Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Les FREMM de la Marine Nationale


Jojo67
 Share

Recommended Posts

Le 09/08/2023 à 20:25, ARMEN56 a dit :

On sait que les FREMM ont bénéficié d’une tranquillisation de plateforme rudder roll ( safrans et quilles anti-roulis élargies ) .

Si on a entendu des critiques liés au fait d’absence d’ailerons actifs , on a compris aussi que les critères opérationnels étaient toutefois tenus 

FREMM respecte le STANAG 4154 de tenue à la mer qui donne des indications sur les vitesses à considérer lors très gros temps pour tempérer mouilles plage avant et tossage .

Extrait

 

La VTH  pour une Fremm donnerait du 6.4 noeuds

 

Peut être que le commentaire parle des rideaux SER de niche d’embarcation ? Que par gros temps le pont pal soit mouillé à ce niveau ne me semble pas si délirant .

Retex significatifs

Rappel des 3 glorieuses de l’ancienne Jeanne

 

 

Rappel du  typhon du 18 décembre 1944 ayant décimé une partie de la flotte du pacific ( trois destroyers perdus)

 

“Buchanan (DD 484)

  Révéler le contenu masqué

The Buchanan was very light, having only 15 percent burnable fuel aboard. After unsuccessful attempts to fuel on 17 December, she cast off and started taking ballast immediately. At 0730 on the 18th, when fueling was canceled, she was partially ballasted, having two tanks full.

"0800 lost power forward–regained it at 0818, but had no lights forward; forward switchboard flooded through ventilation ducts . . . . At about 0900 fleet course changed to 220º; this put us broadside to a force 12 (or greater) wind and condition 8 sea, and we began rolling dangerously to port. By using maximum power on the engines we were just able to come to course 1200, but not before losing power to the gyro compass due to flooding through the exhaust vent outside the issue room. At 1020, lost electrical power momentarily and slipped off the course and into the trough of the sea. Rolled a recorded 54º to port several times. Engine rooms and firerooms started taking water through topside vents and hatch on the torpedo deck, and water entered stacks. Stores stowed on deck house broke loose and increased list to port. All hands were ordered to starboard side of ship when, fortunately, power came on momentarily and the loudspeaker system could be used. Everyone bailed, jettisoned loose stores, used axes to punch holes in 20mm machine gun shields to get rid of water increasing list. By using maximum power on engines finally got back to course 120º, and with the wind about dead astern commenced running before the wind. Advised CTU 30.8.2, and received rendezvous for next day. For the men below decks in the dark, it was a fearful moment, and when they were ordered to the starboard side they went silently and without question. This maneuver probably saved the ship. As electrical failures due to flooding cut down our available pumps, we had to use one fire and bilge pump to keep cooling water to the main engine auxiliaries and lubricating oil systems. The heavy list and large amounts of water in the bilges further put out electrical pumps. The other F & B pump. was used to pump bilge water into C-9 for ballast and helping the situation. When we finally got the wind astern, we kept it there and ran out the storm. Within an hour after we steadied on course 120º, the fleet course was changed to this, and this fact alone prevented us from becoming separated. There were some exciting moments when we were close aboard other ships using relative bearing procedure and steering magnetic compass courses. Our compensation on the 8th [probable typo, likely referring to 18th compensation by ballasting for fuel not taken] was beginning to pay high dividends . . . .The ships store was flooded, ruining most of the stock . . . .The lowest barometer reading recorded during the excitement was 29.03" shortly after 1000."”


https://www.history.navy.mil/research/library/online-reading-room/title-list-alphabetically/p/pacific-typhoon-18-december-1944/admiral-nimitzs-pacific-fleet-confidential-letter-on-lessons-of-damage-in-typhoon.html

Après ces très gros coups durs portés à l’USN , les critères de stab furent durcis cf études de Sachrin et Goldberg , les navires MN dont FREMM respectent ces critères USN

 

 

 

Handling ship in the rough sea

https://safety4sea.com/wp-content/uploads/2019/05/Japan-Club-Marine-weather-Ship-handling-in-rough-sea-2019_05.pdf

 

Je ne connaissais pas cet historique, merci !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, pascal a dit :

De mémoire cette sortie photo du LT a été réalisée dans des conditions de vent et surtout de mer exceptionnels dans le secteur Ouessant... bien plus que la vidéo FREMM

Et avec de la casse selon la légende.

Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, ARMEN56 a dit :

Bref tout ceci pour dire que  le film en question illustrant la Latouche-Tréville (déjà bulgée)  avait fait « hurler » pas mal de monde …

Mais tu veux dire que le but était uniquement promotionnel, elle fonçait à tout allure dans la tempête volontairement ? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, clem200 a dit :

Mais tu veux dire que le but était uniquement promotionnel, elle fonçait à tout allure dans la tempête volontairement ? 

Il me semble.

Avec un hélico militaire pour faire les images qui venait de la terre pour faire de belles images.

Et avec le recul on peut le dire, ça valait le coup (et le coût !)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

On est bien évidemment d’accord , les navires ne sont pas opérationnellement conçus que pour naviguer sur des mers jolies

Ceci dit , outre les fatigues structurelles coque , faut aussi être regardant coté dômes sonar composite pour lesquels ont se doit d’étudier leur résistances aux charges Hydrodynamiques celles ci pouvant initier des fissures ….

sdqa30.png

 

Révélation

“Sonar systems are installed in naval vessels to inspect objects in the sea. When the system is installed at the bulbous bow of the ship, it can be vulnerable to fractures in rough seas due to hydrostatic and hydrodynamic forces, such as fluid-induced forces, and transient forces, such as slamming and collision with submerged foreign objects. In this paper, root causes analysis (RCA) of the fracture of a sonar window of a typical naval vessel was performed. To identify the root causes of the fracture, a numerical analysis was performed of the stress distribution on a sonar window under various extreme conditions. The results of the analysis, together with hypotheses of the causes of the fracture, are presented. The results of the analysis were verified by measuring the stress on the sonar window under typical sailing conditions of ships. The RCA demonstrated that buckling in response to the hydrostatic forces applied under the typical operating conditions of a water management system (WMS), in addition to excessive slamming, can cause a sonar window to fracture. Based on this RCA, corrective actions to prevent sonar window fractures include changing the material of the window and the operating conditions of the WMS.”

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1350630714003604

autre étude TNO (On fait la même chose)

https://repository.tudelft.nl/islandora/object/uuid:f58e982d-4c60-4a5a-8fe8-f2131e658a00/datastream/OBJ/download

 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, pascal a dit :

Oui tout à fait, sauf qu'elle n'était pas "à toute allure" mais en vitesse limite pour rester manoeuvrante; à certains moments elle monte sur des vagues qui doivent avoisiner les 10 m ... Le phare qui est capelé par une lame en début de vidéo c'est si je ne m'abuse la Jument au sud est d'Ouessant et la tour fait plus de 40 m ... Si la vidéo a été tournée au large de Brest dans le Fromveur c'est un endroit réputé difficile par fort coup de vent en plus il y a les courants.

Yeap, c'est bien la Jument, dans le Fromveur. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Passage_du_Fromveur

Un endroit vraiment mal pavé 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, ARMEN56 a dit :

On est bien évidemment d’accord , les navires ne sont pas opérationnellement conçus que pour naviguer sur des mers jolies

Ceci dit , outre les fatigues structurelles coque , faut aussi être regardant coté dômes sonar composite pour lesquels ont se doit d’étudier leur résistances aux charges Hydrodynamiques celles ci pouvant initier des fissures ….

sdqa30.png

 

 

 

Du fond du bassin ça donne ça 

Pou les ATM Le composite du dome beneficie d'un traitement spécial avec surement rajout de couches de composite.  

 

F1P_XfHXoAMZF8C?format=jpg&name=large

 

 

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 22 heures, Scarabé a dit :

 

Du fond du bassin ça donne ça 

Pou les ATM Le composite du dome beneficie d'un traitement spécial avec surement rajout de couches de composite.  

 

La fabrication d’un dôme composite répond a un procédé consistant à draper dans un moule, des nappes prédécoupées de tissus pré imprégnés de résine, et à polymériser la structure suivant un cycle de cuisson (pression, température), bien défini. C’est drapage de préimprégnés (verre/époxy), polymérisés sous vide à chaud.

Compte tenu de toutes ces contraintes de fab   je me demandais  si réellement un bulbe fissuré était  réparable , la fissure en elle-même pouvant contrarier la transparence acoustique . En fait tout doit dépendre de la nature de la fissure  , petite fissure  reprise possible , grosse fissure traversante on remplace le dôme je pense

Maintenant lors d’un ATM on dépose le dôme pour la maintenance de l’antenne ou si dôme non déposé on effectue une préparation de  surface pour application d'antifouling ; décapage , sablage, dépoussièrage composite  en ambiance confinée …

  • Thanks 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
il y a 18 minutes, Titus K a dit :

Le remous de l'Arleigh Burke est vraiment plus prononcé que celui de la FREMM, est ce que c'est indicatif d'une moindre signature sonore pour la FREMM ?

F5gOLsfXQAAoqdt?format=jpg&name=4096x409

Y a déjà une différence de déplacement : 9500T vs 6000.

Et qui dit que le navire US n'a pas mis plus de gaz pour quitter la formation que son équipier français.

Bref je ne spéculerai pas sur le sujet à la simple vue d'une photo.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, R force a dit :

Y a déjà une différence de déplacement : 9500T vs 6000.

Et qui dit que le navire US n'a pas mis plus de gaz pour quitter la formation que son équipier français.

Bref je ne spéculerai pas sur le sujet à la simple vue d'une photo.

Ma question était est ce que un remous moins prononcé est signe d'une moindre signature sonore ?

Aucune speculation. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Titus K a dit :

Ma question était est ce que un remous moins prononcé est signe d'une moindre signature sonore ?

Aucune speculation. 

On en avait parlé ici

 

 

Le sillage (carènes + hélices) en surface  peut être détecté par radar et sous la surface les turbulences peuvent être « appeaux » à torpilles

Les appendices peuvent générer des lâchés de vortex, dès fois ils marquent

Le sillage des hélices ; c’est leur immersion , la densité de puissance dans le disque propulsif à rpm donné , le gradient de variation de pas en loi de conjugaison pour les HPO …etc

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Période de disponibilité opérationnelle pour le Languedoc à Abu Dhabi

Direction : Marine / Publié le : 28 septembre 2023

Du 11 au 20 septembre 2023, 17 intervenants de la société Naval Group, 5 de THALES et 5 techniciens du service logistique de la Marine (SLM) sont intervenus à bord de la frégate multimissions (FREMM) Languedoc dans le cadre de sa période de disponibilité opérationnelle (PDO) 10 sur la base navale (BN) d’Abu Dhabi.

https://www.defense.gouv.fr/marine/actualites/periode-disponibilite-operationnelle-languedoc-abu-dhabi

Link to comment
Share on other sites

 

Capacité de frappe littorale et ant-navire testée pour la FREMM DA Alsace :

Succès du tir EXOCET MM40 B3C par la FREMM DA Alsace

Direction : Marine / Publié le : 28 septembre 2023

"La frégate multi-missions à capacité de défense aérienne renforcée (FREMM DA) Alsace a conduit un tir d’évaluation technico opérationnelle de missile EXOCET Mer-Mer 40 Block 3C au large de Toulon et du site de DGA Essais de missiles le 20 septembre 2023."

https://www.defense.gouv.fr/marine/actualites/succes-du-tir-exocet-mm40-b3c-fremm-da-alsace

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...