Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[LPM] Loi Programmation Militaire


xav
 Share

Recommended Posts

France-Les armées orphelines de la solidarité interministérielle https://fr.reuters.com/article/companyNews/idFRL8N1XI6PN

Budget 2018 : « Le gouvernement trahit la parole donnée aux militaires », estime le député Cornut-Gentille https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/budget-2018-gouvernement-trahit-parole-donnee-aux-militaires-estime-167914

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Philippe Top-Force a dit :

France-Les armées orphelines de la solidarité interministérielle https://fr.reuters.com/article/companyNews/idFRL8N1XI6PN

Budget 2018 : « Le gouvernement trahit la parole donnée aux militaires », estime le député Cornut-Gentille https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/budget-2018-gouvernement-trahit-parole-donnee-aux-militaires-estime-167914

L'argent et geler , cette histoire va se régler le 31/12/18 le solde des comptes passera en positif. Comme se fut le cas en Décembre 17

Simple manipulation comptable en attendant ça fait le beuz des journalistes 

 

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Philippe Top-Force a dit :

France-Les armées orphelines de la solidarité interministérielle https://fr.reuters.com/article/companyNews/idFRL8N1XI6PN

Budget 2018 : « Le gouvernement trahit la parole donnée aux militaires », estime le député Cornut-Gentille https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/budget-2018-gouvernement-trahit-parole-donnee-aux-militaires-estime-167914

Et à remuer de l'air... Ils débloquent une part des réserves de précaution et les réaffectent. Où est le problème? Si la gestion est correcte (sans dépassement des budgets initiaux) ces réserves sont disponibles. C'est de bonne gestion que de faciliter le flux de paiement, plutôt que placer les armées en rupture de paiement (en attente de financements interministériels comme habituellement) . Si la manœuvre comptable est sans effet sur les achats en cours et le transfert de charges, je répète la question où est le problème? 

Leur objectif est que les OPEX soient financée au maximum dans le cadre du budget des armées. ce qui est, encore une fois,  de bonne gestion quand les coûts sont prévisibles.  A mon sens l'interministériel ne devrait intervenir qu'en cas de coût non prévisibles :  une OPEX qui débute en cours d'année par exemple.

Franchement ce cris d'orfraies sont ridicules. Le financement interministériel n'a  jamais empêché les transferts de charges, ni les retards (voir ruptures) de paiements. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, dark sidius a dit :

 Ou alors peut être qu'il n'ya vraiment plus un sous dans les caisses et pourtant avec le niveau de taxation actuel ce serait gravissime.

Un petit recyclage en comptabilité publique s'impose :rolleyes: 

Quel est le rapport entre le niveau de taxation et la balance comptable du ministère des armées? 

Ce dont il s'agit c'est d'un financement intra ministère vs financement interministériel. Que les sous sortent du budget ministère des armées ou d'un autre ministère, c'est indifférent au tx de prélèvement. 

 

En quoi le niveau de taxation a-t-il évolué par rapport aux années précédentes? Là faut dépasser le ressenti du café du commerce. 

Il est vrai que la tendance actuelle est à taxer davantage les rentes plutôt que le travail, ce qui constitue éventuellement un transfert de charges entre populations.Mais, c'est plutôt de bonne économie.  La retraite est une rente en soi, que plus est les retraités sont globalement plus "riches"  que les actifs, en particulier  par ce que le taux de propriétaires est plus élevé ( la propriété est aussi une rente)  Au final faut regarde les ajustement en fonction des catégories , il y a des retraités pauvres, mais ceux là sont exemptés de CSG et de taxe ; comme toujours il eut y avoir des effets de seuil. 

Exemple quelqu'un qui vient de prendre sa retraite : augmentation de la CSG , pas un nanti, mais pas pauvre non plus, pas trop à plaindre, environ 2000 €  /mois. En contrepartie, sa facture de taxe d'habitation a baisse de 200 € , au final pour l'année ça doit être kif kif. Mais l'année prochaine la baisse de la taxe passe à 400 € , donc il gagne... 

Plus globalement il y a une tendance à fiscaliser la protection sociale. L'objectif est de changer l’assiette qui repose aujourd'hui  essentiellement sur le travail (cotisations) ce qui joue sur la compétitive. La CSG est payée par tous les revenus et pas seulement par le travail...

Certains proposent d'utiliser la TVA , c'est plus indolore , mais aussi plus injuste par ce qu'au final pauvre ou riche, tout le monde paye le même taux... Vaste discussion entre économistes: "faire payer les importations" vs "piège à cons" (au final c'est les mêmes qui payent. 

 

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Philippe Top-Force a dit :

Elle n'a d'ailleurs pas cessé d'être posée depuis le gouvernement Jospin, en 1997 ; l'habitude ayant alors été prise de faire trinquer les crédits d'équipements des armées pour réduire le déficit public de l'Etat, ou attribuer des moyens à des programmes publics plus "vendeurs" à court terme, politiquement parlant, sans augmenter celui-ci...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, pascal a dit :

si çà ne datait que de 97 ce serait merveilleux ... même durant la guerre froide  les réductions de programmes constituaient déjà une variable d'ajustement

Pas faux, je me souviens par exemple qu'en 1982 (j'avais 11 ans, mais je lisais déjà des magazines d'áeronautique) une commande prévue de Mirage 2000 avait été annulée par le gouvernement PS arrivé au pouvoir 1 an plus tôt.

Par contre, dans les années 80, et alors qu'il y avait moins de contribuables dans le pays (on était à 55 millions d'habitants, contre 68 aujourd'hui) on ne se posait pas la question de savoir si on pouvait financer un porte-avions, et c'est ainsi que la construction du Charles-De-Gaulle a été lancée en 1987, avec en parallèle l'entrée en service des SNA, des 9 frégates A70, des TCD et des 10 P400 (sans oublier les Avisos A-69 dont l'ent´ree em service a été à cheval sur la fin des années 70 et la première moitié des années 80).

Bref, il me semble que la part du PIB qui était consacrée à la Défense était malgré tout un peu plus importante, un peu au dessus des fameux 2% (mais le mode de calcul était-il le même ? Le budget de la Gendarmerie était-il on non compté dedans ?) qu'on s'est engagé à atteindre vis-à-vis de l'OTAN depuis déjà des années, et puis...   

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Bruno a dit :

Par contre, dans les années 80, et alors qu'il y avait moins de contribuables dans le pays (on était à 55 millions d'habitants, contre 68 aujourd'hui) on ne se posait pas la question de savoir si on pouvait financer un porte-avions, et c'est ainsi que la construction du Charles-De-Gaulle a été lancée en 1987, avec en parallèle l'entrée en service des SNA, des 9 frégates A70, des TCD et des 10 P400 (sans oublier les Avisos A-69 dont l'ent´ree em service a été à cheval sur la fin des années 70 et la première moitié des années 80).

Moi je te citerai le Plan Bleu annulé dans les années 70, la 3e FLE annulée pour financer l'achat des Crusader ...

Link to comment
Share on other sites

Général Lecointre : « Aujourd’hui, je n’ai pas de scénario qui permette de faire face à un conflit de masse »

« Je voulais dire par là que notre armée n’est évidemment pas prête à être engagée dans un conflit massif qui nécessiterait une mobilisation générale de la population ; aucun scénario de cette nature n’est à l’étude », a précisé le général Lecointre. « La loi de programmation militaire va nous permettre – et il fallait que nous le fassions – de consolider et de moderniser l’armée, de revenir sur les impasses capacitaires ou les réductions temporaires de capacités que nous avions opérées », a-t-il expliqué.

« Nous sommes une armée de temps de crise, mais pas de temps de grande conflictualité. Nous ne sommes pas en mesure, et nous n’avons pas de scénario prévoyant d’être engagés dans une guerre interétatique massive » a ensuite précisé le CEMA.

Extraits de  http://www.opex360.com/2018/11/10/general-lecointre-aujourdhui-je-nai-pas-de-scenario-qui-permette-de-faire-face-a-un-conflit-de-masse/

  • Thanks 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Bruno a dit :

Pas faux, je me souviens par exemple qu'en 1982 (j'avais 11 ans, mais je lisais déjà des magazines d'áeronautique) une commande prévue de Mirage 2000 avait été annulée par le gouvernement PS arrivé au pouvoir 1 an plus tôt.

Par contre, dans les années 80, et alors qu'il y avait moins de contribuables dans le pays (on était à 55 millions d'habitants, contre 68 aujourd'hui) on ne se posait pas la question de savoir si on pouvait financer un porte-avions, et c'est ainsi que la construction du Charles-De-Gaulle a été lancée en 1987, avec en parallèle l'entrée en service des SNA, des 9 frégates A70, des TCD et des 10 P400 (sans oublier les Avisos A-69 dont l'ent´ree em service a été à cheval sur la fin des années 70 et la première moitié des années 80).

Bref, il me semble que la part du PIB qui était consacrée à la Défense était malgré tout un peu plus importante, un peu au dessus des fameux 2% (mais le mode de calcul était-il le même ? Le budget de la Gendarmerie était-il on non compté dedans ?) qu'on s'est engagé à atteindre vis-à-vis de l'OTAN depuis déjà des années, et puis...   

À l'origine, les C 70 devaient compter 24 exemplaires (18 ASM & 6AA), vite ramenées à 8 ASM et 4 AA (=>9 ex. finalement), la classe de PA Richelieu deux exemplaires (=>1 ex.) et les SNA 8 exemplaires (=>6 ex.).

Hier ou aujourd'hui, le financement est toujours aussi complexe :huh:...

Link to comment
Share on other sites

Le 10/11/2018 à 11:05, Bruno a dit :

Par contre, dans les années 80, et alors qu'il y avait moins de contribuables dans le pays (on était à 55 millions d'habitants, contre 68 aujourd'hui) on ne se posait pas la question de savoir si on pouvait financer 

Mais le Mur n'était pas tombé et on était quand même dans un "effort de guerre" avec une menace conflit inter-étatique massif

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, Bechar06 a dit :

« Nous sommes une armée de temps de crise, mais pas de temps de grande conflictualité. Nous ne sommes pas en mesure, et nous n’avons pas de scénario prévoyant d’être engagés dans une guerre interétatique massive » a ensuite précisé le CEMA

Ce qui m'étonne après-coup c'est qu'il ne semble plus question, dans la référence citée ( sans doute partielle ) de Dissuasion Nucléaire ?  Pourtant il est question de "guerre interétatique massive"... Alors que voulait dire le général ?  N'est on pas trop marqué, en ce moment, par la commémoration de 14-18, "guerre de masse" et interétatique "par excellence" - négative - ?

Par guerre de masse peut-on entendre ce qui s'est passé en Afghanistan ? En Irak ? En Syrie aujourd'hui ?  3 cas où il n'était pas question d'utiliser l'arme nucléaire, mais guerre civiles d'abord ! 

Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, Bechar06 said:

Ce qui m'étonne après-coup c'est qu'il ne semble plus question, dans la référence citée ( sans doute partielle ) de Dissuasion Nucléaire ?  Pourtant il est question de "guerre interétatique massive"... Alors que voulait dire le général ?  N'est on pas trop marqué, en ce moment, par la commémoration de 14-18, "guerre de masse" et interétatique "par excellence" - négative - ? 

Par guerre de masse peut-on entendre ce qui s'est passé en Afghanistan ? En Irak ? En Syrie aujourd'hui ?  3 cas où il n'était pas question d'utiliser l'arme nucléaire, mais guerre civiles d'abord !  

Tout est là http://www.assemblee-nationale.fr/15/cr-cdef/18-19/c1819015.asp

Quote

...

Monsieur Verchère, j’ai effectivement dit – et je ne le répéterai pas car cela a fait polémique, ce qui m’exaspère –, que nous étions une armée de temps de paix. Je voulais dire par là que notre armée n’est évidemment pas prête à être engagée dans un conflit massif qui nécessiterait une mobilisation générale de la population ; aucun scénario de cette nature n’est à l’étude. La loi de programmation militaire va nous permettre – et il fallait que nous le fassions – de consolider et de moderniser l’armée, de revenir sur les impasses capacitaires ou les réductions temporaires de capacités que nous avions opérées.

Tel était le sens de mes propos : nous sommes une armée de temps de crise, mais pas de temps de grande conflictualité. Nous ne sommes pas en mesure, et nous n’avons pas de scénario prévoyant d’être engagés dans une guerre interétatique massive. Nous avons reconstitué une partie des stocks objectifs de munitions, par exemple, mais ces derniers ne permettront évidemment pas de s’engager dans un conflit majeur. L’avantage que nous aurons, à la fin de l’exécution de la loi de programmation, sera d’être une armée reconstituée, ayant préservé une base industrielle et technologique de défense de très haut niveau et capable, si nécessaire – si des signes nous laissaient à penser que nous allions vers un conflit majeur –, d’effectuer un effort de montée en puissance majeure. Mais, je le répète, nous n’en sommes pas là, nous n’imaginons pas aujourd’hui que cela puisse arriver. Voilà ce que signifiait l’expression « armée de temps de paix », que je ne reprendrai pas. Nous restons une armée de temps de crise, nous sommes attentifs à la brutalisation du monde, à ce qui peut se passer demain, mais aujourd’hui je n’ai pas de scénario qui permette de faire face à un conflit de masse.

Mme Pouzyreff m’a interrogé sur l’expansionnisme chinois et la possibilité d’avoir une réflexion stratégique commune entre Européens. Oui, évidemment, il faut que nous réfléchissions avec les Européens ; la France est très attentive à ce sujet. Nous avons noué deux partenariats stratégiques majeurs avec l’Inde et avec l’Australie ; ils sont un moyen de contrôler l’expansionnisme chinois – lequel peut devenir agressif – et, si possible, de s’y opposer. C’est un sujet majeur, aussi bien dans l’océan Indien ou dans l’océan Pacifique qu’en Afrique. Au-delà des partenariats stratégiques que je viens d’évoquer, nous sommes présents dans le Pacifique, vous le savez. Nous serons d’ailleurs, après le Brexit, la dernière nation membre de l’Union européenne à y être présente. Nous assumerons nos responsabilités. Nous participons de façon très active à l’effort des alliés qui sont présents dans le Pacifique, par des exercices et par de la présence en mer de Chine notamment.

...

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, Bechar06 a dit :

Ce qui m'étonne après-coup c'est qu'il ne semble plus question, dans la référence citée ( sans doute partielle ) de Dissuasion Nucléaire ?  Pourtant il est question de "guerre interétatique massive"... Alors que voulait dire le général ?  N'est on pas trop marqué, en ce moment, par la commémoration de 14-18, "guerre de masse" et interétatique "par excellence" - négative - ?

Par guerre de masse peut-on entendre ce qui s'est passé en Afghanistan ? En Irak ? En Syrie aujourd'hui ?  3 cas où il n'était pas question d'utiliser l'arme nucléaire, mais guerre civiles d'abord ! 

Je pense que quand il parle de guerre interétatique massive c'est dans le cadre d'une confrontation directe (sans armes nucléaires, ça reste quand même le dernier recours) avec un adversaire disposant de plus de cibles à traiter que de munitions chez nous et qui en plus serait capable de nous infliger de lourdes pertes. Hors ces dernières années les opérations de faible/moyen intensité ont plutôt démontré une certaine faiblesse de nos stocks de munitions et le format calculé au plus juste de nos armée ne nous donne pas vraiment une capacité à tenir sur la durée. Si on rajoute à cela la faible profondeur stratégique de l'hexagone et la multitudes des territoires/intérêts au travers du globe cela rend le problème encore plus compliqué.

Link to comment
Share on other sites

La solidarité interministérielle pour le financement des opérations extérieures a perdu une bataille à l’Assemblée http://www.opex360.com/2018/11/13/la-solidarite-interministerielle-pour-le-financement-des-operations-exterieures-a-perdu-une-bataille-a-lassemblee/

Le ministère des Armées va octroyer de substantielles primes de « haute responsabilité » à certains généraux http://www.opex360.com/2018/11/13/le-ministere-des-armees-va-octroyer-de-substantielles-primes-de-haute-responsabilite-a-certains-generaux/

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, Philippe Top-Force a dit :

La solidarité interministérielle pour le financement des opérations extérieures a perdu une bataille à l’Assemblée http://www.opex360.com/2018/11/13/la-solidarite-interministerielle-pour-le-financement-des-operations-exterieures-a-perdu-une-bataille-a-lassemblee/

Le ministère des Armées va octroyer de substantielles primes de « haute responsabilité » à certains généraux http://www.opex360.com/2018/11/13/le-ministere-des-armees-va-octroyer-de-substantielles-primes-de-haute-responsabilite-a-certains-generaux/

Une double mesquinerie !

quel parallèle !!  Une prime pour acheter le silence ?  

mais non, ils vont tous refuser en bloc ces primes, outrés de la grossière manœuvre .....  pas d’inquiétude , dans l'armée on connait la valeur du mot "Honneur" !

...:huh:

Edited by Lezard-vert
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, dark sidius a dit :

Ce gouvernement est a d'une bassesse et d'un niveau proche d'une république bananière .:mechantc:

La réponse est dans une armée européenne, la France n'a pas à vocation d'être le chevalier blanc ou le don quichotte!

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, kotai a dit :

La réponse est dans une armée européenne, la France n'a pas à vocation d'être le chevalier blanc ou le don quichotte!

je ne vois pas trop le rapport entre les mesquineries d'un pouvoir qui se renie et le rôle de la France dans une Europe uniquemennt tournée vers l'enrichissement de ses élites.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...