Recommended Posts

Posted (edited)

Vu comment les gens sont payés, je peux aussi comprendre que les employeurs se battent pour embaucher aussi.

Il faudrait voir le nombre de travailleurs pauvres qui, lui aussi, a augmenté de façon non négligeable.

 

 

 

Edited by Kiriyama
  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Echanger du chômage contre des bouleau de m. mal payé et loin de chez soi c'est un super choix elle peut se féliciter

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, kalligator a dit :

Echanger du chômage contre des bouleau de m. mal payé et loin de chez soi c'est un super choix elle peut se féliciter

Ah oui, ils sont vraiment me...

il_794xN.566739585_qrw7.jpg

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 3 heures, Wallaby a dit :

L'Europe doit se distancier plus clairement d'une Amérique qui s'oppose si nettement aux principes occidentaux. Si elle veut être crédible, elle doit énoncer clairement les deux : Elle aurait dû condamner plus fermement les actions brutales des forces de sécurité iraniennes contre les manifestations dans le pays. En même temps, elle devrait aussi critiquer clairement Trump s'il violait les valeurs qui étaient considérées auparavant comme étant partagées.

Le gouvernement allemand ne l'a pas fait jusqu'à présent. La déclaration, que la Chancelière Angela Merkel a publiée dimanche avec le Président français Emmanuel Macron et le Premier ministre britannique Boris Johnson, était principalement destinée à l'Iran. Au lieu de critiquer le meurtre de Qasem Soleimani, qui est contraire au droit international, comme une escalade disproportionnée du conflit, les Européens ont averti Téhéran de " s'abstenir de toute nouvelle action violente ou de tout soutien à celle-ci ". L'action des États-Unis n'a même pas été mentionnée. De cette manière, l'Europe sape sa crédibilité.

Simple  !  Que l'Amérique vote une nouvelle fois TRUMP  !     TRUMP est "Le Prince" d'aujourd'hui ( cf. Machiavel ) ... Flattons le bien dans le sens de la coiffure   !

Et que la France  influence dans le même sens, mais discrètement ... D'ailleurs quel chantier-bourbier notre PR pourrait t il bien proposer à Trump ?   pour qu'il y fasse d'encore + belles gourdes ?

Et enfin, dans 2 ou 3 ans, l'Allemagne officielle,  et l'UE, et les peuples européens  ...auront enfin complètement compris que  "Fed up with United States !"

Edited by Bechar06

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
4 hours ago, Wallaby said:

Christiane Hoffmann, rédactrice en chef du Spiegel, qui s'était faite remarquer pour son texte "Macron a raison" sur la mort cérébrale de l'OTAN ( http://www.air-defense.net/forum/topic/18760-otannato/page/46/?tab=comments#comment-1256970 ), récidive :

https://www.spiegel.de/politik/ausland/usa-toetet-qasem-soleimani-europa-macht-sich-unglaubwuerdig-a-1303829.html (7 janvier 2002)

Avec ses menaces de ces deux derniers jours, le président américain Donald Trump est sur le point de faire ses adieux à la communauté de valeurs occidentale. Il a ouvertement remis en question les principes qui ont constitué l'Occident jusqu'à présent. Avec sa menace de détruire les sites culturels iraniens, il a jeté le doute sur l'engagement de l'Amérique envers la Convention de La Haye sur la guerre terrestre, qui a réglementé les principes de civilisation en cas de guerre pendant plus de cent ans et a été élargie en 1954 pour inclure la " Convention de La Haye pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé ". S'il le faisait, ce serait un acte de barbarie rappelant la destruction des statues afghanes à Bamyan par les talibans.

La tentative de Trump d'imposer des troupes américaines en Irak contre sa volonté est également en contradiction avec les principes internationaux. Lorsque le parlement irakien a voté dimanche pour le retrait des militaires américains, la Maison Blanche, furieuse, a menacé de sanctions " comme jamais auparavant ".

L'Europe doit se distancier plus clairement d'une Amérique qui s'oppose si nettement aux principes occidentaux. Si elle veut être crédible, elle doit énoncer clairement les deux : Elle aurait dû condamner plus fermement les actions brutales des forces de sécurité iraniennes contre les manifestations dans le pays. En même temps, elle devrait aussi critiquer clairement Trump s'il violait les valeurs qui étaient considérées auparavant comme étant partagées.

Le gouvernement allemand ne l'a pas fait jusqu'à présent. La déclaration, que la Chancelière Angela Merkel a publiée dimanche avec le Président français Emmanuel Macron et le Premier ministre britannique Boris Johnson, était principalement destinée à l'Iran. Au lieu de critiquer le meurtre de Qasem Soleimani, qui est contraire au droit international, comme une escalade disproportionnée du conflit, les Européens ont averti Téhéran de " s'abstenir de toute nouvelle action violente ou de tout soutien à celle-ci ". L'action des États-Unis n'a même pas été mentionnée. De cette manière, l'Europe sape sa crédibilité.

La contribution allemande a été par ailleurs épuisée dans des déclarations peu convaincantes. L'Irak ne doit pas sombrer dans le chaos, a averti le ministre allemand de la Défense. Il ne doit pas y avoir de guerre par procuration en Irak, a fait écho le ministre des Affaires étrangères. Ce sont des platitudes. Sans conséquences.

Note de l'éditeur : Dans une version antérieure de ce texte, la menace de Donald Trump de détruire les biens culturels iraniens était qualifiée de " violation de la civilisation ". Parce que ce terme issu des recherches nazies décrit l'Holocauste comme une césure singulière, nous avons décidé de le retirer de ce commentaire.

 

Donc en gros, elle recommande de la posture morale facile, au profit d'un terrain neutre qui n'existe pas (vu qu'il y a clairement plusieurs volontés à l'oeuvre au MO qui ne concèdent RIEN) et au nom de quoi? Une apparence de position morale qui n'existe pas. Essentiellement, l'action des Européens telle qu'elle l'envisage, c'est quoi? 

youre-to-blame-problem-solved-memecrunch

Parce que les "nous devons condamner", "critiquer" ceci ou cela, ça veut dire quoi exactement quand il y a des trucs qui se passent? Des sanctions? Ca parle beaucoup d'abstractions et de positions de principe qui n'ont aucune forme de manifestation concrète autre que verbale. Saupoudrer le tout de "il faut/il ne faut pas que...." n'ajoute rien à l'affaire: c'est du brassage de vent et de la proclamation de vertu gratuite qui ne détermine aucunement une position diplomatique réelle... Sauf un habillage de l'impuissance. 

Edited by Tancrède
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Tancrède a dit :

Donc en gros, elle recommande de la posture morale facile, au profit d'un terrain neutre qui n'existe pas (vu qu'il y a clairement plusieurs volontés à l'oeuvre au MO qui ne concèdent RIEN) et au nom de quoi? Une apparence de position morale qui n'existe pas. Essentiellement, l'action des Européens telle qu'elle l'envisage, c'est quoi? 

Parce que les "nous devons condamner", "critiquer" ceci ou cela, ça veut dire quoi exactement quand il y a des trucs qui se passent? Des sanctions? Ca parle beaucoup d'abstractions et de positions de principe qui n'ont aucune forme de manifestation concrète autrement que verbale. Saupoudrer le tout de "il faut/il ne faut pas que...." n'ajoute rien à l'affaire: c'est du brassage de vent et de la proclamation de vertu gratuite qui ne détermine aucunement une position diplomatique réelle... Sauf un habillage de l'impuissance. 

Oui. Mais c'est un premier pas.

Insuffisant, tu dis ? Pire que ça, c'est extrêmement insuffisant.

Mais c'est ce qui se fait de mieux sur le sujet en Allemagne aujourd'hui. Ce qui se rapproche le plus de que Hoffmann appelait dans son texte de novembre "néo-gaullisme" et "réalisme"  :mellow:

Ah au fait : continuons bien sûr à cultiver chez nos voisins européens ce qui existe en matière de velléités d'indépendance pratique - même si ça se réduit assez souvent à des rêves... arrière-pensées... trucs qui grattouillent vaguement quelque part.

===> Mais n'oublions pas de réserver et cultiver les moyens pratiques de l'indépendance nationale

  • Thanks 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Tancrède a dit :

Donc en gros, elle recommande de la posture morale facile, au profit d'un terrain neutre qui n'existe pas (vu qu'il y a clairement plusieurs volontés à l'oeuvre au MO qui ne concèdent RIEN) et au nom de quoi? Une apparence de position morale qui n'existe pas. Essentiellement, l'action des Européens telle qu'elle l'envisage, c'est quoi? 

youre-to-blame-problem-solved-memecrunch

Parce que les "nous devons condamner", "critiquer" ceci ou cela, ça veut dire quoi exactement quand il y a des trucs qui se passent? Des sanctions? Ca parle beaucoup d'abstractions et de positions de principe qui n'ont aucune forme de manifestation concrète autre que verbale. Saupoudrer le tout de "il faut/il ne faut pas que...." n'ajoute rien à l'affaire: c'est du brassage de vent et de la proclamation de vertu gratuite qui ne détermine aucunement une position diplomatique réelle... Sauf un habillage de l'impuissance. 

J'ai comme l'impression que tu applaudirais si c'était Clinton qui partait en guerre contre l'Iran. Je ne sais pas pourquoi...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Rufus Shinra a dit :

J'ai comme l'impression que tu applaudirais si c'était Clinton qui partait en guerre contre l'Iran. Je ne sais pas pourquoi...

Franchement, de ce que je comprends de @Tancrède, je ne crois pas.

 

Bon évidemment, si tu poses la question pour l'empereur Trajan... là, tu l'intéresserais beaucoup plus :tongue: !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
28 minutes ago, Rufus Shinra said:

J'ai comme l'impression que tu applaudirais si c'était Clinton qui partait en guerre contre l'Iran. Je ne sais pas pourquoi...

?? :blink:????!!! Ca fait un moment que ça dure, mais pourrais-tu arrêter STP de prétendre à la télépathie et de me prêter des propos que je n'ai ni tenus ni suggérés? A force, ça court un peu sur le haricot. 

Et non, je n'applaudirais rien du tout dans un sens ou un autre, je suis très loin du stade d'avoir une position si tranchée sur ce qui doit être fait: j'en suis à celui de constater que, qu'on aime ou pas l'action américaine, on est aussi en face d'un "impérialisme" (terme volontairement exagéré, employé pour illustrer rapidement) iranien au MO qui va continuer envers et contre tout (ou presque) malgré le régime de sanctions et les dysfonctions de ce pays dont beaucoup nous promettent depuis longtemps qu'il va changer et que son régime va s'effondrer tout de suite bientôt sous le poids de ses merdages, problèmes et contradictions.

Le dit régime a prouvé qu'il était résilient et prêt à se maintenir à un prix lourd (notamment avec les méthodes appliquées par le récent disparu, à l'intérieur et au-delà des frontières du pays) malgré les douleurs infligées à sa propre population, donc il y a là une forte volonté à l'oeuvre. Signe de fuite en avant ou continuité idéologique, on peut en débattre, mais le fait demeure, et les promesses d'auto-effondrement, c'est comme les avertissements que le réchauffement climatique va tous nous tuer dans 10 ans: on les entends depuis les années 80 (mais promis-juré-craché, cette fois c'est la bonne). Et tant que les ayatollahs seront là, ils poursuivront leur politique de vassalisation de leur entourage, tout comme, dans une certaine mesure, les USA.... Donc face à l'existence de telles pressions qui continueront, que faire? Invoquer une "3ème voie" qui n'existe pas? Se barrer et le dire franchement? Ou se barrer tout en condamnant moralement ceux-ci et ceux-là pour bien signifier à quel point on ne peut/veut rien faire, mais qu'on veut avoir fière allure et une belle posture "morale" en le faisant? Ceux qui ont les moyens et la volonté, et parfois un semblant de plan, dictent la situation, créent les opportunités ou en profitent: le reste ne peut que réagir. 

J'en suis donc là, à constater ces réalités qui me semblent basiques et ne voyant pas trop ce qu'on peut y faire à moins d'un investissement important, d'une implication risquée dans ce baril de poudre, qui nous vaudra, quelle que soit l'option choisie, bien peu d'approbations (du moins de la sorte qui compte, cad assortie de soutien réel) et beaucoup d'inimitiés et de coups. Washington a fait son choix (même si fondamentalement, ils n'aiment pas que ce soit Trump à la barre et la manière dont il en parle), et Téhéran aussi. Quid du reste qui glose et n'en peut mais, espérant une solution miracle qui permettrait la désescalade tout en empêchant l'Iran d'avancer en Syrie, au Yémen et en Irak, et les USA de foutre plus de bochson? Moi aussi, je veux un poney et des bonnes glaces sans calories. 

 

24 minutes ago, Alexis said:

 

Bon évidemment, si tu poses la question pour l'empereur Trajan... là, tu l'intéresserais beaucoup plus :tongue: !

Lui, on sait ce qu'il aurait fait: c'est pas de son temps qu'on se serait laissé marcher sur les pieds, namého! 

 

Edited by Tancrède
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, Tancrède a dit :

Donc en gros, elle recommande de la posture morale facile, au profit d'un terrain neutre qui n'existe pas (vu qu'il y a clairement plusieurs volontés à l'oeuvre au MO qui ne concèdent RIEN) et au nom de quoi? Une apparence de position morale qui n'existe pas. Essentiellement, l'action des Européens telle qu'elle l'envisage, c'est quoi?

Parce que les "nous devons condamner", "critiquer" ceci ou cela, ça veut dire quoi exactement quand il y a des trucs qui se passent? Des sanctions? Ca parle beaucoup d'abstractions et de positions de principe qui n'ont aucune forme de manifestation concrète autre que verbale. Saupoudrer le tout de "il faut/il ne faut pas que...." n'ajoute rien à l'affaire: c'est du brassage de vent et de la proclamation de vertu gratuite qui ne détermine aucunement une position diplomatique réelle... Sauf un habillage de l'impuissance. 

La position diplomatique actuelle des Européens est le reflet du rapport de force réel entre les Européens et les Américains. Donc il n'y a probablement pas d'autre position diplomatique possible que celle exprimée par les diplomates en charge.

La contribution de Christiane Hoffmann permet au moins une prise de conscience chez les lecteurs du Spiegel. Elle permet de mesurer l'effort que l'Europe va devoir faire si elle ne veut pas se laisser entraîner dans n'importe quel tourbillon du chaos américain.

Share this post


Link to post
Share on other sites
14 minutes ago, Wallaby said:

La position diplomatique actuelle des Européens est le reflet du rapport de force réel entre les Européens et les Américains. Donc il n'y a probablement pas d'autre position diplomatique possible que celle exprimée par les diplomates en charge.

La contribution de Christiane Hoffmann permet au moins une prise de conscience chez les lecteurs du Spiegel. Elle permet de mesurer l'effort que l'Europe va devoir faire si elle ne veut pas se laisser entraîner dans n'importe quel tourbillon du chaos américain.

J'entends bien: je pointe juste que la "position" recommandée n'en est pas vraiment une, mais un habillage de l'impuissance sous couvert de mots pompeux simulant un choix moral et entraînant une absence totale d'impact concret sur la situation au MO tout en prétendant agir pour "le bien" dans cette région. Si on entend se déclarer neutres, on le fait, et on assume: ça veut dire ne pas assister les USA (quitte à interdire l'espace aérien européen aux vols militaires US, entre autres choses, ce que Chirac a fait en 2003) ou l'Iran (maintien des sanctions et moyens pour leur application). Pas vraiment une démonstration de puissance ou de capacité à peser, mais ça met du concret (= du risque) derrière la prétention, et ça affiche au moins de la résolution. Sinon, ce n'est que de la faiblesse et du blabla, et dans les faits comme dans les dictons facile, personne (ici, ni les USA, ni l'Iran, ni personne au MO) ne respecte les faibles, et encore moins s'ils se couvrent de mots bien-pensants. Bref, si l'Europe, au moins occidentale (parce que c'est pas sûr que les Polonais et consorts soient d'accords pour dire merde à l'OTAN de cette façon, ce qui créerait une ligne de fracture forte dans l'UE) et continentale (parce que Brexit et options diplomatiques gibis), voulait vraiment se sentir pousser une épine dorsale, c'est ce genre de posture qu'elle adopterait, avec un coût, et des risques. Et elle s'y tiendrait.

Quelqu'un croit qu'une telle posture serait envisageable et envisagée dans l'immédiat.... Ou même à un horizon de 10 ans? 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Tancrède a dit :

(quitte à interdire l'espace aérien européen aux vols militaires US, entre autres choses, ce que Chirac a fait en 2003)

Ou Mitterrand en 1986 :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Opération_El_Dorado_Canyon

La France, l'Espagne et l'Italie refusent aux appareils américains qui participent à l'attaque le passage au-dessus de leur territoire, tout comme ils interdisent l'utilisation de leurs bases continentales européennes. Cela oblige plusieurs appareils de l’US Air Force à voler en eaux internationales par le détroit de Gibraltar, prolongeant ainsi leur vol de 1 500 milles marins.

Jacques Chirac, qui venait d'accéder aux fonctions de premier ministre pour la première cohabitation, expliqua qu'il n'entendait pas être impliqué dans une opération pour laquelle il n'avait pas été consulté. Cette position approuvée par la gauche fut critiquée dans sa majorité par Jean Lecanuet, président de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale, et par Valéry Giscard d'Estaing, député, qui lui envoya une lettre en l'appelant à la solidarité envers les alliés. Également, la presse américaine critiqua violemment l'attitude de Chirac. Quand il se rendra aux États-Unis en novembre 1986, Chirac qualifiera dans une interview au Washington Times ces frappes de « contre-productives ».

Les États-Unis ont reçu l'appui du Royaume-Uni, du Canada, de l'Australie, d'Israël et de 25 autres pays. Sa doctrine de déclaration de guerre envers les « paradis du terrorisme » n'a pas été appliquée à nouveau avant 1998 lorsque le président Bill Clinton a ordonné une campagne de bombardements contre des bases terroristes en Afghanistan et au Soudan. L'utilisation, approuvée par le premier ministre Margaret Thatcher, des bases de la Royal Air Force a généré un lot de critiques, y compris un article dans le Sunday Times suggérant que la reine Élisabeth II était bouleversée par ce premier ministre « indifférent ». Ces critiques ont provoqué un refroidissement dans les relations américano-britanniques pendant le printemps. Kadhafi a commenté ces bombardements : « Thatcher est une meurtrière… Thatcher est une prostituée. Elle s'est vendue à Reagan ».

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lorsque j'ai lu la phrase de Christiane Hoffmann : "L'Europe doit se distancier plus clairement d'une Amérique qui s'oppose si nettement aux principes occidentaux", cela m'a fait repenser à ce que disait Attali :

Le 15/09/2019 à 21:57, Wallaby a dit :

http://www.air-defense.net/forum/topic/6986-union-européenne-nos-projets-son-futur/?do=findComment&comment=1245217

17 mars 2019 - Jacques Attali

10:20 Si vous avez une seule chose à retenir de ce que je vais dire ce soir ou de ce que j'ai commencé à dire, c'est : "nous sommes seuls, nous Européens, nous sommes seuls et nous serons de plus en plus seuls".

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Tancrède a dit :

Quelqu'un croit qu'une telle posture serait envisageable et envisagée dans l'immédiat.... Ou même à un horizon de 10 ans? 

Il faudrait soit un renouvellement total de la classe dirigeante européenne par des individus qui n'ont pas été formés aux USA, soit que l'Amérique s'effondre complètement, façon Union Soviétique en 1991 mais pire encore. L'américanolâtrie est profondémment ancrée chez nos élites, le mépris et les insultes qui nous viennent en permanence de l'autre côté de l'Atlantique (et ça ne date pas de Trump, c'est juste plus visible avec lui) ne font que renforcer leur désir de plaire et de se faire accepter par leur maître.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Kelkin a dit :

Il faudrait soit un renouvellement total de la classe dirigeante européenne par des individus qui n'ont pas été formés aux USA, soit que l'Amérique s'effondre complètement, façon Union Soviétique en 1991 mais pire encore. L'américanolâtrie est profondémment ancrée chez nos élites, le mépris et les insultes qui nous viennent en permanence de l'autre côté de l'Atlantique (et ça ne date pas de Trump, c'est juste plus visible avec lui) ne font que renforcer leur désir de plaire et de se faire accepter par leur maître.

Bof, bof, bof. Qui a été formé aux USA au juste ? Angela Merkel ? Emmanuel Macron ? Johnson même ?

Le PR français et le PM ont passé quelques mois chacun aux USA : où est le problème ? Il faudrait quand même garder un peu de mesure...
Le fond de l'affaire est plutôt l'immense capacité de nuisance des USA, dont ils usent abondamment ces dernières années notamment par leur mainmise sur le système financier mondial, et dont sont bien conscients nos dirigeants.

  • Like 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.t-online.de/nachrichten/deutschland/gesellschaft/id_87131996/-den-bau-stoppen-greta-thunberg-mischt-sich-in-streit-mit-siemens-ein.html (11 janvier 2020)

Les militants climatiques font pression sur Siemens qui a remporté le contrat de signalisation de la voie ferrée de la mine de charbon de Carmichael.

Greta Thunberg s'est fendue d'un tweet.

https://de.wikipedia.org/wiki/Steinkohlebergwerk_Carmichael#Beteiligung_von_Siemens

Cette participation a été critiquée dans le monde entier, et le PDG de l'entreprise, Joe Kaeser, a fait une déclaration à ce sujet. Le vendredi 10 janvier 2020, Fridays for Future a organisé des manifestations contre la participation de Siemens devant les locaux de l'entreprise dans toute l'Allemagne, dont une pétition avec plus de 57 000 signatures contre la participation. En raison de la forte pression des médias, Joe Kaeser a accepté de rencontrer la militante pour le climat Luisa Neubauer à Berlin. Siemens a annoncé une décision pour le lundi 13 janvier 2020, concernant la poursuite de la participation.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Allemands vont-ils se foutre en récession (vu leur dépendance au charbon et hydrocarbures) eux-mêmes à force de concessions au brouhaha médiatique :laugh:

Edited by Tancrède
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://fr.wikipedia.org/wiki/Luisa_Neubauer

Les voyages en avion qu'elle a effectués dans le passé ont été rapportés dans les médias: Jan Fleischhauer mentionne Neubauer dans une chronique avec Katharina Schulze, présidente du groupe parlementaire des Verts au Parlement de l'État de Bavière, et l'accuse d'une incohérence typique de son milieu activiste . Le journaliste de la FAZ Philip Plickert lui reproche aussi d'apparaitre comme une activiste climatique « prononçant des discours véhéments lors des réunions du parti Vert et des manifestations scolaires », mais « ayant une empreinte de CO2 qui est plusieurs fois plus grande que la personne moyenne ».

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toujours les mêmes critiques à deux balles. "Oh, t'es écolo mais t'as pris l'avion, hypocrite !"

"Oh, t'es écolo mais tu fais les courses aux supermarché !"

"Oh, t'es écolo mais tu imprimes des tracts !"

 

Ben oui, l'activisme demande de voyager et de communiquer, et ça entraîne nécessairement une empreinte carbone supérieure à ceux qui ne font rien.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Kelkin a dit :

Toujours les mêmes critiques à deux balles. "Oh, t'es écolo mais t'as pris l'avion, hypocrite !"

"Oh, t'es écolo mais tu fais les courses aux supermarché !"

"Oh, t'es écolo mais tu imprimes des tracts !"

 

Ben oui, l'activisme demande de voyager et de communiquer, et ça entraîne nécessairement une empreinte carbone supérieure à ceux qui ne font rien.

Finalement les seuls vrai écolo sont les morts. En plus ils nourrissent les vers et les plantes!

Share this post


Link to post
Share on other sites

De toute façon soit l'écolo est un fanatique qui vit dans une caverne et s'éclaire à la bougie soit c'est un hypocrite qui vit "presque normalement" c'est comme cela que les partis traditionnels tendent à discréditer ce mouvement.Crittiquez ça servira toujours à quelques chose

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans aller d'un extrême à l'autre il faut bien reconnaitre que l'Allemagne souvent présenté comme "vertueuse" dans le domaine écologique avec pas mal d'exemples s'est fourvoyée coté énergies sous la pression constante des mouvements "verts" !
Là, ils récoltent le choix fais à une certaine époque d’arrêter le nucléaire au profit d'autres productions qui se sont avérées insuffisante pour alimenter leurs industries devenues exigeante sur la qualité et régularité de la dite énergie.
Pour combler ces lacunes, des centrales à Gaz puis à charbons ont été construite et en parallèle, des mines de charbons à ciel ouvert remise en exploitation à un niveau jamais atteint avec toutes les conséquences à long terme en plus d'une défiguration du paysage et disparitions d'au moins une ville pour des décennie . 

Hypocrisie, certainement car les dit "verts" semblent se satisfaire de l'énergie des voisins quand le besoin s'en fait sentir quelle que soit sont origine de production.
Les industriels apprécient particulièrement la notre d'origine nucléaire, bien stable, adaptée aux industries lourdes et manufactures utilisant des machines automatisées. 

La pollution ainsi généré ne se limite hélas pas qu'à l’Allemagne , une bonne partie Nord de notre territoire est aussi touché.
J'ai l'impression que l'écologie telle que "porté" par un partie "vert" devient une idéologie extrémiste et incohérente avec les réalités du terrain et en contradiction avec l’économie de marché chère à l'Allemagne.

Chez nous, c'est encore pire !
Ça fait 25 ans que l'on paie une taxe à l'achat d'un produit pour son recyclage qui rapporte autour de 1.5M € par an redistribué par l'état un peu n'importe comment pour développer les filières de recyclages des produits et de la collecte.

Ou en est-on aujourd'hui ?
Vu le pognon distribué, on semble très loin des objectifs visés !
Pareil pour les énergies renouvelables, un tiers de ma facture EDF correspond à des taxes dont une partie va à ces fameuses énergies renouvelables.
Qu'en est-il à ce jour ??

Alors que des pays qui étaient à fond dedans (éolien)  arrêtent de subventionner le secteur car ils se sont aperçu  que ce n'était n'y rentable, n'y viable sur le long terme !
Nous, on s'y met à fond et apparemment pas de façon réfléchie pour faire plaisir à qui ?

Dans le même temps on nous surine qu'il faudra stopper le nucléaire à plus ou moins brève échéance et dans le même temps on prône l'accélération du développement de la voiture électrique !
Sachant que pour recharger les batteries "rapidement" il faudra des chargeurs plutôt balèze avec une alimentation sans faille.
Ce ne sont pas les fermes de panneaux solaires ou les parcs éoliens qui pourront s'y atteler,, il ne seront là qu'en supplétif !

Alors mes chers écolos, vous nous proposez quoi pour le futur si on brule des étapes cruciales pour un jour y arriver ?

On n’entends que ça, "l'empreinte carbone" à toute les sauces mais curieusement avec certains que je côtoie, la vertu c'est pour les autres !
Je ne me considère pas comme "vert" et pourtant je le suis dans mes faits et gestes tous les jours, j'appellerais ça "du bon sens"  ce qui manque le plus aujourd'hui !

Au rythme ou ça va dans "l'endoctrinement" médiatisé jusqu'au subliminal, les mangeurs de viandes seront bientôt cloué au piloris avec toute la filière qui est derrière.
Messieurs les éleveurs, même le pet des vaches dans les prairies impacte l'indice carbone, va falloir vous recycler ! 
Les futures générations seront à plaindre !




 

il y a 26 minutes, MIC_A a dit :

 

 

 

Edited by MIC_A
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,489
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Tortue-De-Combat
    Newest Member
    Tortue-De-Combat
    Joined
  • Forum Statistics

    20,851
    Total Topics
    1,302,548
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries