Recommended Posts

Je pense plutôt aux baisses massives d'impôts qui dopent l'économie mais au prix d'une explosion des déficits publics.

Si le protectionnisme de Trump fonctionnait, ça aurait un impact sur le déficit commercial des Etats-Unis mais celui-ci continue à se dégrader aux USA depuis l'arrivée de Trump aux commandes 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La question est de savoir si l'explosion des déficits va avoir des conséquences ou non.

Et ma question est sérieuse, j'y connais rien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Ciders a dit :

La question est de savoir si l'explosion des déficits va avoir des conséquences ou non.

Et ma question est sérieuse, j'y connais rien.

Sur n'importe quel autre pays, oui.

Mais pour les USA compte tenu de leur place et de celle de leur monnaie dans l'économie mondiale, je n'en sais rien

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, loki a dit :

Sur n'importe quel autre pays, oui.

Mais pour les USA compte tenu de leur place et de celle de leur monnaie dans l'économie mondiale, je n'en sais rien

 

Normalement les USA peuvent supporter beaucoup plus de déficit que les autres parce que leur monnaie est nécessaire au commerce mondial qui a besoin de liquidités. Seulement la politique de sanctions tous azimuts de Trump pousse les pays à mettre en place des dispositifs qui permettent de se passer du dollar pour les échanges. Ce qui fait que les US deviennent petit à petit un pays comme un autre. C'est pas encore le cas, mais ça va venir. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Normalement les USA peuvent supporter beaucoup plus de déficit que les autres parce que leur monnaie est nécessaire au commerce mondial qui a besoin de liquidités. Seulement la politique de sanctions tous azimuts de Trump pousse les pays à mettre en place des dispositifs qui permettent de se passer du dollar pour les échanges. Ce qui fait que les US deviennent petit à petit un pays comme un autre. C'est pas encore le cas, mais ça va venir. 

Et depuis peu on assiste à des rachats d'or massif par les banques nationales russes et chinoises. l'une des hypothèse serait une tentative de revenir à l'or comme valeur de référence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, herciv a dit :

Et depuis peu on assiste à des rachats d'or massif par les banques nationales russes et chinoises. l'une des hypothèse serait une tentative de revenir à l'or comme valeur de référence.

Moi je pencherais pour un système mixte avec une garantie Or mais pas totale. Eh puis c'est un moyen de se débarrasser des Dollars

Edited by Picdelamirand-oil

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Moi je pencherais pour un système mixte avec une garantie Or mais pas totale. Eh puis c'est un moyen de se débarrasser des Dollars

Une réserve contre un dérapage massif du dollar ?

Ce qui est sûr c'est que sans le dollar les US ne pourront plus avoir un déficit de cette ampleur. Et comme ce déficit finance l'armée pour une grande part et bien c'est le grand frère US qui ne pourra plus servir de protecteur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, herciv a dit :

Une réserve contre un dérapage massif du dollar ?

Ce qui est sûr c'est que sans le dollar les US ne pourront plus avoir un déficit de cette ampleur. Et comme ce déficit finance l'armée pour une grande part et bien c'est le grand frère US qui ne pourra plus servir de protecteur.

C'est  Israël qui va être content  

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et tout ceux qui dépendent des USA comme l'OTAN.

Imaginez rien que la perte des moyens logistiques, comment la France devra se débrouiller pour ravitaillé ses troupes dans le monde entier....

Imaginez comment le marché mondial géré la perte d'un quart de sa valeur?

Imaginez la course à l'armement nucléaire pour se protéger de la Chine ou de la Russie.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, loki said:

Je pense plutôt aux baisses massives d'impôts qui dopent l'économie mais au prix d'une explosion des déficits publics.

Si le protectionnisme de Trump fonctionnait, ça aurait un impact sur le déficit commercial des Etats-Unis mais celui-ci continue à se dégrader aux USA depuis l'arrivée de Trump aux commandes 

J'ai vu un chiffrage pas plus tard que ce matin qui, s'il n'est certainement pas l'explication déterminante, surtout pour la conjoncture de court terme, m'a paru pertinent pour le contexte général des USA depuis 1-2 décennies et pour quelques temps encore, mais plus si longtemps: la démographie. En termes de pyramide des âges, les ricains sont à la confluence en ce moment assez idéale des dernières franges de Baby Boomers encore en activité, d'une grande majorité en retraite avec une masse énorme d'épargne, de "Gen-Xers" au plus haut de leur potentiel de revenus et avec encore un comportement d'épargnants et une forte consommation (plus une dette encore gérable), et de millenials très friqués pour un tiers, pas tellement pour le reste, mais tous très, très dépensiers, au-delà du raisonnable, produisant un environnement riche en cash (disponible ou emprunté) et un niveau de consommation difficilement compréhensible hors du contexte culturel américain. On regarde sans arrêt leur dette publique en oubliant trop fréquemment leur dette privée, montée en flèche depuis les années 80, avec des conséquences de long terme sans doute dramatiques pour les 30-40% les moins favorisés de leur population, surtout les derniers contingents de la génération X et les millenials. Mais en attendant la perte de confiance dans le dollar, cet environnement particulier crée un contexte hautement propice à la croissance.... Fut-elle destinée à disparaître durablement à moyen terme. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Tancrède a dit :

J'ai vu un chiffrage pas plus tard que ce matin qui, s'il n'est certainement pas l'explication déterminante, surtout pour la conjoncture de court terme, m'a paru pertinent pour le contexte général des USA depuis 1-2 décennies et pour quelques temps encore, mais plus si longtemps: la démographie. En termes de pyramide des âges, les ricains sont à la confluence en ce moment assez idéale des dernières franges de Baby Boomers encore en activité, d'une grande majorité en retraite avec une masse énorme d'épargne, de "Gen-Xers" au plus haut de leur potentiel de revenus et avec encore un comportement d'épargnants et une forte consommation (plus une dette encore gérable), et de millenials très friqués pour un tiers, pas tellement pour le reste, mais tous très, très dépensiers, au-delà du raisonnable, produisant un environnement riche en cash (disponible ou emprunté) et un niveau de consommation difficilement compréhensible hors du contexte culturel américain. On regarde sans arrêt leur dette publique en oubliant trop fréquemment leur dette privée, montée en flèche depuis les années 80, avec des conséquences de long terme sans doute dramatiques pour les 30-40% les moins favorisés de leur population, surtout les derniers contingents de la génération X et les millenials. Mais en attendant la perte de confiance dans le dollar, cet environnement particulier crée un contexte hautement propice à la croissance.... Fut-elle destinée à disparaître durablement à moyen terme. 

 

Tststststs..................Quoi ? T'es pas au courant ? Il y a d'un coté la méchante dette, c'est à dire la dette publique, et de l'autre la gentille dette, privée celle-là :rolleyes:

 

Il y a 5 heures, loki a dit :

Sur n'importe quel autre pays, oui.

Mais pour les USA compte tenu de leur place et de celle de leur monnaie dans l'économie mondiale, je n'en sais rien

 

 

On rappellera ces immortels paroles d'un ex-secrétaire du Trésor sous Nixon, John Bowden Connally, et qui disait en substance à propos du dollars en s'adressant à une délégation d'européens inquiets : le dollar c'est notre monnaie mais votre problème.

Et Johnny boy avait non seulement raison, mais reste pertinent aujourd’hui encore...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a quelque jours, Joe Biden c'est porté candidat à la candidature.

Il est en lice pour les primaires démocrates.

Quelles sont ses chances ?

Dans les médias ils disent que c'est le candidat le plus sérieux à opposer à D.Trump par les démocrate en 2020.

Vu l'incapacité des médias à prédire quoique ce soit et les casserole qu'il se trimbales ( allégation d'inconduites sexuelles EN PLUS de son gout pour les attouchements de femmes de 7 à 77 ans, le garçon étant pour le moins "tactile"... ), ce genre de prédiction me laisse septique. 

Edited by Shorr kan
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Shorr kan a dit :

Il y a quelque jours, Joe Biden c'est porté candidat à la candidature.

Il est en lice pour les primaires démocrates.

Quelles sont ses chances ?

Dans les médias ils disent que c'est le candidat le plus sérieux à opposer à D.Trump par les démocrate en 2020.

Vu l'incapacité des médias à prédire quoique ce soit et les casserole qu'il se trimbales ( allégation d'inconduites sexuelles EN PLUS de son gout pour les attouchements de femmes de 7 à 77 ans, le garçon étant pour le moins "tactile"... ), ce genre de prédiction me laisse septique. 

Duel de vieux gâteux. Rappelez Brejnev !

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela reste quand même hyper inquiétant comme constat. Car vu les forces en mouvement, le système va plutôt vers une aggravation de cette dérive politicienne.

Sans tomber dans la collapsologie n' y a t-il pas un risque à moyen terme (années 2030/2040) de voir l'union se désintégrer ? Un jour qu'un/une/non binaire chaise de jardin arrive au pouvoir installant de fait une dictature progressiste poussant certains états rouges à faire sécession ?

Arrivera un moment où l’extrémisme politique se paiera. Et là vu les proportions que cela atteint aujourd'hui on peut légitimement flipper pour l'avenir.

Quels sont les risques qu'un courant aussi extrémiste renaisse de l'autre côté de l’échiquier politique ? A quand un De Lesquen Américain ?

Citation

tendance autoritaire à un socialisme/quasi communisme identitarien "dur

  ^^ N'empêche si on avait dit ça un américain moyen dans les années 50/60 qu'un gros demi-siècle plus tard il serait le terreau d'une idéologie totalitaire de "gauche" ils auraient été salement surpris ^^

Ah mc Carthy doit se retourner dans sa tombe

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, elannion a dit :

Cela reste quand même hyper inquiétant comme constat. Car vu les forces en mouvement, le système va plutôt vers une aggravation de cette dérive politicienne.

Sans tomber dans la collapsologie n' y a t-il pas un risque à moyen terme (années 2030/2040) de voir l'union se désintégrer ? Un jour qu'un/une/non binaire chaise de jardin arrive au pouvoir installant de fait une dictature progressiste poussant certains états rouges à faire sécession ?

Arrivera un moment où l’extrémisme politique se paiera. Et là vu les proportions que cela atteint aujourd'hui on peut légitimement flipper pour l'avenir.

Quels sont les risques qu'un courant aussi extrémiste renaisse de l'autre côté de l’échiquier politique ? A quand un De Lesquen Américain ?

  ^^ N'empêche si on avait dit ça un américain moyen dans les années 50/60 qu'un gros demi-siècle plus tard il serait le terreau d'une idéologie totalitaire de "gauche" ils auraient été salement surpris ^^

Ah mc Carthy doit se retourner dans sa tombe

Genre la République de Havre dans Honor Harrington

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Shorr kan a dit :

Genre la République de Havre dans Honor Harrington

Je dois bien reconnaître que je ne connais pas cette référence. Une dystopie sur une nouvelle sécession ?

Il faut bien reconnaître que si cette nouvelle gauche limite nous fait rire par leur absurdité, on ferait moins les fiers si par malheur il arrivait au pouvoir. Je connais moins les EU mais quand en France on voit la dérive raciste ( et pour le coup réellement raciste pas "simplement" xénophobe) de certains, je commence à me poser des questions . Dernièrement chez Barthès dans son émission poubelle, on a eu droit au couplet raciste anti blancs en prime time sous les applaudissements (une afro-américaine qui a près avoir dit tout le bien qu'elle pensait des blancs demandait expressément qu'on "baise" avec des non blancs pour qu'on disparaisse. . .). C'était charmant.

Qui aurait cru qu'un type aussi limité que Trump puisse arriver au pouvoir il y a juste encore 10 ans ? Et se rendre compte avec horreur qu'il était peut être le canditat républicain le moins atteint ? Rubio ou Cruz ça n'allait pas être une sinécure.

 

Sociologiquement la dérive progressiste est quand même ahurissante.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, elannion a dit :

Je dois bien reconnaître que je ne connais pas cette référence. Une dystopie sur une nouvelle sécession ?

...

C'est une oeuvre de Space Opera géopolitique qui s'étale sur plusieurs ouvrages et écrite par David Weber.

La République du Havre est l'antagoniste principal pendant un bon moment de la saga. 

à la base c'est une démocratie libérale à l'américaine qui dégénère en état totalitaire pseudo progressiste où la majorité des citoyens sont désœuvrés et  vivent de l'aide sociale financée par le budget de l'état. Budget ayant besoin d’être alimenté en permanence par la conquête de nouvelles planète pour se procurer des ressources, et ça sous couvert de prétexte humanitaire.

Et toute ressemblance avec l’évolution un pays nommé USA n'est pas fortuite :combatc:...

Weber a admis s'en être inspiré . Même si dans la forme, la République du Havre ressemble méchamment à la France Révolutionnaire.

 

il y a 18 minutes, elannion a dit :

...

Il faut bien reconnaître que si cette nouvelle gauche limite nous fait rire par leur absurdité, on ferait moins les fiers si par malheur il arrivait au pouvoir. Je connais moins les EU mais quand en France on voit la dérive raciste ( et pour le coup réellement raciste pas "simplement" xénophobe) de certains, je commence à me poser des questions . Dernièrement chez Barthès dans son émission poubelle, on a eu droit au couplet raciste anti blancs en prime time sous les applaudissements (une afro-américaine qui a près avoir dit tout le bien qu'elle pensait des blancs demandait expressément qu'on "baise" avec des non blancs pour qu'on disparaisse. . .). C'était charmant.

Qui aurait cru qu'un type aussi limité que Trump puisse arriver au pouvoir il y a juste encore 10 ans ? Et se rendre compte avec horreur qu'il était peut être le canditat républicain le moins atteint ? Rubio ou Cruz ça n'allait pas être une sinécure.

 

Sociologiquement la dérive progressiste est quand même ahurissante.

 

Fait comme moi, ne regarde plus la télé !

Edited by Shorr kan

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 27/04/2019 à 02:11, Shorr kan a dit :

Bon sang, essaye de faire des phrases complètes qui ont du sens...........ou, soyons fous, un petit paragraphe de quelques phrases ! Là c'est plus possible !!

Shorr Kan : Celui qui fut le premier à craquer :happy:

 

Il y a 15 heures, Shorr kan a dit :

Il y a quelque jours, Joe Biden c'est porté candidat à la candidature.

Il est en lice pour les primaires démocrates.

Quelles sont ses chances ?

Dans les médias ils disent que c'est le candidat le plus sérieux à opposer à D.Trump par les démocrate en 2020.

Vu l'incapacité des médias à prédire quoique ce soit et les casserole qu'il se trimbales ( allégation d'inconduites sexuelles EN PLUS de son gout pour les attouchements de femmes de 7 à 77 ans, le garçon étant pour le moins "tactile"... ), ce genre de prédiction me laisse septique. 

Joe Biden est idéologiquement et du point de vue des sources de financement le candidat le plus proche de Hillary Clinton.

Il est donc logique à la fois qu'il soit vu avec les yeux de Chimène par les médias ainsi que par les intérêts privés qui les contrôlent et que sa victoire en 2020 contre Trump soit assurée : c'est qu'il marche dans les pas de Mme Clinton :smile:

 

Il y a 15 heures, Tancrède a dit :

Il est taillé, au moins à ce stade, pour faire face à Trump dans de bonnes, voire très bonnes conditions

Taillé :huh: ?

Voyons, j'ai du mal à comprendre cette information, surtout mise en regard des diverses inconduites et "mains baladeuses" attribuées au personnage. Faut-il comprendre que... :dry:

Non, non, ce n'est pas cela ! Magritte a la réponse :happy:

Révélation

media_xll_10064484.jpg

 

Il y a 15 heures, Tancrède a dit :

, mais il va avoir un problème pendant la primaire, possiblement fatal: c'est ce qu'on appellerait en France un "candidat de 2ème tour", celui du "vote utile".

"Vote utile", hmmm :dry: ?

En 2016, le candidat de second tour, celui qui était assuré de l'emporter contre Trump avec une avance d'une vingtaine de points, stable à travers tous les sondages, c'était Bernie Sanders.

Le Parti démocrate lui a préféré une candidate extrémiste - dans le sens de l'extrémisme pro-intérêts privés et pro-système en général. Enfin pour être plus précis, diverses manipulations du DNC, en lien avec les principaux médias, ont jeté toute éthique et toute décence aux orties pour assurer que la dite extrémiste serait désignée candidate démocrate.

Les sondages ne donnaient à cette extrémiste qu'une avance fluctuante sur l'extrémiste d'en face : tantôt confortable, tantôt inexistante. Début novembre 2016, cette avance était dans la phase "inexistante". La suite est connue.

La suite de la suite, c'est évidemment la campagne d'opinion pour maintenir l'attention du public sur la question du comment les informations sur l'abject manque d'éthique du DNC étaient arrivées sur la place publique ("Sélérusse") plutôt que sur le quoi de ces informations. Et sur les conséquences...

Car la vérité c'est que ce sont la direction du parti démocrate et les médias aux ordres qui ont fait élire Trump, au minimum en contribuant fortement à ce que le seul candidat assuré de battre Trump à plates coutures soit écarté, voire en décidant à eux seuls de son élimination.

Mais la vérité doit absolument être écartée de la conscience du plus gros du public. Sinon, les pro-systèmes et pro-intérêts privés et pro-grandes banques et pro-guerre qui contrôlent le parti démocrate perdraient leur légitimité, étant reconnus comme responsables au premier chef de l'arrivée de Trump au pouvoir.

 

Il est fort possible que Biden parvienne à se faire désigner comme candidat démocrate. C'est que l'opération "Sélérusse" est largement parvenue à détourner l'attention de la responsabilité insigne des démocrates pro-système et de leurs tromperies dans la victoire de Trump.

Et puis, une partie des délégués démocrates à la convention désignant le candidat à la présidentielle ne sont pas désignés par les militants mais par les structures du Parti. Qui favoriseront probablement en 2020 comme en 2016 le candidat le plus proche des intérêts d'argent et des intérêts-système. Ce qui donnera à ce candidat une bonne longueur d'avance, et il n'est pas sûr qu'aucun candidat non-système puisse compenser cet avantage.

La désignation de Biden ou d'un autre systémique n'est pas sûre. Mais elle est quand même assez probable. S'il est opposé à un candidat de ce genre, Trump aura bien sûr un gros avantage et partira favori.

 

Il y a 1 heure, Shorr kan a dit :

La République du Havre est l'antagoniste principal pendant un bon moment de la saga. 

à la base c'est une démocratie libérale à l'américaine qui dégénère en état totalitaire pseudo progressiste où la majorité des citoyens sont désœuvrés et  vivent de l'aide sociale financée par le budget de l'état. Budget ayant besoin d’être alimenté en permanence par la conquête de nouvelles planète pour se procurer des ressources, et ça sous couvert de prétexte humanitaire.

Et toute ressemblance avec l’évolution un pays nommé USA n'est pas fortuite :combatc:...

Hmmm... et dans cette oeuvre, est-ce que l'arme nucléaire existe :smile: ? Nan, juste une question, comme ça.

Parce que dans le monde réel... si :tongue:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Alexis a dit :

....

 

Hmmm... et dans cette oeuvre, est-ce que l'arme nucléaire existe :smile: ? Nan, juste une question, comme ça.

Parce que dans le monde réel... si :tongue:

Il n'y a que ça. Elles sont abondamment utilisés....mais dans l'espace.

à un moment de l'histoire il y a même un attentat nucléaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Alexis said:

 

En 2016, le candidat de second tour, celui qui était assuré de l'emporter contre Trump avec une avance d'une vingtaine de points, stable à travers tous les sondages, c'était Bernie Sanders.

 

A noter que Sanders n'était pas passé par le grill d'une élection générale, où la moindre mollécule du passé d'un candidat est examinée, déformée, reconstruite, pour aller dans un certain sens, puis mise dans le mégaphone matraqueur avec un déchaînement terrfiant. Nul ne sait ce qui serait advenu de sa popularité s'il avait été le candidat. 

Quote

 

Mais la vérité doit absolument être écartée de la conscience du plus gros du public. Sinon, les pro-systèmes et pro-intérêts privés et pro-grandes banques et pro-guerre qui contrôlent le parti démocrate perdraient leur légitimité, étant reconnus comme responsables au premier chef de l'arrivée de Trump au pouvoir.

 

 

 

Comme je l'ai déjà indiqué à plusieurs reprises, j'ai maintenant bien plus peur des fanatiques que je vois à gauche que des pourris à la tête de leurs parti ou de celui d'en face: je fais le choix du personnage (fictif) de Gracchus dans le film Spartacus: si je n'ai le choix qu'entre de la liberté et de la corruption ou de la "pureté" (entendez "idéologie") et pas de corruption (mon oeil), j'opte pour la première case. Et Sanders 2020 n'est plus le Bernie de 2016: il a opté pour "'l'identity politics", s'est enferré avec les intersectionnels, se montre nettement moins candide et beaucoup plus "éviteur" qu'avant.... Bref, il est entré dans un système, et je ne sais pas à quel point ça va le servir: il a certes levé beaucoup de fric, et il est au plus haut dans les sondages auprès des noirs et, dans une certaine mesure, des latinos, mais je ne sais pas si ça va tant le servir auprèsde la base blanche non côtière. 

Quand à la responsabilité pour Trump au pouvoir, je ne ferais pas des caciques démocrates les seuls, ou même les premiers responsables (ça leur donnerait un peu trop d'importance par rapport à la réalité): il y a eu un alignement de trop nombreuses étoiles, conjoncturelles et structurelles, pour créer cet événement juste comme ça. 

Quote

Il est fort possible que Biden parvienne à se faire désigner comme candidat démocrate. C'est que l'opération "Sélérusse" est largement parvenue à détourner l'attention de la responsabilité insigne des démocrates pro-système et de leurs tromperies dans la victoire de Trump.

C'est là qu'il faut se rappeler que Twitter n'est pas le monde réel, à peine une caricature extrême des échanges entre membres les plus radicaux et militants des diverses factions politiques. Sondage après sondage, on voit (et encore plus depuis la non révélation que constitue l'enquête Mueller) que les ricains n'ont jamais adhéré à l'importance de ce sujet, juste une partie très militante des démocrates qui a essayé de battre ce tambour avec emphase et se radicalisant dessus en circuit fermé. Pour la note, une majorité d'Américains ne sait même pas qui est Mueller. Ca devrait illustrer quelques trucs. 

Quote

 

Et puis, une partie des délégués démocrates à la convention désignant le candidat à la présidentielle ne sont pas désignés par les militants mais par les structures du Parti. Qui favoriseront probablement en 2020 comme en 2016 le candidat le plus proche des intérêts d'argent et des intérêts-système. Ce qui donnera à ce candidat une bonne longueur d'avance, et il n'est pas sûr qu'aucun candidat non-système puisse compenser cet avantage.

 La désignation de Biden ou d'un autre systémique n'est pas sûre. Mais elle est quand même assez probable. S'il est opposé à un candidat de ce genre, Trump aura bien sûr un gros avantage et partira favori.

 

 

 

Le système des super délégués a été changé l'an dernier: ils sont réduits à la portion congrue, ce qui n'est sans doute pas la moindre des raisons pour laquelle il y a maintenant plus de 20 candidats à la primaire démocrate, ou que Joe Biden n'est pas décrit comme l'inévitable vainqueur de la sélection par nombre de commentateurs.

Un de ses problèmes majeurs, comme indiqué dans mon post précédent, est qu'il incarne la "mauvaise" idéologie aux yeux d'une grosse minorité, voire d'une petite moitié, de la base démocrate, mais aussi qu'il n'a aucun "crédit" intersectionnel (mâle, cis, hétéro, blanc, chrétien: 5 mauvais points justifiant les pires traitements et un statut de seconde zone chez ces passionnés "d'égalité") sur l'échelle d'évaluation des individus et groupes. De ce fait, il va sans doute se lancer plus durement que les autres (comme Bernie, sans doute, pour des raisons similaires) dans la rhétorique anti-blanche et anti-mâle, en plus de se défouler plus que les autres dans le credo anti-Trump (cad dire que toute personne à droite de Karl Marx est raciste/sexiste/oppresseur de la veuve et de l'orphelin), saupoudré sans doute aussi de diatribes conspirationnistes anti-russes.

Je ne pense personnellement pas que ça marchera suffisamment pour lui dans les primaires (où c'est le public qui adhère le plus probablement à ces trucs), les frontières entre les différentes composantes/opinions de l'électorat étant plus accusées et rigides qu'avant (et d'emblée, pour la plus militante de ces composantes, il est "l'ennemi") et le spectre idéologique à gauche s'étant élargi (vers l'extrême gauche) si bien que le parti couvre un beaucoup plus vaste espace idéologique qu'avant (et un plus vaste que le républicain, qui s'est plus resserré, même si -le pays étant vaste- ça reste large) tout en ayant abandonné des franges au centre et chez une partie des "liberals" (moins représentés dans le débat, et beaucoup n'aiment pas les orientations plus idéologiques). Donc on peut s'attendre à voir un Biden surenchérir dans les diatribes idéologiques sur la race, le sexe, l'orientation sexuelle et la haine (pour des motifs inventés plus que pour ceux légitimes, qui vendent moins) de Trump et des Russes: je ne sais pas ce que ça lui gagnera à gauche et chez certains électorats, si ça "nettoiera" son statut intersectionnel et son CV (aux yeux des gauches dures) et je ne sais pas si de tels gains (auxquels je crois peu) compenseront ce qu'il risque de perdre là où il est fort, ou censé être fort (libéraux, blue dogs, électeurs à 1 ou 2 sujets de vote déterminants, banlieusards de classe moyenne/moyenne sup, mères de famille, ouvriers et classes populaires blanches). 

 

 

Edited by Tancrède

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,380
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Charly.
    Newest Member
    Charly.
    Joined
  • Forum Statistics

    20,633
    Total Topics
    1,231,275
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries