Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre civile en Syrie


Recommended Posts

http://www.diariomilitar.es/archivos/11612

 

 

Un francotirador del Servicio Aéreo Especial británico (SAS) dio en el blanco en el momento preciso para salvar la vida a un hombre y su hijo de ocho años, a punto de ser decapitados por un terrorista del Estado Islámico. A 1.000 metros de distancia, cerca de la frontera entre Turquía y Siria, el militar disparó un tiro certero que evitó el asesinato de los dos rehenes, considerados “infieles” por los yihadistas por su condición chiita y condenados a una muerte planeada desde el momento en que se negaron a renegar de sus raíces.

El chivatazo de un espía iraquí a las fuerzas británicas sobre una ejecución planificada puso en alerta a las fuerzas especiales, que cuando llegaron al lugar se encontraron con el escenario del horror. Según relata el diario inglés Express, sobre el suelo yacían los cadáveres decapitados de varias personas mientras que el resto de los habitantes estaba siendo forzado por los yihadistas del Estado Islámico a observar los degollamientos públicos. “A través de los prismáticos, los soldados pudieron ver que los testigos estaban aterrorizados y muchos de ellos lloraban“, relata una fuente al diario Daily Star Sunday.

Un padre y su hijo de ocho años esperaban que llegara el momento de su muerte arrodillados y con los ojos vendados cuando, ya en manos de los terroristas, su verdugo caía con un disparo en la cabeza. Sus dos compañeros del grupo terrorista eran también abatidos a los pocos segundos. El autor era un francotirador de las fuerzas especiales que había actuado desde las afueras del pueblo con un rifle de calibre 50, a 1.000 metros del lugar elegido por los yihadistas para difundir el terror. La misma fuente explica que el grupo había descartado la posibilidad de usar un dron porque habría puesto en peligro las vidas inocentes de los testigos, forzados a observar la masacre.

El terrorista del ISIS que estaba a punto de matar al padre recibió un tiro en la cabeza y cayó abatido“, continúa. “Todo el mundo se miró, confuso. El francotirador derribó entonces a los otros dos hombres armados con tres tiros. Alguien del gentío acudió entonces hacia el padre y el niño, les liberó los brazos y les quitó la venda de los ojos“, relata. Ambos corrieron hacia la frontera con Turquía, donde finalmente fueron rescatados.

 

Traduction google :

Un tireur d'élite britannique sauve une famille d'être abattus par l'ISIS

Un tireur d'élite britannique Special Air Service (SAS) a frappé la maison juste à temps pour sauver la vie d'un homme et son fils de huit ans, sur le point d'être décapité par un État terroriste islamique de temps. A 1000 mètres, près de la frontière entre la Turquie et la Syrie, l'armée a décoché un tir qui a empêché assassiner précise des deux otages, les "infidèles" considéré par ses chiite état des djihadistes et condamné à mort à partir du moment prévu ils ont refusé de renier ses racines.
 
La pointe de l'un espion forces britanniques irakiennes sur une exécution prévue alerté les forces spéciales quand ils sont arrivés sur les lieux ont trouvé la scène d'horreur. Selon les rapports du journal britannique Express, sur le plancher de jeter les corps décapités de plusieurs personnes tandis que le reste de la population a été forcée par les djihadistes de l'État islamique d'observer décapitations publiques. «Grâce à des jumelles, les soldats pouvaient voir que les témoins étaient terrifiés et beaucoup d'entre eux pleuraient", a dit une source au Daily Star dimanche.
 
Un père et son fils de huit ans attendaient avec impatience le moment de la mort genoux et les yeux bandés quand, déjà dans les mains de terroristes, son bourreau est tombé avec une balle dans la tête. Ses deux compagnons du groupe terroriste ont également été tués en quelques secondes. L'auteur était un tireur d'élite des forces spéciales avaient agi de la périphérie de la ville avec un fusil de calibre .50, 1000 mètres de l'endroit choisi par les djihadistes de répandre la terreur. La même source a expliqué que le groupe avait écarté la possibilité d'utiliser un drone qui aurait mis en danger la vie des témoins innocents, forcés de regarder le massacre.
 
"L'Isis terroriste était sur le point de tuer le père a été abattu dans la tête et est tombé abattu," poursuit-il. "Tout le monde avait l'air confus. Le sniper alors abattu les deux autres hommes armés de trois coups de feu. Quelqu'un dans la foule a ensuite au père et à l'enfant, libéré leurs armes et ont emporté le bandeau ", dit-il. Ils ont couru vers la frontière avec la Turquie, où ils ont été enfin secourus.

 

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

On a d'autre sources ? Si c'est vrai c'est une action héroïque digne d'un film.

 

Le lien espagnol qui a passé l'info a trouver l'info ici  ,une info en GB :

 

Une source de la défense qu'ils disent là dessus :

 

http://www.express.co.uk/news/world/597166/SAS-sniper-saves-boy-ISIS-Syria

Link to comment
Share on other sites

"Un chef terroriste a été tué dans l'explosion de sa voiture, en Turquie."

 

Si on pouvait éviter de propager la propagande du régime jusqu'ici ça serait bien.

Surtout quand les soupçons pour l’assassinat de ce leader se portent sur ce groupe : https://en.wikipedia.org/wiki/Syrian_Resistance

​Le leader alaouite de ce groupe, avait tenu des propos dignes des pires illuminés de l'EI/AQ en appelant à "purifier" le village sunnite de Baniyas ( https://now.mmedia.me/lb/en/nownews/pro-regime-militant-speaks-of-cleansing-banias ), peu après l'un des pires massacres de civils de ce conflit : https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_d%27al-Bayda_et_de_Baniyas

 

"Le 11 septembre 2013, des experts de l'ONU remettent un rapport sur deux massacres commis à Bayda et Ras al-Nabaa, et affirment que le nombre des civils tués est de 450.

Human Rights Watch publie également un rapport le 13 septembre 2013 dans lequel l'ONG affirme avoir pu dresser une liste nominative 248 victimes du massacre, dont 167 à al-Bayda et 81 à Baniyas. La majorité des victimes sont des hommes mais au moins 45 femmes et 43 enfants, dont des bébés, figurent également parmi les morts. HRW estime cependant que « le nombre réel de victimes est probablement plus élevé, en particulier à Baniyas » et affirme qu'« il s'agit d'un des exemples les plus meurtriers d'exécutions sommaires commises à large échelle, depuis le début du conflit en Syrie »."

 

On se demande qui sont les terroristes...

 

 

 

L'armée syrienne n'aurait perdu "que" neuf hommes dans ce qui ressemblait à une retraite élaborée à l'avance et bien exécutée.

Peto Lucem (le mec qui fait de nombreuses cartes des différents fronts du conflit) affirme que l'objectif n'est pas de reprendre du territoire, mais de forcer les rebelles à se découvrir pour en aligner le maximum avec les bombardements aériens et l'artillerie.

 

Ça c'est la version pro-régime, surtout que Peto n'a plus rien d'objectif aujourd'hui malheureusement.

La retraite était certainement anticipée et plutôt bien exécutée ( en même temps a force d'en faire dans le coin, ils doivent commencer a bien maîtriser cet art ) sauf que cette offensive n'a pas coûté neuf homme à l'armée syrienne mais bien plus, si on compte l'ensemble de ceux tués durant l'offensive, ensuite ceux tués durant les bombardements rebelles ( artillerie/TOW etc... ) et enfin ceux durant la retraite.

 

A noter d'ailleurs que malgré cette retraite bien exécutée ils ont quand même laisser derrière eux, encore une fois du matériel : https://imgur.com/a/583cs

Des blindés capturés ici :

https://youtu.be/fEMS2ZkV5DI?t=77

 

 

Au final les deux camps jouent à ce jeu la, les rebelles c'était également repliés sans grande résistance lors de l'offensive et les deux camps prennent des pertes, mais je doute qu'au jeu de l'attrition le régime sortent forcément vainqueur surtout que son aviation est loin d'être réputée pour sa précision donc je vois mal les rebelles prendre des pertes lourdes à ce niveau.

Le vrai avantage c'est peut être que ça garde les rebelles occupés ici plutôt que vers Lattaquié et Hama.

 

 

 

Sinon un nouveau cessez le feu a été trouvé à Zabadani et à Fuah/Kafraya :

 

A ceasefire will take place on #Zabadani - #FuahKafraya fronts beginning 6am tomorrow #Syria

— Hassan Ridha (@sayed_ridha)

August 26, 2015
Edited by Barristan-Selmy
Link to comment
Share on other sites

C'est vrai que les informations en question proviennent de la propagande du régime mais étant donné que la propagande rebelle est relayé de la même manière ici (et en proportion beaucoup plus importante faudrait ajouter) je vois pas pourquoi l'une serait permise et pas l'autre.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

J'ai juste critiqué le terme "chef terroriste" car c'est l'un des principaux poncifs de la propagande du régime de désigner tous ses opposants par "terroriste".

Pour la seconde partie c'est juste que je suis pas d'accord avec l'analyse "pro-régime" de cette bataille, mais j'ai aucun problème avec le fait de poster ces informations, almasdarnews bien que très pro-régime est une source intéressante pour ce conflit.

Par contre je vois pas vraiment de quoi tu parles quand tu dis propagande rebelles relayée de manière plus importante, j'ai jamais vu depuis que je suis ici le terme "Shabiha" pour désigner les combattants du régime, pareil personne ne désigne l'armée syrienne comme terroriste alors que y'a certainement plus de raison de le faire que pour ce leader de l'ASL plus haut, certains amalgames sur les rebelles en général sont pas fait dans l'autre sens, on parle de coupeur de tête pour les islamistes alors que l'armée syrienne coupe elle aussi des têtes et pas qu'un peu etc...

Et j'ai plutôt l'impression que ce fil est assez largement pro-Assad qu'anti-Assad et encore moins pro-rebelles. Mais encore une fois je critique absolument pas cela, c'est un plaisir de venir ici et lire beaucoup d'avis même différents contrairement à d'autres endroits sur le net.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le gros problème de l'asl, c'set qu'elle semble très mal formé et moins combatives que la myriade de groupes rebelles un peu plus radicaux.

En plus, il faudrait savoir qui on classe dans l'armée syrienne libre, qui est un terme fourre tout et assez vulgarisé dans les medias mainstream.

Ahrar al Sham, c'est classé dans quoi, par exemple? QUand je lis les médias généralistes , c'est l'armée syrienne libre...( mais d'un autre côté, pour ces médias, il existe en Syrie daech, les kurdes, le régime syrien et puis c'est tout, très simpliste comme  information).

Pourtant, dans les fait 2 de leur membre fondateur étaient des membres d'al quaeda, qui pour l'un d'entre eux au moins, qui a combattu au côté d'un certain ossama ben laden.

je parle de ce groupe en particulier, car il est estimé comme celui qui bénéficie des appuis extérieurs les plus forts et comptant le plus de combattants.

 

Quant à l'asl, je ne sais pas, quel territoire controle t'elle en Syrie ( je parle de territoire controlé seul et pas conjoitement avec d'autres groupes bcp moins sympathique? Quel groupes exactes la composent en aout 2015? Effectifs?

 

Les 2 groupes qui recevaient les TOW des us semblent avoir disparu de la circulation, le groupe hazem et le srf? Les 2 flingués par le front al nosra soit dit en passant.

On voit d'autres groupes utilisés ce genre d'armement, mais je suis pas sur que ça soit les usa qui rincent, mais plutot les saoudiens.

Et je parle pas de 60 rebelles formés par les us, qui à peine rentré sur le territoire syrien par la Turquie, sont pris en otage et dépouillé par le front al nosra.

D'ailleurs, j'ai lu ici et là, qu'ils se pourraient que ça soit les services secret turc qui ont vendu la mèche à al nosra...certains articles us en font état, mais je mettrais pas les liens car complètement invérifiable comme une grosse partie des coups tordus  ce qui se passent là bas.

 

C'est quoi le programme si assad disparait? La guerre se termine par magie? Tout le monde se fait des bisous? Je parcours des compte twitter pro révolution, pro assad, ou plus rare, neutre.

Il y a un degré de violence dans les propos, de tout les côtés, y compris chez les "modérés", des termes insultants et racistes sont employés, des appels à l'extermination...

Bref ces gens ( ceux qui seront encore de ce monde)  ne vivront plus jamais ensemble. J'étais, au début du conflit, plutot pour qu'il parte dans une transition démocratique, il l'a pas fait, et à user de la plus extreme violence, mais je reste persuadé que les islamistes n'attendaient que ça ( ainsi qu'un certains nombre d'autres dirigeants voisins voyant d'un mauvais oeil un type qui n'était même pas sunnite controlé ce pays), et qu'ils s'étaient préparé à ça., dans les starting blocks.

Alors, les grands perdants, ce sont les vrais démocrates syriens, mais, pour paraphraser une expression, combien de divisions?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

"Ahrar al Sham, c'est classé dans quoi, par exemple?"

 

Front islamique et à l'intérieur même de cette alliance ils sont la frange dure salafiste donc c'est sur que si on essaye de les faire passer pour des modérés ou l'ASL c'est soit une grosse méconnaissance soit de la propagande, mais après comme tu le dis y'a un problème de simplicité dans beaucoup de médias.

​Par contre je me rappelle que certains ici parlaient d'une tentative de faire devenir Al Nosra "modéré" pour justifier un important soutient au groupe, au final ça va plutôt être Ahrar je pense ils ont fait ces derniers temps beaucoup de déclaration pour s'éloigner d'Al Qaida/Nosra ( mais pas trop pour le moment ), ils soutiennent également les actions de la Turquie ( contrairement à Al Nosra ), un rapprochement avec les frères musulmans aussi et ils ont fait plusieurs appel du pied dans des grands journaux anglo-saxons.

Doit y avoir une lutte entre le cœur historique du groupe qui est sur une ligne dure et une sorte de jeunesse du groupe qui l'est moins et qui a des appels du pied de plusieurs pays pour du soutien massif en échange d'une certaine modération ( au moins de façade ).

D'ailleurs Ahrar négocie directement avec l'Iran ( et pas avec le régime ) pour Zabadani c'est quand même un signe assez fort.

 

 

Pour l'ASL t'as raison ça fait longtemps qu'ils sont dépassés ( et c'est bien signalé sur ce forum depuis longtemps ), sauf sur le front sud ou ils contrôlent pas mal de territoire seul ou en étant la puissance principale, ils ne gagneront pas cette guerre mais bon ça en fait pas des terroristes dans l'ensemble pour autant.

 

 

"C'est quoi le programme si assad disparait? La guerre se termine par magie? Tout le monde se fait des bisous? "
 
Vu les leçons de l'Irak et de la Libye, y'a peu de chance en effet, c'est pour ça j'espère que des négociations auront lieux.
Mais bon tous les acteurs internes et externes pensent encore avoir plus a gagner en combattants plutôt qu'en négociant ( ou veulent voir ce conflit continuer ) et pendant ce temps la, en plus des extrémistes dans les deux camps, celui qui se nourrit de toute cette haine, désespoir et violence c'est l'EI.
Link to comment
Share on other sites

Mais bon tous les acteurs internes et externes pensent encore avoir plus a gagner en combattants plutôt qu'en négociant ( ou veulent voir ce conflit continuer ) et pendant ce temps la, en plus des extrémistes dans les deux camps, celui qui se nourrit de toute cette haine, désespoir et violence c'est l'EI.

 

Il y a quoi a négocier au juste?!!!

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le Point + Afp :

 

Les djihadistes du groupe État islamique (EI) se sont emparés de cinq villages tenus par les forces rebelles dans le nord de la Syrie et ont pénétré dans la périphérie d'un de leurs bastions, a affirmé jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Ils ont capturé trois localités près de Marea et sont entrés dans les faubourgs de cette ville dans la nuit de mercredi à jeudi. Ils ont également mis la main sur deux autres villages plus au nord dans la province septentrionale d'Alep, près de la frontière avec la Turquie.

 

J'admire l'efficacité turque.

Link to comment
Share on other sites

J'ai juste critiqué le terme "chef terroriste" car c'est l'un des principaux poncifs de la propagande du régime de désigner tous ses opposants par "terroriste".

Tu as raison sur ce point Libanais75 reprend à son compte la dialectique du régime ce que ne font pas la plupart des autres sauf surtout en ce qui concerne l'EI.

Je ne parlais pas de la position des participants au forum mais plutôt de la source de la plus grande partie des informations qui arrivent sur ce forum qui passe le plus souvent (mais en proportion moindre depuis quelque mois c'est vrai) par des canaux anti-régimes. Ce qui n'est pas un problème en soi à mes yeux.

Link to comment
Share on other sites

Si on pouvait éviter de propager la propagande du régime jusqu'ici ça serait bien.

 

 

 
Rassure toi, je ne représente pas la branche air-defense du Hezbollah !  =D
Cependant, je remarque que le type était commandant (leader ?) d'un groupe se revendiquant de "l'armée syrienne libre" - dont les crimes de guerre et attaques délibérées contre les civils sont connus -, mais qu'en plus, il est unis à al-Nosra et tous les autres groupuscules salafistes dans le nord de la Syrie au sein de Jaysh al-Fateh. Les crimes d'al-Qaïda à l'encontre de l'Humanité doivent bien lui être connu, non ? Pourquoi s'allier à eux ? Ils ont si soif de pouvoir, ces gens là ?
 

La retraite était certainement anticipée et plutôt bien exécutée ( en même temps a force d'en faire dans le coin, ils doivent commencer a bien maîtriser cet art ) sauf que cette offensive n'a pas coûté neuf homme à l'armée syrienne mais bien plus, si on compte l'ensemble de ceux tués durant l'offensive, ensuite ceux tués durant les bombardements rebelles ( artillerie/TOW etc... ) et enfin ceux durant la retraite.

 

A noter d'ailleurs que malgré cette retraite bien exécutée ils ont quand même laisser derrière eux, encore une fois du matériel :https://imgur.com/a/583cs

 

 

 

Les matérielles et humaines me paraissent bien plus "raisonnables" par rapport à ce qu'on a vu auparavant, ce qui me fait toujours penser que ces percées n'ont réellement pas pour but de prendre du terrain, mais d'aligner autant de terroristes que possible. J'ose croire que le commandement syrien n'est pas aussi autiste pour envoyer des hommes inutilement à la mort, à un moment aussi critique du conflit...

 

 

 

En attendant, al-Qaïda concentre ses efforts sur la base d'abu al dhuhour, sous contrôle des forces gouvernementales, dans la région d'Idlib.

http://www.almasdarnews.com/article/jabhat-al-nusra-determined-to-capture-abu-al-dhuhour-airport-in-idlib/

 

Pareil sur la base de Kuweires. Cette fois-ci, c'est l'EIIL qui est à l'offensive contre les loyalistes

http://www.almasdarnews.com/article/august-proves-to-be-the-bloodiest-month-at-the-kuweires-military-airbase/

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le Point + Afp :

 

Les djihadistes du groupe État islamique (EI) se sont emparés de cinq villages tenus par les forces rebelles dans le nord de la Syrie et ont pénétré dans la périphérie d'un de leurs bastions, a affirmé jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Ils ont capturé trois localités près de Marea et sont entrés dans les faubourgs de cette ville dans la nuit de mercredi à jeudi. Ils ont également mis la main sur deux autres villages plus au nord dans la province septentrionale d'Alep, près de la frontière avec la Turquie.

 

J'admire l'efficacité turque.

 

Je ne vois pas de problème d'efficacité chez les Turcs. Il y en aurait eu un s'ils avaient voulu s'opposer à l'E.I. et qu'ils avaient échoué. Mais qu'est-ce qui permet d'imaginer qu'ils aient essayé de l'empêcher ?

 

 

Rassure toi, je ne représente pas la branche air-defense du Hezbollah !  =D

Cependant, je remarque que le type était commandant (leader ?) d'un groupe se revendiquant de "l'armée syrienne libre" - dont les crimes de guerre et attaques délibérées contre les civils sont connus

 

- Et quand bien même toi ou un autre contributeur serait pro-Hezbollah... où serait le problème ?

 

Un pro-E.I. en poserait un nous sommes d'accord - c'est qu'il s'agit là d'ennemis de la France. Mais le Hezbollah ne l'est pas.

 

Je précise que je ne suis pas en train de dire que je soutiendrais le Hezbollah. Notamment, l'idée qu'il serait nécessaire d' "éradiquer" un Etat souverain, en l'occurrence Israël, m'insupporte. Ce que je dis, c'est que sauf à faire la propagande d'un ennemi déclaré de la France, je ne vois pas de souci à ce que nous ayons chacun nos propres préférences, éventuellement en désaccord les uns avec les autres.

 

- Sur le qualificatif de "terroriste", personnellement je n'ai pas de religion. Il est évident que toutes les parties à la guerre civile syrienne sans exception se sont rendues coupables de crimes de guerre. Du coup, rajouter "terroriste" semble un peu superflu, et n'apporte aucune information. Sauf si l'on parle de la tactique précise consistant à poser des bombes, ce qu'à ma connaissance le régime ne fait pas. Mais il y a d'autres sortes de terrorisme...

Edited by Alexis
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Sauf si l'on parle de la tactique précise consistant à poser des bombes, ce qu'à ma connaissance le régime ne fait pas. Mais il y a d'autres sortes de terrorisme...

 

Bombarder un marché remplie de civiles sans aucun but militaire par exemple ?

Link to comment
Share on other sites

Je ne vois pas de problème d'efficacité chez les Turcs. Il y en aurait eu un s'ils avaient voulu s'opposer à l'E.I. et qu'ils avaient échoué. Mais qu'est-ce qui permet d'imaginer qu'ils aient essayé de l'empêcher ?

 

 

 

- Et quand bien même toi ou un autre contributeur serait pro-Hezbollah... où serait le problème ?

 

Un pro-E.I. en poserait un nous sommes d'accord - c'est qu'il s'agit là d'ennemis de la France. Mais le Hezbollah ne l'est pas.

 

Je précise que je ne suis pas en train de dire que je soutiendrais le Hezbollah. Notamment, l'idée qu'il serait nécessaire d' "éradiquer" un Etat souverain, en l'occurrence Israël, m'insupporte. Ce que je dis, c'est que sauf à faire la propagande d'un ennemi déclaré de la France, je ne vois pas de souci à ce que nous ayons chacun nos propres préférences, éventuellement en désaccord les uns avec les autres.

 

- Sur le qualificatif de "terroriste", personnellement je n'ai pas de religion. Il est évident que toutes les parties à la guerre civile syrienne sans exception se sont rendues coupables de crimes de guerre. Du coup, rajouter "terroriste" semble un peu superflu, et n'apporte aucune information. Sauf si l'on parle de la tactique précise consistant à poser des bombes, ce qu'à ma connaissance le régime ne fait pas. Mais il y a d'autres sortes de terrorisme...

bonjour

 

 

le qualificatif de terroriste...

disons que nos maquisards, en 40, etaient des terros, tant pour les occupants que pour la milice,

comme les Algeriens ou les Viets qui (nous) combattaient pour leur liberté...

 

bref, pour moi le qualificatif de terroriste est à manier avec précaution : à mes yeux, il s'agit de civils (troupe non militaire) qui procède à du harcellement sur des militaires (ou des civils, pour les attentats) qui occupent une terre qui ne leur appartient pas. Guerre assymetrique.

Edited by christophe 38
Link to comment
Share on other sites

Bombarder un marché remplie de civiles sans aucun but militaire par exemple ?

tu veux comparer avec Dresde ?

avec le bombardement des villes japonaises ?

 

les civils qui y vivaient avaient un but militaire ?

le bombardement des villes allemandes, c'etait bien parce que c'etait les alliées et le bombardement de Londres, c'etait mal ??

 

 

je reviens un instant sur le bombardement du marché, en Syrie.

Nous (toi, moi, nous) nous arretons sur le fait ; mais, nous ne savons pas s'il y avait pas une high value target sur le marché...

 

ce que je veux dire, c'est qu'il ne faut pas forcement s'enflammer quand nous n'avons pas toutes les informations (et rester honnete, c'est à dire ne pas accepter de nos alliés ce que l'on refuse à l'adversaire)

Edited by christophe 38
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Ouille ouille ouille...  :o

 

J'ai l'impression d'avoir allumé un pétard en écrivant "il y a d'autres sortes de terrorisme". Le pétard était plus gros que je ne l'aurais pensé, et j'ai du le jeter sur un gros tas de bois sec(1) ... on a un véritable départ de feu.

 

Euh, les débats sur qui est terroriste et qui ne l'est pas... On pourrait s'accorder pour dire que personne dans la guerre civile syrienne n'a les mains propres, et s'en tenir là ?  :unsure:

 

 

(1) Sans m'en rendre compte. Si, si, M'sieur le Modérateur. Pas taper, pas taper !

Link to comment
Share on other sites

A vrai dire je ne m'y attendais pas non plus :lol:

Ma réponse était plus cynique, je me doutais que tu y pensais un peu, mais j'aurais du ajouter d'autres types d'attaques odieuse comme utiliser des femmes au combat pour empêcher aux braves combattants de Daesh d'aller au paradis ! Ca c'est une autre forme de terrorisme ! :P
 

tu veux comparer avec Dresde ?

avec le bombardement des villes japonaises ?

 

les civils qui y vivaient avaient un but militaire ?

le bombardement des villes allemandes, c'etait bien parce que c'etait les alliées et le bombardement de Londres, c'etait mal ??

 

Je reste toujours fasciné par ces tentatives de rapprochement à la mord moi le nœud...

Déjà où tu as entendu quelque part que je soutenais les bombardements intervenu à cette époque sur des villes ? Ensuite aurais tu oublié de noter que c'était il y a 70 ans, une toute autre époque, et que depuis tous les acteurs ont reconnu que c'était la pire des atrocité à ne pas faire quand même ? Si on suit ton raisonnement vu qu'on a décapité régulièrement en Europe au moyen-age, cela reste donc acceptable pour Daesh aujourd'hui ? 

 

je reviens un instant sur le bombardement du marché, en Syrie.

Nous (toi, moi, nous) nous arretons sur le fait ; mais, nous ne savons pas s'il y avait pas une high value target sur le marché...

 

ce que je veux dire, c'est qu'il ne faut pas forcement s'enflammer quand nous n'avons pas toutes les informations (et rester honnete, c'est à dire ne pas accepter de nos alliés ce que l'on refuse à l'adversaire)

 

Ha on me fait signe qu'il devait s'y trouver l'arme ultime de la rébellion, ainsi que le rassemblement de tous les dirigeants de la rébellion !  :ph34r: 

Sérieusement on peut cesser deux seconde la mauvaise foi ?  Tu as eu au moins le courage de regarder une des vidéos montrant le résultat d'une attaque de ce type ? Tu pourras m'expliquer de ce qui peut justifier de revenir bombardé 15 minutes plus tard au même endroit pour shooter ceux qui sont venu secourir les victimes ? 

 

et rester honnete, c'est à dire ne pas accepter de nos alliés ce que l'on refuse à l'adversaire

Tu peux me citer qui soutient l'attaque gratuite de civiles ici où ailleurs ? C'est drôle car tu fais exactement ce que tu dénonces, du coup la question de l’honnêteté...

Edited by Dino
Link to comment
Share on other sites

Je reste toujours fasciné par ces tentatives de rapprochement à la mord moi le nœud...

Déjà où tu as entendu quelque part que je soutenais les bombardements intervenu à cette époque sur des villes ? Ensuite aurais tu oublié de noter que c'était il y a 70 ans, une toute autre époque, et que depuis tous les acteurs ont reconnu que c'était la pire des atrocité à ne pas faire quand même ? Si on suit ton raisonnement vu qu'on a décapité régulièrement en Europe au moyen-age, cela reste donc acceptable pour Daesh aujourd'hui ? 

Au contraire dans ce cas-ci je trouve la comparaison juste, pendant la 2ème GM nous entions dans une guerre totale avec survie a la clé (chose que l'occident n'a plus connue depuis), le régime syrien (et les rebelles d'ailleurs) se retrouve dans la même logique.

 

 

Tu as eu au moins le courage de regarder une des vidéos montrant le résultat d'une attaque de ce type ? 

Je les regarde casi systématiquement  ^_^

 

 

 Tu pourras m'expliquer de ce qui peut justifier de revenir bombardé 15 minutes plus tard au même endroit pour shooter ceux qui sont venu secourir les victimes ? 

La bonne vieille et même logique en la matière, faire en sorte de casser le soutiens a la rébellion de la part des populations concernées, on peut critiquer la méthode, mais lui enlever tout logique/légitimité au motif de la morale est je trouve tarabiscoté. 

Link to comment
Share on other sites

On peut "critiquer la méthode"? Ah on a le droit? Chouette. Pardon du ton ironique mais un crime reste un crime et il n'est pas justifié par le crime des autres. Par contre l'hypocrisie consiste à fermer les yeux quand d'autres agissent de même ou avec les même résultats avec des moyens plus insidieux notamment lors d'une certaine guerre dans la région qui est pas si lointaine dans le temps et qui a ouvert la boite de pandore...

Edited by nemo
Link to comment
Share on other sites

bonsoir Dino

Bonsoir tout le monde

 

Les guerres propres, ça n'existe pas ; à un moment ou à un autre, la terreur frappe les civils.

Que ce soit à Dresde, par les alliés, que ce soit à Londres, par les Allemands, que ce soit par les Américains pendant la guerre du Viet Nam (au Cambodge, par exemple).

 

Et là, en Syrie, il ne faut pas s'attendre de la part des belligérants à autre chose que des violences.

 

Mais, que faire pour que les choses changent ?

Link to comment
Share on other sites

En 1944 l'ONU n'existait pas, personne n'enforçait le droit international humanitaire ou les droits de l'homme, il n'y avait pas de justice pénale internationale. Je dirais qu'on change de perspective et de grille de lecture après cette date.

Le contexte est forcément différent aujourd'hui, et la question ouvre d'elle même des pistes de réponses. Tendre à un ordre international qui apporte une réponse effective à ce genre de violations.
Forcément on peut se cacher le nez dans une lecture westphalienne et dire que c'est du vent, mais tout ces trucs font monter les enchères sérieusement au niveau du coût politique des crimes de guerre dans ce type de conflits. Je pense que les décideurs (surtout des Etats puisque là les définitions sont claires) sont contraint d'en tenir compte dans la conduite de la guerre. Ne serait ce que cyniquement pour gérer leur com' et éviter de faire une campagne de recrutement/levée de fond gratos à leurs adversaires.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

 

On peut "critiquer la méthode"? Ah on a le droit? Chouette. Pardon du ton ironique mais un crime reste un crime et il n'est pas justifié par le crime des autres. .

Ou as-tu vu que je le justifais par le crime des autres ? 

 

Que ce soit un crime tout a fais, de la a dire que c'est "gratuit" c'est complètement faux, il y a un bute derrière! 

 

 

En 1944 l'ONU n'existait pas, personne n'enforçait le droit international humanitaire ou les droits de l'homme, il n'y avait pas de justice pénale internationale. 

Pourtant c'est bien eux qui furent utilisés a Nuremberg ^^

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,944
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...