Recommended Posts

Just now, Shorr kan said:

On est des gentlemans ici voyons. On évite les métaphores un peu trop cru :bloblaugh:

Ceux qui pensait que l'ONU en mort machin était une estocade anti américaine ... vont être vite rappelé a la dure réalité :bloblaugh:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, g4lly a dit :

Ceux qui pensait que l'ONU en mort machin était une estocade anti américaine ... vont être vite rappelé a la dure réalité :bloblaugh:

Oui, ça c'était le mythe...................... j'ose à peine dire foutaise...................ça y est, c'est dit :bloblaugh:

....mais la réalité c'est plutôt ....

                                                                     . hqdefault.jpg

 

                                                                                                         

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, kotai a dit :

Macron attend les autres pays européens agissent

 

il y a 34 minutes, Kelkin a dit :

Et c'est quoi leurs actions ?

 

On peut même dire que s'il y a bien un pays qui est en pointe pour ce qui est d’empiler les exigences vis à vis de l'Iran, et même devance les US parfois, et bien ce pays c'est bien la France.

Edited by Shorr kan
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Benoit a dit :

Les Russes sont bien gentils et personnellement je n'ai rien contre eux, on aurait sans doute du freiner les ardeurs russophobe des américains ces dernières décennies, mais depuis quelques années qu'ils sont devenus plus agressifs (2014 coup d'état en Ukraine pendant la trêve olympique)

Hum, c'est pas plutôt l'envers cette histoire de coup d'état (c'est le méchant Ianoukovytch qui a été chassé par les gentils d'Euromaidan et autre gentils députés de la Rada qui ont (un peu) tortillé la Constitution ukrainienne) ? 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Shorr kan a dit :

Laisse moi deviner: Et c'est comme depuis des décennies maintenant, pour dans 6 mois :combatc:...

ça confirme pour moi que les européens jouent les - moins- gentils flics mais que dans le fond ils sont alignés sur les positions US, qu'ils épaulent. 

Nan, nan t'as rien compris

Londres est à 45 minutes d'un holocauste nucléaire

Vite, vite, une intervention de l'axe du bien .....

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Akhilleus a dit :

Nan, nan t'as rien compris

Londres est à 45 minutes d'un holocauste nucléaire

Vite, vite, une intervention de l'axe du bien .....

Boh nous on est encore plus près. :biggrin:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 47 minutes, nemo a dit :

Boh nous on est encore plus près. :biggrin:

C'est en référence à une première page du guardian/sun/sais plus quelle feuille de chou british précédent la GW2

Véridique ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et moi je prépare une arme secrète à base de poil à gratter de poudre de  à éternuer le tout transporté par des pigeons voyageurs...mais comme je n'ai pas de pétrole ça n'inquiète personne

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Akhilleus a dit :

C'est en référence à une première page du guardian/sun/sais plus quelle feuille de chou british précédent la GW2

Véridique ....

ça vient d'un rapport foireux du gouvernement britannique comme quoi leurs bases de Chypre étaient exposés à des  ADM montées sur des SCUD déployables en 45 minutes.

Tony Blair lira un bout de ce rapport devant la Chambre des communes il me semble.

ça a marché du tonnerre de dieu, puisque la presse britannique a largement repris ce mensonge. 

Edited by Shorr kan

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://fr.yahoo.com/news/contestation-iran-guide-suprême-approuve-mesures-dapaisement-112100844.html

Actualités

Contestation en Iran: le guide suprême approuve des mesures d'apaisement

 

Citation

 

Téhéran (AFP) - Le guide suprême iranien a approuvé des mesures d'apaisement en autorisant des compensations financières pour certaines victimes tuées dans la répression de la contestation ayant touché l'Iran mi-novembre.

Près de trois semaines après le déclenchement de ces troubles, dans lesquels les autorités ont vu le fruit d'un complot ourdi à l'étranger, l'ayatollah Ali Khamenei a accepté que les personnes ayant perdu la vie dans ces violences sans y avoir "joué aucun rôle" soient reconnues comme "martyrs", indique jeudi son site officiel.

Le titre de "martyr" est généralement accordé aux soldats tués au front. Il ouvre généralement la voie à des avantages financiers pour les descendants ou les proches ainsi qu'à des facilités à l'embauche ou à l'accès à l'université.

Selon le site du guide, l'ayatollah Khamenei avait "récemment" commandé au contre-amiral Ali Chamkhani, secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, un rapport sur les "causes de l'agitation", l'identité des personnes tuées et les circonstances de leur mort.

La contestation a éclaté le 15 novembre dès l'annonce d'une forte hausse du prix de l'essence, en pleine crise économique, et a touché une centaine de villes.

Les autorités ont dit avoir ramené l'ordre en quelques jours. Ceci au prix d'une "horrible tuerie", selon l'ONG de défense des droits humains Amnesty International, pour qui "au moins 208 personnes" auraient été tuées par les forces armées.

- "Prix du sang" -

Téhéran, qui qualifie de "mensonges absolus" les bilans fournis par des "groupes hostiles", n'a à ce jour confirmé que cinq décès: quatre membres des forces de l'ordre tués par des "émeutiers" et un civil.

Selon le site du guide, le rapport de l'amiral Chamkhani identifie trois types de personnes ayant pu être tuées dans les manifestations et violences: des "citoyens" n'ayant "joué aucun rôle" dans la contestation, des gens ayant pris part à des manifestations, et des émeutiers "armés".

En ce qui concerne "les victimes ayant perdu la vie de quelque façon que ce soit lors des manifestations", le document préconise que soit versé "le prix du sang", compensation financière prévue par la loi pour les familles des victimes de meurtres.

Quant à "ceux qui ont été tués alors qu'ils étaient armés lors d'affrontements avec les forces de sécurité", le rapport appelle à ne pas faire d'amalgame entre leurs crimes et leurs familles, et que celles-ci soient "apaisées de façon proportionnée", écrit le site du guide, sans plus de précisions.

Le site ajoute que l'ayatollah Khamenei "a approuvé les propositions" du rapport et ordonné que celles-ci soient mises en oeuvre "aussi vite que possible" et d'une façon qui soit "la plus proche de la clémence musulmane".

Le rapport et cette recommandation tranchent avec la fermeté affichée par le pouvoir dès le début de la contestation, pendant laquelle les autorités ont ordonné une coupure d'internet à l'échelle du pays qui allait durer plus d'une semaine.

- "Innocents" -

Jusque-là, les autorités avaient qualifié les événements de "troubles" et d'"émeutes", fruit d'un complot ourdi à l'étranger par des ennemis de l'Iran: Etats-Unis, Israël, Arabie saoudite, ou encore "monarchistes" ou membres des Moudjahidine du Peuple, groupe d'opposition en exil qualifié par Téhéran de secte terroriste.

Le 21 novembre, les Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de la République islamique, avaient vanté l'action "rapide" des forces armées ayant permis de ramener le calme face aux "émeutiers" en Iran.

Trois jours plus tard, le contre-amiral Ali Fadavi, commandant en chef adjoint des Gardiens, appelait à ce que soient punis sévèrement les "mercenaires" arrêtés en lien avec la vague de contestation et de violences.

Mais, avec le retour d'internet, des voix se sont élevées sur les réseaux sociaux pour pleurer des êtres chers n'ayant rien d'émeutiers et tués lors des troubles pour s'être trouvé au mauvais endroit au mauvais moment.

Mercredi, le président Hassan Rohani a reconnu que des "innocents" avaient pu être emprisonnés dans les vagues d'arrestations massives pendant et après les événements.

"Parmi toutes ces personnes qui ont été arrêtées, il y a bien sûr des innocents et ils devraient être remis en liberté", a-t-il dit, appelant la justice à se montrer stricte avec les "criminels", mais pas avec ceux qui n'ont commis que "des délits", comme mettre "le feu à un pneu".

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Note charmante presse "libre et diversifiée" passe discrètement sur la principale raison de cette crise sociale : le blocus américain

A part je n'ai aucune sympatie pour ce régime religieux

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, kalligator a dit :

Note charmante presse "libre et diversifiée" passe discrètement sur la principale raison de cette crise sociale : le blocus américain

#NAWAK

Tiens : premier article du Monde sur le sujet sur lequel je tombe. Le "blocus US" est bien cité.

Citation

Ces heurts sont intervenus au lendemain de l’annonce surprise par le gouvernement d’une hausse du prix de l’essence. La réforme a été présentée comme une mesure dont les bénéfices seront redistribués aux ménages en difficulté, dans un pays pétrolier dont l’économie – asphyxiée par les sanctions américaines – devrait se contracter de 9 % en 2019, selon le Fonds monétaire international (FMI).

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n’était pas indépendant?

Mais que fait le Coq pour les libérer du joug de l'Aigle? Il pouvait dire merde au marché US et crée une zone de prospérité unique, main dans la main avec l'Iran!

Edited by kotai
oublie

Share this post


Link to post
Share on other sites

 AFP 

L'Iran confirme que Rohani se rendra à Tokyo vendredi

https://fr.yahoo.com/news/liran-confirme-rohani-rendra-à-tokyo-vendredi-132338318.html

Citation


Téhéran (AFP) - Le président iranien Hassan Rohani se rendra au Japon pour une visite d'une journée vendredi, la première d'un président iranien dans l'archipel nippon depuis 2000, a rapporté lundi l'agence officielle Irna.

M. Rohani sera à Tokyo "vendredi", écrit Irna en citant le vice-ministre des Affaires étrangères Abbas Araghchi, selon lequel cette visite intervient alors que l'Iran endure la pression maximale des Etats-Unis et fait face à toutes sortes de complots pour l'isoler.

Avant cela, le porte-parole des Affaires étrangères, Abbas Moussavi, avait indiqué que "les derniers détails du voyage (au Japon étaient) en train d'être réglés".

Avant d'arriver à Tokyo, M. Rohani doit séjourner à Kuala Lumpur pour participer à un sommet de chefs d'Etats musulmans. Des journalistes ont été invités à couvrir le départ du président iranien mardi matin à l'aéroport Mehrabad de Téhéran.

Selon M. Araghchi, la visite à Tokyo, sur une seule journée, sera "très intense".

Elle portera essentiellement sur "l'expansion des relations économiques" irano-japonaises, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Ali Rabii, lors d'une conférence de presse.

"Le voyage de M. Rohani au Japon n'a rien à voir avec un sujet comme celui de la question de négociations avec les Etats-Unis", a-t-il ajouté.

"Néanmoins, nos amis japonais ont l'habitude de transmettre des messages ou (de prendre) des initiatives que nous accueillons favorablement (...) et étudions sérieusement", a encore déclaré M. Rabii en insistant sur l'aspect "bilatéral" de la visite.

- "Apaiser les tensions" -

A Tokyo, M. Rohani devrait rencontrer le Premier ministre Shinzo Abe, qui s'était rendu en juin à Téhéran pour tenter, en vain, de faire baisser la tension entre les Etats-Unis et la République islamique dans le Golfe, a indiqué M. Moussavi.

Selon les Affaires étrangères iraniennes, les deux dirigeants devraient parler "des sujets et des événements récents les plus importants dans notre région, en Extrême-Orient, ainsi que des questions liées" à l'accord international sur le nucléaire iranien conclu à Vienne en 2015.

Cité par Irna, M. Araghchi a appelé à ne pas avoir de trop grandes attentes vis-à-vis de l'escale japonaise de M. Rohani, affirmant qu'il fallait "des centaines de rencontres pour parvenir près du but".

M. Abe avait déclaré le 9 décembre qu'il envisageait d'inviter M. Rohani à Tokyo.

Le Premier ministre japonais avait rappelé "l'alliance" entre son pays et les Etats-Unis et les "bonnes relations" entre Tokyo avec Téhéran, et affiché sa volonté de faire "le maximum (...) pour contribuer à apaiser les tensions" au Moyen-Orient.

Le Japon était naguère l'un des principaux acheteurs du brut iranien.

Le pays a renoncé à acheter du pétrole à la République islamique pour se plier aux sanctions économiques extraterritoriales que les Etats-Unis ont réimposées contre l'Iran après être sortis unilatéralement de l'accord de Vienne en mai 2018.

Aux termes de ce pacte, Téhéran a accepté de réduire drastiquement ses activités nucléaires, afin de garantir leur nature exclusivement civile, en échange de la levée d'une partie des sanctions internationales asphyxiant son économie.

Le retour des sanctions américaines, que Washington ne cesse de durcir, a plongé l'Iran dans une violente récession.

En riposte à la sortie des Etats-Unis de l'accord de Vienne, l'Iran a commencé en mai à s'affranchir progressivement de certains de ses engagements, en espérant faire pression sur les autres parties à l'accord (Allemagne, Chine, France, Grande-Bretagne et Russie) afin qu'ils l'aident à contourner ces sanctions.

Mais cette politique n'a jusqu'à présent produit qu'un résultat inverse au but recherché: Paris, Londres et Berlin ont menacé d'engager une procédure contre l'Iran susceptible de renvoyer la question du nucléaire iranien devant le Conseil de sécurité de l'ONU.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Selon Reuters qui cite des sources internes du ministère de l'intérieur iranien, les récentes protestations et la répression qui a suivie auraient fait environ 1500 morts dans le pays dont 400 femmes avec des ordres venant directement du guide suprême https://www.reuters.com/article/us-iran-protests-specialreport/special-report-irans-leader-ordered-crackdown-on-unrest-do-whatever-it-takes-to-end-it-idUSKBN1YR0QR?utm_source=twitter&utm_medium=Social

 

 

Deux chercheuses emprisonnées en Iran, dont la Française Fariba Adelkhah, commencent une grève de la faim et de la soif

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/12/26/deux-chercheuses-emprisonnees-en-iran-dont-la-francaise-fariba-adelkhah-commencent-une-greve-de-la-faim-et-de-la-soif_6024098_3210.html

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

retour aux bonnes vieilles méthodes on dirait

Deux universitaires détenues en Iran, dont une Française, entament une grève de la faim

Les deux chercheuses dénoncent les «accusations fabriquées», la «torture psychologique» et les «violations des droits humains» qu'elles disent avoir subies en prison.

https://www.lefigaro.fr/international/deux-universitaires-detenues-en-iran-dont-une-francaise-entament-une-greve-de-la-faim-20191226

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,435
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mav783
    Newest Member
    Mav783
    Joined
  • Forum Statistics

    20,758
    Total Topics
    1,265,383
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries