Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le F-35


georgio
 Share

Recommended Posts

Il y a 4 heures, jackjack a dit :

L'Australie chercherait une alternative à ses coûteux nouveaux sous-marins de conception française

A verra bien à l'issue le cout complet des SSN retenus, et s'ils seront fabriqués à 60% en Australie.

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
13 minutes ago, Schnokleu said:

A verra bien à l'issue le cout complet des SSN retenus, et s'ils seront fabriqués à 60% en Australie.

Le prix du sous-marin français n'a pas tellement augmenté, c'est l'inflation. Ne soyez pas surpris si nous optons pour l'Astute et si nous faisons construire les deux premiers au Royaume-Uni. Ensuite, la moitié arrière du reste des sous-marins sera construite au Royaume-Uni et la moitié avant ici. Nous sommes hors sujet, la suite de la discussion devrait se faire sur le fil de discussion australien.

Edited by jackjack
Link to comment
Share on other sites

On 19/05/2022 at 06:03, herciv said:

L'inflation préoccupe le comité mais Kendall et Brown sont surtout préoccupé par le peu de plateformes volantes et tente de faire comprendre au comité que le nombre compte autant que le

https://www.c-span.org/video/?520216-1/air-force-secretary-testifies-presidents-2023-budget-request

Frank Kendall, secrétaire de l'armée de l'air, et le général Charles Brown, chef d'état-major de l'armée de l'air, par le représentant John Rice Carter (R-TX) lors d'une audition budgétaire à la sous-commission de la défense de la Chambre des représentants


Frank Kendall III    
LE COMMANDANT DU COMMANDEMENT EUROPÉEN A TÉMOIGNÉ DES CAPACITÉS INCROYABLES DU F-35 DÉPLOYÉ DANS LA RÉGION. CEPENDANT, LA DEMANDE BUDGÉTAIRE RÉDUIT LE NOMBRE DE F-35 QUE L'AIR FORCE DOIT ACHETER. LE SECRÉTAIRE D'ÉTAT KENDALL PEUT-IL EXPLIQUER LA RÉDUCTION DU NOMBRE DE F-35 DANS VOTRE DEMANDE ET PRÉCISER SI L'ARMÉE DE L'AIR EST TOUJOURS ENGAGÉE ENVERS LE F-35 ET DANS QUELLE MESURE ? 

Frank Kendall III
JE VAIS D'ABORD RÉPONDRE À LA DEUXIÈME PARTIE. NOUS SOMMES ABSOLUMENT ENGAGÉS ENVERS LE F-35. C'EST LA PIERRE ANGULAIRE DE SA FLOTTE DE CHASSEURS ET IL EN SERA AINSI POUR DE NOMBREUSES ANNÉES À VENIR. LES GENS M'ONT DEMANDÉ SI NOUS ÉTIONS ENGAGÉS DANS LE PROGRAMME. 15 ANS DE PRODUCTION ET JE M'ATTENDS À CE QUE CELA DURE ENCORE 15 ANS. LA RÉDUCTION QUE NOUS AVONS PRISE CETTE ANNÉE ET PROBABLEMENT ÉTENDUE À L'ANNÉE PROCHAINE S'EXPLIQUE PAR UN CERTAIN NOMBRE DE FACTEURS. IL Y A UN CERTAIN NOMBRE DE CHOSES QUE VOUS DEVEZ FAIRE DANS LE PORTEFEUILLE. L'UNE D'ENTRE ELLES ÉTAIT DE RACHETER LE NOMBRE RESTANT DE L'INVENTAIRE DONT NOUS AVONS BESOIN. POUR LES CAPACITÉS QUE LE F-15 FOURNIRA. NOUS VOULONS AUGMENTER LE FINANCEMENT DE LA PROCHAINE GÉNÉRATION DE DOMINATION AÉRIENNE, QUI SUIVRA LE F-22. NOUS AVONS TOUS LES PROGRAMMES DONT NOUS AVONS BESOIN POUR ALLER DE L'AVANT. NOUS SOMMES ÉGALEMENT TRÈS INTÉRESSÉS PAR L'ACQUISITION DU BLOC QUATRE DU F-35 ET L'ENTREPRENEUR A PRIS DU RETARD DANS LA LIVRAISON JUSQU'À PRÉSENT, NOUS VOULONS DONC VOIR LA PREUVE QU'IL SERA CAPABLE DE VENIR À BORD AVANT D'AUGMENTER LA PRODUCTION. C'ÉTAIT AUSSI UN FACTEUR IMPORTANT. Show Less Text

Frank Kendall III
LE PROBLÈME EST QUE NOUS N'AVONS PAS LES AVIONS DONT NOUS AVONS BESOIN AUJOURD'HUI. LES AWACS ACTUELS NE SONT PAS ADAPTÉS À LA MENACE. LA VITESSE EST TOUT À FAIT D'ACCORD. JE FAIS CET ARGUMENT DEPUIS DES ANNÉES. ENCORE UNE FOIS, JE LA PRIE POUR CELA. JE PENSE QUE VOUS AVEZ RAISON DE VOUS BATTRE POUR DE NOUVELLES CAPACITÉS. CE QUI M'INQUIÈTE, C'EST DE PERDRE AU COURS DES QUATRE PROCHAINES ANNÉES, QUATRE ANS C'EST LONG, ET J'AI OBSERVÉ, JE COMPRENDS QUE JE PRÉFÈRE REMPLACER LES CAPACITÉS AU FUR ET À MESURE, LES AVIONS RETIRÉS, MAIS CETTE IDÉE DE RETIRER CETTE MINI SIESTE ET D'ESPÉRER QUE NOUS AURONS CE DONT NOUS AVONS BESOIN DANS QUATRE ANS EST UN GRAND RISQUE POUR MOI. ET JE PENSE QU'IL N'EST PAS SAGE D'EN PRENDRE UN. ENCORE UNE FOIS, NOUS VOUS METTONS DANS CETTE SITUATION, ET À MON AVIS, EN N'OBTENANT PAS LE BUDGET DONT VOUS AVEZ BESOIN POUR AJOUTER OU REMPLACER DES CAPACITÉS EN TEMPS VOULU. MAIS DE TOUTE FAÇON, JUSTE POUR ÊTRE HONNÊTE AVEC VOUS, JE VOIS CELA DANS TOUT LE BUDGET. ET ENCORE UNE FOIS, JE VOUS METS LE BLÂME SUR NOUS. NOUS AVONS ÉTIRÉ CERTAINES DE CES PLATEFORMES BEAUCOUP TROP LONGTEMPS. VOUS AVEZ TOUT À FAIT RAISON SUR DES CHOSES COMME LE KC-135 OU DES CHOSES COMME -- NOUS AURIONS DÛ LE FAIRE IL Y A LONGTEMPS, MAIS LES RETIRER TROP RAPIDEMENT MAINTENANT, JE PENSE QUE C'EST UN RISQUE ET JE PRÉFÉRERAIS PRENDRE LE RISQUE DE VOUS DONNER PLUS DE RESSOURCES ET D'APPORTER DES CAPACITÉS PLUTÔT QUE DE RETIRER POUR APPORTER, PAR OPPOSITION, OÙ NOUS AVONS LE TEMPS DE RÉDUIRE 32 AVIONS À 17 ENVIRON. JE NE VOIS PAS COMMENT VOUS POURRIEZ RÉPONDRE AUX BESOINS DE VOS COMMANDANTS DE COMBAT SI NOUS PRENIONS CE GENRE DE DÉCISION. JE SOUPÇONNE QU'IL VERRA CELA ENCORE UNE FOIS DANS LE DOMAINE APRÈS LE DOMAINE PARCE QUE LA MEMBRE DU CLASSEMENT ÉTAIT LÀ AVEC SES PRÉOCCUPATIONS SUR LES F-35, C'EST LA MÊME CHOSE. JE N'AI PAS BEAUCOUP DE TEMPS ET JE VEUX SUIVRE LE BON EXEMPLE DONNÉ PAR D'AUTRES, MADAME LA PRÉSIDENTE, ALORS JE VAIS CÉDER MA PLACE. 

Charles Brown
EN REGARDANT CE QUI SE PASSE DANS LE MONDE, NOUS VOYONS BEAUCOUP DE GENS QUI VIENNENT EN FONCTION DE CE QUI SE PASSE EN UKRAINE AURA UNE INFLUENCE SUR LA DÉCISION DE LA CHINE D'ENVAHIR TAIWAN, CE QUI METTRA LE COMBAT DANS LE PACIFIQUE. ET ÉTANT CHARGÉ D'AIDER L'ARMÉE LOURDE, C'EST MON TRAVAIL, NOUS DEVONS DOMINER L'ESPACE AÉRIEN POUR QUE NOTRE ARMÉE SOIT EFFICACE. NOUS AVONS DES CHASSEURS ICI ET ILS LE SAVENT. PAR CONSÉQUENT, JE SUIS INQUIET AU SUJET DU RETRAIT. JE PENSE QUE C'EST LA PREMIÈRE QUESTION QUE M. CALVERT A POSÉE. ALORS QUE NOUS RÉDUISONS NOS EFFECTIFS, J'AI LU LA QUESTION SUIVANTE QUE VOUS AVEZ TOUS SOUMISE, ON DIRAIT QUE VOUS DÉMONTEZ UN GRAND NOMBRE DE PLATES-FORMES DANS L'ESPOIR D'ALLER VERS LE FUTUR RAPIDEMENT. NOTRE HISTOIRE EST QUE NOUS NE LE FAISONS PAS. JE DIRAIS QUE VOUS DEVRIEZ REGARDER LE F-35, LE TEMPS QU'IL A FALLU POUR Y ARRIVER, ET BEAUCOUP, BEAUCOUP D'AUTRES PLATEFORMES. HISTORIQUEMENT, NOUS VOYONS... EMBOURBÉS DANS UNE FORCE DE PAR CERTAINES DES FAÇONS DONT NOUS NOUS APPROVISIONNONS, ALLONS DE L'AVANT. NOUS ALLONS RÉDUIRE NOS EFFECTIFS EN PRÉVISION D'ÊTRE EN MESURE DE DOMINER L'AVENIR, ME PRÉOCCUPE BEAUCOUP. SELON, CETTE QUESTION VA SE POSER POUR LES CINQ OU SIX PROCHAINES ANNÉES, MERCI. 

Charles Brown
MERCI. JE PENSE CERTAINEMENT QUE C'EST QUELQUE CHOSE QUI DEVRAIT ÊTRE PRIS EN CONSIDÉRATION. LE MINISTÈRE A-T-IL ENVISAGÉ D'ACCÉLÉRER LA MODERNISATION DES UNITÉS D'ALERTE DE LA GARDE NATIONALE AÉRIENNE POUR LES TRANSFORMER EN F-35 ?


Betty McCollum, D-MN
J'APPRÉCIE CELA, M. RYAN. MONSIEUR. CALVERT, ALORS QUE NOUS TERMINONS, J'AI QUELQUES QUESTIONS POUR LE COMPTE-RENDU, QUE JE SOUMETTRAI AUX SITES DU PERSONNEL DES QUESTIONS TECHNIQUES, COMME SUR L'ARCTIQUE, L'HYPERSONIQUE, NOUS EN PARLERONS UN PEU PLUS ET LE CLASSIFIÉ. LA MISE À NIVEAU PAR BLOCS DANS LE TYPE DE F-35 A ÉTÉ SOUMISE AU F-35, LA MODERNISATION NUCLÉAIRE. M. CALVERT, QUELQUE CHOSE AVANT D'ENTRER ?
 

 

12 hours ago, herciv said:

Tu sais très bien que çà ne fonctionne pas comme çà. Ce programme continu parce qu'il amène un certain nombre d'avantages stratégiques qui pour l'instant sont plus importants que les inconvénients programmatique, budgétaires, ou techniques qui vont avec. Même quand l'avion n'existait pas il se vendait. Alors problèmes ou pas oui il pouvait continuer à se vendre.

Cependant l'environnement stratégique évolue. Au début du programme le but stratégique était de mettre fin à l'industriel aéronautique européenne et de faire de l'OTAN un objet militaire entièrement dans les mains des US ce qui a partiellement fonctionné. Avoir ou pas un avion qui fonctionne était secondaire, ce qui comptait pour accomplir la stratégie défini c'était de convertir le plus possible d'armées de l'air.

Maintenant que l'œil des US se tourne vers la Chine la stratégie est beaucoup plus militaire. Les militaires reviennent donc avec des exigence militaires qui deviennent forcément prépondérantes aux yeux des décideurs politiques. Les interviews devant le congrès de Kendall ou de Brown sont clairement beaucoup plus écoutées et ce depuis l'année dernière et la célèbre sortie de Brown comparant le f-35 à une Ferrari.

Toi tu penses que le congrès ne suivra pas la demande du Pentagone comme toute les années précédente et rajoutera des F-35 malgré l'insistance du Pentagone de limiter cette commande et les nombreuses raisons de le faire.

Moi je pense que le congrès va suivre le pentagone ne serait-ce que pour envoyer un signal puissant à toute la BITD (LM, BOEING, PW, GE, RAYTHEON, ...) US comme quoi l'œil US ne regarde plus l'Europe mais bien la Chine. D'une certaine façon il a déjà commencé à le faire l'année dernière en rajoutant des conditions liant tarifs et volumes de F-35 et en confiant aux service les achats de F-35 et plus au JPO.

 

12 hours ago, herciv said:

Alors oui le programme s'il annonce encore des dérapages pourrait bien être en danger. Regarde bien l'interview de KENDALL et BROWN ils ont bien dit qu'ils avaient des plans B qui et ne se repose pas uniquement sur le f-35.

 

où ?
 

Link to comment
Share on other sites

On 5/19/2022 at 6:03 AM, herciv said:

Inflation concerns the committee, but Kendall and Brown are especially concerned about the lack of flying platforms and try to make the committee understand that the number counts as much as the

https://www.c-span.org/video/?520216-1/air-force-secretary-testifies-presidents-2023-budget-request

Frank Kendall, Secretary of the Air Force, and Gen. Charles Brown, Air Force Chief of Staff, by Rep. John Rice Carter (R-TX) during a hearing budget to the House of Representatives Defense Subcommittee


FRANK KENDALL III     EUROPEAN COMMAND COMMANDER TESTIFIED OF THE INCREDIBLE CAPABILITIES OF THE F-35 DEPLOYED IN THE REGION
. HOWEVER, BUDGET REQUEST REDUCES THE NUMBER OF F-35S THE AIR FORCE NEEDS TO PURCHASE. CAN SECRETARY KENDALL EXPLAIN THE F-35 NUMBER REDUCTION IN YOUR APPLICATION AND CLARIFY IF THE AIR FORCE IS STILL COMMITTED TO THE F-35 AND TO WHAT EXTENT? 

Frank Kendall III
I WILL ANSWER PART TWO FIRST. WE ARE ABSOLUTELY COMMITTED TO THE F-35. IT IS THE CORNERSTONE OF HIS FIGHTER FLEET AND WILL BE SO FOR MANY YEARS TO COME. PEOPLE ASKED ME IF WE WERE INVOLVED IN THE PROGRAM. 15 YEARS OF PRODUCTION AND I EXPECT IT TO LAST 15 MORE YEARS. THE REDUCTION WE HAVE TAKEN THIS YEAR AND PROBABLY EXTENDED INTO NEXT YEAR IS EXPLAINED BY A NUMBER OF FACTORS. THERE ARE A NUMBER OF THINGS YOU MUST DO IN THEWALLET. ONE OF IT WAS TO REPURCHASE THE REMAINING NUMBER OF INVENTORY WE NEED. FOR THE CAPABILITIES THE F-15 WILL PROVIDE . WE WANT TO INCREASE FUNDING FOR THE NEXT GENERATION OF AIR DOMINATION, FOLLOWING THE F-22 . WE HAVE ALL THE PROGRAMS WE NEED TO MOVE FORWARD. WE ARE ALSO VERY VERY INTERESTED IN ACQUIRING F-35 BLOCK FOUR AND THE CONTRACTOR HAS BEEN DELAYED IN DELIVERY SO FAR SO WE WANT TO SEE PROOF THAT HE WILL BE ABLE TO COME ON BOARD BEFORE INCREASE PRODUCTION. THIS WAS ALSO AN IMPORTANT FACTOR. Show Less Text

Frank Kendall III
THE PROBLEM IS THAT WE DON'T HAVE THE PLANES WE NEED TODAY. CURRENT AWACS ARE NOT SUITABLE FOR THE THREAT. THE SPEED IS TOTALLY OK. I'VE MADE THIS ARGUMENT FOR YEARS. ONCE AGAIN, I PRAY TO HER FOR THIS. I THINK YOU ARE RIGHT TO FIGHT FOR NEW ABILITIES. WHAT WORRIES ME IS LOSING OVER THE NEXT FOUR YEARS, FOUR YEARS IS A LONG TIME, AND I HAVE WATCHED, I UNDERSTAND THAT I PREFER TO REPLACE CAPABILITIES AS I GO , AIRCRAFT WITHDRAWN, BUT THIS IDEA OF TAKING UP THIS MINI NAP AND HOPEING THAT WE WILL HAVE WHAT WE NEED IN FOUR YEARS IS A BIG RISK FOR ME.I THINK IT IS NOT WISE TO TAKE ONE. ONCE AGAIN, WE'RE PUTTING YOU IN THIS SITUATION, AND IN MY OPINION, NOT GETTING THE BUDGET YOU NEED TO ADD OR REPLACE CAPABILITIES IN TIME. BUT ANYWAY, JUST TO BE HONEST WITH YOU, I SEE THIS IN THE ENTIRE BUDGET. AND ONCE AGAIN, I PUT THE BLAME ON US. WE HAVE STRETCHED SOME OF THESE PLATFORMS WAY TOO LONG. YOU ARE ABSOLUTELY RIGHT ABOUT THINGS LIKE THE KC-135 OR THINGS LIKE -- WE SHOULD HAVEDID IT A LONG AGO, BUT REMOVING THEM TOO QUICKLY NOW, I THINK IT'S A RISK AND WOULD RATHER TAKE THE RISK OF GIVING YOU MORE RESOURCES AND BRINGING ABILITIES RATHERTHAN REMOVING TO BRING , OPPOSITE N , WHERE WE HAVETIME TO REDUCE 32 PLANES TO APPROXIMATELY 17 . I DON'T SEE HOW YOU CAN MEET THE NEEDS OF YOUR COMBAT COMMANDERS IF WE MADE THIS KIND OF DECISION. ISUSPECT HE WILL SEE THIS AGAIN INDOMAIN AFTER DOMAIN BECAUSE RANKING MEMBER WAS THEREWITH HIS F-35 CONCERNS, IT'S THE SAME THING. I DO NOT HAVE A LOT OF TIME AND I WANT TO FOLLOW THE GOOD EXAMPLE SET BY OTHERS, MADAM PRESIDENT, SO I WILL GIVE MY PLACE. 

Charles Brown
LOOKING AT WHAT HAPPENS IN THE WORLD WE SEE A LOT OF PEOPLE COMING DEPENDING ON WHAT HAPPENS IN UKRAINE WILL INFLUENCE CHINA'S DECISION TO INVADE TAIWAN WHICH WILL PUT THE FIGHT IN THE PACIFIC . AND BEING RESPONSIBLE FOR HELPING THE HEAVY ARMY IS MY JOB, WE MUST DOMINATE THE AIRSPACE FOR OUR ARMY TO BE EFFECTIVE. WE HAVE HUNTERS HERE AND THEY KNOW IT . BYTHEREFORE, I AM WORRIED ABOUT THE WITHDRAWAL. I THINK THAT WAS THE FIRST QUESTION MR. CALVERT ASKED. AS WE ARE REDUCING OUR HEADCOUNT, I READ THE FOLLOWING QUESTION YOU ALL SUBMITTED, LOOKS LIKE YOU'RE DISMANTLING A LOT OF PLATFORMS IN THE HOPE OF GOING INTO THE FUTURE QUICKLY. OUR HISTORY IS THAT WE DON'T. I'D SAY YOU SHOULD LOOK AT THE F-35, HOW LONG IT TOOK TO GET THERE, AND MANY , MANY OTHER PLATFORMS . HISTORICALLY, WE SEE... EMBEDDED IN A FORCE OF PARSOME OF THE WAYS WE SOURCE, GO AHEAD. WE ARE GOING TO REDUCE OUR HEADCOUNT IN ANTICIPATION OF BEING ABLE TO DOMINATE THE FUTURE, ME VERY CONCERNED. DEPENDING ON THIS QUESTION WILL HAPPEN FOR THE NEXT FIVE OR SIX YEARS, THANK YOU. 

Charles Brown
THANK YOU. I CERTAINLY THINK THIS IS SOMETHING THAT SHOULD BE TAKEN INTO CONSIDERATION. HAS THE MINISTRY CONSIDERED ACCELERATE THE MODERNIZATION OF THE AIR NATIONAL GUARD ALERT UNITS TO TRANSFORM THEM INTO F -35?


Betty McCollum, D-MN
I APPRECIATE THIS, MR RYAN. SIR. CALVERT, AS WE END, I HAVE A FEW QUESTIONS FOR THE RECORD, WHICH I WILL SUBMIT TO THE STAFF SITES TECHNICAL QUESTIONS, SUCH AS ARCTIC, HYPERSONIC, WE WILL TALK A LITTLE MORE , AND CLASSIFIED. BLOCK UPGRADE IN F-35 TYPE HAS BEEN SUBJECT TO F-35 , NUCLEAR MODERNIZATION. MR. CALVERT, ANYTHING BEFORE YOU ENTER?
 

 non seulement cette transcription est terrible, mais la moitié n'est même pas dite par les personnes qu'elle montre disant ces choses. Je sais que c'est fastidieux, mais si vous voulez faire des affirmations, des prédictions et des évaluations basées sur ces choses, il serait probablement utile que vous regardiez et écoutiez.

La chose la plus pertinente que j'ai voulu montrer, ce sont les mots en gras que vous avez déjà soulignés : NOUS SOMMES ABSOLUMENT ENGAGÉS ENVERS LE F-35. IL S'AGIT DE LA PIERRE ANGULAIRE DE SA FLOTTE DE CHASSEURS ET IL EN SERA AINSI POUR DE NOMBREUSES ANNÉES À VENIR. LES GENS M'ONT DEMANDÉ SI NOUS ÉTIONS IMPLIQUÉS DANS LE PROGRAMME. 15 ANS DE PRODUCTION ET JE M'ATTENDS À CE QU'IL DURE ENCORE 15 ANS. LA RÉDUCTION QUE NOUS AVONS PRISE CETTE ANNÉE ET PROBABLEMENT PROLONGÉE L'ANNÉE PROCHAINE S'EXPLIQUE PAR UN CERTAIN NOMBRE DE FACTEURS. IL Y A UN CERTAIN NOMBRE DE CHOSES QUE VOUS DEVEZ FAIRE DANS LE PORTEFEUILLE. L'UNE D'ENTRE ELLES EST DE RACHETER LE NOMBRE RESTANT D'INVENTAIRE DONT NOUS AVONS BESOIN. POUR LES CAPACITÉS QUE LE F-15 FOURNIRA . NOUS VOULONS AUGMENTER LE FINANCEMENT POUR LA PROCHAINE GÉNÉRATION DE DOMINATION AÉRIENNE, APRÈS LE F-22 . NOUS AVONS TOUS LES PROGRAMMES DONT NOUS AVONS BESOIN POUR ALLER DE L'AVANT. NOUS SOMMES ÉGALEMENT TRÈS TRÈS INTÉRESSÉS PAR L'ACQUISITION DU F-35 BLOC QUATRE ET L'ENTREPRENEUR A ÉTÉ RETARDÉ DANS LA LIVRAISON JUSQU'À PRÉSENT, NOUS VOULONS DONC VOIR LA PREUVE QU'IL SERA EN MESURE DE VENIR À BORD AVANT D'AUGMENTER LA PRODUCTION. CELA A ÉGALEMENT ÉTÉ UN FACTEUR IMPORTANT. 

Le reste est un désordre absolument épouvantable, et je comprends maintenant pourquoi vous avez complètement tort dans vos suppositions. Je peux dire sans me tromper que j'ai regardé le film, donc s'il y a quelque chose que j'ai manqué, dites-le moi, mais je n'ai pas vu ce que vous prétendez, et je ne vois même pas ce qui a été dit ci-dessus par les personnes qui l'ont dit. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, jackjack a dit :

Si quelqu'un vous a menti. Ce n'était pas l'Australie. 9 mois avant que nous nous retirions légalement de l'accord, la France a été informée que nous envisagions d'autres options.

14 janvier 2020
Le rapport d'audit https://www.smh.com.au/politics/federal/design-on-future-submarines-hits-nine-month-delay-20200114-p53rd2.htmlThe révèle également que lors des négociations sur un accord clé avec la société française Naval Group en 2018, le groupe consultatif trié sur le volet par le gouvernement fédéral a lancé l'idée de se retirer du contrat avec le constructeur naval français. Le Naval Shipbuilding Advisory Board a dit à la Défense qu'elle devait se demander si la poursuite du projet était dans l'intérêt national "même si les négociations aboutissaient" avec l'accord de partenariat stratégique.

L'Australie chercherait une alternative à ses coûteux nouveaux sous-marins de conception française
19 JANVIER 2021
https://www.thedrive.com/the-war-zone/38790/australia-reportedly-looking-at-an-alternative-to-its-costly-new-french-designed-submarines

Février 2021.
https://indaily.com.au/news/2021/02/25/what-we-know-today-thursday-february-25/
Le Premier ministre Scott Morrison a ordonné la réalisation d'une étude de haut niveau afin de déterminer comment mettre fin au contrat de 90 milliards de dollars, tout en examinant les options alternatives que sont le contrat avec le constructeur naval suédois Saab Kockums ou la rénovation de la flotte actuelle de la classe Collins de la marine australienne.

 

Plusieurs choses, puisqu'en fait ces affaires de sous-marins australiens rejoignent pleinement les efforts faits pour favoriser le F-35 : la manœuvre US est globale, jusqu'à la presse et aux réseaux sociaux, avec des moyens d'influence considérables :

  • tu livres là dans ces articles au moins un exemples d'intox anti-française (les sous-marins français très chers, repeat, rince)
  • le contrat prévoyait plusieurs phases avec la possibilité d'interruption du projet ; quand le client dit qu'il regarde ailleurs et songe à interrompre le projet s'il dérive ou se déroule mal, le fournisseur comprend qu'il faut redresser la barre, faire des efforts. Les efforts ont été faits. Le fournisseur n'imagine certainement pas dans ces conditions que la décision avait déjà été prise de tout arrêter.
    Or c'était bien le cas si un accord était trouvé avec les US.
  • Le Sydney Morning Herald a sorti voici quelques jours un nouvel article plus précis encore que les précédents, explicitant tout ça, donnant des dates, des noms, des détails et expliquant notamment qu'un cloisonnement strict avait été opéré entre les équipes australiennes mendiant auprès des UKUS et celles travaillant avec Naval Group, de manière à ce que les secondes continuent à travailler d'arrache-pieds et en toute bonne foi.
    L'objectif ? Pouvoir continuer avec les français si d'aventure un accord n'était pas trouvé avec les US. C'est dire si ni NG ni la France n'ont été avertis : tout a été fait pour qu'ils ne le soient pas !

    Ca a fonctionné, ça a probablement permis aux USA de récupérer beaucoup d'informations intéressantes sur les techno de NG au passage.

    Je fiche mon billet que des efforts du même ordre ont été déployés en Suisse et en Finlande d'ailleurs.

 

Au final ta position est la position officielle de l'administration Biden, ni plus ni moins. Très bel effort de damage control. Mais l'administration Biden a également menti éhontément aux français à chaque fois.

 

Il y a 10 heures, jackjack a dit :

Je suis tout à fait d'accord avec cette déclaration. J'étais la personne qui s'occupait de mon père, lorsque celui-ci était en fin de vie après des mois de soins palliatifs à domicile et que nous lui administrions les médicaments de fin de vie. C'était toujours un choc pour moi et il m'a fallu un certain temps de chagrin pour m'en remettre.

Encore une fois, je ne suis pas d'accord avec la façon dont cela a été fait. Cela aurait dû être une annonce conjointe avec des drapeaux en arrière-plan, des poignées de main et des sourires. L'intention d'aller de l'avant dans d'autres entreprises et de mettre en lumière d'autres projets de l'industrie française en Australie.

 

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Boule75 said:

Plusieurs choses, puisqu'en fait ces affaires de sous-marins australiens rejoignent pleinement les efforts faits pour favoriser le F-35 : la manœuvre US est globale, jusqu'à la presse et aux réseaux sociaux, avec des moyens d'influence considérables :

  • tu livres là dans ces articles au moins un exemples d'intox anti-française (les sous-marins français très chers, repeat, rince)
  • le contrat prévoyait plusieurs phases avec la possibilité d'interruption du projet ; quand le client dit qu'il regarde ailleurs et songe à interrompre le projet s'il dérive ou se déroule mal, le fournisseur comprend qu'il faut redresser la barre, faire des efforts. Les efforts ont été faits. Le fournisseur n'imagine certainement pas dans ces conditions que la décision avait déjà été prise de tout arrêter.
    Or c'était bien le cas si un accord était trouvé avec les US.
  • Le Sydney Morning Herald a sorti voici quelques jours un nouvel article plus précis encore que les précédents, explicitant tout ça, donnant des dates, des noms, des détails et expliquant notamment qu'un cloisonnement strict avait été opéré entre les équipes australiennes mendiant auprès des UKUS et celles travaillant avec Naval Group, de manière à ce que les secondes continuent à travailler d'arrache-pieds et en toute bonne foi.
    L'objectif ? Pouvoir continuer avec les français si d'aventure un accord n'était pas trouvé avec les US. C'est dire si ni NG ni la France n'ont été avertis : tout a été fait pour qu'ils ne le soient pas !

    Ca a fonctionné, ça a probablement permis aux USA de récupérer beaucoup d'informations intéressantes sur les techno de NG au passage.

    Je fiche mon billet que des efforts du même ordre ont été déployés en Suisse et en Finlande d'ailleurs.

 

Au final ta position est la position officielle de l'administration Biden, ni plus ni moins. Très bel effort de damage control. Mais l'administration Biden a également menti éhontément aux français à chaque fois.

 

 

Peu importe la finesse avec laquelle vous coupez la tomate. Il y a toujours deux côtés à cela.

Qu'est-ce que j'ai à faire du contrôle des dommages ? C'est simplement ce que je pense. C'est bien de laisser quelqu'un garder la face.

C'est difficile de traduire ça autrement. Qu'à partir de février, il y avait une intention de résilier comme option. Oui, ils travaillaient toujours pour essayer de régler l'affaire du sous-marin français. Il n'y avait pas de décision finale prise.

February 2021.
https://indaily.com.au/news/2021/02/25/what-we-know-today-thursday-february-25/
Prime Minister Scott Morrison has ordered a high-level study level to determine how to terminate the $90 billion contract,
 

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

On le voit bien aujourd'hui, une grande partie des pays otaniens et du five eyes ont resserré leurs liens avec les US et privilégie massivement les matériels US et/ou à dominance US. Ils le font même parfois de façon pathétique (aukus, air2030, maws, ...). L'évolution géostratégique accentuera cette situation. Le F-35 en fait partie comme d'autres. La France est au milieu de cela avec un alignement raisonné et réfléchi laissant du libre arbitre et de l'ouverture. C'est très impactant pour elle et parfois ça lui coûte chère en se retrouvant seule ou presque mais elle l'assume. La compétition F35/Rafale définit bien cette situation. 

Link to comment
Share on other sites

Une phrase dite par Mme Parle l'exposé clairement : "Il est clair que certains pays ont des méthodes plus agressives que les nôtres". Des méthodes en dehors des clous légaux..."Je suis confortable avec le fait de ne pas jouer ce jeu-là. Nous, nos contrats, on les a eu à la loyale", insiste la ministre".... Ça veut tout dire...

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Ronfly a dit :

Une phrase dite par Mme Parle l'exposé clairement : "Il est clair que certains pays ont des méthodes plus agressives que les nôtres". Des méthodes en dehors des clous légaux..."Je suis confortable avec le fait de ne pas jouer ce jeu-là. Nous, nos contrats, on les a eu à la loyale", insiste la ministre".... Ça veut tout dire...

Tu as un lien?

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Ronfly a dit :

Merci, c'est très bien comme interview.
Dommage qu'elle arrête. Ça aura été une excellente ministre avec un très bon bilan en comparaison de ce qu'on a connu. :sad:

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Patrick a dit :

Merci, c'est très bien comme interview.
Dommage qu'elle arrête. Ça aura été une excellente ministre avec un très bon bilan en comparaison de ce qu'on a connu. :sad:

Exact. Elle s'est battue du mieux qu'elle a pu. Les contraintes étaient importantes. Certaines décisions ont été difficiles à prendre vu leurs impacts important et pouvant porter atteinte aux capacités de notre armées mais imposées par des besoins stratégico-industriel (ex: Rafale Grecs/Croates, ...). Malgré tout, bon bilan même si les années qui viennent seront les plus décisives notamment avec les contraintes budgétaires prévisibles.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Pour revenir au F-35, quelqu’un a posté sur Reddit une vidéo d’un exemplaire au roulage, prise à la caméra  thermique. 
Il semble que les mesures de réduction de la signature thermique soient assez efficaces.

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, iborg a dit :

Pour revenir au F-35, quelqu’un a posté sur Reddit une vidéo d’un exemplaire au roulage, prise à la caméra  thermique. 
Il semble que les mesures de réduction de la signature thermique soient assez efficaces.

Comme il l'avait réalisé sur le F22 et avec l'expérience acquise, le F35 a une signature thermique faible grâce à une combinaison de facteurs dont l'importante épaisseur du fuselage qui isole plus le moteur et les organes émetteurs de chaleur. Mais il n'est pas le seul. Et une fois de plus, un autre chasseur fait également presque jeu égal contrairement à d'autres... https://fr.topwar.ru/100229-snizhennuyu-infrakrasnuyu-signaturu-nelzya-nedoocenivat-tonkosti-vozdushnoy-ohoty-s-vyklyuchennymi-radarami.html

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, jackjack a dit :

Peu importe la finesse avec laquelle vous coupez la tomate. Il y a toujours deux côtés à cela.

Qu'est-ce que j'ai à faire du contrôle des dommages ? C'est simplement ce que je pense. C'est bien de laisser quelqu'un garder la face.

Ni Naval Group ni la France n'ont perdu la face : de source parfaitement ouverte et officielle, tous les engagements étaient tenus.
Ce qui illustre le point suivant : tu nous déroule, volontairement ou pas, un tissu de propagande.

Ce qu'on a perdu, c'est un contrat et - probablement - des secrets industriels. Avec en prime la possibilité de compter sur un allié important dans cette partie du monde.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

… Nous avons perdu effectivement du temps et énormément de donnée sensible, c’est à dire de l’argent. 

Les félons, pardon, les australiens, eux ont perdu leur parole donc leur honneur … hors, n’oubliez jamais que l’on se bat toujours pour ce que l’on a pas ou plus !

Pour la faire courte et paraphraser notre très cher héros (un vrai, lui) le bien nommé Robert Surcouf, nous nous battons pour de l’argent alors que les descendants des bagnards anglais eux, cherchent - désespérément - leur honneur !

Ont a les combats qu’on mérite !

  • Sad 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 57 minutes, iborg a dit :

Pour revenir au F-35, quelqu’un a posté sur Reddit une vidéo d’un exemplaire au roulage, prise à la caméra  thermique. 
Il semble que les mesures de réduction de la signature thermique soient assez efficaces.

Difficile de tirer des conclusions sur la signature thermique au roulage: le moteur est au ralenti, et la vitesse est faible, donc pas d’échauffement cinétique. C’est compliqué la signature thermique, il y a surtout deux sources:

- le moteur, surtout depuis le secteur arrière. On peut le masquer un peu avec des gouvernes et appendices mais ça reste un gros phare, même sans PC

- l’échauffement cinétique de la pointe avant et des bords d’attaque. Ca chauffe moins que le moteur mais ça reste très visible, même en subsonique.

Je ne suis pas sûr que les équipements électroniques internes (radar, radios, …) soient de gros contributeurs.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, iborg a dit :

Pour revenir au F-35, quelqu’un a posté sur Reddit une vidéo d’un exemplaire au roulage, prise à la caméra  thermique. 
Il semble que les mesures de réduction de la signature thermique soient assez efficaces.

S'il est plein de carburant, celui ci peut faire écran au IR je pense.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a 35 minutes, jackjack a dit :

Ça n'a pas d'importance, le F-22 brillera quand vous serez si près.

Les trois qui volent, sachant qu'ils ne sont pas exportables et que l'Australie a déjà du mal à faire voler ce qu'elle a ? Allons, allons.

Sinon, une petite vidéo (bon y'a surtout le discours des officiels) qui montre des F-35 néerlandais en Bulgarie. Et je ne dis pas ça parce qu'on voit aussi des MiG-29. Ca date d'avril :

 

 

Edited by Ciders
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Boule75 a dit :

Ni Naval Group ni la France n'ont perdu la face : de source parfaitement ouverte et officielle, tous les engagements étaient tenus.
Ce qui illustre le point suivant : tu nous déroule, volontairement ou pas, un tissu de propagande.

Ce qu'on a perdu, c'est un contrat et - probablement - des secrets industriels. Avec en prime la possibilité de compter sur un allié important dans cette partie du monde.

Avec les programmes d'espionnage civilo-militaire globaux des five eyes avec échelons, primX, et autres, les US ont accumulé les mensonges et intrusions illégales qui leur ont permis de faire des guerres, renverser des gouvernements, d'obtenir des contrats et autres  actes illégaux. Comme je l'ai évoqué précédemment, notre ex ministre des armées l'a reconnu. Et Le F35 en fait partie avec ses importantes capacités de connectivités/détection multi-spectral/supercalculateurs, le transformant en super mouchard et n'est qu'un élément supplémentaire de cet ensemble. 

Petit aparté, beau discours de Mr Le Drian pour son départ, et beau pied de nez à l'ex premier ministre Australien Morisson et sa défaite aux élections qu'il décrit comme menteur, d'un comportement minable et incompétent... Nos ministres se lâchent en quittant leurs ministères... 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Schnokleu a dit :

S'il est plein de carburant, celui ci peut faire écran au IR je pense.

Non, le carburant est à l’intérieur et le rayonnement provient de la peau de l’avion qui chauffe avec le frottement de l’air sur celle ci. Dans certains avions (SR71 je crois) on faisait circuler le carburant comme fluide de refroidissement pour limiter l’échauffement de l’avion à mach3, mais je serai étonné qu’une telle solution archi complexe et lourde soit adoptée sur le F35.

Euh, dites, il n’y avait pas un fil dédié sur l’Australie, les sous marins, toussa…?

Link to comment
Share on other sites

6 hours ago, iborg said:

Pour revenir au F-35, quelqu’un a posté sur Reddit une vidéo d’un exemplaire au roulage, prise à la caméra  thermique. 
Il semble que les mesures de réduction de la signature thermique soient assez efficaces.

Alors je peux te dire que vu d'un poste de tir crotale, vaut mieux mettre des lunettes de soleil. (ok c'était au Bourget, demo avec pc) 

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, iborg a dit :

Pour revenir au F-35, quelqu’un a posté sur Reddit une vidéo d’un exemplaire au roulage, prise à la caméra  thermique. 
Il semble que les mesures de réduction de la signature thermique soient assez efficaces.

Sur l'extrados c'est très visible. Grâce au carburant sans doute.

Il y a 3 heures, tipi a dit :

Non, le carburant est à l’intérieur et le rayonnement provient de la peau de l’avion qui chauffe avec le frottement de l’air sur celle ci. Dans certains avions (SR71 je crois) on faisait circuler le carburant comme fluide de refroidissement pour limiter l’échauffement de l’avion à mach3, mais je serai étonné qu’une telle solution archi complexe et lourde soit adoptée sur le F35.

C'est pourtant bel et bien le cas. Le kérosène circule dans la cellule et sert de liquide de refroidissement notamment à cause du revêtement qui chauffe légèrement quand il est éclairé au radar.

Un commentaire en citant un autre trouvé sur F-16.net:
https://www.f-16.net/forum/viewtopic.php?f=22&t=26708&p=298214&hilit=+Air+Cooling+Fuel+Hot+Problem#p298214

Traduction DeepL un peu pourrie:

Révélation

Le F-35 utilise le carburant comme dissipateur thermique. Le système PTMS (système de gestion de l'énergie et de la chaleur) est extrêmement compliqué et robuste, et j'aimerais avoir un schéma fonctionnel pour être un peu plus précis, mais tout ce que vous devez savoir, c'est que dans des circonstances normales, l'avionique est refroidie avec du PAO (polyalphaoléfine, liquide de refroidissement) qui est pompé dans des échangeurs de chaleur pour le maintenir en dessous d'une certaine température. Le système radar et le DAS, en particulier, sont deux des systèmes les plus chauds de l'avion. La chaleur est évacuée dans le carburant pour maintenir le PAO froid. Le carburant est ensuite refroidi par l'échangeur de chaleur carburant-air (FAHX), qui est alimenté en air dynamique. Cet échangeur de chaleur et le conduit d'air dynamique sont situés au-dessus de l'admission droite, à l'opposé du pistolet.

Le problème survient lorsque le carburant atteint la saturation thermique. Or le F-35 transporte des tonnes de carburant ******. Ce truc est un réservoir de carburant volant géant. Il transporte plus de carburant que le F-22, et a moitié moins de moteurs. Il transporte l'équivalent d'un F-15 et d'un F-16 en carburant interne. Si vous me demandiez de décrire le F-35 en un mot, ce serait "carburant". Dans le cadre d'un vol normal (il fait froid comme **** dans l'air et l'échangeur de chaleur carburant-air fonctionne parfaitement), ce n'est pas un problème.

Les problèmes surviennent lorsque l'avion atterrit après une sortie. Comme ils atterrissent avec très peu de carburant, cela signifie que le carburant a une capacité réduite à absorber la chaleur du PTMS. Moins de carburant = chauffage plus rapide. En outre, sans l'air dynamique et avec des températures atmosphériques nettement plus élevées au niveau du sol, le FAHX doit compter sur l'aspiration nettement moins puissante (par rapport à l'air dynamique) de l'IPP (groupe moteur intégré, en fait le cœur battant de l'avion) pour déplacer l'air à travers le FAHX. (Note complémentaire : vous vous souvenez que j'ai dit que le système PTMS était diaboliquement compliqué ? Il existe quelque chose comme huit modes de fonctionnement différents pour le système, tous pour différents états de saturation ou de défaillance thermique. Dans le cas où l'IPP ne peut pas aspirer d'air à travers le FAHX, il y a un petit ventilateur à l'intérieur qui se met en marche dans un ultime effort pour aider à garder le carburant froid. Il ressemble à une énorme version renforcée des dissipateurs thermiques que l'on met sur le processeur d'un PC). Lorsque le carburant devient trop chaud, l'avion passe en mode de gestion thermique et éteint les composants avioniques les plus chauds pour éviter tout dommage. Comme je l'ai dit, ce n'est pas un problème en vol, mais c'est un problème lorsqu'ils sont à 1 000 livres de carburant ou moins et qu'ils atterrissent après une journée de vol. Cela signifie que le test des systèmes du véhicule après le vol (VSBIT) va échouer, ce qui constitue une situation d'immobilisation au sol de code 3. Mais comme il s'agit d'un problème reconnu, on n'y réfléchit pas trop.

Cependant, les problèmes sont exacerbés lorsque vous les alimentez en carburant à partir d'un camion-citerne, et ils contiennent déjà du carburant. Les camions-citernes de l'armée de l'air sont d'une couleur verte sombre qui absorbe une grande partie du rayonnement thermique du soleil, ce qui fait chauffer le carburant dans le camion. Vous injectez tout ce carburant chaud dans un avion qui en contient déjà beaucoup, et pour faire simple, vous ne pourrez pas faire fonctionner l'avion avant que ce carburant ne refroidisse suffisamment par rayonnement pour dissiper la chaleur de l'avionique. Tant que le carburant n'est pas suffisamment refroidi (rappelez-vous que plus la différence de température est grande, plus l'échange de chaleur est rapide et efficace), vous ne pouvez pas faire décoller le jet car il ne passera pas son VSBIT de pré-vol.

C'est de là que vient l'histoire de l'armée de l'air qui peint les camions de carburant en blanc, afin de garder le carburant dans les camions aussi froid que possible pour aider le jet à se refroidir et pouvoir le faire tourner rapidement si nécessaire. C'est un problème en cours, et c'est simplement parce que l'avionique des F-35 est si avancée et puissante qu'elle génère beaucoup de chaleur. Il s'agit en fait d'un problème assez intéressant et je me risquerais donc à dire que si d'autres avions de cinquième génération plus qui sont encore en développement (comme le T-50) n'ont pas de problèmes de gestion thermique, c'est que leur avionique est nettement moins puissante que celle dont dispose le F-35.

Même le F-22 avait des problèmes de gestion thermique et les médias hostiles à l'armée s'en sont fait l'écho, ce n'est donc pas un problème nouveau. Cela dit, personnellement, je n'ai jamais vu un seul avion rater sa deuxième sortie de la journée parce qu'il était encore trop chaud après son premier vol.

En fait, nous avons affaire à des problèmes de chaleur à la Mechwarrior. En résumé, la thermodynamique n'est pas dupe.

En réponse à une autre question:

- N'y a-t-il pas moyen d'installer des dissipateurs de chaleur, tous à ailettes et nervurés, sur les parties arrière de la cellule pour évacuer l'excès de chaleur, en conjonction avec les contrôles déjà en place ? Ou bien cela compromettrait-il gravement ses capacités de furtivité ?

Vous avez peut-être vu mon message avant que je n'en ajoute d'autres au début. Le jet n'a aucun problème pour garder le carburant au frais lorsqu'il est en vol. Il y a un conduit d'air dynamique au-dessus de l'admission droite qui alimente l'échangeur de chaleur primaire carburant-air. Tous les problèmes thermiques surviennent lorsque le jet est très bas en carburant et sont principalement causés par l'accumulation de chaleur une fois au sol. La température de l'air au niveau du sol est plus élevée qu'en altitude, et sans ce délicieux air dynamique, il doit compter sur l'IPP pour tirer l'air à travers l'échangeur de chaleur, ce qui n'est pas aussi bon.

Honnêtement, même dans ce cas, cela n'arrive pas très souvent. Peut-être une ou deux fois par semaine sur un programme de vol complet, et ceci en juillet à ****** Floride. Je pense que le camion de carburant blanc ne sera utilisé que pour le ravitaillement en carburant à chaud, où l'avion atterrit, est ravitaillé et redécolle sans s'arrêter.

Le fait est qu'un plus grand nombre de dissipateurs de chaleur n'apportera pas grand-chose, et ne vaudrait pas la peine pour le problème mineur causé par le carburant chaud. Non seulement cela ajouterait du poids, mais comme je crois (je n'y connais rien) que les revêtements RAM fonctionnent comme un isolant, cela ne fonctionnerait tout simplement pas.

C'est un problème qui pourrait être résolu par un logiciel, car le "problème" est en fait entièrement dû au fait que le jet ne veut pas passer son VSBIT lorsqu'il est en mode TMS. Il existe déjà des solutions de contournement utilisées au sol pour diverses défaillances du VSBIT.

Je pense vraiment que si nous cherchions une "solution" concernant les camions-citernes, la meilleure solution à long terme (dont je ne doute pas qu'elle puisse être l'idée finale de l'armée de l'air) serait d'améliorer les camions-citernes pour refroidir le carburant au fur et à mesure qu'il descend dans la conduite.

Et en conclusion:

- Oh, so more than this being a genuine weakness of the aircraft, this is more a "We get that these conditions produce circumstances that look frightening, but really aren't" situation that the testing/diagnostic protocols and logic haven't been modernized to account for?


That's basically exactly it. That's why I said it is a real issue, but it's definitely not what it sounds like. You have to understand how the cooling system of the F-35 works to make sense of how 'white fuel trucks' and 'hot fuel' aren't really problems that are as stupid as they sound.

But even, the issue still isn't really that big of a deal. It's an irritating inconvenience more than anything, and it only really is ever going to affect one aspect of the aircraft - hot-pit refuels from a fuel truck. Which considering I've never seen that actually done in any warzone I've been in, is pretty low priority in the big picture.

 

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...