Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marina militare


Périclès
 Share

Recommended Posts

Pour l'instant, compte tenu des engagements de MMI, il semble que le problème du manque de personnel ne se pose pas.
C'est en tout cas un sujet sensible sur lequel le MMI "la grande silencieuse" ne dévoile pas grand-chose.

Pour le problème parallèle des bases, plus d'informations sont disponibles et des agrandissements sont déjà en cours dans diverses endroits, et des hypothèses sont faites sur la réutilisation probable des bases "historiques" dont l'utilisation avait été réduite

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 21/05/2023 à 23:59, ARMEN56 a dit :

Des belles choses

Toutefois

" pitoyablement Jaloux mode ON :biggrin:

quel est le concept d’emploi du navire ? Car coté SER c’est quand même pas très lisse je trouve . Certes un bloc superstructure passerelle et hangar avec des parois inclinées ... avec cependant une présence  d’équipements en grand nombre certainement rayonnant ?

De plus sur nos frégates on a :

-  des niches bossoir/embarcations avec rideaux SER , ici rien

-  des plages avant couvertes ,  ici un concept ouvert avec  des bittes très hautes et des  apparaux à faire briller

Coté vulnérabilité des locaux sensibles ;  hypothèse que ça tape , au niveau flèches rouges …..

on a quoi comme mesures passives ;  blindage petits calibres voire volume anti-souffle missiles ?

b6eosj.png

pitoyablement Jaloux mode OFF"

 La grille d’harponnage nid d’abeilles c’est une conception Italienne ?

 

Fw5I-URX0AEpwyx?format=jpg&name=large

Exactement les caractéristiques de résilience de ces navires, voir les considérations d'Armen56 mais aussi celles avancées par d'autres regards experts sur l'agencement des différents composants du système de propulsion (voir la photo ci-jointe prise lors de la présentation du navire à la marine malaisienne ) sont cités pour justifier le fait que pour MMI les PPA sont des navires de seconde ligne, même en version FULL, et maintiennent donc la classification des patrouilleurs

Edited by gianks
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, gianks a dit :

 

Fw5I-URX0AEpwyx?format=jpg&name=large

Exactement les caractéristiques de résilience de ces navires, voir les considérations d'Armene mais aussi celles avancées par d'autres regards experts sur l'agencement des différents composants du système de propulsion (voir la photo ci-jointe prise lors de la présentation du navire à la marine malaisienne ) sont cités pour justifier le fait que pour MMI les PPA sont des navires de seconde ligne, même en version FULL, et maintiennent donc la classification des patrouilleurs

C’est un patrouilleur dans une enveloppe de frégate avec une forte valeur ajoutée du système de combat et de la propulsion et paradoxalement une faible  protection contre les coups je pense

Mais bon l’amirauté italienne sait ce qu’elle fait

 

Link to comment
Share on other sites

4 minutes ago, pascal said:

En tout cas les Japonais s'y sont mis avec le 11e bâtiment de la classe Soryu

Naturellement c'est l'évolution de la technologie disponible qui impose presque le changement. Les vulgaire trotinette électrique fonctionne comme ca ... pourquoi s'en priver dans les sous marin.

Ce que je conteste comme d'habitude c'est la sur vente débile ... genre "game changer", "rupture", "disruptive" ... on a l'impression d'avoir affaire à un mauvais marketing des année 2000 c'est ridicule.

On nous a vendu la même soupe avec les "AIP" de tout types ... qui brisaient les lois de la physique et transformait un âne en cheval de course.

Link to comment
Share on other sites

l'idée serait de se passer des systèmes de propulsion type Stirling ou MESMA (qui comme la propulsion par batteries sont anaérobie ...) en s'appuyant sur des batteries à très forte capacité d'où peut-être l'emploi du terme très à la mode de "game changer"

 

ça fait riche

Link to comment
Share on other sites

4 minutes ago, pascal said:

l'idée serait de se passer des systèmes de propulsion type Stirling ou MESMA (qui comme la propulsion par batteries sont anaérobie ...) en s'appuyant sur des batteries à très forte capacité d'où peut-être l'emploi du terme très à la mode de "game changer"

ça fait riche

Tant que le client achète au prix fort pourquoi pas ... mais ça reste assez amusant.

Ce qui est encore plus amusant c'est que le produit existe depuis plus de 30 ans ... et que depuis les constructeurs de sous marin ne se l'était jamais approprié ... c'est étonnant.

Mais il doit bien y avoir un truc disruptif dans le bastringue ... ou c'est peut etre juste que ca coute 10 fois moins cher qu'au début :bloblaugh:

Link to comment
Share on other sites

Aujourd'hui 2 juin, comme d'habitude, pour la célébration de la fête de la République italienne, le défilé des forces armées a eu lieu le long de la Via Dei Fori Imperiali à Rome.
Parmi les véhicules qui ont défilé (pas de véhicules à chenilles compte tenu du scénario particulier du défilé) un véhicule sous-marin spécial du département GOI de la Marine jamais présenté auparavant a suscité l'intérêt des passionnés.

nyZNuf.jpg

Fxm84hzXwAAYRaB?format=jpg&name=large
Il faut dire que compte tenu de l'aura de secret entourant le GOI, c'est la conviction de divers experts que les moyens présentés sont désormais dépassés et remplacés par des systèmes et des moyens d'une conception plus moderne dont rien n'est révélé.
En fait, le commentaire télévisé de l'émission identifiait ce véhicule comme un "transporteur spécial des années 90". A côté de cela défilait un SLC historique (Siluro a Lenta Corsa)

Edited by gianks
  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, gianks a dit :

un véhicule sous-marin spécial du département GOI de la Marine jamais présenté auparavant

Drôle de machin !  Ainsi la Marina Militare nous a - dans le passé - fait des secrets ?  et Continuerait à en faire ?     J'attends avec impatience des interprétations des sachants en matin de Marine et de SM 

Link to comment
Share on other sites

MMI a une tradition d'actions « secrètes » remontant à la Première Guerre mondiale et le savoir-faire des collaborateurs industriels s'est développé au fil du temps avec l'expérience accumulée par les Incursori.

https://www.difesa.it/SGD-DNA/Staff/DT/NAVARM/Seminario_capacita_aziende_subacquea/Documents/presentazioni/CABI.PDF

C'est une croyance solide et répandue que les murs de Varignano gardent divers secrets techniques et opérationnels.

 

Edited by gianks
Link to comment
Share on other sites

 

Merci pour ces photos de véhicule rare.

Vu la porte étanche, je pense que c'est un mini sous marin utilisable "au sec", sans combinaison de plongée (contrairement à 95% des SDV utilisé par les forces spéciales), ce qui permet des missions bien plus longues, surtout en eaux glaciales.
@Rob1, penses tu que HI sutton soit intéressé ? 
Je n'ai pas trouvé ce véhicule dans son site.

Du coup, ça ferait au moins 3 modèles italiens connus de mini sous marin sec, avec:

Les US Navy Seals doivent être jaloux, il essaient depuis 25 ans de mettre au point leur propre version via les projets "ASDS" (qui a échoué) , puis "DCS", bientôt remplacé par le "DCS Next" ...
http://www.hisutton.com/Dry_Combat_Submersible.html
http://www.hisutton.com/US-Navy-DCS-Next.html


Personnellement, j'aurais bien aimé voir défilé ce bateau submersible :
http://www.hisutton.com/Nessie.html
il est déjà ancien (années 70) , mais sa silhouette est frappante
http://www.hisutton.com/images/Nessie2000.jpg

 

Il y a 8 heures, gianks a dit :

MMI a une tradition d'actions « secrètes » remontant à la Première Guerre mondiale et le savoir-faire des collaborateurs industriels s'est développé au fil du temps avec l'expérience accumulée par les Incursori.

https://www.difesa.it/SGD-DNA/Staff/DT/NAVARM/Seminario_capacita_aziende_subacquea/Documents/presentazioni/CABI.PDF

C'est une croyance solide et répandue que les murs de Varignano gardent divers secrets techniques et opérationnels.

Oui, les italiens étaient les précurseurs en matière de force spéciale sous-marine (leurs plongeurs ont coulé au moins 3 cuirassés et des dizaines d'autres navires) .

 

Présentation en français par les confrères du COS, et Hubert (vieilles pages, obsolètes, reprises dans wikipedia)

http://commandohubert.free.fr/ETRit.htm

http://le.cos.free.fr/comsubin.htm

https://web.archive.org/web/20110820083459/http://www.specialoperations.com/Foreign/Italy/COMSUBIN_ENGL.htm

quelques articles historiques en italien

https://www.altomareblu.com/nautica/marina-militare/malta-2-x-mas/

 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il a l’air très bien.

Mais bon sang pourquoi l’Europe développe 3 UAV navals quasiment identiques (Hero pour Leonardo, Skeldar pour Saab, Camcopter)… chacun avec des systèmes et moteurs différents. Sans compter le VSR700 d’Airbus dans le segment légèrement plus gros.

Tous ces investissements en ordre dispersé… quel gaspillage.

Edited by HK
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, HK a dit :

Il a l’air très bien.

Mais bon sang pourquoi l’Europe développe 3 UAV navals quasiment identiques (Hero pour Leonardo, Skeldar pour Saab, Camcopter)… chacun avec des systèmes et moteurs différents. Sans compter le VSR700 d’Airbus dans le segment légèrement plus gros.

Tous ces investissements en ordre dispersé… quel gaspillage.

Parce que l'Europe de La Défense, tant brocardée ici au demeurant n'existe pas ... Il n'existe pas, autrement que ponctuellement, de planification des besoins et de collaboration industrielle sur le long terme ...

Link to comment
Share on other sites

Certes @pascal. Mais il y a aussi peut-être un problème chez les industriels… pourquoi par exemple est-ce que Saab et Leonardo (où Airbus et Leonardo) ne sont-ils pas capables de collaborer ensemble comme des grands, pour co-développer des produits avec une masse critique qui pourraient être réellement leaders sur le marché mondial? Sans avoir à toujours attendre que leurs gouvernements viennent  forcer leur main en imposant des programmes étatiques multi-nationaux?

Edited by HK
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Considérant que le secteur des drones embarqués à décollage vertical est un segment qui s'ouvre et dans lequel il n'y a pas de leaders établis et les solutions sont à explorer, la réponse qu'un responsable de n'importe quelle industrie donnerait à la question de HK me semble évidente et c'est la même que Trappier a justement fourni: "pourquoi devrais-je donner du travail (et des idées) aux Belges ?" (ou aux Suédois, ou aux Italiens, ou aux Français... ça dépend de la nationalité de la personne qui répond). Ce n'est certainement pas aux industries (même s'ils appartiennent à l'État comme les italiens) de construire l'Europe.

Les Turcs avec leurs drones ont montré qu'il est possible de se tailler un rôle d'importance mondiale, il suffit d'y aller d'abord et d'y croire jusqu'au bout

Edited by gianks
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...