Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Qu'en est il exactement des 3 porte-avions francobritanniques ?


Neowens
 Share

Recommended Posts

Soyons fous : La France rachete le PoW et en contruit la moitié à St nazaire. En contrepartie, la GB renonce au F35 convertit le QE en CTOL et achete des rafale. Tout le monde est gagnant et on a une interropabilité totale avec les brit :oops:

Et on a plus besoin d'accord de défense alors que eux si ... donc ca marche pas. Ca marche seulement si les deux on les meme probleme et les meme moyen ... soit 1 seul porte avions - ou deux antiquités qui passe leur temps en cale seche -

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 803
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Et on a plus besoin d'accord de défense alors que eux si ... donc ca marche pas. Ca marche seulement si les deux on les meme probleme et les meme moyen ... soit 1 seul porte avions - ou deux antiquités qui passe leur temps en cale seche -

Il accepte que le PoW soit entierement contruit à St nazaire en échange de l'accord de défense leur permettant de stationner 1 à 2 flottilles sur e CdG ou le PoW.

C'est pas mal comme arrangement non ?

Link to comment
Share on other sites

Sérieusement, je pense que le problème qui se pose c'est surtout l'entrainement des pilotes.

Donc AMHA >

1- le PoW est supprimé

2- Le F35B est supprimé

3- Le QE converti en CTOL

4- le PA2 est annulé (le PA1.5 devient le QE)

Les deux marines s'arrangent pour que le CdG et le QE ne soient pas indisponibles en même temps

Une flotille Française de Rafale en permanence sur le QE

Une flotille de F/A18E, F35C (suivant le choix des brit) en permanence sur le CdG

En cas d'indisponibilité d'un des 2 batiments les 2 marines peuvent continuer à entrainer leur pilote et partir à la guerre ensemble si ça leur chante et partage les frais de fonctionnement du PA.

En cas de conflit perso, chacun reprend ses billes (ses avions) et point barre.

Link to comment
Share on other sites

D'après ce qui est dit, l'objectif est de n'avoir qu'un PA disponible en Europe, aux vu des capacités du CDG ce n'est pas terrible, sans être démagogique, on aurait pu espérer en avoir deux. Cela veut dire aussi qu'une flottille anglaise pourrait être très souvent sur le CDG, ce qui pourrait justifier la suppression d'au moins une flottille de l'aéronavale.

Je pense qu'une solution en leasing pour avoir 2  PA en service en même temps pourrait être une bonne solution, difficile en mettre en place mais possible. On participerait en parti à l'achat du second CVF avec j'espère des compensations industrielles, on enverrait notre groupe aérien quand le CDG est indisponible, l'équipage resterait anglais, mais on payerait leurs soldes pour cette période, et pour l'entretien on payerait une partie des dépenses avec une participation partielle de l'industrie française.Mais au vu des négociations difficiles avec les Anglais les chances d'un accord semblent minces.

Link to comment
Share on other sites

Il accepte que le PoW soit entierement contruit à St nazaire en échange de l'accord de défense leur permettant de stationner 1 à 2 flottilles sur e CdG ou le PoW. C'est pas mal comme arrangement non ?

Quel interet d'avoir des britons sur nos PA?! La contrepartie de quelques heure de travail pour STX?! A ce prix la autant construire des petrolier ravitailleur, des OPV, ou des roulier/PC en partenariat public privé, et d'autre coque dont on a besoin.

Sérieusement, je pense que le problème qui se pose c'est surtout l'entrainement des pilotes.

Donc AMHA >

1- le PoW est supprimé

2- Le F35B est supprimé

3- Le QE converti en CTOL

4- le PA2 est annulé (le PA1.5 devient le QE)

Les deux marines s'arrangent pour que le CdG et le QE ne soient pas indisponibles en même temps

Une flotille Française de Rafale en permanence sur le QE

Une flotille de F/A18E, F35C (suivant le choix des brit) en permanence sur le CdG

En cas d'indisponibilité d'un des 2 batiments les 2 marines peuvent continuer à entrainer leur pilote et partir à la guerre ensemble si ça leur chante et partage les frais de fonctionnement du PA.

En cas de conflit perso, chacun reprend ses billes (ses avions) et point barre.

Je pense comme toi avec la nuance :

- Une flotille Française de Rafale en permanence sur le QE

- Une flotille de F/A18E, F35C (suivant le choix des brit) en permanence sur le CdG

Ca j'y crois pas.

Si accord il y a c'est essentiellement pour faire passer la pillule des réduction, et assurer a l'étranger qu'on a le spare, la capacité d'entrainement et un accord en cas de crise ... rien de plus. Tout le reste serait couteux pour pas grand chose d'autre que de l'affichage a la con.

Link to comment
Share on other sites

- Une flotille de F/A18E, F35C (suivant le choix des brit) en permanence sur le CdG

Ca j'y crois pas.

En cas d'indisponibilité du QE il faut bien que les pilotes britanniques soient ops immediatement sur le CdG, Sinon ça n'a pas d'intérêt pour eux.

Link to comment
Share on other sites

En cas d'indisponibilité du QE il faut bien que les pilotes britanniques soient ops immediatement sur le CdG, Sinon ça n'a pas d'intérêt pour eux.

Reformulons ... une "flottille" étrangère régulierement a bord du navire nationale pendant les période d'indisponibilité du leur. Ca a la rigueur.

M'enfin on part pas en guerre sur un coup de tête, le temps de monter l'armada les pilotes auront le temps de reprendre leur marque sur l'autre plate-forme, d'autant plus si on organise des entraînement mixte assez régulier. Brest c'est pas bien loin de Portsmouth.

Parce que héberger a demeurre des britons sur notre CdG pour les garantir sans délai, d'une avarie soudaine ou d'un dommage de combat du leur... j'y crois pas un instant ;)

D'ailleurs les Britons semble n'envisager qu'un échange de service, niveau entrainement et formation - en cas d'indisponibilité - et accessoirement un échange de service en cas de nécessité de défense.

On peut imaginer qu'en cas d'invasion des Malouines et si l'accord de défense prévoit les Malouine, que le CdG et ses Rafale assure l'interdiction aérienne et son autodéfense, et que les jet anglais soit embarquer pour assurer exclusivement leur mission d'assaut par exemple. Ce serait probablement la meme chose pour l'escorte rapprochée ... sous marin francais, frégate ASM francaise, défense aérienne francaise ... les britons s'occupant du reste.

Je pense pas qu'il soit question de confier la sécurité du PA a l'allier... on lui fournirait un service complet, sans lui déléguer quoique ce soit. En mettant juste a ca disposition les installations de bord pour ses missions offensive.

Link to comment
Share on other sites

moi franchement, je pense pas que ce soit une bonne idée d'avoir un PA qui appartient a deux pays car imaginons un scénario: les américains partent en guerre contre l'iran et les anglais les suivent mais pas les français, comme a ce moment la, le PoW est dans la RN et il part pour le golf persique et il est torpillé (imaginons). on fait quoi la?

on dit aux français qu'ils ont mis un milliard dans un porte avion qui a été coulé alors qu'ils n'étaient même pas en guerre?

parce que un navire de guerre peut toujours être coulé, même un porte avion?

Link to comment
Share on other sites

Euh, il n'est pas question d'acheter un porte-avions à 2.

Chaque pays à son (ou ses) porte-avions, et autorise l'autre pays à poser des avions dessus pour des entrainement ou des missions en coopération.

+1 faut arrêter de fantasmer.

Si les 2 pays ont un PA et au moins une trentaine de chasseurs, chaque pays aura les moyens de remplir son PA pour une opération de guerre. En temps de guerre une coopération n'apportera rien. Je ne vois pas ce que des rafales sur un CVF apporteraient par rapport au F35C dont ils auraient pris la place et réciproquement. Le léger gain opérationnel (furtivité, autonomie ou charge utile) serrait réduit à néant par la complexité apporté par un deuxième modèle de chasseur et par la présence d'un équipage étranger (qui n'a donc pas le droit de tout voir) En réalité la coopération servira uniquement en temps de paix ou pendant une IPER les pilotes pourront s’entraîner sur le PA allié (mais on pourrait le faire aussi facilement avec les CVN américains qui croisent en méditerranée) et éventuellement pendant une opération de guerre ou les 2 GAN européens pourraient se relayer pour assurer une permanence sur zone.

Enfin il reste possible qu’occasionnellement une flottille aille opérer depuis un autre PA que le siens, mais ça n’a rien d’extraordinaire. Cela se rapproche de l’accueil d’une escadrille allié sur une de nos bases. En précédent il y aurait eu des Sea harrier sur le Foch pendant le Kosovo (pour remplacer nos Crusader qui n’avait de chasseur plus que le nom) et d’après le dernier Air Fan, l’USNavy envisage d’employer une flottille de rafale sur un de ses PA (depuis que l’on a démontré qu’on pouvait changer un réacteur de rafale sur un CVN, mais on serrait pas forcement prés politiquement du coté français) et dans un Buck Danny on a bien 2 F18 qui opèrent depuis le CdG en mission réel (mais non armé car c’est en Antarctique)

Link to comment
Share on other sites

temps de guerre une coopération n'apportera rien. Je ne vois pas ce que des rafales sur un CVF apporteraient par rapport au F35C dont ils auraient pris la place et réciproquement.

Partage des couts operationnels et réduction de l'utilisation prématurée du potentiel des avions.

Le dernier point est actuellement un réel problème pour la Marine qui faute d'un nombre suffisant d'avions est obligée de faire voler chaque cellule beaucoup plus que prévue...et malheureusement c'est pas près de s'arranger.

Etant donnée que les britanniques risquent également d'avoir le même problème, l'idée de partager le remplissage d'un PA qui partirait en mission en Afghanistan, par exemple, peut avoir du sens.

Link to comment
Share on other sites

hou la vache, alors c'est fait?!

Alors :

"But one thing they have right - it doesn't make sense to share one carrier. The only logical thing to do is share all three – two UK and one French - to make it a joint force, complete with the escort group. And that is what has already been agreed. It is just a matter of time before we see it in action. European Navy here we come."

Je crois que le gars s'enflamme, une "european navy" c'est pas pour demain.

"Expect now, also, that the JSF is junked and we end up buying the French Rafale. I always said this might happen, such as back in May 2008. Once again nobody took any notice"

C'est ce qui m'a paru le plus intéressant. O0 :lol:

"In any event, it was always pre-ordained. There was nothing much he could have done about it as the agreements have already been signed. And Cameron has just made it certain. All those little Tory Boys who voted for him should hang their heads in shame."

Lui il considère la chose comme acquise.

In fine je crois que c'est le billet d'humeur d'un conservateur qui ne nous aime pas nous les froggies et mobilise son courant de pensée dans un scénario catastrophe genre PA partagé et rafales M achetés aux francais. damned, god, jesus! horreur!!

C'est tout car rien de tout ca n'arrivera, et si meme celà arrivait je parierai gros que ca ne durerait pas longtemps.

Link to comment
Share on other sites

Le Dr North est viscéralement eurosceptique et la perspéctive d'une marine de L'UE ne doit guère l'enchanter.

Europhobique ...

Néammoins l'accord de défense "potentiel" dont on parle n'est pas tres euro je ne sais quoi ... d'autant que dans le stricte cadre de la défense les interets anglois et francais sont pas tres éloignés. A part défendre Gibraltar contre les espagnols, et Falklands contre les argies ... St Pierre contre les canadien ... enfin rien d'ultra enageant.

Link to comment
Share on other sites

je suis tout a fait d'accord chacun ses pa et pour la france alors il en faut 2

Je suis bien d'accord, mais... et les pépettes ?

Entre construction de la bête (au plus proche du CdG), une paire de nouveaux E2F Hawkeye, plus quelques surcoûts pour remplacer 30 ou 40 Rafale B/C pour l'armée de l'air par 30 ou 40 Rafale M pour l'aéronavale, on parle de trois milliards.

Etalé sur dix ans, ça ne représente il est vrai que 2% du budget d'équipement des armées, mais celui-ci est déjà fort contraint. Augmenter le budget de la défense ne serait pas raisonnable avec un déficit de l'Etat à 8% du PIB...

Eliminer quelques sureffectifs pour économiser sur les frais de personnel serait bien possible, mais y a t il la volonté politique pour le faire ?

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,982
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...