Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Il y a 10 heures, olivier lsb a dit :

Ca permettra aussi de résister à un changement de majorité politique, si vous voyez ce que je veux dire.

Après, comme tout accord, ça se déchire et s'annule, en tout temps, encore plus simplement par un changement de pouvoir... Ce qu'on signe tous, n'est pas éternel.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, olivier lsb a dit :

Faudrait pas non plus faire croire qu'un extrême ou un autre, arrivé au pouvoir en France, le serait essentiellement pour opposition au soutien à l'Ukraine. Et puis rien ne les empêchera à terme de dénoncer les accords: il faudra juste l'assumer publiquement, comme dans une démocratie normale ou les responsables sont responsabilisés. 

Ca a bardé cette nuit avec la 79e brigade d'assaut aéroportée. 

 

Mon dieu ce massacre...  les paras Ukrainiens ont l'air d'avoir tout ce qu'il faut avec eux, la précision des tirs... le nettoyage de la zone sans aucune crainte de risquer quoique ce soit..   et les pauvres types en face aussi fragile qu'une colonne de civil.  Je sais pas si les officiers Russes peuvent voir ça mais je dormirai pas si j'avais envoyé des hommes de nuit pour qui j'ai l'impression qu'on laisse aucune chance dans ce style de scénario. 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, Colstudent a dit :

Mon dieu ce massacre...  les paras Ukrainiens ont l'air d'avoir tout ce qu'il faut avec eux, la précision des tirs... le nettoyage de la zone sans aucune crainte de risquer quoique ce soit..   et les pauvres types en face aussi fragile qu'une colonne de civil.  Je sais pas si les officiers Russes peuvent voir ça mais je dormirai pas si j'avais envoyé des hommes de nuit pour qui j'ai l'impression qu'on laisse aucune chance dans ce style de scénario. 

Je soupçonne qu'une fois qu'une action a échoué, que ce soit d'un côté ou de l'autre, les soldats mis en jeu se retrouvent souvent en position très vulnérable, ce dont l'autre camp se dépêche de profiter pour les tuer au plus vite.

Cette guerre est peut-être descriptible comme une série de mini-massacres, d'un côté, de l'autre...

Encore plus vrai sans doute pour les victimes de l'artillerie adverse - c'est Goya notamment qui disait que les 2/3 des pertes étaient dues à l'artillerie - dont la plupart ne doivent même pas savoir ce qui les a frappé.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, collectionneur a dit :

La, ce qui m'étonne un peu dans cette vidéo, c'est que les fantassins sont autant visibles en IR, ils n'ont pas d'uniforme avec le camouflage anti-infrarouge ? En France, on à était quasiment les derniers de l'OTAN à l'adopté vers 1990.

Visible et tranquille, y a même pas un drone Russe  pour surveiller la colonne et au moins faire contre batterie dans le tas...ils sont debout comme si les Russes s'étaient retrouvé derrière les lignes perdus. Je me trompe peut être sur la réalité que ça doit être et surement que ce genre de cas est loin d'être le premier. Combien de colonne ont de résultat pour combien qui se retrouve hors d'état ? 

Link to comment
Share on other sites

23 minutes ago, Clairon said:

Dernier rapport Oryx du 20/03 au 23/03, identifiés comme perdus/detruits :

Russie : 26 Chars - 70 VCI/VTT - 4 Pièces d'Artillerie  - Ukraine : 9 chars - 20 VCI/VTT - 2 Pièces d'Artillerie

Clairon

Du coup Oryx est toujours actif, mais avec un autre proprio?

C’est peut être juste moi mais j’ai l’impression que les pertes russes sont en accélération avec le changement de direction;)

ou alors les russes étant passé effectivement à l’offensive, subissent logiquement plus de pertes.

Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Ciders a dit :

Ça va tellement bien du côté du parc russe qu'on est arrivé à envoyer en première ligne des T-55 première génération non modernisés. La prochaine étape est le T-54. :dry:

Oui oui, je sais, le système D russe, les merveilles de l'improvisation slave, le fait que la guerre "hein c'est la guerre, pas comme vous qui n'y connaissez rien derrière votre écran de bourgeois qu'a jamais fait son service", je sais. Mais ça envoie un signal clair.

Oryx est toujours actif mais l'équipe initiale a largement été renouvelée.

Tu peux suivre par exemple ce compte-là :

 

 

Oi enfin vu le résultat de la vidéo de ce matin ça serait utile du T90 ? car le résultat serait le même...    bientôt les munitions antichar vont couter plus cher que le char, bien sur j'écarte les vies à l'intérieur car ça n'a pas de prix.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Colstudent a dit :

Oi enfin vu le résultat de la vidéo de ce matin ça serait utile du T90 ? car le résultat serait le même...    bientôt les munitions antichar vont couter plus cher que le char, bien sur j'écarte les vies à l'intérieur car ça n'a pas de prix.

Délicat de placer l'avenir du char sur le résultat d'une seule opération dont on ne sait rien, si ce n'est que ça s'est très mal fini côté russe.

Mais qui ici aurait envisagé voir sur le front des BTR-50 ou des T-55 ?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, g4lly a dit :

Il n'ont plus de munition depuis mai 2022.

Plus de soldat depuis le printemps 2023.

Plus de char depuis l'été 2023.

Mais ils continuent à gagner du terrain ... va comprendre :bloblaugh:

Justement hier j'attendais de voir si tu allais répondre entre ceux qui se font peur avec la prise de Kiev et la réalité ou je ne vois pas du tout cette possibilité. Par contre les Russes avec 500/600 k hommes peuvent aller jusqu'ou ? et ce jusqu'ou pourra t-il permettre des négociations... même sens pour l'Ukraine ils pourront reprendre "réellement quoi" pour qu'a leur tour ils se disent on ne pourra aller plus loin et négocier.  

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Ciders a dit :

Délicat de placer l'avenir du char sur le résultat d'une seule opération dont on ne sait rien, si ce n'est que ça s'est très mal fini côté russe.

Mais qui ici aurait envisagé voir sur le front des BTR-50 ou des T-55 ?

Personne bien sur, mais en fait  ce conflit a du quand même refaire voir une copie complète dans beaucoup d'état major à travers le monde. Tout miser sur le dernier cri ne fait pas tout sans encore un peu de nombre.

 

Aprés les drones c'est quand même la révolution de ce conflit, pour faire un peu d'humour dans quelques temps on aura peut être ce scénario de conflit pour ceux qui ont vu le film ^^

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 55 minutes, Ciders a dit :

Ça va tellement bien du côté du parc russe qu'on est arrivé à envoyer en première ligne des T-55 première génération non modernisés. La prochaine étape est le T-54. :dry:

Général Mantray-Trécond, axe de Zaporizhia, au rapport !

(fin de la vidéo)

Edited by olivier lsb
  • Thanks 1
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, Colstudent a dit :

Justement hier j'attendais de voir si tu allais répondre entre ceux qui se font peur avec la prise de Kiev et la réalité ou je ne vois pas du tout cette possibilité. Par contre les Russes avec 500/600 k hommes peuvent aller jusqu'ou ? et ce jusqu'ou pourra t-il permettre des négociations... même sens pour l'Ukraine ils pourront reprendre "réellement quoi" pour qu'a leur tour ils se disent on ne pourra aller plus loin et négocier.  

A mon sens pas très loin ... pour moi s'il arrivent à occuper durablement les Oblast annexé - Luhansk c'est fait, Donetsk ils occupent la moitié et le reste est un gros morceau, Zapo il occupe une bonne partie mais le reste n'est pas facile à conquérir visiblement, Kherson hors rive droite c'est déjà occupé sauf Krinky ... - et uniquement rive gauche ce serait déjà miraculeux pour eux.

Même si l'armée ukrainienne s'effondrait, au sens conventionnel ... elle pourrait changer de mode de combat, et rendre l'occupation plus large tellement douloureuse qu'elle ne durerait pas.

Mais ce n'est que mon avis.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, g4lly a dit :

En Ukraine, le traumatisme à grande échelle des civils

Deux ans après l’invasion russe, l’impact de la guerre sur la santé mentale des Ukrainiens concerne toutes les générations. Mais le problème est largement sous-estimé voire négligé par la population.

Quand les Russes sont arrivés chez elle, Viktoria Scherbak était avec sa fille de 17 ans. Elle leur a expliqué qu’elle était professeure de russe et handicapée, mais ils n’ont rien voulu entendre. « Ils étaient cinq, armés. Ils nous ont emmenées dehors, ont pris nos documents, nos téléphones, nous ont mis un sac sur la tête et nous ont conduites jusqu’à la prison », se souvient cette Ukrainienne de 56 ans installée à Balakliïa, dans la région de Kharkiv, tout près de la frontière russe.

La mère et la fille ont passé trois jours dans une minuscule cellule avec deux autres femmes. L’air manquait. Les soldats venaient régulièrement les voir, ivres. Une nuit, l’un d’eux est venu en sous-vêtements les interroger. L’une de leurs codétenues a été torturée à l’électricité. L’autre, âgée de 22 ans, a été emmenée plusieurs fois. « Elle revenait épuisée et battue. Ils l’ont violée, et forcée à faire des vidéos pour dire combien il était formidable de vivre en Russie, maintenant. »

Viktoria était terrifiée à l’idée que sa fille subisse le même sort. Lors d’un interrogatoire, elle a dit qu’elle comptait quitter la ville avec elle pour rejoindre Kharkiv puis partir à l’étranger. Ses bourreaux l’ont menacée : « Ils m’ont dit qu’ils allaient interroger ma fille et la violer devant mes yeux. Je me suis évanouie. » Viktoria Scherbak interrompt son récit. Ses mains tremblent.

« Anxiété permanente »

La ville de Balakliïa a vécu pendant six mois sous occupation, jusqu’à sa libération par les troupes ukrainiennes en septembre 2022. Aujourd’hui encore, la professeure, qui a cessé d’enseigner le russe pour l’anglais, est rattrapée par ses cauchemars. « J’ai des flash-back, mes problèmes de cœur se sont aggravés, et j’ai développé un ulcère à l’estomac. » Les images des avions rasant la ville au début de l’invasion lui reviennent souvent. Les bombardements ont éclaté les fenêtres de son appartement et faisaient « des nuages de fumée comme des champignons ». « Cette peur est toujours avec nous aujourd’hui, on ressent une anxiété permanente », explique Viktoria.

La guerre totale que mène la Russie en Ukraine depuis février 2022 a engendré des traumatismes à une échelle sans précédent dans l’histoire récente du pays. Les militaires, en première ligne, ne sont pas les seuls à en subir les effets. Les civils, éprouvés par les bombardements, l’occupation, la perte de leurs proches, la destruction de leur foyer ou leur départ contraint, en sont victimes eux aussi. Toutes les générations sont touchées, quel que soit l’endroit où l’on vit, près du front ou à l’arrière. « Je n’ai pas rencontré une seule personne – homme, femme ou enfant – qui n’ait pas de traumatisme », affirme Ilya Yesiley, psychologue et volontaire au sein de la fondation humanitaire d’Olena Zelenska – la femme du président ukrainien –, consacrée notamment aux problèmes de santé mentale.

...

https://www.lemonde.fr/international/article/2024/02/23/en-ukraine-le-traumatisme-a-grande-echelle-des-civils_6218078_3210.html

On est quand même une belle espèce de merde au final... tout le monde n'est pas comme ça mais on évolue peu ou pas très vite au final 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, g4lly a dit :

A mon sens pas très loin ... pour moi s'il arrivent à occuper durablement les Oblast annexé - Luhansk c'est fait, Donetsk ils occupent la moitié et le reste est un gros morceau, Zapo il occupe une bonne partie mais le reste n'est pas facile à conquérir visiblement, Kherson hors rive droite c'est déjà occupé sauf Krinky ... - et uniquement rive gauche ce serait déjà miraculeux pour eux.

Même si l'armée ukrainienne s'effondrait, au sens conventionnel ... elle pourrait changer de mode de combat, et rendre l'occupation plus large tellement douloureuse qu'elle ne durerait pas.

Mais ce n'est que mon avis.

En théorie, les russes peuvent aller loin .. Si l'armée ukrainienne s'effondre partiellement, la vitesse offensive resterait néanmoins limitée - en gros la vitesse d'une offensive à pied faute de véhicules blindés en nombres suffisants - soit quelques kilomètres par jours au mieux. En revanche, la logistique tient avec des camions courants, donc la contrainte temporelle découle des troupes d'assaut. Même une avancée assez lente, sur un front de 500 à 1000 km cela fait quand des surfaces importantes au bout de quelques mois.. 

Une autre contrainte pour les russes découle de la présence ou non de population ukrainienne. Tant que la population fuie les combats, cette contrainte ne joue pas. En cas de prise d'un grand centre urbain sans trop de combat, là les difficultés apparaissent. Elles sont sans doute gérables mais avec des ressources humaines et matérielles, bref elles diluent l'effort russe par ailleurs poussif. Et comme il ne peut y avoir de victoire politique pour les russes par la seule fuite de la population ukrainienne, les russes font face à un dilemme. 

Comme tu l'indiques la prise de l'essentiel des oblasts annexés et la neutralité de l'Ukraine serait en effet un objectif raisonnable. Vouloir aller au delà, c'est s'exposer à des problèmes potentiellement plus importants malgré l'apparence d'un gain.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Alexis a dit :

Encore plus vrai sans doute pour les victimes de l'artillerie adverse - c'est Goya notamment qui disait que les 2/3 des pertes étaient dues à l'artillerie - dont la plupart ne doivent même pas savoir ce qui les a frappé.

Me souviens des souvenirs d'amis qui me disait que dans les années 90, en entrainement quand on te déploie, tu commences à creuser puis une fois que tu es bien enterré, tu attends jusqu'à ce que ton officier sonne le rappel : la position vient d'être bombardée par l'artillerie et tout le monde est mort...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Ciders a dit :

Ça va tellement bien du côté du parc russe qu'on est arrivé à envoyer en première ligne des T-55 première génération non modernisés. La prochaine étape est le T-54. :dry:

Oui oui, je sais, le système D russe, les merveilles de l'improvisation slave, le fait que la guerre "hein c'est la guerre, pas comme vous qui n'y connaissez rien derrière votre écran de bourgeois qu'a jamais fait son service", je sais. Mais ça envoie un signal clair.

Qu'ils seront à Berlin dans deux ans si j'ai bien suivi?:sleep:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, collectionneur a dit :

La, ce qui m'étonne un peu dans cette vidéo, c'est que les fantassins sont autant visibles en IR, ils n'ont pas d'uniforme avec le camouflage anti-infrarouge ? En France, on à était quasiment les derniers de l'OTAN à l'adopté vers 1990.

Parce que nous avons des treillis anti IR? J'ignorais... En fait je ne crois pas qu'aucune armée ait un treillis anti IR en dotation de base.

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, gustave a dit :

Qu'ils seront à Berlin dans deux ans si j'ai bien suivi?:sleep:

Mais non puisque "la Russie n'est pas une menace". :happy:

Dormez bien bourgeois, le guet veille !

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,962
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...