Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Boeing


zx
 Share

Recommended Posts

Il y a 13 heures, Kelkin a dit :

Allez, un petit peu plus, au point où on en est, qu'est-ce que ça change ?

(Bon, il est assez improbable qu'un avion reste en marche de façon permanente pendant plus de 51 jours.)

Il y avait eu un truc dans le genre sur l'A350 qui devait être rebooté tout les 149 heures (mais moins gênant, seules les comms étaient affectées du mémoire)

Link to comment
Share on other sites

Le 31/03/2020 à 21:35, Rufus Shinra a dit :

Toi, quand tu veux gagner une discussion, tu y vas sévère.

Boeing-Airbus : la fin du statu-quo ?

Citation

 

Une rupture à venir : la fin du duopole Boeing-Airbus

Toutes les compagnies aériennes ont fortement freiné voir stoppé leurs activités, les tarmacs se remplissent d’avions immobilisés. Mais c’est le marché du transport aérien qui en est chamboulé dans son ensemble. Le monde va entrer en récession, et quand l’épidémie sera passée, le monde aura changé.

Les besoins des compagnies aériennes en avions neufs va fléchir. D’une part parce que la demande en transport aérien va avoir du mal à se relever (pensons à toutes les entreprises qui vont faire faillite, aux millions de chômeurs qui ne voyageront plus), et d’autre part parce que le prix du baril de pétrole brut étant descendu vers les 20 dollars, les avions « économes » et donc plus « écologiques », ne sont plus aussi intéressants d’un point de vue financier.

Autrement dit, les constructeurs Airbus et Boeing vont se retrouver en surcapacité face à une demande anémique : ils auront les moyens de produire plus que ce que demanderont les compagnies aériennes. Et si Airbus est en surcapacité, sur un marché dont la demande va se contracter, cela signifie qu’il pourra construire des avions pour ses propres clients, mais aussi pour ceux de Boeing. Les parts de marché pourraient alors sensiblement varier. Ce qui était inconcevable et impossible il y a un an et quelque devient possible. Avec la crise du 737 Max qui est loin d’être finie, le sol se dérobe un peu plus sous les pieds de l’avionneur de Seattle.

 

 

  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

This Big Boeing 737 MAX Order Cancellation Could Be Start Of A Wave

Citation

Boeing may face greater risks. As the grounding of the 737 MAX stretches past one year, more customers will be able walk away from orders without penalty due to material adverse change clauses that kick in if the plane maker fails to deliver within a year of the agreed date. And compared to Airbus, more of Boeing’s backlog is made up of orders from airlines that ordered more planes than they realistically needed, analysts with the investment bank Barclays estimate.

 

Link to comment
Share on other sites

 

Il y a 11 heures, Picdelamirand-oil a dit :

"Boeing pourrait être confronté à des risques plus élevés. Comme l’échouement de la 737 MAX s’étend au-delà d’un an, plus de clients seront en mesure de s’éloigner des commandes sans pénalité en raison de clauses de modification défavorables importantes qui coup de pied dans si l’avionneur ne parvient pas à livrer dans l’année de la date convenue. Et par rapport à Airbus, une plus grande partie du carnet de commandes de Boeing est composée de commandes de compagnies aériennes qui ont commandé plus d’avions qu’ils n’en avaient vraiment besoin, estiment les analystes de la banque d’investissement Barclays"

Oui en effet et ça continue...

https://a.msn.com/r/2/BB128psa?m=fr-fr&ocid=News

"C'est aussi la bonne décision pour s'ajuster aux réalités du marché actuel alors que nous tentons d'équilibrer l'offre et la demande tout en protégeant la valeur du 737 MAX, particulièrement pour les loueurs d'avions", souligne le géant de l'aéronautique dans un message transmis à l'AFP. 

J'ai dû mal à comprendre ce passage.

Edited by xekueins
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, xekueins a dit :

J'ai dû mal à comprendre ce passage.

Il y a une approche générale de Boeing qui tente d'équilibrer l'offre et la demande. Avec le coronavirus il faut être réaliste et la demande est en baisse. Si Boeing reste sur les productions d'avant la crise ça fera baisser la valeur du 737 MAX qui n'en a pas besoin ==> décision de Boeing d'accepter l'annulation de cette commande.

De toute façon il est vraisemblable que Boeing ne produira pas à la même cadence qu'avant parce qu'en plus il faut qu'il place les avions qu'il a en stock et qu'il a produit en pensant que le marché serait demandeur après la crise du 737 alors qu'il ne l'est plus du fait du Coronavirus. Et que les compagnies ont toute possibilité de prendre prétexte de la non livraison pour annuler leurs commandes en expliquant que ce n'est qu'une partie des compensations. 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Il y a une approche générale de Boeing qui tente d'équilibrer l'offre et la demande. Avec le coronavirus il faut être réaliste et la demande est en baisse. Si Boeing reste sur les productions d'avant la crise ça fera baisser la valeur du 737 MAX qui n'en a pas besoin ==> décision de Boeing d'accepter l'annulation de cette commande.

De toute façon il est vraisemblable que Boeing ne produira pas à la même cadence qu'avant parce qu'en plus il faut qu'il place les avions qu'il a en stock et qu'il a produit en pensant que le marché serait demandeur après la crise du 737 alors qu'il ne l'est plus du fait du Coronavirus. Et que les compagnies ont toute possibilité de prendre prétexte de la non livraison pour annuler leurs commandes en expliquant que ce n'est qu'une partie des compensations. 

Je suis un non initié et donc potentiellement à côté de la plaque. Mais il est bien possible qu'ils aient déjà des plans sous le coude du côté de Boeing pour mettre fin de manière définitive à la production du 737 MAX si jamais la crise liée au covid-19 s'avérait plus longue/rude que prévue. En revanche, quand bien même ils souhaiteraient prendre cette décision, je me demande concrètement quelle serait leur latitude pour l'annoncer. On peut déjà imaginer l'impact sur le cours de l'action et la capitalisation boursière, les capacités d'emprunt de la banque, ou même la capacité pour la Maison Blanche d'accepter une telle annonce en période préélectorale, etc. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Skw a dit :

Je suis un non initié et donc potentiellement à côté de la plaque. Mais il est bien possible qu'ils aient déjà des plans sous le coude du côté de Boeing pour mettre fin de manière définitive à la production du 737 MAX si jamais la crise liée au covid-19 s'avérait plus longue/rude que prévue. En revanche, quand bien même ils souhaiteraient prendre cette décision, je me demande concrètement quelle serait leur latitude pour l'annoncer. On peut déjà imaginer l'impact sur le cours de l'action et la capitalisation boursière, les capacités d'emprunt de la banque, ou même la capacité pour la Maison Blanche d'accepter une telle annonce en période préélectorale, etc. 

Si j'étais à leur place je reprendrais la production de façon très lente en disant que c'est le temps de désengorger les stocks de 737 MAX déjà produit et j'arrêterais la production une fois le stock écoulé ou alors je continuerais à cadence lente le temps de développer un autre appareil pour ce marché.

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Kiriyama a dit :

Est-ce que ce serait possible de transformer les MAX déjà produits en 737 "normaux" et de les vendre ? 

Il faudrait régresser sur les moteurs en en mettant des moins performants et poubelliser les moteurs neufs des MAX. Ce serait pas très rentable.

Au fait tu trouves toujours que Boeing s'en sort bien?

Edited by Picdelamirand-oil
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, herciv a dit :

J'ai vu sur un forum canadien que seul KC-46 était vraiment optimisé pour le F-35. D'où ça vient ?

C'est le seul ravitailleur dont la qualité de fabrication est proche de celle du F-35 ?

À confirmer, mais peut-être que le KC-46 revendique d'être le seul ravitailleur qui ne gaspille pas une partie de ses capacités à emporter des paniers de ravitaillement qui sont inutiles pour pour les F-35A.

Par rapport à un A330MRTT, il doit économiser 2 tonnes de nacelles et une trainée non négligeable... bon, je ne suis pas sur que ce soit suffisant pour faire du KC-46 un meilleur ravitailleur de F-35A que l'A330MRTT.

Et surtout cette "optimisation" à un coût opérationnel non négligeable en interdisant le ravitaillement des avions de l'USNavy ou d'autres pays (dont le Canada, jusqu'à preuve du contraire)

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Le 22/01/2020 à 17:30, LePetitCharles a dit :

Un autre aspect c'est aujourd'hui la probable chute de la valeur de revente des 737 MAX.

En 1990 lors de la précédente crise de l'aéronautique les leasors détenaient 10/20% de la flotte mondiale. Et ils ont été un des principaux facteurs d’aggravation de la crise. Aujourd'hui ils ne sont pas loin de peser 50% de la flotte mondiale. S'ils perdent confiance dans la valeur de revente et/ ou la capacité de relocation du 737 MAX ils n'en achèteront plus voir préférons sortir de la file d'attente ... Et là Boeing n'aura plus le choix que de lancer un remplaçant. Ce qui serait un faux pas stratégique (cf. l'interview dans La Tribune de l'ancien DC d'Airbus).

A noter que la dernière victime de ce syndrome de la valeur de revente ... est l'A380

Je ne sais pas si ça se fait de s'auto citer ... mais quand même

A l'aune du COVID-19, l'impact des leasors va être violent ... Leurs annulations de commandes (cf. la première du genre celle d'Avolon) va entraîner l'annulation de toute les commandes préemptives que beaucoup de compagnies avaient fait. Si on rajoute les clauses MAC ... honnêtement je ne vois pas comment le 737 MAX peut se relever de ça.

Boeing c'est autre chose, je dirais même que Boeing va être sauvé par le COVID. Quel état, quel OMC pourra reprocher aux USA d'apporter une aide financière dans le contexte actuelle ? Aide qu'il aurait été impossible (ou du moins difficile) d'apporter en temps "normal" ...  

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, LePetitCharles a dit :

Je ne sais pas si ça se fait de s'auto citer ... mais quand même

A l'aune du COVID-19, l'impact des leasors va être violent ... Leurs annulations de commandes (cf. la première du genre celle d'Avolon) va entraîner l'annulation de toute les commandes préemptives que beaucoup de compagnies avaient fait. Si on rajoute les clauses MAC ... honnêtement je ne vois pas comment le 737 MAX peut se relever de ça.

Boeing c'est autre chose, je dirais même que Boeing va être sauvé par le COVID. Quel état, quel OMC pourra reprocher aux USA d'apporter une aide financière dans le contexte actuelle ? Aide qu'il aurait été impossible (ou du moins difficile) d'apporter en temps "normal" ...  

Oui mais ils vont sauver un canard boiteux.

Link to comment
Share on other sites

Attendez qu'il y ai un X-eme  épisode judiciaire sur les pratiques commerciales d’Airbus lancé par le DoJ US, ça a fait sauter le management le dernière fois en plus des amendes que Airbus a accepté de payer. Rien n'est simple dans ce dossier qui est aussi extrêmement politique.

Edited by Castor
Link to comment
Share on other sites

Le Dreamliner est à son tour atteint du covid-19 :

https://www.cnbc.com/2020/04/06/boeing-to-suspend-787-production-in-south-carolina-until-further-notice-due-to-coronavirus.html

Citation

Boeing on Monday said it will suspend production of 787 Dreamliner planes in South Carolina because of the coronavirus pandemic, a move that puts all of the manufacturer's production of commercial airplanes on hold.

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 05/04/2020 à 11:39, Kiriyama a dit :

Peut-être redonner confiance dans cet avion, pour que les loueurs aient envie d'en posséder. 

redonner confiance aux loueurs est une chose, redonner confiance aux passagers une autre !  A l'heure d'internet et des réseaux sociaux, je pense que ca va encore causer un moment.  Je vois assez bien des passagers refuser à l'inscription ou à l'embarquement de monter sur 737.  

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Dac O Dac a dit :

redonner confiance aux loueurs est une chose, redonner confiance aux passagers une autre !  A l'heure d'internet et des réseaux sociaux, je pense que ca va encore causer un moment.  Je vois assez bien des passagers refuser à l'inscription ou à l'embarquement de monter sur 737.  

Ou plus probablement une gestion en amont : Adieu Ryanair...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Etant donné le contexte et la probable durabilité/dureté de la crise relative au covid-19, les dirigeants de Boeing doivent commencer à regretter fortement d'avoir continué à produire des 737 Max en attendant une nouvelle certification... Ce choix était compréhensible au regard de la forte demande, il y a encore quelques semaines, en appareils au niveau mondial. Le plus sage serait actuellement d'annuler purement et simplement le programme... sauf qu'il faut maintenant écouler les avions déjà produits et pour lesquels on est de moins en moins sûr que les clients initiaux accepteront la livraison. Bref, ils me semblent un peu pris au piège.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aquaromaine
    Newest Member
    Aquaromaine
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...