Alexis

Du Frappeur de René Loire à l'Arsenal Ship de l'amiral Metcalf III

Recommended Posts

il y a 45 minutes, hadriel a dit :

Les munitions complètes sont montées sur un lanceur orientable type MLRS, et stockées dans des soutes pour le rechargement rapide, de manière à pouvoir lancer des salves avec des dizaines de munitions.

Mon pote JC / STRATEGE avait proposé une sorte de lanceur de sabords avec effectivement l'idée d'avoir une soute permettant d'alimenter le lanceur pour des tirs en grande quantité.

Si, dans son esprit, c'était plus pour du lancement de Cruise missile, c'était aussi une autre façon de s'affranchir de la tyrannie du nombre de VLS

Edited by BPCs

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si vous voulez vraiment concilier le pont plat d'un BPC avec des roquettes/ATACMS, demandez à des gens ayant un certain "background" concernant ce genre de mariage....

jf4NFV8.jpg

Bon c'était pour de l'AshM, mais le principe pyrotechnique restes le même :laugh:

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, ascromis a dit :

Si vous voulez vraiment concilier le pont plat d'un BPC avec des roquettes/ATACMS, demandez à des gens ayant un certain "background" concernant ce genre de mariage....

jf4NFV8.jpg

Bon c'était pour de l'AshM, mais le principe pyrotechnique restes le même :laugh:

Plus ça va plus je me dis que le MLRS en point 1 du BPC c'est pas con, c'est pas cher et bien pratique. Avec un achat de roquette GMLRS+, ça ferait un frappeur avec 120km de portée.

On a des nouvelles de l'étude de la DGA sur le MLRS sur BPC?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, hadriel a dit :

On a des nouvelles de l'étude de la DGA sur le MLRS sur BPC?

Finalement interdit par la Convention de Genève :biggrin: 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, hadriel a dit :

Plus ça va plus je me dis que le MLRS en point 1 du BPC c'est pas con, c'est pas cher et bien pratique. Avec un achat de roquette GMLRS+, ça ferait un frappeur avec 120km de portée.

On a des nouvelles de l'étude de la DGA sur le MLRS sur BPC?

En tout cas il est probable que c'est l'option qui a été sélectionnée par rapport à l'option M31 sur Mk13 des cassard,

Logique si l'on considère qu'il a peu de ronds pour les projets annexes et que seule une des deux options est finançable.

Donc plutôt l'option sur un bâtiments récent que sur un navire à prolonger au mieux 10 ans,.. Même si cela aurait du plaire davantage aux marins.

lru-bpc-20160112.jpg

Edited by BPCs

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, hadriel a dit :

On a des nouvelles de l'étude de la DGA sur le MLRS sur BPC?

c’était prévu çà ?

si oui , ben au moins une étude de sécurité pyro , intégrant tous les aspects CEM , donc définition d’une zone de positionnement sur pont et éventuelle protection de celui par de l’ABLADUR® products qualified for the protection of missile launchers against missiles rear flame ?

http://www.afcem.org/content/documents/drep-dga-salon-rf-hyper-oct-2009.ppt.pdf

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, ARMEN56 a dit :

c’était prévu çà ?

si oui , ben au moins une étude de sécurité pyro , intégrant tous les aspects CEM , donc définition d’une zone de positionnement sur pont et éventuelle protection de celui par de l’ABLADUR® products qualified for the protection of missile launchers against missiles rear flame ?

http://www.afcem.org/content/documents/drep-dga-salon-rf-hyper-oct-2009.ppt.pdf

 

http://www.opex360.com/2016/01/12/le-lance-roquettes-unitaire-bientot-mis-en-oeuvre-par-les-batiments-de-projection-de-commandement/

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, BPCs a dit :

Tout ça pour l'instant c'est une barjoterie de la DGA et des propositions des l'industriels. Ca ne nous dit rien de la capacité ou de préparation du bateau pour ce faire (pont, stock et circuit munitions etc)  Puis quand ils parlent de conduite de tir, de quoi ils parlent : du véhicule lui-même, du système batterie, véhicule de commandement, transmissions, radar etc... En plus,apparemment, la MN n'est pas dans la boucle. Confier la conduite de tirs depuis un de ces bateaux à des non marins, suis pas certain que ça ravisse les amiraux. Quelle coordination avec le CO du bateau et services qui coordonnent les mouvements sur la surface et en l'air ? Qui commande les tirs et toussa...

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, Fusilier a dit :

Tout ça pour l'instant c'est une barjoterie de la DGA et des propositions des l'industriels. Ca ne nous dit rien de la capacité ou de préparation du bateau pour ce faire (pont, stock et circuit munitions etc)  Puis quand ils parlent de conduite de tir, de quoi ils parlent : du véhicule lui-même, du système batterie, véhicule de commandement, transmissions, radar etc... En plus,apparemment, la MN n'est pas dans la boucle. Confier la conduite de tirs depuis un de ces bateaux à des non marins, suis pas certain que ça ravisse les amiraux. Quelle coordination avec le CO du bateau et services qui coordonnent les mouvements sur la surface et en l'air ? Qui commande les tirs et toussa...

C'est également mon sentiment ;

intégrer un système d'arme fixe  à bord c'est déjà en gros 200 exigences à tenir ....et non des moindres impactantes sur la plateforme ( incendie , blindage , vulnérabilité.....etc ), ici l'autorité de conception les industriels Naval-group et STX ne semble même pas être dans le coup non plus ???

voir aussi compatibilité utilisation des PFE dont CMU 13 tonnes et du hangar en terme de stockage des munitions wouahhhhhhhhh !!!! et bien entendu la DRAM bref du routage de l'engin sur le pont lors émissions HF dés fois que. Faut aussi tenir la roulotte par vents traversiers et pas du doux zéphire ....y a du maille :smile:

 

 

 

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, ARMEN56 a dit :

C'est également mon sentiment

Hypothèse, il est possible qu'il s'agisse de la possibilité d'intégrer, sans modif la conduite de tir du LRU sur un bateau. Pour un éventuelle intégration de lance roquettes sur les bateaux. De là certains on peut-être brodé sur le mode "les LRU sur le pont des BPC"  (au-delà d'éventuels essais, si tant est qu'ils sont faisables) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Fusilier a dit :

Hypothèse, il est possible qu'il s'agisse de la possibilité d'intégrer, sans modif la conduite de tir du LRU sur un bateau. Pour un éventuelle intégration de lance roquettes sur les bateaux. De là certains on peut-être brodé sur le mode "les LRU sur le pont des BPC"  (au-delà d'éventuels essais, si tant est qu'ils sont faisables) 

Possible ..

donc hypothèse de chemin de  câbles à faire passer et des contraintes CEM de distance entre les perturbateurs et les sensibles

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, ARMEN56 a dit :

Possible ..

donc hypothèse de chemin de  câbles à faire passer et des contraintes CEM de distance entre les perturbateurs et les sensibles

Chemin de câbles si la position au moment du tir de la munition est initiée a partir du système de navigation et de positionnement du navire.

Si le système (autonome) de tir est équipé de son propre système de positionnement ?

Il resterait a communiquer à la munition la position et les caractéristiques de la cible. Tout cela bien entendu dans un temps très bref et compte tenu de la situation globale "du champs de bataille".

 

Je suis avec attention les histoires de canons sur les navires et le constat est que le canon est en voie de disparition sous sa forme embarquée.( plus exactement sous forme solidaire de la structure du navire )

La raison en est probablement que la tendance est a caler la munition sur son objectif indépendamment de son point de départ. (tire et oublie)

A partir de ce constat, toute les imaginations du genre "concours Lépine" s'expriment.

Edited by capmat

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, capmat a dit :

Chemin de câbles si la position au moment du tir de la munition est initiée a partir du système de navigation et de positionnement du navire.

Si le système (autonome) de tir est équipé de son propre système de positionnement ?

Il resterait a communiquer à la munition la position et les caractéristiques de la cible. Tout cela bien entendu dans un temps très bref et compte tenu de la situation globale "du champs de bataille".

 

Je suis avec attention les histoires de canons sur les navires et le constat est que le canon est en voie de disparition sous sa forme embarquée.( plus exactement sous forme solidaire de la structure du navire )

La raison en est probablement que la tendance est a caler la munition sur son objectif indépendamment de son point de départ. (tire et oublie)

A partir de ce constat, toute les imaginations du genre "concours Lépine" s'expriment.

C'est pour cela que l'option , le scoop, apporté par @Scarabé de réutiliser les lanceurs MK13 des FAA 70 pour y incorporer les rocket M31 en plus des SM1R me paraissait moins tordue.

Mais elle n'a apparemment pas été retenue....

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, BPCs a dit :

C'est pour cela que l'option , le scoop, apporté par @Scarabé de réutiliser les lanceurs MK13 des FAA 70 pour y incorporer les rocket M31 en plus des SM1R me paraissait moins tordue.

Mais elle n'a apparemment pas été retenue....

Oui,

Mais le problème urgentissime semble être le lancement des BATSIMAR, le reste est du domaine du divertissement de passionnés (dont je suis).

Il faut tout de même souligner que nos FREEM sont dotés de MDCN et que nos SNA a venir en seront également dotés.

Les MDCN connaitront bien sûr des évolutions dans plusieurs domaines.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, capmat a dit :

Je suis avec attention les histoires de canons sur les navires et le constat est que le canon est en voie de disparition sous sa forme embarquée.( plus exactement sous forme solidaire de la structure du navire )

Je ne vois pas bien d'où sort cette conclusion. Toutes les marines mettent des canons sur les barques, voir plusieurs. et certains sont passés au 155...  Il n'y a que chez nous que l'on a du temps et de l'argent à perdre dans des histoires sans queue ni tête. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, capmat a dit :

Oui,

Mais le problème urgentissime semble être le lancement des BATSIMAR, le reste est du domaine du divertissement de passionnés (dont je suis).

Il faut tout de même souligner que nos FREEM sont dotés de MDCN et que nos SNA a venir en seront également dotés.

Les MDCN connaitront bien sûr des évolutions dans plusieurs domaines.

Et le rapport entre ces considérations d'ordre général et le questionnement spécifique des M31 sur un navire de la Royale (BPC ou frégates)  ٩(͡๏̯͡๏)۶

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

franchement je ne suis pas partant pour mettre un MLRS sur un BPC

Le BPC a déjà une mission héliporté, que faire pendant un tire de roquettes plus aucune opération aérienne sur le pont ?

Autant mettre deux MLRS sur 2 FLF ou les deux FA70 (à la place du Mk13) elles travailleront de concert avec des BPC.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Just now, LBP said:

franchement je ne suis pas partant pour mettre un MLRS sur un BPC

Le BPC a déjà une mission héliporté, que faire pendant un tire de roquettes plus aucune opération aérienne sur le pont ?

Autant mettre deux MLRS sur 2 FLF ou les deux FA70 (à la place du Mk13) elles travailleront de concert avec des BPC.

Je rappelle que les PKX-B coréen ont un MLRS (12 "roquettes guidées" de 130mm sur le lanceur) accompagné par un 76mm et deux 12,7, le tout dans une plateforme qui ferait entre 200 et 300 tonnes de déplacement...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, mehari a dit :

Je rappelle que les PKX-B coréen ont un MLRS (12 "roquettes guidées" de 130mm sur le lanceur) accompagné par un 76mm et deux 12,7, le tout dans une plateforme qui ferait entre 200 et 300 tonnes de déplacement...

1651629_-_main.jpg

 

Dans le même style autant convertir des deux derniers A69 pour avoir un Retex

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, Fusilier a dit :

Je ne vois pas bien d'où sort cette conclusion. Toutes les marines mettent des canons sur les barques, voir plusieurs. et certains sont passés au 155...  Il n'y a que chez nous que l'on a du temps et de l'argent à perdre dans des histoires sans queue ni tête. 

Loin de moi la prétention de vous convaincre dans un domaine qui n'est pas le mien.

Ce que j'observe, c'est que nous ne sommes qu'au tout début du développement des munitions "autonomes". 

Ce que fait un MDCN aujourd'hui pourra être égalé dans le futur par des munitions beaucoup plus petites. A taille équivalente, les puissances et portées seront beaucoup plus élevées.

Quand à l'utilisation d'un LRU à partir d'un BPC, je suppose qu'il ne peut s'agir que d'une hypothèse d'opportunité au cas ou le même LRU serait acheminé "en soute" et ou une évolution de situation pourrait momentanément

rendre utile son utilisation. L'occupation d'un slot sur le pont n'étant que temporaire, voir très brève.

Le canon "embarqué" qui a un prix, un poids et un volume ( dans la durée de vie du navire ) disparaitra concomitamment avec l'apparition progressive des nouvelles munitions.

Comme vous pourriez aussi le constater en regard de l'évolution de l'apparence des navires de combat, le canon tient de plus en plus d'une forme de tuning. Son avenir tient peut être dans la forme "laser" mais j'en doute.

Bien entendu je ne parle pas des quelques barcasses de surveillance des côtes pour qui le 20 mm téléopéré semble convenir et suffire en plus des 12,7 et 7,62.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, capmat a dit :

Loin de moi la prétention de vous convaincre dans un domaine qui n'est pas le mien.

Ce n'était pas le sens de ma remarque; juste savoir sur quels éléments objectifs reposait l'analyse

Par ce que à contrario, et ça vient de sortir, on observe 2 x 155 comme ci-dessous, et il est question que les prochains Burke embarquent le même 155 à la place du 127 . Toutes les autres marines misent sur le 127. Il n'y a que chez nous qu'on lieu des débats métaphysiques sur l'appui feu naval; l'absence de troupes amphibies dans la MN n'y est peut-être pas pour rien. Ceci dit, la discussion sur les roquettes en appui feu naval et  compris le comique LRU sur BPC, tend à prouver la pertinence de cet appui... Comme quoi dans les hautes sphères ils naviguent peut être à vue ... 

hqdefault.jpg

Edited by Fusilier

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, LBP a dit :

1651629_-_main.jpg

 

Dans le même style autant convertir des deux derniers A69 pour avoir un Retex

Pour rebondir sur les A69 qui sont par contre plus que bons pour la casse, rappelons nous le Lance Roquette de 375 mm ASM de ceux ci :

photo04.jpg

A une époque cela n'avait rien d'ésotérique, contorisioniste  ou Barjotesque  de mettre des lances Roquettes sur un navire :

Citation

Arme économique et facile d'emploi, sa conception lui permet une rapidité de mise en œuvre inégalée; 6 roquettes peuvent être tirées en salve, soit 6 secondes! Sa possibilité d'attaquer des sous-marins immergés entre 6 et 300 mètres en fait une arme particulièrement bien adaptée aux petits fonds. De plus, elle conserve tout son efficacité par mauvais temps quand les performances de la torpille diminue.

Les 17 avisos A69 construits type D'Estienne d'Orves ont employé le lance-roquettes. De 1993 à 1999, il a été débarqué sur les 6 derniers avisos au profit d'une station Syracuse II et d'un système d'autodéfense Simbad. Avec la vente de 6 unités à la Turquie, seuls les Lieutenant de vaisseau Le Hénaff, Lieutenant de vaisseau Lavallée et Commandant L'Herminier continuent à l'employer.

 

il y a 23 minutes, Fusilier a dit :

Comme quoi dans les hautes sphères ils naviguent peut être à vue ... 

... des écueils du Budget :sad:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, BPCs a dit :

A une époque cela n'avait rien d'ésotérique, contorisioniste  ou Barjotesque  de mettre des lances Roquettes sur un navire :

Ah! Mais, mettre des lance roquettes sur les navires j'y suis pour. :biggrin: C'est le LRU sur le pont du BPC qui est une idée guignolesque :tongue:

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, BPCs a dit :

A une époque cela n'avait rien d'ésotérique, contorisioniste  ou Barjotesque  de mettre des lances Roquettes sur un navire :

Sur mon ER me souviens qu'après chaque tir fallait peindre le pare flamme  ( pas de revêtement réfractaire à l'époque) et lors de nos rondes , passage obligé

par la soute roquettes pour voir si tout ok 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Fusilier a dit :

Ah! Mais, mettre des lance roquettes sur les navires j'y suis pour. :biggrin: C'est le LRU sur le pont du BPC qui est une idée guignolesque :tongue:

C'est aussi pour cela que je reste perplexe sur l'absence de news sur la réutilisation du lanceur MK13 des Cassards ... A part l'âge (32 ans en 2020)...

Tartar_missile.jpg

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,406
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Le Chlick
    Newest Member
    Le Chlick
    Joined
  • Forum Statistics

    20,697
    Total Topics
    1,245,266
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries