Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le F-35


georgio
 Share

Recommended Posts

Il y a 9 heures, Lame a dit :

Quand est-ce que les USA disposeront enfin d'une propulsion améliorée pour le F-35?

Quel délai pour remotoriser les F-35 en service ou les remplacer par des exemplaires dotés de la nouvelles propulsion?

Attention la remotorisation est nécessaire mais pas pour un problème de propulsion, beaucoup plus pour un problème de puissance électrique disponible. Je vais d'ailleurs corriger plusieurs erreur qu'on voit régulièrement.

- Le problème actuel de puissance électrique n'est pas provoqué par un non respect du cahier des charges mais par une augmentation des besoins de puissance à cause d'équipements embarqués de plus en plus gourmands.

- Ce besoin de puissance électrique accru a comme conséquence que le module de puissance est régulièrement utilisé au-delà de sa plage de fonctionnement et doit donc être changé beaucoup plus souvent que prévu. Jusqu'à maintenant des choix ont été fait pour économiser ce module soit en volant moins, soit en ne faisant pas fonctionner tout les équipements embarqués au même moment ce qui a un impact opérationnelle important. Depuis quelque temps Donc plutôt que d'accepter les contraintes opérationnelles il a été accepté plutôt des contraintes logistiques et financière. Je veux dire que le nombre d'ateliers capables de changer le module (une opération qui dure une centaine de jour) ont été multipliés par trois pour l'instant. La contrainte financière étant l'investissement dans ces ateliers de maintenance lourde et l'achat de ces modules qui représentent 40% de la valeur d'un moteur à peu prêt toutes les 1000 heures de vol. Ces ateliers et les modules étant livrés la contrainte opérationnelle est moins importante on voit donc de plus en plus d'article parlant de missions omnirôles, on voit aussi que le critère FMC est de plus en plus utilisés, j'ai également remarqué que le nombre d'heures de vol par mois repart à la hausse mais pas de manière extraordinaire.

Pourquoi on en est arrivé là ?

- principalement parce que les temps de développement informatique ont été beaucoup trop long. La conséquence c'est qu'il a fallu intégrer dans les définitions de block des évolutions qui n'étaient pas prévues au départ, évolutions souvent plus gourmandes en énergie comme le radar, les système de GE; les optiques, les écrans, la puissance de calcul, etc, etc. Le block 4 pousse les besoin de puissance électrique trop loin. Il faut impérativement une solution.

Est-ce que le JPO pouvait faire autrement ?

Oui peut-être mais dans ce cas il fallait d'abord être moins ambitieux sur chacune des versions et ensuite il fallait que systématiquement les industriels livrent des produits meilleurs que prévu histoire de pouvoir gommer les éventuels dépassement de marge des autres. Mais être moins ambitieux signifie mettre moins de poudre dans les yeux des acheteurs ce qui est en décalage avec la volonté du département d'état. Et livrer des matériels plus performant que prévu n'est pas admissible du point de vue d'un industriel US sans que les gains soient facturés d'une manière ou d'une autre donc pas d'investissement dans des gains excessifs de performance .

Les US en ont-ils tirer des leçons ?

Oui sur le NGAD. Non sur le f-35.

Le NGAD signe le besoin d'un retour à des vecteurs plus simples qu'une seule génération d'ingénieurs peut suivre de A à Z. La notion de version est secondaire voir inutile.

Le f-35 lui continue à évoluer dans la logique des block qui continuent  à voir leur définition changer en cour de route vers le "encore plus". Pour le moteur les US peuvent choisir entre une évolution plus généreuse d'un moteur qui fournira plus de puissance électrique mais sera rapidement rattrapé par les besoins en puissance électrique toujours plus important ou des moteurs beaucoup plus généreux en puissance électrique mais dont l'intégration sera un vrai défi. l'EEP ne peut être qu'un moteur très temporaire avec cette logique. 

Quels conséquence sur la flotte actuelle ?

Sans nouveau moteurs  : plus d'heures de vol puisque la logistique peut suivre mais des arrêts programmés beaucoup plus nombreux et un coût de possession unitaire bien plus important. Pas de passage au block4.

Avec l'EEP : passage au bloc4 d'une grosse partie de la flotte "block4 ready" sans souci de puissance et sans risque important d'intégration mais block5 reposera le même problème de besoin de puissance.

Avec AETP : risque très important d'intégration mais beaucoup plus de marge de puissance.

 

Edited by herciv
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

On 6/11/2022 at 8:07 AM, BPCs said:

Yes but no : it is believed that North American P-82 Twin Mustang or more recently the FB-22 project.

But this one arrived too late (although having a role at the beginning of the Korean War) and this one was envisaged at a time when only the Mullahs on motorcycles counted... on the other hand the NGAD risks being interesting on this side.

To return to the F-35A, we would have to see if these 40% more carbs (or even more if the Israeli conformal tanks really exist) associated with SiAWs make it possible to overcome the curse of the F-22 in a Rand war game , where they ended up at the bottom of the Pacific, as the tankers had been destroyed by long-range missiles.

Edit: too short considering the 1635 Nm between Guam and the mainland

http://www.gcmap.com/map?P=Jjn-pgua&MS=wls&MR=180&MX=720x360&PM=* _ _

We understand the recent Wargame where it was the drone swarms that won the decision.

Similarly, a few years ago, more B21s and less F-35s were being discussed...

 

 

tout est "discuté" et à juste titre. Cela permet de contrer la "pensée de groupe" ou le "biais de confirmation" couramment accusés. 

La discussion est saine, mais elle est aussi sans fin. L'approche générale "attendre et voir" est généralement la voie la plus sûre pour moi en termes de prédictions, mais d'un autre côté, je pense qu'il y a beaucoup de signes concernant l'avenir des F-35. 

Ce n'est pas parce qu'une chose est discutée qu'elle sera adoptée. Ce n'est pas nouveau. Des opinions divergentes sont constamment publiées et discutées, le budget de la défense américaine est décidé d'année en année. Les gens ont discuté de la possibilité de donner des A-10 à l'armée pendant des décennies, des choses sont discutées tout le temps. Certaines de ces idées sont adoptées ou revues plus en profondeur, voire adoptées, mais il y en a d'autres qui sont jetées dans la poubelle de l'histoire.

Je ne vois pas la controverse avec le F-35 se terminer dans une seule phase de son histoire d'achat.

En d'autres termes, il sera en concurrence budgétaire constante avec d'autres programmes et avions jusqu'à ce que le dernier F-35 sorte de la chaîne de montage. (quelle que soit la date) 2031 ou 2041, je n'en ai aucune idée et je ne devinerai pas après les 9 vies de la chaîne de montage du Super Hornet. Ce sujet pourrait faire 3000 pages. Nous n'en sommes peut-être même pas à la moitié, et je ne me risquerais pas à deviner à ce stade. 

Je mentionne tout cela parce que je ne lis pas vraiment ces "discussions", car elles sont assez courantes et ne sont pas "réelles" tant qu'elles ne sont pas "réelles".

ils ont produit plus de 800 F-35 et les gens ici semblent penser que cela n'a généralement aucune signification. donc même 800 F-35 ne sont pas "réels". 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

Link to comment
Share on other sites

17 hours ago, Lame said:

 

If the F-35 had been able to replace the F-16 and the F-15, the F-16 Vyper and the F-15 Ext would never have seen the light of day. The reality is that the USAF is buying some to supplement its smaller than expected fleet of F-35s.

 

 

C'est beaucoup plus compliqué que cela, et je pense que l'armée de l'air française conservant ses Mirage 2000 et les maintenant viables serait un bon contrepoint très évident. Ce sujet a déjà été abordé ici à de nombreuses reprises, car il est si courant de le simplifier à l'extrême, je vais donc le décomposer aussi simplement que possible :

Les États-Unis utiliseront les F-16 jusqu'à ce que le F-35 puisse les remplacer à la fin des années 2030, et il est nécessaire de maintenir les F-16 modernes, ainsi que les perspectives d'exportation de F-16 pour les pays qui ne peuvent pas obtenir de F-35, et pour que les F-16 restent compétitifs dans les futures compétitions de chasseurs. 

C'est le F-22 qui n'a pas réussi à remplacer les F-15C. C'est sa propre histoire sordide.

Les F-15E Strike eagle n'ont jamais été censés être remplacés par les F-35 et il était prévu de les exploiter jusque dans les années 2040. Il est utile de rappeler que les Strike eagles ont généralement été fabriqués et livrés dans les années 1990, qu'ils ne sont pas aussi vieux que les F-15C et qu'ils ont une structure améliorée pour leur mission initiale de bombardier. À plusieurs reprises, l'USAF a souligné la nécessité du F-15EX, sans que cela soit centré sur le F-35.

Beaucoup ont adopté ce récit parce qu'il correspond à ce qu'ils veulent voir. Les règles :

Lorsque le F-35 gagne, c'est sans autre raison que la politique. Il n'a aucune qualité rédhibitoire qu'une force aérienne pourrait désirer et poursuivre. 

Il n'y a pas de politique impliquée dans des choses comme le F-15EX, qui est choisi comme un acte d'accusation direct contre le F-35, et non pour conserver les emplois et la base industrielle, comme le montre la documentation officielle originale.

Si un seul F-15EX est produit (en oubliant la politique et les raisons déjà exposées), le F-35 est invalidé.

Si le F-35 est choisi face à d'autres concurrents européens ou américains, les concurrents perdants ne sont pas invalidés. 

Je suis d'accord avec vous, le F-35 n'a pas réussi à remplacer les F-15 qu'il n'était pas censé remplacer, mais je ne considère pas cela comme la preuve irréfutable de l'échec du F-35 que tant de personnes ici ont adoptée. Quant au fait qu'il faille plus de temps pour remplacer les F-16, je pense que c'est une question assez évidente et je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui dise que les retards des F-35 n'ont pas conduit à une rétention plus longue des anciens appareils. 

Le F-35 remplacera les F-16 d'une manière ou d'une autre dans les services américains. Le F-16 a bénéficié d'un sursis temporaire, mais je pense que la fin est déjà évidente. "Le F-35 n'a pas réussi à remplacer les F-16. Il n'a pas encore réussi à les remplacer, mais le temps le confirmera. 

Peut-être que ce sera comme la vieille blague selon laquelle, lorsqu'ils livreront le dernier UH-60 Blackhawk à un musée, l'équipage reviendra sur un UH-1 Huey, mais j'en doute. Les F-4 ont été conservés pendant des décennies après l'introduction des chasseurs adolescents et sont encore utilisés dans certains endroits. Il faut beaucoup de temps pour remplacer des milliers de chasseurs.

Peut-être qu'un pilote livrera le dernier F-35 à un musée et reviendra sur un F-16, mais j'en doute. 

 Je déteste être un "spam troll", mais il se peut que je doive conserver ces informations concernant la série Teen et les copier-coller si nécessaire, encore et encore. Il semble également que l'USAF essaie de s'éloigner des F-15EX maintenant, donc toute cette affaire a pu être une idée à courte vue. Le Secrétaire à la Défense qui a soulevé la question est parti depuis longtemps, et la prise de conscience semble être en train de se faire. 

 

17 hours ago, Lame said:

By the way, the F-35, fatally less and less stealthy, is supposed to operate with the support of drones in anticipation of the day when it will no longer have an ounce of significant stealth if it does not already have it.

Je déteste utiliser l'expression "nouvelle normalité" après 2020 et covid19, mais il semble de plus en plus que la "furtivité" sera un besoin de "niveau d'entrée" pour les forces aériennes de première ligne. Je sais que les gens continuent d'essayer de pousser ce rocher vers le haut de la colline, mais il y a une raison pour laquelle les concepts des SCAF, le B-21 et même les drones ont un certain "look". Je vous laisse réfléchir à cette question jusqu'à sa conclusion. 

Je vous souhaite bonne chance, mais j'ai le sentiment que la furtivité sera "obsolète" jusqu'au moment où elle pourra être "correctement imitée" et où les fans seront soulagés du fardeau d'être obligés de rejeter l'évidence. J'attends avec impatience le jour de votre 

 

maxresdefault.jpg


 

Quote

 

Where is the development of companion drones? I hope it advances faster than the development of its new propulsion since the USA does not seem to give up the concept of "war by mosaic"/mosaic warfare.

Read on The Cyberedge // Mosaic Warfare Networks Can Serve Naval Expeditionary Forces

 

 

Oui, nous avons toujours beaucoup de choses à faire.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

10 hours ago, herciv said:

Could the JPO do otherwise?

Yes, maybe, but in this case you first had to be less ambitious on each of the versions and then the manufacturers had to systematically deliver better-than-expected products in order to be able to erase any excess margins from others. But being less ambitious means putting less dust in the eyes of buyers, which is out of step with the wishes of the State Department. And delivering equipment that performs better than expected is not acceptable from the point of view of a US industrialist without the gains being invoiced in one way or another, therefore no investment in excessive performance gains.

Je suppose que je vais devoir vous demander de clarifier cela, car la traduction est peut-être déficiente. S'il y a une chose que j'ai apprise ici, c'est que les déclarations qui sont parfois étranges ne sont généralement pas délibérées et qu'il s'agit plutôt d'un problème de traduction.

 

10 hours ago, herciv said:

Did the US learn from it?

Yes on the NGAD. No on the f-35.

The NGAD signals the need for a return to simpler vectors that a single generation of engineers can follow from A to Z. The notion of version is secondary or even useless.

 

donc comme le F-22 ?

 

 

Link to comment
Share on other sites

@Stark_Contrast

il y a 18 minutes, Stark_Contrast a dit :

Je suppose que je vais devoir vous demander de clarifier cela, car la traduction est peut-être déficiente. S'il y a une chose que j'ai apprise ici, c'est que les déclarations qui sont parfois étranges ne sont généralement pas délibérées et qu'il s'agit plutôt d'un problème de traduction.

Could the JPO do otherwise?

Yes, maybe, but in this case you first had to be less ambitious on each of the versions and then the manufacturers had to systematically deliver better-than-expected products in order to be able to erase any lost margins from others industrials. But being less ambitious means putting less dust in the eyes of buyers being less "best in the class" for every buyers, which is out of step with less conformal with the wishes of the State Department. And delivering equipment that performs better than expected is not acceptable from the point of view of a US industrialist without the gains being invoiced in one way or another, therefore no investment is made to obtain excessive performance gains.

il y a 18 minutes, Stark_Contrast a dit :

donc comme le F-22 ?

L'absence de version dans le cas du F-22 est une conséquence de l'arrêt du programme.

L'absence de version dans la plupart des itérations à venir du NGAD est un choix délibéré destiné à n'avoir aucun programme dépassant 15 ans de durée de vie.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

On 6/11/2022 at 4:28 PM, Tetsuo said:

 

F35 UNDERESTIMATE / PDF POWER POINT / MARKETING : Of all our links, all our clues, articles, testimonials, all that led us to this kind of conclusion, 95% are of AMERICAN origins. But strangely you don't take them into account...

 

Je pense que vous accordez plus d'importance que moi à l'origine "américaine". Je vais être bref car vous me le demandez. 

La plupart des critiques du F-35 proviennent des États-Unis, mais je remarque que de nombreuses autres critiques provenant d'autres endroits sont souvent très différentes.

Les États-Unis ont une longue histoire, depuis la fin de la guerre du Viêt Nam, de programmes militaires controversés et de débats dans la sphère publique. Presque tous les programmes militaires américains couronnés de succès, y compris ceux qui sont aujourd'hui considérés comme des "succès évidents", tels que les chasseurs de la série Teen, le char Abrams, les AWACS, ont été un jour mêlés à une controverse. Il s'agit donc d'alarmes qui sont assez courantes ici. 

En gardant cela à l'esprit, je n'y accorde pas le même poids que beaucoup d'autres ici. Certains ont même eu la gentillesse de me montrer le doute et même la haine que suscitait le Rafale à une époque. 

L'une des choses les plus intéressantes pour moi est le peu de controverse comparative qu'il y a dans d'autres pays. 

On 6/11/2022 at 4:28 PM, Tetsuo said:

What fear? Who doubts? 

Ignore reviews and expert testimonials? as you do regularly?

 

Je dis qu'il faut les examiner toutes, et peut-être examiner les antécédents et l'expérience des personnes qui font ces déclarations, car cela compte. Quelqu'un comme David Berke devrait-il avoir un peu plus de crédibilité que quelqu'un comme le DOT&E ou le GAO

Nous entrons dans un territoire étrange, car certains des plus grands défenseurs des F-35 semblent être les pilotes, et non le département d'État, mais en parlant aux gens ici, la situation est inversée. C'est la politique qui a raison, et non l'avion. Mais les politiciens se plaignent tout le temps des F-35.

Pas les pilotes. 

Il y a quelque chose qui cloche. Si le F-35 était aussi épouvantable que beaucoup le disent, les pilotes seraient les premiers à le remarquer, à tirer la sonnette d'alarme et à mettre fin au programme. Ce ne serait pas difficile, car les politiciens ont eux aussi une bonne raison de le tuer. 

Le F-35 serait mort si l'armée américaine n'en faisait pas la promotion, et elle le fait avec beaucoup de conviction. 

 

On 6/11/2022 at 4:28 PM, Tetsuo said:

 

 

Conspiracy theory ! Downright !! And why not survivalism and freemasonry while we're there!?

Why use this kind of vocabulary all the time? Wouldn't that be a form of denigration? A way to lower the words of others in a form of delirium and remove all seriousness? 

 

Il y a plus de preuves que le F-35 a participé à de "vrais combats" qu'il n'y en a sur les preuves circonstancielles que beaucoup de gens ici présentent comme la vérité.

Pour être clair, il est possible que ce soit la vérité, mais c'est beaucoup plus difficile à prouver que beaucoup d'autres faits concernant le F-35. Plus de preuves ci-dessous, mais pour être bref, voilà où j'en suis.

J'encourage vivement les gens à trouver ces preuves et à les présenter, et j'espère vraiment qu'ils y parviendront, parce qu'il est plus important pour moi de dénoncer la corruption que d'avoir raison sur Internet, mais je soulignerai à chaque fois que de telles preuves n'existent pas actuellement, au-delà des éléments circonstanciels.

Il y a une grande différence entre un rapport du DOT&E et l'ingérence de Joe Biden dans le processus de sélection suisse, comme beaucoup l'ont prétendu. En général, ces processus d'évaluation sont réalisés en dehors de la portée et de l'interférence des politiciens afin d'éviter ce que beaucoup prétendent être arrivé. 

 

On 6/11/2022 at 4:28 PM, Tetsuo said:

Not yet proven...? What have you proven since you've been here?

J'ai reçu quelques commentaires, même de la part de personnes comme Herciv, qui m'ont dit que j'avais présenté de bons arguments.

 

On 6/11/2022 at 4:28 PM, Tetsuo said:

Who said choosing the F35 was against Swiss interests?! On the contrary, everyone leads us to believe that it is precisely in the interests of the Swiss that the F35 was chosen!

On the other hand, the operational interest for the air force ... will have to wait a little ...

The rest is YOUR words, not mine. 

 

On 6/11/2022 at 4:28 PM, Tetsuo said:

 Since you are talking about technical evaluation, the Swiss made us believe until the end that it was in the pocket .... until the day when ...

Patrick has linked a video in the subject "scaf /politique" I believe where Christian Cambon (president of the Senate Defense Committee. Is he a reliable source?) who tells this story precisely.

Serious and honest people in the Swiss government. The same people who say that the f35 won it because it was cheaper! Why ? because it will fly less!! but it's not thanks to the plane, it's thanks to its simulator! 

Subject already mentioned many times here, on the Swiss topic, as well as on the technical evaluation. Moreover, the Swiss did not bother to withdraw the hours less on the other competitors in order to have at least an honest comparison. 

Have you taken the time to look into this thread? there are very competent people who have taken the time to dissect this evaluation.

Oui, je l'ai fait.

Ce que je peux dire, c'est que le F-35 a répondu à plus d'exigences que ses concurrents. Je m'attends à ce que vous n'appréciiez pas cette déclaration, mais je ne vais pas "édulcorer" les choses...

 

les exigences auraient peut-être dû être différentes, mais c'est un autre sujet 

On 6/11/2022 at 4:28 PM, Tetsuo said:

Off topic, it does not meet the specifications of the American army, which constantly lowers the list of requirements ... subject debated and explained again and again here by competent people, from American sources! but there too, you ignore it.

Je ne pense pas que nous ayons eu une seule pièce de notre équipement qui ait répondu à toutes les exigences telles qu'elles ont été définies à l'origine.

 

 

 

On 6/11/2022 at 4:28 PM, Tetsuo said:

He's saying it to you.

On this side of the Atlantic, everything is linked, because the USA has made it a connected device for working in networks, cut for NATO   America, in fact, it is a political tool. 

Topics harped on I don't know how many times here in this topic. Either you do not read what is offered to you, or you ignore it on purpose.

Je pense que si ce n'est qu'un outil politique, alors c'est un sujet politique, auquel cas ce n'est pas vraiment un endroit pour discuter des avions. Je comprends qu'il y ait des croisements.

Mais j'essaie de garder les avions dans les fils de discussion sur les avions et la politique dans les fils de discussion sur la politique, donc ce n'est pas "ignorer volontairement". 

J'essaie de ne pas mélanger les choses plus qu'elles ne le sont déjà. Plus précisément, une partie de cette question sera simplement un désaccord d'opinion.

Si on prend les Suisses, je pense qu'ils choisissent le F-35 :

75 % pour le F-35, 25 % pour la politique (c'est toujours un chiffre élevé sur le plan politique).

vous pensez que le mélange est probablement plus à l'opposé. 

les opinions varient. 

Il est utile que les Suisses soient passés par des processus vérifiables avec le F-35. La politique est beaucoup plus subjective et trompeuse et beaucoup plus difficile à prouver en général. 

 

 

On 6/11/2022 at 4:28 PM, Tetsuo said:

Not understood.. 4 lines in the wind.

 

And come on...here we go again...it's always been like that...blablabla, here it's normal...blablabla...OFF TOPIC!

 

Off topic .

 

 

ce n'est pas hors sujet. Si je veux comprendre en quoi le F-35 est un désastre, je dois pouvoir le comparer à d'autres désastres. Vous avez ouvert la porte à l'historique des plaintes concernant le F-35 ; certaines de ces plaintes ont déjà été entendues à propos d'autres programmes. Certaines d'entre elles très récemment en fait, et même les mêmes mots exacts utilisés. 

Si nous devons comparer le F-35 à d'autres choses, alors nous devons être autorisés à comparer le F-35 à d'autres choses. Si vous trouvez cela controversé ou injuste, je ne sais pas vraiment quoi dire, mais je pense que c'est tout à fait dans le sujet. 

On 6/11/2022 at 4:28 PM, Tetsuo said:

 

Wow! The f/a 18 is a crap too! what !? the f14 too!! and yet they fulfilled their missions!! and they too, have also cost billions!! fantastic !! But off topic.

 

 

non, c'est précisément ce que je veux dire. c'est "hors sujet" de faire remarquer que des avions qui ont été précédemment considérés comme des échecs de développement peuvent devenir des succès ? n'est-ce pas un point plutôt pertinent pour le sujet actuel ?

 

On 6/11/2022 at 4:28 PM, Tetsuo said:

oh and i'm quoting myself :

"We'll have to wait a bit, it will cost what it costs, but it will eventually work...Anyway, going back is impossible now. It will be for next time."

 

How is it to say and repeat that most of the great American hunting programs have been screwed up, and that they have cost billions more than expected?

 

 (ah, by the way, the construction of the Eiffel Tower was repaid in less than a year! it is known throughout the world! routine yes, nothing new... yes, but it has been bringing us money for 130 years! ! thank you !)

 

C'est un argument perdu d'avance car il se résume souvent à la France contre les États-Unis. Je vous dirai volontiers que les États-Unis sont imparfaits et souvent gaspilleurs. 

On a compris. Vous êtes la nation supérieure. J'ai parfois essayé de simplement concéder ce point, et on m'a accusé de troller. Maintenant que j'ai reconnu votre supériorité, nous pouvons peut-être parler du F-35. 

La tour Eiffel n'est en quelque sorte pas "hors sujet". :wink:

 

On 6/11/2022 at 4:28 PM, Tetsuo said:

That is very true !!

True, false, who decides? But am I stupid ... It's you of course!

 What war? oh yes... a few incursions into syria and iran, and you call that a war?

The F/A 18 went to war.

You all mix in your sauce as usual .... and suddenly, strike out once again, with a stroke of the keyboard, an argument that is made, historically true.

in combat ? really ? Who did he fight against? a pumping station? Toyota Hilux? 

"Battle Proven", and come on, we hammer, we believe it!

And besides, you know exactly what the said government thinks...:rolleyes:

 

 

Le problème ici avec la norme de preuve est que je ne peux pas gagner. Si je vous le donne en pâture, vous dites que je prends trop de temps et que j'écris trop. Si je dis que les preuves existent, allez voir par vous-même, vous m'accusez de ne rien montrer :

 

https://www.centcom.mil/MEDIA/NEWS-ARTICLES/News-Article-View/Article/2326844/hill-airmen-demonstrate-combat-flexibility-reliability-of-f-35-during-deploymen/

 

On 6/11/2022 at 4:28 PM, Tetsuo said:

You think... but you don't think! Yes but no ! but...in the end....

You wouldn't be doing "at the same time" to us?

And hop, 10 lines for wind!

We are conspiracy and denial, but you are Mr. Expert!! judge and gone!! easy !!

Once again: 95% of the data available here on the f35 comes from the UNITED STATES OF AMERICA!!! the rest comes from European countries that use the f35!

But no, we are lying! we understand nothing ... power point, pdf, conspiracy !!! coughed...coughed...

American pilots who are at the very least circumspect after having flown on f35, that does not exist!

Experts, generals, American politicians who criticize the f35, it does not exist!! and if it exists, they are not liars, conspiracy!! 5th columns!!

 

 

ce n'est pas du tout ce que j'ai dit.

 

J'ai dit qu'il fallait tout examiner et la grande majorité des preuves montrent que le F-35 est viable. Sans parler de choses comme les milliards qu'ils continuent d'y consacrer, et l'énorme quantité de commandes et d'autres actions entreprises.

Les actions sont plus éloquentes que les mots. C'est particulièrement important lorsque nous parlons de politiciens qui critiquent le F-35 devant les caméras, puis qui ajoutent et soutiennent discrètement le programme F-35 lorsque le public ne regarde pas. 

J'accorde plus d'importance à ce que font les politiciens qu'à ce qu'ils disent, mais vous pouvez croire ce que vous voulez. étant un peu plus proche de l'action, je connais les jeux auxquels ils jouent. 

On 6/11/2022 at 4:28 PM, Tetsuo said:

 

Basic Fact: "Dominant 5th Generation Hunters"...ugh! awesome !!! especially since it does not even meet its own definitions! marketing? who is talking about marketing?

 

????

 

On 6/11/2022 at 4:28 PM, Tetsuo said:

Yeah... I have my brother who tried the new targa yesterday, and frankly, well, it took him a good 15 minutes to say wow!. she is great !!! 

 

Encore une fois les plaintes de preuves. J'essaie d'utiliser un exemple simple pour montrer que le pilote de chasse a beaucoup d'expérience. Si vous voulez dire que c'est une mauvaise façon de le montrer, c'est bien. Mais si vous voulez dire que son expérience n'est pas réelle ou valide, alors vous avez un gros problème et un que le forum ne peut pas vraiment expliquer, ce qui est le but. 

Souhaitez-vous soutenir que l'instructeur de F-35, F-22, F-18, F-16 Top Gun, pilote de combat ayant effectué plusieurs tournées, ignore tout des chasseurs et de la guerre ? ou simplement vous plaindre de la façon dont j'ai essayé de présenter les preuves en commettant l'erreur d'utiliser une matière aimable et moins formelle ?

Voici sa biographie :

https://echelonfront.com/dave-berke/

Mais si je ne peux pas faire confiance à nos pilotes de chasse tactiques pour évaluer des avions de chasse tactiques, alors les États-Unis ont des problèmes bien plus importants que le type d'avion que nous pilotons. Même le Rafale ne pourrait pas résoudre comme par magie des problèmes aussi graves, car il s'agit d'une question humaine et non d'une machine.

Mon but n'est pas de créer une "5ème colonne" ou de vous traiter de conspirationniste - mon but est de montrer qu'il est vraiment très difficile de disqualifier des experts hautement qualifiés de leur opinion. 

Si vous voulez choisir vos propres experts et ceux que vous pensez être corrects, allez-y, mais cela ne signifie pas que David Berke n'est pas crédible. C'est le gros problème auquel sont confrontés ceux qui essaient de se plaindre des F-35. Le F-35 n'est plus l'apanage d'un petit groupe de pilotes d'essai triés sur le volet. Il est désormais très répandu et soutenu par des personnes très crédibles.

comme je l'ai souligné précédemment, ce n'est pas moi qui dois "semer le doute" le F-35 est le choix du gouvernement, soutenu par les experts du gouvernement, piloté et exploité par les experts du gouvernement. c'est à vous de produire les "charlatans" et les "fêlés" qui disent que rien de tout cela n'est réel ou de créer un "doute raisonnable".

Je vous souhaite bonne chance, car c'est une position très effrayante dans laquelle on peut se retrouver dans la vie réelle. lorsque votre avocat essaie de semer le doute raisonnable, il s'agit bien plus d'une "dernière chance" que d'une position de pouvoir, car là encore, le gouvernement a toutes les cartes en main.

De mon point de vue, il semble que... Si je me trompe, je m'en excuse.

Je lis 10 rapports, 2 d'entre eux sont négatifs. Je regarde les 2 rapports négatifs et j'observe qui les a dits.

Vous regardez les 2 rapports négatifs et dites que les 8 autres ne valent pas la peine d'être lus. 

Je vous invite à lire les 10 rapports, à regarder qui dit quoi, puis à considérer ces rapports en termes d'actions concrètes. 

En fin de compte, c'est l'importance que vous accordez à chaque chose, je n'accorde pas la même importance à toutes les choses.

Il n'y a rien de mal dans nos positions respectives, mais j'observe que la mienne est beaucoup plus facile pour moi. C'est agréable de voir le système travailler pour vous et non contre vous, je peux vous le dire. 

On 6/11/2022 at 4:28 PM, Tetsuo said:

What animal do you imagine me as? 

 

 

Une licorne majestueuse, mon ami.

 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, herciv said:

@Stark_Contrast

Yes, maybe, but in this case you first had to be less ambitious on each  of the versions and then the manufacturers had to systematically deliver better-than-expected products in order to be able to erase any lost margins from others industrials. But being less ambitious means putting less dust in the eyes of buyers  being less "best in the class" for every buyer , which is out of step with  less conformal with the wishes of the State Department. And delivering equipment that performs better than expected is not acceptable from the point of view of a US industrialist without the gains being invoiced in one way or another, therefore no investment is made to obtain excessive performance gains.

 

Je pense que ce récit est inexact au vu des faits.

 

1 hour ago, herciv said:

The absence of a version in the case of the F-22 is a consequence of the discontinuation of the program.

The lack of a version in most future iterations of the NGAD is a deliberate choice intended to have no program exceeding 15 years in life.

 

 

NGAD est une théorie. Je ne cesserai jamais de m'amuser lorsque les gens disent que le F-35 n'a pas fait ses preuves, mais que le NGAD est cité en exemple. Même le JSF était étonnant sur le papier.

Link to comment
Share on other sites

Le F-35 se vend…

 

- Partenaires du Programme :

Rang 1 Royaume-Uni (114 + 24) avec en prime la définition d’un porte-avions ne pouvant équiper que du F-35, histoire d’être bien bien captif.

Rang 2 :

- Italie (90 appareils en tout)

- Pays-Bas (commande initiale de 85 réduite à 37)

Rang 3 :

- Australie (58)

- Norvège (commande initiale de 52, réduite à 46 + 6 optionnels)

- Canada (88. Il avait déjà injecté plus de 110 millions de $ dans le Programme. Appel d’offre symbolique et contraint - Norad - )

 - Danemark (27)

- Turquie -


- Autres parties-prenantes :

- Israël : 50. Mais ce sont les USA qui les financent, de toutes façons.

- Singapour (12)

=> pour tous les partenaires, encore heureux qu’ils ont acheté du F-35…

 

- Ventes autres :

Japon (168 + 84) : Pas de compétition, marché captif avec (ré)achat du parapluie américain face à la Chine, et reconstitution d’une navy complète avec 2 porte-avions à équiper (+ achat sur ppt, aussi)

Corée du Sud (40) : Pas de compétition, marché captif avec (ré)achat du parapluie américain face à la Chine. Et comme les USA n’ont pas voulu leur vendre du F-22, fabrication du leur avec l’aide de… LM

Pologne (32) : Pas de compétition, marché captif avec (ré)achat du parapluie américain face à la Russie, et sans aucune contrepartie industrielle en prime. No other comment.

Finlande (64) : sur appel d’offres. Lobbying habituel américain, mais au moins l’appel d’offres n’apparaît pas techniquement biaisé.

Suisse (36) sur appel d’offres. Lobbying habituel américain, mais au moins l’appel d’offres n’apparaît  pas techniquement trop biaisée. Quelques irrégularités cependant.

Belgique (34) => appel d’offre symbolique, du fait de l’alignement officiel de la Belgique sur les Pays-Bas, ainsi qu’appel d’offre largement orienté (furtivité + soute) disqualifiant de fait tout concurrent européen. Pas de compétition.

Allemagne (35) => clé de bras avec l’obligation d’emporter le vecteur nucléaire américain, et refus d’adapter celui-ci à un autre appareil que le F-35 (disqualification de fait des appareils européens). Pas de compétition.

 

 

>> Ça donne donc

- 552 appareils acquis sur powerpoint, pour tous les pays participants quel que soit leur rang (incluant la guignolade d’un appel d’offre biaisé pour l’un d’eux, en prime)

- 359 appareils sur marché captif pour maintenir ouvertement le parapluie américain, et forcé pour l’Allemagne

- 34 appareils sur appel d’offre largement biaisé techniquement (cas du pays partenaire non inclus ici)

- 100 appareils sur appel d’offres relativement transparent (les considérations politiques font partie de n’importe quel appel d’offres)

 

 

Voilà, pour la prochaine fois où on voudra utiliser l’argument « oui mais le F-35 se vend, c’est bien la PREUVE ! »

Edited by TarpTent
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, herciv a dit :


Bon, si ça leur permet de recycler leurs vieux F-35 de pré-série et pas upgradables, pourquoi pas.
S’ils sont par contre toujours limités à 5,5 G dans leurs évolutions, ça réduira forcément certains aspects des entraînements.
 

Et s’ils enlèvent les lentilles de Lüneberg, ils pourront tester les passes canon d’interception et revenir au plaisir du dogfight (… ou pas. Le canon ne tire toujours pas droit, et les F-35 des 1eres générations n’ont pas le droit de faire autre chose que d’aller en ligne droite… par beau temps… en ouvrant la soute de temps en temps pour refroidir… pi en éteignant le radar toutes les 10 minutes… sont pas gâtés ces agressors chinois, quand même :laugh: * ).

 

 

*oui, je fais du mauvais esprit.

Edited by TarpTent
Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, TarpTent said:

 

That's it, for the next time we want to use the argument "yes, but the F-35 sells, that's the PROOF!" »

 

Si vous pensez que cela couvre tout le contexte et d'autres détails importants, je pense que la liste est un peu trop simple. Nous pourrions passer beaucoup de pages à analyser n'importe laquelle de ces sélections.

Vous regardez le Canada et vous dites "appel d'offres symbolique et limité", mais vous ne tenez pas compte de toutes les données et analyses qui ont été utilisées pour le choix final du F-35, sans parler du Premier ministre du Canada - ce serait de la "politique" qui travaillerait ouvertement et activement contre le F-35 en faveur de toute autre option, y compris une source unique de Super Hornets :

https://aviationweek.com/defense-space/canada-buy-interim-boeing-super-hornet-fleet

https://nationalpost.com/news/politics/justin-trudeau-vows-to-ditch-f-35

La seule chose qui a sauvé le F-35 au Canada, c'est le F-35. C'était un "environnement hostile" au F-35, en particulier sur le plan politique et compte tenu des progrès que Boeing avait réalisés avec le Super Hornet, tant sur le plan politique qu'auprès de la population.

Il semblait que le F-35 allait être mis au rancart à de multiples occasions, y compris dans le cadre de l'acquisition du Super Hornet par un fournisseur exclusif. 

une autre source de "preuve" serait les données et autres miettes de pain que les Canadiens nous ont laissées grâce à leur "extrême diligence" contre le F-35 (du moins la preuve que nous pouvons apprendre avant que le PM puisse imposer des "ordres de bâillonnement" à ceux qui ne sont pas d'accord avec lui sur l'achat du Super Hornet). 

https://nationalpost.com/news/politics/more-than-200-officials-forced-to-sign-lifetime-gag-order-on-fighter-jets

voici une chronologie :

https://www.canada.ca/en/department-national-defence/services/procurement/fighter-jets/future-fighter-capability-project.html

 

Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, herciv said:

Correct what is not correct then.

 

Imaginez que je donne une version stéréotypée et simplifiée à l'extrême du Rafale en Inde

où commenceriez-vous ? combien de temps faudrait-il pour corriger ?

vous avez réussi à prendre tous les stéréotypes et à les rassembler en un seul. Pour des raisons évidentes, le "département d'État" ne fixe pas les exigences en matière d'avions de chasse, ce qui serait la chose la plus évidente, mais pour vous et beaucoup d'autres, il n'y a pas de telles lignes de distinction. 

la plupart de ces choses passent par le DOD

J'ai déjà montré précédemment (y compris une source) qu'il est en fait beaucoup plus rentable pour LM de vendre des avions en état de marche que de fabriquer délibérément de mauvais avions et "d'être payé plus cher pour les réparer". Ce n'est pas un modèle qui s'appuie sur la réalité et les propres données de LM ont montré que le F-16 était plus rentable au plus fort de la phase la plus difficile du F-35. Je l'ai déjà dit et je le répète : ce n'est pas que LM n'est pas avide. C'est que le modèle qui, selon les gens, récompenserait le plus sa cupidité, ne tient pas la route.

Lorsque j'ai demandé aux gens de fournir des preuves de telles pratiques commerciales délibérément mauvaises, aucune n'a été fournie. Puisque l'argent est une chose mesurable, il serait assez rafraîchissant de voir ces comparaisons de bénéfices, mais encore une fois, aucune n'a été fournie. Au million près, ce serait parfait pour quiconque voudrait prouver la théorie. 

Le ministère de la Défense a admis à de nombreuses reprises qu'il avait commis des erreurs importantes et critiques dans le programme F-35 dès le début, et ce n'est pas la faute de LM ou du département d'État pour cette raison. 

Comme tout avion, le F-35 est un équilibre d'exigences, l'idée que LM pourrait dépasser (et devrait dépasser à des coûts supplémentaires et des pertes dans d'autres domaines ?) toutes les exigences est un peu difficile à croire quand rien n'est exactement facile dans un programme très ambitieux.

Ce post m'a semblé très étrange à faire, c'est pourquoi j'ai demandé des éclaircissements. 

La réponse évidente est qu'il s'agit d'une odyssée de plus de 20 ans et que toute personne intéressée à connaître la vérité sait qu'elle n'est probablement pas si facile à résumer. Vous publiez des témoignages avec le JPO et le GAO qui durent des heures. C'est rafraîchissant et explicatif, j'apprécie que vous les publiez, mais je suppose qu'ils ne sont destinés qu'à moi puisque vous ne semblez pas prendre la peine de les regarder vous-même ?

Edited by Stark_Contrast
Link to comment
Share on other sites

On 6/12/2022 at 1:51 AM, Ronfly said:

There is an interesting article on this story of AIR2030 in Switzerland. It has already been published here but it is to reminisce. This confirmed that everyone understood about the outcome of this competition:

"...Leaks on the F-35 in Switzerland: info or manipulation?

Posted By: Bruno ETCHENICon: June 26, 2021In: Military aviation, All news.

From a media point of view, all the lights seemed to be green for the Rafale in Switzerland, until a reversal of the situation dating from last Monday. Coup de Trafalgar, the F-35 would now be the favorite of the Department of Defense in the Swiss Federal Council. Each competitor having his chance, it is not surprising in absolute terms that for the federal councilors, the heart swings between several devices. Nevertheless, some elements of these “leaks” raise questions for us. The content, the arguments put forward such as the timing of publication tend to show that certain foreign interests could be hiding behind this reversal of the situation.

This article was written in collaboration with members of our partner forum Air-Defense.net

A particular publication chronology

The following demonstration is a conjecture based on an analysis of the available facts. If some arguments are factual, it is quite possible that new elements contradict our version of the facts. We invite all our readers to exercise their critical thinking before reading what follows.

Taken over by Letemps.ch or even with us by BFM, you just have to follow the thread to find the source of the information and ask yourself the first questions.

This is how we find two articles, the first from NZZ.CH published on June 21 at 4:50 p.m., followed just 8 minutes later by an article published by SRF.CH at 4:58 p.m. Less than an hour later, a dispatch from Reuters resumed the information. Without lapsing into conspiracy, the chronology of the publications leaves little room for doubt. The publication in the press of these leaks is clearly controlled. Indeed, the synchronization of the publication of articles between the NZZ and SRF sites does not materially allow an SRF editor to read, analyze, write and publish an article in just eight minutes. The fact that the information was taken up by the Reuters news agency barely an hour later, while the main Swiss media have not yet taken up the information, allows us to understand the strategy employed. Reuters is not a traditional media, but an international press agency based in the United States. The publication of dispatches by a press agency gives a whole new dimension to the visibility of information. Because press agencies are communication relays, very often the source of information to which most journalists subscribe. Reuters could never have been the source of such information without taking the risk of being accused of playing into the hands of American pressure, which is why the report mentions a local source. However, the fact that a press agency like Reuters takes up information that was only published on two local media only one hour later also raises questions. The visibility brought to the information by Reuters bears fruit because from that moment,

The date of publication is not insignificant either. Monday, June 21, is only two days before the next deadline for the announcement officially scheduled by the Swiss Federal Council (June 23 or 30) and certainly when the final discussions are taking place within it. If the publication chronology of the leaks leaves little room for doubt that they were orchestrated, the motivations can be multiple. The involvement of Reuters as an American media outlet naturally leads us to believe that Americans are trying to manipulate public opinion in order to favor a choice. It is quite simply a politico-media manipulation, a maneuver very often used by different organizations and for several purposes.

Update of 06/28: A member of the Air-Defense Forum, Rogue0, pointed out to us that the day after Joe Biden's visit, June 16, a first article appeared on the French-language media lematin.ch. It refers to a preference displayed in favor of the F-35. The only argument brought forward is then that of cost. The fact that this article came out earlier does not in any way defeat the previous hypothesis, because the arguments are not the same. However, it adds a stone to the argument. He confirms that if the Rafale previously had the coast with the commission, it is good that either the evaluation report or the commercial offer of the Rafale (or both) were well placed. This accredits the thesis of American pressures received during the visit of the American president to Switzerland a week before the announcement of the choice.

Arguments that raise questions

The now famous Pierre Henry “Até” Chuet has published a very instructive video on his vision of this media frenzy. If he puts aside the economic aspect of the arguments posed in the initial information (which we will take up again below), he reacts on a highly controversial aspect and rightly so, concerning the capacity of the F-35 simulator to to offer a “revolutionary” way of training compared to its competitors. The argument also serves to make people understand that by training the pilots with a greater part of simulation than real flights, this mechanically lowers the cost per flight hour of the F-35.

This argument is easily countered and very well explained by “Até”. The F-35 is by no means the only aircraft to have a simulator. All the competitors have them, and the Rafale simulators available to the Air and Space Forces are all connected to each other and to those of the French Navy. In addition, the AAE already had plans in its boxes to develop the training of its pilots with a greater part of simulation and flight in PC -21 which are, by the way, already configured to simulate part of the SNAof the Rafale. X hours of combat aircraft flights supplemented by Y hours of training aircraft flights and Z hours of simulator flights? It is up to the Swiss Air Force to choose their mode of operation, with the same parameters regardless of the aircraft selected. In this game, unfortunately Lockheed Martin's argument no longer makes sense and even turns against him. Because by reducing the number of flight hours of his plane, the cost per hour increases mechanically and this is not to the advantage of the F-35.

We want to relativize the argument about the maneuverability of the F-35A compared to other aircraft. If it is not the most maneuverable aircraft of the lot, it remains a combat aircraft capable of dogfighting, or BFM (Basic fighter maneuvers, nothing to do with BFM TV…). Although having other shortcomings to carry out effectively air policing missions (less availability, heavy implementation, rate of climb and unfavorable thrust-to-weight ratio), the aircraft manufacturer relies on superior technical aspects of its system of combat (still under development).

Another small correction, the problem is not that the F-35 is more modern or has more technology than other aircraft, but quite simply that the maintenance of the F-35 is subject to the use of the ALIS system and software which is directly connected to the USA. Thus, the use of this device automatically sends data to the United States and provides information on the details of the use of the aircraft. If the presence of “black boxes” is more or less confirmed on previous generation aircraft, the ALIS solution makes it possible, without any possible contradiction, to control the use made of its aircraft. In the event of a political quarrel between the USA and Switzerland, the cut of the connection with ALIS preventing in the very short term the very starting of the planes is a technical reality.

The F-35a would be more economical than its competitors

According to insiders, Switzerland can buy a larger number of F-35s with the budgeted 6 billion Swiss francs than would be the case with the three competitors

Insiders say Switzerland can buy more F-35s with the budgeted 6 billion Swiss francs than with the three competitors.

This is factually false. As we have already demonstrated in our previous article from which we quote here an extract:

“In recent days, some “leaks” in the press indicate that the F-35 would be preferred by Bern, citing in particular its cost, which is much more advantageous than those of the competition, as in this article for example. But this is troubling. First, because of all the devices presented, perhaps except for the Eurofighter Typhoon, the F-35 is not recognized for its advantageous cost. Each year, the USA negotiates the number of planes to be produced for the following year, in contracts called LRIP, for Low Rate Initial Production. For the LRIP 11h, which will see the production in 2021 of 109 F-35A, its unit cost is 89 million dollars (source  FAS.org, page 23), while that of the Super Hornet is 51 million dollars and the Rafale C 57 million euros. The observation is identical for the costs per hour of flight and the USAF also openly complains that the reduction objectives are not achievable, with a current cost of around $36,000 per hour of flight. Source: Air2030. Which combat aircraft will Switzerland select?“

Conclusion

Those who follow the news in the field of combat aviation are familiar with the use of the media as a weapon of political pressure. It is therefore not a surprise to note that the announcement of a 6 billion franc contract can arouse covetousness and that the whole spectrum of means of pressure are used by competitors. This was particularly the case in 2011 when the Gripen was selected with the leak of the Armasuisse evaluation report and everything suggests that this will not be the last episode. Public opinion, not being educated to follow these subjects, can easily be manipulated. Although it is the duty of the media to inform the population, their media power is often used for the opposite purpose. This is why we wanted to re-establish certain truths here...."

And I complete with an enlightened commentary with an interesting analysis, it seems to me : 

"... 1. While a number of “well-informed” media were giving the winning Rafale, an
interview with LM leaders, published on the Defensenews.com site, made me think;
– “they were convinced of the take away in Switzerland and Finland, and still had other
very positive perspectives”.

2. International policy: For many years, Switzerland and the EU have been in
rather difficult negotiations, but the dialogue continued.
Suddenly, Switzerland unilaterally breaks these?
Knowing this country very well, moreover very cautious and thoughtful in each of his
decisions, for him to make such a decision, this implies that he has very good
insurance elsewhere...

 

4. One thing intrigues me, however, why Federal Councilor Ms. Amherd felt
“compelled” to disparage the other candidates in the official text.

5. Last point concerning the Patriot system:
a) it cannot be said that this system proved useful in Saudi Arabia against
the attack of the Yemeni rebels.
b) The role played by Germany, does not seem very clear to me, in any case, it pockets
part of the contract
There, I do not understand, it is really not in the habits of this country!... "

 

Je vous remercie d'avoir posté cet article.

C'est essentiellement l'article de presse qui a créé la "vérité" à l'époque et pour toujours ? 

 

Quote

 

3. Then comes the visit of Mr. Joé Biden, with the last quantified offer from LM.
$2.12 billion difference compared to the least expensive, and promises of extraordinary
operational and maintenance capacities, there is no longer any possible discussion.

 

 

 

Est-ce qu'on essaie de dire que Joe Biden a apporté une nouvelle offre de LM ? Y a-t-il une preuve de cela ?

 

@Tetsuo

 

Je tiens à préciser que je n'essaie pas de dépeindre les gens comme des "fous de la conspiration", mais je crois avoir dit que certaines choses commencent à ressembler à ce qu'ils disent. Je l'avoue. Si j'ai l'impression de parler des deux côtés de la bouche, ce n'est pas mon intention. Mais je dis que la frontière peut devenir très mince et que parfois, certains de ces propos ressemblent beaucoup, beaucoup à ceux des types "chapeau d'aluminium". 

Ce serait bien s'il y avait plus de preuves pour accompagner les insinuations, je préférerais avoir la preuve et avoir tort, mais avoir un aperçu de quelque chose d'important. 

 

Je mentionne ceci parce que j'ai réalisé plus tôt que j'ai dit que certaines parties ressemblaient à Qanon et j'ai ensuite dit plus tard que "ce n'était pas mon but" mais j'ai utilisé les mots. et j'ai pensé à utiliser PM mais j'ai senti que ce serait lâche.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Stark_Contrast a dit :

J'ai déjà montré précédemment (y compris une source) qu'il est en fait beaucoup plus rentable pour LM de vendre des avions en état de marche que de fabriquer délibérément de mauvais avions et "d'être payé plus cher pour les réparer". Ce n'est pas un modèle qui s'appuie sur la réalité et les propres données de LM ont montré que le F-16 était plus rentable au plus fort de la phase la plus difficile du F-35. Je l'ai déjà dit et je le répète : ce n'est pas que LM n'est pas avide. C'est que le modèle qui, selon les gens, récompenserait le plus sa cupidité, ne tient pas la route.

Stop tu pars sur la mauvaise voie là. Je n'ai jamais dit que LM avait fabriqué délibérément un truc en mauvaise état de marche. J'ai dit par contre que les difficultés de ce programmes proviennent essentiellement de la trop longue mise au point de sa partie informatique ce qui a eu des conséquences sur l'instabilité des versions du F-35. Encore le block4 est redéfini tellement sa livraison complète est repoussée. Brnt. ef le module de puissance du f135 n'est pas forcément déficient. Il est utilisé au-delà de sa plage de fonctionnement normal parce que d'autres équipements pompent plus d'énergie que prévu. Je ne sais pas lesquels.

Comme je te l'avais dit il y a bien une priorité accordé à l'opérationnelle ce qui est bien normal compte tenu de l'actualité. Résultat le nombre d'atelier et d'équipes capables de faire la maintenance lourde du f-35 a été multiplié et les commandes de modules de puissance faite. Résultat les arrêt programmés du moteur vont se multiplier mais maintenant c'est prévu et financé.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Alors que l'armée de l'air se désengage des anciennes plates-formes et commence à mettre au point de nouveaux avions comme le F-35, elle se retrouve avec une pénurie de "plusieurs milliers de mainteneurs", a déclaré M. Nahom.

https://breakingdefense.com/2022/06/as-tyndall-tries-to-rebound-a-10-fight-prompts-f-35-maintainer-shortfall-significant-risk/

TYNDALL AIR FORCE BASE, Fla.. : Après que l'ouragan Michael ait dévasté la base aérienne de Tyndall en 2018, l'installation a reçu une bouée de sauvetage lorsque le service a annoncé qu'il prévoyait d'y baser trois escadrons de chasseurs d'attaque interarmées F-35.

Mais alors que la construction s'accélère et que la base commence à rebondir visiblement, une vieille querelle politique à des milliers de kilomètres menace le calendrier du F-35 de Tyndall et oblige l'Air Force à se démener pour trouver des mainteneurs pour le chasseur le plus avancé du monde - y compris à travers des options qui entraveraient les opérations du F-35 dans d'autres bases, un haut responsable de l'Air Force dit à Breaking Defense.

Alors que l'armée de l'air avait initialement l'intention de trouver des mainteneurs pour les F-35 de Tyndall parmi les escadrons de A-10 destinés à la casse, les législateurs de l'Arizona se sont battus bec et ongles pour préserver l'inventaire des Warthogs, empêchant l'armée de l'air de se séparer de 42 A-10 au cours de l'année fiscale 2022, dont 35 devaient venir de la base de Davis-Monthan, en Arizona.

Conscient de cette perte, le service s'est abstenu de toute tentative de cession des A-10 de l'Arizona dans sa demande de budget pour l'exercice 23. En conséquence, on ne sait pas exactement où Tyndall va trouver un corps de maintenance pour ses nouveaux F-35.

Dans une déclaration à Breaking Defense, le lieutenant-général David Nahom, chef d'état-major adjoint de l'armée de l'air pour les plans et les programmes, a déclaré que Tyndall reste sur la bonne voie pour commencer l'installation de son premier escadron de F-35 en septembre 2023, le service "travaillant activement à trouver le personnel expérimenté nécessaire pour accepter les premiers avions F-35".

Cependant, la dotation en personnel des deuxième et troisième escadrons de F-35 pourrait constituer un défi plus important, qui pourrait se faire au détriment d'autres bases de F-35.

"Jusqu'à ce que l'armée de l'air puisse se procurer le personnel expérimenté requis pour les trois escadrons codés pour le combat prévus à Tyndall AFB, l'armée de l'air pourrait devoir prendre des pilotes/mainteneurs expérimentés sur d'autres sites de F-35 actuellement en service, ce qui les laisserait en sous-effectif", a déclaré Nahom.

"Cela pourrait avoir un impact sur la capacité des unités de F-35 à former la prochaine génération de pilotes/mainteneurs de F-35, à former les pilotes/mainteneurs qui tentent de faire la transition des unités de chasseurs hérités actuels vers le F-35, ainsi qu'à répondre rapidement aux opérations de contingence à l'avenir", a déclaré Nahom.

Pas d'argent, plus de problèmes

Alors que l'armée de l'air se désengage des anciennes plates-formes et commence à mettre au point de nouveaux avions comme le F-35, elle se retrouve avec une pénurie de "plusieurs milliers de mainteneurs", a déclaré M. Nahom.

Lorsqu'il a été interdit à l'armée de l'air de réduire son inventaire d'A-10 dans les années fiscales 21 et 22 de 281 à 218 avions, le service a dû garder environ 920 personnes liées au Warthog au lieu de pouvoir réorienter ce personnel vers d'autres postes.

Le Congrès espérait libérer les mainteneurs de l'armée de l'air pour le F-35 en ajoutant 185 millions de dollars pour le soutien des F-35 et 70 millions de dollars pour le soutien des A-10 dans le projet de loi de crédits de l'exercice 2022. Des sources au Capitole ont déclaré à Breaking Defense que les législateurs pensaient que ce financement pourrait alléger la pression en aidant à couvrir la maintenance fournie par les entrepreneurs pour les A-10. L'Air Force a adopté cette stratégie dans le passé, en passant un contrat avec DynCorp - maintenant connu sous le nom d'Amentum - pour les services de maintenance des A-10 jusqu'en mars 2020.

Au lieu de cela, l'armée de l'air prévoit maintenant d'utiliser les fonds destinés aux F-35 pour payer "les pièces de rechange, les consommables, l'ingénierie de soutien, la maintenance des logiciels, les simulateurs et la formation spécifiques aux F-35", tandis que les fonds destinés au soutien des A-10 sont nécessaires pour entretenir les 42 avions que le service n'a pas été autorisé à retirer.

"En bref, ces fonds ne sont pas disponibles pour aider à atténuer le manque de maintenance à Tyndall", a déclaré M. Nahom.

Bien que l'armée de l'air ne reconnaisse que maintenant le retard potentiel de la mise en service des F-35 à Tyndall, la question est discutée par les législateurs du Capitole depuis plus d'un an.

L'été dernier, le sénateur Marco Rubio, de Floride, a écrit une lettre aux dirigeants de la commission des forces armées du Sénat pour leur faire part de son inquiétude quant au fait que le libellé de la loi d'autorisation de la défense nationale pour l'exercice 22 interdisant le désinvestissement des A-10 pourrait se faire au détriment du plan d'immobilisation des F-35 de Tyndall. Rubio a réitéré ces préoccupations dans une déclaration à Breaking Defense.

"Les retards sont regrettables, mais je continuerai à travailler avec l'armée de l'air pour respecter son engagement à faire de Tyndall la base de F-35 de l'avenir", a-t-il déclaré.

Breaking Defense a contacté un trio des plus grands défenseurs des A-10 - Sens. Mark Kelly et Kyrsten Sinema, ainsi que la représentante Ann Kirkpatrick, tous d'Arizona - pour ce rapport. Aucun des législateurs n'a répondu à une demande de commentaire, mais ils ont exprimé à plusieurs reprises leurs préoccupations concernant le plan de retrait des A-10 de l'armée de l'air - en particulier que le F-35 et d'autres chasseurs ne pourraient pas accomplir des éléments de la mission de soutien aérien rapproché actuellement effectuée par le Warthog.

Tyndall en transition

Malgré les préoccupations internes de l'armée de l'air quant à la manière dont elle pourra trouver des mainteneurs pour les F-35 de Tyndall, la base va de l'avant avec un effort de 4,9 milliards de dollars pour rénover ses installations afin qu'elles puissent résister à de futures catastrophes et ramener les chasseurs pilotés dans le ciel de Panama City, en Floride.

Le chemin à parcourir a été incertain à chaque étape.

L'ouragan Michael
Les conséquences de l'ouragan Michael sur la base aérienne de Tyndall, en Floride (avec l'aimable autorisation de l'USAF).

Après que l'ouragan Michael ait ravagé la péninsule de Floride en octobre 2018, la base - dont la 325th Fighter Wing abritait un escadron opérationnel de F-22 et un escadron d'entraînement de F-22 - n'était plus qu'une ruine.

Sur les photos prises après la tempête de catégorie 5, la base est apparue aplatie, les toits arrachés des hangars et nombre de ses bâtiments complètement démolis. Certains des F-22 qui y étaient basés ont été relocalisés à l'avance, mais des rumeurs ont circulé pour savoir si Tyndall serait en mesure d'exploiter la douzaine de F-22 laissés sur place pendant l'ouragan et qui avaient été endommagés, ou si l'armée de l'air chercherait finalement à fermer complètement la base.

En décembre 2018, Heather Wilson, qui était alors la principale civile de l'armée de l'air, a annoncé que l'armée de l'air chercherait à reconstruire Tyndall en tant que site de trois escadrons de F-35. Les F-22 opérationnels de Tyndall du 95e escadron de chasseurs seraient envoyés vers d'autres bases de F-22, et le service évaluerait où stationner la mission de formation de base des F-22.

Aujourd'hui, près de quatre ans après l'ouragan Michael, Tyndall se trouve dans une phase de transition. Les F-22 de la 95ème ont été répartis entre d'autres escadrons de F-22. La mission d'entraînement des F-22 sera un jour transférée à la base interarmées de Langley Eustis en Virginie, mais pour l'instant, les pilotes suivent une formation théorique et sur simulateur à Tyndall avant d'être transférés à la base aérienne voisine d'Eglin, en Floride - à environ deux heures de route vers l'ouest - pour effectuer la partie vol du programme.

Plus important encore, la pièce maîtresse de l'effort de reconstruction commence tout juste à prendre forme : l'installation éventuelle de trois escadrons de Lockheed Martin F-35A à décollage et atterrissage conventionnels, comprenant chacun 24 jets.

En mai, le Corps des ingénieurs de l'armée a attribué un contrat de 532 millions de dollars à Hensel Phelps pour la construction de 11 nouvelles installations qui accueilleront un jour les F-35 de Tyndall :


Une installation de contrôle de la corrosion
Le bureau de gestion du programme de Tyndall, qui dirige l'effort de reconstruction, a réparti les principaux projets de construction en 12 zones, les nouvelles installations pour les F-35 étant construites dans la "zone 1", du côté est de la base, près de la ligne de vol.

Bien que la construction doive commencer cet été, aucun des bâtiments ne sera prêt avant l'arrivée des premiers F-35, prévue pour septembre 2023, a déclaré le colonel Greg Moseley, commandant de la 325e escadre de chasse. Les premiers pilotes et mainteneurs arriveront encore plus tôt, probablement à la fin de l'année ou au début de 2023.

"Ce n'est pas comme si les avions apparaissaient dans le ciel et que tout le monde se présentait. Il y a beaucoup de mise en place qui doit se faire bien avant le mois de septembre", a-t-il déclaré à Breaking Defense lors d'une visite en mai à Tyndall AFB.

"Nous avons dû élaborer un plan de match pour les installations temporaires. ... Si vous venez au 325e pour soutenir le F-35, nous savons exactement où vous serez assis, sur quel ordinateur vous serez, et quelle ligne téléphonique vous aurez. Et c'est dans ce détail que tout se passe maintenant". => c'est dingue de lire des trucs pareils on a l'impression que l'USAF découvre la notion de planification d'activité quotidienne. Notons bien qu'en général mettre en place une planification signifie que les ressources sont comptée (ici les ordinateurs, téléphone, etc, ...)

Bureau d'intégration du programme F-35

2 mars 2022. Une fois achevée, l'installation rénovée devrait accueillir le 325th
Operations Support Squadron et facilitera le soutien de l'ensemble des missions du F-35A Lightning II.

Le hangar pour le premier avion, le bâtiment de simulation et l'entrepôt pour l'équipement des avions sont les projets de construction les plus prioritaires pour l'installation des F-35 et seront construits en premier, a déclaré le colonel Travis Leighton, directeur du bureau de gestion du programme de construction de la base de Tyndall.

Mais pour combler le vide jusqu'à ce que ces projets soient achevés, Tyndall prévoit de réaffecter plusieurs bâtiments existants près de la ligne de vol qui n'ont pas été fortement endommagés par l'ouragan Michael et qui peuvent être réparés par l'équipe de génie civil de la base, a déclaré Moseley. Par exemple, une ancienne installation utilisée pour le support des moteurs de F-15 sera utilisée pour stocker les pièces de rechange des F-35.

L'espace de hangar permanent est limité, mais un hangar existant - le bâtiment 290 - est en cours de réparation pour pouvoir accueillir jusqu'à six F-35, et la base a également construit des hangars pour avions expéditionnaires où les F-35 peuvent être stockés et réparés, a indiqué Moseley.

D'ici le mois d'août, Tyndall espère finaliser la conception d'abris solaires permanents le long du tarmac où les avions seront ravitaillés en carburant et chargés d'armes, a-t-il ajouté. Ces abris fourniront une protection contre la foudre ou d'autres conditions météorologiques, et seront équipés de WiFi pour permettre aux mainteneurs d'utiliser le système logistique du F-35.

Le premier escadron de F-35 de Tyndall, qui sera probablement désigné sous le nom de 95e escadron de chasseurs, devrait être prêt au combat d'ici 2025, et le dernier des F-35 de la base arrivera d'ici 2028, a déclaré Moseley - en supposant que le problème des mainteneurs soit résolu.

Mais en même temps que Tyndall augmente les opérations des F-35, elle jongle avec les éléments de la mission de formation des F-22. Les simulateurs de F-22 et la formation académique continueront d'avoir lieu à Tyndall au moins jusqu'en 2026 ou 2027, lorsque Langley aura construit ses propres simulateurs et installations de formation, a précisé M. Mosely.

L'avenir des F-22 restants de Tyndall - qui sont actuellement basés à Eglin AFB - est actuellement en suspens.

Dans le cadre de sa demande de budget pour l'exercice 23, l'armée de l'air a proposé de retirer les 30 F-22 appartenant à Tyndall, qui ont la configuration Block 20, plus ancienne et moins avancée. Toutefois, si le Congrès rejette ce plan, ces jets seront finalement transférés à Langley.

Avant Michael, et après Michael

Malgré les signes persistants des dommages causés par l'ouragan Michael - les remorques et les abris temporaires où travaillent encore de nombreux membres du personnel de Tyndall, les éclats d'arbres brisés qui jonchent l'horizon - la base semble enfin rebondir.

Les trois premiers projets de construction devraient tous être achevés d'ici la fin de l'année, notamment un nouveau bâtiment de simulation pour former les responsables des batailles aériennes, une caserne de pompiers et une garderie. Et bien que Tyndall n'abrite plus de F-22, la base accueille toujours des exercices air-air majeurs tels que Checkered Flag, qui a eu lieu en mai.

Il y aura toujours un "avant Michael" et un "après Michael" ici à Tyndall", a déclaré Brian Stahl, directeur adjoint du bureau de gestion des programmes de Tyndall, qui est chargé de superviser l'effort de reconstruction. (Stahl était présent à Tyndall lorsque l'ouragan a frappé, et en 2019, il a déclaré à la station d'information locale WMBB qu'il avait vu une tour d'antenne tomber dans le bâtiment dans lequel il travaillait).

Mais bien qu'il y ait un "niveau d'excitation" au sein de la communauté locale au sujet de la reconstruction, le retour des avions de chasse à la base sera un point tournant, a déclaré Stahl.

De temps en temps, je rencontre des gens en ville et ils me disent : "Vous savez, depuis qu'ils ont fermé Tyndall..." parce qu'ils n'entendent plus les avions voler", dit-il. "Une fois que nous aurons commencé à recevoir les F-35 ici, et que vous verrez des avions voler tous les jours, je pense que cela changera l'opinion des gens sur ce qui se passe à Tyndall."

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Edited by herciv
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

En voilà des news intéressante :

4,4 milliard pour 178 F135 et un nouveau moteur pour le F-35B !!!! Ne vous faites pas piéger. Ce n'est pas un moteur par f-35 mais probablement entre 1,3 à 2. Le contrat est très vague sur la notion de moteurs livrés complètement assemblés ou en modules détachés pour servir de modules de rechange. Ce qu'ils appellent "équivalent" dans ce contrat.

https://breakingdefense.com/2022/06/as-tyndall-tries-to-rebound-a-10-fight-prompts-f-35-maintainer-shortfall-significant-risk/

Pratt & Whitney de Raytheon obtient un contrat de 4,4 milliards de dollars pour les moteurs de F-35
Le 14 juin 2022 | Par John A. Tirpak
L'unité de moteurs militaires Pratt & Whitney de Raytheon Technologies Corp. a reçu un contrat de 4,385 milliards de dollars du Naval Air Systems Command pour 178 de ses moteurs F135 destinés à équiper toutes les variantes de l'avion de combat F-35, a annoncé le Pentagone. La valeur finale du contrat pourrait s'élever à 8 milliards de dollars.

Selon le Pentagone, le contrat est une modification indéfinie, sans dépassement, de la production des lots 15 et 16 du F-35 Joint Strike Fighter.

Le contrat finance uniquement le moteur F135. Le F-35 Joint Program Office négocie toujours avec Lockheed Martin le contrat portant sur les lots 15 à 17 de la cellule de l'avion de combat F-35.

Le contrat finance :

108 moteurs F135-PW-100 pour les F-35A de l'armée de l'air.
29 F135-PW-100 pour les F-35C de la Navy/Marine Corps.
26 moteurs F135-PW-600 pour les F-35B de la Marine, qui comprennent l'élément de ventilateur de levage propre à cette variante.

Le contrat couvre également des articles et des matériaux à long délai de livraison pour les clients F-35 des ventes militaires étrangères (FMS) ainsi que pour les partenaires F-35 non américains, ainsi qu'un nombre non divulgué de moteurs de rechange, de modules de puissance et de pièces pour le système mondial de pièces de rechange des F-35. En outre, le contrat finance un moteur de développement du bloc 4 pour les essais de décollage court et d'atterrissage vertical.

Un porte-parole de Pratt & Whiney a déclaré qu'en ajoutant les pièces et modules supplémentaires, le contrat porte sur "plus de 250 moteurs ou équivalents".  

Il a ajouté que l'accord, conclu avec le Joint Program Office en avril, "couvre la production de base et les quantités optionnelles pour un maximum de 518 (quantité maximale) moteurs et équivalents avec une valeur contractuelle, si toutes les options sont exercées, d'environ 8 milliards de dollars. Les livraisons de moteurs devraient commencer plus tard dans l'année et se poursuivre jusqu'à la fin de 2025".

Le contrat court jusqu'en septembre 2024, et la majeure partie du travail sera effectuée dans les installations de Pratt & Whitney dans le Connecticut ainsi qu'à divers endroits aux États-Unis.

La partie du contrat concernant la marine s'élève à 912,8 millions de dollars, les fonds provenant d'une combinaison de crédits des exercices 2021 et 2022. Le travail de l'armée de l'air est évalué à 986,1 millions de dollars sur ces exercices. Les travaux pour les clients n'appartenant pas au ministère de la Défense sont évalués à 636,2 millions de dollars, et les travaux FMS à 355,2 millions de dollars, qui seront financés au cours de l'année d'exécution. Le solde est principalement destiné à la recherche et au développement du moteur d'essai.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, DEFA550 a dit :

Ni milestone C ni FOC, mais déjà besoin d'un nouveau moteur. On marche sur la tête... :rolleyes:

On a donc 5 solution techniques différentes possibles pour trois versions différentes ...

le F135 actuel, EEP, AETP GE, AETP LM et un moteur tout neuf qui n'a pas de nom. Ce programme n'était pas assez complexe :rolleyes:

Sur le fond, ce moteur, si il donne satisfaction, enlève des arguments à l'EEP parce qu'il montre bien une volonté de trouver une solution de long terme au F135.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, herciv a dit :

c'est dingue de lire des trucs pareils on a l'impression que l'USAF découvre la notion de planification d'activité quotidienne.

Euh… non, c’est juste un Général qui explique à des interlocuteurs le niveau de détail auquel ils sont maintenant, opérationnellement parlant, et ce que signifie d’adapter Tindal pour l’arrivée des F-35, pour que ces derniers comprennent qu’on n’est plus dans les déclarations d’intention et les décisions politiques.

Inutile donc de surinterpréter, les gens sur le terrain connaissent leur boulot, qui n’a pas grand chose à voir avec les décisions des Sénateurs (mais est directement impacté par).

 

il y a une heure, DEFA550 a dit :

Ni milestone C ni FOC, mais déjà besoin d'un nouveau moteur. On marche sur la tête... :rolleyes:

Bon, sur ce plan-là, ils ne font que reprendre le fil de ce qu’ils avaient décidé au lancement du Programme : 2 moteurs contractualisés, par 2 constructeurs différents.
Ils n’ont pas continué dans cette voie, qui était pourtant sage au regard des ambitions et des risques du Programme, mais s’avérait coûteuse et techniquement complexe à intégrer.

Du coup, ils recommencent, en y rajoutant tout ce qu’ils peuvent. Et maintenant ça urge. :rolleyes:

Edited by TarpTent
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

4 hours ago, TarpTent said:

Uh… no, it's just a General explaining to interlocutors the level of detail they are at now, operationally speaking, and what it means to adapt Tindal for the arrival of the F-35s, so that they understand that 'we are no longer in declarations of intent and political decisions.

No need to overinterpret, people on the ground know their job, which has little to do with the decisions of the Senators (but is directly impacted by).

C'est exact. 

Les gens qui voient et pleurent à propos de la "politique" partout semblent manquer les endroits où il y a une véritable politique.

 

Link to comment
Share on other sites

On 6/12/2022 at 5:11 PM, Lame said:

Tetsuo recalled that critics of the F-35 are found even among the US armed forces from the base to the upper echelons.

J'aimerais en savoir plus à ce sujet.

Je dirai également, à titre préventif, qu'aux États-Unis, tout le monde n'est jamais d'accord à 100 %, même dans l'armée. 

La diversité est notre force et tout ça. 

On 6/12/2022 at 5:11 PM, Lame said:

I believe the Americans who see the deficiencies. See the latest GAO report .

"Depuis l'audition de l'année dernière, nous avons visité des bases de F-35 et nous avons parlé à des pilotes, des responsables de la maintenance et des commandants.

nous avons entendu que lorsqu'il vole, le f-35 est un avion impressionnant avec des capacités de pointe nous sommes également encouragés par le fait que le bureau du programme conjoint osd, les services et les contractants principaux se concentrent de plus en plus sur le maintien en condition opérationnelle.

les services et les maîtres d'œuvre se sont de plus en plus concentrés sur le maintien en condition opérationnelle, ce qui a permis d'apporter quelques améliorations.

Les serveurs ALIS sont plus petits et plus faciles à déployer, la chaîne d'approvisionnement mondiale est plus réactive aux besoins des utilisateurs et les délais de réparation des modules moteurs se sont considérablement améliorés ; cependant, les mesures propres au programme montrent que des progrès supplémentaires sont nécessaires.

Elle poursuit en parlant de ce qui est nécessaire et des problèmes qui sont décrits dans les rapports que beaucoup d'entre nous ont vu (c'est pourquoi j'ai choisi de ne pas les poster encore une fois),

Mais je ne pense pas que la simple lecture du rapport donne tout le contexte. Malgré les nombreux problèmes décrits dans la vidéo de la commission des services armés que Herciv a postée, le GAO s'empresse de souligner que le F-35 est apprécié et "vital pour la sécurité nationale". Je ne pense pas qu'ils cherchent à le tuer, ils veulent le voir réussir, ils ont dit avoir reçu des rapports élogieux de Hill AFB après le déploiement. 

Je ne sais pas si c'est une question de "culture" entre la façon dont les choses sont faites aux Etats-Unis et en Europe, mais beaucoup ici ne semblent pas comprendre que la méthode américaine est plus ouverte et que cela inclut les problèmes et les différences d'opinion.

J'ai supposé qu'il s'agissait d'une méthode similaire dans d'autres parties du monde, mais ce que j'ai observé, c'est qu'il y a un grand désir de garder ces problèmes "en interne" ? et donc si quelqu'un dans votre propre pays offre une critique qui n'est pas favorable, cela est considéré comme un énorme déshonneur et une déclaration révélatrice, alors qu'ici, cela fait plus partie du processus.

Dans la vidéo, le GAO affirme même que le F-35 est viable, à condition que les autorités mettent en œuvre les recommandations du GAO. Donc, oui, même le GAO a foi dans le F-35, mais cela ne figure pas dans le rapport, car il essaie de rester bref et factuel, et de ne pas s'épancher sur ses capacités. 

Mais ce qui semble se produire, c'est que les gens disent "même les Américains disent que le F-35 est terrible ! et il est fabriqué en Amérique !".

Je présume donc que la culture est très différente en Europe où les problèmes sont volontiers cachés derrière un drapeau national ? 

D'après ce que je peux dire, il s'agit d'un problème culturel, et la confusion apparente et la recherche de réponses qui s'ensuit sur la façon dont les États-Unis peuvent apparemment "insulter" et "saboter" leurs propres avions de combat tout en réussissant à les vendre à l'étranger et en étant fortement soutenus par l'armée. 

Certains défenseurs de la "vieille école" du Rafale se souviennent de l'époque où le Rafale était sous pression en interne ?

@Patrick ?

 

@wagdoox ?

On 6/12/2022 at 5:11 PM, Lame said:

So I don't believe people praise him to please the American protector after choosing him to satisfy their demands. Which of these are content with it and do not develop their own planes on the side? We can count on American protection and prepare for the lasting emergence of an isolationist America that will no longer agree to provide the expected protection.

Les chasseurs indigènes que vous mentionnez ne seront jamais produits en quantité suffisante pour compenser les chasseurs américains. C'est généralement le désir de maintenir une base industrielle aéronautique

Je voudrais également souligner que l'Égypte, l'Inde, l'Indonésie, les Émirats arabes unis, la Grèce et même la France exploitent toujours des flottes mixtes malgré l'utilisation d'un certain chasseur qu'ils ont tous en commun. Est-ce un commentaire sur le manque d'aptitude de ce chasseur ? Je ne le pense pas, mais cela n'empêche pas d'appliquer la norme inverse.

Je peux me tromper, mais il semble qu'avec les F-35, les pays dont les flottes étaient déjà mixtes sont restés mixtes, et que les opérateurs de flottes uniques restent des opérateurs de flottes uniques. Le Canada, le Danemark. Belgique remplacent des types uniques. Le Royaume-Uni, les États-Unis, Israël, l'Allemagne restent mixtes. 

La Suisse passe du F-18 et du F-5 au F-35 ? si le F-35 survit au référendum. 

Quote

-How operational is the F-35B?

même les F-35 "primitifs" des premiers temps étaient supérieurs aux avions qu'ils remplaçaient. et les 3 services américains l'ont souvent répété. je trouve toujours étrange que l'armée américaine puisse crier pendant des années 10000 fois la même chose et que les gens disent

"Nous ne pouvons pas être sûrs... qu'est-ce que cela signifie ? si seulement quelqu'un pouvait nous le dire".

Mais ensuite, lorsque le CSAF devient un peu trop bavard et dit "le F-35 est en quelque sorte une Ferrari", le monde écoute soudainement, n'avait besoin de l'entendre qu'une seule fois, et va maintenant le répéter 10 000 fois malgré la "clarification" du jour suivant. J'ai entendu beaucoup de choses sur le F-35, le fait qu'il soit décrit comme une Ferrari semblerait être un compliment, mais comme il parlait du contexte du coût, comparer un avion de combat à une voiture de sport haut de gamme était maintenant mauvais, car les Ferrari coûtent de l'argent. 

Cela devient un jeu amusant. Il est également intéressant d'observer que les gens étaient plus disposés à croire que les Israéliens ont trouvé un moyen secret d'amener leurs F-35 en Iran, avec peu ou pas de preuves. 

mais le "chasseur de 5ème génération" n'est qu'un terme de marketing, et nécessite beaucoup de preuves qui ne seront jamais vraiment crues, même lorsque l'armée américaine, le DoD, et tous les partenaires et acheteurs de F-35 utilisent le terme à titre officiel, et dans une description officielle...

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Stark_Contrast a dit :

Dans la vidéo, le GAO affirme même que le F-35 est viable, à condition que les autorités mettent en œuvre les recommandations du GAO. Donc, oui, même le GAO a foi dans le F-35, mais cela ne figure pas dans le rapport, car il essaie de rester bref et factuel, et de ne pas s'épancher sur ses capacités. 

Mais ce qui semble se produire, c'est que les gens disent "même les Américains disent que le F-35 est terrible ! et il est fabriqué en Amérique !".

Je présume donc que la culture est très différente en Europe où les problèmes sont volontiers cachés derrière un drapeau national ? 

En partie.

il y a 1 minute, Stark_Contrast a dit :

D'après ce que je peux dire, il s'agit d'un problème culturel, et la confusion apparente et la recherche de réponses qui s'ensuit sur la façon dont les États-Unis peuvent apparemment "insulter" et "saboter" leurs propres avions de combat tout en réussissant à les vendre à l'étranger et en étant fortement soutenus par l'armée.

C'est l'idée.

il y a 1 minute, Stark_Contrast a dit :

Certains défenseurs de la "vieille école" du Rafale se souviennent de l'époque où le Rafale était sous pression en interne ?

@Patrick ?

La situation est assez proche mais la différence c'est que le F-35 n'a jamais vraiment souffert de problèmes de financements. Le Rafale a été menacé par les pro-européens chez nous qui lui reprochaient de ne pas être l'Eurofighter et d'être plus cher que le Mirage 2000, puis par les dividendes de la paix post 1991 qui dictaient que nous n'en avions pas besoin (10 ans de mise sous cloche entre 1996, année prévue de son entrée en service initialement, et 2006, année réelle de mise en service dans l'AAE) puis par des gouvernements qui ne voulaient pas financer les modernisations incrémentales (F2, F3, F3R...) ou alors au compte-goutte. Il a aussi été critiqué par toute la presse bien évidemment, parce qu'il ne se vendait pas, ce qui prouvait qu'il était moins bien que les autres, tandis qu'un ministre de la défense est allé expliquer qu'il ne se vendait pas justement parce qu'il était "TROP TECHNOLOGIQUE" (je n'invente rien).

La presse hostile c'est à peu près le seul point sur lequel le F-35 ressemble au Rafale. Pour le reste le JSF fait quand même figure d'enfant gâté en comparaison. :laugh: C'est d'ailleurs la vraie raison de l'agacement ici: avec autant d'argent dépensé, il ne devrait pas y avoir d'excuses. On en a déjà parlé, mais en plus, en France, tout est supposé marcher du premier coup. Le too big to fail n'existe pas ici, et le die and retry non plus, même si le biais des coûts irrécupérables est très en vogue par chez nous, ainsi qu'un amour irresponsable des "grands programmes" (probablement signe d'un complexe d'infériorité :laugh:)

C'est ce qui explique, si on cumule ce phénomène avec l'acculturation pro-américaine qui amène le monde entier à se croire investi de la mission d'être plus américains que les américains eux-mêmes du fait de la pénétration de la culture hollywoodienne et du bruit médiatique constant venu des USA, que le F-35 soit jugé en permanence, surtout en France. Chez nous le programme aurait probablement été enterré depuis un bail. En témoignent les nombreux projets furtifs avortés de Dassault, ou qui n'ont jamais franchi le stade du démonstrateur, sauf Neuron, et encore c'est bien parce qu'il était "européen".

L'idée générale c'est de se dire "que ne ferait-on pas avec un tel financement?"

  • Like 1
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, Stark_Contrast a dit :

Certains défenseurs de la "vieille école" du Rafale se souviennent de l'époque où le Rafale était sous pression en interne ?

Tu confonds le contexte. 
Le F35 est soutenu politiquement et financièrement à bout de bras. 
Le rafale est arrivé à la fin de la guerre froide "pourquoi payer se truc inutile ?" il a connu le meme sors que le F22...


 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,943
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...