Recommended Posts

il y a 2 minutes, Tetsuo a dit :

Pour la peine , je vais acheter le bouquin et me faire ma propre opinion. 

Parce que ca la foutrait mal que ce soit un guignol...:biggrin:)

C'est vrai que j'ai tendance à faire des gros paragraphe sans vraiment convaincre :sleep:
De toute façon, déjà à l'école, j'avais jamais été bon en Français. C'est pas maintenant que je vais devenir un bon alors même que je n'ai plus la pression des profs. :tongue:

Pou le bouquin, j'avais pas l'impression qu'il avait beaucoup d'information intéressante à écrire dans le bouquin. De toute manière, Wuhan n'a jamais été une ville qui m'a jamais particulièrement intéressé. 
C'est juste une ville médiocre, pas particulièrement intéressante à visiter, ni à y vivre. Avec un niveau de vie surement dans la moyenne, pas particulièrement mauvaise non plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.lefigaro.fr/culture/l-artiste-dissident-ai-weiwei-manifeste-silencieusement-pour-la-liberation-de-julian-assange-20200928

L'artiste et dissident chinois Ai Weiwei a protesté lundi en silence pour demander la libération du fondateur de Wikileaks Julian Assange, devant le tribunal londonien de l'Old Bailey où s'achève cette semaine l'examen de sa demande d'extradition.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, Henri K. a dit :

Pourquoi je dois répondre à des choses que je n'ai pas étudié ? Vous me prenez pour un punching ball ou une encyclopédie chinoise sur patte ?

Je dis que j'ai pas mal lu sur le Xinjiang et le Tibet, je n'ai pas dit que j'ai étudié s'il y a des prisons là bas, si les Ouighours ont été maltraités ou pas.

Pourquoi je dois parler des choses que je ne connais pas, pourquoi je dois confirmer ou infirmer ce que vous retransmettez de ce que vous entendez d'ailleurs ?

Si vous me posez une question sur le J-20 et que je connais, mais que je ne vous répond pas, alors à la limite vous pouvez parler de "esquiver".

Là, non.

Rappel amical  

  • Suis pas obligé d'être d'accord avec tout le monde, ou avec quelques personnes en particulier
  • Si je ne suis pas d'accord avec l'avis de quiconque, ça ne donnera pas systématiquement le droit de me traiter de tous les noms. Dans tous les cas personne ne me fera taire (sauf les vrais experts, tonton @pascal, et quelques rares personnes que je respecte) si je n'ai pas envie.
  • Répondre ou pas c'est mon droit. Suis pas au service de la communauté. Je répond si je connais, et surtout si j'ai envie. Point.

Henri K.


Effectivement, tu en as parfaitement le droit.

Par contre, si tu te fais remonter les bretelles, c’est parce qu’au lieu de dire je ne suis pas d’accord / je m’en fiche / j’aime le lait ou ne rien poster du tout, tu préfères traiter les autres d’abrutis en boucle.
 

Dans ces conditions, je ne vois même pas pourquoi tu te plains de ce genre de retour de bâton.

 

C’est aussi un rappel amical.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 58 minutes, Henri K. a dit :

Pourquoi je dois répondre à des choses que je n'ai pas étudié ? Vous me prenez pour un punching ball ou une encyclopédie chinoise sur patte ?

Je dis que j'ai pas mal lu sur le Xinjiang et le Tibet, je n'ai pas dit que j'ai étudié s'il y a des prisons là bas, si les Ouighours ont été maltraités ou pas.

Pourquoi je dois parler des choses que je ne connais pas, pourquoi je dois confirmer ou infirmer ce que vous retransmettez de ce que vous entendez d'ailleurs ?

Si vous me posez une question sur le J-20 et que je connais, mais que je ne vous répond pas, alors à la limite vous pouvez parler de "esquiver".

Là, non.

Rappel amical  

  • Suis pas obligé d'être d'accord avec tout le monde, ou avec quelques personnes en particulier
  • Si je ne suis pas d'accord avec l'avis de quiconque, ça ne donnera pas systématiquement le droit de me traiter de tous les noms. Dans tous les cas personne ne me fera taire (sauf les vrais experts, tonton @pascal, et quelques rares personnes que je respecte) si je n'ai pas envie.
  • Répondre ou pas c'est mon droit. Suis pas au service de la communauté. Je répond si je connais, et surtout si j'ai envie. Point.

Henri K.

(Bon je le prend un peu pour moi , au cas ou )

Ni l un , ni l autre . 

Pour autant que je sache ,

1/ tu fais partis des mecs du forum les mieux renseigner sur la chine et spécialement le domaine militaire (celui qui m inetrresent le plus .)

A.D est d ailleurs un relais d east pendulum . Les posts sont nombreux sur tous ce touchent la chine .(en aucun cas une plainte .)

2/ tu as rassemblé un nombre de données et d info sur Wuhan assez impressionnant durant le confinement. Tableaux , exemple de ce que la Chine a fait a wuhan etc...

Et ce bouquin parle justement ( de ce que  j en sais ) de wuhan pendant le confinement, par un mec qui fait des aller retour en chine depuis plus de 20 ans . Il fait du controle de qualité. Il connait donc : les ouvriers , les chefs, et tous le monde qui gravitent autour ...

 

 

* ton avis , juste ton avis ( si tu le souhaite) mais demandé de façon un peu taquin il est  vrai. 

*aucune envie d'insulte m est venu jusqu'à present .( enfin....pas en ce qui te concerne ...)

*Donc , (avec mon petit air de branleur invétéré) je me suis dit que peut etre tu aurais entendu parlé  de ce gus ; voir que tu aurais lu son livre ,ou ceux d avant. 

Voilà,  bisous !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour protéger ses étudiants, Oxford rend les devoirs sur la Chine anonymes

Cette décision résulte de la sévère loi sur la sécurité nationale promulguée à Hongkong au mois de juin dernier, explique « Courrier international ».

Par LePoint.fr  
Modifié le 29/09/2020 à 06:23 - Publié le 29/09/2020 à 05:14 | Le Point.fr 

La loi sur la sécurité mise en place par la Chine à Hongkong se fait ressentir jusqu'aux bancs des universités les plus prestigieuses du monde. Cette loi a été instaurée en juin dernier en réponse directe au mouvement de contestation qui a vu se soulever des milliers de manifestants contre l'emprise de la Chine. Elle réprime fortement la sécession et la subversion en prévoyant des peines très sévères et donne notamment le pouvoir à la Chine d'arrêter des personnes qui ne résident pas à Hongkong, pour des actions ou des propos tenus en dehors de ce territoire.

Ainsi, comme l'explique le Guardian, relayé par Courrier international, l'université britannique d'Oxford en vient à craindre pour la sécurité et la liberté d'expression de ses étudiants, en particulier ceux qui pourraient avoir un lien, de la famille ou des connaissances en Chine ou à Hongkong. C'est pourquoi, désormais, les devoirs traitant de la Chine seront totalement anonymes.

Il sera également interdit d'enregistrer un cours ou de le partager avec des groupes extérieurs sous peine de mesures disciplinaires. L'anonymat sera la règle dans tous les cours concernant la Chine et les travaux de groupe seront remplacés par des entretiens individuels avec un professeur.

Lire aussi Dans les rues de Hongkong : « La Chine est un monstre, réveillez-vous ! »

Les étudiants protégés dans les universités américaines

Au Royaume-Uni, plus de 120 000 étudiants chinois suivent un cursus dans l'enseignement supérieur. Cela représente 35 % des étudiants étrangers hors UE dans le pays. Courrier international précise que l'université d'Oxford n'est pas la seule à avoir pris ce type de mesures depuis la promulgation de la loi sur la sécurité nationale à Hongkong.

Lire aussi Joshua Wong : « La Chine rend impossible de rester neutre »

Des noms de code seront utilisés à la place du nom des étudiants à Princeton en cours de politique chinoise tandis que les étudiants de la Harvard Business School pourront, s'ils redoutent des représailles, éviter les discussions autour de sujets politiques sensibles.

  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

La seule chose que je vous demande ici (compte tenu de la qualité des intervenants) c'est de rester corrects et de ne pas oublier l'humour et surtout comme le disait le sage Tou Fou (grand inspirateur de notre regretté J. Chirac)

"ne pas confondre être sérieux et se prendre au sérieux."

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Henri K. a dit :

Et vous ? Vous en proposez quoi ? A part... hmm... critiquer en vous reposant sur les dires des... "autres" ?

Les réponses existantes, alors ?

Henri K.

Je te prépare un message sur le « soucis chinois ». Je pourrais en faire un similaire sur le « soucis américain » et un autre plus optimiste sur « l’espoir européen ».

Mais promets moi d’y répondre, les attaques personnelles ne peuvent marcher indéfiniment.

@Akhilleus, ton message ne me plait pas. Tu peux y voir un point Godwin, c’est ton droit. Moi j’y vois un parallèle volontairement stupide pour montrer l’absurdité, le racisme et la violence d’un message de Henri K. Il est bon de parler du régime nazi quand un autre régime s’en inspire ou s’en rapproche, c’est ce qu’on apprend à l’école républicaine. Le point Godwin, c’est autre chose. Attention : la complaisance est pire que Godwin. C’était mon droit de réponse.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Yoyo_the_8 a dit :

Je te prépare un message sur le « soucis chinois ». Je pourrais en faire un similaire sur le « soucis américain » et un autre plus optimiste sur « l’espoir européen ».

Mais promets moi d’y répondre, les attaques personnelles ne peuvent marcher indéfiniment.

@Akhilleus, ton message ne me plait pas. Tu peux y voir un point Godwin, c’est ton droit. Moi j’y vois un parallèle volontairement stupide pour montrer l’absurdité, le racisme et la violence d’un message de Henri K. Il est bon de parler du régime nazi quand un autre régime s’en inspire ou s’en rapproche, c’est ce qu’on apprend à l’école républicaine. Le point Godwin, c’est autre chose. Attention : la complaisance est pire que Godwin. C’était mon droit de réponse.

Que ca te plaise ou pas je m'en cogne. Tu as les regles du jeu en main. Tu les suis ou tu subis les consequences.

PS : tu aurais aussi du emettre ton droit de reponse en MP

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Tetsuo a dit :

N empeche que dans le fond , je suis d accord avec @Yoyo_the_8 .dès qu on touche a un sujet un temps soit étayé, voir prouvé. Il y a rarement de (voir jamais) "oui . La dessus ok ..."

Non, on esquive , on botte en touche ou tous simplement, on fait le mort ...

Le pire , c est que je crois  que c est ce que  je prefere chez toi @Henri K. :wink: l art et la manière de se défilé avec une certaine classe .)

Juste un petit rappel : Henri vit et travaille à Hong Kong.

Lequel est une partie de la Chine.

Or, la Chine a des yeux et des oreilles. Notamment sur Internet.

Il ne reste qu'à additionner deux et deux pour constater
- d'une part que ça fait quatre,
- d'autre part qu'il n'y a rien d'étonnant à ce que Henri K, qui est si souvent une véritable mine d'informations sur la Chine, préfère ne pas s'appesantir sur certains sujets

Je trouve difficile de lui en tenir rigueur :smile:

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour revenir sur la Chine, aujourd'hui c'est la fête nationale et aussi la fête de la mi-automne. Et c'est le cauchemar sur la route.

Un collègue chinois de Guangdong m'a déjà dit qu'il va certainement en chier sur l'autoroute, et je crains le pire pour lui...

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ca a bien changé...(de véhicule..:smile: )

a2ub.jpg

 

Edited by DrWho

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je rajouterais à la suite du post explicatif d'Henri K (post explicatif qu'il n'etait pas obligé de faire) que quelques membres ici jouent plutôt l'homme que le ballon et ce depuis un certain temps. Ils se reconnaitront . Or ce n'est pas admissible sur ce forum. Des piques de loin en loin ca fait partie du jeu d'un forum. Quand certains ne viennent ici que pour poster à 90% des messages à objectif et teneur conflictuelle avec une autre paire de membres, ça ne le fait plus. Du coup, on va surveiller d'un peu plus près et être plus drastique sur le marteau divin de bannissement dans la tronche le cas échéant

  • Like 2
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Henri K. a dit :

Xavier que j'adore est pour moi un vrai journaliste, il rapporte l'information, il interprète très rarement.

Qui est ce Xavier, et où peut-on lire ses informations ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Débat entre un expat britannique en Chine qui a visité le Xinjiang plusieurs fois et un historien albanien.

P.S. Je n'ai pas regardé du tout, juste vu sur Twitter. Vous me direz si ça vaut le coup.

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.aa.com.tr/fr/journal-de-lislamophobie/france-omar-sy-apporte-son-soutien-aux-ouïghours/1991958 (1er octobre 2020)

55 députés français [ont créé] un "Collectif parlementaire de solidarité avec les Ouïghours" suite à l'appel de la Présidente de l'Institut Ouïghour d'Europe (IODE), Dilnur Reyhan.

Aucun membre du groupe La République en Marche (LREM, parti au pouvoir) et aucun élu de Droite ne figure parmi les membres de ce collectif parlementaire.

https://www.hurriyetdailynews.com/chinas-uighur-policy-on-ankaras-agenda-akp-spokesperson-158710 (30 septembre 2020)

S'exprimant lors d'une conférence de presse, Ömer Çelik a déclaré que la Turquie surveille de près les droits de l'homme et la liberté de croyance et que le règlement anti-extrémisme de la Chine adopté en 2017 contient des pratiques négatives et arbitraires à l'encontre des Ouïgours - qui sont d'origine turcique et une minorité musulmane.

Le porte-parole de l'AKP au pouvoir a déclaré que la communauté internationale a les yeux rivés sur des pratiques telles que les détentions arbitraires, les limitations de la liberté religieuse et l'enseignement forcé du chinois, et que les rapports de l'ONU sur ces questions comportent des aspects inquiétants.

  • Haha 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.rfi.fr/cn/中国/20201003-马云全面交班-警告国人别自满-芯片落后人家20年 (3 octobre 2020)

Jack Ma a déclaré qu'en fait, toutes les innovations de la Chine ne sont que des applications, "dans la véritable couche fondamentale, nous n'innovons pas", et par couche fondamentale, Ma désigne la science et la technologie de base. Par exemple, il a déclaré qu'il y a eu beaucoup d'innovations en matière d'applications en Chine ces dernières années, comme Tiktok, Meituan, Èleme et Pinduoduo, qui ne sont que des applications. Elles sont basées sur les smartphones et l'Internet et finalement elles ont encore besoin de puissance de calcul, qui est la puce, "l'Internet et les smartphones n'ont pas été inventés par nous, et la puce nous avons encore 20 ans de retard. S'agissant de la véritable informatique et logique sous-jacentes, de la science et de la technologie sous-jacentes, nous sommes encore loin derrière eux".

Ma a déclaré que si la Chine était complètement séparée de la technologie étrangère, elle ne pourrait actuellement produire que des puces de 90 nanomètres, ce qui était déjà la technologie d'Intel en 2004.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.chinese-shortstories.com/Auteurs_de_a_z_Fang_Fang_Wuhan_ville_close.htm (13 septembre 2020)

Wuhan, ville close, le Journal de Fang Fang

Elle a voulu garder la forme du document brut, publié au jour le jour, un témoignage personnel qui tient de la littérature de reportage (bàogào wénxué 报告文学) telle que définie par Mao Dun (茅盾) ; en ce sens, c’est un peu un « Journal de guerre » (《从军日记》) comme celui écrit du front par Xie Bingying (谢冰莹) à la fin des années 1920.  

Dans son billet du 1er février, elle accuse le docteur Wang Guangfa (王广发), expert des maladies respiratoires qui faisait partie d’un groupe d’experts envoyé à Wuhan par la Commission nationale de la santé publique, qui a déclaré le 10 janvier que « le virus ne se transmet pas d’homme à homme, nous maîtrisons la situation. » Or, l’épidémie avait fait l’objet d’une communication officielle – interne - dès la fin du mois de décembre.

Il faudra attendre le 19 janvier pour que le professeur Zhong Nanshan (钟南山), le pneumologue qui a découvert le coronavirus du SRAS en 2003, vienne à Wuhan et révèle la vérité, dévoilant la gravité de l’épidémie.

Il y a de longs passages sur la vie matérielle, les problèmes pratiques, qui sont aussi ennuyeux à lire qu’à vivre. Mais il y a de belles pages aussi. Ainsi cette longue envolée sur la catastrophe qui est presque comme un poème en prose : « Wuhan vit aujourd’hui une catastrophe. Qu’est-ce qu’une catastrophe ? »

Finalement, son journal est presque une réponse à la dernière question posée dans « Funérailles molles » (《软埋》) : la question de la nécessité de préserver la mémoire contre la tentation de l’oubli. C’est le titre de son billet du 2 mars : pour que nos descendants sachent ce que nous avons vécu à Wuhan (让后人知道, 武汉人经历过什么). Pour cela, elle relaie une proposition d’élever une stèle en mémoire des disparus. Elle propose bien plus de faire du fameux marché Huanan d’où est parti l’épidémie un musée où serait consignée la mémoire de la catastrophe (billet du 2 mars).

Son message peut-être le plus important dans le contexte actuel est celui glissé dans sa réponse à la fameuse « lettre d’un lycéen à sa "tante" Fang Fang » publiée le 18 mars ; ce lycéen ou prétendu tel lui énonçait sur un ton faussement naïf les devoirs du bon citoyen chinois qu’il avait appris à l’école, et d’abord celui de garder le silence sur les problèmes du pays pour ne pas décourager la population, mais aussi ne pas apporter du grain à moudre aux critiques occidentaux. Dans sa réponse, publiée dans le billet du même jour, Fang Fang revient sur son passé, au même âge (seize ans), c’était alors en 1971, en pleine Révolution culturelle, et elle était persuadée que c’était très bien car cela faisait cinq ans qu’on lui bourrait le crâne. Elle n’avait jamais entendu parler de pensée indépendante. Puis est arrivée la période de Réforme et d’ouverture, et elle a passé dix ans à se vider la tête de tout ce qu’on y avait amassé.

On peut se demander comment et pourquoi ce journal n’a pas été totalement censuré, comme tout ce qui touchait à l’épidémie en dehors des informations officielles, y compris les poèmes de l’infirmière Wei Shuiyin (弱水吟), membre de l’association des écrivains du Gansu, qui ont été systématiquement effacés de WeChat.

En fait, le journal de Fang Fang a surpris tout le monde en devenant très vite littéralement viral. Une hypothèse est très séduisante, c’est celle d’un analyste indépendant, ancien professeur à Qinghua, Wu Qiang. Selon lui, le fait que Fang Fang n’ait pas été réduite au silence fait partie de l’art de la censure : il vaut mieux autoriser une voix relativement modérée pour éviter l’embarras d’un canevas totalement blanc. » Quitte à orchestrer des attaques en règle.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.politika.io/fr/notice/controverse-autour-du-journal-fang-fang (28 août 2020)

Dans leurs trois billets militants « Propos à Fang Fang et ses semblables », les jeunes Bénévoles 520 de Wuhan se qualifient des « patriotiques 爱国 » et dédaignent tous les étiquetages péjoratifs : « Si vous accusez les patriotiques d’être des extrêmes-gauchistes ou des petits roses 小粉红, j’en suis bien volontiers ! Et j’en suis pour toujours ! » Tentons ainsi de comprendre ce que signifie « le patriotisme » chez ces jeunes bénévoles en résumant les qualités qu’ils identifient comme « patriotiques » :

1 La compréhension des réalités sociales à travers des engagements sociaux. L’auteur des billets relate en détail, 33 photos à l’appui, le contenu du travail bénévole réalisé qui les a mis en contact direct et de manière répétée avec les soignants en première ligne, les dirigeants du gouvernement et les fonctionnaires des communautés résidentielles et les a amenés à voir, au fur et à mesure, la partialité et les erreurs du récit de Fang Fang qu’il avait beaucoup apprécié au début : « Dans la dernière étape (du confinement), lorsque nous découvrons progressivement le tableau complet de l’épidémie et relisons vos écrits en perspective, ce n’est qu’alors que nous avons constaté qu’ils étaient pleins d’erreurs et d’absurdités. Nous avons ainsi compris votre ignorance ». D’autres internautes signalent néanmoins que son récit ne contredit pas vraiment celui de Fang Fang (« je ne vois aucune contradiction entre tes écrits et ceux de Fang Fang »), voire que « vous vous complétez l’un et l’autre, chacun contribuant à Wuhan à sa propre manière ».

2 « La supervision civique ». Afin d’atteindre la double visée de ridiculiser l’accusation selon laquelle ils « auraient subi un lavage du cerveau et été dupés (par le Parti-État) » et d’éclipser « l’effet positif du journal de Fang Fang », les jeunes bénévoles exhibent avec fierté les preuves de leurs activités de « supervision civique » – soit sept captures d’écran de leurs échanges avec un dirigeant de la province de Hubei, un cadre de la ville de Wuhan, un fonctionnaire des communautés résidentielles et une journaliste d’un média national, dans lesquelles ils critiquent ou dénoncent les défauts des services publics tout en prenant leurs interlocuteurs à témoin ou en dénonçant leurs torts. Toutefois, ils ne rendent pas compte alors de la nature privée de ces échanges qui empêche l’ouverture d’un espace public dissensuel et critique tel que le journal de Fang Fang l’a évoqué.

3 La conscience d’une société différenciée, regroupant des forces individuelles. Menant un récit s’opposant à un héroïsme individualiste, le soi-disant « bénévole ordinaire, ni noble ni bas » n’hésite pas dans son billet à partager publiquement ses souvenirs de « la frayeur écrasante dès mon premier pas mis dans la zone d’alerte de contamination à l’hôpital », et « le désespoir et la tristesse » éprouvés quand il découvre une fissure dans son gant de protection. Après avoir balayé d’un revers de la main « les idées de héros et de sens moral », le jeune père d’ un nouveau-né explique qu’il a persisté à s’engager jusqu’au bout grâce aux soutiens établis entre des gens solides travaillant à leurs postes respectifs – « le personnel médical luttant (contre le virus) sans quitter d’un pas les USI, le renfort continu des équipes médicales qui ont rejoint Wuhan depuis les quatre coins du pays, le chauffeur aidant à la manutention des matériaux de protection médicale et nous criant “Bon courage à Wuhan”, la police de la circulation qui nous salue sur la route, les compatriotes d’outre-mer qui ont envoyé des marchandises telles que masques et vêtements de protection du monde entier ».

4 La croyance dans une amélioration progressive de « la société », de « l’État » et de « la nation ». C’est ainsi que cultivant l’esprit réaliste et optimiste « qui tourne avec le soleil », d’une manière qu’ils jugent différente par rapport à ceux qui se plaignent et aux cyniques, les jeunes bénévoles s’enorgueillissent d’être pleinement convaincus que « la Chine va faire face à ses propres lacunes, corriger ses propres erreurs, se lever de l’endroit où elle est tombée ». Plus précisément, ils reconnaissent les erreurs de certains individus, ayant eux-mêmes témoigné « des actions coupables commises par plusieurs sales dirigeants », mais ils refusent de « généraliser le mal » et de « voir comme un péché originel l’existence même de l’État, du gouvernement et des dirigeants de la Chine ». Force est de remarquer qu’ils ne dénoncent que les erreurs de certains membres des classes politiques en niant la possibilité de mettre en question le système politique en général, confondant deux processus de généralisation de différentes natures.

Les trois billets des Bénévoles 520 ont suscité une grande attention sur Weibo, le premier ayant atteint le chiffre de 6,75 millions de lectures. S’ils sont inondés par les applaudissements et les éloges, quelques voix critiques signalent cependant que l’auteur a tort de défendre la condition des médias et la liberté d’expression à Wuhan, alors que seuls « les médias de l’extérieur » ont pu publier des reportages d’investigation quand « les médias locaux de Wuhan n’ont produit que des éditoriaux flatteurs ». Une jeune internaute du Fujian relève aussi la manque de réflexivité de l’auteur concernant les privilèges des Bénévoles 520 et la singularité des circonstances dans lesquelles ils exercent la supervision citoyenne qu’ils décrivent : « J’ai regardé les captures d’écran et je pense que vous avez fait du travail formidable. Mais je voudrais demander, si ce n’était pas la situation particulière de l’épidémie, pensez-vous que les autorités vous répondraient directement comme ceci ? Ce n’est pas le traitement que les gens ordinaires peuvent recevoir dans la vie normale. »

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, Wallaby a dit :

On peut se demander comment et pourquoi ce journal n’a pas été totalement censuré, comme tout ce qui touchait à l’épidémie en dehors des informations officielles, y compris les poèmes de l’infirmière Wei Shuiyin (弱水吟), membre de l’association des écrivains du Gansu, qui ont été systématiquement effacés de WeChat.

En fait, le journal de Fang Fang a surpris tout le monde en devenant très vite littéralement viral. Une hypothèse est très séduisante, c’est celle d’un analyste indépendant, ancien professeur à Qinghua, Wu Qiang. Selon lui, le fait que Fang Fang n’ait pas été réduite au silence fait partie de l’art de la censure : il vaut mieux autoriser une voix relativement modérée pour éviter l’embarras d’un canevas totalement blanc. » Quitte à orchestrer des attaques en règle.

Honnêtement, je n'ai rien trouvé dans le passage du journal qui puisse être censuré. 

il y a une heure, Wallaby a dit :

Dans son billet du 1er février, elle accuse le docteur Wang Guangfa (王广发), expert des maladies respiratoires qui faisait partie d’un groupe d’experts envoyé à Wuhan par la Commission nationale de la santé publique, qui a déclaré le 10 janvier que « le virus ne se transmet pas d’homme à homme, nous maîtrisons la situation. » Or, l’épidémie avait fait l’objet d’une communication officielle – interne - dès la fin du mois de décembre.

Il me semblait qu'à cette période, la maladie n'était pas encore suffisamment bien étudié et que la déclaration était plutôt " nous pensons que la propagation du virus est sous contrôle et les patients présentent une gravité de la maladie léger ou modéré. Aucun membre personnel soignant ne s'est fait contaminé." Ce qui ne veut pas vraiment dire la même chose. 
http://www.nbd.com.cn/articles/2020-01-11/1399791.html

L'ironie veut que 10 jours plus tard, il a été testé positif au covid 19 à Pékin. :biggrin: Il avait surement pas pris suffisamment de protection face au virus donc ca doit être vrai qu'il ne croyait pas que le virus se transmettait d'homme à homme.

Edited by koojisensei2

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Chine riposte contre Android ...

https://www.lesnumeriques.com/vie-du-net/affaire-huawei-pekin-s-attaque-a-android-en-guise-de-revanche-n155279.html

Quote

Affaire Huawei : Pékin s'attaque à Android en guise de revanche

Déjà sous l'œil attentif des autorités de la concurrence étasuniennes et européennes, un nouveau front contre Google pourrait bien s'ouvrir en Chine. Pékin prévoit en effet d'ouvrir une enquête pour abus de position dominante.

C’est la réponse du berger à la bergère. D’après une information de l’agence Reuters, la Chine s’apprêterait à lancer une enquête antitrust contre Google. Dans le viseur de Pékin, le système d’exploitation mobile de l’entreprise que les autorités accusent d’écraser la concurrence. L’enquête pourrait commencer dès octobre 2020.

L’attaque n’est pas tout à fait désintéressée puisque Huawei, le géant des télécoms chinois, est assez directement touché par la domination sans pareil de Google sur le marché du mobile. Privé des outils du géant de la recherche sur ses derniers smartphones, le constructeur chinois a vu sa part de marché dégringoler en Europe de l’Ouest. En guise de réponse, Huawei s’est mis à développer un système alternatif, Harmony OS, qui pourrait arriver sur ses smartphones dès 2021.

Un précédent en Europe

Dans ces circonstances, il n'est guère étonnant que les autorités de la superpuissance asiatique tentent de déstabiliser Google. D’autant plus que cette affaire arrive après de nombreuses attaques de l’administration Trump qui, après Huawei, s’en est prise à TikTok et à sa maison mère ByteDance, ainsi qu’à WeChat, l’immensément populaire app de messagerie. La technologie est bel et bien devenue un terrain de jeu géopolitique.

Ce ne sera pas la première fois que Google fait l’objet d’une plainte pour abus de position dominante. En 2018, l’Union européenne avait condamné l’entreprise à une amende de 4,34 milliards d’euros pour avoir obligé des constructeurs à installer sa suite logicielle.

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,533
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Tyreas
    Newest Member
    Tyreas
    Joined
  • Forum Statistics

    20,963
    Total Topics
    1,340,311
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries