Recommended Posts

<Petit rappel avant un passage à la cluster bomb mais tout le monde se calme !!! . Vous pouvez aussi clore vos HS>

 

On n'a pas la même lecture de la chose

L'As est un pays totalitaire parceque le citoyen lambda a moins de droit qu'un dromadaire s'il va a l'encontre des décisions étatiques, et ce sans jugement ou alors une cour kangourou comme disent les anglosaxons.

Parcequ'il y'a une police secrete chargée de surveiller les citoyens, parceque l'arbirtaire y est assez régulier ainsi que les atteintes aux droits de l'homme.

Qu'il y ait des clans, des luttes d'influences, des querelles de chapelles etc on ne peut le nier. (attention point Godwin) mais pas plus ou pas moins que dans l'appareil étatique nazi par exemple.

De là a écrire que l'état n'a pas pu empecher des individus ou des groupes de soutenir tels ou tels groupes jihadistes, c'est ne pas accepter le fait que l'état saoudien fonctionne différemment du notre et que c'est un état de type radial/fractal plutot que pyramidal (même si on parle de royauté)

Les divers clans princiers, les différents magnats étant l'Etat, le roi n'étant qu'une representation visible (parfois j'ai l'impression d'ailleurs que ce n'est qu'un paravent)

Ok, pour moi tu parles d'une dictature. Le totalitarisme c'est tout autre chose à mon sens.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

sur la localisation des différents évènements et notamment des tirs de TOW, sur lieuamap, il semblerait que les forces loyalistes aient tenté une attaque directe sur Kfar Zita par la principale route venant de l'Est. Ils ont peut être opté ensuite pour une avancée plus large et plus prudente pour nettoyer progressivement le terrain et non se faire allumer les blindés comme à la foire sur les chemins découverts.

 

C'est toujours le dilemme entre se tenir à son plan et le changer pour aller dans le sens de moindre résistance ennemi au risque de lui laisser organiser le champ de bataille.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelqu'un comprend le pourquoi du comment ?

Plusieurs raisons peuvent l'expliquer : le terrain qui peut se révéler impropre à l'offensive et bénéfique à la défense, les zones de défense adverses qui sont surement concentrées à la base du saillant pour éviter qu'il soit coupé par exemple. De façon général on avance là où on peut, là où le dispositif adverse se révèle le plus faible et qu'il lâche, et après commence l'exploitation. Mais bon vue la lenteur de ces opérations en syrie c'est plus du combat mètre après mètre qu'une offensive foudroyante ...

Au sujet du manque de mobilité des blindés gouvernementaux, on peut envisager que l'entraînement des tankistes de l'armée régulière n'est clairement pas équivalent à celui des équipages occidentaux. D'ailleurs, si je me rappelle bien, les blindés syriens n'ont jamais été particulièrement performants lors des conflits où ils ont été engagés.

Non seulement les éléments entrainés et bien formés de l'avant guerre ont fondu en raison de l'attrition des combats, des désertions, des trahisons etc. mais ceux qui sont restés doivent mener de front l'instruction des nouveaux équipages et doivent se battre puisque l'armée syrienne a besoin de toutes ses ressources pour tenir tant bien que mal son territoire (jusqu'ici). Donc non seulement la valeur tactique des unités a baissé, mais les nouveaux ne doivent pas être au niveau. L'instruction doit reposer sur l'essentiel nécessaire au fonctionnement du véhicule, mais les syriens ne doivent plus avoir les moyens de former les équipages à la manoeuvre de peloton ou d'escadron interarme qui est presque la plus dure à réaliser en raison de la vitesse d'exécution. Quelques unités blindées d'élite du régime ont réussi à conserver leur niveau tactique globalement intact, mais la majorité des unités n'est plus capable de mener des opérations blindées de haut niveau. Ils servent à renforcer l'infanterie par leur puissance de feu et leur blindage, sans plus être une unité blindée chargée d'une mission ABC. Un comme nos blindés en Afgha qui étaient cantonnés à un rôle d'appui feu direct et de renseignement, dans la durée, au profit de l'infanterie. 

De ce que j'ai pu voir, les syriens semblent davantage utiliser leurs chars comme des pièces d'artillerie d'assaut ou des ouvreurs protégés d'itinéraire que réellement comme des chars de combat destinés à percer, où à appliquer un choc très fort sur un endroit concentré du front. Peut-être aussi parce qu'il manque d'infanterie mécanisée compétente et d'artillerie au niveau pour accompagner les chars. Et un char qui manoeuvre seul est un char très vulnérable, surtout si l'adversaire possède des systèmes AC modernes face auxquels les T 55/62/72 ne peuvent rien. 

Il est indispensable pour mener une offensive mécanisée de reconnaitre le terrain et les axes de poussée et de préparer le terrain par un pilonnage d'artillerie, au cours duquel les chars s'élancent avec leur infanterie. Une fois l'infanterie et les blindés au contact, les fantassins doivent protéger les chars des menaces mobiles et discrètes comme les lance-roquette ou les lance-missile. On est clairement très loin de la maitrise de ce savoir-faire sur les vidéos des syriens. On assiste davantage à des tirs d'artillerie mal ajustés et non coordonnées, à des colonnes de véhicules hétéroclites qui avancent bon gré mal gré, et à une infanterie qui ne suit pas vraiment (de ce que j'ai pu voir des vidéos). Donc c'est sur que les chars font d'excellentes cibles pour les tireurs de TOW en face ... 

 

 

Edited by EOA
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une des explications de l'intervention Russe en Syrie?

"Davantage d’informations confirment que le déploiement russe visait autant à éviter un plan américain d’imposition d’une zone d’exclusion aérienne sur la Syrie – provoquant un changement de régime – qu’à vaincre l’État islamique."

http://arretsurinfo.ch/comment-la-russie-a-pris-note-du-plan-pour-une-zone-dexclusion-aerienne-en-syrie/

Les USA se seraient à nouveau lancés dans une opération sans l'aval de l'ONU (la Russie aurait évidemment mis on vêto, la Chine probablement aussi, sans compter qu'ils n'auraient peut être pas eu de majorité tout court) visant à limiter les sorties aériennes (faméliques ?) du régime, le tout sous Obama en fin de mandat, pour un objectif pas hyper-stratégique, en gros essentiellement pour faire plaisir aux turcs et à certains saoudiens, au risque de prendre des coups de beaucoup de monde ? Et en plus alors que le régime était en perte de vitesse, voire presque en chute libre, sans même que cette zone d'exclusion aérienne ne soit décrétée ?

Je suis très sceptique, et je ne vois rien pour l'étayer dans l'article.  La tarte à la crème de Khadafi pleuré par Poutine n'aide pas. Breedlove est dans on rôle, les russes, même s'ils le niaient, avaient déjà commencé à renforcer leurs effectifs quand il a fait ses déclarations la semaine passée. L'article du FT (opposant virulent à Obama, ne pas l'oublier), s'appuie sur des sources anonymes, pour changer.

D'ailleurs, l'article ci-dessus est une traduction française d'un article russe, présenté en anglais ici. La traduction est faite par un "comité Valmy". Valmy-sur-le-Don ?

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok, pour moi tu parles d'une dictature. Le totalitarisme c'est tout autre chose à mon sens.

Tu voulais dire le contraire non ? Le totalitarisme c'est avant tout lorsque les autorités régissent de larges aspects de la vie personnelle je ne crois pas que ca se mesure en nombre d'executés et enfermés. Une dictature peut être totalitaire, ou pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Ah moins que les Backfire aient la capacité de lancer du KH-555, ils vont devoir s'aventurer au dessus du Kurdistan pour délivrer leur habituels KH-22 (portée ~500 Kms en volant à haute altitude), et ça ça risque vraiment de peiner la coalition qui opère actuellement en soutien des peshs.

Je verrais plus du Tu-95 ou du Tu-160 délivrer du cruise missile au dessus de la mer Caspienne ( j'ignores si la coalition à 24/7 un AWACS on station au dessus du Kurdistan mais s'il continue à être un boulevard à MdC je penses que ça pourrait évoluer).

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir,

à regarder en imaginant la voix de Michel Chevalet "le TOW, comment ça marche ?"

 

Un long reportage qui vient d'être publié par un journaliste russe du komsomolskaya pravda (traduction google ...)

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.kp.ru/daily/26443.4/3313523/&prev=search

 

 

 

Edited by jeansaisrien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les USA se seraient à nouveau lancés dans une opération sans l'aval de l'ONU (la Russie aurait évidemment mis on vêto, la Chine probablement aussi, sans compter qu'ils n'auraient peut être pas eu de majorité tout court) visant à limiter les sorties aériennes (faméliques ?) du régime, le tout sous Obama en fin de mandat, pour un objectif pas hyper-stratégique, en gros essentiellement pour faire plaisir aux turcs et à certains saoudiens, au risque de prendre des coups de beaucoup de monde ? Et en plus alors que le régime était en perte de vitesse, voire presque en chute libre, sans même que cette zone d'exclusion aérienne ne soit décrétée ?

Je suis très sceptique, et je ne vois rien pour l'étayer dans l'article.  La tarte à la crème de Khadafi pleuré par Poutine n'aide pas. Breedlove est dans on rôle, les russes, même s'ils le niaient, avaient déjà commencé à renforcer leurs effectifs quand il a fait ses déclarations la semaine passée. L'article du FT (opposant virulent à Obama, ne pas l'oublier), s'appuie sur des sources anonymes, pour changer.

D'ailleurs, l'article ci-dessus est une traduction française d'un article russe, présenté en anglais ici. La traduction est faite par un "comité Valmy". Valmy-sur-le-Don ?

J'ai bien écrit "une des explication..." mais bon... les Turcs et les "autres" en parlaient avant/

http://www.lorientlejour.com/article/926867/-une-zone-dexclusion-aerienne-signifierait-presque-la-chute-du-regime-de-bachar-.html

Dans le Figaro du 23/08/2012, j'ai noté ça comme "truc":

...

Sur France 24, Jean-Yves Le Drian a par ailleurs répété la position française selon laquelle aucune transition politique en Syrie n'était possible sans un départ de Bachar el-Assad: "Le préalable c'est le départ", a-t-il dit. Il a aussi réaffirmé qu'aucune guerre n'était possible sans un mandat de l'ONU: "On ne pourra intervenir en Syrie (...) que s'il y a une égalité internationale", "sans l'égalité internationale on ne pourra rien faire".

Y'a pas eu une poignée de Rafale qui ont bombardé la Syrie y a pas si longtemps que ça?

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/08/23/97001-20120823FILWWW00383-syrie-le-drian-evoque-une-zone-d-exclusion-aerienne.php

 

Je sais, ça ne fait pas avancer le schmilblick..

Edited by Dada4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vlad leur a coupé l'herbe sous le pied. L'espace aérien c'est lui qui l'occupe désormais. Pas de quoi faire de l'interdiction, mais clairement une no fly zone n'est plus possible tant que les Sukhoi volent.

Edited by Hornet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vlad leur a coupé l'herbe sous le pied. L'espace aérien c'est lui qui l'occupe désormais. Pas de quoi faire de l'interdiction, mais clairement une no fly zone n'est plus possible tant que les Sukhoi volent.

Faut pas s'emballer non plus...

En jaune les russes en verts les US

https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xap1/v/t1.0-9/12109112_927998467267486_7448949106621446626_n.jpg

https://fbcdn-sphotos-g-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpt1/v/t1.0-9/12046723_927998463934153_3827562348976580391_n.jpg

 

Edited by aviapics
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non pas d'emballement.

Mais je vois mal l'OTAN interdire une zone que les Russes souhaitent investir, ni plus ni moins.  Ce qui permet à l'AAS d'agir avec un certain soutient aérien sans risquer d'être ciblée par des chasseurs occidentaux.

Dans la Syrie utile s'entend.

Edited by Hornet

Share this post


Link to post
Share on other sites

On se doute bien que les US et Turcs ont bien plus de forces dans le coin. Comme il l'a dit, pas de quoi faire de l'interdiction, mais rendre compliqué une NFZ, les tensions internationales que ca provoquerait seraient disproportionnées par rapport à l'enjeu.

Edited by MontGros

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'AAS n'en demandait pas plus. Elle sentait le souffle de la no fly zone de fait s'appliquer sur elle. Avec en prime attaque aérienne sur ces éléments.

Là, ce n'est plus possible tant que les russes continuent, et que l'AAs ne s'aventure pas trop loin. Pour bien reprendre en main la Syrie utile, ça pourra le faire.

Mais l'AAS doit désormais mieux gérer ses engagements sur le terrain.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et donc? une fois il s'est passé un truc et ca donne une regle? OK, on passe a la suite?

On a une idée de l'inventaire (type et nombre) des avions de la coalition arabo-occidentale en Irak/Syrie?
J'ai trouve pour pas mal de participants, mais pas de détails pour les US et non calculable pour la Jordanie par exemple, vue que toute leur force aérienne est susceptible de participer. De meme pour la Turquie? meme si je ne la compte pas vraiment dans la coalition.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'idée n'est pas d'établir un rapport de force, mais d'acter que les USA par exemple n'iront pas interdire une zone que les russes investissent. Ça c'est un fait. Je parle en territoire syrien et notamment prêt du littoral et dans le domaine de la Syrie dite utile.

On le sait tous. 

Edited by Hornet
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
 

J'ai bien écrit "une des explication..." mais bon... les Turcs et les "autres" en parlaient avant/

http://www.lorientlejour.com/article/926867/-une-zone-dexclusion-aerienne-signifierait-presque-la-chute-du-regime-de-bachar-.html

Dans le Figaro du 23/08/2012, j'ai noté ça comme "truc":

Y'a pas eu une poignée de Rafale qui ont bombardé la Syrie y a pas si longtemps que ça?

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/08/23/97001-20120823FILWWW00383-syrie-le-drian-evoque-une-zone-d-exclusion-aerienne.php

 

Je sais ça ne fait pas avancé le schlimblik..

Je vais te livrer le fond de ma pensée : l'intervention russe arrange Obama comme Hollande, la France comme les Etats-Unis, tous deux étant pris dans un nœud infernal de contradictions entre les "intérêts" (ou les préoccupations certainement) de leurs différents alliés et une situation globale se dégradant (poids des réfugiés sur les pays voisins, maintenant en Europe, coût des opérations, terrible coût humain sur place) et des métastases tout de même super-préoccupantes, Isis-Daesh bien sûr, et l'affrontement Houtis-Sunites du Golfe avec l'Iran derrière, dont on ne sait quand même pas trop où il va, et qui signale surtout une vive montée des tensions.

La Russie, en Syrie, y est depuis des lustres, les américains (et les israéliens) comme les européens vivent très bien avec : sur le fond, on s'en fout, certainement beaucoup plus que des chinois débarquant à Djibouti par exemple.

De ce point de vue là, si l'intervention russe permet de sortir du nœud d'impasses en Syrie, c'est tout bénef pour tout le monde sauf pour les très affreux. Simplement, pour en sortir effectivement et exploser la tête de Daesh, ce que ne peuvent faire les russes seuls, mais est objectivement devenu un objectif commun aux européens, aux russes, aux iraniens, irakiens, aux Etats-Unis et probablement aussi aux monarchies sunnites, il serait bon qu'on s'entende avec M. Poutine.

Tenter de sortir des régimes outrageusement sectaires et violent, cesser si possible de les soutenir aveuglément, parce que ça fini par péter, violemment, ce serait une bonne chose. C'est bien malgré tout l'un des ferments majeurs des révoltes du "printemps arabe", bien avant la CIA. Ce sentiment reviendra.

De ce point de vue, le départ d'Assad et peut être d'un ou deux cousins serait un symbole outrageusement positif *
Et ça soulagerait Erdogan, qui ressemble de plus en plus à un problème plus qu'à un allié. Sa constipation va augmenter quand on va lui faire remarquer que les kurdes, eux, ressemblent beaucoup plus à des alliés qu'à des problèmes, et qu'il va falloir qu'il cesse d'y toucher et trouve une solution pas trop stupide. Faut-il attendre le résultat des élections en Turquie ? Je ne sais.

S'il y a une solution de remplacement, ça soulagerait peut être aussi les russes, qui en ont peut être ras-la-casquette de Bachar el-Assad. Je ne sais pas ce qu'ils se disent entre eux, mais il faut quand même bien admettre qu'il n'est là qu'avec une légitimité presque nulle, tout entière venue de son père et de la brutalité de son clan, et que sa gestion politique du printemps arabe a été un échec total.
Poutine peut y gagner : outre préserver sa base méditerranéenne, jamais menacée par l'occident, il retrouve du prestige, montre la brillance de ses armes, renoue en montrant son utilité des liens distendus avec - disons - l'OTAN, et on pourrait ainsi sortir avantageusement pour toutes les parties de ce pseudo-retour à la guerre froide, et lui vendre la Crimée pour un Bachar symbolique... J'ose croire que ça pourrait l'intéresser. Nous, très clairement, et les ukrainiens, même les polonais, tout ça.
(ok : il faut une solution de remplacement en Syrie. Il suffit de trouver le bon cousin !)

 

On a à y gagner aussi parce qu'il va falloir faire baisser la pression aussi dans le Golfe, et il serait efficace que cette idée soit portée par la totalité des membres permanents du Conseil de Sécurité.

Et donc avec tout ça on avance sur le climat et sur Daesh...

 

* J'ai justement repéré un cabinet dentaire à saisir à Sotchi et les locaux ont de vilaines dents ; compte tenu de son expérience dans l'arrachage des molaires, c'est une affaire à saisir ! Madame pourra skier.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Adrien Desuin fait une analyse assez pertinente de la nouvelle donne aérienne.

Notamment sur la répétition des violations russes dans le ciel Turc, en opposant à ces derniers leur violation de l'espace syrien et irakien, et leur ancienne volonté d'imposer une zone aérienne tampon en territoire Syrien.

Les russes par cette action, leur signifie par les faits, que les chasseurs turcs ne sont plus les bienvenus dans la zone nord syrienne, et qu'ils n'imposeront pas de zone tampon.

 

Et non Assad n'a pas "aucune légitimité".

Il a auprès des syriens, et auprès de nombreux syriens sunnites une légitimité, et c'est pour lui le plus important. Les étrangers n'ont pas à décider pour les syriens qui est légitime et qui ne l'est pas, en s'appuyant qui plus est sur des marionnettes, qui n'ont pas 5% de la légitimité d'un Bashar au plus bas... Et qui vivent à l'étranger bien au chaud au frais du quidam européen.

Edited by Hornet
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'idée n'est pas d'établir un rapport de force, mais d'acter que les USA par exemple n'iront pas interdire une zone que les russes investissent. Ça c'est un fait. Je parle en territoire syrien et notamment prêt du littoral et dans le domaine de la Syrie dite utile.

On le sait tous. 

Ce n'est pas un fait mais une opinion. 

La réalité c'est que la Russie a déployé 4 chasseurs de supériorité aérienne alors que les US entre leurs bases en Turquie/Jordanie/Iraq/Koweit/Qatar/Barhein/EAU en déploient plusieurs dizaines sans parler des plateformes C3I OTAN. Alors qu'on ne commence pas à dire que la Russie impose quoi que ce soit à la coalition US. 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas un fait mais une opinion. 

La réalité c'est que la Russie a déployé 4 chasseurs de supériorité aérienne alors que les US entre leurs bases en Turquie/Jordanie/Iraq/Koweit/Qatar/Barhein/EAU en déploient plusieurs dizaines sans parler des plateformes C3I OTAN. Alors qu'on ne commence pas à dire que la Russie impose quoi que ce soit à la coalition US. 

Elle impose la retenue, quand même.

D'un autre côté il n'y a pas eu un seul appareil syrien abattu par les américains, les français ou autres en Syrie, donc la retenue était déjà de mise. C'est d'ailleurs aussi pour ça que l'intervention russe n'a pas grand chose de gênant :-)

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elle impose la retenue, quand même.

D'un autre côté il n'y a pas eu un seul appareil syrien abattu par les américains, les français ou autres en Syrie, donc la retenue était déjà de mise. C'est d'ailleurs aussi pour ça que l'intervention russe n'a pas grand chose de gênant :-)

Les Turcs ont déjà abattu un MiG-23 et un Mi-17 syriens, la retenue est déjà très subjective. M'enfin il faut aussi dire que Erdogan était aux côtes de Poutine il y a moins d'un mois pour inaugurer la nouvelle mosquée de Moscou.

Edited by eikkN

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Et non Assad n'a pas "aucune légitimité".

Il a auprès des syriens, et auprès de nombreux syriens sunnites une légitimité, et c'est pour lui le plus important. Les étrangers n'ont pas à décider pour les syriens qui est légitime et qui ne l'est pas, en s'appuyant qui plus est sur des marionnettes, qui n'ont pas 5% de la légitimité d'un Bashar au plus bas... Et qui vivent à l'étranger bien au chaud au frais du quidam européen.

On verra bien ce qu'en pense les russes une fois la "carte mise à plat " .

Une chose qui est sûre , tant que les russes étaient juste les alliés qui aident Assad  en armes et soutien au niveau internationale , Assad avait encore de la marge comme dirigeant .

Sauf que la Russie a pris la direction des "opérations" que ce soit au niveau militaire et au niveau international ,et je pense que les russes ont assez de connaissance en Syrie en terme de personnes qui pourrait prétendre reprendre en main la  Syrie .

Et sa s'est plus la même limonade .

N'oublions pas l'Iran qui a mon avis a et aura son mot à dire .

Personnellement sa ne me pose pas de pb que les russes aident la Syrie ,s'est logique mais me faire croire que Assad a encore la main ,surtout après l'arrivé des russes de manière concrète la j'ai du mal à croire que cela n'aura pas d'influence sur la Syrie utile ...

Si les russes sont intervenu , les iraniens aussi s'est que que le régime arrivait à la limite de ces capacités  au niveau militaire vu la taille du challenge pour récupéré la partie utile de la Syrie , tout en devant tenir en mode défensif ... et cela à automatiquement un effet   au sein de la société syrienne ,celle qui ce trouve du côté de Assad .

Les russes ont juste bien calculé le moment pour intervenir .

Moi tout ce que je vois s'est que la voix de la Syrie ce n'est pas Assad mais la Russie .

Donc que le destin de Assad est pas gravé dans le marbre , puisque ce sont les russes qui tiennent le marteau et le burin ...

 

 

 

 

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il a auprès des syriens, et auprès de nombreux syriens sunnites une légitimité, et c'est pour lui le plus important. Les étrangers n'ont pas à décider pour les syriens qui est légitime et qui ne l'est pas, en s'appuyant qui plus est sur des marionnettes, qui n'ont pas 5% de la légitimité d'un Bashar au plus bas... Et qui vivent à l'étranger bien au chaud au frais du quidam européen.

Oh tu sais, moi, j'ai un critère simple : quand a-t-il remporté des élections libres et honnêtes ? Alternativement, se prétend-il roi-fils de son père, et est-il accepté comme tel comme un suzerain bienveillant ? Y a-t-il eu des manifestations de masse contre son régime qu'il aurait fait réprimer violemment ? Et combien d'opposants en tôle avant les troubles ? Etc, etc...

Les nervis syriens ont même été bastonner des opposants (syriens aussi) défilant place du Châtelet, à Paris, bien avant Daesh et tout ça... Sans doute pour imiter les turcs qui assassinent des militantes kurdes rue Lafayette, à Paris aussi. Par les moustaches de Plexy-Gladsz ! On jurerait des méthodes communes...

La fiche wikipedia française à son propos de sa femme me remplit de perplexité : "Bachar est intronisé président le 17 juillet 2000."    :sinterrogec:

Les Turcs ont déjà abattu un MiG-23 et un Mi-17 syriens, la retenue est déjà très subjective.

Ben ce sont les turcs ; j'avais précisément évité de les nommer dans la liste de ceux qui se retiennent... Et j'étais aussi passé à côté de ces avions abattus : quand était-ce ? Je me souviens du F-4 Turc abattu, mais les avions syriens, je n'ai rien en tête.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,535
    Total Members
    1,550
    Most Online
    perso69man
    Newest Member
    perso69man
    Joined
  • Forum Statistics

    20,966
    Total Topics
    1,341,134
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries