Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le F-35


georgio
 Share

Recommended Posts

Il y a 1 heure, Obelix38 a dit :

Ayant un  Work Champ  dans la poche, après deux Swiss Champ, en tout depuis plus de 30 ans, je peux t'assurer qu'il sert infiniment plus souvent que ne sort un F-35 de son hangar ! :tongue:

Si tu as le tire bouchon oui. Dans le cas contraire cela se discute. :tongue:

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

5 hours ago, wagdoox said:

You are confusing the context. 
The F35 is supported politically and financially at arm's length. 
The burst arrived at the end of the cold war "why pay for this useless stuff?" he had the same fate as the F22...


 

Je ne veux pas dire que le F-35 est exactement le même, ni confondre le contexte. Je vous ai également étiqueté parce que je crois que c'est vous qui avez posté une série de "citations peu flatteuses", notamment d'un haut responsable du ministère de la défense en France, concernant le Rafale avant qu'il ne soit accepté comme la norme. Mais il se peut que je confonde les affiches. 

aucun programme d'avion n'est exactement le même, même ici. Le KC-46 et le V-22 sont tous deux "en proie à des problèmes", mais de manière très différente. 

 

On 6/15/2022 at 10:48 AM, Patrick said:

In part.

That's the idea.

 

Je comprends la confusion. Même beaucoup d'Américains sont assez confus au sujet du système d'approvisionnement, et c'est parfaitement logique car il n'est pas exactement censé être direct et simple. Il y a une raison pour laquelle le Pentagone est décrit comme un "labyrinthe à 5 côtés". 

Je pense qu'il est vraiment difficile pour les gens de comprendre comment l'échange suivant peut être possible, et encore moins ouvertement rapporté (j'ai essayé de nettoyer l'échange afin d'aider la traduction et, je l'espère, le contexte) :

 Je dois vous dire qu'hier, on parlait à un type, un lieutenant-colonel ou un colonel, je lui ai demandé

"Qu'est-ce que vous pilotez ?

il a dit 'F-35,'

J'ai fait genre "c'est un tas d'excréments"

...et il était comme...et il a rigolé,

et j'ai dit, 'non sérieusement, parle moi de ça'.

et il était... un gars du F-16, F-35, il a dit... 'un avion incroyable,'

 

Je ne suis pas... je... cet investissement, pour... cette capacité, que nous ne sommes jamais censés utiliser,

Le colonel : "Eh bien, nous devons être dissuasifs, bla bla bla bla bla...

Sommes-nous la cinquième génération ?  Vous savez, nous... Je pense que c'est hilarant, vous savez, en ce moment, vous savez,

"Nous devons investir dans la sixième génération", a dit le colonel.

Je suis comme, nous avons créé un monstre, mais vous le savez.

https://www.popularmechanics.com/military/aviation/a35257287/christopher-miller-secretary-of-defense-f35-comments/

Il est intéressant de noter que j'ai vu le programme F-35 être utilisé comme un parfait exemple de l'échec du gouvernement et de l'échec des priorités par l'ensemble de l'échiquier politique. Des "Bernie Bros" aux "crypto-anarchistes", les gens désignent le programme F-35 comme un exemple d'échec. Et pourtant... il y a un tout autre côté de l'équation où vous avez un ancien pilote de F-16 qui chante ses louanges, ouvertement à son patron qui vient juste de lui donner une description extrêmement peu flatteuse

À l'époque, cet échange a fait le tour d'Internet, mais j'y ai vu plutôt le Secrétaire à la défense soulignant que nous essayons toujours de mettre en service les chasseurs de 5e génération, et que nous parlons déjà de "6e génération". C'est ainsi que je l'ai compris, mais tout le monde ne partage pas mon opinion à ce sujet, ce qui est bien. Je pense simplement que cela passe à côté de l'essentiel. 

Je n'ai pas l'intention de dire aux gens qu'ils ont "de la chance de m'avoir sur ce forum", mais ce que je dis, c'est qu'une des raisons pour lesquelles je suis ici, c'est que j'aime découvrir les choses de première main. Bien sûr, je pourrais m'asseoir et écouter tous les stéréotypes français, et trouver des articles qui dénigrent le Rafale, ou toute autre chose française, mais ce n'est pas ce que je veux. Je veux entendre les choses directement. Je veux les voir par moi-même. Et ça aide parce que, comme je l'ai dit, je pensais que tout le monde comprenait comment les choses "fonctionnent" ici aux États-Unis en ce qui concerne les programmes de défense, la politique et la sphère médiatique. 

Le problème est que la plupart des gens ne se soucient pas vraiment de prendre la peine d'apprendre et d'essayer au moins d'enquêter sur les sujets. Ils trouvent le superficiel, ils trouvent le stéréotype et s'en tiennent là. Ils ne sont pas vraiment intéressés à apprendre les détails, même dans les choses qu'ils aiment (pourquoi gâcher une bonne chose ?) mais ils ne veulent VRAIMENT pas les détails de la chose qu'ils détestent. Le plus troublant est peut-être l'incapacité des gens à examiner les choses auxquelles ils professent profondément croire, même les choses qui sont profondément importantes pour leurs vies et leurs moyens de subsistance.

L'intensité de la croyance ne correspond pas à l'intensité de la connaissance. 

J'aime regarder dans l'abîme, en creusant dans les détails autant que je le peux. 

 

 

5 hours ago, Ronfly said:

The F35 can make airborne sensor for ABM ... 

https://nationalinterest.org/blog/buzz/eye-sky-can-f-35-stealth-fighters-take-out-icbms-sea-202992

A Swiss army knife this plane... ;)

Je ne pense pas nécessairement que l'intérêt national soit une bonne source, mais il peut peut-être toucher les "grandes lignes". L'objectif du F-35 est d'être un "intermédiaire" entre des systèmes tels que SM-6 et AEGIS, Patriot, HIMARS, etc. Il s'agit donc d'un "facilitateur clé" (j'adore le jargon) de l'"entreprise".

https://www.youtube.com/watch?v=IZrvAFRhQZc

 Je pense qu'il s'agit d'une vieille vidéo de la CATB montrant l'utilisation de capteurs de F-35 pour suivre le lancement d'un satellite. 

Link to comment
Share on other sites

Voici quelque chose que @herciv a manqué. Il n'a pas révisé ses histoires du budget du F-35.. Il a été augmenté de 7 cadres.  Le F-15ex a été réduit 6
https://www.defensenews.com/air/2022/06/16/a-10-retirements-more-air-force-f-35s-in-senate-defense-policy-bill/
Il autorise le financement de quatre nouveaux Compass Calls et de sept F-35A supplémentaires, qui figuraient sur la liste des priorités non financées de l'Air Force. Ces F-35A supplémentaires porteraient à 40 le nombre total de F-35A que l'Air Force achètera en 2023.

https://www.airforcemag.com/house-panel-releases-draft-defense-bill-cutting-f-15ex-buy-blocking-changes-to-pass-through-funds/
 elle limiterait l'achat de F-15EX à 18 avions de combat. C'est moins que les 24 demandés par l'armée de l'air, 

Edited by jackjack
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

36 minutes ago, Ronfly said:

En attendant les milliards de dollars de coûts s'enchaînent pour l'évolution et le maintien du F35...

https://finance.yahoo.com/news/raytheon-rtx-wins-4-4b-114011062.html

Je croyais que l'apprentissage de l'anglais était obligatoire dans les écoles françaises ? Même Deepl ne l'aurait pas autant gâché.
Voulez-vous relire l'histoire ?

  • Haha 1
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, jackjack a dit :

 (...) elle limiterait l'achat de F-15EX à 18 avions de combat. C'est moins que les 24 demandés par l'armée de l'air, 

-6 d'un côté, +7 de l'autre. Contre l'avis de l'USAF. C'est donc purement politique, dans le seul but de favoriser LM qui doit avoir ses usines aux bons endroits (et l'oreille attentive de quelques sénateurs).

Il n'y a rien de plus à tirer de ces informations.

Link to comment
Share on other sites

26 minutes ago, DEFA550 said:

C'est donc purement politique, dans le seul but de favoriser LM qui doit avoir ses usines aux bons endroits (et l'oreille attentive de quelques sénateurs).

Bien joué... Vous apprenez le système d'acquisition américain. Bien que le F-35 soit sur la liste des souhaits non financés de l'USAF. Maintenant, vous pouvez l'expliquer à @herciv

Edited by jackjack
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, jackjack a dit :

Voici quelque chose que @herciv a manqué. Il n'a pas révisé ses histoires du budget du F-35.. Il a été augmenté de 7 cadres.  Le F-15ex a été réduit 6
https://www.defensenews.com/air/2022/06/16/a-10-retirements-more-air-force-f-35s-in-senate-defense-policy-bill/
Il autorise le financement de quatre nouveaux Compass Calls et de sept F-35A supplémentaires, qui figuraient sur la liste des priorités non financées de l'Air Force. Ces F-35A supplémentaires porteraient à 40 le nombre total de F-35A que l'Air Force achètera en 2023.

https://www.airforcemag.com/house-panel-releases-draft-defense-bill-cutting-f-15ex-buy-blocking-changes-to-pass-through-funds/
 elle limiterait l'achat de F-15EX à 18 avions de combat. C'est moins que les 24 demandés par l'armée de l'air, 

Oui il s'agit d'un projet du Senate Armed Services Committee pour le 2023 National Defense Authorization Act. Mais d'autre organismes ont d'autres projets et tout cela doit être débattu au Congrès pour être transformé en loi. On verra à ce moment là ce qui sortira.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, jackjack a dit :

Je croyais que l'apprentissage de l'anglais était obligatoire dans les écoles françaises ? Même Deepl ne l'aurait pas autant gâché.
Voulez-vous relire l'histoire ?

Apparemment on instruit pas la courtoisie dans d'autres contrées... C'est plus l'AUKUSerie qui semble la règle... 

 

 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

7 hours ago, Picdelamirand-oil said:

Oui il s'agit d'un projet du Senate Armed Services Committee pour le 2023 National Defense Authorization Act. Mais d'autre organismes ont d'autres projets et tout cela doit être débattu au Congrès pour être transformé en loi. On verra à ce moment là ce qui sortira.

Je suis d'accord et j'ai déjà dit d'attendre la décision finale sur les choses, car elle change. Cependant, cela n'empêche pas certains de poster tous les articles absurdes qu'ils trouvent. Quand c'est contre le F-35. Maintenant qu'il y a une petite augmentation, tout ce qu'on entend, c'est le chant des grillons de @herciv

Link to comment
Share on other sites

Un article de Air&Cormos en clair sur le F-35. C'est suffisamment rare pour être signalé.

https://air-cosmos.com/article/le-congres-americain-ouvre-une-enquete-sur-la-fiabilite-du-f-35-39606

Quelques infos :

 

Le Congrès américain ouvre une enquête sur la fiabilité du F-35

Un comité du Parlement américain a annoncé au début du mois de juin 2022 la mise en place d’un examen de « durabilité » du chasseur F-35. La gamme d’avions de chasse américaine souffre de nombreux défauts, de problèmes de fiabilité mais aussi de coûts élevés, l'ensemble inquiétant les parlementaire américains.

Contrôler les capacités du F-35

Les défauts du F-35 font débat jusqu’aux chambres parlementaires du Congrès des États-Unis. Le Comité des services armés du Congrès (House Committee on Armed Services, ou HASC) requerrait le 8 juin 2022 la mise en place d’un examen de contrôle et fiabilité des avions de chasse de cinquième génération manufacturés par Lockheed. Les législateurs pointent notamment des « problèmes concernant la chaîne d’approvisionnement des pièces détachées des F-35 » ainsi que des « manquements logistiques ». Le directeur général du GAO (ou Government Accountability Office qui correspond à la Cour des comptes en France) est chargé de mener une enquête afin de déterminer si les différentes versions du F-35 atteignent les pré-requis nécessaires au financement du programme. 

Le rapport devra analyser les capacités opérationnelles du F-35 une fois déployé, relever si les avions ont encore rencontré des problèmes de fonctionnement, et déterminer si les pièces détachées fournies à l’U.S. Air Force permettent d’assurer pleinement la maintenance des appareils. Le contrôleur relèvera également tout élément susceptible d’être questionné sur l’utilisation des avions de chasse. Le GAO devrait présenter un rapport détaillé le 1er mars 2023.

Un F-35 s'était abimé en mer de Chine en janvier 2022, un cache de protection sur une entrée d'air ayant été oublié. L'accident d'un F-35 sud coréen est plus problématique : l'ensemble des écrans du cockpit se sont éteints après une simple collision aviaire, interdisant même la sortie des trains d'atterrissage... © US Navy

Le F-35 : un avion défectueux ? 

La mise en service du F-35 au sein de l’armée de l’air américaine et dans d’autres pays acheteurs est un véritable feuilleton, tant les chasseurs de Lockheed Martin cumulent les problèmes. En 2018, le HASC alertait déja, dans un rapport au Congrès américain par la suite rendu public, sur la faible portée opérationnelle du F-35C. Le rayon d'action de cette version navalisée du F-35 (à décollage par catapulte et atterrissage par brins d’arrêt) était si faible qu'il était nécessaire de rapprocher les portes-avions de leur cible, jusqu'à les mettre à portée des missiles ennemis... Avec sont autonomie en vol de « seulement » 670 miles nautiques (1 240km), l'avion est considéré comme inefficace si le porte-avion se situe à plus de 1 800km d’une cible.

Mais la version navale du F-35 n’est pas la seule à être critiquée pour ses problèmes techniques et logistiques, les deux autres modèles de l'avion, le F-35A (à décollage et atterrissage conventionnel) et le F-35B (à décollage court et atterrissage vertical) rencontrant également énormément de difficultés : sur les 857 défaillances encore répertoriées en juillet 2021, seules 165 étaient en cours de résolution alors que sept problèmes « critiques » de catégorie 1 étaient encore identifiés, pouvant avoir une incidence lors de la réalisation d’une mission.

Laura Seal, porte-parole du Joint Program Office du F-35, consacré à l’étude et la conception des capacités des avions de chasse, déclarait  à la même période que tous les défauts ne pouvaient être dévoilés publiquement, arguant que de telles informations mettraient en danger les pilotes.

Le F-35 est souvent comparé (et critiqué) en comparaison avec le Rafale de Dassault, considéré comme plus opérationnel, mieux abouti et dont les coûts sont maîtrisés. © Dassault

De nombreuses déficiences et un coût élevé

Toujours en 2021, le site Defense News détaillait quelques problèmes de catégorie 1, parmi lesquels :

des problèmes de pressurisation ayant conduit à plusieurs barotraumatismes,

une portée inférieure aux besoins de l'US Navy (un problème a priori insoluble, la forme et la taille du nez de l'avion interdisant toute amélioration autre que logicielle, attendue en 2024),

des parasites dans le casque du pilote peuvent rendre l'atterrissage dangereux,

des défauts de siège éjectable, 

l’impossibilité de voler à plus de Mach 1 (1 234,8km/h) au-dela de quelques secondes,

des déficiences dues aux températures parfois extrêmes (sous-motorisation par temps chaud, batteries apparaissant vides par temps froid...).

Le F-35 est par ailleurs un avion coûteux : son seul programme est le plus cher de toute l'histoire de l'armement à plus de 1700 milliards de dollars, même si l'aéronef "nu" a un coût affiché relativement abordable autour de 80 millions de dollars. Le coût d’exploitation de l'avion dépassant largement les 30 000 dollars par heure de vol, une réduction du parc de l'avion a été actée, avec l'achat de nouveaux appareils de génération 4.5+ (F/A-18 et F-15EX) et l'accélération du programme NGAD d'appareil de 6ème génération, qui pourrait entrer en activité dès 2030.

Malgré ces défauts, le F-35 se vend relativement bien, l’Allemagne n'ayant eu d'autre choix que d'en acheter pour maintenir sa capacité nucléaire dans l'OTAN, tandis que des pays comme la Suisse ou la Finlande ont passé commande à l'issue d'appels d'offre. Les Pays-Bas ont pour leur part choisi d'accroître la taille de leur flotte. La firme américaine a néanmoins indiqué que les prix des prochains F-35 pourraient passer sous la barre des 80 millions de dollars l’unité, hors prix des équipements et abonnements obligatoires (maintenance prédictive, bibliothèques de guerre électronique...), de la formation des pilotes et techniciens, des armements...

Le rapport de la HASC devrait fournir des informations supplémentaires sur le F-35 et ses défaillances. Si l’organisme gouvernemental n’a pas prévu de suspendre l’achat de ces chasseurs, la HASC avait déclaré en 2019 qu’il n’était pas impossible pour le gouvernement de fournir aux forces armées d’autres modèles d’avions de chasse. 

  • Thanks 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, herciv a dit :

Un article de Air&Cormos en clair sur le F-35. C'est suffisamment rare pour être signalé.

https://air-cosmos.com/article/le-congres-americain-ouvre-une-enquete-sur-la-fiabilite-du-f-35-39606

Quelques infos :

 

Le Congrès américain ouvre une enquête sur la fiabilité du F-35

Un comité du Parlement américain a annoncé au début du mois de juin 2022 la mise en place d’un examen de « durabilité » du chasseur F-35. La gamme d’avions de chasse américaine souffre de nombreux défauts, de problèmes de fiabilité mais aussi de coûts élevés, l'ensemble inquiétant les parlementaire américains.

Contrôler les capacités du F-35

Les défauts du F-35 font débat jusqu’aux chambres parlementaires du Congrès des États-Unis. Le Comité des services armés du Congrès (House Committee on Armed Services, ou HASC) requerrait le 8 juin 2022 la mise en place d’un examen de contrôle et fiabilité des avions de chasse de cinquième génération manufacturés par Lockheed. Les législateurs pointent notamment des « problèmes concernant la chaîne d’approvisionnement des pièces détachées des F-35 » ainsi que des « manquements logistiques ». Le directeur général du GAO (ou Government Accountability Office qui correspond à la Cour des comptes en France) est chargé de mener une enquête afin de déterminer si les différentes versions du F-35 atteignent les pré-requis nécessaires au financement du programme. 

Le rapport devra analyser les capacités opérationnelles du F-35 une fois déployé, relever si les avions ont encore rencontré des problèmes de fonctionnement, et déterminer si les pièces détachées fournies à l’U.S. Air Force permettent d’assurer pleinement la maintenance des appareils. Le contrôleur relèvera également tout élément susceptible d’être questionné sur l’utilisation des avions de chasse. Le GAO devrait présenter un rapport détaillé le 1er mars 2023.

Un F-35 s'était abimé en mer de Chine en janvier 2022, un cache de protection sur une entrée d'air ayant été oublié. L'accident d'un F-35 sud coréen est plus problématique : l'ensemble des écrans du cockpit se sont éteints après une simple collision aviaire, interdisant même la sortie des trains d'atterrissage... © US Navy

Le F-35 : un avion défectueux ? 

La mise en service du F-35 au sein de l’armée de l’air américaine et dans d’autres pays acheteurs est un véritable feuilleton, tant les chasseurs de Lockheed Martin cumulent les problèmes. En 2018, le HASC alertait déja, dans un rapport au Congrès américain par la suite rendu public, sur la faible portée opérationnelle du F-35C. Le rayon d'action de cette version navalisée du F-35 (à décollage par catapulte et atterrissage par brins d’arrêt) était si faible qu'il était nécessaire de rapprocher les portes-avions de leur cible, jusqu'à les mettre à portée des missiles ennemis... Avec sont autonomie en vol de « seulement » 670 miles nautiques (1 240km), l'avion est considéré comme inefficace si le porte-avion se situe à plus de 1 800km d’une cible.

Mais la version navale du F-35 n’est pas la seule à être critiquée pour ses problèmes techniques et logistiques, les deux autres modèles de l'avion, le F-35A (à décollage et atterrissage conventionnel) et le F-35B (à décollage court et atterrissage vertical) rencontrant également énormément de difficultés : sur les 857 défaillances encore répertoriées en juillet 2021, seules 165 étaient en cours de résolution alors que sept problèmes « critiques » de catégorie 1 étaient encore identifiés, pouvant avoir une incidence lors de la réalisation d’une mission.

Laura Seal, porte-parole du Joint Program Office du F-35, consacré à l’étude et la conception des capacités des avions de chasse, déclarait  à la même période que tous les défauts ne pouvaient être dévoilés publiquement, arguant que de telles informations mettraient en danger les pilotes.

Le F-35 est souvent comparé (et critiqué) en comparaison avec le Rafale de Dassault, considéré comme plus opérationnel, mieux abouti et dont les coûts sont maîtrisés. © Dassault

De nombreuses déficiences et un coût élevé

Toujours en 2021, le site Defense News détaillait quelques problèmes de catégorie 1, parmi lesquels :

des problèmes de pressurisation ayant conduit à plusieurs barotraumatismes,

une portée inférieure aux besoins de l'US Navy (un problème a priori insoluble, la forme et la taille du nez de l'avion interdisant toute amélioration autre que logicielle, attendue en 2024),

des parasites dans le casque du pilote peuvent rendre l'atterrissage dangereux,

des défauts de siège éjectable, 

l’impossibilité de voler à plus de Mach 1 (1 234,8km/h) au-dela de quelques secondes,

des déficiences dues aux températures parfois extrêmes (sous-motorisation par temps chaud, batteries apparaissant vides par temps froid...).

Le F-35 est par ailleurs un avion coûteux : son seul programme est le plus cher de toute l'histoire de l'armement à plus de 1700 milliards de dollars, même si l'aéronef "nu" a un coût affiché relativement abordable autour de 80 millions de dollars. Le coût d’exploitation de l'avion dépassant largement les 30 000 dollars par heure de vol, une réduction du parc de l'avion a été actée, avec l'achat de nouveaux appareils de génération 4.5+ (F/A-18 et F-15EX) et l'accélération du programme NGAD d'appareil de 6ème génération, qui pourrait entrer en activité dès 2030.

Malgré ces défauts, le F-35 se vend relativement bien, l’Allemagne n'ayant eu d'autre choix que d'en acheter pour maintenir sa capacité nucléaire dans l'OTAN, tandis que des pays comme la Suisse ou la Finlande ont passé commande à l'issue d'appels d'offre. Les Pays-Bas ont pour leur part choisi d'accroître la taille de leur flotte. La firme américaine a néanmoins indiqué que les prix des prochains F-35 pourraient passer sous la barre des 80 millions de dollars l’unité, hors prix des équipements et abonnements obligatoires (maintenance prédictive, bibliothèques de guerre électronique...), de la formation des pilotes et techniciens, des armements...

Le rapport de la HASC devrait fournir des informations supplémentaires sur le F-35 et ses défaillances. Si l’organisme gouvernemental n’a pas prévu de suspendre l’achat de ces chasseurs, la HASC avait déclaré en 2019 qu’il n’était pas impossible pour le gouvernement de fournir aux forces armées d’autres modèles d’avions de chasse. 

Pas de source en anglais?  C'est pour titiller amuser des amis ailleurs....

Le 16/06/2022 à 21:39, jackjack a dit :

another

 

Rien ne dit qu'un autre avion moderne, même non américain (un comble !), ne parviendrait au même résultat.

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, herciv a dit :

Avec sont autonomie en vol de « seulement » 670 miles nautiques (1 240km), l'avion est considéré comme inefficace si le porte-avion se situe à plus de 1 800km d’une cible.

Et ? S'il avait eu un rayon d'action de 2000 km, il suffirait de mettre le porte-avions à plus de 2500 km pour faire le même constat. Pattes trop courtes ou porte-avions trop loin... Telle est la question.

Et du coup ça fait une belle punch-line, mais pas un argument valable faute de contexte.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, BP2 said:

Pas de source en anglais?  C'est pour titiller amuser des amis ailleurs....

Ce sont de vieilles nouvelles que @herciv a postées, si vous regardez en arrière. Son post actuel n'est que du réchauffé. 

https://www.airforcemag.com/new-f-35-sustainability-review-ordered-by-hasc-readiness-panel/

Bien sûr, ces mêmes personnes du HASC veulent augmenter la commande de F-35 de l'USAF de 7 à 40 cette année. Ils le détestent tellement

Edited by jackjack
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, BP2 said:

Rien ne dit qu'un autre avion moderne, même non américain (un comble !), ne parviendrait au même résultat.

cela dépend si vous voulez dire 4.5 gen ou 5th gen c'est 5th gen avec 4.5 gen les missiles se dirigeront vers l'avion la batterie de missiles a aussi un radar

Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, jackjack a dit :

cela dépend si vous voulez dire 4.5 gen ou 5th gen c'est 5th gen avec 4.5 gen les missiles se dirigeront vers l'avion la batterie de missiles a aussi un radar

les gen de LM ne sont qu'un argument marketing. Très performant commercialement au demeurant, mais la définition de 5th gen fluctue tellement selon les époques (super croisère prise en compte ou pas?  Super manoeuvrabilité ou pas?  ) que ca ne veut plus rien dire techniquement.

La super croisière tant vanté par LM pour le F22 ne l'est plus pour le F35....  et ce depuis que le F35 a démontré qu'il n'en était pas capable.

De toutes manière cet avion n'est pas un produit terminé pour le moment. Lorsqu'il aura une vraie FOC on en reparlera, et il y aura peut être beaucoup de déçus.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, herciv a dit :

Un article de Air&Cormos en clair sur le F-35. C'est suffisamment rare pour être signalé.

https://air-cosmos.com/article/le-congres-americain-ouvre-une-enquete-sur-la-fiabilite-du-f-35-39606

Quelques infos :

 

Le Congrès américain ouvre une enquête sur la fiabilité du F-35

Un comité du Parlement américain a annoncé au début du mois de juin 2022 la mise en place d’un examen de « durabilité » du chasseur F-35. La gamme d’avions de chasse américaine souffre de nombreux défauts, de problèmes de fiabilité mais aussi de coûts élevés, l'ensemble inquiétant les parlementaire américains.

Contrôler les capacités du F-35

Les défauts du F-35 font débat jusqu’aux chambres parlementaires du Congrès des États-Unis. Le Comité des services armés du Congrès (House Committee on Armed Services, ou HASC) requerrait le 8 juin 2022 la mise en place d’un examen de contrôle et fiabilité des avions de chasse de cinquième génération manufacturés par Lockheed. Les législateurs pointent notamment des « problèmes concernant la chaîne d’approvisionnement des pièces détachées des F-35 » ainsi que des « manquements logistiques ». Le directeur général du GAO (ou Government Accountability Office qui correspond à la Cour des comptes en France) est chargé de mener une enquête afin de déterminer si les différentes versions du F-35 atteignent les pré-requis nécessaires au financement du programme. 

Le rapport devra analyser les capacités opérationnelles du F-35 une fois déployé, relever si les avions ont encore rencontré des problèmes de fonctionnement, et déterminer si les pièces détachées fournies à l’U.S. Air Force permettent d’assurer pleinement la maintenance des appareils. Le contrôleur relèvera également tout élément susceptible d’être questionné sur l’utilisation des avions de chasse. Le GAO devrait présenter un rapport détaillé le 1er mars 2023.

Un F-35 s'était abimé en mer de Chine en janvier 2022, un cache de protection sur une entrée d'air ayant été oublié. L'accident d'un F-35 sud coréen est plus problématique : l'ensemble des écrans du cockpit se sont éteints après une simple collision aviaire, interdisant même la sortie des trains d'atterrissage... © US Navy

Le F-35 : un avion défectueux ? 

La mise en service du F-35 au sein de l’armée de l’air américaine et dans d’autres pays acheteurs est un véritable feuilleton, tant les chasseurs de Lockheed Martin cumulent les problèmes. En 2018, le HASC alertait déja, dans un rapport au Congrès américain par la suite rendu public, sur la faible portée opérationnelle du F-35C. Le rayon d'action de cette version navalisée du F-35 (à décollage par catapulte et atterrissage par brins d’arrêt) était si faible qu'il était nécessaire de rapprocher les portes-avions de leur cible, jusqu'à les mettre à portée des missiles ennemis... Avec sont autonomie en vol de « seulement » 670 miles nautiques (1 240km), l'avion est considéré comme inefficace si le porte-avion se situe à plus de 1 800km d’une cible.

Mais la version navale du F-35 n’est pas la seule à être critiquée pour ses problèmes techniques et logistiques, les deux autres modèles de l'avion, le F-35A (à décollage et atterrissage conventionnel) et le F-35B (à décollage court et atterrissage vertical) rencontrant également énormément de difficultés : sur les 857 défaillances encore répertoriées en juillet 2021, seules 165 étaient en cours de résolution alors que sept problèmes « critiques » de catégorie 1 étaient encore identifiés, pouvant avoir une incidence lors de la réalisation d’une mission.

Laura Seal, porte-parole du Joint Program Office du F-35, consacré à l’étude et la conception des capacités des avions de chasse, déclarait  à la même période que tous les défauts ne pouvaient être dévoilés publiquement, arguant que de telles informations mettraient en danger les pilotes.

Le F-35 est souvent comparé (et critiqué) en comparaison avec le Rafale de Dassault, considéré comme plus opérationnel, mieux abouti et dont les coûts sont maîtrisés. © Dassault

De nombreuses déficiences et un coût élevé

Toujours en 2021, le site Defense News détaillait quelques problèmes de catégorie 1, parmi lesquels :

des problèmes de pressurisation ayant conduit à plusieurs barotraumatismes,

une portée inférieure aux besoins de l'US Navy (un problème a priori insoluble, la forme et la taille du nez de l'avion interdisant toute amélioration autre que logicielle, attendue en 2024),

des parasites dans le casque du pilote peuvent rendre l'atterrissage dangereux,

des défauts de siège éjectable, 

l’impossibilité de voler à plus de Mach 1 (1 234,8km/h) au-dela de quelques secondes,

des déficiences dues aux températures parfois extrêmes (sous-motorisation par temps chaud, batteries apparaissant vides par temps froid...).

Le F-35 est par ailleurs un avion coûteux : son seul programme est le plus cher de toute l'histoire de l'armement à plus de 1700 milliards de dollars, même si l'aéronef "nu" a un coût affiché relativement abordable autour de 80 millions de dollars. Le coût d’exploitation de l'avion dépassant largement les 30 000 dollars par heure de vol, une réduction du parc de l'avion a été actée, avec l'achat de nouveaux appareils de génération 4.5+ (F/A-18 et F-15EX) et l'accélération du programme NGAD d'appareil de 6ème génération, qui pourrait entrer en activité dès 2030.

Malgré ces défauts, le F-35 se vend relativement bien, l’Allemagne n'ayant eu d'autre choix que d'en acheter pour maintenir sa capacité nucléaire dans l'OTAN, tandis que des pays comme la Suisse ou la Finlande ont passé commande à l'issue d'appels d'offre. Les Pays-Bas ont pour leur part choisi d'accroître la taille de leur flotte. La firme américaine a néanmoins indiqué que les prix des prochains F-35 pourraient passer sous la barre des 80 millions de dollars l’unité, hors prix des équipements et abonnements obligatoires (maintenance prédictive, bibliothèques de guerre électronique...), de la formation des pilotes et techniciens, des armements...

Le rapport de la HASC devrait fournir des informations supplémentaires sur le F-35 et ses défaillances. Si l’organisme gouvernemental n’a pas prévu de suspendre l’achat de ces chasseurs, la HASC avait déclaré en 2019 qu’il n’était pas impossible pour le gouvernement de fournir aux forces armées d’autres modèles d’avions de chasse. 

Je ne suis pas le mieux placé pour infirmer ou pas les infos de l'article. Cependant, l'auteur devrait faire attention à la forme et notamment les fautes d'orthographe, parce qu'à ce niveau, cela ne fait pas très sérieux.

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, jisse a dit :

Je ne suis pas le mieux placé pour infirmer ou pas les infos de l'article. Cependant, l'auteur devrait faire attention à la forme et notamment les fautes d'orthographe, parce qu'à ce niveau, cela ne fait pas très sérieux.

Juste pour infirmer une info, lorsque l'article de Air&Cormos dit :" Tandis que des pays comme la Suisse ou la Finlande ont passé commande à l'issue d'appels d'offre ".

Je rappellerais qu'à ce jour la Suisse n'a passé aucune commande.

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

18 hours ago, BP2 said:

les gen de LM ne sont qu'un argument marketing. Très performant commercialement au demeurant, mais la définition de 5th gen fluctue tellement selon les époques (super croisère prise en compte ou pas?  Super manoeuvrabilité ou pas?  ) que ca ne veut plus rien dire techniquement.

La super croisière tant vanté par LM pour le F22 ne l'est plus pour le F35....  et ce depuis que le F35 a démontré qu'il n'en était pas capable.

De toutes manière cet avion n'est pas un produit terminé pour le moment. Lorsqu'il aura une vraie FOC on en reparlera, et il y aura peut être beaucoup de déçus.

Combien de pays allez-vous traiter de menteurs ? Vous ajoutez maintenant les Danois à votre liste. 
https://www.f-16.net/forum/viewtopic.php?f=58&t=4450&start=195

Le moteur Pratt & Whitney F135 est l'un des plus puissants moteurs à réaction jamais fabriqués pour les avions de combat. Contrairement à la plupart des autres avions de combat, le moteur F135 permet au F-35 de voler à des vitesses supersoniques sans utiliser la postcombustion.  Le moteur d'un avion de combat est l'un des éléments les plus difficiles à dissimuler aux radars de l'adversaire, que ce soit à l'avant ou à l'arrière.

 

Edited by jackjack
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, jackjack a dit :

Combien de pays allez-vous traiter de menteurs ? Vous ajoutez maintenant les Danois à votre liste. 
https://www.f-16.net/forum/viewtopic.php?f=58&t=4450&start=195

Le moteur Pratt & Whitney F135 est l'un des plus puissants moteurs à réaction jamais fabriqués pour les avions de combat. Contrairement à la plupart des autres avions de combat, le moteur F135 permet au F-35 de voler à des vitesses supersoniques sans utiliser la postcombustion.  Le moteur d'un avion de combat est l'un des éléments les plus difficiles à dissimuler aux radars de l'adversaire, que ce soit à l'avant ou à l'arrière.

 

Le F35 fait une fausse supercroisière : mach 1,2 maxi ET sur une distance de l'ordre de 150km maxi (en fait il monte en supersonique grasse à la psot combustion puis dégrade son altitude et vitesse jusqu'à tomber en subsonique).

La définition de supercroisière de LM à l'époque du F22 c'était mach 1.5.  Mais ça c'était avant.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,797
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Dalariel
    Newest Member
    Dalariel
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...