Recommended Posts

Caraktere c'est plus axé SGM,

Raids et DSI correspondraient plutôt bien, pour le prix t'as pas tellement le choix non plus, vu l'étroitesse du marché

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponse,

 

quel numéro ou hors serie de Raids/DSI serait le plus approprié selon vous ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus global, sur la plupart des domaines et sur l'Europe entière.

Mais merci quand même !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis en train de lire Reportages de guerre 14-18 - Des témoignages inattendus par de grands noms de la littérature, en poche, chez Pocket.

 

Je vous fais la 4e de couverture :

 

Cet ouvrage réunit des reportages d'écrivains célèbres écrits en tant que civils lors de la Première Guerre mondiale : Albert Londres, Conan Doyle ou encore Colette - des noms rarement associés à la Grande Guerre.

On découvre également Pierre Loti, officier à la retraite, prenant sa plume pour défendre la France. D'autres nous font part de leurs observations à quelques mètres des tranchées ou dans les hôpitaux de l'arrière.

Chaque reporter - pour certains improvisés - témoigne selon sa sensibilité. Un regard sincère et lucide sur l'indicible.

 

 

En fait, outre l'aspect témoignage/reportage qui est bien écrit et dans le style et le ton de l'époque, j'ai été quasiment ému par un passage que je souhaitais partager. Il s'agit d'un extrait de la conclusion du reportage Voyages au front, de Dunkerque à Belfort, par Edith Wharton, romancière américaine. C'est un hommage à la France et aux français particulièrement vibrant :

 

    Le courage français est un courage rationel, prémédité, et reconnu nécessaire en vue d'une fin spéciale ; il est, au même titre que les autres qualités du tempérament français, le produit de l'intelligence.

    Un peuple aussi sensible à la beauté, portant à la vie un intérêt si passionné, tellement doué du pouvoir d'exprimer et de donner une forme éternelle à cet intérêt, ne saurait vraiment aimer la destruction pour elle-même. Les français détestent le "militarisme". Ils le trouvent stupide, inesthétique, dépourvu d'imagination, asservissant ; rien, plus que ces quatre motifs, ne pourrait le leur faire haïr davantage. Les Français n'ont jamais goûté ces formes sauvages du sport qui stimulent le sang des races les plus apathiques ou les plus brutales ; ni les matches de boxe, ni les courses de taureaux ne sont nés chez eux, et les français ne règlent pas leurs disputes personnelles sur-le-champ et à coup de poing ; ils le font logiquement, et de propos délibéré, sur le terrain. Mais quand un péril national les menace, ils deviennent instantanément, comme ils le disent fièrement et si justement eux-mêmes, "un peuple guerrier" ; ils mettent à leur patriotisme l'ardeur, l'imagination, la persévérance qui ont fait d'eux, pendant des siècles, la grande force créatrice de la civilisation. Chaque soldat français sait pourquoi il se bat, et pourquoi, en ce moment-ci, le courage physique est la première qualité qu'on attend de lui. Chaque Française connaît les causes de la guerre et sait que son courage moral est indispensable pour aider le soldat à mieux mépriser la mort.

[...]

    La France entière sait maintenant que tout le prix de la vie consiste en ce qui donne un libre essor à son génie national. Si la France périssait en tant que lumière intellectuelle et force morale, tout Français périrait avec elle ; et la mort que les Français redoutent n'est pas celle des tranchées, mais celle qui entraînerait l'extinction de leur idéal national. C'est la connaissance raisonnée de ce péril qui fait en ce moment, du peuple le plus intelligent de la terre, le plus sublime.

 

C'est écrit fin 1915, après plus d'un an de voyages dans les différentes zones du conflit, après avoir visité aussi bien les villes de l'arrière que les tranchées de première ligne, les hôpitaux que les postes de premier secours, les champs de manoeuvre que les champs de batailles récentes.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le "Joukov" de Jean Lopez une vraie mine d'informations et d’anecdotes et une excellente analyse de ce que fut la naissance du concept "d'art opératif" dans les années 20/30

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Je ne sais pas si c'est le bon endroit.

Je viens de commencer "Mémoires de la grande guerre 1911-1915" de Winston Churchill, un jeune auteur qu'on ne présente plus.

J'avoue n'avoir rien lu de lui auparavant et je suis agréablement surpris par son écriture, elle est vivante et imagée.

 

Je n'en suis qu'au début du livre mais il est vraiment intéressant par sa remise en contexte de l'époque par un de ses acteurs, je comprends mieux la position de l'Angleterre dans le jeu des alliances et l'impact énorme de la volonté de Guillaume II de créer une flotte pouvant se mesurer à la Royal Navy.

Je n'en suis encore qu'en 1911, mais j'ai déja commandé le reste de ses mémoires et pour contrebalancer j'a aussi pris les "Mémoires de guerre" de De Gaulle.

en passant quelques lignes décrivant le Kronprinz "En fait, il n'était probablement ni meilleur ni pire que la moyenne des jeunes officiers de cavalerie qui n'était pas passé par la filière habituelles des grands lycées et qui n'avait pas à songer à gagner leur vie." ma traduction personnelle 'un crétin complet comme on en trouve partout' 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Mobilisation industrielle : "Premier front" de la Grande Guerre ?

De Rémy Porte

 

?u=http%3A%2F%2Fwww.lelivrechezvous.fr%2

 

Rémy Porte (qu'on présent plus) tente dans ce livre de faire une synthèse de la mobilisation industrielle de la France durant la Première Guerre Mondiale, et c'est une tentative réussi pour ma part! L'auteur nous donne de nombreux détails sur comment la France a pu tenir ce conflit avec une partie de son territoire (qui est en plus la plus riche de l'époque) occupé par les troupes ennemis. Ou comment via une politique interventionniste dans le monde industrielle, d'aménagement du territoire, de rationnement des matières etc ... le pays arrive maintenir une production, même si celle-ci ne suffit absolument pas à répondre aux besoins de l'armée. Apprend aussi que c'est cette guerre qui poussa finalement la France a réformé sa fiscalité (qui datait du Premier Empire), une réforme qui longtemps était retardée pour des raisons évidement politique. Signifiant au passage que la lâcheté politicienne n'est pas une invention de la Cinquième République, et que ce mal touche la France depuis bien longtemps. Il égratigne aussi les idées reçues sur le monde ouvrier et rurale. Evidement on parle aussi de la question des relations internationale avec les allié et les neutres, les américains notamment ne font pas de cadeau à la France et que donc ce n'est certainement pas l'altruisme qui les étouffent! A travers c'est explication on va vraiment différemment comment ce déroule les combats en France et les autres interventions à l'étranger. Bref, ce fut vraiment une bonne lecture!

 

La guérilla en 1870 : Résistance et Terreur

De Armel Dirou

 

ob_46ea66_dirou.jpg

 

En tant qu'amateur d'histoire il est toujours bon de voir un regain d'intérêt pour une période de l'histoire, et tout récemment  le Second Empire et la Guerre Franco-Prussienne suivent cette vague. Cela est d'autant plus amusant que le sujet choisit pour parler de cette période est rarement traité, car comme le titre du livre l'indique on parle des Francs-tireurs aussi bien du point de vue français que prussien. Armel Dirou va analyser et expliquer la formation et l'imbrication de ses unités dans l’organigramme militaire. Il signale ainsi que la formation d'unité irrégulières était déjà prévu dans les plans de mobilisation des troupes impériales, et cela depuis la réforme de 1868. Chose que naturellement va reprendre, non sans méfiance, la Troisième République. Méfiance ? Eh oui, la Troisième République voit d'un mauvais œil ces troupes aux caractère trop révolutionnaire ,et donc va faire en sorte que ces dernières ne puissent pas trop prendre de l'ampleur. Lui refusant notamment de lancer  une réelle campagne de partisan et de les placer au sein de l'armée qui ne voit en lui qu'une troupe d’auxiliaire ... pour des résultats médiocres. Alors que pour des missions de harcèlement sur les lignes ennemis ces troupes montrent une certaine efficacité.. Et c'est là que l'auteur va parler du point de vue des allemands qui vont selon lui déployer environs 100 000  hommes pour lutter. Ainsi, il parle des réflexions des allemands sur la lutter contre insurrectionnelle en France, et que cette expérience forgera leur doctrine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salan : Quarante années de commandement

de Pierre Pellissier

Salan-666525-d256.jpg

 

Personnage au combien controversé de l'histoire français, ne mérite pas moins d'avoir une biographie de bonne facture. On en apprend plus sur ce personnage à la fois méconnu et inconnu dans notre mémoire collectif se résumant surtout à son implication dans le putsch d'Alger et l'OAS. Outre son enfance et étude qui est vitement expédier, en regrette tout de même le peu d'information sur ses débuts de carrière dans l'armée. Bien que tout naturellement nous évoque son parcours en Indochine comme administrateurs de la province du Haut-Mékong, et le charme que ce pays à eu sur lui. Pierre Pellissier a préféré se concentrer plus sur les vingts dernières années de sa carrière la Seconde Guerre Mondiale, la Guerre d'Indochine et son rôle dans l'OAS, et que malgré la sympathie que l'auteur fait ressortir dans ces lignes il ne nous épargne pas pour autant de parler du coté obscure de son sujet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de finir le livre ( fascicule Osprey ) de Robert Forczyk sur la face nord de la bataille de Koursk :

Voici le commentaire que j'ai mis sur amazon

"Dans ce court livre au format Osprey, Robert Forczyk résume de façon utile les affrontements ayant lieu sur le front nord de la bataille de Koursk avant de résumer rapidement la bataille d'Orel en juillet/août 1943.

Le livre commence par résumer le contexte de la bataille puis présente ( de façon classique pour un ouvrage Osprey ) les généraux et les armées en présence avant de présenter dans 2 chapitres distincts l'assaut allemand vers Koursk à partir de la face nord du front puis la contre-offensive soviétique contre le saillant d'Orel.

L'auteur fait un effort réel de présenter de façon concise les opérations terrestres et aériennes avec un point de vue plutôt allemand que soviétique.

Outre une description correcte des principales opérations de ces 2 opérations, l'autre intérêt majeur de cet ouvrage tient à la réévaluation de la stratégie de Model : l'auteur démontre de façon convaincante que Model n'a jamais tenté de percer et de prendre Koursk mais a plutôt tenté d'engager Rokossovki dans un combat d'attrition afin de neutraliser le front "Centre" avant de se retourner contre les fronts "Ouest" et "Briansk", anticipant leur inévitable contre-attaque.

Au final, un ouvrage certes non indispensable mais utile à la fois pour les connaisseurs de la bataille et les néophytes"

http://www.amazon.fr/Kursk-1943-The-Northern-Front-ebook/dp/B00M6AKWRI/ref=cm_cr-mr-title

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut !

 

Je viens d'acheter La nuit des mirages, un roman inspiré par la catastrophe du vol TWA de 1996. Je ne l'ai pas encore commencé.

 

51VXPN2712L._SY300_.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis sur "La suprématie aérienne en péril" diffusé par la Défense. 

 

Après avoir décrit la lutte que se livrent DCA/aéronefs depuis longtemps les auteurs développent l'idée que la suprématie aérienne occidentale, bien réelle depuis 1991, s'érode de plus en plus face au perfectionnement des systèmes AA, face à des stratégies de plus en plus résilientes de leurs adversaires, stratégies décrites dans le détail.

 

Pas de termes techniques mais des effets bien décrits. Ca se laisse lire et c'est une bonne mine d'information

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de terminer la série des romans "Armaggedon's song" écrite par Andy Farman.

 

C'est une uchronie prenant comme scénario la 3eme guerre mondiale entre un bloc ex-soviétique (PAVA+Chine) contre l'OTAN.

 

Si on met de coté le coté politique menant à la guerre (Russie dirigée par un président démocrate mais qui est en fait un Staline doublé d'un Saddam Hussein !! ??? ), la description des combats est franchement bien faite !! L'auteur étant un ancien fantassin Britannique, ça donne l'occasion de vivre les combats en Allemagne au niveau compagnie/section, dans toute sa brutalité (attaques chimiques, corps à corps...).

 

Bien sûr d'autres types de combats sont traités (Opérations spéciales, police militaire  ??? , cavalerie... ).

 

Personnellement j'ai bien accroché, le soucis des détails sont là et pour une fois il n'y a pas que les ricains et les Anglais à se battre (unités Italiennes, Espagnoles, le CDG en mer de Norvège...).  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je profite de mes nuit de travail pour lire "techno-guérilla et guerre hybride" de J. Henrotin (directeur de DSI mag). Ouvrage assez complet parfois rébarbatif, avec beaucoup de références.

Pas mal d'historique des opérations irrégulières, y compris certaines assez anciennes; développement au niveau terestre, aérien, maritime, informatique ainsi que l'armement non-conventionnel. trops long pour résumer mais un excellent ouvrage

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut !

 

Je vous conseille les romans de Tom Rob Smith. Ils mettent en scène un ex-agent du MGB puis du KGB dans la Russie soviétique. Il a écrit Agent 6, Kolyma et Enfant 44 où l'on découvre des intrigues liées à la Guerre froide et au système soviétique. Agents doubles, goulag, hôpitaux psychiatriques, opérations clandestines...

 

C'est très bien écrit et les intrigues sont fouillées. A découvrir.

 

981834.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de finir Panther vs Sherman de Zaloga ( Osprey ), voilà le résumé et la critique que j'en ai fait sur Amazon :

"Dans ce volume Osprey formule duel Zaloga étudie le duel entre le Sherman US et le Panther allemand réfutant à juste raison le mythe des 5 shermans perdus pour chaque panther détruit mais hélas perpétue quelques clichés comme la complexité du Panther en terme de coût de construction ……..

Les parties Design and Development et Technical Spécification sont développées de façon inégales : l’auteur renvoie au volume « Panther vs T34 » le développement du Panther mais fait l’effort de donner des éléments chiffrés à l’appui de l’analyse blindage vs canon.

Zaloga conclut à la relative invulnérabilité du Panther dans un engament frontal face au Sherman mais rappelle aussi la vulnérabilité du Panther aux attaques de flanc et la supériorité du Sherman en matière de fiabilité notamment à cause de la trop faible production allemandes de pièces détachées destinées à l’entretien et à la réparation des engins endommagés ou en panne.

Il est à noter ici que la version du Sherman étudiée est celle à canon de 76mm alors que durant la partie combat, on étudiera surtout le duel entre Shermans à canon de 75mm et Panthers ce qui pose quand même un peu problème : pourquoi ne pas avoir simplement étudier le Sherman à canon de 75mm ?

La partie combattant fait surtout référence aux équipages, à leur entrainement et aux doctrines : Zaloga note que les 2 camps sont soumis à une attrition élevée dans les mois précédant la bataille mais que celle-ci est plus élevée côté allemand et qu’en plus ceux-ci n’ont plus les ressources en carburant pour entrainer correctement leurs équipages et notamment les pilotes.

On en déduit que l’infériorité technique du Sherman est donc compensée par des équipages mieux entrainés en moyenne même si les allemands ont quelques « as » bien entrainés et expérimentés dans chaque unité.

La partie « situation stratégique » sert surtout à rappeler que le Panther a été plutôt malheureux dans ses engagements précédents face aux forces US ( Normandie, Lorraine ) et que le terrain compartimenté ne lui permet pas de tirer pleinement partie de ses qualités ( blindage frontal peu vulnérable )

La partie combat étudie particulièrement l’assaut de la 12iè SS sur Krinkelt-Rocherath et surtout la bataille de Freyneux : l’étude de l’assaut sur Krinkelt-Rocherat est franchement ratée alors que la deuxième étude ( Freyneux ) est à la fois plus longue et assez bien faite.

L’évocation du combat de Celles n’apporte par contre rien à l’ouvrage.

La partie Statistique et Analyse donne des éléments chiffrés mais a bien du mal à comparer des données similaires et s’appuie parfois sur des sources US fortement biaisées en faveur du Sherman ( en gros on compare des revendications de victoires soumises par les tankistes US à des pertes avérées et définitives "written off" US ...... )

L’auteur conclut donc son duel en concluant à la victoire du Sherman qui est selon lui plus apte à la production de masse ( ce en quoi il se trompe ) et plus fiable ( ce qui est par contre vrai ) tout en rejetant l’idée de supériorité tactique du Panther ce qui est très douteux s’agissant justement de la bataille des Ardennes où les alliés subissent des pertes en blindés plus lourdes que celles des allemands.

Et c’est là où l’on regrette que la partie statistique ne soit pas meilleure et plus pointue."

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

ma dernière lecture

 

51kFYM51wmL._SY344_BO1,204,203,200_.jpg

 

reçu samedi matin, lu d'un bout a l'autre sans en décroché, j'ai fini ses 361 pages en a peine 2 jour !

 

franchement, si vous avez envie de rigoler un bout, allez y ! entre vétérinaire véreux, policier dominicain pourri, piste 2 fois trop courte, et autres joyeusetés du genre... de quoi passé un bon moment (mais aussi de quoi vous dissuader de passé des vacances en république dominicaine, gloups !)

 

par contre, au début, j'ai été beaucoup surprit du nom de certain protagoniste, avant de comprendre qu'il étaient écrits a l’envers  ???

Edited by yoannc
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne l'ai pas lu mais le sujet semble intéressant : Les armées arabes et le pouvoir d'Etat

 

les-armees-arabes-et-le-pouvoir-detat-mi

 

Présentation de l'éditeur 

 

 

Discipline dans l’armée, discipline de l’armée : n’est-ce pas souvent pour avoir érigé son règlement en religion et s’être instituée conservatrice en chef des vertus oubliées que l’armée fait irrémédiablement irruption sur la scène politique du monde arabe ? Et pourquoi, dans cette région du monde, son poids a-t-il été et reste déterminant dans le déroulement du jeu politique et l’évolution des régimes ? L’histoire politique de ces pays donne-t-elle à comprendre ce phénomène, d’autant plus crucial à l’heure de la mondialisation, où la diplomatie est devenue stratégie générale. Comment saisir que l’armée est et reste la puissance qui crédite le militaire arabe d’un pouvoir sans égal ?

L’objectif de ce livre est d’expliquer l’évolution du rôle politique des officiers militaires durant les différents pouvoirs autocratiques arabes et les coups d’état de la fin du XIXe à aujourd’hui (les Printemps arabes compris) ; de comprendre la spécificité du rôle extra-militaire de ces armées ; d’évaluer leur omniprésence aux niveaux décisionnels et de savoir pourquoi elles restent garantes de la stabilité de régime totalitaire.

Par cette approche historicisée des régimes et de leur rapport à l’armée, l’auteur relativise les analyses conférant trop d’importance aux questions des arsenaux, des budgets d’armement sophistiqué et de l’industrie militaire, ainsi que l’approche tactique de conflits régionaux, fait ainsi apparaître les évolutions non linéaires de la construction de ces États à travers le prisme des institutions militaires de chaque pays, elles-mêmes au prise avec la création depuis bientôt soixante-dix ans de l’état israélien. Enfin, l’auteur aborde ce sujet à travers les récents événements des Printemps arabes, révélant la montée en puissance d’une nouvelle génération d’officiers nationalistes dont il interroge les missions qui leur seront dévolues, en particulier pour l’égypte.

Cet ouvrage de synthèse historique et régionale témoigne de la force de ces institutions militaires, aussi bien sur le plan institutionnel, sociologique, que politique ; analyse pourquoi les militaires suscitent tant d’adulation et de vindicte populaire par leur éthique et leur image au sein des populations locales.

 

Culture militaire et patriotisme dans la Russie d'aujourd'hui

 

culture-militaire-et-patriotisme-dans-la

 

Présentation de l'éditeur

 

 

 

Commémorations célébrant le courage et l'héroïsme au combat, exaltation du patriotisme dans le discours politique et l'espace public, mise en avant des forces armées, politique étrangère visant à la restauration du statut de grande puissance du pays : La Russie semble saisie d'une vague de patriotisme sans précédent dont les formes les plus radicales comme les discours de la "préférence nationale", les agressions racistes ou la violence extrême du conflit tchétchène, inquiètent. Au delà des aspects les plus spectaculaires, et en s'interrogeant aussi sur les continuités historiques, cet ouvrage montre que le militaire garde une place centrale dans les institutions et la société russes contemporaines.
Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de finir la lecture de "Dragon's Fury: World War Against America and the West".

 

Déjà sacré morceau à lire (793 pages écrit petit !!).

 

L'histoire: Récit de la troisième guerre mondiale entre une coalition Sino-Indo-Islamiste et la coalition EU-alliés.

 

Pour résumer, en plus d’être un pavé, on sent bien que ça a été écrit par un patriote, un vrai, avec dans l'ordre:

 

-Les alliés, c'est les EU et le Royaume-Uni, les autres font office de sbires (surtout la France et l'Allemagne, qui se décident à quitter leur lâche neutralité seulement au bout de trois ans de guerre....)

 

-Le F-35 tout puissant (c'est bien simple à partir de la quatrième année de guerre, on ne parle plus que de lui !!)

 

-Des batailles avec un ORBAT digne de la 1ere GM ( Invasion de l'Alaska: Les Chinois alignent 750000 fantassins, 600 avions de combat et 500 avions de transport, tout ça après avoir conquis le Japon, les Philippines, Taïwan, Guam, Saipan, Tarawa, les iles Marshall et l'Australie s'il vous plaît !)

 

-La coalition Islamiste menée par un Imam Iranien qui arrive à rallier sous sa bannière tous les pays Musulmans sans aucuns problèmes (trop fort !!)

 

-On oubliera pas évidemment le récit parallèle à l'histoire principale expliquant la découverte par une scientifique Américaine du fait que le fœtus humain est doté d'une conscience dés le développement embryonnaire (mention spéciale WTF, ce coup-là dans un techno-thriller on me l'avait encore jamais fait !). Évidemment, cela entraîne la mise au ban immédiate de l'avortement aux EU et à la fin du bouquin dans le monde entier !!!!

 

-Au final, les alliés gagnent au bout de huit (!!!) ans de guerre et 140 millions de morts.Tous les pays de la planète adoptent évidemment le modèle démocratique constitutionnel américain (ben oui merde c'est normal ils ont gagné !!!) et tout le monde vit une existence heureuse et pacifique....

 

Bref de l'alimentaire, je ne le conseilles à personne, à part ceux qui veulent bosser leur Anglais !!!!   

Edited by ascromis

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'en avait  parlé il y a des années. Ce qui me semble le plus intéressant, c'est les méthodes chinoises pour démolir la suprématie navale occidentale. Des torpilles à supercavication et surtout des porte conteneurs transformé en porte avions :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aime beaucoup le principe de ce livre (scénario 3ème GM) en avez vous à me conseiller mis à part celui ci qui apparemment est du n'importe quoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aime beaucoup le principe de ce livre (scénario 3ème GM) en avez vous à me conseiller mis à part celui ci qui apparemment est du n'importe quoi ?

 

Code SSN ou l'histoire d'un sous-marin américain qui coule à lui tout seul toute la flotte chinoise. Moins ridicule mais quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,488
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Redapache
    Newest Member
    Redapache
    Joined
  • Forum Statistics

    20,845
    Total Topics
    1,300,769
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries