Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre du Pacifique


webfabrice
 Share

Recommended Posts

je me demande pourquoi (j'ai une idée mais bon l'avis des membres du forum m'aideraient encore plus  =)) lors de l'invasion des Philippines en 1941/1942 ,on a préférer l'option Bataan Coregidor au lieu de disperser et d'aller plus au sud ?

j'ai pas tout les éléments donc voilà pour cette question  =)

Link to comment
Share on other sites

je me demande pourquoi (j'ai une idée mais bon l'avis des membres du forum m'aideraient encore plus  =)) lors de l'invasion des Philippines en 1941/1942 ,on a préférer l'option Bataan Coregidor au lieu de disperser et d'aller plus au sud ?

j'ai pas tout les éléments donc voilà pour cette question  =)

L'army n'avait pas les effectifs pour couvrir la totalité du front (c'est grand et très découpé avec plein de petites iles les Philippines)

Bataan c'est une presqu'ile avec un coin retréci qui était censé forcer l'adversaire à se concentrer et éviter les infiltrations

Corregidor c'est une ile centrale qui controle l'anse de mouillage de Manille

Tenir Bataan et Corregidor c'est protéger Manille d'une invasion par la mer. Le souci c'est que McArthur (comme Percival à Singapoure) n'ont pas vu arriver les mouvements tournants et les manoeuvres d'infiltration de groupes de combats entiers japonais

En gros les manoeuvriers (avec un tempo opérationnel digne de la blitzkrieg) c'etait le japonais, (toutes proportions gardées bien sur) et les américains et anglais se sont retrouvés à jouer le rôle de la BEF et de l'armée française cad placé sur des positions defensive debordables et debordées

Faut dire aussi qu'ils sous estimaient systématiquement les japs

Link to comment
Share on other sites

je me demande pourquoi (j'ai une idée mais bon l'avis des membres du forum m'aideraient encore plus  =)) lors de l'invasion des Philippines en 1941/1942 ,on a préférer l'option Bataan Coregidor au lieu de disperser et d'aller plus au sud ?

j'ai pas tout les éléments donc voilà pour cette question  =)

Si je ne me trompe pas, Mc Arthur a du se rabattre sur ce plan ( tenir Bataan ) après l'échec du sien qui visait justement à tenir la totalité de Luçon ( le débarqument japonais l'a pris eu dépourvu )

Les possibilités de tenir le sud de Luçon avec une grosse armée aurait posé de gros problèmes : se réfugier dans le jungle est dangereux pour une armée à cause des maladies, l'attrition suffit en général à détruire une armée

Perso je me demande si Yamashita n'a pas fait une erreur en se repliant plus au nord en 1945 : il a certes tenu jusqu'à la fin de la guerre mais a perdu 250 000 de ses 300 000 hommes sans réellement infligé de trés lourdes pertes au forces US ( ce sont les philippins qui ont surtout combattu ) et sans influencer la fin de la guerre

Tenir Clark Field ou Bataan aurait été plus judicieux à mon sens  

edit : grillé par akhilleus  

Link to comment
Share on other sites

L'army n'avait pas les effectifs pour couvrir la totalité du front (c'est grand et très découpé avec plein de petites iles les Philippines)

Bataan c'est une presqu'ile avec un coin retréci qui était censé forcer l'adversaire à se concentrer et éviter les infiltrations

Corregidor c'est une ile centrale qui controle l'anse de mouillage de Manille

Tenir Bataan et Corregidor c'est protéger Manille d'une invasion par la mer. Le souci c'est que McArthur (comme Percival à Singapoure) n'ont pas vu arriver les mouvements tournants et les manoeuvres d'infiltration de groupes de combats entiers japonais

En gros les manoeuvriers (avec un tempo opérationnel digne de la blitzkrieg) c'etait le japonais, (toutes proportions gardées bien sur) et les américains et anglais se sont retrouvés à jouer le rôle de la BEF et de l'armée française cad placé sur des positions defensive debordables et debordées

Faut dire aussi qu'ils sous estimaient systématiquement les japs

merki  =) ;)

j'aime beaucoup ton parallèle avec la réaction des US et Brits dans le pacifique qui ont au final commis les mêmes erreurs que nous (et comme par hasard ,s'est pas le genre de comparaison qu'ils aiment faire je pense  :lol: ) ,à la différence qu'ils avaient les océans pour pouvoir se refaire une santé .

Si je ne me trompe pas, Mc Arthur a du se rabattre sur ce plan ( tenir Bataan ) après l'échec du sien qui visait justement à tenir la totalité de Luçon ( le débarqument japonais l'a pris eu dépourvu )

Les possibilités de tenir le sud de Luçon avec une grosse armée aurait posé de gros problèmes : se réfugier dans le jungle est dangereux pour une armée à cause des maladies, l'attrition suffit en général à détruire une armée

Perso je me demande si Yamashita n'a pas fait une erreur en se repliant plus au nord en 1945 : il a certes tenu jusqu'à la fin de la guerre mais a perdu 250 000 de ses 300 000 hommes sans réellement infligé de trés lourdes pertes au forces US ( ce sont les philippins qui ont surtout combattu ) et sans influencer la fin de la guerre

Tenir Clark Field ou Bataan aurait été plus judicieux à mon sens 

edit : grillé par akhilleus 

merki  =) ;)

s'est vrai que l'apport Philippins a été important ,et il me semble avoir été pas mis en valeur ,enfin largement moins que celle de l'Army .

Link to comment
Share on other sites

un film de 1961,relatant la vie de Ira hayes (joué par Tony curtis ,y avait pas d'acteur indien apparemment ,on est en 1961 ,m'enfin sa arrache tony curtis avec la peau teinté en foncé ) .

The Outsider .

http://www.youtube.com/watch?v=ai_7VTmVWSU

le sujet avait été abordé bien avant le film de clint eastwood ,mémoire de nos pères .

et se film est axé sur l'indien Pima Ira Hayes .

on ne voit que la bande annonce ,mais s'est un drame psychologique (après je ne sais pas si il y a  du drapeau Américain à tout va ,enfin vous voyez se que je veux dire ) .

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Aujourd'hui a lieu au japon, le premier "anniversaire" de la catastrophe de fukushima avec le déferlement du fameux Tsunami .

Mais aujourd'hui le 9 mars, c'est aussi l'anniversaire de la réddition du dernier soldat japonais de la SECONDE GUERRE MONDIALE qui a déposé les armes le 9 MARS 1974  :O.

En effet, le "brave" s'était réfugié dans la jungle aux philippines en pensant que la guerre avait toujours cours et n'avait pas cru les tracts déclarant la réddition japonaise balancés dans la forêt en 1945.

Certes, l'histoire m'a fait sourire en lisant le début de l'article mais j'ai moins souris lorsque j'ai appris qu'il a tué durant ces 30 ans d'isolement près d'une trentaine de civils philippins qui les soupconnait d'espionnage ! =(

Les pauvres philippins, ils étaient parties en ballade en forêt et ils se font tués par un soldat endoctriné jusqu'à la moelle.

http://www.lepoint.fr/c-est-arrive-aujourd-hui/9-mars-1974-le-soldat-japonais-onoda-se-rend-30-ans-apres-la-fin-de-la-guerre-09-03-2012-1439401_494.php

Ha fanatisme quand tu nous tiens...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
  • 2 months later...
  • 1 month later...

Je viens de tombé sur un article racontant l'histoire du cuirassé japonais ''Hiei''. Un passage sur un combat naval entre 2 cuirassés et 2 croiseurs nippons n'arrivant à coulé un simple destroyer, le USS Edsall (DD-219) le 1er mars 1942 m'a fait tiqué. :

http://histoiresmilitaires.blogspot.fr/2012/06/le-cuirasse-rapide-hiei.html

Les Hiei et Kirishima continuèrent à escorter Kido Buntai, la flotte de porte-avions d’escadre nippone, durant les premiers mois de la guerre, l’accompagnant durant ses raids contre Rabaul et Java. C’est durant cette dernière opération que, le 1er mars 1942, un avion de reconnaissance embarqué repéra le destroyer américain USS Edsall à une trentaine de kilomètres de la flotte nipponne, le confondant avec un croiseur. Le navire américain isolé tentait probablement de s’échapper vers l’Australie, la marine impériale venant d’infliger une série de cuisantes défaites aux forces alliées dans la région. Les deux cuirassés rapides, avec le Hiei en tête de colonne, et flanqués par les croiseurs lourds Chikuma et Tone furent détachés pour éliminer le vaisseau isolé. A 16h02, les vigies japonaises repérèrent le destroyer américain, et le Chikuma ouvrit aussitôt le feu avec ses pièces de 203 mm, suivit par les tourelles avant du Hiei à 16h16, alors que le navire ennemi se trouvait encore à 25'511 mètres de distance. Les salves tirées des navires japonais encadrèrent leur cible mais sans la toucher, leur visée étant compliquée par les violentes manœuvres évasives de l’Edsall qui se masqua également derrière un écran de fumée. Après près d’une heure de canonnade sans avoir mis de coups au but, les vaisseaux nippons cessèrent le feu pour ne pas interférer avec une attaque menée par des bombardiers en piqué lancés par les porte-avions de Kido Buntai, qui laissèrent le destroyer en flammes. A 17h20, le Hiei recommença à tirer avec ses batteries principales et secondaires, le vaisseau ennemi n’étant plus qu’à 17'400 mètres, jusqu’à ce qu’il coule 10 minutes plus tard. Durant l’engagement, le cuirassé tira 210 obus de 356 mm et 70 de 152 mm, tandis que le Kirishima consommait 87 obus de 356 mm et 62 de 152 mm. Cette performance était une véritable catastrophe pour la marine car, à l’évidence, l’efficacité de ses tirs d’artillerie à longue portée était très en deçà des projections faites avant-guerre, et menaçait un pan entier de la doctrine d’emploi des cuirassés.

Un total de 1 335 obus furent tiré par les 4 navires japonais, avec un ou deux au but. Il à fallut l'intervention de 26 bombardiers Type 99 venant de 3 porte-avions pour avoir raison d'un classe Clemson de 1 300 t...  :O

Link to comment
Share on other sites

TOUT EST DIT ...

Un DD de 1300 t à 25 000 m marchant à 30 noeuds en zig zag ...

Le japs ont du rester à grande distance compte tenu du fait que l'Américain devait se sauver à bride abattue, donc pas étonnant qu'ils aient dépenser autant de munitions sur une cible lointaine rapide et petite.

Ne pas oublier que le coup au but du Warspite sur le Giulio Cesare à 26 000 m fut considéré comme assez exceptionnel.

Bref au delà de 20 000 m les probabilités étaient assez faibles surtout sur ce genre de cible, DE PLUS sauf à supposer que les japs tiraient à obus colorés vu que 2x2 navires du même type tiraient sur la même cible les corrections ne devaient pas être aisées.

Quand le DD fut immobilisé par l'aviation il fut promptement coulé

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

ben je sais pas, les cannibales, les sauvages, les fanatiques... entre ceux qui ne savent pas se servir d'un fusil et ceux qui ne savent pas ce qu'est une mitrailleuse, le pied au XXeme siecle et l'autre au moyen age, on aligne les clichés il me semble...

Link to comment
Share on other sites

Ben dans le topic pas mal de posts donnent des données factuelles pour soutenir les arguments :

- le fanatisme s'illustre par le taux de tués/prisonniers, les témoignages des soldats alliés qui devaient liquider chaque bunker un par un au lance-flammes, ou les soldats nippons qui restèrent jusqu'à 30 ans en "mission" sur leurs îles à attendre la reconquête...

- la "sauvagerie" vis-à-vis des prisonniers et civils est connue via une kyrielle de témoignages : du viol de Nankin aux prisonniers libérés à la fin de la guerre (enfin ceux qui restent : moins d'une dizaine de prisonniers chinois encore vivants !), on retrouve divers éléments qui reviennent régulièrement... c'est encore plus évident que demander s'il faisait bon vivre à côté d'une unité de Waffen-SS venant de subir une attaque de résistants.

Les cas de cannibalisme : en relisant le fil, on comprend bien que c'était en bonne partie provoquée par le manque d'appro et que ca a aussi touché les Japonais entre eux.

"entre ceux qui ne savent pas se servir d'un fusil et ceux qui ne savent pas ce qu'est une mitrailleuse" : tu forces un peu le trait là. J'ai simplement relevé qu'un bouquin (des Funcken) disait que l'habileté des Japonais au tir de fusil étaient faibles, et comme par hasard je note aussi qu'ils avaient les fusils les plus encombrants parmi les belligérants alors qu'ils devaient avoir la population de hauteur moyenne la plus faible... sans parler de leurs FM à baïonnettes. Cela dit, le même bouquin signalait aussi que les Nippons étaient réputés pour avoir une excellente mise en œuvre des autres armes en général (mitrailleuses, mortiers, etc.).

"le pied au XXeme siecle et l'autre au moyen age" : s'il faut se méfier des légendes urbaines (les pilotes de Zéro qui auraient emporté des katanas avec eux dans le cockpit), l'ouverture tardive et à marche forcée du Japon, et la conservation du Bushido en plein milieu XXe siècle, sont indéniables.

"le pied au XXeme siecle et l'autre au moyen age"

Link to comment
Share on other sites

Ben dans le topic pas mal de posts donnent des données factuelles pour soutenir les arguments :

- le fanatisme s'illustre par le taux de tués/prisonniers, les témoignages des soldats alliés qui devaient liquider chaque bunker un par un au lance-flammes, ou les soldats nippons qui restèrent jusqu'à 30 ans en "mission" sur leurs îles à attendre la reconquête...

- la "sauvagerie" vis-à-vis des prisonniers et civils est connue via une kyrielle de témoignages : du viol de Nankin aux prisonniers libérés à la fin de la guerre (enfin ceux qui restent : moins d'une dizaine de prisonniers chinois encore vivants !), on retrouve divers éléments qui reviennent régulièrement... c'est encore plus évident que demander s'il faisait bon vivre à côté d'une unité de Waffen-SS venant de subir une attaque de résistants.

- ce qu'on appelle fanatisme chez certains peut devenir héroïsme chez les autres (sans remonter aux Thermopyles, Camerone pour la Légion Etrangère et Fort Alamo pour les Américains... on peut trouver des centaines d'exemples de ce type). D'autre part, la spécificité de la culture fait qu'il nous est très difficile d'appréhender ce genre de comportement (il est maintenant notoire que bien peu des "Kamikaze" étaient en réalité volontaires). Le terme de fanatique revient à déshumaniser l'autre et c'est précisément ça qui me gène.

- je ne nie pas la sauvagerie de la troupe japonaise à l'égard des populations civiles. Nankin à été une boucherie ignoble mais comme je l'ai signalé sur un autre site, ce genre de massacre est effectivement à rapprocher d'Oradour sur Glane (à une autre échelle malheureusement), mais aussi de Sétif ou des massacres de Madagascar à la fin des années 40... Autrement dit, lorsqu'on libère une troupe de tous les tabous, qu'on soit Japonais, Allemand ou Français ne change malheureusement pas grand chose à l'affaire...

- l'attitude vis à vis des prisonniers de guerre, pour inhumaine qu'elle nous paraisse, doit être replacée dans un contexte culturel. Ce n'est pas une excuse mais une constatation. 

Les cas de cannibalisme : en relisant le fil, on comprend bien que c'était en bonne partie provoquée par le manque d'appro et que ca a aussi touché les Japonais entre eux.

Je n'ai jamais eu connaissance de tels cas, et encore moins de "documents signés par des officiers" autorisant le cannibalisme. Il se peut que de tels cas aient existé mais là encore, des simples "on dit" ne suffisent pas.

"entre ceux qui ne savent pas se servir d'un fusil et ceux qui ne savent pas ce qu'est une mitrailleuse" : tu forces un peu le trait là. J'ai simplement relevé qu'un bouquin (des Funcken) disait que l'habileté des Japonais au tir de fusil étaient faibles, et comme par hasard je note aussi qu'ils avaient les fusils les plus encombrants parmi les belligérants alors qu'ils devaient avoir la population de hauteur moyenne la plus faible... sans parler de leurs FM à baïonnettes. Cela dit, le même bouquin signalait aussi que les Nippons étaient réputés pour avoir une excellente mise en œuvre des autres armes en général (mitrailleuses, mortiers, etc.).

Je ne sais pas ce que peut être l'habileté d'une population au tir au fusil... J'imagine qu'il y a des bons et des moins bons... que les doctrines d'emploi n'aient pas été bonnes, ça je le comprends (nous avons nous même fait le démonstration de ce que peut donner une mauvaise doctrine d'emploi en 1940), qu'il y ait des gens habiles au tir et d'autres non, je le comprends aussi. Qu'on généralise à un peuple, là j'ai du mal...

"le pied au XXeme siecle et l'autre au moyen age" : s'il faut se méfier des légendes urbaines (les pilotes de Zéro qui auraient emporté des katanas avec eux dans le cockpit), l'ouverture tardive et à marche forcée du Japon, et la conservation du Bushido en plein milieu XXe siècle, sont indéniables.

C'est vrai. Il ne faut cependant pas forcer le trait et le Bushido, l'image du Samouraï, tout ça ne touche qu'une part infime de la population. La grande majorité n'a qu'un rapport très lointain avec ces images d'épinal. L'attitude du Japon dans les années 30 s'explique davantage par le comportement des pays occidentaux à son égard que par une culture "féodale et guerrière".

"le pied au XXeme siecle et l'autre au moyen age"

Link to comment
Share on other sites

Euhh, je vois pas ce qu'il y a d'héroique de faire sauter la population civil dans l'océan afin qu'elle ne soit pas capturer par les Américains.

Les forces alliés ont toujours fait peu de prisonniers car les Japonais se suicidaient en masse alors que les troupes occidentales combattent jusqu'à la mort dans certains cas mais ce font aussi capturer (car cela fait parti du "jeu").

Nankin est encore pire qu'un Oradour ou un Sétif. On ne parle pas seulement d'éxecutions sommaire de civils innocents mais de viols massifs, de tortures et d'exactions. Je te conseille de lire la série d'articles fait par l'excellent blog de Diberville: http://diberville.blogspot.fr/search/label/Le%20Viol%20de%20Nankin

J'ai rarement vu de tel descriptions de barbaries aussi atroces! Ce qui est encore pire, c'est que la presse en faisait écho librement au Japon!

Link to comment
Share on other sites

Les forces alliés ont toujours fait peu de prisonniers car les Japonais se suicidaient en masse alors que les troupes occidentales combattent jusqu'à la mort dans certains cas mais ce font aussi capturer (car cela fait parti du "jeu").

Il faut aussi ajouter que le racisme en vigueur à l'époque durcit les conditions de combat : des études sociologiques faites sur l'armée américaine à l'poque montre que les soldats américains considérent majoritairement le soldat allemand comme un adversaire mais aussi comme un être humain comme eux alors que le soldat japonais est déshumanisé ce qui induit des comportements de sauvageries ( et de meutres ) bien plus fréquents dans les troupes US du Pacifique que dans celles combattant en Europe ( même si les crimes y sont fréquents aussi )

Link to comment
Share on other sites

Il faut aussi ajouter que le racisme en vigueur à l'époque durcit les conditions de combat : des études sociologiques faites sur l'armée américaine à l'poque montre que les soldats américains considérent majoritairement le soldat allemand comme un adversaire mais aussi comme un être humain comme eux alors que le soldat japonais est déshumanisé ce qui induit des comportements de sauvageries ( et de meutres ) bien plus fréquents dans les troupes US du Pacifique que dans celles combattant en Europe ( même si les crimes y sont fréquents aussi )

La motivation n'est pas la même non plus, le Japonais est le fourbe qui a attaqué Pearl Harbour par surprise et envoyé les Américains capturé faire des marches de la mort.

L'Allemand, c'est un cousin (les USA ont une population d'origine Allemande énorme, on reste entre Occidentaux puis ils n'ont pas attaqué le territoire US cf Wierworka sur le GI US avant le Débarquement).

Link to comment
Share on other sites

L'Allemand, c'est un cousin (les USA ont une population d'origine Allemande énorme, on reste entre Occidentaux puis ils n'ont pas attaqué le territoire US cf Wierworka sur le GI US avant le Débarquement).

D'ailleurs, si je ne dis pas de betises, les allemands sont le "groupe ancestral" blanc majoritaire aux Etats Unis, c'est à dire qu'il y a plus d'americains ayant un ou plus ancetres immigrés allemands que d'anglais, irlandais, ecossais, italien...etc
Link to comment
Share on other sites

Je confirme !

D'ailleurs lors d'une interview de Brian Molko (chanteur de Placebo =)) chez Bernard Pivot, il a donné une information intéressante sur le choix de la langue officielle lors de l'indépendance des états-unis.

En effet, il a dit que le choix de l'anglais s'est décidé au vote à l'assemblé à quelques voix près au détriement de ..... L'ALLEMAND !

Vous vous rendez compte si l'allemand avait été choisi ?

On aurait assisté à un débarquement de soldats américains en Normandie en criant "Schnell ! Schnell !"

"Rester Groupir" ! :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Du coup, je ne sais pas que les américains libérant la france auraient été aussi populaire ... :lol: :lol:

Link to comment
Share on other sites

ben je sais pas, les cannibales, les sauvages, les fanatiques... entre ceux qui ne savent pas se servir d'un fusil et ceux qui ne savent pas ce qu'est une mitrailleuse, le pied au XXeme siecle et l'autre au moyen age, on aligne les clichés il me semble...

j'ai ouvert un file sur le sujet ,et qui complémente largement se file du pacifique .

http://www.air-defense.net/forum/index.php/topic,11855.90.html

comme disait le Marechal Wavell de l'armée britannique :"Les allemands ,il y a belle lurette qu'on les connaît.Les japs ,c'est autre chose .Ils ont un pied dans le XX°siécles et l'autre dans le XII°:la sauvagerie du Moyen-âge conjuguée aux moyens militaires modernes."

rien qu'à la libération de manille ,en un mois les les 17 000 soldats japonais(qui furent tous tués pour 1000 américains tués lors de la reprise de la ville)  qui occupaient la ville  ont massacrés 100 000 philippins (femmes et enfants en majorité) dans un déchaînement hystérique qui charactérise la brutalité des japonais durant cette guerre à l'encontre des populations ,mais aussi des prisonniers de guerre .d'ailleurs l'optique de reddition pour les soldats alliés à partir de 1942 (au vue de la brutalité japonaise),n'est plus de mise ,comme le rapporte les témoignages d'ancien combattant alliés ,s'est donc une guerre sans pitié à laquelle seront confronté ses soldats .

ben oui ,désolé mais pour moi le cliché était le ressenti de l'époque car concrétisé par la mentalité de l'époque et par se qu'on connu les combattants alliés dans cette partie du monde face à des japonais fanatisé  ...

perso j'ai lu pas mal sur le pacifique ,et quand on voit se qui s'est passé à saipan avec le suicide collectif de civils japonais ou "forcé"(par l'armée japonaise qui exécuté les moins motivés au suicide )  ,on est quand même dans une autres optique .

Le 22 juin, le gouverneur de Saipan avait reçu un message du Palais Impérial l'informant que tout civil qui mourrait en se battant contre les Américains se verrait accorder les mêmes privilèges après leur mort que les soldats morts pour l'empereur.

Saipan était la première île envahie par les Américains qui comptait un nombre important d'habitants civils.

La propagande japonaise avait présenté à ces populations les Américains comme des monstres, et les bombardements et les durs combats n'étaient pas de nature à les faire changer d'opinion.

Des 22 000 civils à Saipan, des milliers combattirent les Américains, et participèrent à la charge suicide du 7 juillet.

Au fur et à mesure que les américains avançaient, les civils qui ne combattaient pas fuyaient. Lorsque les Américains atteignirent le nord de l'île, des milliers de civils, hommes femmes et enfants se trouvèrent bloqués par les falaises qui dominaient la mer.

Plutôt que de se rendre aux Américains, des milliers se suicidèrent alors en sautant du haut des falaises. Des interprètes réussirent à en dissuader, mais on estime que 8 000 civils se suicidèrent en sautant de lieux qui portent maintenant les noms de Suicide Cliff et Banzai Cliff.

effectivement ,comme l'on déjà dit d'autres il y a un certains racisme à l'époque ,mais quand le coup dans le dos et là ,avec tout le cortège d'horreur qui a suivi ,on peu pas dire que les japonais ont fait les choses d'une manière "soft" même si se mot peu paraître décalé lorsqu'il s'agit de guerre .

certes il y avait du racisme côté occidentale ,mais il en était de même côté japonais qui méprisé les blancs ,mais aussi d'autres peuples asiatique par sentiment de supériorité (et sa on le doit quand même à la mentalité du japon de l'époque  )...

pour le tir au fusil ,ben dans le principe les japonais tactiquement joué sur le fait qu'ils faisaient tout pour être au plus prêt de l'ennemi ,donc que l'instruction au tir était disons pas poussé en terme de précision .la précision s'était laissé au mitrailleur et surtout aux mortiers ,qui devait pouvoir faire de la précision afin de pouvoir appuyé les fantassins qui allé au plus près de l'ennemi .

autres point la charge banzaï était de mise jusqu'à une certaine époque (on pensait écrasé l'ennemi sur les plages en mode défensive avec se type de charge ) ,à iwo jima sa a changé car on voulait rentabilisé la casse occasionné à l'ennemi ,donc tenir le plus longtemps possible à l'abri des coups même si la mort était quand même au RDV au final ,se que n'offrait pas les charges banzaï ou se faisait descendre plus d'une centaine de gus sur un terrain découvert .

d'ailleurs la charge banzaï donnait quand même un ordre d'idée sur la mentalité de l'armée japonaise qui  montré un sentiment de supériorité d'ordre de l'esprit qui montre que la charge et plus forte que l'acier des balles ennemies ...

au final ses charges banzaï s'était sur la fin :"on va tenté de tué un max de combattants avant de mourir "...

Je n'ai jamais eu connaissance de tels cas, et encore moins de "documents signés par des officiers" autorisant le cannibalisme. Il se peut que de tels cas aient existé mais là encore, des simples "on dit" ne suffisent pas.

ben si tu cherches bien ,il y a des témoignages et des noms d'officier alliés et  japonais que j'ai cité ...

donc se n'est pas que des simples ont dit ...

après qu'il y est eu des soldats japonais qui n'avait pas envie d'être cruel ,bien sûr sa du existé mais vu la discipline dans l'armée japonaise ,ils avaient pas trop le choix je pense d'ouvrir la bouche et de montré qu'ils avaient du remord à tout sa ...

je me rappel d'un témoignage d'un pasteur ,qui subissait les coups lors d'une descente de troupe japonaise .il prit un paquet de coup de bâton ,et le soir à la nuit tombé il reçu la visite d'un soldat japonais qu'il reconnu .celui-ci lui avoua qu'il était baptisé et qu'il regretté d'avoir du le battre ,mais qu'il n'avait pas eu le choix ...

quand on sait que les chrétiens japonais étaient pas nombreux ,ont comprend quand même qu'il y avait pas trop de choix pour que le soldat japonais non chrétien  est de la compassion pour l'autres .

j'essaierait  de retrouvé le nom de se pasteur qui a donné se témoignage .

enfin voilà ,s'est pas de l'approximatif se qui a était dit sur se file ... 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    U235
    Newest Member
    U235
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...