du Nord", elle répond d'abord par : "la manière que vous posez cette question est typiquement occidentale", tout le monde a rigolé dans la conférence. FU enchaîne en précisant : "La Chine n'a jamais pensé qu'elle peut contrôler qui que ce soit dans le monde, et elle ne veut pas être contrôlée non plus. [...] Le Ministre des affaires étrangères avait déjà indiqué les 3 points suivant : Il est hors de question que la péninsule ait l'arme nucléaire, il est hors de question que le problème soit réglé militairement, et il est hors de question que les intérêts nationaux chinois soient impactés. La Chine prend sa responsabilité dans cette affaire, mais elle ne remplacera pas celle des Etats Unis. La clé de cette affaire est aux mains des Américains.

* Pour finir, FU indique que : "la Chine ne deviendra pas un autre Amérique, les Etats Unis il n'y en a qu'un et ça suffit. La Chine est encore un pays en voie de développement, il y a 30 ans elle était encore l'un des pays les plus pauvres au monde..."

Henri K.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Henri K. a dit :

Le Ministre des affaires étrangères avait déjà indiqué les 3 points suivant : Il est hors de question que la péninsule ait l'arme nucléaire, il est hors de question que le problème soit réglé militairement, et il est hors de question que les intérêts nationaux chinois soient impactés. La Chine prend sa responsabilité dans cette affaire, mais elle ne remplacera pas celle des Etats Unis. La clé de cette affaire est aux mains des Américains.

Sais-tu éclaircir ce point ? La Chine a-t-elle déjà fait des propositions et lesquelles ?

S'agit-il d'insister sur un traité de paix ? Je n'arrive toujours pas à savoir si les Etats-Unis sont toujours juriquement "en guerre" avec la Corée du Nord ; plus précisément je n'en ai pas l'impression, mais comme les Jong-Il continuent à insister sur un traité, il doit bien y avoir qque chose...

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://foreignpolicy.com/2016/02/15/why-is-china-spending-43-billion-for-a-farming-company/ (15 février 2016)

L'entreprise suisse d'agro-alimentaire Syngenta est rachetée par des Chinois. Le but : accompagner la hausse de la demande alimentaire chinoise qui va avec l'élévation du niveau de vie et assurer l'indépendance alimentaire. D'autre part, les surfaces de terres arables sont en diminution à cause de l'urbanisation et de la pollution, et la population est toujours en hausse, devant passer de 1.3 milliards actuellement à 1.4 milliards en 2030.

À cause des scandales alimentaires, la Chine est réticente quant à l'utilisation d'OGM.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En cinq ans, les exportations d’armes chinoises ont augmenté de 88%

http://www.opex360.com/2016/02/22/en-cinq-ans-les-exportations-darmes-chinoises-ont-augmente-de-88/

Citation

Posté dans Asie-Pacifique, Industrie par Laurent Lagneau Le 22-02-2016

L’industrie chinoise de l’armement s’affirme de plus en plus au fil du temps. Du moins, c’est ce qu’affirme l’édition 2015 d’une étude du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) portant sur les transferts internationaux d’armes majeures.

L’intérêt de ce rapport est qu’il compare des périodes de 5 ans , ce qui permet de dégager de grandes tendances, étant donné que les exportations d’équipements militaires peuvent fluctuer d’une année sur l’autre.

Ainsi, selon l’étude du Sipri, de 2011 à 2015, les importations chinoises d’équipements militaires ont chuté de 25% par rapport à la période 2006-2010. Dans le même temps, les exportations ont bondi de 88% (hors armes légères), ce qui place la Chine au troisième rang des exportateurs mondiaux, derrière les États-Unis et la Russie mais devant la France, avec 5,9% de parts de marché.

« Il y a encore dix ans, les Chinois n’étaient en mesure de proposer que des équipements pauvres en technologie. Cela a changé », a expliqué Siemon Wezeman, chercheur du programme Armes et dépenses militaires du SIPRI. En outre, les systèmes qu’elle vend sont compétitifs en termes de coûts.

Toutefois, cette progression est à relativiser. La Chine propose souvent des équipements fortement inspirés par des matériels russes et ses clients sont relativement peu nombreux. Le Pakistan, absorbe ainsi 35% des exportations chinoises d’armement. Il est suivi par le Bangladesh (20%) et le Myanmar (16%).

En outre, même si son industrie de défense s’affirme, la Chine doit encore compter sur des importations d’armement, même si ces dernières sont en baisse, avec la Russie comme principal fournisseur. C’est notamment le cas pour les moteurs d’avions.

Aussi, la Chine reste l’un des plus grands importateurs d’armes, avec 4,7% des importations mondiales, derrière l’Inde (14%= mais devant l’Australie (3,6%), le Pakistan (3,3%), le Vietnam (2,9%) et la Corée du Sud (2,6%).

Signe des tensions en mer de Chine méridionale, objet de contentieux territoriaux, les importations d’armes vietnamiennes ont bondi de 699% au cours des 5 dernières années par rapport à 2006-2010.

« La Chine continue d’étendre ses capacités militaires avec des armes importées et produites dans le pays », a commenté Siemon Wezeman. « Les États voisins tels que l’Inde, le Vietnam et le Japon renforcent aussi significativement leurs forces militaires », a-t-il ajouté.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un changement intéressant du discours des Etats Unis concernant le Taïwan : A propos du principe de la Chine unique (One China principle), le mot employé est désormais de "committed" et non plus "support", et concernant "Taiwan independence", ça passe de "Not to support" à "Opposing".

C'est subtile mais un virement tout aussi intéressant...

Remarks With Chinese Foreign Minister Wang Yi

Citation

Remarks
John Kerry
Secretary of State
Ben Franklin Room
Washington, DC
February 23, 2016

We reiterated our principled position on the Taiwan issue. We emphasized that peace and stability in the Taiwan Straits and peaceful development of cross-straits relations serve the mutual strategic interests of China, United States. The United States says it will remain committed to the “one China” policy and its commitment of opposing Taiwan independence. We hope the United States will keep that commitment and handle Taiwan-related issues in a proper way.

Henri K.

Edited by Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un livre vient d'être publié en Chine, il recense l'ensemble des discours prononcés par le Président chinois XI ces dernières années autour de l'innovation et des technologies, je n'ai pas fini de lire mais l'essentiel est dans ces quelques phrases :

* "Durant ces 30 dernières années, notre pays se développe grâce à l'importation des fruits de la dernière révolution industrielle, nous utilisons principalement les technologies étrangères, d'abord les technologies de seconde main, puis récemment les technologies de dernière génération".

* "Il ne faut avoir aucune illusion sur l'importation des technologies : les vrais cœurs de technologies, notamment celles de la défense nationale, nous ne pouvons pas les acheter avec l'argent".

* "Si on n'ose même pas utiliser le fruit de notre propre développement d'innovation, comment vous pouvez espérer que les autres puissent avoir la confiance de le faire ? Il faut avant tout bâtir un modèle de gouvernance qui priorise l'application de nos propres innovations".

* "Notre pays a atteint un tel niveau aujourd'hui que sans parler les technologies de pointe, même celles qui sont lambda deviennent difficilement accessibles. Les pays occidentaux ne sont pas bêtes, ils ne nous donneront pas leur dernières technologies pour qu'on revienne les écraser (la phrase d'origine est une proverbe chinois qui dit "le professeur meurt de faim quand l'élève a tout appris"). Nous devons baser notre développement sur nos propres technologies."

* "Nous ne devons pas utiliser le passé des autres pour projeter notre lendemain, nous ne devons pas rêver de pouvoir utiliser les fruits technologiques des autres pour rehausser notre niveau, nous ne devons pas être l'esclave technologique des autres, nous ne devons pas rester derrière le dos des autres".

* "Ils disent qu'on provoque une course à l'armement, je dis qu'on est en train de faire une course technologique. Dans cette course, nous ne devons pas perdre confiance et s'auto-flageller, mais nous devons surtout rester lucides et veillons à ce que nous avons toujours une bonne attitude d'apprendre et d'absorber, ils ne sont pas arrivés à ce niveau par hasard".

* "Ces dernières années, notre problème est qu'on a priorisé l'importation et a ignoré la digestion. Un cercle vicieux "Importer >> dépassé >> re-importer" risque de se former".

* "Les vraies technologies ne s'achètent pas avec l'argent, nous ne pouvons pas s'appuyer sur les armes importées, et nous n'irons pas loin en copiant les autres".

D6go2A2.jpg

Henri K.

Edited by Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le plus long tunnel en Asie Centrale est réalisé par les sociétés chinoises en Ouzbékistan, il fait parti de la stratégie chinoise "One Belt One Road".

Selon le Ministère MIIT (Ministry of Industry and Information Technology), le gouvernement chinois va investir 100 milliard de Yuan en 2 ans pour restructurer les industries chinoises et optimiser la situation d'emploi dans les secteurs en surproduction.

Toujours selon le MIIT, la Chine va démarrer les essais opérationnels de la technologie de communication 5G dès cette année, ces essais prendront fin en 2018.

L'électricité continue à remplacer la houille dans le chauffage en zones rurales. Les véhicules électriques sur les autoroutes sont multipliés par 6 en ce début d'année, plus d'une station sur 2 est équipée de borne de recharge sur l'autoroute.

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Henri K. a dit :

Le plus long tunnel en Asie Centrale est réalisé par les sociétés chinoises en Ouzbékistan, il fait parti de la stratégie chinoise "One Belt One Road".

Le tunnel n'a pas l'air fini sur les images montrées (en dehors de l'entrée). C'est destiné à rester ainsi ou il vont stabiliser la voûte et les parois?

Par ailleurs, un tunnel aussi long avec une seule voie m'étonne? Sait-on si le percement d'un second tube est prévu?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, true_cricket a dit :

Le tunnel n'a pas l'air fini sur les images montrées (en dehors de l'entrée). C'est destiné à rester ainsi ou il vont stabiliser la voûte et les parois?

Par ailleurs, un tunnel aussi long avec une seule voie m'étonne? Sait-on si le percement d'un second tube est prévu?

Le reportage dit que le tunnel est percé, il ne dit pas qu'il est fini.

http://paper.people.com.cn/rmrb/html/2016-02/29/nw.D110000renmrb_20160229_1-03.htm

C'est un tunnel du chemin de fer entre Angren et Pap.

FOREIGN201602291455000234747097646.jpg

FOREIGN201602291456000162152573672.JPEG

Henri K.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un point de vue sur la récente réforme du "hukou" (auparavant largement blamé pour les inégalités de traitements des travailleurs migrants).
Je suppose que l'analyse se base sur les détails d'implémentation de la réforme (ou des libertés d'application ).

http://thediplomat.com/2016/02/despite-policy-reforms-barriers-to-obtaining-hukou-persist/

Note: J'inclut le texte intégral, car TheDiplomat a commencé à activer un paywall... :sad:
Est-ce que quelqu'un dispose d'un accès complet à la version internet ? Le minimum commence à 60 USD, ça fait mal :sad:

Citation

Despite Policy Reforms, Barriers to Obtaining Hukou Persist

For unregistered Chinese citizens living outside the system, becoming part of the system is still easier said than done.

By Jamie Martines

February 27, 2016

Yi Banyao is no stranger to life outside the system. Yi and his wife, Li Shumei, have operated a private elementary school on the outskirts of Beijing since 1994. Yi’s school was operating illegally until 2003, when he obtained a license from the city. But while Yi’s school is now legitimate in the eyes of the state, some of his students still are not.

The school serves the children of migrant workers, Chinese citizens from provinces outside of Beijing who come to the city in search of low-income jobs and a chance to start new lives for themselves and their families. Since migrant workers, and by extension, their children, do not hold a Beijing hukou, or household registration certificate, they are unable to take advantage of the city’s public services. These include access to social services such as healthcare and public education. While some of Yi’s students may simply hold a hukou for a location other than Beijing, others possess no registration whatsoever. These children are known in Chinese as hei haizi, or black children, because they lack any official status or standing in the society. And although Yi aims to service this population, students at schools like his are not included in official school records. When these students finish elementary school, there’s no proof that they actually attended classes at all.

“They go back to their home village and see if they can enroll in a public school there,” Yi said. ”Sometimes they sit in on classes, or audit. But if you don’t have a hukou, there’s no way to attend public school.”

In December 2015, the Chinese government announced a reform of the hukou system that promises to grant the country’s 13 million unregistered citizens legal household registration status. While that seems like a large number, it’s worth noting that this amounts to about 1 percent of the total population of China. This was followed by an official statement made available online in January 2016, outlining the central government’s desire to “further improve the household registration policy and eliminate any pre-existing conditions that previously disqualified individuals from obtaining registration; strengthen the management of household registration.”

According to Yao Lu, professor of sociology at Columbia University, these reforms are not aimed at helping migrants living in large, first-tier cities like Beijing.

“We can only guess what the goal is. But I feel like it’s basically to redirect urbanization, to relieve the pressure on first-tier cities and redirect migrant flows to second and third tier cities where they need development, they need labor, and can actually absorb a significant number of migrants,” Lu said.

So as for Yi and his students in Beijing, these policy changes are unlikely to have much of an impact. But Lu thinks these policy changes will motivate schools in smaller second and third-tier cities to take in students like those who attend Yi’s school. She says many urban schools in these areas are actually under-enrolled.

When it comes to helping unregistered citizens obtain hukou, Liang Zhongtang, a retired member of the National Family Planning Commission, thinks this policy change is only a small step in the right direction.

“I can’t say that it won’t help at all, it will probably help some,” Liang said. “After all, it’s now possible to obtain a hukou without paying a fine first. In short, there will be some who are able to truly achieve equity. That’s a step forward. But it won’t solve the fundamental problems.”

Liang thinks the national government should be making an effort to register citizens and make the hukou system stronger; however, he also feels there is more work to be done. The government must also address issues related to implementation of the new policies. Rules and regulations are complicated to begin with, and often vary by region. While citizens might be interested in taking advantage of the opportunity, the government must also work to ensure new policies are accessible.

Kristen Looney, professor of Asian Studies and Government at Georgetown University, agrees. According to Looney, the migrant population does not trust the government, in large part because past policy reforms have not done anything to help them.

“I would say it’s an uphill battle, because migrant workers will avoid the government at all costs,” she said.

For example, the national government rolled out a set of reforms in August 2014 that gave local officials more freedom to decide who is granted a hukou and why. This batch of reforms favored skilled workers and well-educated individuals who held a college degree or studied abroad. The goal was to “strictly control the population” in megacities like Beijing, Shanghai and Guangdong.

This article was originally published at The World Room on Medium.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

 

Chine: rare prise de position publique contre les "aveux télévisés"

Un haut responsable de l'association officielle chinoise des avocats a demandé la fin des "aveux télévisés", recevant jeudi un soutien inattendu d'un quotidien officiel. La pratique consistant à montrer à la télévision de présumés coupables avouant crimes ou délits devant les caméras après être passés entre les mains de la police (mais avant d'avoir été jugés) est quasi quotidienne en Chine.

"Il y a trop de possibilités pour que cela conduise des prévenus à plaider coupable contre leur volonté ou à dire des choses contraires aux faits", a déclaré Zhu Zhengfu, vice-président de l'Association des avocats de Chine, lors d'entretiens mercredi avec les sites d'informations chinois Caixin et Beijing News. "La société doit arrêter de les traiter comme des criminels avant qu'ils soient jugés devant une cour", a-t-il ajouté.

Zhu Zhengfu est également membre du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), une assemblée sans pouvoir de décision qui a ouvert jeudi sa session annuelle en préambule à celle du Parlement samedi. (...)

 

Suite: http://www.lalibre.be/actu/international/chine-rare-prise-de-position-publique-contre-les-aveux-televises-56d83cfa3570ebb7a8eca25d

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,412
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Andreas
    Newest Member
    Andreas
    Joined
  • Forum Statistics

    20,719
    Total Topics
    1,250,871
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries