Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Opérations au Mali


Recommended Posts

BAMAKO (Reuters) - Les islamistes maliens du Mouvement pour l'unité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) ont menacé samedi d'"ouvrir les portes de l'enfer" aux otages français si Paris poursuit ses appels à une intervention internationale dans le nord du Mali.

Ces menaces coïncident avec la première tournée de François Hollande en Afrique. Le président français était samedi à Kinshasa, en République démocratique du Congo, pour le 14e sommet de la Francophonie, après une visite la veille à Dakar, au Sénégal.

Vendredi, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté une résolution appelant les organisations régionales africaines et les Nations unies à présenter dans les 45 jours un plan d'intervention visant à reconquérir le nord du Mali, depuis le printemps sous contrôle des islamistes et des insurgés touareg.

La France avait présenté fin septembre, dans la foulée de l'intervention de François Hollande à l'Onu, un projet de résolution visant à inciter les autorités maliennes, la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) et l'Union africaine à soumettre dans les trente jours un projet d'opération précis permettant l'envoi d'une force africaine dans le nord du pays.

"S'il (Hollande) continue de jeter de l'huile sur le feu, nous lui enverrons dans les jours à venir les photos des otages français, morts", a déclaré Oumar Ould Hamaha, porte-parole du Mujao, faisant apparemment référence à quatre Français enlevés en 2010 dans le nord du Niger et toujours otages.

"Il ne sera pas capable de compter les corps des expatriés français en Afrique de l'Ouest et ailleurs", a ajouté Hamaha, contacté par téléphone.

Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), mouvement auquel est lié le Mujao, a menacé à plusieurs reprises de tuer les otages français si Paris tente de monter une intervention militaire au Mali.

Sept employés de la société française Areva avaient été enlevés en 2010 au Niger. Trois ont été libérés depuis lors.

Oumar Ould Hamaha a précisé que les islamistes opérant dans le Sahara étaient largement financés par les rançons versées, selon lui, par la France et d'autres pays occidentaux.

"Le premier financier des djihadistes, c'est la France", a-t-il affirmé, ajoutant que son groupe pouvait essayer d'enlever François Hollande en personne. "Je me demande ce que dirait la communauté internationale si nous prenions le président français en otage", a-t-il lancé.

Dans l'entourage du président français à Kinshasa, on ne faisait aucun commentaire à la suite de ces menaces.

Link to comment
Share on other sites

BAMAKO (Reuters) - Les islamistes maliens du Mouvement pour l'unité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) ont menacé samedi d'"ouvrir les portes de l'enfer" aux otages français si Paris poursuit ses appels à une intervention internationale dans le nord du Mali.

Ces menaces coïncident avec la première tournée de François Hollande en Afrique. Le président français était samedi à Kinshasa, en République démocratique du Congo, pour le 14e sommet de la Francophonie, après une visite la veille à Dakar, au Sénégal.

Vendredi, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté une résolution appelant les organisations régionales africaines et les Nations unies à présenter dans les 45 jours un plan d'intervention visant à reconquérir le nord du Mali, depuis le printemps sous contrôle des islamistes et des insurgés touareg.

La France avait présenté fin septembre, dans la foulée de l'intervention de François Hollande à l'Onu, un projet de résolution visant à inciter les autorités maliennes, la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) et l'Union africaine à soumettre dans les trente jours un projet d'opération précis permettant l'envoi d'une force africaine dans le nord du pays.

"S'il (Hollande) continue de jeter de l'huile sur le feu, nous lui enverrons dans les jours à venir les photos des otages français, morts", a déclaré Oumar Ould Hamaha, porte-parole du Mujao, faisant apparemment référence à quatre Français enlevés en 2010 dans le nord du Niger et toujours otages.

"Il ne sera pas capable de compter les corps des expatriés français en Afrique de l'Ouest et ailleurs", a ajouté Hamaha, contacté par téléphone.

Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), mouvement auquel est lié le Mujao, a menacé à plusieurs reprises de tuer les otages français si Paris tente de monter une intervention militaire au Mali.

Sept employés de la société française Areva avaient été enlevés en 2010 au Niger. Trois ont été libérés depuis lors.

Oumar Ould Hamaha a précisé que les islamistes opérant dans le Sahara étaient largement financés par les rançons versées, selon lui, par la France et d'autres pays occidentaux.

"Le premier financier des djihadistes, c'est la France", a-t-il affirmé, ajoutant que son groupe pouvait essayer d'enlever François Hollande en personne. "Je me demande ce que dirait la communauté internationale si nous prenions le président français en otage", a-t-il lancé.

Dans l'entourage du président français à Kinshasa, on ne faisait aucun commentaire à la suite de ces menaces.

il est grand temps de massacrer quelques douzaines de Salafistes histoire de leur apprendre qu'on nous cause pas sur ce ton. Il doit bien nous rester quelques Napalm planqués quelque part et on doit bien avoir un campement de Salafistes sous la main dans le coin non ?

Marre de voir des clown menacer la France et de voir tous nos medias et politiques prendre ces menaces au serieux au lieu de se foutre de leur gueule et envoyer nos militaires retourner une bonne baffe histoire d'apprendre a ces cons de barbus mystiques la bonne maniere de parler a la France : avec respect.

Link to comment
Share on other sites

Le président français, François Hollande, a estimé samedi que les menaces de mort proférées par un mouvement islamiste malien contre les otages français détenus au Sahel ne sauraient affecter la détermination de la France dans le dossier malien.

http://fr.news.yahoo.com/hollande-ne-veut-c%C3%A9der-%C3%A0-menace-182913591.html

Link to comment
Share on other sites

Hum. Je me demande si ils ne font pas une erreur en communiquant de la sorte. C'est offrir une arme de communication à peu de frais au gouvernement français, du style "nous ne nous laisserons pas faire" ou encore "vous avez vu que de toute façon, ils menacent de tuer nos otages... donc si ça foire, ce ne sera pas de notre faute".

De toute évidence, les islamistes sont dans une impasse stratégique.

Si ils veulent descendre sur Bamako, ils ne pourront pas tenir la ville et le territoire avec leurs faibles effectifs. Et ils seront assaillis de toutes parts (pays voisins, civils armés, frappes aériennes).

Si ils restent sur le nord-Mali, ils vont finir par s'épuiser. Les ressources locales sont faibles et la situation dans le coin nuit sévèrement à toutes les formes de commerce plus ou moins illicites qui avaient pris l'habitude de transiter dans les parages. Et on a beau dire, même pour les pires marchands et contrebandiers, le Sahel n'est pas du tout un coin pour trafiquer en ce moment. Trop d'agitation nuit au trafic, et mieux vaut éviter les ennuis. Ça, même les fous furieux des cartels les moins regardants le savent.

De surcroît, sans otages nouveaux, pas d'argent. Et conserver leurs otages indéfiniment ne les mènera pas très loin non plus. Ils doivent s'en débarrasser et vite. Mais comment ? Contre quoi ? Et avec qui partager les rançons ?

Bref. Le temps joue pour le moment contre les islamistes. Ils doivent faire quelque chose et vite, mais dans presque tous les cas, ils vont subir des "désagréments".

Link to comment
Share on other sites

"Même si François Hollande a eu, entre jeudi soir et vendredi après-midi, des propos équivoques (que certains de ses proches ont diversement compris et commentés), il est clair que la France a déjà anticipé la "planification" et le déploiement de moyens."

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2012/10/13/2071-pas-l-annee-de-la-reconquete-du-nord-mali-mais-la-resol.html

On a des infos sur un renforcement des moyens aériens et sur la présence de forces spéciales dans la région mais c'est tout... est-ce suffisant vu le niveau militaire extrêmement faible des troupes maliennes et de la CEDEAO ?

Link to comment
Share on other sites

Cinq humanitaires enlevés au Niger: Aqmi prendrait-il des gages?

Des hommes armés non identifiés ont enlevé six personnes dont cinq travailleurs humanitaires dans la ville de Dakoro au Niger. La 6e personne serait un chauffeur local. L'attaque a eu lieu en plein Niger vers 23h (heure locale) dimanche soir. Les ravisseurs "ont filé droit vers la région d'Agadez", dans le nord du Niger, frontalier du Mali, et "les forces de l'ordre ont perdu leur trace vers la zone d'Abala, à environ 300 kilomètres au sud d'Agadez, dans la région de Tahoua", selon des sources locales.

Trois des disparus appartiendrait à l'ONG BEFEN ((Bien Etre de la Femme et de l’Enfant au Niger). BEFEN est une organisation composée exclusivement de médecins dont l’objectif est de «promouvoir le bien être de la femme et de l’enfant au Niger dans les domaines de la santé et de l’éducation».

Un employé tchadien de l'organisation Alerte Santé serait aussi parmi les otages. Alerte Santé est une ONG tchadienne dont l’objectif général est la promotion de la santé de la population au Tchad par une assistance médicale aux couches défavorisées et aux «enfants de la rue» ; une assistance médicale d’urgence aux victimes des catastrophes ; la lutte contre les épidémies, les endémies et la pandémie du sida ; l’appui matériel et humain aux structures sanitaires existantes et une assistance en situation de crise alimentaire.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2012/10/15/cinq-humanitaires-enleves-au-niger-aqmi-prend-des-gages.html

Link to comment
Share on other sites

Cinq humanitaires enlevés au Niger: Aqmi prendrait-il des gages?

Suite ...

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2012/10/15/niger-otages-et-ravisseurs-localises.html

Selon l'agence AP, les ravisseurs de six humanitaires (5 Nigériens et 1 Tchadien) capturés, la nuit dernière à Dakoro, au nord-est de Niamey (Niger), auraient été localisés à 400km au nord et encerclés par des forces armées du Niger.

Ces otages auraient été capturés par des hommes non-identifiés équipés de deux véhicules qui avaient pour objectif d'enlever des Occidentaux. Plusieurs ONG sont basées dans cette région dont CARE, OXFAM, ainsi que BEFEN et Alerte Santé auxquelles appartiendraient les otages.

L'EMA-COM n'a pas souhaité commenté un éventuel soutien français à cette opération.

Link to comment
Share on other sites

Le président français, François Hollande, a estimé samedi que les menaces de mort proférées par un mouvement islamiste malien contre les otages français détenus au Sahel ne sauraient affecter la détermination de la France dans le dossier malien.

http://fr.news.yahoo.com/hollande-ne-veut-c%C3%A9der-%C3%A0-menace-182913591.html

Les français n'ont jamais vu de décapitation d'otages à la télé. Je me demande quel serait l'impacte sur l'opinion si il y en avait une, suivi d'une menace sur les autres otages. La détermination du gouvernement français tendra t'elle face à l'opinion, si on voit les têtes des otages tomber les une après les autres au 20h ? :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Dans ce cas, le gouvernement aura toute latitude pour agir. Et il en profitera, j'en suis certain. Le Mali, c'est à un jet de p**se avec le vent dans le dos, comme dirait un des héros de Sven Hassel.

On ne pourrait pas se permettre de laisser ces gus en vie. Avec ou sans l'aval des pays voisins, du reste.

Link to comment
Share on other sites

Tu penses vraiment ? :|

Si les islamistes décapitent un otage à la TV, et que le gouvernement ne faiblie pas. Qu'ils décapitent un second otage à la TV, que le gouvernement ne faiblie toujours pas, qu'il en décapitent un troisième à la TV, etc...

Même si tu as peut-être raison, ce serait tout de même une première. Et je ne peux pas m'empêcher d'avoir tout de même quelques doutes sur l'inflexibilité du peuple français à la longue.  :rolleyes:

Plus tard, ça restera peut-être dans l'imaginaire de l'opinion, l'opération militaire qui aura coûtée la vie aux otages. Ca pourrait être électoralement très dangereux. Après, je sais que beaucoup d'experts pensent comme toi et disent que les français sont près pour les décapitation à la chaîne au 20h.

Link to comment
Share on other sites

La télévision ne diffusera jamais ce type de vidéo de toute façon.

Par ailleurs leurs revendications "politiques" sont bidons, ils veulent juste du fric donc ils ne tueront pas les otages, d'autant que ça donnerait justement le prétexte à la France pour intervenir militairement, avec le soutien de la population et de l'ensemble de la classe politique. Et ça serait pas bon pour les "affaires" de ces crapules.

 

Link to comment
Share on other sites

La télévision ne diffusera jamais ce type de vidéo de toute façon.

Par ailleurs leurs revendications "politiques" sont bidons, ils veulent juste du fric donc ils ne tueront pas les otages, d'autant que ça donnerait justement le prétexte à la France pour intervenir militairement, avec le soutien de la population et de l'ensemble de la classe politique. Et ça serait pas bon pour les "affaires" de ces crapules.

 

Pour le moment, ils n'ont pas dis qu'ils les exécuteraient avant une intervention. Ils ont dit qu'ils les exécuteraient, si il y avait une intervention.

Par ailleurs, ils ne sont peut-être plus aux mains du même groupe qui réclamait juste du fric. Dans le dernier C-dans l'air sur le sujet, la semaine dernière, Pierre Servent disait que selon certains indices, il était malheureusement de plus en plus crédible qu'AQMI les aient racheté à ce groupe. D'ailleurs, les revendications d'argent ont été remplacée par des revendications de plus en plus délirantes, ce qui bloque tout.

Enfin, oui, les journeaux TV ne diffuseraient jamais l'exécution. On ne verrait probablement que quelques images pixellisées ou floutées.

Même si la vidéo se retrouvera probablement sur Internet et sera diffusée sur al jazira.

Link to comment
Share on other sites

Enfin, oui, les journeaux TV ne diffuseraient jamais l'exécution. On ne verrait probablement que quelques images pixellisées ou floutées.

Même si la vidéo se retrouvera probablement sur Internet et sera diffusée sur al jazira.

C'est juste ,les chaines françaises ne diffusent pas des images heurtant la sensibilité des telespectateurs  Contrairement à Eldjazeera et autre Arabia qui le font  à longueur de journée sans egard pour les enfants qui pourraient se trouver devant la TV!

Malheureusement la chaine française arabisante le fait aussi brutalement qu'Eldjazeera et consort,on se demande d'ailleurs pourquoi ce......deux poids deux mesures??.

Link to comment
Share on other sites

Oui, enfin il arrive que les chaînes nationnal françaises diffusent aussi des images heurtant la sensibilité des telespectateurs. Je me rappelle le jour où le journal de 20h de France2 avait diffusé la vidéo des cadavres de mercenaires américains suspendu à un pont en Iraq. J'étais entrain de manger et j'ai faillie rendre ma salade et mon bout de viande. :-[

Mais c'est vrai qu'il n'y a pas de sensure sur les chaînes arabisantes. Sauf pour tout ce qui conserne la nudité ou le sex. O0

Link to comment
Share on other sites

apparemment même si l’Algérie n'intervient pas directement au Mali il est fort possible qu'elle soutien l'intervention militaire si une solution politique n'est pas trouvé apres les 45 jours décidé par l'ONU.

À Alger, Manuel Valls évoque de "très grandes convergences" sur le Sahel

En visite officielle dans la capitale algérienne, le ministre français de l'Intérieur a abordé dimanche la future intervention militaire au Nord-Mali, parlant de "très grandes convergences de vues sur le Sahel" avec l'Algérie.

Le ministre français de l'Intérieur Manuel Valls a fait état dimanche de "très grandes convergences de vues sur le Sahel" et nombre d'autres sujets discutés durant sa visite à Alger, en prévision de la visite d'Etat début décembre du président François Hollande.

"J'ai constaté une très grande convergence de vues sur la situation au Sahel (...) sur le fait que ces dossiers-là doivent être abordés avec beaucoup de lucidité en tenant compte des printemps arabes, ainsi que sur la volonté d'affirmer une relation très forte" entre les deux pays, a-t-il dit à l'AFP peu avant son départ d'Alger au terme de 24 heures de visite dense en contacts.

M. Valls a aussi souligné la "très grande détermination" de la France dans sa lutte "contre toutes les formes de terrorisme", face aux menaces jihadistes contre les otages français détenus au Mali.

"De ce point de vue là, a-t-il ajouté à l'AFP, nos amis algériens partagent la même détermination".

Suite à un entretien samedi avec M. Valls, le ministre des Affaires étrangères Mourad Medelci a souligné qu'on avait "souvent exacerbé, exagéré les divergences de points de vues de l'Algérie et de la France" sur le Sahel.

La visite de M. Valls, la quatrième d'un ministre français à Alger en trois mois, intervient après le vote vendredi par le Conseil de sécurité de l'ONU d'une résolution pressant les pays ouest-africains de préciser leurs plans en vue d'une intervention militaire pour reconquérir le nord du Mali, contrôlé par des islamistes extrémistes.

Ce texte, à l'initiative de la France, invite parallèlement le gouvernement malien et les rebelles touaregs à entamer un dialogue "crédible".

L'Algérie privilégie une solution négociée au Mali voisin tout en n'excluant pas une intervention militaire qui, selon elle, doit être exclusivement africaine.

"(...) Je crois que le ministère des Affaires étrangères de l'Algérie, en disant qu'il se reconnaissait dans cette résolution, indique bien que les divergences entre l'Algérie et la France sont quelquefois surfaites sur ce sujet", a dit M. Medelci après un entretien avec le ministre français.

Samedi, le porte-parole des Affaires étrangères algériennes, Amar Belani, a qualifié la résolution 2071 de texte "qui cristallise la convergence entre les différentes approches sur la table. A ce titre, nous la considérons comme positive car elle reprend de nombreux éléments de la démarche algérienne".

Un élément essentiel de la résolution 2071, a souligné M. Valls, porte sur "un processus politique et un dialogue" entre nord et sud maliens, qu'Alger a toujours privilégié, et "puis évidemment la perspective d'une intervention sous l'égide des Africains", désormais admise par Alger.

Jeudi, avant l'adoption de la résolution à l'ONU, le président français François Hollande avait rejeté toute négociations préalable à une intervention militaire africaine au Nord-Mali. "Discuter avec qui ? Avec Aqmi? Qui peut imaginer qu'il puisse y avoir là des conversations qui puissent être utiles?".

La presse algérienne soulignait ces derniers jours que l'Algérie, qui partage une longue frontière avec le Mali, maintenait des discussions notamment avec une composante malienne islamiste alliée d'Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) au Nord-Mali, Ansar Dine, en vue d'une solution de réconciliation.

Par ailleurs, M. Valls s'est longuement entretenu avec son homologue Daho Ould Kablia des accords de 1968 relatifs notamment à la circulation des personnes, mais aussi de coopération entre les deux ministères.

Il a déjeuné avec le Premier ministre Abdelmalek Sellal puis a eu une rencontre "tout à fait précieuse" a-t-il dit avec le président Abdelaziz Bouteflika.

Les liens des deux pays entreront dans une "nouvelle étape", a-t-il souligné. Cette nouvelle étape "nous la voulons sans tabous et sans langue de bois, pour pouvoir poursuivre cette relation et lui donner un peu plus de force et d’élan", 50 ans exactement après l'indépendance de l'Algérie au terme de 132 ans de colonisation française.

http://www.france24.com/fr/20121014-manuel-valls-mission-alger-terrorisme-mali-intervention-militaire-algerie

Link to comment
Share on other sites

apparemment même si l’Algérie n'intervient pas directement au Mali il est fort possible qu'elle soutien l'intervention militaire si une solution politique n'est pas trouvé apres les 45 jours décidé par l'ONU.

pourquoi intervenir dans un conflit qui certes est à notre frontière sud mais qui doit en finalité remettre en scelle un pouvoir à bamako qui n'a cessé de pourchasser les touaregs ?

Link to comment
Share on other sites

C'est Laurent Fabius qui l'affirme: "l'Union européenne a clairement décidé de s'engager pour le Mali et pour le Sahel".

"Dans cette affaire la France - et l'Europe - soutient, explique, aide à la planification, apporte logistiquement ce qu'il convient d'apporter", a, pour sa part, expliqué ce matin le ministre français de la Défense. Mais, air connu désormais, "il n'y aura pas de troupes au sol" dans le cadre de cette opération qui interviendra dans "quelques semaines" et pas "dans plusieurs mois".

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2012/10/16/mali-l-ue-devoilera-son-dispositif-de-formation-et-soutien-l.html

"Sans dévoiler un secret militaire, nos sources rapportent que des hélicoptères neufs en provenance de pays de l’Europe de l’Est, sont arrivés il y a quelques jours, à la Base 101 de Sénou.

Elles indiquent que les hélicoptères de guerre dont il s’agit ont été montés et que les essais sont en cours. Ces équipements aériens qui seront certainement déployés sur le terrain des opérations au nord du Mali seront d’un grand apport dans la libération de cette partie du pays prise en otage par des bandits armés."

http://maliactu.net/base-101-des-helicopteres-pour-larmee/

Link to comment
Share on other sites

Il faut une intervention, et je pense le peuple français ainsi que l'opinion qu'il y est ou non des décapitations rendues publiques ... A bien pris conscience qu'il est devenu assez urgent d'intervenir maintenant au Sahara, pendant que la situation est très loin de celle afghane qu'on a connu (bien que de toute façon elle a peu de chance d'évoluer vers le modèle afghan/taleb insoluble)

On sait que la situation est passablement due en immense partie a cause d'un terrorisme étranger aux sahariens & touaregs, même si force est d'admettre que les sources d'argent d'Aqmi de ces derniers mois/années ont permis a l'organisation terroriste de recruter pas mal de jeunes touaregs et autres locaux (si non touaregs) non pas par attrait de conviction, mais par attrait financier pur

(ils servent des salaires, tout du moins "promettent" qui sont tout simplement inédits pour un tel pays : les jeunes avec de telles promesses d'argent, cèdent rapidement a la tentation : mais voila, dès que ça commencera a sérieusement chauffer avec des contacts directs avec les militaires : ils seront les premiers a faire défection aussi : bien qu'il est possible qu'Aqmi s'en servent d'otage en leur retournant la situation contre eux, comme s'ils avaient potentiellement embaucher des otages qui s'ignorent ... Situation potentiellement possible hélas)

Il n'est pas question d'une intervention militaire contre un pays, bien qu'évidemment les mêmes boulets politisés a l'extreme gauche, brandiront on s'en doute d'avance l'inverse, et hurlerons dans tout les sens comme d'habitude sur le net ... Il ne me fait aucun doute que dans l'opinion française que cette intervention soit bien accepté ...

Il n'y a qu'a voir l'opération harmattan, alors que sarkozy en terme d'opinion publique générale : était déja lui même noir/carbonisé depuis longtemps, au début de l'intervention : près de 60/65% de français sondés approuvaient catégoriquement l'intervention et les bombardements en Libye

Parce que les Français sont pas tout couillons non plus pour une majorité d'entre eux, et savent faire la part des choses : entre leur haine de sarkozy a l'époque, et la nécessité de l'intervention ... Même si pourtant dans les commentaires des médias et du net 2.0 ça hurlait dans tout les sens : il faut bien se mettre dans la tête qu'on a a faire a des opinions qui font 1000x + de bruits & boucans qu'elles ne sont effectives ... Ceci dit bon après y a aussi des comportements un peu schyzofrène dans les mouvements d'opinions entre un dirigeant, et les nécessités géopolitiques quand il faut se détacher de l'opinion qu'on a de la personne et de sa politique intérieure

De toute façon, les français sont conscients qu'il y a un nettoyage du Sahara absolument nécessaire, et hélas : pas qu'au Mali, car a termes c'est tout le Sahara qui pourrait être potentiellement islamiquement destabilisé

Reste a savoir le niveau d'engagement réel des touaregs qui cèdent aux sirènes islamo-salafistes ... Si ce sont des engagements sérieux, ou simple attrait financiers dans une région ou il ne fait aucun doute que la pauvreté est un facteur clé pour embaucher bien des "soldats de dieu" improvisés, une chose est sure : nombre de témoignages de gens qui ont eut a faire a eux de près ou de loin : parlent de jeunes embrigadés très attirés par les promesses d'argent et qui n'étaient même pas spécialement "pratiquant" avant de les rejoindre, et qui se contentent de "jouer" aux croyants avec eux car évidemment : ils n'ont pas le choix s'ils veulent "rester" toujours dans l'idée que ça leur "rapporteront" ...

On le sait, ce sont des choses témoignées quasi certaines, ce qu'on sait pas ... Ce sont les proportions, est ce que des défections pourraient avoir lieu une fois au contact du feu ? Ce qui serait nécessaire c'est aussi de la pédagogie sur la nécessité de le faire (le problème étant qu'a gauche : ils sont peu revendicatif a ce niveau, même s'ils s'engagent)

Une chose est sure : il faut bien que les français comprennent que si rien n'est fait : au fil des mois et des années : ce sera le tchad, la mauritanie, le niger qui pourraient basculer sur des régions entières aussi ... Aqmi pourrait potentiellement devenir acteur économique numéro 1 et déclencher une catastrophe par cascade et montée en puissance "financière" contraignant de + en + de locaux a les rejoindre si seuls eux parviennent a faire circuler de l'argent

Link to comment
Share on other sites

Mouais, je te trouve bien optimiste... surtout vis a vis des francais...

Quand au nettoyage, il y a un truc qui me chiffone. Je veux bien qu'on ait parlé de nettoyage lors des histoires du FIS/GIA en Algerie, ou meme des talibans en Afgha. A l'epoque on pensait a des phenomenes locaux. Maintenant on se rend compte que si on coupe une tete en Afgha, elle repousse en Irak, si on la coupe la, elle repousse au Caucase ou au Pakistan, ou en Indonesie, ou au Maghreb, au Proche-Orient etc...

Visiblement, la tactique du local est asssez vaine, et il faudrait peut etre chercher des causes plus profondes a la radicalisation des peuples musulmans.

Ne me faites pas dire ce que je n'est pas dit, a mon avis les causes sont plus a chercher au niveau de la pauvrete, de l'acces a l'information, de l'education que de la religion en tant que telle. Et le financement de toutes ces actions qui ne serait pas possibles sans? Quand s'y attaquera t-on?

Link to comment
Share on other sites

Mouais, je te trouve bien optimiste... surtout vis a vis des francais...

Quand au nettoyage, il y a un truc qui me chiffone. Je veux bien qu'on ait parlé de nettoyage lors des histoires du FIS/GIA en Algerie, ou meme des talibans en Afgha. A l'epoque on pensait a des phenomenes locaux. Maintenant on se rend compte que si on coupe une tete en Afgha, elle repousse en Irak, si on la coupe la, elle repousse au Caucase ou au Pakistan, ou en Indonesie, ou au Maghreb, au Proche-Orient etc...

Visiblement, la tactique du local est asssez vaine, et il faudrait peut etre chercher des causes plus profondes a la radicalisation des peuples musulmans.

Ne me faites pas dire ce que je n'est pas dit, a mon avis les causes sont plus a chercher au niveau de la pauvrete, de l'acces a l'information, de l'education que de la religion en tant que telle. Et le financement de toutes ces actions qui ne serait pas possibles sans? Quand s'y attaquera t-on?

Tous les états faillis ou faillible, avec des musulmans dedans, est susceptible d’être contaminé par le terrorisme islamiste. Le petit souci c'est qu'il n'y a que l'embarras du choix.

Le souci au Mali c'est l'absence d'état capable de mener un minimum de contre insurrection, et le jeu bête des autres acteurs politiques avec les terroriste islamiste. C'est un peu le même souci que dans la plupart des pays ou l'islamisme radical a fait son trou, du financement extérieur d'abord, crapuleux ensuite si ça ne suffit pas.

Ce qui est assez marrant c'est que malgré le bordel au nord, le sud du mali n'arrive toujours pas a formé un éxécutif épais... c'est dire l'ampleur de la tache.

Pour ce qui est de la chasse au terros ... c'est déjà ce qu'on fait, ca serait juste une augmentation des moyens. Reste que si on ne sait pas qui on cherche exactement, les terros vont se muer en gentil civil quand la cavalerie va débarquer, et reprendre la lutte des quel sera partie.

Certes on pourrait avoir des objectif simple ... les chasser des grosse ville du nord le temps d'y réinstaller un pouvoir différent, sauf que pour le moment on se demande bien qui est capable de prendre sérieusement le pouvoir - et de la garder - la bas. Visiblement les toureg se sont fait botter le cul vite fait par trois islamiste radicaux en gogette, c'est dire leur capacité a tenir ne serait ce qu'une ville :lol: Pour les "troupes" du sud elle ne comptent visiblement pas s'affronter aux islamistes, elles se sont faites botter le cul déjà, et n'ont plus d'autorité stable.

En gros une intervention risque de déboucher sur une énieme occupation ad vitam eternam pendant que les politicien locaux, font leur cirque...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Rafale28
    Newest Member
    Rafale28
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...