Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

  • 1 month later...

Dans ce bourbier le contingent marocain a perdu des hommes, tous lors d'attaques de anti-balaka chrétiens ou animistes. Tout en massacrant des populations musulmanes civil, ils accusent les marocains de ne protéger que les musulmans centrafricains. Peut être ils veulent qu'on laisse faire , 

Reportage de Arte sur le rôle du contingent marocain et l'amertume de certains chrétiens centrafricains face au rôle de notre contingent, qui est dans une région ou les anti balaka attaquent systématiquement les musulmans civils.

 

Une séquence de combat de notre contingent. A une barrière les anti-balaka voulait prendre le convoi marocain en embuscade. Le chef de convoi marocain ordonne alors a la radio de faire des tirs de sommation avec la 12.7 du VAB, et de passer en force la barrière, et il rajoute "Celui qui se met en travers tu lui tire dessus a vue" en utilisant un gros mot :sleep: d'ailleurs il utilise quelques mot de francais. De la légitime défense

Ils sont malade ces anti-balaka ils appellent publiquement au massacre de musulmans même des bébés ils savent pas a qui ils ont affaire avec nous. Ils nous ont infliger des pertes mais nos soldats a chaque occasion les massacre au combat, un jour 13 morts de leur côté et 2 du notre.  

Citation

Vidéo. Centrafrique: les images inédites de Casques bleus marocains en action contre des milices

Par Younès Tantaoui le 04/12/2017 à 14h05 (mise à jour le 04/12/2017 à 14h06)

C’est une vidéo inédite d’une opération de nos Forces armées royales déployées en République de Centrafrique qui vient d’être diffusée sur le Net, et reprise par le site spécialisé Far-Maroc.

AA

Dans cette vidéo, on voit le contingent marocain des Casques bleus surpris par des milices armées, puis, comment nos valeureux soldats ont géré la situation pour dépasser ce point chaud et poursuivre leur mission.

 

Pour rappel, les soldats marocains membres des forces de maintien de la paix en Centrafrique sont souvent les cibles des milices anti-balaka. Rien que cette année, le contingent marocain a perdu sept hommes et plusieurs ont été blessés lors des attaques subies par leurs convois. Les Casques bleus marocains sont d’ailleurs souvent honorés à travers les hommages que leur rendent l’ONU et son secrétaire général pour leur bravoure et leur courage.

 

 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Le 06/01/2019 à 18:05, Amine99 a dit :

Dans ce bourbier le contingent marocain a perdu des hommes, tous lors d'attaques de anti-balaka chrétiens ou animistes. Tout en massacrant des populations musulmanes civil, ils accusent les marocains de ne protéger que les musulmans centrafricains. Peut être ils veulent qu'on laisse faire , 

Reportage de Arte sur le rôle du contingent marocain et l'amertume de certains chrétiens centrafricains face au rôle de notre contingent, qui est dans une région ou les anti balaka attaquent systématiquement les musulmans civils.

 

Une séquence de combat de notre contingent. A une barrière les anti-balaka voulait prendre le convoi marocain en embuscade. Le chef de convoi marocain ordonne alors a la radio de faire des tirs de sommation avec la 12.7 du VAB, et de passer en force la barrière, et il rajoute "Celui qui se met en travers tu lui tire dessus a vue" en utilisant un gros mot :sleep: d'ailleurs il utilise quelques mot de francais. De la légitime défense

Ils sont malade ces anti-balaka ils appellent publiquement au massacre de musulmans même des bébés ils savent pas a qui ils ont affaire avec nous. Ils nous ont infliger des pertes mais nos soldats a chaque occasion les massacre au combat, un jour 13 morts de leur côté et 2 du notre.  

 

La problématique n'est pas de stigmatiser qu'un seul camps en mettant en avant que les chrétiens sont les seuls à massacrer...

On oubli un peu vite que les musulmans aussi ont massacré beaucoup de  monde, et cela au travers de la Seleka... La petite minorité musulmane à été perçue comme des collaborateurs de la Seleka qui ne s'en était pris qu'aux chrétiens au niveau massacre et violence, pillages etc... De facto cela a amener le doute sur les musulmans centrafricain, avec le résultat malheureux qui a vu les chrétiens et animistes entrer dans la spirale de la vengeance et de la méfiance, à tord ou à raison, la on est dans un cadre où tout est possible, mais plus individuelle via de la vengeance personnelle, réelle lien avec la seleka ou pas, méfiance issu du passé entre gens du sud et ceux du nord etc... 

Bien évidemment, je ne justifie en rien les massacre, j'explique seulement la situation. 

De plus il faut aussi prendre en compte que les coupeurs de route s'en prennent aussi aux chrétiens, de facto c'est surtout l'anarchie qui est de mise en Centrafrique dans les zones isolées. 

Il y a plusieurs raisons dans cette violence qui secoue la RCA, et quand on part dans le cycle de la vengeance, la raison n'est plus de mise pour personne... 

https://www.la-croix.com/Religion/pretre-tue-Centrafrique-2018-06-30-1200951446

Voici une vidéo qui explique très bien le contexte centrafricain que je connais très bien puisque j'y suis allé... Lugan que je met en avant ici connaît très bien le sujet, et je mettrais à part ses opinions personnelles sur d'autres sujets non lié à ses travaux d'histoire et de géographie , car se se qu'il dit est exactement la réalité que moi j'ai observé en Centrafrique quand j'y suis allé.

Déjà à l'époque il y avait la problématique avec ceux du nord et des pays voisins au nord de la Centrafrique. 

Mais pour se faire il faut reprendre en compte l'histoire de la région entre les gens du sud et ceux du nord... Et la méfiance ne peut-être que de mise quand le passif ( les musulmans du nord qui venait par le passé chercher des esclaves dans le sud majoritairement chrétien et animiste ) montre se qui a poussé à cette méfiance entre chrétiens et musulmans qui s'est incrusté dans le temps et les esprits , mais il faut regarder la vidéo, tout est expliqué très bien les choses :

 

Donc faut arrêté de voir un monde où il y aurait les gentils d'un côté, et les méchants de l'autre... C'est une guerre civile... Donc c'est forcément gris... La raison n'ai plus de mise... 

Sinon, les paras portugais en action, ça dépote sévère avec les paras portugais :

 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

@Gibbs le Cajun Loin de moi l'idée de dire que seulement les chrétiens massacre , nous sommes d'accord la dessus. La Seleka a commis des exactions au même titre que les Balaka ou autres c'est une évidence, mais chacun dans une région définie.

Le problème dans la région de Bangassou c'est que spécialement dans cette région les attaques sont plus fréquentes des chretiens envers les musulmans peut être pour des raisons démographique plus de chrétiens que de musulmans, les marocains entre deux donc sont plus amener a protéger les musulmans, et les chrétiens inconsciemment disent "Les marocains protègent les musulmans car même religion" ce qui est faux. Avec le temps il y a un cercle vicieux qui s'installe, les Balaka et les chrétiens en général se disent les marocains sont nos ennemis, donc attaque, frustration vengeance .... et malheureusement l'Afrique est prisonnière de cette violence inter-ethnique, inter-religieuse. 

Au Mali on commence a voir la même chose, entre les ethnies musulmanes Bambara, Peuls ... et les ethnies animistes Dogon ... sur fond de terrorisme et de trafic en tout genre, les Touaregs .. 

 

 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Amine99 a dit :

La Seleka a commis des exactions au même titre que les Balaka

Je sais que c'est un raccourci, mais c'est les anti-balaka. Les balaka étant... les balles AK(-47) contre lesquelles ils se défendent avec des grigris.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, Amine99 a dit :

@Gibbs le Cajun Loin de moi l'idée de dire que seulement les chrétiens massacre , nous sommes d'accord la dessus. La Seleka a commis des exactions au même titre que les Balaka ou autres c'est une évidence, mais chacun dans une région définie.

Le problème dans la région de Bangassou c'est que spécialement dans cette région les attaques sont plus fréquentes des chretiens envers les musulmans peut être pour des raisons démographique plus de chrétiens que de musulmans, les marocains entre deux donc sont plus amener a protéger les musulmans, et les chrétiens inconsciemment disent "Les marocains protègent les musulmans car même religion" ce qui est faux. Avec le temps il y a un cercle vicieux qui s'installe, les Balaka et les chrétiens en général se disent les marocains sont nos ennemis, donc attaque, frustration vengeance .... et malheureusement l'Afrique est prisonnière de cette violence inter-ethnique, inter-religieuse. 

Au Mali on commence a voir la même chose, entre les ethnies musulmanes Bambara, Peuls ... et les ethnies animistes Dogon ... sur fond de terrorisme et de trafic en tout genre, les Touaregs .. 

 

 

Effectivement, je vois qu'on est sur la même vision et longueur d'onde sur le sujet :wink:

Personnellement j'ai eu l'occasion de travailler avec l'armée Royale Marocaine, et j'ai énormément apprécié le professionnalisme des soldats marocains. 

 

D'autres images en vidéos des paras portugais dans des combats en Centrafrique. 

Vous noterez que comme dans l'autre vidéo dans mon message précédent que les paras portugais aiment ouvrir des passages, défonce de barrage, de murets, de portails etc... à coup de Hummvee. 

 

  • Like 2
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Le 23/01/2019 à 21:14, zx a dit :

Ils sont bien installés. Les militaires chantent "Выходила на берег Катюша"

 

  • Haha 1
  • Confused 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/02/09/centrafrique-gouvernement-et-rebelles-signent-un-accord-de-paix_5421457_3212.html (9 février 2019)

Gouvernement et rebelles signent un accord de paix. Le texte, négocié sous l’égide de l’UA, prévoit notamment la levée des barrages synonymes de racket, et une commission Vérité et Réconciliation.

Par sept fois depuis 2012, tout ce qui a été signé – du simple cessez-le-feu jusqu’à d’ambitieux plans de paix globale – n’a jamais tenu plus de quelques mois. Pourquoi celui-ci échapperait-il à cette malédiction ?

Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Wallaby a dit :

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/02/09/centrafrique-gouvernement-et-rebelles-signent-un-accord-de-paix_5421457_3212.html (9 février 2019)

Par sept fois depuis 2012, tout ce qui a été signé – du simple cessez-le-feu jusqu’à d’ambitieux plans de paix globale – n’a jamais tenu plus de quelques mois. Pourquoi celui-ci échapperait-il à cette malédiction ?

La lassitude ? Un bout d'état un peu stabilisé et retrouvant quelque cohérence et moyens de gouverner ?

Je le leur souhaite...

Link to post
Share on other sites
  • 4 months later...

Les portugais vont déployer 2 Pandur ( 8 serait prévu si j'ai bien compris)  se qui va permettre d'assurer le travail de  QRF, que ce soit en terme de protection via le blindage, la capacité de transport en comparaison des hummers, sa offre aussi la capacité de pouvoir aussi évacuer des civils, des blessés au cas où, appuyer aussi. 

Pour rappel la majorité des 180 soldats portugais sont issus des commandos et qui font preuve de grande qualité militaire, se qui est fortement apprécié, comme on a put le voir lors des combats qu'ils ont mené il y a quelques temps, j'avais partagé la vidéo de ces combats. 

https://youtu.be/vi7DCjqv5lg

Je vous remet la vidéo ou les  commandos portugais étaient au combat. 

 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 months later...

Les paras portugais en opération 

On notera que le couvre casque couleur ONU a fait place à un couvre casque camo avec juste des patch bleu ONU sur les côtés du casques. comme dans la vidéo de mon message précédent.

 

Ici on peut voir depuis un drone les opérations :

 

 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Le gvt centrale de Bangui tente de se préparer pour rebâtir une armée centrafricaine, 3 bases logistiques doivent êtres construit :

http://www.rfi.fr/afrique/20190816-rca-debut-construction-une-base-logistique-lever-embargo-armes

Vidéo de la formation de recrue par des militaires français sous mandat européen :

https://www.voaafrique.com/a/centrafrique-les-faca-et-ses-nouvelles-recrues-à-bouar/5087507.html

Et une petite question, l'aéroport international de Bangui est bien celui de l'ancienne base aérienne 171 Bangui ? Alors que la base à servi pour des grosses missions au Tchad je ne trouve pas de confirmation

s-l1600.jpg

Edited by collectionneur
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Le 12/02/2019 à 14:38, Wallaby a dit :

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/02/09/centrafrique-gouvernement-et-rebelles-signent-un-accord-de-paix_5421457_3212.html (9 février 2019)

Gouvernement et rebelles signent un accord de paix. Le texte, négocié sous l’égide de l’UA, prévoit notamment la levée des barrages synonymes de racket, et une commission Vérité et Réconciliation.

Par sept fois depuis 2012, tout ce qui a été signé – du simple cessez-le-feu jusqu’à d’ambitieux plans de paix globale – n’a jamais tenu plus de quelques mois. Pourquoi celui-ci échapperait-il à cette malédiction ?

https://theconversation.com/centrafrique-echos-lointains-dune-crise-oubliee-124949 (22 octobre 2019)

Un accord de paix, dit « accord de Khartoum », qui consacre l’impunité des seigneurs de guerre et leur confère des postes gouvernementaux, a été signé en février dernier sous l’égide de l’Union africaine, avec la bénédiction de l’ONU et grâce à l’intermédiation secrète de la Russie.

En échange d’une trêve relative, les groupes armés, qui font officiellement partie du gouvernement institué en mars par le président Faustin-Archange Touadéra, conservent leur mainmise territoriale et économique sur une grande partie du pays, et marchandent pas à pas la mise en œuvre de l’accord de paix. Seul ce dernier point intéresse les acteurs internationaux impliqués dans la gestion du conflit (l’ONU, l’Union africaine, l’UE, la France, les États-Unis et, plus récemment, la Russie), qui font mine d’ignorer la gouvernance catastrophique du pays comme si conflit et gouvernance n’étaient pas étroitement liés.

Les démons habituels de la mauvaise gouvernance sont vite revenus en force. Les anciens membres de l’élite qui ont une certaine rectitude se sont éloignés – ou ont été éloignés – des affaires publiques. Un casino chinois a été ouvert à Bangui en pleine crise dès 2017 et des hommes d’affaires peu recommandables hantent les couloirs du gouvernement. Non seulement des compagnies chinoises et d’autres acteurs douteux comme l’entreprise de mercenariat russe Wagner font leur safari économique en Centrafrique (les premières dans l’or et la seconde dans le diamant et la forêt), mais on peut aussi y croiser des affairistes liés à l’internationale terroriste.

En juin, le gouvernement a attribué de gré à gré à une société le contrat de fabrication des cartes d’identité. Ce contrat est original à plus d’un titre mais, surtout, son bénéficiaire a été suspecté d’accointance avec Al-Qaïda.

Non seulement une mission militaire européenne forme les soldats centrafricains depuis 2016 mais l’UE a décidé de financer la police, la gendarmerie et l’appareil judiciaire, c’est-à-dire des administrations sur lesquelles elle n’a aucun contrôle et qui sont au cœur du système de prédation.

En interdisant sa première manifestation en juin, le gouvernement ne s’est pas trompé : la plate-forme E Zingo Biani, qui réunit des personnalités de la société civile et des politiques, est la véritable opposition dans la perspective des élections présidentielles et législatives prévues fin 2020.

  • Sad 1
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/12/26/centrafrique-des-violences-entre-commercants-et-miliciens-font-au-moins-30-morts-a-bangui_6024136_3212.html (26 décembre 2019)

Les violences ont eu lieu à PK5, quartier majoritairement musulman devenu l’une des zones les plus dangereuses de la capitale centrafricaine depuis 2014.

« Trente-trois corps ont été apportés à la mosquée », a affirmé à l’Agence France-Presse (AFP) Awad Al Karim, imam de la mosquée Ali Babolo, selon lequel les commerçants ont pris les armes pour s’opposer à la taxation imposée par les groupes d’autodéfense qui règnent dans le quartier.

  • Sad 1
Link to post
Share on other sites
  • 4 months later...

Amusant, un lointain cousin à moi... il a réussi à se faire inviter au sacre de Bokassa, il a même écrit un bouquin sur son aventure.

  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
  • 2 months later...

https://mondafrique.com/mali-une-faillite-a-limage-du-reste-de-lafrique-francophone/ (20 août 2020)

Le G5 Centrafrique ( ONU, Ua, Ue, Ceeac, EU, Ru, Fr) commence à s’inquiéter de l’évolution de la crise centrafricaine, à quatre mois des élections du 27 décembre 2020. Plusieurs groupes armés signataires de l’Accord de Khartoum se sont durablement installés dans de vastes territoires désormais, sous  » leur entière administration ». Le pouvoir de Bangui fait encore illusion dans la capitale et quelques villes de l’arrière-pays. L’intégrité du territoire national est devenue fictive. Le président Touadera a failli à ses responsabilités les plus élémentaires. Concernant les élections, il n’a ni respecté les prescriptions constitutionnelles concernant la création d’une Autorité nationale des élections ( ANE) dès 2017, ni assurer la promulgation, dans le délais de 15 jours, de la loi organique de cette nouvelle ANE, votée par les députés. Le jour de son investiture, il avait pourtant prêté serment  pour déclarer  » je jure de respecter scrupuleusement la constitution ….de ne pas utiliser mon pouvoir à des fins personnelles ». Les tripatouillages et malversations ne se comptent plus dans la préparation des élections. D’un processus électoral calamiteux aboutissant à des élections caricaturales, il y a de fortes probabilités que la République centrafricaine devienne un Etat de nature ou comme l’avait intitulé Georges Conchon,  » L’Etat sauvage », dans son ouvrage, prix Goncourt 1964.

  • Sad 3
Link to post
Share on other sites

Cela me fait penser à la théorie politique d'Ibn Khaldoun :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ibn_Khaldoun

Selon lui, les Bédouins, en tant qu'habitants des régions rurales, possèdent une forte asabiyya et une foi plus solide tandis que les habitants des villes deviennent toujours plus décadents et corrompus au fil des générations et voient ainsi l'intensité de leur asabiyya diminuer. Au bout de plusieurs générations, la dynastie implantée en milieu urbain voit donc son pouvoir (fondé sur la cohésion) s'amoindrir, devenant ainsi la proie d'une tribu agressive issue de la campagne, possédant une asabiyya plus forte, qui établit à son tour, après la conquête des villes et leur destruction partielle, une nouvelle dynastie.

La asabiyya offre une puissance et une supériorité qui entre en contradiction avec l'objectif des nomades, qui tendent de plus en plus au confort et au luxe. Il leur faut pour cela se sédentariser dans des villes et modifier de ce fait leur rapport à la nature. Ibn Khaldoun rappelle à cet égard que « la civilisation bédouine est inférieure à la civilisation sédentaire, parce que les nomades n'ont pas toutes les nécessités de la civilisation. Ils ont bien un peu d'agriculture, mais sans l'outillage technique. Ils n'ont ni menuisiers, ni tailleurs, ni forgerons, ni les autres artisans qui pourraient leur fournir tout ce qui est nécessaire pour vivre de l'agriculture ». L'idéal serait de pouvoir conjuguer la asabiyya avec les possibilités qu'offre l'évolution des techniques. Seulement, il estime que ceux-ci entretiennent une relation contradictoire car si le mode de vie sédentaire conduit au développement des techniques et à la satisfaction de nouveaux besoins, il est aussi à l'origine de la perte de l'esprit de clan et incite à la paresse et aux plaisirs du luxe qui rendent docile. Ibn Khaldoun ajoute que l'urbanisation fait augmenter la mixité sociale autant que les injustices, ce qui favorise la perte de la asabiyya qui se de fait trouve diluée. Selon la formule d'Ibn Khaldoun, les citadins sont « détribalisés » car « quand un peuple se sédentarise dans les plaines fertiles et amasse les richesses, il s'habitue à l'abondance et au luxe, et son courage décroît de même que sa « sauvagerie » et ses usages bédouins ».

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,560
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,130
    Total Topics
    1,387,180
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...