Recommended Posts

Il y a 10 heures, TarpTent a dit :

 

« Utopia», «The end of the f*** world», «Broen / Bron», «The killing» (version originale danoise), «Killing Eve», le «Sherlok» de Mofatt, «The Expanse», «Godless», «Kurt Wallander » (1ere version originale suédoise, et le remake anglais plutôt bon), «The boys»... et j’en oublie pas mal d’autres.
 

Le choix est effectivement vaste, je nous trouve bien trop abreuvés de séries américaines (j’aurai la décence de ne pas citer les feuilletons français, parce qu’il ne faut pas exagérer quand même) et la plupart du temps, j’ai l’impression que la vraie innovation ainsi que la liberté de ton viennent essentiellement d’Angleterre et des pays svandinaves - en incluant le Danemark -.
Après, ce n'est peut-être qu’une question de sensibilité et de type d’humour.

 

Il y a 1 heure, Kiriyama a dit :

Ah oui Kurt Wallander je connais et c'est assez sympa.

Il y a aussi quelques belles séries anglais, comme Bodyguard ou Lucky Man.

 

J'avoue que j'ai du mal avec les séries scandinaves, même si je leur reconnais une indéniable qualité. J'ai du mal à entrer dans l'histoire et c'est parfois un peu trop lugubre pour moi.

Je dois me forcer un peu, même si généralement je ne le regrette pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Shorr kan a dit :

J'avoue que j'ai du mal avec les séries scandinaves, même si je leur reconnais une indéniable qualité. J'ai du mal à entrer dans l'histoire et c'est parfois un peu trop lugubre pour moi.

Je dois me forcer un peu, même si généralement je ne le regrette pas.

Oui, c'est souvent très lent aussi, parfois limite soporifique. 

Il y a du très bon… et le reste.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/09/2020 à 16:32, TarpTent a dit :

 

Bon, après avoir regardé les 3 premiers épisodes... euh.... parce qu’euh.... c’est à dire que... voilà quoi.

 

C’est lent. Bon, ce n’est généralement pas un souci pour moi, si le sujet est intéressant et bien traîté.

La photo est moche. D’accord, c’est sensé se dérouler dans un monde lointain, la lumière n’est pas la même... mais c’est moche. Juste moche.

Le scénario, en 3 épisodes, est déjà parvenu à se prendre les pieds dans le tapis une bonne demi-douzaine de fois. Bah, c’est ballot, encore plus pour une série SF , à mon goût. J’imagine qu’il y a des spectateurs moins sourcilleux, et ils en ont parfaitement le droit.

Les « factions » sont tellement banales et inintéressantes à mes yeux que ça risque de vite passer aux oubliettes, et les thématiques sont trèèèèès convenues, pour ne pas dire d’une affligeante débilité (du genre à en coller dans tous les sens pour s’assurer que le scénario pourra partir n’importe où, des fois que).

Quelques idées de SF quand même intéressantes, mais globalement, ça ne va pas finir de casser les 3 pattes du canard cul-de-jatte de Kiri.

 

Je pense que je vais regarder le suivant, juste pour voir s’il y a un éclair de lucidité et une once d’intérêt qui vont en émerger. Mais je n’irai pas bien loin si la série continue comme ça.

 

 

(vous sentez mon enthousiasme débordant dans mon post, j’en suis certain ‘^^. Peut-être que je suis juste mal luné, après tout.)

 

C’est beau quand même, au fil des épisodes, cet amoncellement de c... , d’â... , de b..., bref, du grand n’importe quoi piochant dans toutes les plus débilitantes des mauvaises idées de scénario, en donnant au maximum dans l’ésotérisme culcul absolument niais et nullissime et gaguesque et rabâché des milliers de fois afin d’enfoncer gaillardement le plus de portes ouvertes possibles et surtout, surtout, faire s’extasier les bas-de-plafond sur le scénario trop-génial-de-la-mort-qui-tue-parce-que-même-mamie-n’aurait-pas-pu-faire-mieux-avec-les-pieds-baignés-au-roquefort.

C’est un boulgi-boulga, une bouillie sans boussole et pouvant partir dans n’importe quelle direction au fil de saisons que l’on sent déjà bien empilables comme des containers dans un vieux port rance, et bien évidemment sans aucune ligne directrice un brin sérieuse pour être bien certain de s’enfoncer toujours plus dans le n’importe quoi.

 

C’est d’une nullité affligeante.


(mais il y a quand même 2 ou 3 acteurs qui sont bons. Est-ce que ça sauve l’ensemble ? Clairement pas.)

Edited by TarpTent

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, TarpTent a dit :

 

C’est beau quand même, au fil des épisodes, cet amoncellement de c... , d’â... , de b..., bref, du grand n’importe quoi piochant dans toutes les plus débilitantes des mauvaises idées de scénario, en donnant au maximum dans l’ésotérisme culcul absolument niais et nullissime et gaguesque et rabâché des milliers de fois afin d’enfoncer gaillardement le plus de portes ouvertes possibles et surtout, surtout, faire s’extasier les bas-de-plafond sur le scénario trop-génial-de-la-mort-qui-tue-parce-que-même-mamie-n’aurait-pas-pu-faire-mieux-avec-les-pieds-baignés-au-roquefort.

C’est un boulgi-boulga, une bouillie sans boussole et pouvant partir dans n’importe quelle direction au fil de saisons que l’on sent déjà bien empilables comme des containers dans un vieux port rance, et bien évidemment sans aucune ligne directrice un brin sérieuse pour être bien certain de s’enfoncer toujours plus dans le n’importe quoi.

 

C’est d’une nullité affligeante.

Ca donne presque envie de m'y mettre pour constater l'étendue des dégats.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dites, gamin vous préfériez quel hélico entre "airwolf/ Supercopter" (un Bell 222 gadgetisé) et "Bue Thunder/Tonnerre de feu" (une gazelle déguisée) ?

maxresdefault.jpg

Blue-Thunder-sujet_SDASM.jpg

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Supercopter par défaut (jamais vu l'autre) et parce que le générique était génial. On en avait aussi une version modifiée pour les colos.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 9/28/2020 at 6:13 PM, Kiriyama said:

Le Supercopter, bien plus réussi esthétiquement que Blue Thunder.  

Ouais, enfin le lance-missiles sous le bouzin n'a jamais été très crédible (et pourtant, à l'époque, même si j'étais fan... J'étais pas bien vieux et ça me semblait louche): on peut faire rentrer quoi dans ces 3 petits tubes? Des salamis? Note bien que j'inclue suffisamment de "suspension of disbelief" pour accepter de croire que l'arrière de l'hélico peut contenir une réserve de missiles sérieux (cad avec la taille que ça implique) en plus du moteur qui pousse un hélico à mach je sais plus quoi, et des autres systèmes qui en font aussi un AWACS. C'est caché, donc c'est magique. Normal. C'est de la physique hollywoodienne standard: ce qu'on ne voit pas permet de tout faire. Mais ces 3 machins sous l'hélico sont trop courts, et en plus trop fin pour même y fourrer une canette! 

Edited by Tancrède
  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Kiriyama said:

Je n'ai pas dit qu'il était crédible, mais plus joli. :happy:

Ahhh, mais arrête! Pinailler sur les détails et jouer les puristes est un des grands plaisirs du fan comme du troll! 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Tancrède a dit :

et des autres systèmes qui en font aussi un AWACS.

une photo prise en vitesse lente, te permet de voir qu'il y a un disque au dessus de la cellule de l'hélico, comme le randome d'un radar :rolleyes:

Je crois qu'il est donné pour mach 1 en début de série, mais bin plus dans la saison 3. àa fait une pale avançante très rapide... 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aucun retour sur l'étoffe des héros en format série produite par Leonardo Dicaprio ?

C'est pas bon signe ça...

Edited by Shorr kan

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Shorr kan said:

Aucun retour sur l'étoffe des héros en format série produite par Leonardo Dicaprio ?

C'est pas bon signe ça...

C'est très dans la ligne actuelle des films et séries de "démanteler" (terme académique très utilisé) le passé, donc encore une fois, comme ailleurs, il s'agit ici de chier sur les persos beaucoup plus qu'on ne les suit de façon objective ou qu'on ne les encense ou les admire. Par ailleurs, l'ambition première de la série semble être moins de s'intéresser au caractère qu'il faut pour ce métier (précisément ce que veut dire "the right stuff") et plus de se pencher sur le mélodrame humain qui arrive avec l'impact de l'hyper médiatisation artificielle créée autour des "Mercury Seven" (avec un ensemble de pros d'Hollywood qui avaient été sollicités par la NASA et le gouvernement pour en faire des mégastars en quelques mois) sur leurs familles (angle désormais constant dans la fiction actuelle: hommes = méchants patriarches, femmes = saintes) et leurs personnalités . Ah! Et Chuck Yeager n'existe plus, apparemment, là où, dans le bouquin comme dans le film, il était l'ancre qui, espace ou pas espace, définissait l'archétypique "right stuff"; autant dire que le titre même de l'oeuvre n'est pas un thème qui est traité dans cette série. 

Comme tant d'autres séries et films "de genre" aujourd'hui, le genre lui-même, et l'activité qu'il implique de mettre au centre de la scène, est en fait relégué à la périphérie, comme juste un faire valoir: on a plus affaire à un mélodrame à la limite du soap opera de luxe (avec prétention à la "character study" et à la psychologie sociale), avec la course à l'espace et le dangereux métier d'astronaute des premiers temps comme faire valoir un peu accessoire pour les persos... Ce qui fait de cette série un autre "roman du moi", ici dans sa version Barbie/Ken vont dans l'espace, mais regardez surtout ce qu'ils se disent et où ils vont bruncher. Jj'exagère un peu, évidemment, mais c'est un peu le fond de l'affaire qui, comme tant d'autres séries et films avec un angle/genre particulier (médical, légal, policier....), ces temps-ci, évacue toute la force du dit angle/genre pour n'en faire qu'une décoration vraiment très accessoire, et presque sans aucun caractère définissant ou marquant, comme si de telles activités, si prenantes et dominantes dans une vie par leur force et leurs exigences (l'investissement personnel et la soumission totale à leurs besoins incompressibles), nétaient au final qu'un autre job 9h-19h parmi d'autres, à évacuer et mettre en arrière plan aussi vite que possible pour se pencher presque exclusivement sur les émois sacrés des vies personnelles.... Dont on pourrait avoir un peu à foutre si au moins les rôles étaient écrits de façon un peu intéressante, avec  vraiment des acteurs qui les portent dans une autre dimension. Spoiler: c'est pas vraiment le cas ici: c'est d'une platitude assez confondante. 

Et comme il faut évidemment que les persos masculins soient écrits ainsi de nos jours, nos 7 astronautes sont essentiellement le genre de caricatures qu'on voit plus souvent à l'écran incarner les enfants gâtés des fraternités dans les facs US. C'est un peu une resucée de la série sur le même sujet qui avait floppé il y a quelques temps, The astronaut's wives club, mélangée avec une réadaptation (originalité et qualité d'écriture -au moins pour les premières saisons- en moins) de Mad Men (version espace). 

De ce que je vois des notations sur divers sites et aggrégateurs, le principal point est moins que les notes aillent de "moyen" à "mauvais", mais qu'il y en ait en fait assez peu (de la part de l'audience), même sur l'Imdb. Dans les faits, ça veut dire que pas grand monde regarde, ou que cela ne suscite aucune émotion valant de s'en souvenir.... Ou les deux. 

 

 

 

 

Edited by Tancrède
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est encore pire que ce que je pensais...

 

il y a 27 minutes, Tancrède a dit :

...

De ce que je vois des notations sur divers sites et aggrégateurs, le principal point est moins que les notes aillent de "moyen" à "mauvais", mais qu'il y en ait en fait assez peu (de la part de l'audience), même sur l'Imdb. Dans les faits, ça veut dire que pas grand monde regarde, ou que cela ne suscite aucune émotion valant de s'en souvenir.... Ou les deux. 

 

 

 

C'est ce qui ma frappé : pas beaucoup de réactions pour un genre qui a pourtant toujours son publique de fanboys de l'espace.

Share this post


Link to post
Share on other sites
13 hours ago, Shorr kan said:

C'est encore pire que ce que je pensais...

 

 

C'est ce qui ma frappé : pas beaucoup de réactions pour un genre qui a pourtant toujours son publique de fanboys de l'espace.

Précisément parce que l'espace n'est là qu'un vague arrière-plan, et un prétexte pour parler de tout autre chose, qui plus est sous un angle désormais aussi cliché que clivant, et pas franchement du goût des dits fanboys qui ne sont par ailleurs plus forcément aussi nombreux qu'à une autre époque. 

Mais sans doute plus que tout, quelles que soient les ambitions de la série et de ses producteurs, quel que soit l'angle d'attaque de la période et du sujet: le storytelling et les persos sont d'une platitude qu'on pourrait qualifier de notable.... S'il y avait quoique ce soit de notable dans cette série. C'est d'un chiaaaannnnnt. 

Par ailleurs, il y a aussi l'effet streaming: créer l'événement sur des plates-formes où des milliers de productions sortent sans arrêt et créent un immense méli-mélo indifférencié de titres, c'est assez difficile. Et bien peu de prods sur Netlix et consorts bénéficient d'une promo quelconque pour les faire sortir du lot. Il est fort possible que cette série n'ait réellement été sur le radar de personne pour commencer. Netflix ne fait pas des masses de promos pour ses nouveautés, à part quelques produits phares à très gros budget (récemment, des trucs comme la suite de The Haunting, Enola Holmes, Extraction, The Witcher, 6 Underground, The Old Guard...). 

Edited by Tancrède

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Tancrède a dit :

..., comme tant d'autres séries et films avec un angle/genre particulier (médical, légal, policier....), ces temps-ci, évacue toute la force du dit angle/genre pour n'en faire qu'une décoration vraiment très accessoire, et presque sans aucun caractère définissant ou marquant, comme si de telles activités, si prenantes et dominantes dans une vie par leur force et leurs exigences (l'investissement personnel et la soumission totale à leurs besoins incompressibles), nétaient au final qu'un autre job 9h-19h parmi d'autres, à évacuer et mettre en arrière plan aussi vite que possible pour se pencher presque exclusivement sur les émois sacrés des vies personnelles.... 

 

 

ça aussi, j'ai toujours trouvé l'ambiance colonies de vacances dans des séries sensées parler de métiers exigeants, perturbante.

Bon faut attirer le chaland avec une partie du publique pas forcément sensible à la base à ces thématiques avec un peu "d'humain" voir du mélo, mais quand même...

 

il y a 11 minutes, Tancrède a dit :

Précisément parce que l'espace n'est là qu'un vague arrière-plan, et un prétexte pour parler de tout autre chose, qui plus est sous un angle désormais aussi cliché que clivant, et pas franchement du goût des dits fanboys qui ne sont par ailleurs plus forcément aussi nombreux qu'à une autre époque. 

Mais sans doute plus que tout, quelles que soient les ambitions de la série et de ses producteurs, quel que soit l'angle d'attaque de la période et du sujet: le storytelling et les persos sont d'une platitude qu'on pourrait qualifier de notable.... S'il y avait quoique ce soit de notable dans cette série. C'est d'un chiaaaannnnnt. 

Par ailleurs, il y a aussi l'effet streaming: créer l'événement sur des plates-formes où des milliers de productions sortent sans arrêt et créent un immense méli-mélo indifférencié de titres, c'est assez difficile. Et bien peu de prods sur Netlix et consorts bénéficient d'une promo quelconque pour les faire sortir du lot. Il est fort possible que cette série n'ait réellement été sur le radar de personne pour commencer. Netflix ne fait pas des masses de promos pour ses nouveautés, à part quelques produits phares à très gros budget (récemment, des trucs comme la suite de The Haunting, Enola Holmes, Extraction, The Witcher, 6 Underground...). 

C'est dommage. Le film avait déjà massacré le roman.

On aura peut être jamais droit à une bonne adaptation, snif :sad:.

Tu me déçois Léo ! J'attendais mieux du mec qui a joué Howard Hughes dans Aviator.

Edited by Shorr kan

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 minutes ago, Shorr kan said:

ça aussi, j'ai toujours trouvé l'ambiance colonies de vacances dans des séries sensées parler de métiers exigeants dans ce genre de série, perturbante.

Bon faut attirer la partie du publique pas forcément sensible à la base à ces thématiques avec un peu "d'humain" voir du mélo, mais quand même...

 

C'est un peu l'air du temps dans la fiction à Hollywood: à peu près tout devient, plus ou moins, un soap opera à l'intérieur d'un autre thème, ou est surimposé à ce thème qui devient complètement annexe. Zeitgeist en général, ou caractéristique dominante des opinions et préférences à Hollywood en particulier, difficile à dire, mais c'est comme ça pour le moment. Et je n'exagère pas quand j'emploie le terme de soap opera: c'est vraiment le "template", le patron absolument dominant sur lequel les projets de séries sont pitchés aujourdhui. 

Quote

Tu me déçois Léo ! J'attendais mieux du mec qui a joué Howard Hughes dans Aviator.

Si c'est l'air du temps à Hollywood, c'est peut-être la seule manière qu'il a de sortir quelque chose, parce que sinon l'argent ne vient pas, et aucun studio ne signe et ne soutient. Je vais être généreux avec lui (pourtant je l'apprécie pas des masses) et dire qu'il n'a pas d'autre choix, parce que sinon il repondrait un truc comme le dernier Taratino (son dernier gros rôle en date), plein de testostérone gratuite et de mépris pour la culture PC

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut reconnaître que, pour l'instant, jai effectivement du mal à apprécier. Je m'accroche à l'espoir qu'il s'agit du début de la série, que les personnages sont en train de se poser, et que le meilleur reste à venir...

Mais le contraste avec le film n'est pas à l'avantage de la série, c'est peu de le dire.

Quand à "l'effet streaming", Disney n'a pas des masses de tête de gondole pour adultes, dommage qu'ils ne mettent pas davantage de moyen à ça...

Edited by ogo

Share this post


Link to post
Share on other sites
39 minutes ago, ogo said:

Il faut reconnaître que, pour l'instant, jai effectivement du mal à apprécier. Je m'accroche à l'espoir qu'il s'agit du début de la série, que les personnages sont en train de se poser, et que le meilleur reste à venir...

Mais le contraste avec le film n'est pas à l'avantage de la série, c'est peu de le dire.

Quand à "l'effet streaming", Disney n'a pas des masses de tête de gondole pour adultes, dommage qu'ils ne mettent pas davantage de moyen à ça...

Surtout que l'essentiel de leur catalogue est archi connu, vu et re-vu (la rançon du succès), alors même que les sites de streaming dépendent d'un apport constant de nouveauté, surtout de la bien visible. Et là-dessus, à peine le site lancé, COVID frappait, et avec lui, le massacre des possibilités de sorties et des productions en cours ou prévues, pour maintenant plus de 6 mois, sans fin en vue. Certains tournages ont repris, mais au compte-goutte, et avec des contraintes lourdes (= plus cher, plus lent). 

En attendant, je suis le "box office" des sites de streaming (peu de chiffres, surtout des classements) chaque semaine, et le top 10 de Disney est très rarement dérangé par de la nouveauté (la semaine prochaine, The Mandalorian saison 2 sera sans doute dessus): les Simpsons, Moana, Clone Wars, l'Etrange Noël de Mr Jack, The Mandalorian, Toy Story (je sais plus lequel) et Frozen II sont restés constamment dessus depuis le lancement du site (les Simpsons lâchant rarement la première place). Et Disney + n'a pour l'instant jamais été dans le top 10 ou le top 20 des films/séries les plus regardés par le plus grand nombre de gens (ou pour le temps passé dessus): Netflix occupe quasiment toutes les places de ces classements, avec Amazon qui en représente la seule "fausse" note, avec The Boys. Et ce alors même qu'il y a très récemment eu un grand exode de spécialistes Disney de l'animation qui ont été débauchés par... Netflix, qui a récupéré l'un des grands créateurs animation de la souris pour lancer de grands projets afin de piquer le public enfants/familles à Disney. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut !

Un truc très perturbant et inquiétant que j'ai eu l'occasion de voir dans un épisode de New Amsterdam. J'aimais beaucoup cette série jusqu'à un épisode où un lycéen hispanique soit soigné pour des tumeurs malignes qui se sont développées dans son corps. Comme l'équipe ne trouve pas les causes de ces tumeurs, il y a un entretien avec un psy, au cas où il y aurait des raisons psychologiques à l'apparition de ces tumeurs.

Et là, truc de fou !

Les origines de ces tumeurs, d'après le psy, ce serait... le racisme !

En fait, apparemment, d'après le récit de ce jeune lycéen, il est victime de micro-agressions (regards, propos interprétés comme condescendants...) et ça aurait créé un stress qui aurait favorisé l'apparition de ces tumeurs. Un peu plus tard, on a une discussion entre la mère du jeune lycéen et une médecin noire qui explique que oui, elle aussi est victime de ces micro-agressions (quand on la complimente sur son travail car si on la complimente c'est qu'on est surpris qu'une noire le fasse bien, etc. ou quand on dit à la mère hispanique qu'elle parle bien l'anglais...). 

C'était le dernier épisode de New Amsterdam que je regardais. Dommage, car jusque-là j'aimais beaucoup cette série. 

Mais là j'ai vraiment cru tomber de mon canapé en voyant et entendant ça. 

Edit : autant dire que je ne regarderai plus cette série. 

Edited by Kiriyama
  • Haha 2
  • Confused 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Tancrède

Oui, j'ai vraiment eu du mal à y croire ! 

La série avait déjà eu un ton "progressiste" dans de précédents épisodes, mais là ça enfonce tout...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après quelques recherches, je tombe sur plein d'entrées dans Google qui aborde cet épisode ! 

Mon anglais est très basique, malheureusement, j'ai du mal à comprendre ce qui est dit. 

C'est l'épisode 14 de la saison 2...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,535
    Total Members
    1,550
    Most Online
    perso69man
    Newest Member
    perso69man
    Joined
  • Forum Statistics

    20,966
    Total Topics
    1,341,409
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries