Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[nEUROn] (& Petit Duc, Moyen Duc, Grand Duc)


Skw
 Share

Recommended Posts

Pas que la furtivité, c'est aussi un moyen d'adoucir la transition entre couche limite et écoulements. Discuté avec eux à Eurosatory, très intéressant même si le sujet est "touchy"

Edited by prof.566
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Pas que la furtivité, c'est aussi un moyen d'adoucir la transition entre couche limite et écoulements. Discuté avec eux à Eurosatory, très intéressant même si le sujet est "touchy"

LEA?

Link to comment
Share on other sites

si par LEA tu parles d'hypersonique, je ne sait pas à propos de furtivité plasma, mais leur céramique hyperréfractaire présentée devrait être utilisée pour les injecteurs du "scramjet"

Edited by prof.566
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

http://aviationweek.com/farnborough-2014/neuron-tests-moving-sweden-2016

 

En fin d'article nous apprenons qu'en raison de la nouvelle "strategic defense & security review" ainsi que des échéances éléctorales sucsessive en Angleterre et en France l'accord FCAS ne sera peut etre pas signé à Farmborough.

 

 

"Tonnerre de Brest" ou "Mistral gagnant"

Edited by P4
Link to comment
Share on other sites

Toujours Bill Sweetman, 

 

Neuron Tests Moving To Sweden In 2016

 

http://aviationweek.com/farnborough-2014/neuron-tests-moving-sweden-2016

 

ca part déjà en eau de boudin ?

 

Franco-British UCAS agreement at Farnborough uncertain

 

traduction  auto

Le premier international des États-Unis F-35 de Lockheed Martin Joint Strike Fighter au Royaume-Uni ce mois pourrait masquer un accord formel entre Londres et Paris pour commencer à travailler sur son éventuel remplacement.

 

En Janvier, lorsque la France et le Royaume-Uni ont signalé des plans de coopérer sur un € 200 millions (374 millions) étude de concept pour un système sans pilote futur de combat aérien (SFAF), deux dépensiers de défense plus grands de l'Europe a déclaré un protocole d'entente pourrait suivre à la Farnborough International Airshow en Juillet, avec un contrat qui devrait cet automne.

 

"Nous espérons atteindre que peu de temps," Philip Dunne, le chef de la passation des marchés de la défense de la Grande-Bretagne, a déclaré au cours de l'exposition Eurosatory ici 19 Juin, en insistant sur l'importance de l'arrivée imminente du F-35.

 

En attendant, Dunne a déclaré les deux pays "travaillent en parallèle sur des protocoles sur le partage des données" pour permettre des efforts de collaboration à l'appui de l'étude FCAS de deux ans, qui devrait construire sur le nouveau système de combat aérien sans pilote (UCAS) manifestants développé en Grande-Bretagne et en Europe au cours des dernières années.

 

£ 185 000 000 ($ 300 millions) Taranis du Ministère de la Défense du Royaume-Uni, dirigé par BAE Systems , a effectué son premier vol Août dernier. Initié en 2006, le ministère de la Défense a maintenu le programme sous un voile de secret, y compris les aspects de son design extérieur, qui dit BAE reste classé. 

 

De taille similaire à un avion d'entraînement BAE Hawk, Taranis est alimenté par le même unique Rolls-Royce Adour turboréacteur équipant le démonstrateur nEUROn UCAS dirigée par les Français, mais aucune décision ferme n'a été faite sur le groupe motopropulseur de la plus grande, franco-britannique FCAS .

 

Le nEUROn six pays, quant à lui, a terminé sa première démonstration de vol en France en Décembre 2012. Dirigée par Dassault Aviation et le bras approvisionnement agence française DGA, le furtif démonstrateur € 405 millions UCAS est à mi-chemin à travers un essai de deux ans, avec entre essais 50 et 60 ponts déjà complet.

 

«Nous avons rencontré tous les objectifs fixés pour nos tests», explique un représentant de l'industrie familiariser avec le programme, ajoutant que les essais en vol se poursuit en France avant de s'installer en Italie cette année pour les tests de la section radar transversale supplémentaires. Les essais neurone puis passer à la Suède en 2016, aboutissant à une épreuve de chute d'armes à la Vidsel dans le nord de la Suède.

 

En mai, Dassault a démontré la capacité de nEUROn à voler en formation avec des avions pilotés, y compris un Rafale combattant et un jet d'affaires Falcon 7X.

 

 Le vol a marqué la première fois qu'un drone de combat a volé en formation avec d'autres avions, offrant un aperçu de la façon dont les forces aériennes françaises et britanniques pourraient employer un mélange d'avions pilotés, des moyens civils et systèmes UCAS dans l'avenir.

 

En attendant, si un contrat pour l'étude de deux ans notion FCAS est décerné cette année, le projet verra BAE et Dassault évaluer les technologies clés en vue d'une manifestation commune d'un avenir UCAS ciblé pour 2020.

 

"Ce sera une étude de la façon de mélanger les capacités françaises et britanniques et répondre aux exigences de la force», y compris ceux liés aux systèmes basse observabilité et de mission, le représentant de l'industrie dit.

 

Toutefois, les deux sociétés prévoient d'apporter plus que juste une expérience technique de leur futur partenariat sur les systèmes sans pilote, en supposant que l'effort franco-britannique continue. Au-delà de BAE, Dassault, et leurs fournisseurs de premier rang respectifs, le partenariat doit encore mettre en place des arrangements partage du travail non encore réglées, si le travail préliminaire sur ce sujet a eu lieu.

 

En fin de compte, la proposition de quatre ans démonstration de phase qui est évalué à plus de € 1000000000-pourrait s'appuyer sur plusieurs véhicules afin de servir de bancs d'essai de la technologie. 

 

En plus d'un démonstrateur combinant certains aspects de Taranis et Neuron, celles-ci pourraient inclure des simulateurs moins coûteux et plates-formes pilotées, comme l'utilisation d'un Dassault Falcon pour tester des capteurs infrarouges.

 

«Le plus grand pilote est le budget", a déclaré le représentant de l'industrie. "On peut même réutiliser Taranis ou nEUROn."

 

Sécurisation de l'appui du gouvernement pour financer la phase de suivi sur la démonstration pourrait s'avérer difficile, cependant. 

 

Avec le Royaume-Uni devrait publier une nouvelle étude sur la défense et la sécurité stratégique à quelques mois d'un nouveau gouvernement au pouvoir l'an prochain, et les élections présidentielles françaises de suivre au début de 2017, une décision sur le financement d'un démonstrateur commune UCAS est susceptible d'être retardé à 2018 ou au-delà. 

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

Comme d'habitude ça va rien donner ça commence déjà a se repousser, au final ça va encore accoucher d'une souris le problème de l'Europe c'est qu'il n'y a plus un rond et que tout le monde cherche a se défiler en permanence de toute façon je ne vois pas comment sortir un budget pour construire un chasseur de futur génération, ce n'est pas les qq millions d'euros investis qui peuvent faire un programme il faut un demonstrateur a la hauteur , Neuron et Taranis ça ne sert a rien si derrière il n'y a pas un investissement massif, on est a un tournant dans l'aéronautique militaire soit on investit et on saute dans le train ou c'est la disparition d'ici 15 ans.

Link to comment
Share on other sites

Question, ne pourrait t'on pas en faire une première version finalisée ?  il lui manquerait que la perche ?

il faut faire petit pour devenir grand. puis une version navale pour bpc/pa

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

ca semble parti pour un accord.

 

France, UK To Sign Memo Kicking Off Combat Drone Study

 

http://www.defensenews.com/article/20140710/DEFREG01/307100027/France-UK-Sign-Memo-Kicking-Off-Combat-Drone-Study

 

 

Un accord lançant une "phase d'études" bon ça serait mieux que rien et ça laisse augurer d'un "potentiel" drone de combat européen à l'horizon 2025 ou plutôt 2030 après mult tortillages de fesses des politiciens ...

Link to comment
Share on other sites

Drone de combat en 2030 et a part ça pas de remplaçant des Rafales et Typhoon, un drone subsonic et furtif le saint Graal de l'industrie aéronautique ? on va mettre 20 ans pour un drone ? le problème est que a cette horizon les Rafales et Typhoon vont être dépassés et ce n'est pas un drone qui va changer ça , c'est un demonstrateur d'avion piloté qu'il faut lancer en 2025 .

Edited by dark sidius
Link to comment
Share on other sites

Je ne serais peut-être pas aussi pessimiste. D'ici à 2030 il y a le temps de faire pas mal d'avancée niveau autonomie du drone. Aujourd'hui déjà, le drone de dassault doit attaquer de façon autonome une cible terrestre. On peut imaginer qu'en 2030, ces drones puissent aborder le combat aérien en étant plus furtif et/ou plus maniable et/ou plus à même de survivre qu'un chasseur piloté d'aujourd'hui (Type F-22). 

Link to comment
Share on other sites

sauf que déléguer une décision de destruction d'un avion "ennemi" à une machine sans identification de cette cible par un humain,

ça ne peut pas trop le faire.

 

Moi,2030, je rêve de voir  un super rafale NG (avec de la furtivité active) + 2-3 drones AA & drone AS travaillant de concert selon directive d'un nosa,

le rafale jouant un rôle de protection et de mini centre de commandement en alternative des stations sol. c'est ma vision à moi.

 

Mais la France s'accroche absolument à un partenariat européen, toutes les tentatives partent en eau de boudin, parce les intérêts 

industriels et nationaux reprennent systèmatiquement le dessus, quand ca marche c'est absolument prohibitif et ne corresponds pas aux besoins,ex: eurofighter.

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

j'ai pas vu pas trop de détail sur le Taranis, il m'a l'air moins avancé que le neuron, mais c'est une impression.

 

j'ai peur qu'ils nous refasse le coup des PA, faire les études à leur profit, puis merci et au revoir.

Edited by zx
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Deux vidéo intéressante sur les drones armés:

 

Part 1

https://www.youtube.com/watch?v=PFkdtqXf8A0

Part 2

https://www.youtube.com/watch?v=Hdy7NHCaVk8


sauf que déléguer une décision de destruction d'un avion "ennemi" à une machine sans identification de cette cible par un humain,

ça ne peut pas trop le faire.

 

Ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit. L'autonomie décisionnelle du neuron est intéressante pour la fiabilité d'exécution, ses temps de réaction très cours et potentiellement des tactiques nouvelles. Donc appliquer un même degré d'autonomie sur un drone antiaérien pourrais être intéressant.

 

Je n'ai pas écrit le sempiternel "man in the loop" parce que c'est la base.

 

sinon je pense qu'on a tous plus ou moins la même vision du futurs sur l'emplois drone plus rafale. 

Link to comment
Share on other sites

en français

 

Bientôt un drone de combat franco-britannique

 

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/07/11/97002-20140711FILWWW00275-bientot-un-drone-de-combat-franco-britannique.php

 

Les ministres de la Défense français et britannique signeront mardi au salon de Farnborough (Grande-Bretagne) un accord de coopération sur le projet de développement d'un drone de combat franco-britannique.

L'accord "définit les termes de la coopération portant sur la préparation de lancement du programme de démonstration de drones de combat en 2016", précise le ministère de la Défense. Le texte, qui doit être signé par Jean-Yves Le Drian et son homologue Phil Hammond, précède "la signature des contrats prévue à l'automne".

Cet accord FCAS DP (Future Combat Air System Demonstration Program) "engage un degré de coopération sans précédent avec les Britanniques sur le futur de l'aviation de combat en Europe", souligne la Défense. Fin janvier, Paris et Londres s'étaient engagés à cofinancer une étude de faisabilité du futur drone de combat sur deux ans pour un coût total de 120 millions de livres (145 millions d'euros). 

L'accord qui doit être signé mardi donne une structure financière au projet. Les groupes français Dassault Aviation et britannique BAE Systems, ainsi que Thales, Selex, Snecma et Rolls-Royce sont impliqués. Il s'agit d'une nouvelle étape dans la mise en oeuvre des traités militaires franco-britanniques de Lancaster House, conclus en 2010.

 

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

Le drone de combat c'est bien beau mais de mon point de vue, vu le peut de finance disponible ce programme hypothèque un programme de remplaçant du Rafale, et le air sol c'est bien beau pour shooter du talibans mais il ne faut pas oublier le air/air car a l'horizon 2025/2030 le RAFALE sera surclassé par les nouveaux arrivants, T-50, J-20 et surement 6th g Demonstrateur aux USA. Le fric mis dans ce drone n'ira pas a un demonstrateur de remplaçant du Rafale , un drone furtif mais lent c'est pratique si on a la maitrise du ciel, si on ne l'a pas c'est complètement différent. D'ailleurs comme preuve que le drone furtif n'est pas la panacé le projet de l'US Navy pour le drone UCLASS a encore été repoussé, des spécialistes de la défense s'accorde a dire que dans l'état actuel il serait moins performant qu'un avion piloté pour bien plus cher.

Link to comment
Share on other sites

Rhooo mais me**** t'es jamais content toi ! Ça va à la fin.

Et un drone furtif c'est justement conçu pour attaquer dans des endroits où nous n'avons pas la maîtrise du ciel. Sinon on conçoit un bête predator à hélice ...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,978
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...