Philippe Top-Force

Aéronavale et l'avenir

Recommended Posts

Certes, sauf que le tenant de l'autre option n'était pas un forumeur quelconque mais le précédent CEMM...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans cet article, l'amiral comme l'avait fait un de ces prédécesseur sur une site internet, défend pour des raisons opérationnelles et non économiques un second PA nucléaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certes, sauf que le tenant de l'autre option n'était pas un forumeur quelconque mais le précédent CEMM...

Pierre François M était sous-marinier et il n'a pas fait de gros efforts pour avoir un second PA qu'il soit léger et d'entraînement ou un PA2 plus grand.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pierre François M était sous-marinier

autant dire un alien pour nombre de marins aviateurs

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour nous mettre un peu de baume au coeur un des 7 premiers Rafale de la 11 F avec l'hippocampe sur la dérive

Ce qui veut dire qu'il y en a environ 9 ou 10 à la 12 actuellement

le M32 est le dernier livré en attendant le M33 en courte finale à Mérignac

Image IPB

Uploaded with ImageShack.us

Share this post


Link to post
Share on other sites

Franchement vu le nombre de personnes qui pensent la même chose à commencer par ici, on ne peut vraiment pas dire que DSI nous dévoile un scoop.

C'est d'une évidence qui crève les yeux alors que depuis des années maintenant on demande à la marine de réduire les coûts de personnel, un tel navire dans le contexte actuel apparait comme un véritable gaspillage, avec 6% de croissance ou un budget mieux réparti ce serait sûrement différent mais pas en l'état actuel des choses

Sauf si on pouvait modifier à minima un BPC pour en faire une piste de validation des appontages

Installer une piste oblique de 170 m comme celle de l'ARA25 de Mayo qui a récupéré des SuE (et donc renforcer le pont sous le hangar) et des brins d' arrêt

Et pi c'est tout ...

Les essais d' appontage se font avec 10 kts de vent donc pas besoin de modifier la propulsion

Le décollage se fait par un pilote expert sur toute la longueur du pont avec PC engagée et holdback sur le train sauteur (d' où pas besoin de tremplin) et les pilotes piou piou regagnent la côte en vedette si ils ont réussi et à la nage sinon... :lol:

Si on avait récupéré les presses à frein du Clem, ce serait encore plus économique ...

Bon

Je sais : -------> [ ]  :-X

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'ancien CEMM n'a pas dit qu'il fallait CONSTRUIRE un mini-PA, il a juste dit que ç'aurait été bien si on en avait eu un pour entrainer nos équipages pendant que le Charles est en Libye.

Plus précisément, il a dit que ç'aurait été bien d'avoir  au moins un mini-PA (sous-entendu 1: si on avait pas revendu le Foch. Sous-entendu 2: si on avait un PA2, ce serait encore mieux).

Il n'a jamais demander à ce qu'on construise de toute pièce un tel porte-avions miniature, il était pas con non plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu sais PD7! Mais quelque chose me dit que BPCs est parfaitement briefé de tout ça. Seulement il aime le débat.

Sinon

2011 a vu également l’aéronautique navale faire évoluer son format et ses implantations – fermeture de deux bases d’aéronautique navale et de deux établissements d’aéronautique navale, tout en menant à bien les premières externalisations de soutien de flottes particulières – F10 et Xingu – ainsi que l’adossement au service industriel de l’aéronautique (SIAé)

. Dixit le CEMM

Mais ce fort engagement a conduit à arbitrer entre les opérations. Toutes les demandes, notamment certaines prévues par le contrat opérationnel de la marine, n’ont pu être honorées.

Parmi les plus significatives, je citerai notamment l’interruption de la présence d’Atlantique 2 en Océan indien suite aux déploiements au Sahel puis en Libye, alors que la piraterie ne faiblit pas

Le RETEX Libyen a également mis en évidence l’intérêt des drones tactiques embarqués, la nécessité d’une mise à niveau des pods de désignation et de l’extension du spectre d’emploi des armes sur le Rafale marine dans le cadre d’un conflit urbain, l’intérêt d’une artillerie navale optimisée pour le tir contre la terre.

Je voudrais maintenant revenir sur l’opération Harmattan. S’il est évidemment trop tôt pour en dresser le bilan final, puisque la crise n’est pas terminée, je souhaite m’y arrêter car cette opération est déjà riche d’enseignements significatifs.

Tout d’abord, elle a amplement validé et confirmé les grandes orientations capacitaires, actuelles ou futures, retenues pour la marine. Elle a aussi souligné l’indispensable complémentarité interarmées pour les opérations de projection « d’entrée en premier » et d’action vers la terre.

Elle a notamment montré la remarquable efficacité, la fiabilité et la polyvalence du Rafale marine

La décision sur le second porte-avions est un choix politique. Les ambitions de la France en matière de défense et de sécurité doivent être mises au regard de son contexte budgétaire. Le chef d’état-major de la marine ne peut remettre en cause tout l’équilibre des armées françaises, même s’il aimerait naturellement avoir un deuxième porte-avions.

Share this post


Link to post
Share on other sites

oups zut excusez-moi on en parle aiileurs depuis hier !

oh Gib' ! une bière une !

Share this post


Link to post
Share on other sites

oups zut excusez-moi on en parle aiileurs depuis hier !

oh Gib' ! une bière une !

Ils parlent de revalorisation pour 4 E2C français http://www.dsca.mil/PressReleases/36-b/2011/France_11-24.pdf On pourrait se dire que les américains anticipent-ils un achat d'un quatrième? Mais les américains répondent à une demande des français pour 4 appareils.Ce ne sont pas eux qui anticipent.A mon avis on peut lire ça comme cela:

La Marine demande pour 4 pour avoir l'autorisation américaine pour 4 au cas où elle se doterait d'un quatrième.

Après elle peut n'en prendre que 3.

Il faut admirer la rigueur et la transparence américaine qui répondent aux questions fondamentales pour la souveraineté et les intérêts américains, et pour le Congres US qui décide, et ce en dehors de toute considération commerciale côté intérêts privés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon ça parle plutôt de l'avenir de l'aéronavale Youesse, mais comme l'idée est bonne qui sait ...

http://www.defense-aerospace.com/articles-view/release/3/129755/new-software-makes-carrier-landings-easier.html

"The new algorithm embedded in the flight control software augments the landing approach. Coupled with an experimental shipboard light system called a Bedford Array and accompanying cockpit heads-up display symbols, the software ties the movement of the pilot's control stick directly to the aircraft's flight path. Instead of constantly adjusting the plane's trajectory indirectly through attitude changes, the pilot maneuvers the aircraft to project a dotted green line in the heads-up display over a target light shining in the landing area.

"It is almost like a video game," said James "Buddy" Denham, the senior engineer who has been leading the research and development efforts at Naval Air Systems Command. "You're tracking a shipboard stabilized visual target with a flight path reference, and the airplane knows what it needs to do to stay there."

ONR funded the project as part of its focus on sea-based aviation, one of five Navy and Marine Corps research areas designated as a national naval responsibility.

The software has been incorporated into an F/A-18 E/F Super Hornet flight simulator. Researchers plan to conduct a study with U.S. Navy pilots and British Royal Navy pilots who will fly the simulator to obtain data on workload reduction and touchdown performance. Once the results are tabulated, the engineers plan to integrate the refined algorithm onto an actual aircraft for flight tests and demonstrations.

If the tests are successful, the software could be integrated aboard current and future aircraft to change the way carrier-based aviators have landed aboard ships for more than half a century-controlled crash landings. Increasing the precision of landings will boost pilot safety and reduce training requirements necessary to perfect carrier-landing skills. It could lower aircraft life cycle costs by reducing maintenance and avoiding repairs caused by hard landings."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autre remarque basée sur le CVN Gérald Ford, dont la disposition du pont d'envol permet de générer près du double de sorties par jour :

Si le PA2 pouvait générer autant de sorties avec 24 avions qu'avec 36, la douzaine de rafales économisés permettrait alors de faire un premier socle de financement du PA2 (840 m€)

Ensuite avec les sous d'un BPC4 (450m€) et une Fremm en moins (500), on arrive grosso modo au prix d'un PaDsx

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autre remarque basée sur le CVN Gérald Ford, dont la disposition du pont d'envol permet de générer près du double de sorties par jour

houlà houlà ne nous emballons pas, ces chiffres cités par DSI sont tout à fait théoriques et sont contre-battus par d'autres données elles aussi apportées par l'auteur de l'article:

La disponibilité des appareils embarqués, au 4 ème trimestre 2010 elle est de 50% pour les appareils déployés et pour bcp de gens ce qui compte ce n'est pas tant le nombre de sorties que la permanence à la mer d'un plus grand nombre de navires.

Avec la MCO actuelle les 160 sorties jour sont un rêve sachant par exemple de plus que 20% des 418 F 18E/F de la Navy ont déjà atteint les 3000 heures de vol

Share this post


Link to post
Share on other sites

Image IPB

L’équipage d’un Hawk  Britannique s’est posé le 17 janvier 2012 sur la base aéronautique navale Landivisiau. Objectif: briefer les pilotes des flottilles de chasse 12F et 17F qui participeront à l’entrainement «Gallic Marauder » qui se déroulera fin janvier en Angleterre.

Ce briefing autorisera les pilotes à évoluer dans l’espace aérien basse altitude britannique. La BAN de Landivisiau en a profité pour planifier en début d’après midi un entraînement entre un Super-Étendard Modernisé  et le Hawk  dans un exercice de DACT «Dysimilar aircraft combat training». Il s’agit d’un exercice d’entraînement au combat entre deux avions de type différent. Le Hawk  repartira le 18 janvier dans la matinée pour l’Angleterre.

Ca dog fight pas trop mal un SEM ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

ce n'est pas vraiment son domaine de prédilection quand même malgré une voilure performante

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est la première fois que je vois un emport d'ASMP (d'exercice bien sûr) sous Super-Etendard ! merci pour la photo !

du coup j'en ai trouvé d'autres :

Image IPB

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça ferait quand même une bonne base de missile anti-navire....  :'(

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça ferait quand même une bonne base de missile anti-navire....  :'(

A mon avis avec des éléments d'Exoset c'est rapidement modifiable

donc s'il y a crise on pourrait construire rapidement des ASMP Anti-navire a tête conventionnel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben c'etait surtout à l'étude à un moment... Anti naval du future un truc comme ça.

Sinon en cherchant, 1ere fois que je trouve une photo de tir ASMP... mais trés petite

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben c'etait surtout à l'étude à un moment... Anti naval du future un truc comme ça.

Sinon en cherchant, 1ere fois que je trouve une photo de tir ASMP... mais trés petite

Image IPB

Au départ, si je ne fais pas erreur, c'était le même programme, des briques communes..

Share this post


Link to post
Share on other sites

A mon avis avec des éléments d'Exoset c'est rapidement modifiable

donc s'il y a crise on pourrait construire rapidement des ASMP Anti-navire a tête conventionnel

Financièrement cela correspondait approximativement au coût de développement d'un nouveau auto-directeur pour l'Exocet. Et on a préféré (avec les encouragements de nos alliés/concurrents aussi) développer un exocet plus moderne (qui résiste mieux au brouillage, vol plus bas, voit sa cible de plus loin ...) qu'un exocet plus rapide mais électroniquement obsolète.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,548
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Drul
    Newest Member
    Drul
    Joined
  • Forum Statistics

    21,041
    Total Topics
    1,363,784
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries