Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Rafale]


g4lly
 Share

Recommended Posts

A ce sujet, j'avais lu quelque part (pas moyen de me souvenir d'où) que les futures versions de l'OSF intégreraient un LIDAR.

Dans le même DSI sur les avions de combat.

C'est bien d'un LIDAR dont il est question, les fonctions contre-mesures ne sont pas évoquées.

Mais ça ne devrait pas venir très vite... Il est expliqué que Thales travaille sur une telle technique pour le remplaçant de Damocles. Ensuite, on verra si on peut réduire le truc et le rendre performant pour l'air-air.

La prochaine étape, d'après ce que j'ai compris, ça reste l'IRST matriciel.

Link to comment
Share on other sites

ce n'est donc pas vraiment un LIDAR mais une contre-mesure LASER

Bah ... comme les radar peuvent servir de contre mesure electro.

Un Lidar avec une bonne portée et une balayage rapide va devoir avoir un laser assez puissant pour avoir un retour détectable ... probablement suffisamment pour au moins aveugler une optique adverse voir la détruire s'il insiste dessus. Les détecteurs d'optique pointé ne sont rien d'autre que des lidar juste que le signal retour n'est pas traité aussi finement par un soft d'imagerie.

D'ailleurs on pense équiper les char avec des systèmes semblable qui ferait d'une pierre quatre coup. detecteur alerte laser ... "radar" laser ... détecteur d'optique pointée ... éblouisseur d'optique pointée. Ca permettrait de traiter tout type de missile/"poste de tir" a guidage optique donc les saclos optique/IR, imageur IR, et saclos beamrider, ainsi que que les optique de visée des canons ennemis. Les seuls qui ne serait pas traité serait les radar millimétrique type longbow hellfire et brimstone.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour

Je reste a priori un peu sceptique quand à la possibilité de leurrer, voire détruire, efficacement un optique d'aéronef à partir d'un faisceau laser.

Je ne conteste pas la capacité technique du laser dans cet exercice mais m'interroge plutôt sur l'opportunité de pointer durablement le faisceau sur l'optique en question.

La destruction des autodirecteurs de missiles à guidage infrarouge est déjà une réalité mais, dans ce cas, on connait a minima le secteur de l'espace (ou au moins le vecteur d'approche) dudit engin, par DDM ou DAM voire radar, et, de plus, la partie visible en approche est la partie à viser/détruire, d'où simplicité d'action.

Dans le cas d'une optique portée sur aéronef (comme l'OSF), l'exercice me semble plus délicat.

En effet, il faut d'abord détecter l'avion en question, qui, possiblement, vous observe de façon passive donc silencieuse et  brouiller/détruire le dispositif d'observation ensuite... Révélant par là-même votre présence (d'où allumage du radar ennemi etc...)!

Je pense que pour "faire taire" l'observation adverse, quitte à se dévoiler, un bon tir de missile IR à moyenne portée (type MICA IR) en passif est plus efficient et moins dangereux quant aux suites à gérer.

Mais ce n'est que l'avis d'un "candide" sans aucune prétention sur le sujet.

a+

Vorpal777

Link to comment
Share on other sites

D'ailleurs on pense équiper les char avec des systèmes semblable qui ferait d'une pierre quatre coup. detecteur alerte laser ... "radar" laser ... détecteur d'optique pointée ... éblouisseur d'optique pointée.

Oui mais autant sur un char on peut concevoir qu'il puisse avoir à faire du brouillage en même temps que de la désignation de cible (la politique générale chez les tankistes étant encore de s'aligner les uns en face des autres et de se tirer dessus en continuant d'avancer vers l'ennemi, pour caricaturer), autant sur un Rafale ce serait complétement crétin d'avoir un brouilleur d'autodirecteur de missiles (fonctionnant généralement à courte portée) en secteur avant!!

L'OSF sert à faire de la détection longue portée en secteur avant, un brouilleur par laser sert à aveugler un autodirecteur de missile arrivant généralement en secteur arrière (là où sont dirigés les autres moyens d'autodéfense du Rafale d'ailleurs) et à courte portée.

Pas vraiment du genre compatible.

Après, si c'est un effet secondaire bénéfique du système, pourquoi pas, mais il faudra alors avoir un équipement similaire en secteur arrière pour être tout à fait cohérent.

Link to comment
Share on other sites

L'OSF sert à faire de la détection longue portée en secteur avant, un brouilleur par laser sert à aveugler un autodirecteur de missile arrivant généralement en secteur arrière (là où sont dirigés les autres moyens d'autodéfense du Rafale d'ailleurs) et à courte portée.

Pas vraiment du genre compatible.

Après, si c'est un effet secondaire bénéfique du système, pourquoi pas, mais il faudra alors avoir un équipement similaire en secteur arrière pour être tout à fait cohérent.

Voila je pensais plus a un effet additionnel bienvenue. Le laser balayant l'espace va forcément etre retrouné spécifiquement s'il passe dans le secteur d'une optique pointé ... et ca forcément le traitement du signal va l'intégrer. Accessoirement garder le laser vers cette optique tant qu'elle est pointer n'est pas particulierement sorcier. Enfin si le systeme est a relativement longue portée et doit balayer rapidement l'espace, j'imagine qu'il doit déboiter pas mal de maniere a obtenir un signal retour exploitable, d'ou ma supposition de capacité du d'aveuglement du signal aller.

Bien sur il n'est question ici que d'exploiter les capacité deja existante du matérielle via une nouvelle programmation rien de plus.

Bon apres si tu veux financer un laser anti missile secteur arriere ... ca pourrait etre une bonne idée ;) on en parlait d'ailleurs pour l'avenir de l'A400M, donc le projet doit etre réalisable a moyen terme.

Link to comment
Share on other sites

Tu n'as plus qu'à nous retrouver le nombre de HUD Gripen avec un Mirage dedans.

Quelqu'un aurait des infos comparatives entre les SER du Typhoon et du Rafale?

Ca dépend qui tu veux croire.

Chez EADS, toutes les infos ont circulé, par exemple on nous a dit pour le Typhoon : 1/4 de celle d'un Tordnado. On nous a aussi dit 3 fois moindre que celle d'un Rafale.

Du côté Dassault, pour le Rafale, on nous a dit 20 fois moindre qu'un F-15, mais aussi 10 à 20 fois moindre que celle d'un Mirage 2000.

Au Bourget, un pilote de Rafale a affirmé pouvoir détecter un Typhoon deux fois plus loin qu'un autre Rafale, ce qui suggère (pour une configuration non précisée) un rapport de 16 en faveur du Rafale.

Donc, en gros, on n'en sait rien. :P Rien à prouver, que des rumeurs à colporter, aucun intérêt.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Merci pour la réponse Tmor.

J'ai quand même le sentiment que le Typhoon doit avoir une SER supérieure au Rafale vu son design coupé à la serpe!

Je n'ai pas de photo de HUD du Gripen avec un 2000 ou un Rafale dedans

Mais je suis partisant quand on parle du rafale alors...!

Link to comment
Share on other sites

Au Bourget, un pilote de Rafale a affirmé pouvoir détecter un Typhoon deux fois plus loin qu'un autre Rafale, ce qui suggère (pour une configuration non précisée) un rapport de 16 en faveur du Rafale.

Donc, en gros, on n'en sait rien. :P Rien à prouver, que des rumeurs à colporter, aucun intérêt.

Je crois qu'on peut croire ce pilote.

Conclusion : La SER frontale du rafale en conf A2A est plus faible que celle du typhoon et la différence n'est pas négligeable. par contre le rapport 2  en détection est sans doute un chiffre à la louche...

Par ailleurs, les pilotes de F-18 de la l'USNavy ont également reporté que le rafale était parfois difficile à accrocher au radar

Les revendication de SER réduite sur le Typhoon sont venues bien tard, comme si le service marketing de Bae tentait de se rattraper aux branches au dernier moment. Le coup du 1/4 de tornado est risible et à mon avis, ils auraient mieux fait de se taire car en gros ça revient à dire que la SER du typhoon ne casse pas des briques à un canard  :lol:

Link to comment
Share on other sites

Certes. Bah... Même si on descend ça à 1,5, ça fait un rapport de 5 en faveur du Rafale.

Non mais bon, ce qui m'étonne, c'est que les Eurofighter peuvent très bien avoir décollé avec de quoi sacrifier leur SER, tout comme les Rafale. Je veux dire comme un certain petit gadget sur le F-22, un truc qui entrave toute tentative de mesure.

Link to comment
Share on other sites

l'ASMP, c'est pas un missile AA.

Il n'a pas la maniabilité d'un Météor ou d'un Mica, surtout qu'il est lourd (plus de 800 kg au départ).

pour dégommer du bombardier ou de l'avion de transport ça peut encore passer, mais pour des chasseurs, on oublie je pense.

surtout qu'il faudrait déjà arriver à  détecter la cible à 400 km...

Link to comment
Share on other sites

pour dégommer du bombardier ou de l'avion de transport ça peut encore passer, mais pour des chasseurs, on oublie je pense.

surtout qu'il faudrait déjà arriver à  détecter la cible à 400 km...

C'est justement le rôle du missile Russe : tenter de détruire les multiplicateurs de force (ravitailleurs, AWACS, ...) qui, s'ils sont loin, ne sont pas forcément discrets.

Avec les liaisons de données, les acquisitions ne sont pas forcément faites par le tireur qui reste hors de portée des défenses.

Le guidage en vol est inertiel (pendant près de 6 à 7 minutes de vol), puis avec un guidage radar actif en phase terminale.

L'arme Russe n'a toujours pas fait la preuve de son efficacité (les mauvaises langues diront "de sa faisabilité").

Pour nous, ce ne serait pas plus simple de rajouter un booster au Meteor ? Plutôt que d'altérer profondément un ASMP et de semer le trouble sur la nature de l'arme montée et l'intention du tireur (ce qui n'est pas souhaitable, en terme de dissuasion).

Link to comment
Share on other sites

Et pourtant, un dérivé "AALP" de l'ASMP a bien été envisagé dans la deuxième moitié des années 90 en coopération Aérospatiale-Matra (qui au départ était parti sur une sorte de "super-Super-530.) La cible prioritaire était les avions-radars, PC-volants...etc.

Côté autodirecteur, on envisageait (dans mes souvenirs) des bi, voire tri-modes (passif/actif + IR).

Link to comment
Share on other sites

et une version air-air de l'Aster 30 ?

avec un booster modifié pour qu'il propulse l'engin plus longtemps (au lieu de de l'accélérer rapidement, ce qui est inutile...), à mon avis, c'est déjà plus réaliste...

Je suis pas sûr que le supo complet passe sur le rafale vu sa taille.

@+, Arka

Link to comment
Share on other sites

L'arme Russe n'a toujours pas fait la preuve de son efficacité (les mauvaises langues diront "de sa faisabilité").

Des maquettes présentées 2 fois en dix ans, quelques tests en vol et tests de séparation sans aucun tir... je ne les qualifirai pas les sceptiques de mauvaises langues.
Link to comment
Share on other sites

Je débarque après la guerre, mais est-ce que le tir par Rafale d'un mica vers l'arrière grâce à une acquisition faite et transmise par un autre Rafale était une première mondiale ? Ou d'autres armées l'ont déjà fait ?

Merci :)

Link to comment
Share on other sites

Je débarque après la guerre, mais est-ce que le tir par Rafale d'un mica vers l'arrière grâce à une acquisition faite et transmise par un autre Rafale était une première mondiale ? Ou d'autres armées l'ont déjà fait ?

Merci :)

non Clint EASTWOOD l'a fait au début des années 80 avec le Fire FOX ...  LOL

Link to comment
Share on other sites

Des maquettes présentées 2 fois en dix ans, quelques tests en vol et tests de séparation sans aucun tir... je ne les qualifirai pas les sceptiques de mauvaises langues.

Pour ce qui est du Ks-172, il est clair que pour le moment c'est plus du marketing qu'autre chose.

Mais il ne faut pas oublier le R-37 sur MiG-31 qui lui a été testé - avec une trajectoire balistique certe - sur une cible distante de 300km  ;)

Link to comment
Share on other sites

On ne sait toujours pas ce que vont devenir les vecteur ASMP. Il semble que les tete soit recyclé en modele plus moderne. Il n'est pas impossible que certain servent de cible d'essai pour PAMS ou SAMP/T. Néammoins il n'est pas inenvisageable d'en utiliser d'autre comme armement supersonique contre cible a haute valeur.

Il est fort probable que la cible des Meteor soit plutot des gros porteur a grande distance que les chasseur hyper maniable ... meme furtif. Il est probable qu'avec un stato a poussée modulable - 10% a 100% - consommant moitier moins de carburant qu'un moteur a pourdre ... et avec le meme volume qu'un AMRAAM, la portée contre gros porteur tres peu manoeuvrant soit supérieure a 200km. D'autant q'une fois le carburant brulé la masse résiduelle doit etre a peine plus élevé que celle de l'AMRAAM, et donc avec une maniabilité comparable a énergie égale.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,846
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Titus K
    Newest Member
    Titus K
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...