Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Opérations au Mali


Recommended Posts

quelle retombées ? du comerage et bla bla insignifiant ? qu'est ce qu'on en a a foutre de ce que des idiots/défaitistes/Munichois/Salafistes racontent. Les chiens aboient la caravanne passe.

Ouais, et les TPI condamnent ...

On a gardé une sale image par rapport à l'Afrique ; ça compte ça.

Link to comment
Share on other sites

Sanogo n'est pas apprécié en Cote d'Ivoire non plus. Le gros reproche des américains aux Français, c'est que nous proposons des objectifs trop ambitieux et que nous ne pourrons réaliser seuls. Il faut donc rallier beaucoup de monde et le leadership de la France gène, car ils ont l'impression que leur force la main. Les US avancent à reculons. C'est presque à se demander si l'UE et les US ne vont pas attendre que l'on soit en difficulté politique et sur le terrain, pour reprendre le boulot.

Je suis assez d'accord avec eux, que nous nous sommes engagés sur des objectifs non atteignables seul. Il faudrait être plus clair sur les objectifs "pour la France" dans les 3 dimensions : Militaire, Terroristes et Politique/economique et comment ils peuvent s'inscrire dans un plan plus large.

Objectifs non atteignables et c'est eux qui se permettent de le dire !

Ils espéraient quoi avec leurs plans, former/entrainer une vrais armée Malienne et s'en servir contre les jihadistes de toutes factions ?

Il semble qu'ils aient été un peu "vert" coté expérience dans cette région et l'ont prouvé.

N'oublions pas qu'ils ont tout fait pour ralentir la mise en place de la CEDEAO.

La réputation de "mollasson" de notre Pr F.Hollande étant bien connue de tous.

Il était donc inimaginable pour eux comme pour nous d'ailleurs qu'il se mute en "Chef de guerre" avec une telle détermination.

Ils ont été surpris par la "réactivité" avec les moyens du bord de l'armée Française pour repousser avec succès l'attaque sur Konna et la volonté affichée d'engager plus de moyens.

Un paradoxe par rapport à l'attitude prônée en Afghanistan et notre retrait anticipé !

Malgré une solidarité de circonstance affichée (USA et UE ONU.....), j'ai le sentiment que beaucoup aimeraient que l'on se prenne les pieds dans le tapis pour prendre la relève.

Ce sentiment est renforcé par des attitudes inhabituelles de leurs parts coté soutient logistique et militaire.

Si on renforce nos positions et on arrive à fédérer tous les pays frontaliers et même au delà car il en va de leurs intérêts présents et futurs.

Que ces derniers verrouillent leurs frontières et participent au combat avec des troupes au sol dans le but de réduire le champ d'action.

Les bases arrières coupées, le replie sera difficile pour les différentes factions car il ne pourront pas compter sur le soutien de la population.

A part pour le MNLA qui semble vouloir changer de camp ce qui serait une bonne chose pour la suite.

Bien entendu, la réussite dépendra du degré d'implications/intérêts de chacun et là c'est pas gagné surtout en Afrique.

Les enjeux politiques sont énormes et si ça foire c'est tout la région Ouest Afrique/Maghreb qui sera déstabilisée et pas sûr que ceux qui ont joué contre nous soit gagnant au change.

 

Link to comment
Share on other sites

Un grand bravo à l'armée Malienne, c'est un beau symbole quand les troupes nationale libèrent leur propre pays. L'armée française à l'élégance de leur laisser cette politesse.

C'est la meilleure solution pour garder de notre coté la population et surtout de pouvoir bâtir à moyen terme un nouveau gouvernement légitime.

La population du sud du Mali. Parce que l'armée malienne n'a pas de légitimité au nord, même pour la population.

Si le conflit est réglé rapidement (ie. si le nord est nettoyé des djihadistes), la question de la "nation" Mali devra être clairement posée, sinon tous les dix ans on remet ça.

Link to comment
Share on other sites

En gros, faut faire exactement le contraire de l'Afghanistan:

1-faire la guerre en toute discrétion, tant pis pour la presse et les forums internet.

2-utiliser au maximum les nations africaines et principalement les maliens.

3-éviter à tout prix la moindre exaction !!! Quitte à renoncer à une rapide victoire locale/temporaire.

4-soigner aux petits oignons les populations "libérées".

5-laisser aux africains toute la gloire pour forger un esprit de corps "africain". C'est à dire, qu'on commence par l'afghanisation du conflit plutôt que de terminer par ça.

6-espérer que cette expérience ainsi acquise leur permettra de moins hésiter à agir lors des prochaines crises (ça va chauffer dans le reste du Sahel, c'est certain).

Le premier gros challenge pour moi consiste a soigner le ravitaillement des troupes africaines sinon elles vont vivre sur le dos des locaux qui risquent ainsi de rejoindre le camps des islamistes. Ca c'est un rôle parfaitement taillé pour les européens :-)

Envoyez nous 1000 tonnes de bouffe par semaine, des tentes et des munitions et on serra quittes!

Ensuite, ça sera l'éternel problème des vengeances ou du syndrome "on tire dans le tas". Pour pallier à ça, il faut à mon avis mixer les troupes: des maliens avec des tchadiens, des nigériens et quelques français "embeded" ou d'autres "observateurs".

Finalement, il va falloir mettre le paquet sur une aide humanitaire soigneusement choisie et encadrée. Pas question de laisser le champs libre aux ONGs saoudiennes ou quataries cette fois ci.

Par contre, je pense que tout pardon ou amnistie de type réconciliation nationale serait une erreur. Il faut mettre les agitateurs et ceux qui ont collaboré avec les islamistes au frais et pour très longtemps.

Si la communauté internationale mettait un ou deux milliards d'euros par an (mais très très vite) dans cette affaire pendant 10 ans, un "bon exemple" pourrait faire tache d'huile.

Link to comment
Share on other sites

3-éviter à tout prix la moindre exaction !!! Quitte à renoncer à une rapide victoire locale/temporaire.

Alors là, faut arrèter de rever !

Si des membres d'AQMI tombent entre les mains de l'armé malienne et/ou de la population, je ne leur donne pas chère de leur peau.

Il va y avoir du lynchage et ce sera même inevitable...

En effet, de plus AQMI même si ils connaissent par coeur le désert sont en territoire hostile quand ils sont dans les villes malienne auquel chaque habitant sera un agent de renseignement pour nos troupes.

De plus, des personnes qui ont été humiliés et spoliés durant des mois auront beaucoup du mal à retenir leur rage quand on fera les premiers prisonniers.

D'ailleurs au mali, comme beaucoup pays d'afrique noire, les gens ont le reflexe de faire jusctice eux mêmes.

Link to comment
Share on other sites

Ouais, et les TPI condamnent ...

On a gardé une sale image par rapport à l'Afrique ; ça compte ça.

ça dépend de ce qu'on appel une bonne ou mauvaise image. L'image d'un pays qui porte la poisse quand on l'emmerde ça suffit en terme d'image. Tous les spécilistes de la comm panicards et éjaculateurs précoce on s'en tape.

Plus les Maliens reglerons le probleme seul, plus ça sera une humiliation pour les Salafistes. C'est comme le Tchad contre la Lybie dans la fin des années 80 : si on avait déboulés avec nos gros sabots et l'ensemble de la communauté internationale derriere nous, Khadafi aurait toujours pus se draper dans la posture du héro seul contre tous les méchants occidentaux. ça aurait été une défaite militaire mais une victoire politique pour lui. Hors il s'est fait botter le cul par les Tchadiens : ça a été une défaite militaire ET politique, et c'est ça qui fait le plus mal, beaucoup plus que les bombardements US a coup de F111.

Là c'est pareil, ce qui compte sur le long terme c'est la défaite politique du Salafisme, une défaite militaire avec les honneurs fait beaucoup moins mal qu'une humiliation. L'humiliation, pour Al Queida, PAS pour les Touaregs, c'est ça qu'il faut viser. Qu'on reste donc le plus possible en retrait et surtout pas que toute la communauté internationale vienne mettre sont grain de sel et voler au secours de la victoire.

amha

Link to comment
Share on other sites

Alors là, faut arrèter de rever !

Si un membre d'AQMI tombe entre les mains de l'armé malienne et/ou de la population, je ne lui donne pas chère de peau.

Il va y avoir du lynchage et ce sera même inevitable...

C'est pas pour les membre d'AQMI que je m'inquiète. C'est pour les localités qui ont un peut trop fricoté avec les islamistes qui risquent d’être rasées de la carte, ou pour les gars qu'on capture et qu'on exécute ensuite dans un coin de la caserne. Le passé de l'armée malienne n'est pas brillant à cet égard et ça constitue autant de victoires médiatiques pour AlQaeda et du grain à moudre pour les journalistes avides de scoops.

La guerre contre les terroristes est médiatique avant d'être une guerre de terrain. L'idéal étant bien sur qu'on ne parle pas d'eux.

Le vrai terrain de bataille, c'est l'opinion.

Link to comment
Share on other sites

Alors là, faut arrèter de rever !

Si des membres d'AQMI tombent entre les mains de l'armé malienne et/ou de la population, je ne leur donne pas chère de leur peau.

Il va y avoir du lynchage et ce sera même inevitable...

En effet, de plus AQMI même si ils connaissent par coeur le désert sont en territoire hostile quand ils sont dans les villes malienne auquel chaque habitant sera un agent de renseignement pour nos troupes.

De plus, des personnes qui ont été humiliés et spoliés durant des mois auront beaucoup du mal à retenir leur rage quand on fera les premiers prisonniers.

D'ailleurs au mali, comme beaucoup pays d'afrique noire, les gens ont le reflexe de faire jusctice eux mêmes.

Il ne parlait pas necessairemen d'AQMI mais des represailles possibles Maliens du Sud (noirs) contre Touaregs du Nord

Les anciennes guerres Bamako-Touaregs n'ont pas été faites en douceur et incitent à la prudence de ce point de vue

Link to comment
Share on other sites

Ah propos des touareg, je suis tombé sur une emission radio Africa 1 je crois. Un auditeur n'apprecait pas bcp les commentaires de nos "experts" de la région qui mettait trop en avant celui lui le conflit avec les touareg qu'il fallait resoudre. Pour lui ce n'est qu'une minorité qui plus est violente. Il disait egalement que c'est l'ensemble du peuple qui etait delaissé par le gvt.

Certes ce n'est qu'un temoignage mais pour le coup,  je dois dire que cela m'a rappele que l'on doit peut etre prendre bcp de recul avec ce que l'on nous livre à la TV ou ailleurs. bref tout n'est pas simple.

Link to comment
Share on other sites

..../....

Plus les Maliens reglerons le probleme seul, plus ça sera une humiliation pour les Salafistes. C'est comme le Tchad contre la Lybie dans la fin des années 80 : si on avait déboulés avec nos gros sabots et l'ensemble de la communauté internationale derriere nous, Khadafi aurait toujours pus se draper dans la posture du héro seul contre tous les méchants occidentaux. ça aurait été une défaite militaire mais une victoire politique pour lui. Hors il s'est fait botter le cul par les Tchadiens : ça a été une défaite militaire ET politique, et c'est ça qui fait le plus mal, beaucoup plus que les bombardements US a coup de F111.

Là c'est pareil, ce qui compte sur le long terme c'est la défaite politique du Salafisme, une défaite militaire avec les honneurs fait beaucoup moins mal qu'une humiliation. L'humiliation, pour Al Queida, PAS pour les Touaregs, c'est ça qu'il faut viser. Qu'on reste donc le plus possible en retrait et surtout pas que toute la communauté internationale vienne mettre sont grain de sel et voler au secours de la victoire.

amha

+1

J'aime beaucoup cette analyse et ça serait évidemment un scénario idéal pour le Mali.

Link to comment
Share on other sites

1-faire la guerre en toute discrétion, tant pis pour la presse et les forums internet.

Le monde a changé. Cette guerre est aussi une guerre médiatique. Qui est le plus fort ? C'est via Internet que le monde entier le découvrira.

2-utiliser au maximum les nations africaines et principalement les maliens.

Oui, mais ça ne règlera pas le problème Touareg ni l'antinomie entre les cultures berbères/numides et celles d'Afrique noire. Les Touaregs de toutes façons, en cédant aux sirènes des terros et en s'accommodant de la Charia au dépend des noirs (Mandingues et autres) : Cela rappelle furieusement les Janjawids utilisés pour martyriser les noirs au Darfour. Les Touregs se sont tiré une balle dans le pied et se sont condamnés à mort.

3-éviter à tout prix la moindre exaction !!! Quitte à renoncer à une rapide victoire locale/temporaire.

Dans ce cas il faudra établir une zone tampon avec casques bleus (on sait ce que cela vaut) entre le sud et le nord. Dans le cas contraire, l'armée Malienne 2.0, nouvellement formée, rééquipée, ethniquement noire, se fera une grande joie de mettre à profit son nouveau matériel et savoir-faire pour aller étriller les collabos Touaregs (qui se sont fait un malin plaisir de voler, tabasser, violer les populations sédentaires ces derniers mois). Tu pardonnerais quelqu'un qui a violé ta femme et ta fille ? Non ? Bah, eux non plus.

4-soigner aux petits oignons les populations "libérées".

Les Américains ont fait ça dix ans en Afghanistan sous le terme "Battle for hearts and minds". Ca ne marche pas. A plus forte raison au Mali où la politique de la main tendue est une caractéristique bien ancrée. Une expression Malienne pour dire "bonjour" est : "donne-moi de l'argent".

5-laisser aux africains toute la gloire pour forger un esprit de corps "africain". C'est à dire, qu'on commence par l'afghanisation du conflit plutôt que de terminer par ça.

L'Afrique n'est pas un pays mais un continent. Peuplé de milliers d'ethnies qui se détestent. Sur les dizaines d'ethnies présentes au Mali, laquelle va tirer à elle la couverture la première ?

6-espérer que cette expérience ainsi acquise leur permettra de moins hésiter à agir lors des prochaines crises (ça va chauffer dans le reste du Sahel, c'est certain).

Je suis certain du contraire. La principale raison a un nom : Western-Union. Le Mali est un pays de rentiers. Il n'y a aucun esprit d'entreprise. Le gouvernement Malien a toujours insisté auprès de la France pour des allocations toujours plus généreuses de visas. Chaque famille rêve d'envoyer un de ses fils prendre une chambre dans un Sonacotra (Adoma). Ce fils, une fois qu'il travaille en France, envoie chaque fin de mois un mandat-cash au village. Au Mali, le salaire moyen est de 30 000 francs CFA (46 Euros/mois), beaucoup ne gagnent même pas la moitié. Un mandat de 200 Euros par mois peut suffire à faire vivre une famille modeste.

Les mandats sont une véritable industrie au Mali et le coté pervers de cet état de fait est que lorsque vous avez une rente garantie qui vous permet de vivre, ce que les anglo-saxons appellent "l'entrepreneurial spirit" tend à s'émousser. Pourquoi se fatiguer à créer du business quand on a du pognon qui tombe du ciel tous les mois ? Western-Union (le bien nommé) est le symbole d'un peuple sous perfusion et qui a perdu progressivement son libre-arbitre et sa capacité d'action. Quand on a pas besoin de produire pour consommer, pourquoi produire ?

Link to comment
Share on other sites

Faut pas tomber dans l'extreme inverse non plus : va bien falloir que les Salafistes du Mali et de la région autonome de l'Azawad ;) y passent, et pas seulement les combattant, surtout les idéologues et ceux qui financent. Comme notre épuration de 44-45 ça ne sera pas joli de toute façon et il y aura des bavures, vaudrait mieux que les médias soient absents et qu'on regarde ailleurs, mais c'est inévitable pour etre débarassés de l'idéologie.

Après entre la jouer bisounours idiot et que des villages soient rasés et toute la population avec il y a un dosage mais on faut quand meme faire confiance aux Maliens. Déjà je ne crois pas savoir que ceux du sud aient déjà mené des exactions impardonnables au Nord. En plus les espris doivent avoir évolués : ceux du sud doivent avoir compris qu'il y a un probleme de fond avec les Touaregs a regler. Enfin il parait que les Maliens sont un peuple certe pauvre mais très évolués au niveau historique, culturel et de la vie, disons démocratique, mais en mode traditionnel avec des palabres, des sages, et des histoires lénifiantes pour la jeunesse. Bref il n'y aura pas de vélléités génocidaires.

Link to comment
Share on other sites

Mais c’est une question de principe !

Je trouve déplorable que dans une situation de guerre les préparatifs et les opérations soient révélés en temps réels dans la presse et sur le web…

Style : « Hello tout le forum je suis près de la base X, je viens de voir décoller 12 Rafale avec des BGL, ils seront sur zone dans 4 heures »

Si c’était pas le Mali mais la Syrie l’objectif, les conséquences seraient autrement plus fâcheuses non ?

Ce forum se veut participatif, éducatif, pédagogique, animé, collaboratif, divertissant, réactif, analyste, technique, fait d'échanges courtois, corrects, respectueux du règlement intérieur de ce forum. Ce forum se veut vivant et complet avec un flux d'informations sourcées et publiques et non un forum où seraient divulguées des données noires et sensibles pouvant compromettre les militaires sur le terrain, les opérateurs , les personnels de toutes la communauté de défense, celle des industries de défense et d'aéronautique.

Loin de moi, l'idée de sortir de ce cadre réglementaire.

L'annonce du départ du RICM avaient aussi été annoncée par les TV régionales, la blogosphère de défense et reprise par les divers fora de défense qui traitent l'information du conflit Malien, et de l'intervention française.

Personne n'a twitté un quelconque départ, personne n'a pris de photos aux dépourvus ...

C'est la couverture des conflits modernes qui depuis les interventions de Tsahal, de celles d'Afghanistan ou autres ...qui a changée.

Link to comment
Share on other sites

http://www.liberation.fr/monde/2013/01/19/mali-ouverture-d-un-sommet-pour-preparer-l-intervention-africaine_875219

http://md0.libe.com/photo/486629/?modified_at=1358592906&width=476

Fabius : «Les Africains doivent prendre le relais»

«La France a été obligée d’intervenir très, très rapidement sinon il n’y aurait plus de Mali mais il est bien entendu que ce sont les Africains qui doivent prendre le relais», pour la «reconquête du Mali», a déclaré vendredi Laurent Fabius à la radio RTL, à son arrivée. Interrogé sur le temps qu’il faudra pour que la Misma soit opérationnelle, le chef de la diplomatie française a parlé de «semaines».

Il a aussi insisté sur la nécessité d’une dimension politique dans le règlement de la crise, déclenchée en janvier par une offensive de rebelles autonomistes touareg, ensuite évincés du nord du Mali par les islamistes. «Il faut une discussion entre le sud et le nord du Mali, où il n’y a pas seulement des terroristes, c’est l’aspect politique, et il y a aussi l’aspect développement car ces gens-là sont extrêmement pauvres», a souligné M. Fabius.

«La France n’est au Mali que pour appuyer le Mali et l’Afrique», a jugé le président nigérien Mahamadou Issoufou dans un entretien au quotidien français Le Parisien, estimant que la crise malienne porte un risque de déstabilisation de «l’ensemble des pays du Sahel».

Link to comment
Share on other sites

Le monde a changé. Cette guerre est aussi une guerre médiatique. Qui est le plus fort ? C'est via Internet que le monde entier le découvrira.

Le mode médiatique qu'on a eu ces 2/3 derniers jours (depuis la prise d'otage) me convient parfaitement. On parle du Mali, mais pas trop. Dans les media US et sur AlJazeera je ne vois pas grand chose non plus.

Oui, mais ça ne règlera pas le problème Touareg ni l'antinomie entre les cultures berbères/numides et celles d'Afrique noire. Les Touaregs de toutes façons, en cédant aux sirènes des terros et en s'accommodant de la Charia au dépend des noirs (Mandingues et autres) : Cela rappelle furieusement les Janjawids utilisés pour martyriser les noirs au Darfour. Les Touregs se sont tiré une balle dans le pied et se sont condamnés à mort.

Le MNLA va passer à la trappe à cause de ses crimes de guerre (assassinat des militaires capturés, campagne de viols). Les touaregs pratiquent encore l'esclavagisme et sont très minoritaire même dans le Nord (14% de la population à ce que j'ai entendu. En gros, il n'y a pas trop de chances qu'ils obtiennent un Azawad indépendant sauf s'ils poussent le Sud-Mali à la faute (répression sous l'oeil des caméras internationales)

Dans ce cas il faudra établir une zone tampon avec casques bleus (on sait ce que cela vaut) entre le sud et le nord. Dans le cas contraire, l'armée Malienne 2.0, nouvellement formée, rééquipée, ethniquement noire, se fera une grande joie de mettre à profit son nouveau matériel et savoir-faire pour aller étriller les collabos Touaregs (qui se sont fait un malin plaisir de voler, tabasser, violer les populations sédentaires ces derniers mois). Tu pardonnerais quelqu'un qui a violé ta femme et ta fille ? Non ? Bah, eux non plus.

Si les Maliens veulent une chance de préserver leur intégrité territoriale, il va bien falloir qu'il mettent de l'eau dans leur vin, c'est à dire éviter les punitions collectives!

Les Américains ont fait ça dix ans en Afghanistan sous le terme "Battle for hearts and minds". Ca ne marche pas. A plus forte raison au Mali où la politique de la main tendue est une caractéristique bien ancrée. Une expression Malienne pour dire "bonjour" est : "donne-moi de l'argent".

L'Afrique n'est pas un pays mais un continent. Peuplé de milliers d'ethnies qui se détestent. Sur les dizaines d'ethnies présentes au Mali, laquelle va tirer à elle la couverture la première ?

Je ne suis pas spécialiste de l'Afrique, tu as certainement raison.

Je pensais plus modestement à une aide à la re/construction d'infrastructures basiques qui permettent à l'économie locale de se refaire ou éventuellement de se développer. 

Je suis certain du contraire. La principale raison a un nom : Western-Union. Le Mali est un pays de rentiers. .../... Western-Union (le bien nommé) est le symbole d'un peuple sous perfusion et qui a perdu progressivement son libre-arbitre et sa capacité d'action. Quand on a pas besoin de produire pour consommer, pourquoi produire ?

Je souscris à ton argumentaire.

C'est en effet un grand danger mais il ne faut pas oublier qu'il y a déjà pas mal de réfugiés qu'il faudra aider, que les routes sont coupées et que la bouffe n'arrive plus à destination, que les hopitaux et toutes les administrations/écoles ont été pillées ou détruites. Bref, sans tomber dans l’excès de la perfusion, il y a quand même du boulot. De plus, un des catalyseurs de cette crise était que le Nord se sentait délaissé par le Sud,  mais peut être que je me laisse abuser par de la propagande bon marché.

Link to comment
Share on other sites

e secrétaire américain à la Défense Leon Panetta, interrogé sur la crise des otages en Algérie, a déclaré samedi que les Etats-Unis « prendraient toutes les mesures nécessaires » pour protéger leurs ressortissants contre la menace des groupes affiliés à Al-Qaïda au Maghreb.

« Est-ce que cela implique d’assister les autres avec des opérations militaires, est-ce que cela implique de mener des opérations en coopération là-bas, ce sont des sujets qui, je pense, doivent être encore tranchés », a ajouté sur la BBC M. Panetta, qui effectue actuellement une visite à Londres.

« Notre but est de nous assurer que quel que soit l’endroit où Al-Qaïda essaiera de se cacher, nous l’empêcherons d’établir une base et nous l’empêcherons de mener des actions terroristes », a-t-il expliqué.

« Nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour protéger nos concitoyens », a-t-il assuré.

http://maliactu.net/les-usa-prendront-toutes-les-mesures-necessaires-pour-se-proteger-dal-qaida-panetta-2/
Link to comment
Share on other sites

Ceci n’étonnera pas grand monde...

Mali: les forces spéciales françaises au coeur du combat

Image IPB

   « Régiment malien… Ouais, si on veut » dit l’un des deux membres des FS. « En fait il n’y a qu’une poignée de courageux qui, quand les barbus attaquent, tiennent une demi-heure et filent ».

http://maliactu.net/mali-les-forces-speciales-francaises-au-coeur-du-combat-2/

edit: On en reparle

A Markala, les FS ont garé leurs jeeps surmontées de mitrailleuses et leurs 4×4 civils devant l’un des bâtiments d’une base. Comme toujours, ils côtoient les unités classiques qui s’installent, leur servent de guides, coordonnent leurs actions mais ne se mélangent pas à elles.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Rafale28
    Newest Member
    Rafale28
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...