Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[EBRC/Jaguar]


desorgues
 Share

Recommended Posts

Cela me ramène à un de tes posts d'avant la coupure du forum, où tu disais que pour l'EBRC, il importait de prendre le 10RC comme point de départ :

Si on fait cela on constate que on passe d'un 6x6 de 16-18t armé d'un 105

Pour passer à un 6x6 de 20-24t armé d'un 40 (et de missiles) :

On passe de 3t à l'essieu pour 4 t : motricité sur terrain dégradée ?

Si on était passé à un 8x8, on aurait récupéré un surcroit de motricité et en plus pour un véhicule de combat, la possibilité de moins dégrader la motricité en cas de perte de 2 pneus...

Pour le canon, on bascule du 105 à un 40 mm.

Résultat :

Je le réécris : face à des forces lourdes, nous enverrons du lourd donc des EBRC avec de XL. Et si nous n'avons plus de XL, alors nous resterons chez nous à faire des déclarations sur les droits de l'Homme.

Ainsi, si le Mali avait imposé deux escadrons XL, alors nous ne nous serrions pas engagé là-bas tellement nous avons des difficultés à seulement envoyer de l'eau à nos hommes.

.

Et pourtant on a réussi tant à envoyer des 10RC que des VBCI :

Clairement AMHA, le projet qui aurait eu du sens aurait été un 8x8 pour regagner en motricité et equipé d'un 120mm à faible effet de recul pour pouvoir être installé sur une plateforme déployable, au même titre que les deux engins à roue sus-cité l'on été ...

Bref, il est ballot de ne pas avoir développé le VBCI MGS 120 sur chassis surbaissé, tel que proposé en 2006...

Mais on a préféré partir d'une feuille blanche ...

Tout cela pour réinventer la roue ... (enfin, un 6x6 roues :lol:)

Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

Bien sûr que le combat ne se réduit pas à une multitude de duels, mais ces duels existent et attendre le secours de l'arrière ne devrait pas se produire quasi systématiquement, la reco doit pouvoir tenir un certain temps (relativement court mais qui peut être meutrier) pour faire son boulot. Avec un EBRC a canon de 105mm, nul besoin de char lourd juste derrière pour le protéger, il se protège tout seul. L'argument du "canon plus petit + le réseau" c'est mieux, me rappelle "l'armée plus ramassée, plus réactive, et au final plus efficace" que l'on nous serine depuis des décennies (Le Drian vient de la resortir celle-là ces jours-ci),  pour justifier les réductions de budget et d'effectifs.

Pour ce qui est de l'info-centré, je te rejoinds pleinement. C'est comme la protection collaborative, cela ne marche pas.

La question sur le long terme est plutôt : pourquoi avons nous été les seuls à avoir de la Reco canon quand tous les autres étaient en canon-automatique?

De plus, nous parlons d'un 40mm qui aura une capacité air-burst. Ce qui change beaucoup car si le 40 ne peut percer, il peut neutraliser. Les blindés ont de plus en plus d'optiques. Ils deviennent sous certains aspects fragiles.

Enfin, nous nous préoccupons de la rencontre entre EBRC et chars lourds mais qu'en est-il avec des VBL ou des VBCI? Que feraient les VBCI avec les canons de 25 et leur taille de cathédrale?

Link to comment
Share on other sites

Bref, il est ballot de ne pas avoir développé le VBCI MGS 120 sur chassis surbaissé, tel que proposé en 2006...

Mais on a préféré partir d'une feuille blanche ...

Tout cela pour réinventer la roue ... (enfin, un 6x6 roues :lol:)

 

 

Justement, un châssis surbaissé est-il nécessaire ? Si on monte le canon en tourelle, je comprends mais en regardant les concepts ayant précédé le Leclerc, je ne peux m'empêcher de penser a un armement en superstructure (La série des AS). Ca a l'air d'augmenter la hauteur de la caisse mais de diminuer la hauteur de la partie canon (Je sais pas comment on peut appeler ca autrement). Et ca tombe bien, la caisse du VBCI est très haute !

Link to comment
Share on other sites

Bien sûr que le combat ne se réduit pas à une multitude de duels, mais ces duels existent et attendre le secours de l'arrière ne devrait pas se produire quasi systématiquement, la reco doit pouvoir tenir un certain temps (relativement court mais qui peut être meutrier) pour faire son boulot. Avec un EBRC a canon de 105mm, nul besoin de char lourd juste derrière pour le protéger, il se protège tout seul. L'argument du "canon plus petit + le réseau" c'est mieux, me rappelle "l'armée plus ramassée, plus réactive, et au final plus efficace" que l'on nous serine depuis des décennies (Le Drian vient de la resortir celle-là ces jours-ci),  pour justifier les réductions de budget et d'effectifs.

 

Aujourd’hui pour toutes OPEX les ordres sont clairs. Plus un pas en avant sans appui. (Avions hélico Artillerie) Et cette nouvelle donne s’applique depuis l’embuscade d’Uzbin qui avait suscité une réaction politico-médiatique  sur la présence française en Afghanistan, ainsi que sur le niveau opérationnel de notre armée qui avait pas mal secouées les EAM.

 

 Pour Serval ses ordres ont été appliqués à la lettre. Et il faut bien comprendre que dans le future, il n’y aura pas d’opérations sans appui. 

 

Parce que aujourd'hui perdre plus de 10 soldats >:D  dans la même journée ça ne passe pas dans l'opinion.  

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Cela me ramène à un de tes posts d'avant la coupure du forum, où tu disais que pour l'EBRC, il importait de prendre le 10RC comme point de départ :

Si on fait cela on constate que on passe d'un 6x6 de 16-18t armé d'un 105

Pour passer à un 6x6 de 20-24t armé d'un 40 (et de missiles) :

On passe de 3t à l'essieu pour 4 t : motricité sur terrain dégradée ?

Si on était passé à un 8x8, on aurait récupéré un surcroit de motricité et en plus pour un véhicule de combat, la possibilité de moins dégrader la motricité en cas de perte de 2 pneus...

Pour le canon, on bascule du 105 à un 40 mm.

Et si nous voulions un canon de 105mm, qu'aurions-nous? Une tourelle très lourde sans tir en roulant.

Résultat : Et pourtant on a réussi tant à envoyer des 10RC que des VBCI.

Oui mais en quel nombre? 34 VBCI et 12 10RC.

Si nous considérons cela comme une victoire, nous allons avoir des problèmes. En effet, le VBMR fera 5t de plus que le VAB. De même que le Véhicule de Patrouille Blindé sera gros comme un JLTV.

La prochaine force blindée aura besoin de beaucoup plus de carburant alors si nous allourdissons tous nos blindés, nous ne pourrons plus faire grand chose.

Je comprends tout ceux qui regrettent la perte du 105 (j'en suis.) mais il faut bien prendre en compte ce que nous pouvons faire selon notre budget. Achetons des EBRC en 8x8 et avec un 120FER. Le résultat sera simple : il restera en France.

Rappelons que l'escadron de XL au Liban consommait à lui seul le budget de la MCO OPEX. C'est comme la construction du Balardgone; il absorbe les budgets de tout l'entretien infra. Résultat, l'infrastructure se dégrade trop vite sur l'ensemble des installations défenses.

Link to comment
Share on other sites

A un moment ou nous devons faire face a une déflation massive du volume d'engin... il serait peut etre urgent de penser a la polyvalence, de maniere a pouvoir faire face un minimum a une situation pourri malgré les moyens de malien.

 

Fini l'époque ou l'on pouvait raisonner puremement tactique, faisant fis de la ressource parce qu'on avait pléthore d'engin, engin qu'on était sensé utilise a quelques centaine de kilometre de le base au pire.

 

Aujourd'hui on a presque plus d'engin et on veut s'en servir au bout du monde, ce qui limite encore plus le nombre d'engin disponible au combat.

 

La solution a ce probleme c'est peut etre de donner plus de polyvalence aux engins.

- On arme et on blinde les engins de la logisitique pour qu'ils aient une relative autonomie d'auto défense.

 

Arggghhhhhh le forum a bouffer la moitié de mon message ...

 

- On arme et on blinde les engin de liaison autant que nos ancien APC - les PVP sont autant blindé et armé que les VAB d'origine -

- Nos APC avec leur tourelleau techno sont de vrai petit VCI...

 

Et là la cavalerie voudrait nous pondre un nouveau boulet!!! Apres le Leclerc super spécialisé et indéployable, on nous ressort le plan a la con de l'engin de reco permettant soi disant de faciliter l'engagement des autre moyen, mais incapable de se débrouiller tout seul!!!

 

Les autres moyens on les aura pas ... c'est aussi simple que ca. L'artillerie va etre dépoilé de partout, et les canon de 120 des Leclerc sont indéployable. Les VBCI n'ont pas besoin d'EBRC 40mm pour etre engagé.

 

Avec 12 LRU quasi indépolyable ... une 60aine de Caesar et des mortiers de 120 numérisé qui vont arriver a la saint glin glin, il est certain que le jour on en aura vraiment besoin on les aura pas au bon endroit au bon moment.

 

Résultat on va se trainer une automitrailleuse capable depiloter des matos indisponible, et incapable de faire pencher la balance par elle meme.

 

L'argument, les autrres ont des reco pas armé. Certes mais il font ca sur base APC basique avec une doucette ou un 20mm

 

Si c'est pour faire ca autant reconditionner quelques VAB en ARX20... ca coutera moins cher et il seront disponoible de suite.

 

Pour l'argument aujour'hui c'est pas un pas sans appui!!!!!!! A bon parce qu'hier ce n'était pas déjà le ca! cette doctrine date de la saint glin glin. Sauf qu'en pratique on ne déploie pas d'appui parce qu'on a pas les rond. L'EBRC enfoncera le clou ... faudra payer le déploiement d'un bordel couteux en plus des appui qu'on a pas les rond pour déployer. Autant déployer directement un canon d'assaut qui fait l'appui au contact en boucle courte, et pas nous pondre des boucle super longue soit disant accélérer pas l'électronique le réseau machin et l'électronique truc. De toute facon au contact le plus souvent les radio merdes a mort... un coup c'est FELIN qui n'a pas la portée escompté, un coup c'est le PR4G qui a du mal a etre distribué en version portable etc.Résultat en pratique c'est plus la bite et le couteau qu'autre chose quand ca part en sucette.

Link to comment
Share on other sites

Le problème est que ton raisonnement sur le coût de l'essence est un peut bizantin :

L'EBRC fera entre 20 et 24 t

Le VBCI au Mali faisait 28t

Un VBCI surbaissé a de fait un allégement de la caisse qui compense les 3t de tourelle en plus...

Peut être faudrait il sortir de la logique monolithique :

L'exigence de lancer un nouveau programme industriel contraint à lancer une grande série ...

Si on avait greffé l'EBRC lourd comme un développement du programme VBCI, comme l'était le programme EBM de 1990, on n'aurait eu qu'à redévelopper le châssis surbaissé, sans devoir relancer toute une chaîne de production :

On en commandait un batch de 48 en T40 puis un autre de 48 en T120 entre deux trous d'air des export extérieurs ...

La question de l'essence est celle de la logistique aussi :

Si on ne met qu'un EBRC /VBMR par A400 m, il faudra deux fois plus de rotations pour les amener sur zone ...

Aux dépends des emports de carburant :

Le bénéfice d'avoir un doublement de l'emport en charge est consommé dans l'augmentation de masse des véhicules , lequel entraîne une augmentation de consommation ...

Bref c'est une spirale sans fin !!!

Si on n'était pas contraint par ce choix industriel de tout sur une même plateforme, on aurait abordé la question des GTIA Para et Alpins sur PBI ...

Et pourtant ces deux types d'unités appellent autre chose qu'un couple en 20t et 24 t !

Pour donner une cohérence " matérielle" se basant sur de l'existant et non pas sur de futurs développement, les 5 régies de VAB et les 2 régiments d'ERC devraient basculer sur Panhard EBR :

Une masse dans la gamme 12 t Et la capacité d'emporter du 40 mm (où justement le gain de puissance du 40 CTA trouverait son intérêt ).

Mais à ce moment, cela saborde le tandem VBMR/EBRC :

Avec les 7 Rgts sous VBCI

Le Rgt et demi pour VBHM

Et 5 RGt de para et alpin basculant sous EBR ...

Il ne réfute plus que 5 Rgts à acheter potentiellement le VBMR soit à peine 400 machines ...

Quant à l'EBRC, si on enlève les 2 Rgts sous ERC , il ne reste plus que 3 Rgts candidat à l'EBRC...

Tu nous parles de l'impossibilité à faire la Mali pour cause de c onsommation d'essence ...

Mais le jour où tu n'as plus ni VAB ni ERC 90 tant tes GTIa, tu vas aussi sentir passer le surcoût en essence ;)

Link to comment
Share on other sites

Pas de réponse à ce message dans le fil "amx-10-RCR" :  "Que sont devenus les 337 - 256 = 81 AMX-10 RC non rénovés ?"

 

Or il y a ce démonstrateur AMX-10-RC + CTA-40.... cf. "http://www.air-defense.net/forum/topic/3722-où-en-est-l-ebrc/page-28V

 

Pas moyen de monter cette nouvelle tourelle avec ses MMP sur 50 AMX-10-RC ( ce qui doit rester après canibalisations, casses ... )

et de faire des Rgts mixtes  AMX-10-RCR-105   +  AMX-10-RC R+ CTA40  ( 1 sur 6 ) ?

 

Et tout le monde serait content ::)    ( + qq VBCI avec un 120 )

 

Retex puis... si chassis AMX-10-R trop vieux:  ensuite re-monter les 50 tourelles sur un EBRC-futur-version 1   ? 

 

Idée de petit suiveur de ces fils passionnants, pas faciles et qui vont à hue et à dia ...

Edited by Bechar06
Link to comment
Share on other sites

De mon côté, je suis pour le montage de la T40 sur les AMX-10RCR avant l'arrivée des EBRC. À ceci près que :

- tout le monde parle de la T40 mais a-t-elle remporté un appel d'offre? La question n'est pas naïve.

- quel serait le coût d'une intégration sur châssis 10 puis basculé sur châssis EBRC?

- sommes-nous prêt à assumer la différence de protection entre les deux châssis? Le 10 est dépassé.

Link to comment
Share on other sites

De mon côté, je suis pour le montage de la T40 sur les AMX-10RCR avant l'arrivée des EBRC. À ceci près que :

- tout le monde parle de la T40 mais a-t-elle remporté un appel d'offre? La question n'est pas naïve.

- quel serait le coût d'une intégration sur châssis 10 puis basculé sur châssis EBRC?

- sommes-nous prêt à assumer la différence de protection entre les deux châssis? Le 10 est dépassé.

 

J'ai dans l'idee que le choix sera plus politique qu'operationnel: dans la mesure ou la cooperation franco-britannique se renforce, il y a la un signe precurseur du futur de la force expeditionnaire europeenne qui oriente ce choix, avec comme corollaire la pression des industriels qui ont beaucoup a gagner dans ce schema. Serval est probablement  la derniere operation ou on peut considerer que l'armee francaise a joue son role en quasi autonomie (en dehors des appuis logistiques des autres pays europeens/US et de l'appui tactique tchadien), dans le futur on sait qu'aucun pays europeen n'a plus le budget ni la volonte de faire du solo en opex a plus de 3000km de ses bases comme notre armee l'a fait.

Pour ce qui est de l'integration du 40CTA sur le 10-RCR, on peut rappeler que les anglais vont proceder a la MLU de plus de 600 de leurs Warrior qui sont a peine plus jeunes, et que le principal changement sera une nouvelle tourelle equipee du 40CTA... Par ailleurs avec une tourelle plus legere nos 10-RCR++ seraient plus mobiles et donc moins vulnerables (si on ne les charge pas en retour d'un sur-surblindage), d'autant plus avec la capacite de tirer en mouvement. Enfin dans mon idee, une tourelle plus legere participe aussi d'une meilleure durabilite du train de roulement, d'ou un gain significatif sur pas mal de tableaux entre MCO et formation, puisqu'ainsi la familiarisation sera mieux etagee pour les equipage: d'abord la tourelle et ses nouveaux systemes ensuite la plateforme quand le sphinx ou son concurrent seront livres, un jour peut-etre.

Link to comment
Share on other sites

Si nous n'avons plus d'argent effectivement il serait logique de "recycler" une partie de l'existant. Mais non bien sûr, parce que le bureau d'études de chez machprortdnexterquiveutdsous ben il a trouvé une super vache à lait. Donc ben l'opérationnelle il s'en fout.

Pas un pas sans appui, là j'ai bien rigolé. La fonction d'un escadron d' EBRC dans un GTIA d'infanterie médiane ou légère c'est quoi sa fonction? Faire de la reco? pour qui? Non c'est de faire de l'appui. Donc si je reprends le raisonnement c'est mieux d'être appuyé par un 40 qu'un 105, vu que l'artillerie et la 3D sont là pour appuyer les EBRC. Là c'est une révolution effectivement parce qu'avant appuyé par un 105, lui même appuyé par l'artillerie et la 3D c'était moins bien. 'est sans doute logique, mais çà m'échappe comme argument.

Pour ce qui est de la fonction reco, dans quelle structure l'EBRC serait amener à faire de la reco pour du plus gros? Rien en dessous d'un GTIA blindé, et là je suis gentil, parce que se serait plutôt niveau brigade avec au moins un GTIA blindé. Combien de GTIA blindé ont été projeter ces 50 dernières années? 0. Peut on envisager un déploiement de GTIA blindé, on peut toujours. Mais c'est peu probable ou alors dans le spectre très haut de nos engagements. onc dire le 40 çà suffit pour la reco c'est peut être vrai, mais l'EBRC a un rôle de reco tout à fait secondaire par rapport au rôle de char léger d'appui qu'il aura quotidiennement. Car si je reprends vos arguments c'est pas demain qu'on pourra projeter 3 escadrons de XL et 1 d'EBRC plus tout ce qui va avec.

Donc pour résumer on va sacrifier l'efficacité de nos troupes pour faire un véhicule avec un 40, par ce que pour la pérennité de notre industrie de défense il faut en faire un et surtout que l'armée nationale l'achète. Mais là aussi mauvais raisonnement car c'est les succès de nos armées qui font vendre.

Je ne sais pas ce qui est le plus choquant, que le système soit comme çà et que l'on trouve cela normal, ou que certains arrivent à justifier de tel choix.

Link to comment
Share on other sites

Le 40 CTA n'est pas si mauvais que ça par rapport au 105 ou au 120 mm. Même si l'obus  à moins de pouvoir de pénétration que les calibres supérieurs, comme il est tiré en rafale, même contre des chars lourds en combat rapproché plusieurs obus tirés au même endroit doivent faire des dégâts.

En appui d'infanterie, 4 ou 5 obus saturent à peu prêt 900 m2, d'après ce que j'ai pu lire sur le site de CTA.

De même, comme cela a été dit, on peut utiliser des munitions airburst, ou avec des retardateurs, l'obus traversant le mur et explosant dans la pièce à traiter, ce qui permet le moins possible de dégâts collatéraux.

Pour le transport, le prototype Sphinx me semble pas mal, avec sa masse à 17 tonnes, de toutes façon on peut envisager dans transporter 2 sur un A400M avec un blindage minimal et dans un second avions amener les blindages supplémentaires si nécessaire, comme c'est envisagé pour le Puma Allemand.

La consommation en carburant me semble un élément déterminant dans le choix du véhicule comme le dit Serge et est en faveur d'un 6x6.

Pour la furtivité ne vaut-il pas mieux un véhicule assez bas, ainsi que pour la stabilité, le VBCI étant quand même très haut.

Edited by charli
Link to comment
Share on other sites

Le 40 CTA n'est pas si mauvais que ça par rapport au 105 ou au 120 mm. Même si l'obus  à moins de pouvoir de pénétration que les calibres supérieurs, comme il est tiré en rafale, même contre des chars lourds en combat rapproché plusieurs obus tirés au même endroit doivent faire des dégâts.

Attention, les blindages modernes sont faits pour résister à des attaques multiples assez rapprochées (environ 45cm). Ainsi, si un obus de gros calibre ne passe pas, trois plus petits n'ont aucune chance de perforer. Avec le 40, on ne cherche plus à percer, on cherche à détruire les optiques par la seul génération d'éclats.

 

En appui d'infanterie, 4 ou 5 obus saturent à peu prêt 900 m2, d'après ce que j'ai pu lire sur le site de CTA.

Je resterais prudent sur toute forme d'anonce de la part d'un industriel.

 

 

Pour le transport, le prototype Sphinx me semble pas mal, avec sa masse à 17 tonnes, de toutes façon on peut envisager dans transporter 2 sur un A400M avec un blindage minimal et dans un second avions amener les blindages supplémentaires si nécessaire, comme c'est envisagé pour le Puma Allemand.

Puisque tu évoques le Sphynx, je lance un cri du coeur : Pourquoi ne pas avoir présenté une version VBTT du châssis? Même en dessin.

C'est une des particularité de l'histoire de Panhard. Avec l'ERC-90 Sagaie, il y avait le VCR. Avec l'AML, il y avait le M3 (qui modernisé fut le Buffalo). RVI avait développé le VBC-90 à partir du VAB (VBC que j'aurais racheté à la gendarmerie pour remplacer les Sagaie. Mais passons.).

 

 

La consommation en carburant me semble un élément déterminant dans le choix du véhicule comme le dit Serge et est en faveur d'un 6x6.

C'est central.

Augmenter de 10% la masse des véhicules par ci, par là fait exploser la conso. D'autant plus que les véhicules de combat sont soumis aux normes Euro. C'est absurde mais c'est obligatoire.

On ne parle jamais de ce point : Cela signifie que l'Euro-III du VBCI et l'Euro-V pour les EBRC/VBMR imposent des moteur plus volumineux que s'ils n'avaient pas à répondre à ce critère. Ces normes sont du poids et de la consommation en plus.

N'oublions pas les camions qui se blindent eux aussi.

 

 

Pour la furtivité ne vaut-il pas mieux un véhicule assez bas, ainsi que pour la stabilité, le VBCI étant quand même très haut.

La vrai furtivité est accoustique. Même un véhicule chaud peut recevoir un revétement furtif. La furtivité thermique et radar, c'est très très cher.

Le bruit doit être la première préoccupation car au delà du combat, avoir des véhicules roulant en ville de nuit sans déranger la population stabilise le ressentiment que celle-ci peut avoir contre vous. Pour exemple, on estime à Paris qu'une mobilette traversant la ville d'est en ouest reveille bien plus de 500000 personnes.

C'est comme pour le VBMR. J'espère qu'il fera moins de bruit que le VAB, qu'il n'aura plus son sifflement caractéristique.

Edited by Serge
Link to comment
Share on other sites

Officiellement dans les brochure, l'obus explo crible environ 90m2 avec léthalité 50% contre fantassin debout il me semble. Mais dans la réalité on ne trouve jamais une section serrée bien en rang sur un terrain de 10mx10m en plein champ ...

 

Ce qui serait intéressant c'est de connaitre l'efficacité de l'obus contre un poste de combat enterré - genre trou d'homme -, couvert et non couvert en mode airburst. En gros de savoir si les fragment de l'explo parte bien en arrière de la trajectoire de l'obus pour toucher a rebrousse poil, et percent ils un couvert léger? Même chose pour le 25mm pour comparer.

 

Quand on voit les problèmes rencontré en Afgha contre de mur en torchis ... même les obus 30mm des Apache avait du mal a toucher derriere, on comprend mieux les soucis de moyen calibre dans la vie réelle contre des défenseur pas complètement con. L'autre exemple c'est falloujah et le travail des bradley pour découper des trou d'homme dans les mur des maisons de manière a ménager un accès aux fantassin. La plupart du temps les obus brisait la pierre ou le béton, mais ne découpaient pas le ferraillage donc on se retrouvait face a une grille.

 

 

Pour le Sphinx je pense qu'il est compliqué d'en dériver un VTT facilement. Le châssis est particulier, ev V vers l'avant avec moteur a l’arrière, assez peu compatible avec un véhicule de transport. Au mieux Panhard pourrait proposer un véhicule de transport reprenant la mécanique et les train roulant du Sphinx mais probablement pas le même châssis. En calant le moteur dans le V avant du châssis on obtiendrait un truc un peu bizarre genre l'engin de reco allemand anti mine qui ressemble a un crocodile :) en laissant le moteur a l’arrière on aurait une sorte de fennek.

Link to comment
Share on other sites

C'est peut-être les italiens qui ont été les mieux inspirés avec leur Centauro canon de 105mm et les versions avec 120mm, VBM Freccia, Obusier Porcupine et AA Draco.

Tout à fait, ils ont raison, ce serait un bon choix pour l'EBRC. On parle d'économies. L'acheter serait économique, plutôt que de se lancer dans un nouvel engin. Quitte à obtenir des compensations industrielles, par exemple en le fabriquant chez nous. D'ailleurs les Russes sont intéressés par un achat de la licence et le testent en ce moment.

cent05.jpg

Edited by Jojo67
Link to comment
Share on other sites

Sur la brochure qui fait le comparatif avec d'autres calibres, dans un carré de 30 m sur 30, il faut à peu prêt 5 obus et surtout moins de 10 obus pour éliminer entre 3 et 8 fantassins. C'est sûr que cela reste du théorique.

Le Centauro n'est pas de première jeunesse, on peut quand même espérer un véhicule plus moderne.

Les obus de 30 mm n'ont rien à voir avec ceux du 40 télescopé, par exemple pour détruire un vci, l'industriel estime qu'il faut 20 obus de 30x173, alors qu'il en faut moins de 10 pour leur produit

Pour l'obus airburst il est capable détruire 210mm de béton armé.

http://www.cta-international.com/en/cased-telescoped-armamament-system-ctas/comparison-with-other-calibres

Link to comment
Share on other sites

Je suis avec interet la discussion avec les yeux du profane et j'ai quelques questions :

- Le choix de l'arme se fait en fonction de son usage futur et j'ai lu pêle mêle: antipersonnel, anti structure (batiments, muret,...), antivehicule, antichar (lourd et leger, ancienne et nouvelle génération), donc à quoi va être confronté ce véhicule?

- Le véhicule va être à proximité des fantassins ? Parce que j'imagine qu'un coup de départ de 120 de 105 et de 40 ne doit pas être subi de la même manière pour le personnel ami à 5 m du véhicule.

- On parle sous, quel est l'ordre de grandeur du cout d'une munition de 40, de 105 et 120? Même question pour l'entretien de la pièce

Link to comment
Share on other sites

Sur la brochure qui fait le comparatif avec d'autres calibres, dans un carré de 30 m sur 30, il faut à peu prêt 5 obus et surtout moins de 10 obus pour éliminer entre 3 et 8 fantassins. C'est sûr que cela reste du théorique.

Le Centauro n'est pas de première jeunesse, on peut quand même espérer un véhicule plus moderne.

Les obus de 30 mm n'ont rien à voir avec ceux du 40 télescopé, par exemple pour détruire un vci, l'industriel estime qu'il faut 20 obus de 30x173, alors qu'il en faut moins de 10 pour leur produit

Pour l'obus airburst il est capable détruire 210mm de béton armé.

http://www.cta-international.com/en/cased-telescoped-armamament-system-ctas/comparison-with-other-calibres

 

5 obus pour tuer 3 fantassins?! j'aurai envie de dire ... que c'est pas super vendeur comme performance :lol:

 

Heureusement qu'a coté ils nous expliquent que pour tuer ces memes 3 fantassins il faut 30 obus de 30mm et 60 de 25mm, mois qui pensait que 3 balles de 7.62 auraient suffit :happy:

Link to comment
Share on other sites

Tout à fait, ils ont raison, ce serait un bon choix pour l'EBRC. On parle d'économies. L'acheter serait économique, plutôt que de se lancer dans un nouvel engin. Quitte à obtenir des compensations industrielles, par exemple en le fabriquant chez nous. D'ailleurs les Russes sont intéressés par un achat de la licence et le testent en ce moment.

cent05.jpg

M'enfin ! On a un châssis 8x8 moderne et sur lequel il est déjà possible de monter une tourelle moderne comme la CV-CT de 105 ....

Et cette tourelle est très proche techniquement de la nouvelle 8-XC qui porte un 120mm ... (reste à savoir si compatible avec le recul)

Link to comment
Share on other sites

Oui mais ce chassis du VBCI est très haut, car conçu pour un VCI. Pas terrible pour un chasseur de chars/engin de reco.

 

La transmission du Centauro est une transmission classique centrale il me semble ... je ne vois pas trop ce quel a de plus ou de moins que celle du VBCI. A priori son encombrement doit être similaire. Mais je me trompe peu être.

 

C'est bien une transmission latéral avec deux arbre "en H" style Vextra ou Sphinx.

Link to comment
Share on other sites

Concernant la brochure de CTA effectivement, il faudra qu'ils relisent le concept de la densité des feux, de la répartition de la fragmentation ou celui de la zone meurtrière à l'impacte d'un obus d'artillerie. Bizarre cette approche marketing, serait-on en train de séduire la ménagère de - de 50 ans ? :huh:

Edited by max
Link to comment
Share on other sites

Oui mais ce chassis du VBCI est très haut, car conçu pour un VCI. Pas terrible pour un chasseur de chars/engin de reco.

Dans ce cas, on lance le VBCI surbaissé, prévu avec le GMP à l'arrière :

Commonalité de MCO avec le VbCI standard

Réutilisation de la Chaine de production :

Pas besoin d'en fabriquer une nouvelle

Moins d'étude de proto...

65% du prix va dans la poche de l'état

De plus Scarabée l'a dit : plus aucune avancée de Reco sans explo aérienne :

On basculerait plus vers un MGS à la sauce Stryker mais en 105 mm

C'est presque plus un canon d'assaut qu'un Chasseur de char... Ce qui questionne sur l'intérêt de surbaisser la structure ?

Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,937
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...