Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

j'ajouterai que si les US ont accepter de meler au jeu leur F22, y doit bien y avoir une carotte emiratii derrière, mais laquelle?

La carotte, c'est surtout de montrer que les avions 5eme gen (F22 ET surtout F35) sont trop de la bombe.

Pour avoir amené 6 F22, je ne vois pas d'autres possibilités.

Link to post
Share on other sites

de toutes façons, je vois mal comment les américains auraient accepté des règles d'engagement à même de mettre à mal leur F22, vu les maigres probabilités d'export et le manque absolu de soutien de Gates dans ce domaine...

Concernant l'EF et le rafale, cela doit être quasi de même, chacun pensant probablement plus à éviter tout souci plutot qu'à aller plomber l'autre...

Link to post
Share on other sites

Alors ça, ça va être funky !!  >:( >:( >:( >:( >:( =D

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2009-11-18/grandes-manoeuvres-aux-emirats-le-rafale-va-affronter-a-l-entrainement-des-f-22/1648/0/396449

Des Rafales contre des F22 et Typhoon à l'exercice aux Emirats !

bon je propose de faire un accord secret avec les ricains: on se fait les Typhoons ensemble. Et après que le F22 se soit dévoilés en s'occupant des Typhoon il y aura plus qu'a les poignarder dans le dos: victoire Rafale  :lol:

Ou alors pareil mais on s'entend avec les British contre les F22. Le probleme c'est que si le F22 sort gagnant on aura pas de baston Rafale-Typhoon.

Dernier scenario: les ricains et les anglish s'entendent contre le Rafale et là on est mal  :-[

Plus sérieusement, c'est peut etre aussi in test pour le F22. Peut on encore revenir sur la décision de fermer la ligne ?

Autrement si les UAE avaient eu la bonne idée de nous laisser installer quelque uns de nos "radars magiques" non conventionels, ça serait sympa.

C'est peut etre ça qu'ils veulent tester: est ce que le Rafale + infrastructure au sol sont capables de faire bonne figure face aux furtifs ?

Mais bon si le F22 détecte des emissions suspectes non prévues au programme, ça risque de chauffer pour les UAE, donc hypothèse très improbable.

Link to post
Share on other sites

Les rafales utilisés pour l'exercice seront de "série" (version sans aesa etc ...) ou certain équipements "exports" seront installé pour le coup (histoire d'augmenter un peu nos chances...)?

On me souffle dans l'oreillette que ce seront des F1 downgradés pour pas trop humilier nos "allié" :lol:

Link to post
Share on other sites

Ce cher Jean Guisnel commence a accumuler les articles contestables...

A noter en bas de l'article de g2globalsolution (qu'est ce que c'est que ce truc?) cette petite phrase qui sent tres bon l'objectivité :-\, mais cette fois pour le Rafale :

Revisit the very good flight test report from Peter Collins and read why Rafale is perhaps the best pure dogfighter currently in service.

Link to post
Share on other sites

Si ce centre au EAU est calqué sur le TLP (qui était à Florenne, Belgique jusque cette année.. il est actuellement transféré vers l'Espagne pour cause de traffic aérien trop chargé en Belgique. Fin du paradis des Spotters  :'( ), il n'y aura pas uniquement des confrontations aériennes. Il se peut même qu'il y en ait aucune.

Un des but pricnipaux du TLP, c'est d'apprendre le métier de leader de dispositif large et international. Comment faire travailler et coordonner des missions complexes avec des appareils différents et de différentes nationalités.

Ce n'est en aucun cas une compétition.

Link to post
Share on other sites

Tiens, je me posais une question...je vais vous la poser du coup, divisée en deux d'ailleurs:

D'abord, j'ai lu il me semble que l'autodirecteur du meteor etait le meme que celui du mica em, est ce exact?

Si en effet ma memoire ne me trahis pas, et en tenant compte du fait qu'un echange capteur em/capteur ir est possible sur mica, cela signifie t'il que la tete ir du mica serai adaptable sur le meteor?

Si on peut utiliser utilement la tete ir du mica en bvr, avec accrochage de la cible apres lancement (loal c'est ca?), la meme chose doit etre faisable avec un meteor, pour les memes avantages, non? cela a t'il deja ete envisagé? y a t'il une raison qui l'empeche et que je ne vois pas?

vu les portées considerées, le ciblage par l'avion lanceur avec l'osf semble exclu, et l'utilisation d'un radar rend l'interception moins discrete, ce qui en elimine un avantage...mais le fait de pouvoir lancer simultanement deux missiles aux systemes de guidage different sur une meme cible doit quand meme rendre quasiment impossible les manoeuvres d'evitement, vu que toute manoeuvre destinée a tromper un type de guidage risque de favoriser le second. un avantage demeure donc.

Tant que je suis dans les questions, je sais que des tirs ont deja ete effectués via la liaison 16 et le radar d'un rafale autre que le tireur, si cela est egalement possible avec l'osf, alors un meteor ir pourrai etre tiré a grande distance par un rafale sur coordonnées osf d'un second... (tiens d'ailleurs, cette liaison 16, elle a quelle portée? si un awacs peu transmettre des données, durant une mission, j'imagine que ca fait grand, mais j'ai pas d'ordre d'idée...500 km, plus, moins?)ou en utilisant les coordonnées recupérées par spectra, si elles sont suffisamment precises pour lancer une arme (j'ai notion ici que les coordonnées fournies par spectra sont destinées a pointer l'osf sur la bonne zone par exemple, mais j'ignore si elle sont suffisamment precises pour permettre un lancement precis a distance max pour un meteor)

Finalement ca fait pas mal de questions (oui j'en pose et ca m'en ammene d'autre :p)

Merci aux courageux qui m'apporteront les reponses^^(si on les connais!)

Link to post
Share on other sites

Si on peut utiliser utilement la tete ir du mica en bvr, avec accrochage de la cible apres lancement (loal c'est ca?), la meme chose doit etre faisable avec un meteor, pour les memes avantages, non? cela a t'il deja ete envisagé? y a t'il une raison qui l'empeche et que je ne vois pas?

Par sur qu'une tête IR puisse supporter la température à la vitesse du méteor

Link to post
Share on other sites

Meuh si...

y'a des missiles IR qui filaient/filent bien plus vite que ça.

Non tout bêtement, je pense que vu qu'une désignation autonome à de telles distances ne puisse être le fait que d'un radar et pas d'un système IR, il semble assez logique de le doter d'une tête radar.

Mais bon, on a tendance à bien souvent mettre sur un piedestale les solutions IR parce qu'elles sont sensé être plus discrètes, mais on oublie aussi les intérêts des solutions radar, à savoir un meilleurs discernement des cibles (ce qui, à de telles distances, et dans des contextes parfois fouillis, est extrêmement important), possibilité de guidage en pseudo mode semi-actif (avec rafraichissement très régulier, ce qui améliore la résistance aux brouillages et aux leurres), de meilleurs capacités tout temps etc...

Et puis il y a bien sûr des questions d'ordre doctrinales et techniques.

Pour le côté doctrinal, seule la France -et la Russie- fabriquent et utilisent des missiles BVR à guidage IR. Les autres partenaires du Meteor n'en ont ni l'habitude ni le retour d'expérience. Ce qu'ils veulent, c'est un AMRAAM portant plus loin et plus vite, pas un nouveau système devant remettre en question toute leur doctrine d'emploi et alourdir le processus d'entrainement de leurs pilotes.

Niveau technique, il faut bien voir que l'autodirecteur du Meteor sera dérivé de celui du MICA. Ce ne sera pas un simple copié collé.

Or, s'il est relativement aisé d'améliorer la portée d'un autodirecteur radar (en augmentant son diamètre, en augmentant sa puissance etc...) c'est chose moins aisée pour les capteurs IR passifs dont la sensibilité ne peut être améliorée dans des ordre de grandeur similaires qu'à des coûts bien plus élevés.

Ne serait-ce que pour supporter des températures plus élevées dues à la vitesse du missile, comme le souligne Kovy. C'est tout à fait envisageable techniquement, mais ce sera très coûteux pour un intérêt opérationnel limité.

Link to post
Share on other sites

Non tout bêtement, je pense que vu qu'une désignation autonome à de telles distances ne puisse être le fait que d'un radar et pas d'un système IR, il semble assez logique de le doter d'une tête radar.

Et pourquoi est-ce si logique en fait ? Les missiles BVR sont d'abord guidés à mi-course par l'avion lanceur, avant de passer en guidage terminal. A ce moment-là, la tête IR a-t-elle une portée significativement plus grande qu'un EM ?  (J'ai souvent lu que la phase de guidage terminal d'un Fox 3 ne durait que quelques secondes, donc ca n'a pas une portée faramineuse)

Je me souviens aussi que les soviétiques avaient décliné la plupart de leurs missiles longue portée en versions Fox 1 et Fox 2 (AA-6 Acrid, AA-7 Apex et AA-10 Alamo + AA-12 Adder dispo en Fox 2 et Fox 3)

Link to post
Share on other sites

Ce que je voulais dire c'est que vu que la détection à de telles distances (en mode autonome) se fait nécessairement par radar, du moins pour l'instant, il n'y a pas forcément besoin d'avoir un autodirecteur passif sur le missile (qui, comme tu le souligne, ne fonctionnera d'ailleurs que quelques secondes) puisque l'avion tireur s'est déjà dévoilé.

Le gros avantage du MICA-IR passif c'est qu'il peut être tiré à plusieurs dizaines de kilomètres sur des cibles qui n'ont aucune idée qu'un groupe de Rafale est dans le coin! Le missile pourra en effet être tiré depuis des coordonnées fournies par l'OSF/SPECTRA de son porteur ou d'un autre Rafale situé plus près de la cible, et utilisant également des systèmes passifs.

Avec le Meteor, les portées sont démultipliées, et l'utilité d'un tel système passif sur le missile est bien plus réduite. Déjà, l'avion porteur n'aura pas de systèmes passifs permettant une désignation aussi loin.

Ensuite, le mode de tir en coopération en est encore à ses débuts doctrinaux. Sans compter que si un Rafale est assez proche pour désigner via son OSF une cible à un autre Rafale situé 150km plus loin, il aura mieux fait de balancer ses propres MICA-IR, ce sera bien plus réactif.

Bref, je ne dis pas qu'une solution IR est impossible, les Russes ont démontré le contraire. Juste que ce n'est pas la plus économique ni la plus simple sur le plan tactique.

Pour les Russes, le but est plutôt de balancer des vagues de R-27 comprenant des missiles IR et des EM, histoire de noyer les systèmes d'autoprotection adverse.

Mais vu le prix d'un Meteor et les tactiques de l'OTAN, l'intérêt est quasi inexistant.

Quitte à vouloir une tête passive sur le Meteor, il vaut mieux privilégier un mode double avec une antenne radar active/passive, capable de se caler sur les fréquences de certains équipements internes de l'ennemi (brouilleurs, radar etc...) comme le fait un missile anti-radar.

Link to post
Share on other sites

Pour les Russes, le but est plutôt de balancer des vagues de R-27 comprenant des missiles IR et des EM, histoire de noyer les systèmes d'autoprotection adverse.

La doctrine d'emploie des R-27T et TE c'était le tir en secteur arriere sur une cible qui s'enfuie (ou les bmbardiers supersoniques ayant réussi à passer les 1ere lignes de défense).

D'ailleurs ces missiles n'ont pas de LAM donc faut que l'autodirecteur soit locké avant le tir ce qui interdit des distances de tir >15-20km. Donc rien à voir avec le mica IR et encore moins un hypothétique meteor IR.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,550
    Total Members
    1,550
    Most Online
    vicky
    Newest Member
    vicky
    Joined
  • Forum Statistics

    21,086
    Total Topics
    1,375,950
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...