Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Du MAWS Maritime Airborne Warfare System, éphémère PATMAR Franco-Allemand, au PATMAR FUTUR de la MN


Bechar06
 Share

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Pakal a dit :

Flugrevue fait état de la colère française suite à la décision allemande

https://www.flugrevue.de/militaer/p-8a-fuer-die-marine-franzosen-sauer-wegen-deutschlands-poseidon-deal/

Cet article de très peu d'intérêt fait l'    IMPASSE SUR LA PROPOSITION de l 'ATL 2 Standard 6    faite à l'Allemagne   en face du P-8A ! 

Citation

P-8A POUR LA MARINE             La France en colère contre l'accord de Poséidon avec l'Allemagne

Alors que les aviateurs navals allemands se réjouissent, la France a la gueule de bois : parce que le gouvernement allemand achète cinq Boeing P-8A Poséidon, les Français voient s'éloigner les peaux d'un avion de patrouille maritime franco-allemand sur base Airbus.

Le quotidien "La Tribune" a résumé l'ambiance en quelques mots : "Personne en France ne croit vraiment que l'achat de cinq avions P-8A est une 'solution de fortune' pour remplacer les anciens P-3C Orions." En d'autres termes : il y a de grandes craintes que lorsque l'Allemagne a décidé en faveur du Poséidon, le projet commun d'un homologue auto-développé soit également mort. Parce que le P-8A est ultra-moderne, sa durée de vie est fixée à 30 ans - au moins. Qui a besoin d'un développement interne coûteux, d'autant plus que le "système de guerre aéroporté maritime" proposé, ou MAWS en abrégé, n'existe que sur ordinateur jusqu'à présent ?

"Solution intérimaire puissante" : "La Tribune" écrit que le gouvernement français est "en colère" contre l'accord Poséidon. Le gouvernement lui-même a préféré garder le silence sur la question, tandis que ses homologues allemands continuaient de porter le mantra de la « solution provisoire », devenue nécessaire en raison du départ anticipé du P-3C Orion. A ce titre, les Poséidon, qui ont coûté au total 1,1 milliard d'euros, n'auraient au mieux de sens que s'ils pouvaient être abandonnés au bout de quelques années pour un bon prix sur le marché de l'occasion. Dans tous les cas, une utilisation parallèle du MAWS et du P-8A ne semble pas très efficace.

Faire cavalier seul pour la France ?  Il n'est donc pas étonnant qu'il y ait un grand scepticisme en France - et selon "La Tribune", ils étudient déjà si MAWS ou un projet comparable basé sur l'A320neo pourrait également être réalisé seul. Enfin, il y a aussi un changement de veille dans la surveillance maritime en France : l'Atlantique 2 de la Marine nationale sera en fin de vie en 2035. Cependant, ils devraient, en fait, tenir aussi longtemps et ne pas s'épuiser comme les Orions allemands ailés une décennie plus tôt. Les Français ont donc du temps que l'Allemagne n'a décidément pas

Avec le P-8A, le gouvernement allemand a sans aucun doute choisi la meilleure solution possible. L'avenir montrera ce que cela signifie pour MAWS en détail.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

6 minutes ago, Bechar06 said:

Cet article de très peu d'intérêt fait l'    IMPASSE SUR LA PROPOSITION de l 'ATL 2 Standard 6    faite à l'Allemagne   en face du P-8A !

Les échos qu'on a, semble dire que coté allemand on a pris ça pour un gros foutage de gueule ... L'Allemagne doutais de la maintenabilité et de la disponibilité - à coût raisonnable - de l'engin ... alors que c'est déjà le probleme de leur P3.

Au delà de ça le P8 propose tout un tas de truc en plus ... mais je ne sais pas si les allemands y auront droit.

---

Au de la de ca l'Allemagne n'avait pas grand chose à gagner industriellement dans le MAWS ... donc l'occasion fait le larron ... et ça leur permet d'éviter de laisser un levier aux français sur les autres "programme symbole de l'eurobéatitude".

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, P4 a dit :

l"A320 a une distance franchissable inférieure à celle de l'ATL2 de 2000km.

Certains semblent oublier ici que la gamme A320 est très  large !   et le jeu de meccano très ouvert : du A318 ( même si suspendu commercialement ) , A319,  au A321  avec les options LR et XLR 

Motorisations au choix... Maîtrisées ( CFM Leap pour la MN mais si autres clients .. autre choix possible )  .. Jeux de réservoirs etc

Nul doute que le jeu est très  ouvert  pour un avion - de base l' A320 - appelé à avoir d' AUTRES MISSIONS que la Patmar dès lors que les accessoires de militarisation ( déjà existant dans la boite meccano de A330 et autres Airbus Défense ) seront transposés à partir de ceux déjà utilisés sur d'autres appareils Airbus

- Perche de ravitaillement avant 

- Protections de l'avion contre des missiles

- Avioniques militarisées

- Même la capacité d'être ravitailleur en vol ,  si le besoin vient de créer un ravitailleur en vol / Tanker plus modeste que le A330 ( je ne confonds pas avec un Patmar ... Mais pour ravitailler des drones du coin ?? )  

J'en oublie sans aucune doute .. 

Il y a donc des ressources utilisables pour divers avions de mission, mais également utilisables pour de la Patmar

On va pas me faire croire que créer des ouvertures d'une vaste soute Patmar pour délivrer les armements ( polyvalence ) et tous les équipements spécialisés ( de la mission Patmar ) soit plus compliqué que de créer / Surajouter une soute pour  le Falcon 10X

Si il s'agit de lui coller un jour 3 ou 4 RC Remote-Carrier: les capacité de Lancement et de récupération - sujet jamais abordé - seront incomparables en faveur d'un type A320  ( par rapport à un Falcon-10 ou même 12X ) => Un grosse plate-forme type A320 laisse des évolutions possibles

On sent bien ici, parmi nous que le réseau volant constitué d'un Patmar et de Drones Maritimes généralistes ou spécialisés n'est pas encore pour demain ( suffit de voir comment La France et l'Europe ont accumulé un retard certain en matière de drone .. y aura de la casse avant d'arriver au niveau des US ou des Israéliens ) @

Tout ceci n'enlève rien à l'intérêt des Falcon comme avions de mission : ressources mobilisables "par le bas" ( avions petits ou moyens )   tandis que les gammes Airbus sont des potentiels avions de mission "par le haut"  ( avions moyens à gros )

Le Patmar à la française s'inscrit dans une vocation de + en + mondiale ( cf. @capmat )

Comme le rappelle @hadriel : "l'officier programme français du MAWS a dit qu'il voulait une plateforme autonome pour la haute intensité, ie pas de drone"    ( Drones => Plutôt Surmar & persistance ... Peu de chance qu'ils soient pas là quand besoin d'attaque Patmar ) 

Gros équipage en 1 seul avion ( unité de lieu, d'action de temps ) plutôt qu'un réseau de Falcon à équipages limités ( grappe de 7X de @Hirondelle )

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Pakal a dit :

Ce qui m'interpelle c'est la faible garde au sol du Falcon 10X qui risque d'être rédhibitoire pour accrocher quoi que ce soit sous les ailes 

Pour y coller 4 torpilles sous chaque aile ça peut quand même le faire, une MU-90 ça a un petit diamètre et pas de protubérances. Avec un arrangement 2x2 en tandem ça parait plausible.

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Bechar06 a dit :

Certains semblent oublier ici que la gamme A320 est très  large !   et le jeu de meccano très ouvert : du A318 ( même si suspendu commercialement ) , A319,  au A321  avec les options LR et XLR 

Motorisations au choix... Maîtrisées ( CFM Leap pour la MN mais si autres clients .. autre choix possible )  .. Jeux de réservoirs etc

Nul doute que le jeu est très  ouvert  pour un avion - de base l' A320 - appelé à avoir d' AUTRES MISSIONS que la Patmar dès lors que les accessoires de militarisation ( déjà existant dans la boite meccano de A330 et autres Airbus Défense ) seront transposés à partir de ceux déjà utilisés sur d'autres appareils Airbus

- Perche de ravitaillement avant 

- Protections de l'avion contre des missiles

- Avioniques militarisées

- Même la capacité d'être ravitailleur en vol ,  si le besoin vient de créer un ravitailleur en vol / Tanker plus modeste que le A330 ( je ne confonds pas avec un Patmar ... Mais pour ravitailler des drones du coin ?? )  

J'en oublie sans aucune doute .. 

Il y a donc des ressources utilisables pour divers avions de mission, mais également utilisables pour de la Patmar

On va pas me faire croire que créer des ouvertures d'une vaste soute Patmar pour délivrer les armements ( polyvalence ) et tous les équipements spécialisés ( de la mission Patmar ) soit plus compliqué que de créer / Surajouter une soute pour  le Falcon 10X

Si il s'agit de lui coller un jour 3 ou 4 RC Remote-Carrier: les capacité de Lancement et de récupération - sujet jamais abordé - seront incomparables en faveur d'un type A320  ( par rapport à un Falcon-10 ou même 12X ) => Un grosse plate-forme type A320 laisse des évolutions possibles

On sent bien ici, parmi nous que le réseau volant constitué d'un Patmar et de Drones Maritimes généralistes ou spécialisés n'est pas encore pour demain ( suffit de voir comment La France et l'Europe ont accumulé un retard certain en matière de drone .. y aura de la casse avant d'arriver au niveau des US ou des Israéliens ) @

Tout ceci n'enlève rien à l'intérêt des Falcon comme avions de mission : ressources mobilisables "par le bas" ( avions petits ou moyens )   tandis que les gammes Airbus sont des potentiels avions de mission "par le haut"  ( avions moyens à gros )

Le Patmar à la française s'inscrit dans une vocation de + en + mondiale ( cf. @capmat )

Comme le rappelle @hadriel : "l'officier programme français du MAWS a dit qu'il voulait une plateforme autonome pour la haute intensité, ie pas de drone"    ( Drones => Plutôt Surmar & persistance ... Peu de chance qu'ils soient pas là quand besoin d'attaque Patmar ) 

Gros équipage en 1 seul avion ( unité de lieu, d'action de temps ) plutôt qu'un réseau de Falcon à équipages limités ( grappe de 7X de @Hirondelle )

Tout tes arguments sont valables.

Ce qui m'interpelle, c'est la différence de situation et de motivation des industriels.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, Gaspardm said:

Sur la fiche technique du Falcon 10X   Dassault indique Capacité maxi. de carburant 51,700 les / 23 451 kg https://www.dassault-aviation.com/fr/civil/la-famille-falcon/falcon-10x/

Airbus donne 26 730 ℓ pour l'A320Neo soit autour de 21300kg.

Par contre tu compare des distances franchissables qui ne sont pas comparable. Ses 13 890 km de distance franchissable à Mach .85 le Falcon 10X les fera avec seulement 8 passagers. Soit à tous casser 1200kg de charge utile. L'A320Neo fait ses 6300km avec 180 passagers soit plus 17000kg de charge utile. Donc on a de la marge pour rajouter du carburant à la place des soutes à bagages comme cela c'est fait pour le P-8. Et on peut aussi facilement augmenter la masse maxi au décollage en adoptant le train et l'aile du 321 en ajoutant encore plus de carburant. Il n'y a aucune raison qu'un patrouilleur maritime basé sur l'A320Neo sois moins performant qu'un P-8.

Sur un A320 on peut rajouter une soute à armement et du carburant à la place des soutes à bagages. Sur le Falcon 10X il va falloir retirer du carburant pour installer une soute à armement qui en plus sera protubérante et rajoutera de la trainé et en même temps sa taille sera limitée par la garde au sol de l'avion et la distance entre le train avant et le caisson de voilure. D'autant plus qu'il faut aussi loger le radar et si la soute et trop protubérante elle va masquer  la vue au radar.

Merci

J'en conclus qu'il y a de la marge pour l'A320 comme pour le 10X de s'approcher des spécifications de l'ATL2.

Si cest avec l'Allemagne le porteur Airbus serait a privilégier mais attention à la localisation de la transformation et à la valeur des équipements.

 

Edited by P4
Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, Bechar06 a dit :

( grappe de 7X de @Hirondelle )

Je n’ai pas été rassuré sur l’aspect liaison de données et je me suis senti aussi seul que pour les Camm en grappe (une obsession :biggrin:) de 4.

Donc je suis passé à autre chose (voir un peu plus haut si ça intéresse): l’hybridation, pour les marges du besoin, et sans remettre en cause la nécessité du «vrai Patmar » sur lequel on s'écharpe:

-un surmar musclé pour faite le bas des missions Patmar et un peu d’ISR en récupérant quelques briques techniques d’iceux sur une base déjà militarisée, celle de l’Archange par exemple;

Un Patmar/aewc au système de mission simplifié sur une grosse cellule très très endurante pour l’indo-pacifique... Typiquement le truc qui fait tout, mais rien à fond, juste une capacité mini adapté à un contexte très particulier autour de nos îles lointaines pour lesquelles il serait très onéreux de prépositionner nos moyens spécialisés très peu nombreux.

Faites-nous donc un successeur à l’E3f sur base d’A320/1 xlr, et en dépouillant cette base et un lui adjoignant le coeur du système MAWS, on pourra peut-être à moindre frais entretenir des capacités d’alerte et de renseignement dissuasives dans les airs, sur et sous la mer.

Un concept de plus :bloblaugh:

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, P4 said:

Merci

J'en conclus qu'il y a de la marge pour l'A320 comme pour le 10X de s'approcher des spécifications de l'ATL2.

Si cest avec l'Allemagne le porteur Airbus serait a privilégier mais attention à la localisation de la transformation et à la valeur des équipements.

 

Ça depend quel A320 tu prends ...

Avec le RCT du 321neoXLR on a 32t de fuel interne... Et une autonomie de 9000km a pleine charge.

... Et l'es pas obligé de prendre la cellule longue.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Hirondelle a dit :

Un Patmar/aewc au système de mission simplifié sur une grosse cellule très très endurante pour l’indo-pacifique.

Bonne idée !  à côté du Patmar pur et dur 

Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, Bechar06 said:
 

P-8A POUR LA MARINE             La France en colère contre l'accord de Poséidon avec l'Allemagne

Faire cavalier seul pour la France ?  Il n'est donc pas étonnant qu'il y ait un grand scepticisme en France - et selon "La Tribune", ils étudient déjà si MAWS ou un projet comparable basé sur l'A320neo pourrait également être réalisé seul.

:biggrin: les Français sont tellements fâchés qu'ils vont quand même faire leur PATMAR sur une base Franco-Allemande.......

Angela, commande moi quelques P-8 de plus pour voir si les Français sont vraiment fâchés.:biggrin:

Des fois qu'ils fassent un truc..:rolleyes:

Edited by P4
  • Like 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Hirondelle a dit :

Un Patmar/aewc au système de mission simplifié sur une grosse cellule très très endurante pour l’indo-pacifique... Typiquement le truc qui fait tout, mais rien à fond, juste une capacité mini adapté à un contexte très particulier autour de nos îles lointaines pour lesquelles il serait très onéreux de prépositionner nos moyens spécialisés très peu nombreux.

alors je vais aller plus loin :

-on prend une cellule d'A320

-on lui rajoute un RBE2 à l'avant

-antennes pour l'ISR

-un radar pour l'AEWC (comme sur le 737 AEW&C ou alors juste des plaques sur le fuselage si possible)

-une soute pour torpilles/missiles anti navires/mines... ou MICA EM/Meteor (d'où le RBE2...)

-4 points sous voilure "lourds" pour 1 MU90 ou 1 pylône triple pour Meteor/MICA

-2 points "léger" pour MICA IR (pas en soute pour avoir une capacité IRST)

-évidemment leurres+DIRCM (dans mon délire on rajoute un laser antimissile  pour contrer les missiles air air à très longues portées chinois)

On en met 3 en Polynésie

Et voilà ! capacité de détection et de destruction air surface mais aussi capacité de détection et d'autoprotection/destruction air-air : le principal souci étant les missiles air air à très longues portées chinois

Pour cela : construisons nous aussi de l'air air à très longue portée : imaginez la config en mode réservoir à missile (on imagine alors des Rafale en complément) : 4  missiles air air à très longue portée sous les ailes, 2 MICA IR sous voilure, et 8 Meteor (ou 4 air air longue portée) en soute

Ou alors 2 MICA IR et 20 meteor ! (pan dans les dents le  Gripen :bloblaugh:)

Ou alors config anti sous marine dans un environnement aérien contesté : 8 MU90 en soute plus 2 Meteor et 2 MICA IR sous voilure (le Meteor répondant à la problématique de garder l'avion éloigné de l'adversaire bien plus spécialisé que lui en  combat aérien) (idem pour de l'antisurface : 2 FMAN (4 ça passe pas) en soute plus 2 MU90 sous voilure)

Après on peut panacher si on veut être très polyvalent

Bon par contre il ressemblerait à un hérisson avec ses pylônes et toutes ses antennes...

(pas besoins de tenir la porte : ->   |   |   )

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Gallium a dit :

(pas besoins de tenir la porte : ->   |   |   )

Ouf, j’ai longtemps cru que c’était du premier degré :happy:

 

[pour creuser un peu cette idée d’avoir un hybride d’Awacs et de Patmar pour de très longues patrouilles (désarmées :tongue:)]

Imaginons donc mettre un «bête » RBE2 dans le nez d’un A320 (ou d’un gros bizjet, d’un Turboprop...). Il aura les performances... d’un RBE2, scannant electroniquement sur 140 degrés les plans verticaux et horizontaux à l’avant de l’appareil sur au mieux 200 km.

[Ça détecte un peu les périscopes un RBE2 ?]

Maintenant, imaginons qu’on y colle un deuxième RBE2 à l’arrière du fuselage, quelque part pas très loin de l'échappement de l’APU.

Bon, ok, ça a déjà été tenté pour un résultat contestable :)

spacer.png

Mais à l'époque, les antennes étaient très volumineuses, et on parlait d’un vrai AEWC.

Ça  couvrirait donc ~280 degrés sur les 2 plans, pour un «sablier » de détection de 400 km, laissant 40 degrés aveugles sur chaque flanc.

Un hybride, évidemment médiocre,  Patmar et AEWC. Ou un super-surmar (et un toujours médiocre awacs)... dans une zone où sinon, on n’aurait probablement RIEN.

Vous allez vous moquer d’une pauvre Hirondelle qui joue au Meccano sans savoir, et lui proposer de lui greffer un radar au croupion :pleurec:. Mais je vous préviens, il va falloir miniaturiser... et imaginer quelque chose pour l’indo-pacifique qui veille renseigne et alerte sans mobiliser le 1/4 de la flotte.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Hirondelle a dit :

Ouf, j’ai longtemps cru que c’était du premier degré :happy:

 

[pour creuser un peu cette idée d’avoir un hybride d’Awacs et de Patmar pour de très longues patrouilles (désarmées :tongue:)]

 

C'est pas tant du délire que ça, avec un radar GaN du diamètre du RBE-2 on devrait faire +50% de portée et ça commence à faire un mini AWACS intéressant. Le nez d'un liner/bizjet étant assez grand, tu peux en mettre deux qui sont inclinés de 60° par rapport à l'axe de l'avion et un a l'arrière et ça te fait une couverture à 360° (cf mon schéma moche plus haut). En plus le RBE-2 est en bande X et c'est la bonne bande pour chasser les périscopes (le SearchMaster des ATL2 est un dérivé du RBE-2 justement). Je pense que ce sera la solution retenue pour le prochain PATMAR (éventuellement sans le radar vers l'arrière qui couvre une zone déjà survolée donc est moins intéressant en air-surface)

Le soucis c'est qu'il va te falloir quelques dizaines de kW de génération électrique.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, hadriel a dit :

C'est pas tant du délire que ça

C’est comme tout, on peut essayer de phosphorer sans complètement troller :happy:

il y a une heure, hadriel a dit :

Le nez d'un liner/bizjet étant assez grand, tu peux en mettre deux qui sont inclinés de 60° par rapport à l'axe de l'avion et un a l'arrière et ça te fait une couverture à 360° (cf mon schéma moche plus haut)

Easy, le volume. Ici pour donner l'échelle, une pointe de Rafale sur un ch’ti Fokker 100:

spacer.png

 

Mais 3 RBE2 (ou like, mais on n’a que ça en france sur l’étagère, avec le SearchMaster), ça fait riche dans l’idée de faire un hybride pas trop cher.

il y a une heure, hadriel a dit :

éventuellement sans le radar vers l'arrière qui couvre une zone déjà survolée donc est moins intéressant en air-surface

Moins intéressant en air surface, mais plus intéressant en air-air si tu imagines le truc qui orbite. Pour tenir une situation aérienne potable, il me semble qu’il faut une zone de détection qui approche de la sphère. Sur les 2 plans. Avec mon «sablier » j’essayais de m’en approcher.

Cela dit, si on peut monter un Searchmaster tournant dans un carénage sous un Albatros, on doit pouvoir en monter un avec une antenne sensiblement plus grande sous un appareil 3 ou 4 fois plus gros.

spacer.png

Mais en détection air quand l’appareil sera en basse ou moyenne altitude, j’imagine que ce sera naze.

Est-ce indispensable d’essayer d’accomplir les 2 missions simultanément ? Il me semble qu’il y aurait de toutes façons une mission prioritaire sur l’autre, ´cause trajectoire, niveau de vol... Compromis, toujours.

 

il y a une heure, clem200 a dit :

Je ne comprends pas le besoin la, c'est pour remplacer le radar de recherche du dessous ou le compléter ?

Remplacer.

Pas sur le Patmar, hein ! Sur l’hybride moyen en tout. L’E3f est déjà passable semble-t-il en veille surface en plus de son coeur de métier AEWC, mais sans systèmes optiques ou acoustiques, et à un prix...

 

edit J’explique mon hypothèse d’hybride sur base A320/1 xlr (SI EST SEULEMENT SI LA CELLULE EST MILITARISEE  PAR AILLEURS): un tel appareil avec un système de mission léger, offrirait une autonomie sans doute supérieure à ce qu’on obtiendrait sur un gros bizjet, cette autonomie étant mon point crucial pour l’indo-pacifique.

Et même là, il me semble que ça serait un peu juste car on ne va pas rajouter un ravitailleur ds la zone, mais la gamme au-dessus, A330 pourtant déjà militarisé, j’ose pas.

Le deuxième point est de pouvoir offrir des zones de repos et de stockage à bord de pièces de rechange, qui semblent hors de portée des gros biz’. Ces appareils seraient seuls à 16 000 kilomètres de la France métropolitaine, et sans doute appelés à de fréquentes escales.

Edited by Hirondelle
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

A tout hasard nous allons doter le H160 de trois petits radars à plaque, cela sonne il la fin des radars tournants?

Avec son seachmaster et sa boule optronique l'Albatros se rapproche terriblement des standarts d'un PATMAR comme nous l'a fait remarquer @Scarabé

il lui manque quoi au niveau senseur?

le MAD et puis?

Edited by P4
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, P4 a dit :

A tout hasard nous allons doter le H160 de trois petits radars à plaque, cela sonne il la fin des radars tournants?

Avec son seachmaster et sa boule optronique l'Albatros se rapproche terriblement des standarts d'un PATMAR comme nous l'a fait remarquer @Scarabé

il lui manque quoi au niveau senseur?

le MAD et puis?

Les senseurs acoustiques.

Le MAD, on verra, mais le P8 n’en a pas (sauf les indiens). Il faut voler très bas, entre 100 et 300m pour s’en servir.

[Pourtant, ça semble être le plus efficace pour obtenir une solution de tir : on va encore parler de drone ?]

Plus haut, ça marche encore, mais ça réduit d’autant la portée du détecteur d’anomalie qui plafonnerait à ~1000/1500m.

J’ignore dans quelles proportions la démagnétisation réduit l’efficacité des MAD. Quelqu’un a une idée ? 

Link to comment
Share on other sites

5 minutes ago, Hirondelle said:

Les senseurs acoustiques.

Le MAD, on verra, mais le P8 n’en a pas (sauf les indiens). Il faut voler très bas, entre 100 et 300m pour s’en servir.

A 100m ca n'a déjà plus d'intérêt ... Les passes MAD se font à 100 pieds ...

C'est pour ça que les US ont abandonné ... Et essaient de refilé ça a des tout petit drone de la taille d'une bouée type A.

Les hélico n'ont pas de solution MAD et tire très bien leur torpilles aussi.

L'avantage du MAD c'est que c'est sans contact et que permet de couvrir une zone assez rapidement sans trop consommer de bouées actives

Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, g4lly a dit :

A 100m ca n'a déjà plus d'intérêt ... Les passes MAD se font à 100 pieds ...

C'est pour ça que les US ont abandonné ... Et essaient de refilé ça a des tout petit drone de la taille d'une bouée type A.

Les hélico n'ont pas de solution MAD et tire très bien leur torpilles aussi.

L'avantage du MAD c'est que c'est sans contact et que permet de couvrir une zone assez rapidement sans trop consommer de bouées actives

Je viens de voir que les SH60 ont un MAD tracté (Mad Bird).

spacer.png

Apparemment, ça va continuer sur les «R »

https://www.thedrive.com/the-war-zone/37704/navy-mh-60r-seahawks-to-get-magnetic-anomaly-detectors-to-help-hunt-enemy-submarines

 

https://www.cae.com/media/media-center/documents/datasheet.MAD-XR.pdf

Rien de tel sur les Lynx et les NH?

 

Edited by Hirondelle
Link to comment
Share on other sites

il y a 59 minutes, Hirondelle a dit :

Je viens de voir que les SH60 ont un MAD tracté (Mad Bird).

Je crois que les Romeo, la plus récente modernisation, n'ont plus ce MAD.  Par contre, j'étais persuadé que les NFH  oui, du moins certaines versions. 

Link to comment
Share on other sites

  • Bechar06 changed the title to Du MAWS Maritime Airborne Warfare System, éphémère PATMAR Franco-Allemand, au PATMAR FUTUR de la MN

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...