Sidewinder

Nouveau bombardier pour l'USAF

Recommended Posts

D'apres Aviation Week, l'USAF compte acheter un nouveau bombardier avant 2018, qui serait habité et subsonique.

Il aurait a peu pres la moitié de l'emport et de la portée du B-2. A mon avis ca va beaucoup ressembler a l'A-12.

Image IPB

Boeing a herité ce qui reste du programme A-12, et d'ailleurs c'est actuellement Boeing qui poursuit en justice le Departement de la Defense au sujet de l'anullement du programme au debut des années 90. En plus, comme Lockheed-Martin a deja le F-22 et le F-35, on imagine difficilement qu'ils gagnent aussi le contrat du nouveau bombardier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ouaahh la tronche, on va vraiment finir par croire que les US basent leur technos sur un OVNI de la base 51 !!!! plaisanterie mise à part autant le F117 ressemble à un fer à repasser, autant le B2 a un look sympa, autant celui la, heu comment dire .... vous etes sur qu'il va arriver a voler ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et boeing est dit un peu plus à l'aise dans les avions lourds. Ce projet contraste beaucoup avec ce qu'on lisait il y a peu sur un drone plus rapide mais semble dans la droite ligne du concept B-2 en cherchant une pénétration discrète (à des prix raisonables, pas comme le B-2).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait l'A-12 (l'avion dans l'image la haut) etait pret a entrer le stage de prototype quand Cheney l'a annule en 1991. Les tests en tunnel a vent, etudes aerodynamiques, etc, ont ete faites et un mock-up a pleine echelle construit. C'est pour ca que je pense que le "nouveau" bombardier va ressembler a une version modernisee de celui ci, puis'que tellement du travail est deja fait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[q]qui serait habité[/q] Pas tout compris, les pilotes vivent à l'intérieur pour plusieurs jours ou ça veut dire qu'il n'est pas encore robot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[q]qui serait habité[/q]

Pas tout compris, les pilotes vivent à l'intérieur pour plusieurs jours ou ça veut dire qu'il n'est pas encore robot

Que ce n'est pas encore un drone ! [12]

Quel type d'appareil va-t-il remplacer? F-117 et une partie des B-1 voire B-52 trop âgés?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les F-111,aussi encore que ça c'etait peut etre les F-15E. En tout cas l'Avenger(parceque sur net,Sidewinder n'est pas le seul a avoir fait al comparaison apparement),devais remplacer l'A-6 et le F-111.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je remait cette article sur le F/B 22 qui traine dans les tiroirs depuis quelques années :

http://www.checkpoint-online.ch/CheckPoint/Materiel/Mat0028-ProjetFB22Bombardier.html

L'USAF a deja annoncé que le FB-22 ne sera pas selectionné. Les spécifications de l'USAF demandent une portee de 2000 nm et la capacité d'emporter 24-28 bombes de 500 livres. Donc a peu pres la meme chose que le F-111, mais furtif et pas de capacité supersonique. Le FB-22 n'aurait pas eté capable de faire cela, il aurait a peu pres la moitié de l'emport et un moindre rayon d'action.

Oui, par "habité" je voulais dire "pas un UCAV". Je cherchais une traduction directe pour "manned" mais j'etais pressé.

Le nouveau bombardier remplacera les B-52 et F-117. Bien sur ce n'est pas un remplacement direct, il aura plus d'emport et de portée qe l'un et bien moin que l'autre. Point de vue son role il sera le plus comparable aux F-15E et F-111.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Intéressant.

Le A-12 était un appareil assez intéressant et prometteur à l'époque, et il devait remplacer non seulement les A-6 de la Navy, mais également ceux des Marines et les F-111 de l'USAF.

Au final, son abandon fut surtout regretté en raison de l'argent dépensé pour rien (ou presque).

Car objectivement, il faut bien remarquer que l'appareil n'avait pas un potentiel d'évolution énorme, et que ses spécifications étaient déjà juste-juste pour l'époque!

Grosso-modo, ses soutes lui permettaient d'emporter la charge offensive d'un F-117 plus une paire d'AMRAAM en autodéfense. Pas de quoi casser 3 pattes à un canard!!

Le projet actuel semble plus en adéquation avec les réalités opérationnelles post-guerre froide.

La soute permettant d'emporter une vingtaine de bombe de 500 livres (d'après Sidewinder) doit également être capable d'emporter une cinquantaine de SDB, une charge convenable de GBU-12, voire même des missiles anti-char légers ou, si la longueur le permet, des missiles de croisière ou anti-radar.

Il y a fort à parrier que l'appareil sera doté de missiles d'autodéfense en soute, et je ne parle pas des futurs armes à EMP ou à énergie dirigée, prévue pour entrer en service à temps pour embarquer sur un tel appareil.

Le fait qu'il soit subsonique et piloté est en soit également assez logique. Le supersonique, c'est utile pour un appareil polyvalent, mais cela coûte cher sur tous les points. D'ailleurs, plus les appareils sont spécialisés dans l'air-sol, moins ils sont rapides (Le Rafale, le Super Hornet et surtout le F-35 sont plus lents que le Typhoon et le F-22 par exemple).

Si l'USAF veut un appareil d'attaque, il est tout à fait logique qu'elle s'oriente vers un concept discret, technologiquement novateur, mais relativement classique et économique sur le plan des performances (donc subsonique).

A l'instar des drones d'attaque Européens et Américains, il y a de fortes chances que cet appareil, s'il est développé, soit une aile volante (maximisation de la capacité d'emport en armes et carburant et minimisation de la SER et de la signature IR), une sorte de mini-B-2 ou, comme le dit Sidewinder, de maxi-A-12!!

Quel type d'appareil va-t-il remplacer? F-117 et une partie des B-1 voire B-52 trop âgés?

Les F-117 seront remplacés bien avant l'arrivé de cet appareil, tandis que les B-1 et B-52 ne sont clairement pas dans la même classe.

De toute manière, il ne faut plus voir les changements de flotte comme des remplacements. Le temps ou un appareil était remplacé quasiment nombre pour nombre par un autre est terminé.

Les dotations s'adaptent constament aux contexte économique, opérationnel e géopolitique, et les formats des flottes changent de même.

A terme, une quantité non négligeable de F-15E, B-52, B-1B et A-10C partiront à la retraite autour de 2020. On ne peut pourtant pas vraiment dire que le futur appareil dont on parle ici sera le seul qui "remplacera" tous ses bombardiers.

La flotte de l'USAF au delà de 2020 comportera des F-35, des F-22, sans doute un bombardier léger de théâtre, mais également, à plus long terme, un bombardiers lourds hypersonique (ou trés largement supersonqie) intercontinental et surtout une trés importante flotte d'UCAV tactiques.

En terme de mission, le futur bombardiers dont on parle ici se rapproche plus du F-15E pour la frappe moyenne distance, mais aussi du A-10 et du F-16C (en mission de CAS).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avoue ne jamais avoir compris à quoi un bombardier lourd supersonique servais aux americains. Pour penetrer les defenses adverses,a priori ont utilise un B-2.Si on veut un bombardier pour faire du "loitering" comme ils disent(c'est quoi l'equivalent français),un B-52 fait l'affaire. Je comprend que dans les années 70 le B1 puissent avoir un interet mais avec l'arrivé des bombardiers furtifs et des missiles de croisieres,je vois pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité grinch

Pour penetrer les defenses adverses,a priori ont utilise un B-2.Si on veut un bombardier pour faire du "loitering" comme ils disent(c'est quoi l'equivalent français),un B-52 fait l'affaire.

loitering = Permanence sur zone

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La vitesse supersonique du B-1B ne lui apporte en effet pratiquement rien sur le plan opérationnel en effet, puisque l'appareil est plus souvent utilisé en trés haut subsonique. En fait, le supersonique est utilisé ponctuellement en missions loitering lorsqu'il s'agit de rallier une zone de combat, mais c'est loin d'être une généralité. (Lorsque l'appareil sera équipé d'un pod laser et de capacités de frappes autonomes, ç apourrait changer un peu, mais pas drastiquement non plus). Pourquoi donc avoir développé un appareil supersonique là ou un appareil subsonique, par définition moins cher, aurait fait le même travail?? En réalité, développer un avion subsonique à l'époque ou l'USAF fut équipée en B-1B aurait coûté beaucoup plus cher et surtout cela aurait pris du temps. La formule aérodynamique du B-1B ne demandait que peut de modifications par rapport au B-1A, une bonne partie des essais avaient déjà été fait et concevoir une nouvelle voilure aurait entrainé des modifications sur l'ensemble de la cellule, ce qui aurait augmenté le prix de l'appareil et surtout décallé les livraisons à tel point que l'appareil n'aurait plus eu de raison d'exister (à la base, c'était surtout une solution d'intérim en attendant le B-2) En d'autres termes, le B-1B est l'exception à la règle subsonique=moins cher, mais uniquement parce qu'il reprend le concept du B-1A, au final pas spécialement adapté aux missions du B-1B d'ailleurs!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai trouvé ça sur le dernier DSI de février :

Au cours de l’Advanced Concepts Experiment 07, Northrop a présenté dans le cadre de cette simulation un bombardier stratégique doté d’un laser défensif à haute puissance qui a été engagé dans des scénarios présentés comme allant au-delà des fonctions traditionnelles de frappe à grande distance.

En plus d’utiliser son laser dans des frappes d’interdiction, l’appareil a également lancé – toujours virtuellement – des missiles de croisière pressurisés permettant d’infiltrer des membres des forces spéciales.

Egalement doté de missiles anti-radiation et de leurres autonomes, l’appareil a été capable (virtuellement...) d’effectuer ses différentes missions tout en rendant inopérantes les défenses adverses. Relevant du pur domaine conceptuel, l’appareil en question met toutefois en exergue un certain nombre de questionnement quant au futur des forces aériennes.

Premièrement, sur la validité de la furtivité, peu mise en évidence durant l’ACE. Deuxièmement, sur la diversification des armes emportées, qui ne se limiteraient plus aux seules bombes ou missiles de croisières. Troisièmement, sur la fonction des bombardiers dans le cas d’opérations de frappe.

Agissant tout aussi bien dans des missions de Close Air Support que de frappes stratégiques (une évolution déjà notable lors des opérations menées en Afghanistan en 2001), il est également perçu comme une véritable base de projection de puissance – y compris par l’emport de forces spéciales – capable également de protéger des appareils de combat plus léger, de servir de nœud de communication à l’ensemble des forces projetées sur un théâtre.

Alors là, bravo ! c'est le super-bombardier à tout faire !

Chapeau bas pour les mecs qui auront les couilles de se glisser dans un missile de croisière pour être largué par un bombardier !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chapeau bas pour les mecs qui auront les couilles de se glisser dans un missile de croisière pour être largué par un bombardier !

Moi ce qui m'inquiète le plus, c'est comment ils vont en ressortir une fois la mission effectuée. Parce que s'il faut un missile pour les infiltrer, l'exfiltration risque d'être de haut vol... (je pars du principe que les forces spéciales ne sont pas à usage unique et facilement remplaçables...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est Northrop (le constructeur du B2) qui avance le plus sur le sujet du futur bombardier mais le coût de fabrication risque d'être extrêmement dissuasif.

Le futur bombardier pourrait ressembler au B-3 : http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/b-3_gallery.htm

ou à l'Hypersoar : http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/hypersoar_gallery.htm

ou encore à une aile volante comme le X-48B : http://www.defenseindustrydaily.com/images/AIR_X-48B_Rear_Quarter_View_lg.jpg

Pour ma part, un airbus A380 en version bombardier me plairait assez pour remplacer à bas coût les B-52 !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous !

après une présentation rapide dans la rubrique dédié, je post ici mon premier message !

je viens d'aller sur le lien de l'hypersoar, n'est ce pas cette avion qui à été présenté par JP Petit comme étant précurseur de la MHD aéronautique !?!

MHD info, intox ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que les américains ne savent pas quoi choisir entre capacité de transport, furtivité, vitesse de frappe, etc... et que par conséquent ils recherchent un bombardier qui sait tout faire !

Si on a le contrôle de l'espace aérien, un simple camion à bombes (avec une grosse capacité de frappe comme le B-52) suffit. Pas besoin de furtivité.

Pour quel objectif : stratégique (nucléaire) ou tactique ?

Si en revanche on attaque dans un espace aérien ennemi, on doit être furtif (B-2, F117), mais c'est alors au détriment de la capacité d'emport (ridicule sur les B-2 et F117 et même B-1 !) car rendre furtif un bombardier géant c'est technologiquement impossible !

Pas besoin de vitesse à Mach 5 ou de bombardier stratosphérique si on dispose d'appareil à moins de 2 heures de vol de la cible (sur un terrain allié par exemple). En revanche si on veut décoller du Montana pour frapper en afghanistan en moins de 2 heures.....

Faut-il mettre un équipage ou choisir plutôt un drone ? tout dépent des risques que l'on souhaite prendre et des capacités technologiques actuelles.

Un bombardier doit-il avoir d'autres capacités (lutte électronique par exemple) ?

De plus un bombardier doit avoir au moins 20 à 30 de vie, c'est un investissement à long terme et qui sait quelle sera l'état de la technologie anti-aérienne ou radar dans 20 ans ? on sait déjà que les B-2 et F117 ne sont pas aussi furtif que l'on croyait...

Ensuite, il y a un problème de coût : un super-bombardier qui sait tout faire mais qui coûte 1 milliard de dollars l'exemplaire c'est impensable (le B-2 est déjà un gouffre financier pour les très rares fois ou il a été utilisé !).

   

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que les américains ne savent pas quoi choisir entre capacité de transport, furtivité, vitesse de frappe, etc... et que par conséquent ils recherchent un bombardier qui sait tout faire !

Si on a le contrôle de l'espace aérien, un simple camion à bombes (avec une grosse capacité de frappe comme le B-52) suffit. Pas besoin de furtivité.

Pour quel objectif : stratégique (nucléaire) ou tactique ?

Si en revanche on attaque dans un espace aérien ennemi, on doit être furtif (B-2, F117), mais c'est alors au détriment de la capacité d'emport (ridicule sur les B-2 et F117 et même B-1 !) car rendre furtif un bombardier géant c'est technologiquement impossible !

Pas besoin de vitesse à Mach 5 ou de bombardier stratosphérique si on dispose d'appareil à moins de 2 heures de vol de la cible (sur un terrain allié par exemple). En revanche si on veut décoller du Montana pour frapper en afghanistan en moins de 2 heures.....

Faut-il mettre un équipage ou choisir plutôt un drone ? tout dépent des risques que l'on souhaite prendre et des capacités technologiques actuelles.

Un bombardier doit-il avoir d'autres capacités (lutte électronique par exemple) ?

De plus un bombardier doit avoir au moins 20 à 30 de vie, c'est un investissement à long terme et qui sait quelle sera l'état de la technologie anti-aérienne ou radar dans 20 ans ? on sait déjà que les B-2 et F117 ne sont pas aussi furtif que l'on croyait...

Ensuite, il y a un problème de coût : un super-bombardier qui sait tout faire mais qui coûte 1 milliard de dollars l'exemplaire c'est impensable (le B-2 est déjà un gouffre financier pour les très rares fois ou il a été utilisé !).

 

Tu parles de la capacité d'emport, mais contenu des progrès réalisés en puissance et en précision finit le temps ou un bombardier lâchait des chapelets de bombes...le rôle du bombardier à bien évolué. Je ne suis pas certain qu'il soit encore très utile.

quand à la furtivité j'ai lu ça et là sur des mag spécialisés et sur le net qu'il existait une technologie qui crée du plasma autour de l'avion ! le SU 47 Berkut en serait équipé et certains avions US également !

Vous savez sans doute que lors des rentrées atmosphériques (par exemple) de la navette spatial, les contrôles au sol perdent tout contact avec la navette durant environ (de mémoire) 2 bonnes minutes car celle-ci se trouve entouré de plasma (frottement de l'air à très haute vitesse sous le ventre de la navette)

le plasma étant un gaz porté à haute température en l'occurrence l'air ambiant, tout appareil devient alors indétectable !

Quels sont ensuite les astuces pour générer un plasma autour d'un avion sans que celui n'explose, ça je ne sais pas ?

La navette résiste grâce à son bouclier thermique !

Il n'y a peut être pas besoin de générer un champ énorme autour de l'avion, juste de quoi diminuer sa signature radar !?!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le plasma étant un gaz porté à haute température en l'occurrence l'air ambiant, tout appareil devient alors indétectable !

Et aveugle comme la navette. Mais le terme d'indétectable me paraît bizarre quand on parle d'un objet à trés haute température donc avec une signature infra rouge énorme. Il faut se contenter de dire indétectable par des radar, je pense que l'OSF pourrait le détecter.

Concernant la capacité d'emport elle serra probablement aussi élevé que celle du B2 (qui est supérieure à celle du B52 pour un raid à 10 000 Km) vu que l'armement prévu se composera probablement de la MOAB de prés de 10 tonnes (en tout cas ce serrait logiqueme)

Ce qui me surprend c'est qu'ils parlent d'un besoin d'une centaine d'exemplaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La furtivité au plasma, c'est un phantasme des fanboys d'avions Russes.  Le S-47 n'en a pas plus que ma voiture.

Pour ce qui en est la capacité d'emport du B-2, je ne crois pas que 80 bombes de 250kg, ou 16 bombes de 1000kg, soit "ridicule".

Le nouveau bombardier ressemblera probablement assez fort au B-2 et a l'A-12 de la Navy (le bombardier embarqué, annulé en 1990, pas le predecesseur du SR-71), moins grand que le B-2 mais plus grand que l'A-12.  Le grand probleme du B-2 c'est qu'il est un avion furtif de deuxieme generation, et coute enormement cher a maintenir.  Un equivalent concu aujourd'hui avec le niveau technologique du F-22 et F-35 coutera beaucoup moin cher, aussi bien a l'achat que pour le soutenir.

Et si on parle d'en acheter une centaine, faut se souvenir qu'il devra a terme remplacer 85 B-52 et 67 B-1 en service actif actuellement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • Statistiques des membres

    5119
    Total des membres
    1132
    Maximum en ligne
    STEPHANE BEGALA
    Membre le plus récent
    STEPHANE BEGALA
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20104
    Total des sujets
    1088759
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets