Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Barracuda ou "20 000 lieues sous les mers"


P4
 Share

Recommended Posts

http://www.air-defense.net/forum/index.php/topic,6950.150.html

La taille d'un SNA est dimensionné par ses exigences de silence, de propulsion, de vitesse et de profondeur d'immersion.

Les armes tiennent très peu de place et bien moins de 2% du volume interne disponible.Sur le programme Barracuda, classe SNA Suffren; un calcul simple montre que le volume interne disponible hors propulsion est de plus de 2000 mètre cubes.

Une torpille ou un missile prennent moins de 2 mètre cubes.

La taille supérieure des SSN Astute ou Virginia n'est pas liée au nombre d'armes mais à des vitesses et profondeur d'immersion supérieures.

Si on se contente de 20 armes sur les SNA français, c'est d'une part parce que notre doctrine d'utilisation ne privilégie pas l'endurance dans la chasse aux SNLE étrangers, et surtout parce que le budget arme ne permet pas de s'en payer beaucoup plus.

On pourrait très bien avoir 30 armes par Suffren pour le même déplacement.

Link to comment
Share on other sites

Une autre caractéristique supposée des PWR2 est qu'ils contiennent dès le départ tous le combustible nucléaire nécessaire pour l'entièreté de leur durée de vie. Contrairement au réacteur du Barracuda qui devra être rechargé tous les 10 ans à peu près.

Link to comment
Share on other sites

Une autre caractéristique supposée des PWR2 est qu'ils contiennent dès le départ tous le combustible nucléaire nécessaire pour l'entièreté de leur durée de vie. Contrairement au réacteur du Barracuda qui devra être rechargé tous les 10 ans à peu près.

Personnellement je crois que pour de simples raisons de sécurité, il vaut mieux ne pas tout entreposer dans un même lieu, qui plus est si confiné et vulnérable (bah oui) qu'un sous marin, même si ça veut dire quelques mois de cale sèche tous les 10 ans.
Link to comment
Share on other sites

La taille d'un SNA est dimensionné par ses exigences de silence, de propulsion, de vitesse et de profondeur d'immersion.

Les armes tiennent très peu de place et bien moins de 2% du volume interne disponible.Sur le programme Barracuda, classe SNA Suffren; un calcul simple montre que le volume interne disponible hors propulsion est de plus de 2000 mètre cubes.

Une torpille ou un missile prennent moins de 2 mètre cubes.

La taille supérieure des SSN Astute ou Virginia n'est pas liée au nombre d'armes mais à des vitesses et profondeur d'immersion supérieures.

Si on se contente de 20 armes sur les SNA français, c'est d'une part parce que notre doctrine d'utilisation ne privilégie pas l'endurance dans la chasse aux SNLE étrangers, et surtout parce que le budget arme ne permet pas de s'en payer beaucoup plus.

On pourrait très bien avoir 30 armes par Suffren pour le même déplacement.

S'ajoute à ses exigences classiques l'exigence de pouvoir héberger pendant plusieurs semaines une équipe de commandos et le matériel de mission associé.

D'ailleurs quelqu'un sait-il combien de commandos les "Suffren" pourront embarquer ? (15, 20 ?)

Link to comment
Share on other sites

Personnellement je crois que pour de simples raisons de sécurité, il vaut mieux ne pas tout entreposer dans un même lieu, qui plus est si confiné et vulnérable (bah oui) qu'un sous marin, même si ça veut dire quelques mois de cale sèche tous les 10 ans.

Tu as pas vraiment compris. Ce qui change, c'est pas vraiment la quantité de combustible nucléaire c'est surtout sa durée de vie. Et pour jouer sur ça on va taper sur l'enrichissement, la composition, etc...

@+, Arka

Link to comment
Share on other sites

Tu as pas vraiment compris. Ce qui change, c'est pas vraiment la quantité de combustible nucléaire c'est surtout sa durée de vie. Et pour jouer sur ça on va taper sur l'enrichissement, la composition, etc...

@+, Arka

Effectivement nous on utilise de combustible "civil" pas énormement enrichi ... donc avec une densité dénergie moyenne ... mais un cout de fabrication bas. Euh on décidé d'utiliser du combustible militaire tres enrichi avec une grosse densité d'énergie mais c'est beaucoup plus cher, en échange y a plus besoin de faire le plein aussi souvent.

En arriere plan il y probablement l'encombrement du réacteur aussi ... et les adaptation pour utiliser une combustible nettement plus risque, je doute qu'on ait pu modifier les K15 pour cela sans surcout.

Link to comment
Share on other sites

S'ajoute à ses exigences classiques l'exigence de pouvoir héberger pendant plusieurs semaines une équipe de commandos et le matériel de mission associé.

D'ailleurs quelqu'un sait-il combien de commandos les "Suffren" pourront embarquer ? (15, 20 ?)

Tu n'imagines pas la place que l'on peut trouver dans un soum, avec un de astuce....

On brele des hamacs par ci par là (j'ai vu ça sur les aciens 1500 T Diesel...) on transforme les douches en dépot (il n'y pas de gonzesses, pas besoin de se laver.... :lol:)  et voila....

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Une flotte de 4 a 6 "andrasta" de dcn serait elle utile a la marine pour economiser nos sna dans des missions "secondaires" (surveillances des cotes etc) et laisser nos baracudas a des taches plus "lourdes"...le prix en ordre de marche de ces petits sous-marins est il connu?

Link to comment
Share on other sites

Une flotte de 4 a 6 "andrasta" de dcn serait elle utile a la marine pour economiser nos sna dans des missions "secondaires" (surveillances des cotes etc) et laisser nos baracudas a des taches plus "lourdes"...le prix en ordre de marche de ces petits sous-marins est il connu?

http://www.air-defense.net/forum/index.php/topic,4816.msg125360.html#msg125360

Link to comment
Share on other sites

Le problème c'est qu'il ne faut surtout pas commander autre chose que des soum nucléaire, pour la simple raison que c'est une porte ouverte à la disparition de ce type de soum de notre flotte. Les gouvernements s'attachant malheureusement surtout aux coût ils auraient très certainement l'impression que finalement un soum nucléaire n'est pas indispensable ( c'est vrai ) donc on peut s'en passer définitivement ( c'est faux ). En gros pour éviter tous risques ( un risque totalement justifier pour ma part ) de voir disparaître nos soum nuc, on ne tergiverse pas.

Link to comment
Share on other sites

Les gouvernements s'attachant malheureusement surtout aux coût ils auraient très certainement l'impression que finalement un soum nucléaire n'est pas indispensable ( c'est vrai ) donc on peut s'en passer définitivement ( c'est faux ).

Enfin si notre marine utilise des sous-marins 10 fois plus cher que ceux des autres pays pour la même mission, notre gouvernement devrait aussi avoir envie de faire de grosse économies. La Russie a bien une flotte mixte SNA et SSK.

C’est avec un raisonnement comme celui là qu’on va commander des CVN de 150 000 tonnes et des SNA type Los Angeles agrandis et ne rien recevoir.

Une petite flotte de sous-marins conventionnels beaucoup moins cher que les SNA auraient de nombreux avantages. Ils pourraient servir à la formation des équipages (français et alliés), à la protection de nos côtes (de la base de nos SNLE) mais aussi à des missions de combats au large de l’Iran par exemple grâce à notre base aux EAU ou face à d’autre pays à proximité d’un port allié.

Après une flotte de 4 à 6 exemplaires me paraît trop importante mais pour 1 ou 2 servant entre autre à lancer la carrière commerciale du sous-marin pourquoi pas.

Link to comment
Share on other sites

La Marine Nationale a exprimé un besoin pour un sous-marin à propulsion nucléaire, alors qu'on laisse ce besoin s'exprimer.  ;) Un choix doctrinal et un arbitrage pour 6 SNA et une dizaine d'équipage.

Il a fallu faire face à des contraintes budgétaires durant des années et donc repousser à plusieurs années et gouvernement, le lancement du programme Barracuda et enfin recevoir 120 mois après le premier de série, classe Suffren. Il a fallu batailler pour les choix arbitraux en faveur de 6 SNA.

Quand on aura mis en service opérationnel les 6 Suffren, et si les réformes dégagent assez de crédits, d'économies et si il y a une volonté politique, en avoir un septième voire un huitième ne serait pas du luxe au vu des proliférations de SSK.

18 SSK pour le Japon

12 SSK pour Berlin

Au moins 7 SSN Astute pour Londres, sans compter les forces navales US/BRIC, on pourrait réviser le format à plus de 6 SNA.

Pour le reste, un mix de 6 SNA et 4/6 Scorpène, on en a déjà débattu longuement, il y a eu toutes les réponses sur ce forum, il suffit de les lire Spartan.  =) 

Link to comment
Share on other sites

http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-cdef/09-10/c0910008.asp#P3_69

La marine risque effectivement d’être confrontée à des contraintes de capacités dans les années à venir. Je vous donne un exemple. Le Rubis, qui aurait dû être désarmé cette année, va devoir être maintenu en service entre huit et neuf années supplémentaires, ce qui n’est pas négligeable pour un sous-marin nucléaire. Nous essayons d’exploiter toutes les marges de manœuvre possibles, dans les limites du raisonnable, mais l’on ne peut pas exclure des réductions temporaires de capacités dans les dix ou douze prochaines années. De façon transitoire, nous pourrions disposer de cinq SNA au lieu des six dont nous avons absolument besoin, et notre parc de 18 frégates pourrait temporairement se réduire à 16 bâtiments. Il faudra bien que nous gérions cette situation.

Link to comment
Share on other sites

Voyons G4lly, si tu lisais les interventions de tes camarades sur ce forum, tu y trouverais que ce que tu postes sur l'audience du CEMM est déjà apposée par moi depuis quelques jours/heures.http://www.air-defense.net/forum/index.php/topic,2920.msg401682.html#msg401682

J'y fais même d'autres commentaires ici.

http://www.air-defense.net/forum/index.php/topic,2920.msg401886.html#msg401886

Conclusion soit G4lly est étourdi soit il est empressé de mettre un maximum de messages sans lire ceux des autres  =)

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

Petit déterrage à 2 ans des premiers essais du Suffren

Quelques pages précédentes on parle du nombres de vecteurs d'arme embarquée, j'ai l'impression qu'il y a un flou total là-dessus ;/

4 tubes de 533 mm pour 20 missiles/torpilles ce qui semble dérisoire car les scorpènes embarquent autant et les anglo-saxons Virginia et Astute( 39 vecteurs chacun)

 

Alors 20 torpilles en comptant les tubes chargés? vide? éventuelle une réserve . 20 torpilles 12 MDCN?

 

Sachant que les petits SNA rubis embarquent 14 torpilles lourdes F17 Mods2 et missiles antinavire, il est difficile de croire que le gros barracuda emporte seulement 6 torpilles de plus

Link to comment
Share on other sites

Sachant que les petits SNA rubis embarquent 14 torpilles lourdes F17 Mods2 et missiles antinavire, il est difficile de croire que le gros barracuda emporte seulement 6 torpilles de plus

 

Oui et non. Il est vrai que les Suffren seront plus gros, mais d'un autre côté ils appliquent les techniques de discrétion déjà utilisées pour les Triomphant, qui ont tendance à faire grossir la bête.

 

Comparés aux SNA de génération comparable, les Suffren seront petits avec 4600 t de déplacement en surface. Voir les Virginia à 7800 t et les Astute à 7000 t.

 

En somme la France reste abonnée aux petits SNA, même avec le Suffren. Je ne connais pas la raison, j'ose espérer que c'est le résultat d'un choix tactique ou d'une analyse système... et pas seulement une question de budget.

Edited by Alexis
Link to comment
Share on other sites

Je pense pas que les 20 armes de plus des Astute et Virginia sont responsable de la masse supérieur , le Virginia fait déja 16 mètres de plus .

Et meme dans le prix du batiment de plus d'un milliards , sa doit etre une broutille tant au niveau du poids que du couts alors pourquoi se limiter ainsi alors que cette génération de sous marins est faite pour aller plus loin, plus longtemps ,

 

En gros la capacité de frappe d'un rubis mais juste avec 6 pauvres MDCN en plus

En croirait le meme probleme que sur les Fremm , un beau batiment de 6000T et 142 mètres mais armées de seulement 16 MCDN et 16 aster 15 mais là encore je peux comprendre un minimum de l'économie direct sur une frégate et des VLS.

 

 

Il y a finalement trés peu d'infos sur ce nouveau SNA ,Il y a pas vraiment de site sérieux qui parle "chiffres"  ni la DGA , ni DCNS , ni site de defense

On rapporte tout de wikipédia 

Edited by Stalker
Link to comment
Share on other sites

Les Suffren c'est 20 armes (torpilles, mines, SM 39 MDCN) au choix

 

La capacité en armes de ces engins s'entend tubes remplis

 

Un Astute fait 97 m pour 11.3 au maître bau là où un Suffren fera 99.5 ...

 

La différence se fait au maître bau 8.8 m pour le Suffren soit 2.5 m de moins. Comme l'a dit Alexis la discrétion çà pèse lourd (ponts suspendus tous les auxiliaires sur plots élastiques) et à mon sens le Suffren est un compromis suffisamment gros pour offrir de bonne qualité de silence mais pas trop non plus pour rester manœuvrant en ambiance littorale, il faut rappeler que ces engins à la différence de leurs glorieux aînés tueurs de "rouges" sont aussi destinés à œuvrer dans les eaux littorales ce qui n'est pas anodins (surtout quand on se rappelle la mésaventure de l'Astute ils y a deux/trois ans).

 

20 armes c'est moins que 38 c'est une vérité de La Pallice mais reste à savoir quelles seront ces armes. Et cela dépend largement de ce que l'on entend faire des missiles de croisière. Chez nous ce ne sont pas des armes de frappes massives comme chez les anglo-saxons mais des armes de décapitation des armes stratégiques conventionnelles. On ne les tire pas de la même manière et je pense que cette donnée a dû avoir une incidence sur le format du SNA.

Maintenant si ces armes ce sont 12 F 21 et 8 SM 39 je ne voudrais pas me trouver en face  ...

 

Pour ce qui est de la différence entre 14 et 20 entre les Rubis et les Suffren il y a aussi une question d'habitabilité et de confort, on ne fait pas vivre et travailler 60 hommes (voir des femmes) durant 70 jours H24 sans un minimum de confort et de ce point de vue les Rubis ne semblent pas être une référence.

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...

Exclusive Interview With The French Navy On The Barracuda SSN Program

dJmoNle.jpg

Between 2017 and 2027, Barracuda-type nuclear-powered attack submarines (SSN) will replace the Marine Nationale (French Navy's) current-generation Rubis/Améthyste-class SSNs. Navy Recognition recently had the unique opportunity to ask the French Navy's Barracuda program manager & officer a few questions on the next generation submarine of the French Navy.

http://www.navyrecognition.com/index.php?option=com_content&task=view&id=2399
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aquaromaine
    Newest Member
    Aquaromaine
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...