Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Il y a 21 heures, pascal a dit :

Une conférence très intéressante sur l'histoire du Japon 1868/1945

 

03:00 Quand vous êtes au Japon, vous prenez le ferry vous arrivez en Corée à Pusan, vous montez sur votre bicyclette et vous pouvez arriver comme ça jusqu'à la pointe du Raz. Théoriquement, ça serait une sacrée performance, mais ce ne serait pas impossible. Il y a un anglais qui a fait ça au XIXe siècle, il s'appelait [MINE ?] il avait été invité par le gouvernement japonais, vers 1860-1870, avant que le transsibérien n'existe, il a fait ça à cheval.

J'ai trouvé un autre anglais qui l'a fait à vélo : https://en.wikipedia.org/wiki/Thomas_Stevens_(cyclist) (tour du monde 1884-1886)

Sinon il y a des Français qui ont fait des voyages en Asie à vélo :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lucien_Péraire (1928-1932) Paris-Tokyo-Saïgon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lionel_Brans (1948) Paris-Saïgon

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 20/04/2023 à 17:29, pascal a dit :

Une conférence très intéressante sur l'histoire du Japon 1868/1945

 

01:52:24 L'évocation des kamikazes à propos de Pearl Harbor est un anachronisme. Ces derniers n'apparaissent qu'en 1944.

De façon générale, bien que la somme de connaissances soit assez impressionnante, le ton de la conférence est désagréable. Serait-ce par goût de simplifier pour mieux vulgariser ? La simplification frise le cliché. Pas un seul personnage historique, pas un seul acteur géopolitique ne semble échapper à une sorte de ridicule caricatural. D'Hitler ou de Tojo, on ne retient que les moustaches. Le soldat japonais isolé dans une île qui ne sait pas que la guerre est finie et qui ne se rend que plusieurs années après, n'a pas l'air bien intelligent. Prendre parti pour les Russes blancs et contrer le bolchévisme, parce qu'ils font "peur à tout le monde" semble puéril (01:20:10), comme si les horreurs de la révolution puis du régime qui s'en est suivi ne pouvaient pas être un motif valable ou une clé de compréhension. Après avoir écouté une telle conférence, qui a envie de se passionner pour ce sujet, pour cette période où l'on ne rencontre que des personnages imbéciles ou antipathiques ? Cela ne donne pas l'impression qu'au contact de quelques personnages - ce qui ne veut pas dire tous - on pourrait apprendre des choses intéressantes, la clairvoyance de certains, le courage d'autres, etc... Cela donne au contraire envie de refermer le livre et de ne plus jamais entendre parler de ce chapitre d'histoire assez peu ragoûtant.

Et si l'on évoque le rôle de la France dans la genèse du Japon moderne, n'oublions pas la construction de l'arsenal de Yokosuka et la formation des ingénieurs navals japonais : https://fr.wikipedia.org/wiki/Arsenal_naval_de_Yokosuka

 

Edited by Wallaby
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Wallaby a dit :

L'évocation des kamikazes à propos de Pearl Harbor est un anachronisme. Ces derniers n'apparaissent qu'en 1944.

Les kamikaze n'apparaissent en 1944 oui, mais parce que c'est à cette date le 25 octobre précisément qu'ils opèrent au sein d'une mission pour la première fois conçue comme telle ... En revanche dès PH plusieurs pilotes d'appareils Japonais endommagés et ne pouvant espérer retourner aux porte-avions s'écrasent volontairement au sol tel le AI-154 d'Hirano Takeshi au Fort Kamehamea. On peut citer aussi à Santa Cruz le 26 octobre 1942 le cas du Premier Maître Sato qui jette délibérément son D3A1 sur le Hornet ... Bref l'idée est bien présente même si l'acception est différente.

il y a 18 minutes, Wallaby a dit :

D'Hitler ou de Tojo, on ne retient que les moustaches.

Que retenir de plus sans tomber dans le sordide ou le pathétique, de toute manière la politique mise en oeuvre par ces individus ne constitue pas le fond du propos de cette conférence.

En revanche la description du processus de développement et d'ouverture du Japon au XIX siècle est de mon point de vue très enrichissante.

il y a 21 minutes, Wallaby a dit :

Après avoir écouté une telle conférence, qui a envie de se passionner pour ce sujet, pour cette période où l'on ne rencontre que des personnages imbéciles ou antipathiques ? Cela ne donne pas l'impression qu'au contact de quelques personnages - ce qui ne veut pas dire tous - on pourrait apprendre des choses intéressantes, la clairvoyance de certains, le courage d'autres, etc... Cela donne au contraire envie de refermer le livre et de ne plus jamais entendre parler de ce chapitre d'histoire assez peu ragoûtant.

Totalement exagéré selon moi.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, pascal a dit :

Les kamikaze n'apparaissent en 1944 oui, mais parce que c'est à cette date le 25 octobre précisément qu'ils opèrent au sein d'une mission pour la première fois conçue comme telle ... En revanche dès PH plusieurs pilotes d'appareils Japonais endommagés et ne pouvant espérer retourner aux porte-avions s'écrasent volontairement au sol tel le AI-154 d'Hirano Takeshi au Fort Kamehamea. On peut citer aussi à Santa Cruz le 26 octobre 1942 le cas du Premier Maître Sato qui jette délibérément son D3A1 sur le Hornet ... Bref l'idée est bien présente même si l'acception est différente.

Au sens large, je suis d'accord. Il y a un tableau de propagande de Léonard Foujita intitulé "Mort lumineuse aux îles d'Attu" (qui peint cette bataille des Aléoutiennes en 1943). Même à Nomonhan en 1939, les Japonais se sont battus bien après avoir compris que c'était perdu, en comptant que la supériorité morale de l'éthique Samouraï quelque part devait avoir le dernier mot sur la supériorité matérielle des soviétiques. La mort n'est pas un suicide absurde, elle est "lumineuse", elle fait rayonner les rayons du Soleil Levant.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
il y a 34 minutes, wagdoox a dit :

Ce qui est vrai pour l’allemagne ne l’est pas forcement pour le japon. Pays qui n’a pas d’autoflagelation, ne s’est pas excusé, ne s’est pas non plus reconcilié avec ses voisins. 
c’est aujourdhui la 2 eme marine occidental (au sens large du terme). Et tres pragmatique. 

J'ai mis "j'aime" parce que c'est utile de rappeler qu'il y a une différence entre l'Allemagne et le Japon.

Cependant il faut nuancer. En fait il n'y a pas "un Japon" mais "des Japons" multiples qui ont des perspectives diverses et parfois irréconciliables sur leur conception du passé (et du futur).

Le Japon a quand même signé, ratifié le traité de San Francisco.

Le Japon s'est excusé, mais cela ne suffit jamais pour les "victimes" ou pour ceux qui s'autoproclament leurs porte-paroles.

Voir la déclaration Murayama de 1995 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Déclaration_Murayama  

Mais Murayama était un social-démocrate, exception qui confirme la règle qui est que le Japon est un pays sans véritable alternance démocratique dirigé par un "parti unique" qui n'est pas le parti social-démocrate.

Voir ma réaction au reportage sur Okinawa ici : http://www.air-defense.net/forum/topic/13188-japon/?do=findComment&comment=1624889

Ou les polémiques sur la tour  "Hakkō Ichiu" ici : http://www.air-defense.net/forum/topic/13188-japon/page/66/#comment-1602067

Ou la figure de Saburo Ienaga : https://fr.wikipedia.org/wiki/Saburō_Ienaga

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Wallaby a dit :

J'ai mis "j'aime" parce que c'est utile de rappeler qu'il y a une différence entre l'Allemagne et le Japon.

Cependant il faut nuancer. En fait il n'y a pas "un Japon" mais "des Japons" multiples qui ont des perspectives diverses et parfois irréconciliables sur leur conception du passé (et du futur).

Le Japon a quand même signé, ratifié le traité de San Francisco.

Le Japon s'est excusé, mais cela ne suffit jamais pour les "victimes" ou pour ceux qui s'autoproclament leurs porte-paroles.

Voir la déclaration Murayama de 1995 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Déclaration_Murayama  

Mais Murayama était un social-démocrate, exception qui confirme la règle qui est que le Japon est un pays sans véritable alternance démocratique dirigé par un "parti unique" qui n'est pas le parti social-démocrate.

Voir ma réaction au reportage sur Okinawa ici : http://www.air-defense.net/forum/topic/13188-japon/?do=findComment&comment=1624889

Ou les polémiques sur la tour  "Hakkō Ichiu" ici : http://www.air-defense.net/forum/topic/13188-japon/page/66/#comment-1602067

Ou la figure de Saburo Ienaga : https://fr.wikipedia.org/wiki/Saburō_Ienaga

Apres tout ca donne quand meme l’impression d’etre fait parce qu’il faut bien. Je crois pas un seul instant une chaine comme arte qui h24 reprend « les pires heures de notre histoire » (j’exagere a desein). 
je suis que tres moyemment d’ailleurs avec l’expression des japons, des russies , des espagnes je veux bien mais le japon reste un pays politiquement uniforme. Tu le dis toi meme c’est un quasi parti unique qui reigne depuis … apres que le japon soit divers oui mais pas sur ces question là ou une claire et longue majorité existe. 
Les nostalgiques sont pas traqués comme en allemagne. 
pour la perception de l’armee, je trouve que la encore la comparaison n’est pas bonne. Les allemands ne voient pas l’armee comme sale mais plutot comme un danger dans les mains des politiciens. Au japon, l’armee est directement responsable de la dictature et de la debacle, elle est tres male vue. Mais c’est un mal devenu necessaire. 

Link to comment
Share on other sites

Ne pas oublier qu'officiellement le Japon est encore en guerre avec l'Union Soviétique et considère les îles Kouriles comme des territoires occupés. D'un coup la relation russo-japonaise est bien plus tendue. Il est possible qu'en cas de départ des troupes russes sur les îles pour l'Ukraine le Japon s'en empare assez rapidement. 

Stratégiquement les Kouriles permettent de verrouiller la mer d'Osthosk et d'empêcher tout contournement de l'archipel japonais par le nord. Elles donnent également une plus grande zone d'action dans le Pacifique Nord. Toujours un bonus bon à prendre pour faire le blocus de la Chine si jamais il fallait en venir là.

Link to comment
Share on other sites

À aucun moment depuis 1945 les Japonais n’ont manifesté d’unité dans leur perception de l’histoire. Ni pendant l’occupation, ni pendant les années 1970, ni dans les années 2000. Il y a toujours eu des clivages, qui recoupent en partie la ligne de démarcation entre la droite et la gauche, mais pas uniquement. Les anciens combattants, les victimes des bombardements, les rapatriés, constituent des catégories spécifiques qui, parce qu’elles ont toujours été en concurrence les unes avec les autres pour obtenir le soutien de l’État et l’attention de la nation, ont développé des discours singuliers. Les facteurs géographiques jouent aussi un rôle considérable : le souvenir de la guerre à Okinawa n’est pas le même qu’à Hokkaidō. Le Japon est une société plurielle et démocratique où s’expriment des positions multiples. On ne peut pas non plus opposer le peuple d’une part, les élites de l’autre. Les responsables du PLD et les hauts fonctionnaires qui ont dirigé le pays ne forment pas un ensemble homogène. Il y a des différences sensibles entre les conservateurs classiques qui, comme Miyazawa Kiichi, ont revendiqué la nécessité de mieux reconnaître les responsabilités nationales dans la guerre, et les nostalgiques de l’empire. La question est donc la suivante : qu’est-ce qui donne au peuple japonais une telle unité ? Première réponse : rien, ce n’est qu’un effet d’optique. Le postulat selon lequel la guerre menée par les Alliés fut une guerre juste et la propension des peuples à défendre leur nation lorsqu’ils sont confrontés à des critiques émanant de l’étranger sont deux facteurs qui concourent à donner en Occident l’impression que les Japonais, parce qu’ils ont un point de vue différent sur les événements et parce qu’ils expriment une fierté nationale, ont tous la même perception de l’histoire. Un deuxième élément est cependant à prendre en considération. Depuis 1945, l’État japonais n’a pas développé de grand récit historique national. Il a évité les positions tranchées, et a privilégié les solutions dilatoires, tant sur le plan national que vis-à-vis de la RPC ou de la Corée du Sud, que ce soit pour ne pas débourser d’argent, pour éviter que d’autres en réclament, pour ne pas prendre de risques, pour garder la main, etc.

Il ne s’est engagé concrètement que lorsqu’une très large majorité politique se dégageait sur un sujet, et il l’a toujours fait avec parcimonie au niveau financier : ce fut le cas au début des années 1950 lorsqu’il s’est agi d’octroyer des pensions aux anciens combattants ou de rapatrier les corps des soldats morts sur les fronts, mais ce fut aussi le cas dans les années 1990 lorsque fut engagée la construction de mémoriaux nationaux à Hiroshima et Nagasaki. Au niveau gouvernemental, le discours victimiste est davantage un socle minimal sur lequel se sont accordées les différentes sensibilités en présence que l’expression d’une véritable politique mémorielle. Il n’est pas difficile de comprendre que les nationalistes, par exemple, qui défendent l’honneur des armées impériales, ne s’y sont ralliés que par tactique. Il faut se défaire de l’idée selon laquelle le consensus serait une caractéristique de la culture nippone. Il n’y en a pas davantage au sujet de la Seconde Guerre mondiale en général qu’à propos du nucléaire, pour donner un exemple d’actualité connexe.

Michael Lucken, Les Japonais et la guerre, 1937-1952. Paris, Fayard, 2013

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
il y a une heure, clem200 a dit :

Bof 

encore un pas vers la déshumanisation.

Je veux dire par là que voir mes voisins le nez dans les écrans, savoir que des gosses de 0 à 3 ans passent 3h par jour ! devant des écrans (idéal pour en faire des autistes), voir que les jeunes, l'avenir, a le nez sur les reseaux sociaux, au détriment de la vraie vie, perdent leur esprit critique, perdent leur humanité... ça me désole

  • Like 1
  • Sad 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, christophe 38 a dit :

encore un pas vers la déshumanisation.

Je veux dire par là que voir mes voisins le nez dans les écrans, savoir que des gosses de 0 à 3 ans passent 3h par jour ! devant des écrans (idéal pour en faire des autistes), voir que les jeunes, l'avenir, a le nez sur les reseaux sociaux, au détriment de la vraie vie, perdent leur esprit critique, perdent leur humanité... ça me désole

c'est clair que d'exploiter des sans papier avec uber eat c'est mieux. 
l'autisme n'est pas du a un temps d'exposition aux écrans (même si chez des enfants ça peut induire des retards/troubles du développement)

Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, azety a dit :

c'est clair que d'exploiter des sans papier avec uber eat c'est mieux. 
l'autisme n'est pas du a un temps d'exposition aux écrans (même si chez des enfants ça peut induire des retards/troubles du développement)

je ne savais pas qu'uber utilisait des clandos ..

et, donc, si j'en crois ton écrit, tous les metiers de livraison sont fait par des clandos ????

 

 

l'autisme n'est pas du à un temps d'exposition, OUI !

simplement, la phase d'éveil, de contact vers les autres, vers les choses... là, il est gommé.

 

et, toi, tu écris qu'il peut induire, des medecins écrivent qu'il induit (il n'y a pas le verbe pouvoir)

Link to comment
Share on other sites

20 juin 2022. Robot de patrouille dans un centre commercial. Les mêmes sont installés à l'aéroport de Narita. Essentiellement il repère les objets et les comportement suspects et donne l'alerte à des intervenants humains. Il recharge sa batterie sur un poste fixe à l'entrée du magasin où il accueille les clients tout en surveillant.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

je le vois quand je vais au sushine. j'habite pas trop loin de ikebukuro. Par contre, moi il était chaque fois à l'arrêt. Il circule surtout dans la partie administrative d'une des tours au rez de chaussée je pense. Car le reste du centre commercial il gênerait un max. il y a vraiment du monde. En plus le centre est sur plusieurs étages. Pour info, il y a une grand pokemon center.

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

 

Je pense que c'est un Dalek mais dans une forme très embryonnaire. (SECOM grosse entreprise de sécurité. Elle est partout au japon)

en voila un qui ressemble plus à un Dalek.

 

Moi j'aime bien ces robots poubelles.

Voir a partie de 1min 40 a 4 20min. Le robot poubelle qui ne ramasse pas mais qui demande de l'aide des gens autour de lui pour ramasser le déchet. Franchement, il faut être japonais pour penser à un concept de ce genre. Le journaliste est un peu surpris quand même. Vu le nombre de petits robots bizarres, les étudiants ont l'air de bien s'amuser dans ce labo

 

 

Edited by almanae
Ajout d'info
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

8 minutes ago, pascal said:

Pour avoir voyagé récemment 3 semaines au Japon (c'est pareil à Taïwan) quasiment aucune poubelle publique, tout le monde garde ses déchets ... pas un papier par terre.

Ce qui est surprenant c'est une ce soit surprenant.

Si tu vis un peu a la campagne c'est un comportement absolument naturel.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,978
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...