Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Opérations au Mali


Recommended Posts

Il y a 2 heures, castle68 a dit :

Si effectivement cela provenait d'une nlle branche du Bld Mortier cela serait fort pertinent et "datte sur le gâteau" pour un coût défiant toute concurrence !

:wink:

Probablement pas cette adresse, qui doit travailler un peu plus discrètement encore....

Link to comment
Share on other sites

On pille à Kidal.

Enfin, les pillages massifs qui avaient commencé dès l'arrivée des Fama et de Wagner dans la ville se sont poursuivis. Des maisons de chefs rebelles du CSP, de leurs familles, ou de « simples habitants », ont été saccagées et dépouillées. De nombreuses images de ces pillages, parfois sous les yeux des soldats maliens, ont été diffusées sur les réseaux sociaux. On y voit les affaires volées transportées à la main, sur la tête des femmes, ou chargées à bord de camions entiers.

Ces derniers jours, l'armée et les autorités maliennes de transition ont multiplié les déclarations pour demander aux Kidalois qui avaient fui les bombardements de revenir, et se sont engagés à assurer leur protection.

  • Thanks 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Il est bien évident que les FAMA ne pillent pas, elles. Les Russes non plus. Et sûrement qu'il n'y a pas non plus d'exécutions sommaires et de déclarations grandiloquentes propres à humilier les Touaregs.

Et il n'y aura donc aucune conséquence pour la prochaine unité FAMA ou la prochaine bourgade loyaliste qui tombera aux mains des Touaregs, absolument pas.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Ciders a dit :

On sait où ? On est sûr que c'est un VP11 ?

Aucune idée de la date et du lieu, mais il semble que cette perte n'était pas encore documentée.

Et pour le VP11 oui, facilement reconnaissable avec la position des feux et les entrées d'air sur la face avant

equipements-materiels-militaires-forces-

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Ciders a dit :

Je ne sais pas pourquoi, j'avais beau regarder, j'avais le sentiment d'avoir un antique GAZ 51 ou 53 sous les yeux. C'est très troublant.

Des véhicules livrés au printemps. Celui-là n'aura pas fait long feu.

 

Davantage que celui de Gao... (27/09)

bzjv.jpg

 

Ou de Bamba... (01/10)

844h.jpg

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Selon RFI , ce dimanche a été  trés chaud pour l'armée malienne surtout à l'ouest prés du Niger (Menaka/Labbezanga) : Pas moins de cinq attaques ont été menées ce dimanche 3 décembre à Ménaka, Labbezanga, Tessalit ou encore Dioura. Toutes ont visé des positions militaires maliennes, sans revendication pour le moment. Deux attaques sont attribuées aux jihadistes de l'EIS, la branche sahélienne du groupe État islamique, les trois autres au Jnim (Groupe de soutien à l'Islam et aux musulmans), lié à al-Qaïda. Plusieurs dizaines de soldats maliens auraient été tués. 

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20231204-ménaka-labbezanga-cinq-attaques-jihadistes-au-mali-dimanche-plusieurs-dizaines-de-soldats-tués

mis en spoiler pour ne pas alourdir

Spoiler

Les deux principales attaques ont visé Ménaka et Labbezanga, en fin de matinée dimanche 3 décembre. À Ménaka, de sources sécuritaires locales, ce sont les jihadistes de l'EIS qui ont attaqué trois positions tenues par l'armée malienne et ses supplétifs russes de Wagner ou par le MSA et le Gatia, des groupes armés locaux alliés aux forces maliennes. Les combats ont duré moins d'une heure. Dans un communiqué diffusé dimanche soir, l'armée assure avoir neutralisé « plusieurs dizaines » de jihadistes et en avoir fait prisonniers une vingtaine. Un bilan invérifiable de source indépendante. Le réseau téléphonique Malitel, qui avait été coupé, a été rétabli ce lundi matin, et les réparations sont en cours pour rétablir le réseau Orange.

Diversion ? L'attaque de Ménaka, capitale régionale où vivent des dizaines de milliers de civils, constituait-elle une diversion, comme l'estiment certains observateurs ? Dans la foulée, les jihadistes de l'EIS, la branche sahélienne du groupe État islamique, ont pris d'assaut le camp militaire de Labbezanga, collé à la frontière nigérienne. L'armée assure que des « opérations aéroterrestres » ont permis « d'infliger de lourdes pertes aux assaillants », sans préciser de bilan. Mais selon plusieurs sources sécuritaires locales, avant l'intervention des avions de l'armée, les jihadistes auraient eu le temps prendre le contrôle du camp, de tuer une trentaine à une quarantaine de militaires et d'emporter plusieurs véhicules. Selon ces sources, des soldats nigériens auraient traversé la frontière dans l'après-midi pour porter secours à leurs frères d'armes maliens. 

Tirs indirects: Trois autres attaques ont eu lieu dimanche au Mali, cette fois attribuées au Jnim, lié à al-Qaïda. Dans son communiqué, l'armée malienne évoque des attaques « terroristes » sans préciser les auteurs - c'est son habitude - et aucune revendication n'a encore été publiée mais, du fait notamment de leur localisation, les sources sécuritaires jointes par RFI citent unanimement le Jnim.

Les rebelles du CSP, également en guerre contre l'État malien, n'ont revendiqué aucune de ces cinq attaques et, sollicités par RFI, démentent catégoriquement en être à l'origine.

Sur les bases de Tessalit et Gossi, respectivement dans les régions de Kidal et Tombouctou, l'armée malienne reconnaît avoir subi des « tirs de harcèlement » et des « tirs indirects ». Aucun dégât signalés.

Enfin, dans l'après-midi, c'est une patrouille sortant du camp de Dioura, dans la région de Mopti, qui est tombée dans une embuscade. L'armée malienne n'a pas communiqué sur cette attaque. Les sources jointes par RFI précisent que l'attaque est survenue à M'Taré, à une vingtaine de kilomètres à l'est du camp militaire, certaines évoquent un bilan lourd, mais aucun détail n'a pu être recoupé.  

***Actualisation : Dans des revendications diffusées lundi en fin d'après-midi, le Jnim affirme avoir tué cinq soldats maliens à Dioura, et récupéré plusieurs véhicules à Dioura et à Gossi.

 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La base de Labbezanga. Investie, pillée, brûlée. Wassim Nasr indique au moins une dizaine de tués côté malien. Peut-être des Wagner engagés dans les combats ou pas loin. Notez le butin là et dans le reste du fil :

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,947
    Total Members
    1,749
    Most Online
    maiquel
    Newest Member
    maiquel
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...