Recommended Posts

Il y a 1 heure, collectionneur a dit :

Je ne comprend pas cette histoire de service nationale qui viole la constitution alors que l'Allemagne l'a eu jusqu'en 2011 comme rappelé en fin d'article

Moi non plus.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait voilà ce que dit la constitution :

https://www.bundestag.de/resource/blob/189762/f0568757877611b2e434039d29a1a822/loi_fondamentale-data.pdf

Article 12[Liberté de la profession, interdiction du travail forcé]

(1) Tous les Allemands ont le droit de choisir librement leur profession, leur emploi et leur établissement de formation. L’exercice de la profession peut être réglementé par la loi ou en vertu d’une loi.

(2) Nul ne peut être astreint à un travail déterminé sinon dans le cadre d’une obligation publique de prestation de services, traditionnelle, générale et égale pour tous.

(3) Le travail forcé n’est licite que dans le cas d’une peine pri-vative de liberté prononcée par un tribunal.

Article 12 a[Service militaire et civil obligatoire]

(1) Les hommes peuvent, à compter de l’âge de dix-huit ans révolus, être obligés de servir dans les forces armées, dans le corps fédéral de protection des frontières ou dans un groupe de protection civile

Ce que demande AKK serait aussi valable pour les femmes. Et cela ne peut pas être considéré comme "traditionnel", puisque c'est une invention d'AKK.

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Kelkin said:

Ils doivent avoir quelque chose sur les discriminations sexuelles, aussi, non ?

Tu comprends vraiment pas l'égalité moderne: quand c'est infligé aux hommes, rien n'est jamais sexiste ou discriminatoire. C'est pourtant simple, non? Une chose n'est sexiste que quand ce sont les hommes qui le font et que les féministes veulent de ce truc (tu vois beaucoup de lobbies demander la parité dans les boulots sales ou peu considérés, ou dans les obligations emmerdantes?). 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Tancrède a dit :

(tu vois beaucoup de lobbies demander la parité dans les boulots sales ou peu considérés, ou dans les obligations emmerdantes?

D'un autre côté je vois plus de caissières de supermarché que de caissiers, mais j'avoue qu' éboueuses plombières et maçonnes manquent à mon environnement urbain ...

  • Haha 3
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a des femmes dans la Légion ? certes pas dans les pionniers ...

A propos des pionniers de la légion, j'en ai jamais vu portant un casque ... est ce incompatible ?

Edited by Lezard-vert

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Lezard-vert a dit :

il y a des femmes dans la Légion ? certes pas dans les pionniers ...

A propos des pionniers de la légion, j'en ai jamais vu portant un casque ... est ce incompatible ?

A ma connaissance il n'y a pas de femmes dans la Légion, et d'après mes amis légionnaires, il ne pourra jamais y en avoir. En totue honnêteté, ses arguments étaient assez simple, mais pas très "2019". Si je devais résumer, je dirais qu'il y a d'abord les exigences physiques (cf le rapport israélien sur les unités combattantes mixtes) ; puis celles plus culturelles et hormonales (dans le sens ce qui fait de nous un homme, à vouloir inconsciemment protéger les femmes... peut être même au détriment de la mission)

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/11/2019 à 23:38, Tancrède a dit :

Tu comprends vraiment pas l'égalité moderne: quand c'est infligé aux hommes, rien n'est jamais sexiste ou discriminatoire. C'est pourtant simple, non? Une chose n'est sexiste que quand ce sont les hommes qui le font et que les féministes veulent de ce truc (tu vois beaucoup de lobbies demander la parité dans les boulots sales ou peu considérés, ou dans les obligations emmerdantes?). 

D'un autre côté, du temps où le service national existait toujours, l'une de mes cousines avait répondu à l'idée qu'il serait discriminatoire cette chose toute simple : ce sont les femmes qui portent les enfants, il faut bien aussi que les hommes aient leur période d'efforts spécifiques !

Pas un argument très « 2019 » non plus, certes, puisqu'il est basé - gasp ! - sur l'idée que dans certains cas les deux sexes ne sont pas interchangeables... mais un argument assez juste tout de même, j'ai trouvé :smile:

  • Haha 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je change un peu de sujet.

Moi qui vit non loin de la frontière allemande, je confirme qu'industriellement le pays va mal, ça parle de licenciements partout, des réductions de temps de travail, fin du travail le WE ou de nuit. Même dans les firmes allemandes basées en France ça se répercute. Les mois à venir vont voir diverses entreprises se lancer dans des plans de restructurations.

Edited by Jésus
  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
25 minutes ago, Alexis said:

D'un autre côté, du temps où le service national existait toujours, l'une de mes cousines avait répondu à l'idée qu'il serait discriminatoire cette chose toute simple : ce sont les femmes qui portent les enfants, il faut bien aussi que les hommes aient leur période d'efforts spécifiques !

L'argument n'est valide QUE si toutes les femmes ont des gamins: celles qui n'en ont pas doivent aller ramper dans la boue et être traitées comme de la main d'oeuvre servile. Et même là, peu auront le niveau (si un standard utile est défini), donc.... Exemption de fait pour la plupart. Qui est privilégié? 

Edited by Tancrède

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/11/2019 à 17:21, Wallaby a dit :

https://www.lopinion.fr/edition/international/allemagne-olaf-scholz-en-ballottage-incertain-presidence-spd-201552 (27 octobre 2019)

Le ministre allemand des Finances s’est classé en tête du premier tour de la primaire interne pour la désignation de la nouvelle direction du SPD. Son duo avec Klara Geywitz a recueilli 23% des suffrages. Au second tour (résultat le 30 novembre), ils seront opposés à un tandem prêt á faire éclater l’alliance avec les conservateurs.

https://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/letroite-ouverture-de-lallemagne-sur-leurope-des-banques-1146100 (7 novembre 2019)

Après la publication d'une tribune dans le « Financial Times », le ministre des Finances, Olaf Scholz, a présenté mercredi ses idées lors d'une conférence sur l'avenir de la finance à Francfort.

https://www.welt.de/wirtschaft/article203390400/Vorstoss-von-Scholz-Privilegien-Entzug-fuer-Maennervereine-Dasselbe-muss-fuer-Frauen-gelten.html (11 novembre 2019)

Olaf Scholz veut supprimer la reconnaissance d'intérêt public (avec les avantages fiscaux qu'elle implique) aux associations qui ne sont pas ouvertes aux femmes.

"Je doute fort que les projets du ministre fédéral des Finances Scholz soient compatibles avec le principe constitutionnel de l'égalité de traitement, pour autant qu'ils ne concernent que les hommes", a déclaré Thomas von Holt, avocat et conseiller fiscal de Bonn, spécialisé dans le droit des associations.

Eh bien c'est raté. Le journal "Bild" parle de "tremblement de terre" pour le SPD :

https://www.spiegel.de/politik/deutschland/norbert-walter-borjans-und-saskia-esken-sollen-spd-fuehren-die-rote-revolte-a-1299106.html (30 novembre 2019)

Seulement 45 pour cent des membres du SPD voulaient qu'il devienne leur nouveau chef de parti, une défaite brutale pour le vice-chancelier et le ministre des Finances. En quelques mots, Scholz a félicité l'équipe gagnante, ajoutant que le parti doit maintenant se rassembler derrière Norbert Walter-Borjans et Saskia Esken.

Que s'est-il passé ? Les membres du SPD ont voté à 53 pour cent pour une équipe relativement inconnue et GroKo-sceptique [GroKo = Grosse Koalition, la Grande Coalition] - et ont montré le carton rouge à presque toute la direction du parti. C'est un vote contre le statu quo, un soulèvement contre le rôle de partenaire junior de la CDU/CSU. Une révolution.

Edited by Wallaby
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.spiegel.de/karriere/auswandern-deutsche-gehen-laut-studie-vor-allem-fuer-den-job-ins-ausland-a-1299686.html (4 décembre 2019)

Selon l'étude, 70 pour cent des émigrants allemands sont des universitaires, dont la majorité ont entre 20 et 40 ans.

Pour l'enquête représentative, 10 000 personnes nées en Allemagne entre 20 et 70 ans qui ont déménagé ou sont rentrées en Allemagne entre juillet 2017 et juin 2018 ont été interrogées.

Environ 180 000 Allemands émigrent chaque année et 130 000 reviennent.

Andreas Ette de l'Institut fédéral de recherche démographique (Bundesinstitut für Bevölkerungsforschung) a cependant déclaré que l'on ne pouvait pas parler de "fuite des cerveaux", c'est-à-dire d'une perte permanente de travailleurs qualifiés en Allemagne. Il s'agit plutôt d'une "circulation des cerveaux", car pour deux tiers des émigrants le séjour à l'étranger est limité dans le temps. En outre, des spécialistes qualifiés d'autres pays ont également immigré en Allemagne. "Les meilleurs partent, mais les meilleurs arrivent aussi ", ont conclu les chercheurs.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.merkur.de/politik/pisa-ergebnisse-studie-2019-rangliste-deutschland-schueler-zr-13266783.html (4 décembre 2019)

Dans la nouvelle étude PISA, les élèves allemands ont de nouveau obtenu de moins bons résultats que la dernière fois. Cela confirme la tendance à la baisse.

Les domaines de compétence examinés étaient la lecture, les mathématiques et les sciences naturelles. Selon les résultats présentés mardi, les lycéens testés en Allemagne se situaient au-dessus de la moyenne des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Cependant, ils ont perdu des points partout par rapport au test PISA 2015.

Après la publication des résultats de la nouvelle étude PISA, Olaf Köller, chercheur dans le domaine de l'éducation, voit "des raisons de s'alarmer". C'est ce que l'expert de Kiel a dit au portail Zeit Online. Le groupe dit à risque des jeunes de 15 ans, qui ne savent pas écrire et calculer correctement, était avec 21 pour cent "presque aussi grand que lors du choc PISA il y a deux décennies". Dans les écoles qui ne sont pas des lycées, leur part atteint parfois 30, 40, voire 50 pour cent. "C'est dramatique", a dit Köller.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais non c'est parfait des gens cons, moins instruits tu peux facilement les manipuler comme tu veux, du pain et des jeux ça suffit

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut faire attention avec les interprétations sur les statistiques du PISA, car celui-ci mesure avant-tout les inégalités dans un système scolaire ... cela ne montre nullement le niveau des élèves, les programme scolaire sont trop différents entre pays pour pouvoir établir un classement.

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.spiegel.de/kultur/gesellschaft/ddr-gemaelde-aus-groesstem-kunstraub-wieder-aufgetaucht-a-1299985.html (6 décembre 2019)

Quatre décennies après le plus grand vol d'art de l'histoire de la RDA, les toiles disparues ont réapparu. Selon les informations du Spiegel, les cinq œuvres de maîtres anciens qui avaient été volées au musée du château de Gotha en 1979 se trouvent depuis fin septembre dans le laboratoire de recherche Rathgen du Musée d'État de Berlin. Là-bas, leur authenticité fait actuellement l'objet d'une vérification.

Ceci a été précédé par des mois de négociations secrètes entre Knut Kreuch, maire de Gotha, et un avocat du sud de l'Allemagne spécialisé dans la restitution d'œuvres d'art de sources douteuses. L'avocat a déclaré qu'il représentait une communauté d'héritiers et a exigé une somme de 5,25 millions d'euros pour les cinq tableaux de Frans Hals, Anthonis van Dyck, Jan Brueghel l'Ancien, Jan Lievens et Hans Holbein l'Ancien.

L'Office d'enquête criminelle de l'État de Berlin enquête sur l'avocat et la personne qui a envoyé les photos, un médecin de Frise orientale, soupçonnés d'extorsion et de recel de biens volés.

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.franceculture.fr/emissions/a-voix-nue/alain-prochiantz-scientifique-en-liberte-55-faire-entendre-la-musique-de-la-science (11 octobre 2019)

14:30 Alain Prochiantz : En 2002, à Lisbonne, nous investissions 2,2% du PIB en recherche et développement en France et en Allemagne. On s'est donné le but de mettre 3%. Les Allemands ont dépassé 3% et nous, on est toujours à 2,2.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.spiegel.de/wirtschaft/unternehmen/usa-sanktionen-gegen-pipeline-nord-stream-2-showdown-auf-der-ostsee-a-1300867.html (12 décembre 2019)

Le message vidéo du sénateur américain Ted Cruz répand l'humeur la plus alarmante. "Le temps presse", prévient une voix sérieuse, alors que des rangées de chars d'assaut russes défilent sur l'écran.

Dans un gros plan, les méchants sont représentés en train de sceller leur sinistre travail contre les États-Unis avec une poignée de main : le président russe Vladimir Poutine - et la chancelière allemande Angela Merkel.

Cruz, un candidat républicain et candidat à la présidence qui a échoué, a beaucoup fait ces derniers mois pour atteindre un objectif : Il veut empêcher le gazoduc Nord Stream 2 de livrer du gaz naturel russe directement en Allemagne à l'avenir. Maintenant, il semble avoir du succès à la dernière minute.

Mercredi, le Congrès américain a adopté une loi prévoyant des sanctions à l'encontre des entreprises qui posent les conduites revêtues de béton dans la mer Baltique. En fait, il n'y a qu'une seule chose en ce moment : le suisse Allseas. Leurs dirigeants sont menacés de retrait de visa et de gel des avoirs aux Etats-Unis.

Au plus tard la semaine prochaine, le Sénat adoptera également les dispositions relatives aux sanctions annexées au budget militaire de 738 milliards de dollars. Le président Donald Trump a déjà annoncé qu'il signerait la loi.

Pour les deux parties, une course contre la montre a commencé. Pas même 150 kilomètres séparent le gazoduc double brin de sa destination à Lubmin près de Greifswald. Environ mille kilomètres de distance ont déjà été parcourus. Si Allseas, qui avec le "Pioneering Spirit" dirige le plus grand navire de pose du monde, est impressionné et arrête son travail, les choses devraient se tendre.

Un représentant de l'actionnaire russe de Nord Stream, Gazprom, a déclaré au Wall Street Journal que cela prendrait encore cinq semaines. Mais même si Allseas sautait, le projet serait achevé "d'une manière ou d'une autre", a-t-il affirmé. "Si les sanctions arrivent, elles ne feront que prolonger la construction et la rendre plus coûteuse. Mais ils ne le tueront pas." Si nécessaire, ils utiliseront leurs propres navires. Cependant, les experts en énergie doutent que la méthode du bricolage soit une option réaliste.

Mais Cruz ne peut pas se sentir gagnant non plus.

La loi donne 60 jours au ministère des Affaires étrangères pour établir la liste des entreprises. Elles auraient alors 30 jours pour terminer leurs opérations. Même si les ministères de Washington forçaient le pas, les navires Allseas pourraient être déjà en route vers leurs ports d'attache et les sanctions pourraient littéralement être un coup porté à l'eau.

Mais pour l'instant, la guerre des nerfs bat son plein. Cruz n'est pas le seul à résister au gazoduc. La Commission des affaires étrangères du Congrès a approuvé son projet à une large majorité non partisane.

Alors que Mme Merkel soutient que Nord Stream est nécessaire pour garantir l'approvisionnement énergétique, les Américains préviennent que l'Europe devient dépendante de la Russie. L'entreprise publique Gazprom va gagner des milliards, "qui pourraient être utilisés pour alimenter l'agression russe", dit Cruz dans sa vidéo.

De nombreux experts en politique étrangère craignent que l'Ukraine ne soit affaiblie et déstabilisée parce que Moscou n'a plus besoin de ses voisins comme pays de transit pour ses approvisionnements grâce au nouveau gazoduc. Et bien sûr, c'est aussi une question d'affaires : les États-Unis voudraient tirer profit de la soif d'énergie de l'Europe et exporter du gaz liquéfié vers l'Allemagne.

La position de Trump sur le projet n'est pas claire

Cependant, une personne reste comme toujours en marge du groupe des partisans de la ligne dure : Le président américain, dont on sait qu'il a un faible pour son homologue Poutine et peu de sympathie pour l'Ukraine. Trump a dit que l'Allemagne se faisait "otage de la Russie". Mais la rencontre de la semaine dernière avec Mme Merkel au sommet de l'OTAN semblait beaucoup plus douce. Tout cela est "un problème que l'Allemagne devra résoudre elle-même. Ce ne sera peut-être pas un problème pour l'Allemagne. J'espère que ce n'en sera pas un," a dit Trump.

En fait, si le gouvernement américain l'avait voulu, il aurait pu prendre des mesures contre le gazoduc depuis longtemps. Il aurait pu simplement imposer des sanctions en vertu du CAATSA Act de 2017, la loi contre les adversaires de l'Amérique par des sanctions. Mais il ne l'a pas fait.

Cruz, le collègue de parti de Trump, l'a remarqué. Si le gazoduc était achevé, "ce serait la faute des membres de ce gouvernement assis sur leurs fesses et n'exerçant pas leur pouvoir", a récemment fait remarquer le sénateur. Il s'agissait du ministre des Finances Steven Mnuchin.

La peur de Trump était-elle le facteur limitant ?

D'autres pensent que Mnuchin n'était pas le seul ralentissement. Pourquoi la Maison-Blanche et le Congrès ont-ils attendu jusqu'à la dernière ligne droite avant de se prononcer sur les sanctions ? C'est ce qu'a demandé l'expert en énergie du portail d'information Politico, Ben Lefebvre. La réponse de sa recherche : la peur de Trump. Les républicains craignaient que les sanctions de Nord Stream n'entrent dans le contexte de la manipulation de la campagne russe en 2016, une question que Trump ne veut pas connaître. Ils ont donc repoussé la décision.

Selon cette lecture, les sanctions décidées aujourd'hui seraient un acte purement symbolique, trop tard pour avoir un quelconque effet : un pétard sans potentiel explosif. Mais peut-être que les choses seront différentes de toute façon : un tel navire de pose de canalisations peut avancer d'environ trois kilomètres par jour. Nord Stream 2 devrait être prêt d'ici la fin de l'année. Mais le projet de construction de 9,5 milliards d'euros a pris du retard. L'entreprise de construction a récemment déclaré qu'elle voulait achever le projet "dans les prochains mois". Toutefois, en raison des conditions météorologiques, il n'est pas possible de donner une date exacte.

Ted Cruz a peut-être trouvé un nouvel allié transatlantique : l'hiver allemand.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Actualités

Nord Stream 2: l'Allemagne condamne l'annonce de sanctions américaines

https://fr.yahoo.com/news/nord-stream-2-lallemagne-condamne-211817654.html
 

Citation

 

L'annonce par les États-Unis de sanctions économiques contre le gazoduc Nord Stream 2 qui doit relier la Russie directement à l'Allemagne a suscité des réactions négatives en Allemagne et en Europe. Washington a toujours critiqué le projet qui contribuerait à une dépendance énergétique de l'Europe en gaz à l'égard de la Russie.

Avec notre correspondant à Berlin, Guillaume Thibault

« La politique énergétique européenne est décidée en Europe et non aux États-Unis. Nous rejetons les interventions et sanctions extérieures ». Sur Twitter, le ministre allemand social-démocrate des Affaires étrangères, Heiko Maas, a répondu de façon peu diplomatique à l’annonce de sanctions économiques de la part des États-Unis.

Au ministère de l’Économie tenu par les chrétiens-démocrates, on rejette aussi ces sanctions. Des parlementaires ont également été clairs : « Nous ne sommes pas un protectorat des États-Unis » déclare un responsable social-démocrate ; un conservateur évoque « un acte hostile ».

Les milieux économiques alarmés

Les milieux économiques sont aussi alarmés. La chambre de commerce et d’industrie germano-russe appelle même les partenaires européens à prendre des contre sanctions. La commission en charge de ces dossiers au sein des milieux industriels regrette « un signal négatif pour les relations transatlantiques » et rappelle que le projet de gazoduc est conforme au droit européen.

Si la presse dénonce les sanctions préconisées par les États-Unis, certains rappellent aussi que Berlin a trop longtemps vu uniquement dans ce projet un investissement privé en négligeant son impact politique. Le quotidien conservateur Die Welt comme le journal de centre-gauche Süddeutsche Zeitung estiment que le gazoduc qui doit relier directement l’Allemagne à la Russie a en même temps divisé l’Europe.


 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, zx a dit :

Les milieux économiques sont aussi alarmés. La chambre de commerce et d’industrie germano-russe appelle même les partenaires européens à prendre des contre sanctions. La commission en charge de ces dossiers au sein des milieux industriels regrette « un signal négatif pour les relations transatlantiques » et rappelle que le projet de gazoduc est conforme au droit européen.

voilà ce que devrait proposer la France un embargo sur certaines pièces de F35... voire sur le F35. Dans notre grande (arrogance) bonté, nous proposerions des Rafale aux pigeons à nos alliés européens

Edited by rendbo
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,444
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Chaos
    Newest Member
    Chaos
    Joined
  • Forum Statistics

    20,779
    Total Topics
    1,272,109
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries