Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

A quoi pourrait ressembler le futur char de combat du projet MGCS ?


Bon Plan
 Share

Recommended Posts

 

http://www.opex360.com/2022/12/11/char-franco-allemand-du-futur-le-torchon-brule-entre-krauss-maffei-wegmann-et-rheinmetall/?fbclid=IwAR0PXwjjOIW4RdFOjY9pL4DWMiE5lE5JnHrf2WajnP4sBxfpBKM3p8UQ2EE

 Il s’agit de développer une technologie toute nouvelle, avec la mise en réseau et l’utilisation de systèmes pouvant être mis en oeuvre sans équipage  

 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

On voit que l'intérêt revendiqué pour un obus de 105mm avec ramjet était d'augmenter la pénétration vu l'accélération continue.

Alors pourquoi pas le même raisonnement pour augmenter celle du 120mm ?

Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, BPCs a dit :

On voit que l'intérêt revendiqué pour un obus de 105mm avec ramjet était d'augmenter la pénétration vu l'accélération continue.

Alors pourquoi pas le même raisonnement pour augmenter celle du 120mm ?

Tu perds quand même la vitesse venant du sabot, la très faible trainée de la flèche et surtout la simplicité qui est associé à un prix raisonnable. Donc si il y a un gain en vitesse à l'impact, ce sera probablement au delà d'une certaine distance seulement et pour un cout important. 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 22 heures, BPCs a dit :

On voit que l'intérêt revendiqué pour un obus de 105mm avec ramjet était d'augmenter la pénétration vu l'accélération continue.

Alors pourquoi pas le même raisonnement pour augmenter celle du 120mm ?

Il y aura un gain de perforation, certes, mais cette différence par rapport à un obus-flèche classique sera atteinte à quelle distance ?  Surtout que l'on parle de tir direct.

Car le tube du statoréacteur et son carburant représentent un poids parasitique conséquent par rapport à un OFL, de même au point de vue de sa trainée aérodynamique.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Un long article sur le MGCS, en background d'IAV23 j'imagine.

https://euro-sd.com/2023/01/articles/29122/main-ground-combat-system-mgcs-a-status-report/

Pas de grande nouveauté mais un peu de précisions sur le planning:

Citation

Going forward, the MGCS programme is divided into three major phases:
1) TDP: Technology Demonstrator Phase (ongoing, 2020-2024);
2) FSDP: Full System Demonstrator Phase (planned for 2024-2028);
3) Implementation and Pre-Production Phase (2028-2035).
Initial fielding is expected in 2035, with full operational capability (FOC) by 2040.

 

 

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

https://blablachars.blogspot.com/2023/01/la-coalition-du-leopard-en-chiffres.html?m=1

Leo%202%20Europe%202.jpg

 

Il n'y aurait pas intérêt à mettre L'E-MBT en production rapidement faute de voire s'échapper tous les pays qui auront refilé du Leo2 à l'Ukraine ?

Ou les carottes sont déjà cuites et tout ce petit monde, comme les polonais et les norvégiens carburera au K2 et au M1. :dry:

C'est là qu'on regrette de ne pas avoir lancé l'année dernière le char de 45t de Marc Chassilian envisagé pour l'export... ou au cas où il faudrait remettre les gaz au niveau production :

Citation

Puis cela permettrait d’avoir un char à proposer à l’exportation [et donc de concurrencer l’EMBT…], sachant que, pour certaines forces terrestres, la modernisation de leur arme blindée n’attendra pas 2035. Enfin, dans le cas d’une remontée en puissance rapide de l’armée de Terre française, une solution serait ainsi disponible rapidement, qui plus est à un coût maîtrisé.

https://www.opex360.com/2021/02/02/la-france-aurait-elle-interet-a-lancer-un-projet-de-nouveau-char-sans-attendre-le-mgcs/

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, BPCs a dit :

https://blablachars.blogspot.com/2023/01/la-coalition-du-leopard-en-chiffres.html?m=1

Leo%202%20Europe%202.jpg

 

Il n'y aurait pas intérêt à mettre L'E-MBT en production rapidement faute de voire s'échapper tous les pays qui auront refilé du Leo2 à l'Ukraine ?

Ou les carottes sont déjà cuites et tout ce petit monde, comme les polonais et les norvégiens carburera au K2 et au M1. :dry:

C'est là qu'on regrette de ne pas avoir lancé l'année dernière le char de 45t de Marc Chassilian envisagé pour l'export... ou au cas où il faudrait remettre les gaz au niveau production :

https://www.opex360.com/2021/02/02/la-france-aurait-elle-interet-a-lancer-un-projet-de-nouveau-char-sans-attendre-le-mgcs/

Le char employable de 45-50T de Chassilian, il aurait fallu le lancer en coopération (il y a quelques années) avec un industriel polonais (on n'aime pas trop les polonais sur le fofo mais attendait avec de sortir la sulfateuse) qui aurait pu lui travailler sur le chassis et avoir une ligne de production avec un partie de transfert techno : l'armée avait plusieurs centaines de T72/PT91 a remplacé et une telle solution portée par un industriel nationale aurait fait sens mais malheureusement c'est trop tard

Pour moi l'E-MBT ce n'est pas la solution: c'est un veau de 60T qui niveau MCO et Logistisque doit couter une tonne (et en plus à l'export il est confronté au LeoA7 probleme pour KNDS du coup), et puis quand j'entends le discours du PR qui dit que dans certains programmes il faut moins de "tout technologique", plus de rusticité, plus rapidité à produire, le char employable rentre dans ce moule : on utilise les technos dispos sur étageres chez nous voir chez le voisin (notamment les chenilles souples car je ne sais pas si nexter à cela en stock) un char plus léger pour un cout mco et logistique moindre, sans chercher le bond techno de la mort qui tue

Alors évidemment quels débouchés ?: la pologne s'est foutu avec le K2 et l'Abrams, la France : à priori pas parti pour augmenter le nbre de mbt et on garde les XL (mais on ne sait jamais si finalement on en file à l'UKr) à court moyen terme je verrais bien : les roumains, croates, les finlandais qui voudront peut etre muscler leur composante blindée par de la masse, les grecs mais bon financierement ils ont trop de choses à payer, et pourquoi un gros marché export comme l'inde à terme ?

Edited by vincenzo
  • Haha 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Calme plat sur ce fil depuis 1,5 mois ... Du nouveau ? 

Froid

 

Chaud

https://www.forcesoperations.com/mgcs-un-exercice-de-simulation-en-attendant-la-suite/

"Loin des tractations politico-industrielles, le programme franco-allemand de système principal de combat terrestre (ou MGCS) continue d’avancer. Une étape vient encore d’être franchie, une de plus dans la route vers la contractualisation du prochain marché.

L’équipe binationale de MGCS a achevé fin janvier un important exercice de simulation, nous explique-t-on de source militaire. Conduit dans les murs du groupe Nexter, champion français du programme, ce travail visait à évaluer la charge cognitive qui pèsera sur les équipages à partir d’un concept multi-plateformes doté d’ « un certain niveau de robotisation ». 

Cette phase menée sur plusieurs jours permettra de valider certaines architectures et certains concepts et de progresser sur différentes fonctionnalités intégrées sur différents porteurs"

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

J'ai lu une partie de ce sujet.

Il m'est venu une idée que je souhaite soumettre à votre sagacité : et si l'avenir passait par un char moyen (AMX45 ?) avec un canon de 90 ou 105 a la cadence de tir élevé capable de s'en prendre à tout sauf MBT ultra moderne, avec tourelle téléopérée, chargeur auto et "grande" capacité d'emport de munitions, accompagné fidélement d'un ou plusieurs drones terrestres qui porteraient des MMP (pour contrer les MBT récents), éventuellement une mitrailleusé téléopérée pour aider à l'auto défense anti infanterie, des moyens d'acquisition de cibles...  de DCA anti drone ?

Le blindé serait le noeud et coordinateur de la meute, pourrait rester un peu en deca de ses drones, et n'intervenir directement que contre des cibles style fortin, infanterie, VBCI, véhicules peu ou moyennement blindés, MBT moyen ou ancien.

Ca nécessiterait des moyens de communication entre le char et ses drones, peut être via laser ou connexion HF directive faible puissance.

Edited by R force
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, R force a dit :

Il m'est venu une idée que je souhaite soumettre à votre sagacité : et si l'avenir passait par un char moyen (AMX45 ?) avec un canon de 90 ou 105 a la cadence de tir élevé capable de s'en prendre à tout sauf MBT ultra moderne, avec tourelle téléopérée, chargeur auto et "grande" capacité d'emport de munitions,

C'est un peu le MCS du FCS que tu définis là, mais qui pouvait en plus grâce à son 120 allégé taper du MBT en NLOS,  voire en LOS, si celui-ci avait passé la barrière des robots terrestres armés.

fcs-2006-image01.jpg

https://www.globalsecurity.org/military/systems/ground/fcs-blos.htm

Révélation

FCS Mounted Combat System (MCS) (formerly FCS BLOS)

As of 2003, the Line-of-Sight / Beyond Line-of-Sight (LOS/BLOS) Vehicle's name was changed to the Mounted Combat System (MCS) Vehicle.

The LOS/BLOS was a FCS combat vehicle with 105-120mm cannon with LOS/BLOS capability. It was developed in the FCS 120mm LOS/BLOS ATD. Also included is a Self Protection Weapon. The MCS has a 120mm main gun, a .50 Cal machine gun, and a Mk-19 40mm.

The Future Combat System's (FCS) MCS is a joint effort between the Army and the Defense Advanced Research Projects Agency intended to replace the Army's current fleet of General Dynamics M1 Abrams tanks, United Defense M2 and M3 Bradley Fighting Vehicles and other armored vehicles. General Dynamics is currently heading up the manned ground vehicle common design development with United Defense, the FCS Lead Systems Integrator (LSI), and the Army. Furthermore, General Dynamics is leading the development of the MCS. According to Army officials, the Army should attain the technological innovations needed to create the Future Force as projected. Key among these are the technologies required to produce the MCS, which will be a replacement for the 70-ton M1 Abrams tank that will have the same lethality and survivability but will weigh only 20 tons.

The FCS Anti-Tank variant is a 20-ton vehicle with a 2-man crew, an allowance for 2 passengers, and a direct fire ETC weapon capable of beyond-line-of-sight fires with the Tank Extended Range Munition (TERM) round. The gun elevates up to 60 degrees to enable precision fires at elevated targets in urban environments with programmable levels of lethality. Survivability is enabled by enhanced situational understanding and long-range fires (up to 8 kilometers from a target) to avoid close combat with enemy tanks, signature management to avoid or delay detection, active protection against tank-fired and larger munitions, and passive armor to defeat all lesser threats. Ground mobility is enabled by a fuel-efficient hybrid-electric drive system, and at 20-tons, the vehicle can be inserted precisely via parasail.

It is a virtual certainty that future conflicts in the 2025-era will find US forces opposing traditional massed heavy armor. There will be occasions where the MCS will encounter such enemy forces and direct fire engagements will be unavoidable. Under such circumstances, Overmatching Direct Fire Lethality (ODFL) will be essential to FCS survivability. For a vehicle as light as 20 tons, however, ODFL as protection reflects a last-ditch defensive measure of desperation to be called upon only after the vehicle has gotten itself into a situation that should have been avoided in the first place. If the MCS is used in a manner that optimizes its capabilities and minimizes its operational weaknesses, the overall contribution of its ODFL capabilities to survivability will be relatively small.

Despite having an overmatching direct fire capability, the survivability of a 20-ton MCS will be severely threatened by close-in encounters with enemy main battle tanks. MCS survival will depend on vehicle capability to engage and defeat enemy targets at extended ranges outside the reach of enemy guns. The Tank Extended Range Munition (TERM) program is directed toward providing that capability while retaining an overmatching direct fire capability as well. A variety of projectile concepts are being pursued. Contractor teams are being led by Alliant, Boeing, and Raytheon. The TERM program is structured to meet a First-Unit Equipped (FUE) goal of 2010. This date is compatible with the planned development cycle for FCS, which began in 2003.

 

Edited by BPCs
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, R force a dit :

J'ai lu une partie de ce sujet.

Il m'est venu une idée que je souhaite soumettre à votre sagacité : et si l'avenir passait par un char moyen (AMX45 ?) avec un canon de 90 ou 105 a la cadence de tir élevé capable de s'en prendre à tout sauf MBT ultra moderne,

S'il a des MMP il pourra. Mais du coup à quoi servira son artillerie? À de l'anti-structure? Pas s'il reste à distance pour servir de noeud réseau.

Il y a 10 heures, R force a dit :

avec tourelle téléopérée, chargeur auto et "grande" capacité d'emport de munitions, accompagné fidélement d'un ou plusieurs drones terrestres qui porteraient des MMP (pour contrer les MBT récents), éventuellement une mitrailleusé téléopérée pour aider à l'auto défense anti infanterie, des moyens d'acquisition de cibles...  de DCA anti drone ?

Comment articuler les drones terrestres avec l'engin? Il fraudra des engins chenillés si on veut qu'ils soient mobiles, même s'ils ne portent qu'un MMP et un moyen de ciblage déporté jour nuit avec retour vidéo, ça restera des machines assez lourdes. Il faut donc une rampe arrière permettant de les embarquer, et pas en piggyback mais bel et bien dans l'engin, dans un espace dédié.

Ça nous amène donc vers un châssis à moteur avant pour le blindé. Ça demande une architecture particulière car l'équipage devra être mis quelque part si la tourelle est télé-opérée et qu'elle n'accepte donc... pas d'équipage. Or si l'avant du char est pris par le moteur, le milieu par la tourelle, et l'arrière par les zones de stockage drones... On le met où l'équipage?

Observez l'architecture du Pereh israélien embarquant 12 Spike, pourtant pas un petit engin, basé sur le M-60 Patton, avec plein de surblindage. C'est une cathédrale roulante dotée d'un faux canon pour être camouflée en "vrai" char et dont l'unique rôle est de tirer des missiles sol sol TV à longue portée, depuis les années 80. Et bien l'équipage n'a pas pour ainsi dire une zone vie très spacieuse. Il y a l'avant du châssis, et l'avant de la tourelle. Et c'est tout.

 

S'il fallait que l'équipage soit entièrement en châssis avec une tourelle téléopérée, alors ils pourraient peut-être mettre 3 personnes à l'avant. Mais une fois encore, avec un GMP avant ce serait bien plus ardu.

Cas d'école, encore israélien, le Merkava IV. Observez le poste pilote à droite sur l'image avec ses épiscopes juste à côté des pieds du soldat. S'il fallait mettre 2 autres personnes en ligne il n'y aurait pas la place. Cette architecture est pourtant la seule compatible avec le cahier des charges exprimé.

main-qimg-cedbcda114f375dbe8535ef2731389

Il y a 10 heures, R force a dit :

Le blindé serait le noeud et coordinateur de la meute,

Il faudra plusieurs opérateurs à bord, ça veut dire du volume interne, ça ne nous ramène pas vers un petit engin de 45 tonnes, ou alors il sera sous-protégé, auquel cas il deviendra une cible de choix pour absolument toute la ferraille du champ de bataille, y-compris celle envoyée par les engins contre lesquels il est réputé disposer d'une suprématie locale, je cite: "cibles style fortin, infanterie, VBCI, véhicules peu ou moyennement blindés, MBT moyen ou ancien".

Attention au syndrome du Bradley:

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, R force a dit :

pourrait rester un peu en deca de ses drones,

Un MMP a 5.5km de portée démontrées sur champ de tir. Si ce n'est que "un peu en deça" alors à quoi servent les drones à part à prendre de la place et à peser lourd s'ils ne vont pas beaucoup plus loin? Sachant qu'il leur faudra une forte mobilité et des moyens optiques jour nuit et thermiques à 360° pour se déplacer sur des terrains défavorables et se mettre en position de tir. Donc ce seront des engins assez lourds et encombrants

Autre chose, pas de drones aériens? Comment assurer un guidage NLOS des missiles dans ce cas sans vue directe de la cible?

Il y a 10 heures, R force a dit :

et n'intervenir directement que contre des cibles style fortin, infanterie, VBCI, véhicules peu ou moyennement blindés, MBT moyen ou ancien.

C'est vouloir mettre 2 ou trois rôles principaux sur un seul véhicule et ça ne fonctionne pas très bien. En tout cas pas avec un devis de 45 tonnes, surtout dans un contexte où l'adversaire aussi sera doté de missiles.

Vouloir conférer une capacité secondaire aux véhicules va devenir un impératif, c'est certain, mais ce n'est pas pour autant qu'on va transformer un engin en machine à tout faire.

Les fonctions core de l'engin versatile dont vous parlez en fait, existent déjà sur un blindé: le Jaguar.

Il emporte deux missiles MMP prêts au tir ainsi qu'un faible nombre d'autres MMP en soute pour réassort.
Il est armé d'un canon de 40 à munitions télescopées qui prend le volume d'un canon de 25mm mais avec un calibre bien plus élevé, bien que le nombre de munitions soit limité par rapport à un vrai VCI.
Son équipage dispose de nombreux moyens d'observation et de veille, ainsi que de liaisons de données issues du programme Scorpion.
Il dispose enfin d'une forte mobilité et de nombreux capteurs, et peut au besoin faire de la défense sol-air dans un certain contexte.
Son devis de poids en ordre de combat reste sous les 25 tonnes.
En revanche s'il fut en effet question à une époque de lui faire embarquer des drones terrestres, l'idée a été abandonnée.

Mais ça reste un véhicule de reconnaissance offensive avec une capacité d'aggression plutôt orientée vers le combat de retardement ou bien l'éclairage, que vers la charge blindée.

Et il est TRÈS haut pour son rôle. Certains le considèrent même comme un appeau à RPG et à ATGM du fait de sa taille... Seul réel tour de force: il fait moins de 3m de large (mais sans surblindages, qui seront forcément nécessaires à un moment où un autre comme observé sur absolument tous les engins terrestres depuis au moins 30 ans).

Il y a 10 heures, R force a dit :

Ca nécessiterait des moyens de communication entre le char et ses drones, peut être via laser ou connexion HF directive faible puissance.

Oui, mais surtout au moins un moyen de voir en vue directe le champ de bataille par en haut, idéalement un drone "tethered" raccordé à un long câble, ou autonome, dans les deux cas avec une plate-forme de lancement et de récupération à bord de l'engin.

Auquel cas si l'engin dépend de son réseau pour ses drones, il pourra donc en toute logique dépendre aussi d'autres effecteurs dotés de moyens spécifiques, et n'aura pas besoin d'emporter l'artillerie du cuirassier Richelieu en plus de ses missiles pour faire du combat de rencontre contre la moitié de ce qui reste des blindés russes encore bons de guerre.

 

Mais je salue néanmoins l'idée de vouloir faire un Rafale à chenilles. :biggrin:

Edited by Patrick
  • Like 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Patrick a dit :

S'il a des MMP il pourra. Mais du coup à quoi servira son artillerie?

Un 90 est capable de prendre à partie tout véhicule jusqu'aux blindés moyen, et ce jusqu'à 4000m. Un 105 encore plus.

L'intéret de ce calibre modéré est d'embarquer plus d'obus pour les cibles qui ne nécessitent pas du 120 ou 130, 140.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Patrick a dit :

Comment articuler les drones terrestres avec l'engin? Il fraudra des engins chenillés si on veut qu'ils soient mobiles, même s'ils ne portent qu'un MMP et un moyen de ciblage déporté jour nuit avec retour vidéo, ça restera des machines assez lourdes. Il faut donc une rampe arrière permettant de les embarquer

C'est là qu'il faut imaginer de pouvoir leur donner des macro instructions, leur laissant via une intelligence embarquée une certaines autonomie (style : "tu reste à 500 m devant moi, cap au 170".  ou "vas te mettre dans cet emplacement géographique"  tout en leur laissant une autonomie a déterminée pour déclencher des contremesures (fumigène? lance grenades?) ).

Un 4eme membre dans le char mère sera peut être indisensable pour coordonner ces drones terrestres, qui dans mon esprit sont chenillés (chenilles caoutchouc), avec une autonomie supérieure a celle du char (pas embarqué sur le char principal, mais évoluant à 100% à ses côtés), et à la mobilité au moins égale. 

Motorisation hybride afin de pouvoir faire les derniers centaines de metres avec une discrétion sonore et IR accrue. Donc un engin qui fera surement plusieurs tonnes.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Patrick a dit :

Ça nous amène donc vers un châssis à moteur avant pour le blindé.

Pas forcément.  L'intéret de ces drones c'est de porter des armements longue portée et/ou de protection rapprochée et/ou de ciblage.  Tout cela pour détecter et prendre à partie l'ennemi de plus loin vu du char mère, qui pourrait se contenter d'un tonnage plus raisonnable car le besoin de protection de l'équipage moins aigue.

Edited by R force
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Patrick a dit :

Les fonctions core de l'engin versatile dont vous parlez en fait, existent déjà sur un blindé: le Jaguar.

Oui mais 2 MMP c'est peu.  Et puis pour tirer au 40 ou MMP il devra se rapprocher plus que mon concept de ses cibles.

un 90 (et plus encore 105) porte plus loin qu'un 40 même télescopé.

La détection des cibles de mes MMP étant assurée par un drone avancé, donc mon blindé moyen est en retrait de ce drone avancé voir e mon drone porteur de MMP..

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Patrick a dit :

Un MMP a 5.5km de portée démontrées sur champ de tir. Si ce n'est que "un peu en deça"

si mon drone se fait repérer, c'est lui qui se fera dézinguer. Pas mon char mère.   500 m d'écart c'est suffisant.

et 5500m c'est à priori 1500m de plus que la distance maxi d'engagement d'un canon de char lourd si j'ai bien mémorisé ce que j'ai lu.

 

Link to comment
Share on other sites

Pourtant la DGA (et les allemands aussi) estiment qu'avec les progrès et la démocratisation des APS, il est encore nécessaire d'avoir un canon tirant des obus flèches capable de percer les chars les plus modernes. D'où l'insistance pour le MGCS d'un véhicule canon (de 130 ou 140).

En plus, si jamais tu tombes nez à nez avec ton adversaire (les drones diminuent cette probabilité mais ne l'annulent pas), tu perds forcément puisqu'un canon a un temps de réaction bien plus court qu'un missile

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, Ziggy Stardust said:

... avec les progrès et la démocratisation des APS, il est encore nécessaire d'avoir un canon tirant des obus flèches capable de percer les chars les plus modernes.

D'autant plus que le champs de bataille moderne sera plus brouillé et flou en terme de renseignement que tous les théâtres d'OPEX auxquels nous forces sont habitués. Tirer loin implique de voir, détecter et identifier loin. Ce n'est pas si évident que ça et il serait dangereux de présumer/postuler que nos forces auront toujours systématiquement l'avantage en terme d'informations du champs de bataille.

La canon reste un peu plus versatile (et réactif) que des missiles. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, R force a dit :

si mon drone se fait repérer, c'est lui qui se fera dézinguer. Pas mon char mère.   500 m d'écart c'est suffisant.

Avec les capteurs qu'on trouve à bord des missiles et des munitions rôdeuses? 500m? Non. Vraiment pas.

Il y a 3 heures, R force a dit :

et 5500m c'est à priori 1500m de plus que la distance maxi d'engagement d'un canon de char lourd si j'ai bien mémorisé ce que j'ai lu.

Contre un objectif statique et si on compte sur la généreuse dotation en munitions pour éventuellement doubler les coups afin de faire but? Non. Il est parfaitement possible d'engager encore plus loin. De plus avec les 130mm et 140mm cette distance d'engagement va encore augmenter.

Il y a 3 heures, R force a dit :

Oui mais 2 MMP c'est peu.

Oui. D'où le besoin éventuel d'un vrai véhicule missilier dédié plutôt que d'un engin à tout faire. C'était le but de la démonstration.

Il y a 3 heures, R force a dit :

Et puis pour tirer au 40 ou MMP il devra se rapprocher plus que mon concept de ses cibles.

Le 40mm est là pour l'autodéfense quasi-exclusivement. Ça a toujours été dit. On ne remplace pas un 105, même basse pression, par ça, sans qu'il n'y ait une raison derrière.

Il y a 3 heures, R force a dit :

un 90 (et plus encore 105) porte plus loin qu'un 40 même télescopé.

Oui. Mais tire moins vite.

Il y a 3 heures, R force a dit :

La détection des cibles de mes MMP étant assurée par un drone avancé, donc mon blindé moyen est en retrait de ce drone avancé voir e mon drone porteur de MMP..

Les 500m ne feront aucune différence en terrain ouvert.

Il y a 3 heures, R force a dit :

Un 90 est capable de prendre à partie tout véhicule jusqu'aux blindés moyen, et ce jusqu'à 4000m.

Voeu pieu. Et contradictoire avec:

Il y a 3 heures, R force a dit :

et 5500m c'est à priori 1500m de plus que la distance maxi d'engagement d'un canon de char lourd si j'ai bien mémorisé ce que j'ai lu.

 Parce que le 120 est infiniment plus capable que le 90 et le 105.

Il y a 3 heures, R force a dit :

Un 105 encore plus.

L'intéret de ce calibre modéré est d'embarquer plus d'obus pour les cibles qui ne nécessitent pas du 120 ou 130, 140.

Et qui sait ce que nécessiteront les cibles du futur?
C'est bien pour contrer une certaine menace que des calibres plus gros sont développés. Ils ne vont pas forcément servir que contre l'adversaire pair.
Les véhicules deviennent tous de plus en plus lourds et protégés par des protections actives de plus en plus performantes.Rien que contre un "simple" Namer-like doté d'un bon APS et de blindages réactifs, je ne suis pas certain qu'un APFSDS de 120mm, même pleine longueur, suffise à portée maximale désormais. Alors un 90 ou un 105...

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • BPCs changed the title to A quoi pourrait ressembler le futur char de combat du projet MGCS ?

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,948
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Jaguar28
    Newest Member
    Jaguar28
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...