Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

United States of Trumpland - Conséquences, Risques & Opportunités pour France et Europe


Recommended Posts

Le sujet est précisé par le titre.

Je pense que la question se pose dès maintenant, et surtout se posera dans les mois et les années à venir, ce qui en fait un sujet d'intérêt potentiellement de longue haleine.

Elle me semble nettement distincte à la fois du sujet Etats-Unis et des sujets type France ou UE. Donc elle mérite un fil séparé... si vous en êtes d'accord bien entendu :smile:

Le sujet n'inclut pas

- la question l'élection de Trump est-elle bonne ou pas pour les EU,

- la question l'élection de tel ou tel responsable politique plus ou moins semblable ou dissemblable à Donald Trump, en France dans tel ou tel pays d'Europe, serait-elle une bonne chose ou pas pour ce pays

Le sujet inclut (liste non limitative)

- les impacts prévisibles de l'élection de Trump sur la relation franco-américaine, les relations américano-européennes, l'OTAN, l'OMC etc.

- les risques tels que vu d'une fenêtre française ou européenne

- les opportunités, vu par les mêmes

- les réactions et / ou réorganisations souhaitables / probables / imaginables de la part de la France, de tel ou tel pays européen ou telle organisation européenne, à court, moyen et long terme

- la question de la coopération de défense européenne, de son existence ou non, ses développements et ses relations avec les Etats-Unis, telle qu'impactée par le virage pris par les Etats-Unis

- la question du commerce euro-américain ou franco-américain, sous l'impact du même virage

- la question de l'indépendance technologique / culturelle / militaire de la France, de tel ou tel pays européen, ou de l'ensemble des Européens, telle qu'impactée par ce même virage

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Vaste sujet, mais question posée trop tôt. Attendons de savoir qui sera en charge des principaux leviers directionnels aux États-Unis, et de connaître un peu mieux les prochaines grandes décisions de DT (sans C). Il ne prendra le pouvoir qu'en janvier, au moment où nous serons plongés dans les délices d'une campagne présidentielle qui risque d'être totalement dingue et donc absolument pas en mesure de réagir avant les législatives en juin suivant.

En fait, on pourrait même penser qu'il va avoir un boulevard avant que les Européens ne soient en mesure de réagir.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Effectivement, il ne reste plus qu'à attendre à notre tour de voir mettre en place le nouveau gouvernement français, on verra ceux dont ils seront capable à ce moment là. Dans l'immediat les principaux accord internationaux semblent n'être pas remise en cause, il semble même revenir sur ces commentaires sur les accords de Paris et celui sur l'Iran.(faut voir ce qui en est) 

Pour l'instant pour nous cela commence mal avec la ratification de la CETA prévu dans quelques semaines/mois avec le Canada, déjà là on s'est mis dans une position de m... . Est-ce que l'élection de Trump va avoir une influence dans le vote à cette accord, vendu comme existentiel pour l'UE ? Si les critiques de l'ALENA de Trump durant sa campagne va initier un changement politique économique (dont je doute), il y a des chances que celle-ci influence les débats en Europe.

 

Link to comment
Share on other sites

Ce qui est sûr :

sous son mandat, trois juges de la Cour suprême seront remplacés. La lecture littérale de la constitution américaine sera conservée. 

Il pourrait y avoir un dégel avec la Corée du Nord. Trump cherche l'appui chinois sur ce point. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, Serge a dit :

Ce qui est sûr :

sous son mandat, trois juges de la Cour suprême seront remplacés. La lecture littérale de la constitution américaine sera conservée. 

Il pourrait y avoir un dégel avec la Corée du Nord. Trump cherche l'appui chinois sur ce point. 

Comment ça 3 ? Le poste est à vie. Il y'en a un a changer puisque le précédent juge est décédé mais les 8 autres sont vivants. Ou alors j'ai raté quelquechose

Link to comment
Share on other sites

16 minutes ago, Akhilleus said:

Comment ça 3 ? Le poste est à vie. Il y'en a un a changer puisque le précédent juge est décédé mais les 8 autres sont vivants. Ou alors j'ai raté quelquechose

Y'a pas mal de gens qui ne voient pas Ruth Bader Ginsburg durer encore très longtemps (83 ans). Les juges peuvent certes rester en poste jusqu'à la mort, mais en pratique, beaucoup partent avant ce terme biologique, suivant la situation politique (personne ne voit Ginsburg partir, vu l'élection), leur propre santé et état mental.... Et à part elle, 2 autres ont plus de 78 ans: 1 démocrate, et 1 républicain. Il y a tout à parier que Kennedy va lâcher son poste au nom du parti, pour se faire remplacer par un jeune. Ca fait 1 nominations sûre qui changera immédiatement la majorité (avec une marge d'incertitude occasionnelle parce que Kennedy n'est pas systématiquement conservateur dans ses postures), une très probable plus ou moins rapidement (surtout si les midterms de 2018 se profilent mal: une démission avec nomination express, et hop!), plus deux probables sans date fixe. 

Et même sur beaucoup de sujet, la cour est déjà relativement conservatrice: 2 des "liberals" prennent systématiquement des positions très pro big business quand le sujet est économique. Donc SCOTUS restera très marquée à droite quoiqu'il arrive; pour la note, il n'y a pas eu de majorité "liberal" à la cour suprême depuis plus de 50 ans. 

 

Edit: grillé

 

Edited by Tancrède
Link to comment
Share on other sites

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/11/13/97001-20161113FILWWW00201-trump-choisit-priebus-comme-secretaire-general-de-la-maison-blanche.php

Priebus secrétaire général, Bannon comme conseiller. Pour rappel, Bannon est l'ancien patron du site conservateur Breitbart.

Sinon, le Trump ancienne version a refait parler de lui sur Twitter, en taclant le New York Times.

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, collectionneur a dit :

Pour en revenir aux positions françaises, pour une fois, Sarkozy fait état d'une proposition qui me plaît. Taxe carbone sur les produits US si Trump se retire du traité de Paris.

La proposition a du sens. Deux problèmes :

- Sans vouloir verser dans les commentaires sur la politique française, nous parlons de Nicolas Sarkozy, personne qui a un certain historique en matière de respect une fois élu de ce qu'il avait agité pendant qu'il faisait campagne. Je n'en dis pas plus...

- Pire encore, sauf à sortir de l'UE ce que jusqu'à plus ample informé Sarkozy ne propose pas, ce n'est pas le gouvernement français qui a la maîtrise de ces choses... Mais bien les institutions de la superstructure européenne. Dans lesquelles la voix du gouvernement français porte beaucoup moins d'une part que celle de la structure centrale, d'autre part du gouvernement allemand

L'idée d'une taxe à l'importation compensant un avantage indu des entreprises américaines si elles étaient dispensées d'appliquer l'accord de Paris aurait du sens. Celle d'une taxe "anti-dumping" sur les produits chinois - va falloir que Nicolas reverse des royalties à Donald au fait, car l'idée vient de l'homme à la moumoute :happy: - pourrait peut-être en avoir. Ceci du point de vue de plusieurs d'entre nous, y compris moi, du point de vue il me semble aussi des intérêts économiques français.

Oui, mais... tout cela ne fait guère plus qu'une belle jambe.

Les deux questions principales sont :

1) seraient-elles dans l'intérêt idéologique de la structure centrale de l'UE, et

2) seraient-elles dans l'intérêt d'un pays qui a des excédents commerciaux avec à peu près tous les pays du monde, un excédent de la balance courante à 8% du PIB, et n'a certainement pas envie de faire le moindre mouvement protectionniste et de risquer d'abîmer sa position.

La réponse est assez claire, non :mellow: ?

 

Petite question subsidiaire : M. Sarkozy ignore-t-il tout cela :rolleyes: ?

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

C'est encore très tôt.

On peut se douter qu'une ligne conservatrice à très conservatrice sur le plan intérieur est actée.

Sur le plan économique et diplomatique de très grosses questions se posent, surtout si Trump applique ce qui était son programme.

La renégociation de l'ALENA, OCM et autre accords commerciaux et de  libre échange dans une optique plus protectionniste pour les USA serait tout de même un important changement de paradigme. J'ai du mal à croire que cela ne déboucherait pas sur des risques d'inflations et de déstabilisation de certaines activités ainsi que des tensions politiques spécialement avec l'Europe et la Chine. Dans ce domaine toute décision unilatérale présente des retours de bâtons.

 

Sur le plan diplomatique, la défense... Il y avait un peu tout et son contraire chez lui. Hausse du budget de la défense, tendance à l'isolationnisme, fin du programme F35 etc etc.

Un forte diminution de l'interventionnisme US serait un sacré bouleversement. Je mettrais une pièce sur le fait qu'il va un peu lâcher la bride aux Russes en Europe prétextant que c'est aux européens de se démerder.

Un désengagement du proche/moyen orient (tout en restant proche d’Israël) ouvrirait une nouvelle ère dans la géostratégie de la région. Mais pour l'instant bien malin qui a des certitudes sur ce qui adviendra là-bas.

Enfin je suis très curieux de voir l'évolution des rapports USA/Royaume Unis dans le contexte du Brexit

 

@+

Link to comment
Share on other sites

Moi je pensés que Trump est une chance ... pour les européens. 

Puisqu'il semble vouloir se désengager (partiellement) en europe ça va nous forcer à assurer nous mêmes  notre sécurité. Donc si l'Europe de La Défense avait un créneau c'est maintenant. Après, va-t-il y avoir un déclic c'est une autre histoire, mais le terreau pour le faire est la.

En ce qui concerne ses position sur les traités internationaux et le commerce mondialisé, ça peux aussi nous permettre de revenir en arrière sur tout un tas de mauvaises décisions prises au nom de la sacro sainte idée du libéralisme économique de Bruxelles (genre compétition biaisé entre entreprise européenne bardées de législation et concurrence extérieur libre de faire sa place sur le marché sans réelle contrainte chez eux.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, collectionneur a dit :

Pour en revenir aux positions françaises, pour une fois, Sarkozy fait état d'une proposition qui me plaît. Taxe carbone sur les produits US si Trump se retire du traité de Paris.

Sarkozy ? Le gars qui a remis en cause le changement climatique il a quelques mois ? :sleep:
Sans parler de Sarkozy, une politique isolationniste aura un coût important a l'international si Trump l'applique vraiment.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je ne sais pas dans quelle mesure il crois à ses idées de campagne, en tout cas il va devoirs gouverner avec le reste du camps républicain et ça va le brider dans ses délires.

l'obamacare risque bien plus que les traités internationaux....

Encore une fois, un affaiblissement des USA, qui restera minime de toute manière, donne un créneau à l'UE pour voler de ses propres ailes. Nous en avons les moyens, ne manque que la volonté. Rien de d'un point de vue militaire, si les pays européens passent ensemble leur budget à 2% du PIB.... l'UE deviendrait la première puissance mondiale! Sans même créer une Armee européenne mais en ayant des armées nationales équipée et entraînée de manière standardisée suffirait à calmer Putine a l'est et à prendre la part qui nous échoie dans la lutte contre le terrorise.

Les USA avait castré l'UE, Trump nous donne l'occasion d'en faire repoussé une nouvelle paire.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Tancrède a dit :

Y'a pas mal de gens qui ne voient pas Ruth Bader Ginsburg durer encore très longtemps (83 ans). Les juges peuvent certes rester en poste jusqu'à la mort, mais en pratique, beaucoup partent avant ce terme biologique, suivant la situation politique (personne ne voit Ginsburg partir, vu l'élection), leur propre santé et état mental.... Et à part elle, 2 autres ont plus de 78 ans: 1 démocrate, et 1 républicain. Il y a tout à parier que Kennedy va lâcher son poste au nom du parti, pour se faire remplacer par un jeune. Ca fait 1 nominations sûre qui changera immédiatement la majorité (avec une marge d'incertitude occasionnelle parce que Kennedy n'est pas systématiquement conservateur dans ses postures), une très probable plus ou moins rapidement (surtout si les midterms de 2018 se profilent mal: une démission avec nomination express, et hop!), plus deux probables sans date fixe. 

Et même sur beaucoup de sujet, la cour est déjà relativement conservatrice: 2 des "liberals" prennent systématiquement des positions très pro big business quand le sujet est économique. Donc SCOTUS restera très marquée à droite quoiqu'il arrive; pour la note, il n'y a pas eu de majorité "liberal" à la cour suprême depuis plus de 50 ans. 

 

Edit: grillé

 

Nous sommes d'accord que la démission est toujours possible mais je vois mal l'intérêt de juges démocrates de démissionner maintenant en sachant que dans ce cas, le SCOTUS passe entièrement dans les mains d'ultraconservateurs. La politique de la chaise vide est toujours la pire des politiques (sauf à jouer de la maskirovka en abandonnant le navire et en espérant que les autres en face se plantent dans les grandes largeurs ....)

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Akhilleus a dit :

Nous sommes d'accord que la démission est toujours possible mais je vois mal l'intérêt de juges démocrates de démissionner maintenant en sachant que dans ce cas, le SCOTUS passe entièrement dans les mains d'ultraconservateurs. La politique de la chaise vide est toujours la pire des politiques (sauf à jouer de la maskirovka en abandonnant le navire et en espérant que les autres en face se plantent dans les grandes largeurs ....)

Ruth Bader Ginsburg, me semble-t-il, attendait l'arrivée de Clinton pour démissionner et enfin... prendre sa retraite. J'ai un vague souvenir d'un article à son sujet ou, très simplement, elle avait envie de raccrocher. Idem peut être pour les deux autres, et je les comprend.

Link to comment
Share on other sites

il y a 55 minutes, Boule75 a dit :

Ruth Bader Ginsburg, me semble-t-il, attendait l'arrivée de Clinton pour démissionner et enfin... prendre sa retraite. J'ai un vague souvenir d'un article à son sujet ou, très simplement, elle avait envie de raccrocher. Idem peut être pour les deux autres, et je les comprend.

Elle n'a plus l'air d'être très en forme. Elle a fait une déclaration anti-Trump pendant la campagne et elle a été ensuite obligée de s'excuser puisqu'elle sortait de la neutralité qu'on est en droit d'attendre de la cour suprême qui peut être amenée à trancher un litige sur les décomptes de voix.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, Wallaby a dit :

Elle n'a plus l'air d'être très en forme. Elle a fait une déclaration anti-Trump pendant la campagne et elle a été ensuite obligée de s'excuser puisqu'elle sortait de la neutralité qu'on est en droit d'attendre de la cour suprême qui peut être amenée à trancher un litige sur les décomptes de voix.

Dans l'absolu, tout dépend si elle s'exprimait en temps que citoyenne dont la voix est plus médiatique, ou en temps que Juge de la Cour Suprême.

Mais de façon générale, je trouve malsain cette tendance moderne qui consiste à faire croire que l'on ne peut pas avoir une opinion personnelle et faire son travail impartialement et correctement. Si on ne fait pas confiance au professionnalisme et à la probité, autant supprimer l'échelon humain de chaque décision importante .

Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, rendbo a dit :

Dans l'absolu, tout dépend si elle s'exprimait en temps que citoyenne dont la voix est plus médiatique, ou en temps que Juge de la Cour Suprême.

Mais de façon générale, je trouve malsain cette tendance moderne qui consiste à faire croire que l'on ne peut pas avoir une opinion personnelle et faire son travail impartialement et correctement. Si on ne fait pas confiance au professionnalisme et à la probité, autant supprimer l'échelon humain de chaque décision importante .

Dans le domaine judiciaire, c'est très codifié. L'apparence de partialité d'un juge peut être un motif valable de récusation. Le juge a une obligation de préserver l'apparence d'impartialité (ce qui est plus que l'impartialité tout court).

Ginsburg connaît son droit. On peut lui faire confiance. Si elle s'est excusée, c'est bien parce qu'elle a fait réellement une bêtise.

Edited by Wallaby
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Sinon... juste en passant, savoir si les Américains mettent des conservateurs, des progressistes, des oies ou des poules dans leur Basse-Cour suprême, c'est une question intérieure.

Ici, l'idée était plutôt de discuter des conséquences, risques et opportunités pour la France et pour l'Europe:dry:

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Alexis a dit :

Sinon... juste en passant, savoir si les Américains mettent des conservateurs, des progressistes, des oies ou des poules dans leur Basse-Cour suprême, c'est une question intérieure.

Ici, l'idée était plutôt de discuter des conséquences, risques et opportunités pour la France et pour l'Europe:dry:

Oui et non

Le SCOTUS valide aussi des processus qui peuvent impacter les relations transatlantiques (le TTIP, les reglementations environnementales, les regles de fonctionnement des big corporations)

Link to comment
Share on other sites

34 minutes ago, Akhilleus said:

Oui et non

Le SCOTUS valide aussi des processus qui peuvent impacter les relations transatlantiques (le TTIP, les reglementations environnementales, les regles de fonctionnement des big corporations)

L'a pas tort non plus: l'évoquer est pertinent sur le topic, mais s'enfoncer dedans et entrer dans le détail, ça fait de nous un peu la même chose que les grands médias US: on s'enferme dans les trucs mineurs et les à-côtés, en oubliant la working class et les poorly educated le sujet principal :tongue:. Mais bon, j'dis ça, j'dis rien :rolleyes:.... Désolé, humour post-électoral. 

Link to comment
Share on other sites

Va falloir regarder de près qui sont le secrétaire d'état, celui de la défense et le conseiller à la sécurité nationale. Vu que Trump n'y connait rien (apparemment il a découvert qu'il va avoir besoin d'un staff à la maison blanche) et s'en fout, c'est eux qui vont mener la danse (avec le vice-président).

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Rafale28
    Newest Member
    Rafale28
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...