Recommended Posts

il y a une heure, Patrick a dit :

Y-compris quand c'est le gouvernement qui propage des fake news?

Du genre "lol les masques ça sert à rien mdr"

?

:laugh:

Et tu as oublié: "de toute fasson, vou ete tro bete pour savoir en maitre 1" La porte parole idéale du gouvernement, décidément c'est un croisement entre Nabilla et un bush quoi... Hooooo j'ai trouvé. TRUMP !

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Pièce de maître signalée (sérieusement :bloblaugh:) par @Zalmox à propos d'la Covid-19 chez France Soir.

Ca n'a pas l'air de vouloir s'enregistrer... du coup je conserve en PDF. Mais entre les inversions de causalité, les "oublis" (bizarre de ne voir la Chine nulle part ; on doit quand même pouvoir admettre que leur confinement dur à Wuhan a fonctionné... et le communiqué du 2 juin est mentionné mais pas lié, ce qui évite de pouvoir s'y référer : quel communiqué ?), les fausses citations, les références pêchées chez Agoravox (et chez ripose-laïque), les affabulations (le gouvernement qui ferait rêgner "la terreur"), c'est fortiche !

Edity : ah oui, pro-chloroquine aussi, avec un graphique avant/après formidable(ment débile) pour l'Italie.
On va quand même retenir le nom du propagandiste histoire d'être certain d'éviter ses "services de médecin" dans le futur : "Docteur" "je-me-cite-moi-même" Gérard Délépine.

Allez-y voir : c'est formidable.

Révélation

Le confinement, tout ce que l’on ne vous a pas dit : aberration humaine, sanitaire, économique

ANALYSE : Le communiqué du 2 juin du conseil scientifique se décerne un satisfécit sans regarder les faits et tente par des scénarios improbables (issues de modélisation erronées) de faire perdurer la peur qui paralyse la population et l’empêche de défendre ses libertés.  Ainsi il prétend sans avoir étudié cette cinétique :  

« La période du confinement a permis de ralentir la dynamique de l’épidémie de façon marquée »

L'utilisation des analyses de rupture de tendance lui aurait permis de constater que le confinement aveugle et policier à la française n’a été suivi du moindre ralentissement des contaminations dans aucun des pays qui l’a pratiqué et que la baisse des contaminations a été observée bien plus tard (5 semaines) et naturellement de la même manière dans les pays confinés ou pas.

La comparaison entre la Belgique et les Pays bas permet de suggérer même que le confinement strict accélère les contaminations.

 

 

 

Epidémie terminée et « en même temps » confinement relatif poursuivi 

Les conséquences du confinement sont désastreuses et vont nous faire souffrir plusieurs années. Alors que ces deux mois et demi furent délétères pour la France, les limites lourdes à la liberté imposées par le gouvernement empêcheraient-elles la vie de reprendre normalement, tant sur le plan psychique que médical, scolaire, social, économique?

Pourtant nous sommes en fin d’épidémie et les quelques cas encore décelables ne justifient en aucun cas de bloquer 67 millions d’habitants. En revanche, ils justifieraient d’un traitement efficace, utilisé dans le monde entier.

Pourquoi les en priver et en conduire certains à une maladie éventuellement longue sur plusieurs semaines ?

Un but subliminal : poursuivre la terreur ?

Ceci nous conditionnerait à accepter des vaccins (qui ne verront sûrement jamais le jour), ou au moins une drogue chère comme le Remdesivir de Gilead. Il suffit de jetter un rapide coup d’œil aux cours en Bourse de Gilead et de laboratoires tonitruants sur un éventuel vaccin, pour voir que les acrobaties médiatiques du genre Lancet ne sont pas gratuites. Elles permettent, en quelques jours, de doper le cours de l’action boursière et pour les initiés de gagner beaucoup d’argent.

Depuis le desserrement du confinement policier mortifère qui nous a été imposé inutilement, le lobby de la peur essaie d’entretenir la panique créée par les médias et le gouvernement, afin de maintenir notre soumission et l’abandon de notre bien le plus précieux, notre liberté.

En témoignent de nombreux articles mensongers qui prétendent que le confinement aurait « sauvé des vies », qu’il faut « craindre une deuxième vague » d’épidémie parce que « l’immunité collective serait insuffisante » (note 1,2,3), que « l’application stop Covid serait utile ». Même le syndicat des avocats a dénoncé cette application à éviter absolument et à désinstaller, si elle a été installée silencieusement lors d’une mise à jour de votre portable (Note 4).

En réalité, l’épidémie se termine en France comme partout en Europe. Il n’y aura pas de vraie deuxième vague de Covid19, car cela n’est jamais observé dans les maladies virales (Note 5). Et il ne faut pas se préoccuper de la faible prévalence de la maladie dans la population, car l’observation des épidémies précédentes montre que l’immunité collective ne détermine presque jamais leur évolution. L’enthousiasme pour les tests, toujours peu au point, et non spécifiques, ne repose que sur l’envie du gouvernement de perpétuer la peur, et de nous maintenir dans l’angoisse de nouvelles contaminations. Ils n’ont pas d’intérêt alors que l’épidémie est terminée.

Ne cédez pas à la pression des médias et des autorités pour vous faire ficher ; l’usage du test est devenu une arme politique pour faire croire qu’on s’occupe de son peuple, de sa ville. Il n’a plus aucun intérêt à ce stade de disparition de cette virose. 

Le confinement aveugle et policier n’a ni diminué, ni ralenti l’épidémie

Contrairement aux prédictions issues des simulations qui l’ont motivé (Note 6), le confinement policier n’a ni ralenti, ni diminué la propagation de l’épidémie. Plutôt que de croire aux annonces de propagande basées sur les succès virtuels de modélisations biaisées (Note 7) qui encensent cette technique moyenâgeuse et inefficace (Note 8), ou de ceux qui veulent à tout prix se consoler d’avoir été emprisonné sans faute, il faut regarder les faits réels, les faits observés, les faits constatés.

Résultats comparatifs des pays confinés ou non, d’après les chiffres OMS

Les données publiées par l’OMS prouvent que la propagation de l’épidémie n’a été ni retardée, ni amoindrie par le confinement aveugle dans aucun des pays qui l’ont imposé à leur population.

Dans les pays confinés, les évolutions du nombre de contaminations quotidiennes avant et après le verrouillage, ne montrent en effet aucun signe de discontinuité (Note 9), ni dans leurs taux de croissance, ni dans leurs temps de doublement. Cette remarque a été le sujet d’un article bien documenté (Note 10). Ceux qui prétendent que le confinement aurait évité l’accélération, protégeant de fait d’une surcharge des hôpitaux, sont démentis par les faits que démontrent les résultats comparés entre pays voisins de même culture.

[...]

 

---

Autre sujet : il se confirme que le bureau US de l'AFP est totalement gangrené. Propagande pro-républicains systématique, illustration n°22986 : le choix de la photo d'accompagnement.

Edited by Boule75
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Continuation de ça, ici :

Citation

Macron a raison de parler de mort cérébrale, mais c'est pas pour autant qu'on est obligés de nous lobotomiser nous-même!

Tu sais quand il a été question d'interdire RT et spoutnik chez nous, les russes ont répondu qu'ils interdiraient France 24... qui passe elle aussi pour un organe de propagande.

Plus ça va, plus je trouve que l'anonymat réel des commentateurs est une plaie tant il génère d'abus. Qu'on puisse parler sous pseudonyme, comme nous le faisons ici pour la plupart : bien sûr. Mais qu'on puisse générer à pleine brassée des comptes et profils de trolls et d'automates pour venir totalement dénaturer le débat public est tout de même très problématique. On comprend bien le gain apparent qu'y trouvent les sites de presse ou les réseaux "sociaux", par exemple, par la multiplication des hits, mais c'est vraiment une course vers le bas où les acharnés du pire et les organes de propagande travaillent main dans la main pour, de fait, dégoutter et exclure de la scène publique le citoyen lambda et tempéré.

Les journaux et sites sérieux qui le souhaiteraient (presse donc, mais également entreprises, réseaux sociaux, voire sites institutionnels) devraient pouvoir s'appuyer sur un service public garantissant qu'un contributeur :

  • n'a qu'un compte (de ce type) sur le média donné,
  • est un citoyen identifiable (pas identifié !), susceptible de répondre de ses propos devant la justice.

Le système serait organisé ainsi :

  • vu du citoyen, enrôlement volontaire auprès du service public national, avec présentation de pièces permettant d'assurer (au déchet près...) l'unicité de l'enregistrement. L'épure, c'est l'enregistrement sur les listes électorales pour les majeurs ; et pour les mineurs ça se passerait aussi avec la mairie mais avec l'identification des parents. On pourrait aussi penser au numéro de sécu, je ne connais pas les interconnexions et croisements déjà opérés.
    La base existe donc déjà, dans la plupart des pays, avec mécanismes de consolidation et de tenue à jour des listes, etc...
    On remonte le tout dans une base anonymisée mais avec identifiant unique personnel au niveau national, dans tous les pays susceptibles de participer ; un tiers public national, tous tiers publics participants interconnectés avec les mêmes contraintes.
  • vu des sites : la possibilité de souscrire au service assuré par le réseau des tiers publics nationaux, pour obtenir pour chaque contributeur un identifiant unique fiable et spécifique au site, qu'il pourra exiger ("nous ne savons pas qui c'est mais, s'il le faut il peut répondre en justice, et il n'a pas 50 comptes") ou qu'il pourra valoriser s'il le souhaite ("contributeur a-anonyme" ou "compte citoyen").
  • le tiers national, lui, fournit exclusivement un service qui renvoie un ID unique pour un contributeur, différent pour chaque site et totalement vide d'information, juste un truc qui dit "on peut le connaître et vous lui donnerez tel numéro".

Quand le citoyen veut s'enrôler sur un site en temps qu'a-anonyme, le site demande un ID unique au tiers. Le tiers émet une demande de confirmation d'enrôlement au cityen (ou à ses parents) : "le site schmoll.com nous signale que vous avez souhaité vous enregistrer : O/N ? Est-ce un abus ?"

  • Si oui : le tiers forge un ID unique vide d'information propre à la paire site-citoyen et le renvoie au site, puis oublie immédiatement sur quel site le citoyen s'est enregistré : il n'a pas besoin de le retenir, il a juste besoin de pouvoir réassocier si nécessaire cet ID au citoyen à la demande de la justice.
  • Si non : réponse négative au site, pas de création d'ID.
  • Si multiplication des non et des signalements d'abus : enquête sur le site, mesures préventives, etc..

Le site conserve la pleine liberté de bannir un contributeur.
Les sites sont dans l'obligation de bannir les contributeurs dont l'ID est déclarée usurpée (on leur transmet les ID des authentiques fraudeurs inscrits sur les listes électorales dans plusieurs communes ; ça ne leur dit pas qui c'est, mais ça leur impose de ferme le compte et de séquestrer les données).

Le tiers public peut, sur décision de justice et selon des modalités probablement adaptées à un nombre de cas significatif, retrouver ou faire retrouver qui se cache derrière un ID propre à site.

Limites identifiées à traiter :

  • dédoublonnage à l'internationnal : comment s'assurer qu'un binational n'a pas à la fois un enregistrement chez le tiers de deux pays ? Mais est-ce que ça a de l'importance si la justice peut remonter jusqu'à la personne par un pays ou par l'autre ? Pas beaucoup. Au pire, ça laisse la possibilité de créer en tout et pour tout deux compte sur lefigaro.fr ; on s'en fout...
  • possibilité de recoupement inter-sites : le site A recoupe ses comptes (et les informations qu'il identifie connaît de ses contributeurs, il revend son fichier, quoi) avec le site B, avec croisement des IDs uniques. Comme pour le même citoyen l'ID fourni à chaque site est différent, il n'y a théoriquement pas de possibilité de consolidation par ce biais. Au pire ça dit "M. A., même nom même adresse a l'ID°XXX chez le marchand Tartempion, et l'ID YYY chez le marchand Bidule ; et on ne sait pas comment sont produits ces ID, elles ne sont pas correllées". Je ne sais pas trop ce qu'ils pourraient en faire, d'autant plus que le tiers public ne founit aucun mécanisme de vérification des adresses et des noms. Mais par défaut, la transmission de ces ID uniques devrait être totalement proscrite avec obligation de protection pour le site.

 

Bon, c'est pas tout ça, mais j'ai un métier...

Edited by Boule75
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Autre approche anti-fake news , version marton-pilon.

A Singapour, suite à la loi POFMA, la campagne électorale est fact checkée en permanence par ... des fonctionnaires d'état* , habilités à forcer les candidats a ravaler et corriger leurs fake news.
https://www.scmp.com/week-asia/politics/article/3092228/has-singapores-fake-news-law-passed-election-test

Finalement, elle a été assez peu invoquée.
* note importante : depuis 60 ans, c'est toujours le même parti au pouvoir, le PAP.
L'opposition avait dénoncé un outil potentiel de plus de censure / baillonage.

Note 2 : la source, le journal SCMP est basée à HK.
Suite à la reprise en main par la Chine, le ton du journal ne semble pas déjà avoir changé, pour les articles internationaux (cad non-HK et non chinois).
Mais la surveillance de la presse, de l'internet, et sentiment public est en route.

Edited by rogue0
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Repost du fil coronavirus

LOL

EDIT : dans le texte, la dépeche parle surtout de réprimer les fake news anti-chinoises sur le covid (bien entendu).
Ils auraient pu ajouter aussi la lutte contre les fake news 5G, puisque ça entrave aussi les plans de Huawei :)

Il y a 3 heures, Yoyo_the_8 a dit :

C'est cocasse.

La Chine appelle à une répression mondiale de la désinformation sur le COVID-19

http://french.xinhuanet.com/2020-06/10/c_139127978.htm

 

Edited by rogue0
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

EncroChat : comprendre le hack des smartphones de criminels par les gendarmes français en 5 questions

François Manens - 03 juillet 2020

"En France, les enquêteurs ont ouvert plusieurs procédures d’enquête et arrêté une centaine de suspects. En Angleterre, ce sont plus de 700 suspects qui ont été interpellés. En Hollande, en Norvège, en Espace ou encore en Allemagne, les services de police ont pu saisir des tonnes de drogues (cocaïne, meth, cannabis), des centaines d’armes à feu, des voitures, et plusieurs dizaines de millions d’euros en cash.  ........

....Les enquêtes sont loin d’être finies

Les données obtenues par le hack n’ont pas toutes été analysées, et pourraient mener à d’autres arrestations de cybercriminels. L’enquête a mis en avant un autre problème, celui de la corruption de certains services de police, qui devrait déclencher des investigations en interne dans les pays concernés." :blink:

https://cyberguerre.numerama.com/6004-encrochat-comprendre-le-hack-des-smartphones-de-criminels-par-les-gendarmes-francais-en-5-questions.html

Edited by Benoitleg
  • Thanks 3
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

  

il y a 15 minutes, Wallaby a dit :

https://www.nytimes.com/2020/07/26/world/europe/ukraine-facebook-fake-news.html (26 juillet 2020)

Au début de l'année, Facebook a engagé StopFake pour l'aider à freiner le flux de propagande russe et d'autres fausses nouvelles sur sa plateforme en Ukraine.

StopFake, comme tous les vérificateurs de faits extérieurs de Facebook, a signé un engagement à être non partisan et à ne pas concentrer ses vérifications "d'un seul côté". Mais ces dernières semaines, StopFake s'est défendu contre des accusations de liens avec l'extrême droite ukrainienne et de partialité dans ses vérifications. L'épisode a soulevé des questions épineuses pour Facebook quant à qui il permet de séparer la vérité du mensonge - et qui est considéré comme un contrôleur des faits neutre dans un pays en guerre.

Voir la suite dans le fil Ukraine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Comment la Chine impose sa propagande sur les réseaux sociaux en France

La page Facebook de la chaîne étatique CGTN compte plus de « like » que tous les autres médias francophones, une probable manipulation qui illustre la volonté de Pékin de promouvoir sa vision.

Quel est le média francophone le plus populaire sur Facebook ? Ce n’est ni Le Monde (4,6 millions de « like »), ni Le Figaro (3,2 millions), pas plus que France Inter (1,4 million), ni même France 24 et son audience internationale (9,8 millions). Il s’agit de CGTN Français, qui, avec plus de 20 millions de « like », écrase largement tous les autres médias, au point d’être la quatrième page francophone la plus « likée » au monde, d’après les chiffres du site spécialisé Socialbakers.

Le nom ne vous dit rien ? C’est normal. CGTN, qui s’appelait CCTV jusqu’en 2016, est une chaîne de télévision très peu regardée en France – son audience n’est même pas mesurée dans les classements Médiamétrie. Elle dispose pourtant de moyens colossaux, puisque c’est la chaîne internationale d’Etat de la Chine, qui diffuse aussi bien des reportages sur sa culture que des communiqués dénonçant l’ingérence occidentale dans la politique chinoise.

L’analyse des contenus publiés sur sa page Facebook montre que les vidéos y sont très peu vues – un millier de visionnages en moyenne – et que ses messages y accumulent très peu de commentaires, signes que son audience réelle est faible. (...)

Suite: https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/07/28/la-propagande-chinoise-s-invite-sur-les-reseaux-sociaux-en-france_6047454_4408996.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, pascal a dit :

Sur AD Net on connait le phénomène depuis des années c'est @Henri K. mais on gère ...

Information = Propagande (quand ça nous arrange ?)

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Henri K. a dit :

Information = Propagande (quand ça nous arrange ?)

La distinction est simple: si c'est toi, c'est de la propagande, si c'est quelqu'un d'autre, c'est de l'information! :wink::bloblaugh: #okjesors

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bat a dit :

La distinction est simple: si c'est toi, c'est de la propagande, si c'est quelqu'un d'autre, c'est de l'information! :wink::bloblaugh: #okjesors

Pour une fois, on est d'accord.

Mais en vrai, je m'en fou. Je ne changera pas ma façon de faire par rapport à la perception d'un tiers. Sur ce point là je suis très... "chinois".

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quote

La désinformation ne touche pas seulement les jeunes et les personnes peu diplômées

Les plus grands consommateurs de sites d’information peu fiables en France ont plutôt autour de 30 à 50 ans, selon des données issues des enquêtes Médiamétrie.

Des jeunes qui n’ont pas appris à s’informer en ligne ? Des retraités qui peinent à naviguer sur les réseaux sociaux ? Des personnes peu diplômées et qui lisent peu la presse traditionnelle ? Les lecteurs des sites qui diffusent de fausses informations ne sont pas forcément ceux que l’on croit.

Les Décodeurs ont tenté de dresser un portrait-robot des consommateurs de sites d’information peu fiables. Pour cela, nous sommes partis de la liste des sources jugées les moins fiables dans le Décodex, notre outil d’aide à la vérification d’informations, que nous avons croisées avec les données de mesure d’audience, réalisées par l’institut Médiamétrie. L’enquête a été réalisée pour le mois d’avril 2020, en plein confinement lié à la pandémie de Covid-19. Une période marquée par un fort intérêt pour l’actualité et un vrai besoin d’informations, mais aussi par la circulation de théories douteuses sur la pandémie et ses conséquences.

Premier enseignement : les données de Médiamétrie relativisent la portée des sites de désinformation. Aucun de ces derniers ne rivalise, en termes de nombre total de lecteurs, avec les 20 sites d’actualité les plus lus en France. L'écart est, cependant, moins élevé sur les réseaux sociaux, comme le montrait une étude britannique publiée en 2018. Mais au-delà du nombre, cet exercice donne quelques tendances sur l’identité de celles et ceux qui lisent les sites les moins fiables, parfois à contre-courant des idées reçues.

Les sources peu fiables touchent un public de « 7 à 77 ans »

Le débat sur la désinformation focalise souvent sur les jeunes lecteurs, qui en seraient les premières victimes. « Il faut former les citoyens, et notamment les plus jeunes, pour les aider à reconnaître les fausses informations, à les appréhender, à s’en protéger », insistait, par exemple, Françoise Nyssen, à l’époque ministre de la culture, lors du débat sur la loi relative à la lutte contre les fausses informations à l’été 2018.

Pourtant, les jeunes ne semblent pas être des cibles privilégiées pour les sites les moins fiables. Les 15-24 ans, par exemple, représentaient en avril environ 13,7 % de l’ensemble des internautes, 13 % des lecteurs des sites traditionnels et 16,1 % du lectorat des sites classés « rouge » dans le Décodex.

Si une tranche d’âge se distingue par son appétence pour les sources douteuses, ce serait en fait plutôt celle des 25 à 49 ans. Elle lit volontiers les sites traditionnels, mais est surreprésentée parmi les visiteurs de sites classés « rouge » et « orange » dans le Décodex. Les 35-49 ans, par exemple, représentent 22,1 % des internautes et 25 % des lecteurs de sites classiques, mais 32,7 % des lecteurs de sites peu fiables.

A l’inverse, les personnes âgées sont surreprésentées dans le lectorat des principaux médias d’actualité, mais moins nombreuses à consulter des sites moins conventionnels. Cela ne veut pas dire pour autant qu’elles sont complètement insensibles à la désinformation en ligne. Les plus de 65 ans sont les plus susceptibles de partager des articles erronés sur Facebook, estimait ainsi une étude publiée dans la revue Science Advances en 2019.

Les catégories aisées ne sont pas épargnées

Autre point intéressant : les classes sociales les plus favorisées ne sont pas vaccinées contre la désinformation, loin s’en faut. Les cadres, dirigeants, professions libérales, enseignants… qui sont des profils identifiés par Médiamétrie comme relevant des catégories socioprofessionnelles supérieures (CSP +), sont nombreux à lire les sites traditionnels, mais ils sont surtout plus nombreux que les autres catégories dans le lectorat des sources « rouge » et « orange ». Leur profil de consultation des sites d’information n’est, finalement, pas très différent de ce qu’on observe parmi les catégories sociales moins privilégiées (CSP –).

Ce graphique montre aussi que les retraités partagent avec les étudiants une faible attirance pour les sites douteux ou peu fiables, mais pour des raisons différentes : les étudiants parce qu’ils consultent assez peu les sites d’actualité en règle générale, et les plus âgés parce qu’ils privilégient nettement les médias traditionnels.

Si elles ne reflètent qu’une partie du phénomène, ces données accréditent l’idée selon laquelle vérifier l’information est l’affaire de tous, et pas seulement celle de catégories de population jugées plus naïves que les autres.

https://www.lemonde.fr/le-blog-du-decodex/article/2020/08/04/la-desinformation-ne-touche-pas-seulement-les-jeunes-et-les-personnes-peu-diplomees_6048109_5095029.html

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, g4lly a dit :

Intéressant. Néanmoins, il est fait dans l'article un certain amalgame entre consommateur d'information douteuse et victime de désinformation. Bien qu'il y ait sans doute un lien, ce n'est pas parce que l'on parcourt des sites d’information peu fiable que l'on porte forcément crédit à leur contenu...

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 hours ago, Skw said:

Intéressant. Néanmoins, il est fait dans l'article un certain amalgame entre consommateur d'information douteuse et victime de désinformation. Bien qu'il y ait sans doute un lien, ce n'est pas parce que l'on parcourt des sites d’information peu fiable que l'on porte forcément crédit à leur contenu...

Le vrai problème c'est que les "informateurs" qui se décrètent fiable débitent de la merde a longueur de journée ...

... difficile après d'accuser les utilisateurs des médias de se laisser tromper par d'autre, pire encore.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 10 heures, g4lly a dit :

Le vrai problème c'est que les "informateurs" qui se décrètent fiable débitent de la merde a longueur de journée ...

... difficile après d'accuser les utilisateurs des médias de se laisser tromper par d'autre, pire encore.

Il y a des gradations, tout de même, qui sont plus que des nuances : on peut rapporter le même fait de manière plus ou moins orientée, ou avec une attention variable aux détails, aux nuances, en étant plus ou moins catégorique ou rigoureux. C'est notre lot lot à tous, nos biais cognitifs, nos "habitudes", nos tropismes d'analyse, etc... Et la presse classique n'échappe pas à tout ça bien sûr..

Mais les médias alternatifs à la Breitbart et une grosse partie des utilisateurs et influenceurs (pour être gentil) des réseaux sociaux passent une ligne rouge de manière généralement consciente : ils ne s'intéressent plus à actualité pour informer les gens, mais aux gens pour les désinformer, en s'appuyant parfois sur l'actualité, en la tordant aussi si nécessaire jusqu'à l'invention pure et simple. Et jamais pour la bonne cause...

Même aux grandes heures de l'URSS, je n'ai pas souvenir de l'Humanité inventant des trucs aussi perchés que les réseaux de pédophilie des Clinton dans la cave de la pizzeria, et réussissant à le faire croire à plein de gens en les rendant finalement fous.

Edited by Boule75
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Un blog spécialisé dans les radios clandestine parle des psyops dirigées contre la Chine ...

Il y a bien sûr eu des radios montées par la CIA et Taiwan (surtout à l'époque de la révolution culturelle : "Radio Spark" + des lâchers de ballons avec pamphlets "dissidents" ) ... mais beaucoup moins connu, aussi des radios montées par l'URSS (à l'époque du grand schisme avec la Chine).

Je n'ai pas vérifié, c'est un vieux sujet qui ne passionne pas les foules, et qui est archi-plausible.

https://radioatlanticodelsur.blogspot.com/2019/11/soviet-active-measures-against-china.html

https://radioatlanticodelsur.blogspot.com/2019/09/an-oriental-psyops-mystery-story-of.html

Une anecdote drôle étant :
la radio montée par le département action de la CIA a contaminé l'analyse du département Renseignement, qui pensaient vraiment à l'essor d'un vrai mouvement d'opposition interne contre la révolution culturelle...
Ils ont refusé de prévenir leur collègue ( compartimentation trop zélée ou guerre des services).

 

Edited by rogue0
  • Thanks 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, rogue0 a dit :

Un blog spécialisé dans les radios clandestine parle des psyops dirigées contre la Chine ...

Il y a bien sûr eu des radios montées par la CIA et Taiwan (surtout à l'époque de la révolution culturelle : "Radio Spark" + des lâchers de ballons avec pamphlets "dissidents" ) ... mais beaucoup moins connu, aussi des radios montées par l'URSS (à l'époque du grand schisme avec la Chine).

Je n'ai pas vérifié, c'est un vieux sujet qui ne passionne pas les foules, et qui est archi-plausible.

Coïncidence, j'ai vu il y a quelques jours en parcourant un des papiers sur l'histoire des opérations spéciales de l'USAF, qu'après que la CIA ait abandonné ses opés au Tibet, l'URSS après le schisme s'y était mis aussi à y faire des parachutages (sans chercher le démenti plausible, soit dit en passant).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/08/2020 à 10:25, Boule75 a dit :

 

Même aux grandes heures de l'URSS, je n'ai pas souvenir de l'Humanité inventant des trucs aussi perchés que les réseaux de pédophilie des Clinton dans la cave de la pizzeria, et réussissant à le faire croire à plein de gens en les rendant finalement fous.

Les records économiques proclamés  de l'URSS (la production des vaches laitières entre autres il me semble) valaient tout de même leur pesant d'or... Et les accusations de comportement contre révolutionnaire ou autres, sans même évoquer la révolution culturelle chinoise,  ne sont pas modérés...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, gustave a dit :

Les records économiques proclamés  de l'URSS (la production des vaches laitières entre autres il me semble) valaient tout de même leur pesant d'or... Et les accusations de comportement contre révolutionnaire ou autres, sans même évoquer la révolution culturelle chinoise,  ne sont pas modérés...

Oui mais personne n'y croyait, non ?

Et puis surtout ce n'est pas "fou" comme thème. Oh je suis certain qu'on trouvera bien dans les archives staliniennes ou maoïstes des accusations inventives et grotesques ayant permis de raccourcir quelques contre-révolutionnaires ou camarades trop ambitieux avec très bonne conscience. Mais de là à embarquer quelques millions de personnes (ce serait la taille de la "communauté" QAnon) sur des théories totalement fumeuses de méga-hyper-complot général alambiqué au point d'être absurde, alors qu'il y a des théories très, très simples (paresse, incompétence, jalousie, lucre : déjà avec ça...) qui expliquent vraiment très bien beaucoup de choses, et qui sont vérifiées personnellement par chacun très simplement le tout dans un univers d'information censément ouvert, ça me semble vraiment inédit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

#OSINT

Je pose ça ici pour ceux qui analysent les tweet pour l'infoguerre.
Quelques
outils de recherche avancée sur tweeter (dont tweetdeck), dont les recherches par lieu d'envoi du tweet.

https://www.bellingcat.com/resources/how-tos/2019/06/21/the-most-comprehensive-tweetdeck-research-guide-in-existence-probably/

Edited by rogue0
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,528
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Adamante95
    Newest Member
    Adamante95
    Joined
  • Forum Statistics

    20,939
    Total Topics
    1,332,535
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries