Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[nEUROn] (& Petit Duc, Moyen Duc, Grand Duc)


Skw
 Share

Recommended Posts

On se calme... pas besoin de partir en vrille direct.

Ps: ce qui m'intéresse dans le Neuron ce sont justement les technologies furtives et l'ouverture des soutes à grande vitesse... Ça sera nécessaire pour une future plateforme omnirôle exo-atmosphérique ^^

Edited by Conan le Barbare
Link to comment
Share on other sites

De plus, c'est pas parce que personne ne parle de successeurs au rafale/typhoon qu'il n'est pas déjà sur les planches a dessin simulateurs CATIA ...

Laisse tomber. Dark Sidius ne croit que ce que les industriels américains disent.
Link to comment
Share on other sites

Et pendant ce temps là toujours pas de programme de remplaçant Rafale et Typhoon, le F-35 va avoir de beau jours devant lui, tout miser sur un drone furtif volant a peine plus vite qu'un P-51D, alors que pas mal de généraux se demande si la furtivité va résister encore bien longtemps et commencent a la remettre en cause franchement ce programme d'UCAV risque d'être une erreur stratégique massive et une perte de financement majeur pour un remplaçant des 2 eurocanards. Et comme ça on aura plus rien a proposer a l'export après 2025. D'ailleurs il n'y a que l'Europe qui y croit car aux USA les programmes de drone UCAV sont en train de succomber, l'UCCLAS est repoussé aux calandes Grèques et l'USAF n'a aucun programme du genre cherchez l'erreur, par contre on commence a entendre parler de chasseur 6g.

le FCAS, Le Neuron et le Taranis sont la pour ca. Mis a part la furtivité une électronique un peu plus moderne le F-35 n'apporte rien par rapport a un Rafale. Du coup plutôt que de courir a vouloir absolument sortir un nouvel appareil on fait des études préparatoires. Mais de toute façon quoi qu'il arrive tu nous diras que c'est null.

Link to comment
Share on other sites

 

 

le FCAS, Le Neuron et le Taranis sont la pour ca. Mis a part la furtivité une électronique un peu plus moderne le F-35 n'apporte rien par rapport a un Rafale. 

 

 

Mois je vois un gros rien à 80M€....

 

Mais y en a qui vont encore dire que je suis pingre.... 

Edited by TomcatViP
Link to comment
Share on other sites

Je déteste les drones en fait voilà tout, en cas de brouillage du guidage tout le monde par terre sans tirer un seul missile , quid du comportement d'un drone dans une ambiance de guerre electronique voir même d'armes EMP?

Sauf qu'il y a des drones qui ne sont pas télécommandés...

Link to comment
Share on other sites

Clem 200 faut te détendre mon ami, tu as le droit de penser ce que tu veut , et moi je pense ce que j'ai envie il me semble que c'est la liberté d'expression, et franchement tu me fais rire sur mes critiques quand je vois ce qui est craché sur le fil du F-35 ( ça doit bien faire marrer les ingés de Lockheed) ,  effectivement I m a LOCKHEED, NORTHROP, and Boeing life supporter tu ne changera jamais ce fait. Totalement d'accord avec toi  Tomcat pour les 80 M€. Tu ne me feras pas changer d'avis concernant un UCAV, tu verras que à terme tu auras un appareil a capacité d'attaque réduite (2 bombes au mieux 4) qui ne fera que du air-sol pour un tarif égal a un avion piloté ( ex:Rafale). Pour faire tourner les bureaux d'études tu peut faire pareil en faisant un démonstrateur réduit du chasseur suivant pas besoin d'un drone. Et il y a un truc qui me chagrine on ne veut pas armer un Reaper mais un Neuron armé ça pause pas de problème ????

Link to comment
Share on other sites

Parceque le neuron (et sa future famille) n'est pas opérationnel à l'heure d'aujourd'hui.

 

Qui dit que dans 15 ans les Reaper français ne seront pas armé ?

 

Aussi, je pense que le refus d'armer les Reaper est aussi due à la psychologie des opérateurs de reaper. Etant donné qu'ils pilotent à distance, et donc -dans le cas américain- qu'ils tirent depuis leur écran peut provoquer un sentiment assez spécial... la guerre devenant un jeu, l'opérateur n'etant plus sur le champs de bataille

Link to comment
Share on other sites

Ce sont deux choses radicalement différentes, à l'heure actuelle sur les drones armés on a une hypothèque principale d'ordre réglementaire qui est celle de les faire voler dans le trafic civil. Je me suis laissé dire que c'était assez compliqué de faire voler le nEUROn sous nos cieux et que c'est en grande partie pour s'affranchir de ces contingence que nos Reaper resteront en Afrique. Pareil pour ce qui est de tirer de l'armement, tirer à partir du Reaper pose des problèmes techniques a priori sans compter que pour le moment on a pas encore franchi le pas au niveau doctrinal...

 

Autrement le nEUROn vole avec ou sans liaison air sol puisque le premier vol par exemple s'est fait en autonomie totale, l'engin a quitté son hangar et l'a rejoint uniquement en inertiel et çà les gens de chez DA en étaient très fiers.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 1 month later...
  • 2 weeks later...
  • 2 months later...
  • 1 month later...
  • 2 months later...

Le drone nEUROn a terminé la phase des onze tests en vol en Suède. Trois vols ont été consacrés à la capacité d’évoluer avec l’armement et le largage de la munition.

Le FMV, Försvarets MaterielVerk, l’homologue de la DGA française, Dassault Aviation et SAAB, ont réalisé une phase de test en vol du drone nEUROn sur le centre d’essai de Vidsel. Depuis le mois de septembre, durant huit vols, le nEUROn a été évalué sur son niveau de furtivité en détection par les radars et les capteurs infrarouge de l’avion de chasse suédois JAS-39C/D Gripen, sa version modernisée Gripen NG, l’avion radar ASC 890 et le radar au sol.

Les trois vols de test supplémentaires ont été consacrés à la capacité d’évoluer avec l’armement dans les soutes internes et le largage de la munition inerte.

Le nEUROn est un drone furtif armé en développement par Dassault Aviation français, SAAB suédois, Alenia Aermacchi italien, RUAG suisse, HAI Hellenic Aerospace Industriy grec et Airbus Defence and Space. Il totalise 123 vols d’essai, dont 100 en France, 12 en Italie et désormais 11 en Suède.

Source : http://www.strategic-bureau.com/test-du-neuron-en-suede/

 

 

Demonstrador-Gripen-NG-e-Neuron-1.jpg

UCAV-Neuron-decolando-de-Vidsel-na-Suéc

Gripen-39-7-com-Saab-340-AEW-e-UCAV-Neur

 

 

Edited by Skw
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
  • 3 months later...
il y a 21 minutes, Teenytoon a dit :

Appontage, catapultage, changement moteur, assaut à la mer... :sleep:

 

 

 

>bip, bip, bip, bip... Ah merde mon réveil vient de sonner ! :sad::laugh:

Et hop un p'tit appontage, de quoi mettre la pression sur les anglois. :biggrin:

Edited by gargouille
Link to comment
Share on other sites

il y a 29 minutes, zx a dit :

Est ce qu'il serait capable décoller du CDG voir d'un BPC ?  sans parler d'apponter pour l'instant 

 il  lui faut combien de distance pour décoller ?

Début d'une nouvelle campagne d'essais du Neuron

http://www.air-cosmos.com/debut-d-une-nouvelle-campagne-d-essais-du-neuron-73225

Il n'est pas question de faire apponter ou catapulter le nEUROn sur le Charles. Ce sont des essais en coopération avec le porte-avions Charles de Gaulle

La DGA Essais en vol assure l'ensemble de cette campagne d'essais en vol qui, pour la toute première fois, voit la participation de bâtiments de combat de la Marine Nationale afin d’étudier l’utilisation d’un drone de combat dans un contexte naval, avec notamment des essais en vol marqués par la coopération d'un nEUROn avec le porte-avions français Charles de Gaulle.

Toutefois, aucuns appontages et catapultages ne sont prévus, pour l'instant, puisque le nEUROn n'a pas été développé avec les spécifications requises lors de la conception d'un aéronef embarqué, puisque l'on y trouve notamment une crosse d'appontage, un train d'atterrissage renforcé, et une cellule plus solide, à l'épreuve des catapultages et de la pression qu'exercent les appontages.

Dans son communiqué, la DGA précise que par la suite, le drone nEUROn se rendra à Bruz, en Bretagne, afin d'y entamer une campagne de mesures de signature électromagnétique effectuée jusque début 2017 à DGA Maîtrise de l’information.

Selon les informations, cette campagne complémentaire a été organisée en raison d'une marge budgétaire plus favorable à la Direction Générale de l'Armement. Elle permet de compléter les données déjà recueillies, avec la réalisation de vols d'essais dans le domaine de la SER, pour Surface Équivalente Radar (en anglais, Surface Efficace Radar), ou dans celui de la signature InfraRouge, avec notamment la température des gaz à la sortie de la tuyère.

CiqqgXbW0AAj4k5.jpg

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,907
    Total Members
    1,749
    Most Online
    LucieLeroy789
    Newest Member
    LucieLeroy789
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...