Recommended Posts

Ben oui, mais quand tu sais que tous les contractors d'une certaine importance, tout comme l'ensemble des fournisseurs de biens et services au DoD, sont aussi:

- des employeurs au niveau national, mais aussi au niveau des Etats et des localités (rarement celles qui comptent peu politiquement)

- des bailleurs de fonds de campagne aux élus de tous niveaux, locaux, d'Etats et fédéraux (dont un tiers du temps est consacré, dès leur élection, à taper du fric pour la suivante)

- des donateurs à certains think tanks quand ils ne sont pas directement partie prenante dans beaucoup d'entre eux (il faut bien les diriger et y animer les discussions ;))

.... Tu peux comprendre que remettre beaucoup d'équilibres existants en question est pour le moins délicat, sinon souvent impossible, et le faire de façon cohérente à grande échelle (supprimer ce qu'il faut, où il faut, dans les quantités qu'il faut à chaque fois) relève de l'exploit politique. C'est pas si facile que ça à penser du simple point de vue du technocrate devant planifier une rationalisation globale pertinente sans atteindre la capacité militaire, mais pour trouver un compromis politique dessus en négociant chaque point? Il faut du capital politique, et pas qu'un peu!

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est possible que le FMI donne des ordres aux Etats-Unis pour réduire son déficit ?

hein ?

c'est pas comme ca que marche le FMI. Il subordonne des prets à des conditions, c'est tout. Après tu peux prendre les prets ou pas. L'Argentine l'a fait (et a morflé mais en est sortie) la Malaisie a refus (et en s'est sortie). C'est une décision politique

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est possible que le FMI donne des ordres aux Etats-Unis pour réduire son déficit ?

Hmmm c'est en théorie le premier contributeur au budget du FMI, mais il me semble qu'ils ont du retard dans le règlement des cotisations.

Share this post


Link to post
Share on other sites

hein ?

c'est pas comme ca que marche le FMI. Il subordonne des prets à des conditions, c'est tout. Après tu peux prendre les prets ou pas. L'Argentine l'a fait (et a morflé mais en est sortie) la Malaisie a refus (et en s'est sortie). C'est une décision politique

Si tu le fais pas ils te pondent un mauvais rapport et tu morfles aussi. La Malaise est une exception... Dans les 90's pendant la crise les Sud coréens avaient acceptés un plan qu'ils savaient mauvais parce qu'un mauvais rapport risquait de leur faire perdre encore plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si tu le fais pas ils te pondent un mauvais rapport et tu morfles aussi. La Malaise est une exception... Dans les 90's pendant la crise les Sud coréens avaient acceptés un plan qu'ils savaient mauvais parce qu'un mauvais rapport risquait de leur faire perdre encore plus.

Oui enfin, il faut relativiser certaines choses.

Quand on connait une crise, ce n'est pas agréable pour le peuple. Mais si certains choix peuvent être plus brutaux il faut savoir si l'on veut sortir vite ou non d'une crise.

Ainsi, la Grèce a vendu des installations portuaires majeures aux chinois. A court terme cela renfloue les caisses, mais plus tard???

Un état est immortel tant qu'il ne disparaît pas. Il peut faire faillite momentanément mais il peut toujours remonter la pente à la différence d'un foyer. Donc, il faut savoir ce que l'on veut au long terme.

Les EU contrôlent le FMI par la valeur de leur fond mais comme ils connaissent les inconvénients à s'adresser à ce fond, il ne le feront pas. La taille de l'endettement est tel qu'ils ne voudront, à juste titre, pas se rajouter des crédits dessus. Au risque même d'une guerre, ils préfèreront le défaut de paiement. La sortie de crise n'en sera que plus court.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout dépend de la masse étatique en question amha. Après je ne critique pas la décision malésienne qui fut la bonne et Joseph Stiglitz l'a analysé mieux que je ne saurais le restituer. Mais le gouvernement malaisien a fait un sans faute ou presque dans son redressement. Les politiques de dévaluation (car c'est ce qu'on vise n'est-ce pas ?) en Europe la sauverait-elle ? La Grèce y gagnerait-elle à revenir au Drachme avec les affres qu'on lui a connu ? La France gagnerait-elle à revenir au franc voir au centime ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les politiques de dévaluation (car c'est ce qu'on vise n'est-ce pas ?) en Europe la sauverait-elle ? La Grèce y gagnerait-elle à revenir au Drachme avec les affres qu'on lui a connu ? La France gagnerait-elle à revenir au franc voir au centime ?

En Europe, actuellement, il n'y a pas de politique de dévaluation en vu. On continue dans la doxa de l'Euro "fort".

Pour les autres questions, la réponse est: oui. Un retour à des monaies autonomes ferait revenir en cohérence la monaie et son économie.

En plus, cela renforcerait imancablement le contrôle démocratique des européens.

JJ Rosa résume très bien cela dans son dernier bouquin "L'euro: comment s'en débarrasser".

Pour revenir au début de ton poste: tant qu'il existe un état "lucide", il y a un espoir. En matière de nation, rien n'est jamais terminé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui enfin, il faut relativiser certaines choses.

Quand on connait une crise, ce n'est pas agréable pour le peuple. Mais si certains choix peuvent être plus brutaux il faut savoir si l'on veut sortir vite ou non d'une crise.

Ainsi, la Grèce a vendu des installations portuaires majeures aux chinois. A court terme cela renfloue les caisses, mais plus tard???

Un état est immortel tant qu'il ne disparaît pas. Il peut faire faillite momentanément mais il peut toujours remonter la pente à la différence d'un foyer. Donc, il faut savoir ce que l'on veut au long terme.

Les EU contrôlent le FMI par la valeur de leur fond mais comme ils connaissent les inconvénients à s'adresser à ce fond, il ne le feront pas. La taille de l'endettement est tel qu'ils ne voudront, à juste titre, pas se rajouter des crédits dessus. Au risque même d'une guerre, ils préfèreront le défaut de paiement. La sortie de crise n'en sera que plus court.

Les USA ont mis le veto sur la vente d'installation portuaire chez eux pour des raison stratégique........

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils sont lucides.

Je comprend qu'il y ait eu si peu de réaction au dépeuçage de la Grèce. On pourra toujours dire que l'on a sauvé l'Euro.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le début du rachat des ports grecs date d'avant 2008 il me semble.

Je ne dis pas que la gestion de l'euro est bonne, je dis que le quitter nous couterait probablement bien plus cher et vraisemblablement nous ruinerait.

En Europe, actuellement, il n'y a pas de politique de dévaluation en vu. On continue dans la doxa de l'Euro "fort".

Si certains veulent quitter l'Euro c'est pour pouvoir faire tourner la planche à billets comme de faux monnayeurs, à l'image des USA actuellement, sauf que le franc français, belge, le florin néerlandais ou la lire italienne ne sont pas des monnaies de référence mondiale et donc la dévaluation de leur monnaie ne pourra pas être absorbée à hauteur de 50 % au moins par le reste du monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si certains veulent quitter l'euro, c'est parce qu'il n'y a pas l'équivalent d'une banque central comme celle des USA et autres nations. On constate aussi que les décisions économique sont prise dans l'urgence voir en retard et souvent sans planification.

A l'heure actuelle, ce que je pense, c'est le début de la fin de l’Europe, car une fois que tout les structures stratégiques passerons dans le mains étrangères, comment faire pour ne pas devenir des esclaves....

Ce que je pense, c'est la mise en place de mesure de protectionnisme, la mise en place d'une égalité financière intra européenne et le début du fédéralisme européen. Donc commencer à abandonner le concept de nation (française, anglaise, allemande....) pour un état fédéral européen avec des régions en guise d’échelon fédéral. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

car une fois que tout les structures stratégiques passerons dans le mains étrangères, comment faire pour ne pas devenir des esclaves....

En faisant comme l'Iran et autres pays de l'ancien Tiers Monde, en renationalisant tout cela ou faire comme la Thailande ou j'ai lu qu'il était interdit à un étranger de posséder un terrain la bas (il faut s'accocier a un thailandais qui doit détenir au moins 51 % des parts).  :oops:

Share this post


Link to post
Share on other sites

car une fois que tout les structures stratégiques passerons dans le mains étrangères, comment faire pour ne pas devenir des esclaves....

En faisant comme l'Iran et autres pays de l'ancien Tiers Monde, en renationalisant tout cela ou faire comme la Thailande ou j'ai lu qu'il était interdit à un étranger de posséder un terrain la bas (il faut s'accocier a un thailandais qui doit détenir au moins 51 % des parts).  :oops:

Idem en Chine les étrangers n'ont pas le droit de posséder grand chose en propre, pour les entreprises par exemple il faut impérativement s’associer avec des chinois qui possèdent plus de 50% des parts.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si certains veulent quitter l'euro, c'est parce qu'il n'y a pas l'équivalent d'une banque central comme celle des USA et autres nations.

Ceux qui veulent quitter l'euro comprennent que les septs arguments qui le justifient sont erronnés. Dés lors, la monaie unique est une stricte menace pour les économies européennes. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme chaque relèvement.

Ce qui compte, c'est la mise en place d'une politique au long terme. Sans attendre, comme nous, la croissance qui épongera tout. Nous n'y sommes pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec des gars comme le Tea Party, il est impossibe d'arriver à un accord potable.

Les impots sont bas, ils hurlent au vol organisé.

Les gros milliardaires eux mêmes demandent de relever les impots, que dalle.

J'ai vu passer des articles disant que si Obama ne les mets pas plus devant leurs contradictions, c'est certainement qu'il a un plan bien politique en tête (lire, laisser les républicains s'empêtrer en 2012) donc le un beau programme bien ficelé, ca seras en 2013 au mieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne dis pas que la gestion de l'euro est bonne, je dis que le quitter nous couterait probablement bien plus cher et vraisemblablement nous ruinerait.

Petite note en passant : la séparation de la monnaie tchécoslovaque en deux monnaies tchèque et slovaque a été réalisée en 1993 sous huit jours, et sans drame ni crise économique. Ceci alors que la Slovaquie n'avait pas de banque centrale, alors que chacun des Etats de l'eurozone en a conservé une.

Démanteler une zone monétaire unifiée peut être fait vite, bien et sans douleur. Ca s'est déjà fait !

Je ne développe pas plus loin, ce n'est pas le sujet de ce fil.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un article intéressant sur ce sujet : The Sound That Washington Made

Clang-clang! Clankety-clank! Clang-clang!

Do you hear that sound, dear reader?

Hmmm…if we are not mistaken, that’s the sound of someone kicking a can down the road.

(...)

This “groundbreaking” agreement between the two leading political parties promises to “cut” $2 trillion in spending over the next 10 years. That sounds like a lot of money. But there are at least two big problems with the math.

First, a cut in spending, as Washington defines it, is rarely a reduction in current spending. It is usually a reduction in planned future spending increases.

(...)

A $2 trillion spending cut – over 10 years, mind you – is a rounding error in the context of America’s $75 trillion – roughly – of total outstanding debts and future liabilities.

(...)

If the government can effortlessly incur $2.7 trillion of fresh debts in just two years, why does it need a decade to cut spending by $2.1 trillion?

Answer: Clang-clang! Clankety-clank! Clang-clang!

(...)

Imagine your uncle came to you, asking to borrow some money. Your uncle earns about $100,000 per year, but he already has half a million dollars of outstanding unsecured debt. He promises to reduce his half-million dollar debt load by $14,000 over the next ten years, if you will merely lend him $7,000 today.

Would you lend your uncle the money?

Probably not…unless your uncle’s name was Sam and you had no choice in the matter.

Buy gold…still.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite note en passant : la séparation de la monnaie tchécoslovaque en deux monnaies tchèque et slovaque a été réalisée en 1993 sous huit jours, et sans drame ni crise économique. Ceci alors que la Slovaquie n'avait pas de banque centrale, alors que chacun des Etats de l'eurozone en a conservé une.

Démanteler une zone monétaire unifiée peut être fait vite, bien et sans douleur. Ca s'est déjà fait !

Je ne développe pas plus loin, ce n'est pas le sujet de ce fil.

Elle s'insère dans une dynamique de séparation démarrée bien plus tôt selon un calendrier arrêté. Il ne s'agit pas d'une déclarations unilatérale dénuée de préparation...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,444
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Chaos
    Newest Member
    Chaos
    Joined
  • Forum Statistics

    20,779
    Total Topics
    1,271,875
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries