On prend les paris, les british quittent,ou pas, l'Europe?  

82 members have voted

This poll is closed to new votes
  1. 1. pensez-vous que les brits vont quitter, ou pas, l'Union?

    • Ils se dégonflent et restent dans l'Europe.
    • Ils ont des "cojones" - des bollocks en fait - et quittent l'Europe.


Recommended Posts

il y a 13 minutes, zx a dit :

bien, j'espère que la city va s'en prendre plein les dents avec le brexit no deal. service financier soumis à autorisation, pas de passe droit, j'aime bien.

 

Sauf bien évidemment s’ils débarquent chez nous !

Non parce qu’on ne veut pas de ce genre d’engeance et de pourriture, sauf s’ils nous font l’amabilité de venir s’installer en France.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux remarques que ces dernières évolutions m'inspirent :

 

1. L'intransigeance et la fermeté européenne, est évidemment pour me plaire. J'ajouterais par ailleurs un excellent sens du timing comme en témoigne les documents communiqués par la Commission au sujet de l'accès au marché financier, et les différents rappels à l'ordre des dirigeants européens ou de Michel Barnier, toujours calmes et jamais hystériques. Je regrette cependant de voir un tel capital politique et une telle unanimité au service d'une punition du RU. Non pas pour le côté punitif (ils l'ont bien cherché après tout), mais plutôt parce que bien d'autres sujets tout aussi graves devraient être traités avec la même force (changement climatique, soft power chinois ou US etc...). Je croise les doigts pour la future Union sans le RU. 

2. Sans vouloir refaire le match du 29 mars 2018 et de la décision des Européens d'accorder un report, est ce qu'on est d'accord pour dire que la position du Président s'est révélée, avec le temps, la plus juste et la plus prophétique ? Le délai accordé n'a pas fait avancer d'un iota la ratification de l'accord côté RU. Pire, il donne aux anglais du temps pour mieux se préparer aux conséquences d'un no deal, ce qui n'était pas franchement l'objectif initialement recherché. Dernier clou dans le cercueil d'une longue tradition de naïveté Européenne ? 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, zx a dit :

bien, j'espère que la city va s'en prendre plein les dents avec le brexit no deal. service financier soumis à autorisation, pas de passe droit, j'aime bien.

Si je ne me trompe pas, le deal actuel ne prévoit pas de passeport financier (le RU demande une totalement autonomie, donc impossible d'accorder le passeport financier). Donc no-deal ou pas, ça ne change presque rien ici. La différence est que le deal prévoit une période de transition (genre 2 ou 3 ans, j'ai oublié). Si no-deal, pas de période de transition, mais il est prévu quelques mécanismes d'exception pour gérer au mieux moins pire.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, olivier lsb a dit :

Deux remarques que ces dernières évolutions m'inspirent :

 

1. L'intransigeance et la fermeté européenne, est évidemment pour me plaire. J'ajouterais par ailleurs un excellent sens du timing comme en témoigne les documents communiqués par la Commission au sujet de l'accès au marché financier, et les différents rappels à l'ordre des dirigeants européens ou de Michel Barnier, toujours calmes et jamais hystériques. Je regrette cependant de voir un tel capital politique et une telle unanimité au service d'une punition du RU. Non pas pour le côté punitif (ils l'ont bien cherché après tout), mais plutôt parce que bien d'autres sujets tout aussi graves devraient être traités avec la même force (changement climatique, soft power chinois ou US etc...). Je croise les doigts pour la future Union sans le RU. 

2. Sans vouloir refaire le match du 29 mars 2018 et de la décision des Européens d'accorder un report, est ce qu'on est d'accord pour dire que la position du Président s'est révélée, avec le temps, la plus juste et la plus prophétique ? Le délai accordé n'a pas fait avancer d'un iota la ratification de l'accord côté RU. Pire, il donne aux anglais du temps pour mieux se préparer aux conséquences d'un no deal, ce qui n'était pas franchement l'objectif initialement recherché. Dernier clou dans le cercueil d'une longue tradition de naïveté Européenne ? 

Je ne serais pas surpris qu'il y ai encore des européens qui souhaitent encore leur accorder des délais ... espérant que les Anglais au bout du compte reviennent dans l'UE.  Possibilité d'embrouille avec les Allemands et les Néerlandais et globalement les nordiques ?

Edited by Lezard-vert

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, olivier lsb a dit :

2. Sans vouloir refaire le match du 29 mars 2018 et de la décision des Européens d'accorder un report, est ce qu'on est d'accord pour dire que la position du Président s'est révélée, avec le temps, la plus juste et la plus prophétique ? Le délai accordé n'a pas fait avancer d'un iota la ratification de l'accord côté RU. Pire, il donne aux anglais du temps pour mieux se préparer aux conséquences d'un no deal, ce qui n'était pas franchement l'objectif initialement recherché. Dernier clou dans le cercueil d'une longue tradition de naïveté Européenne ? 

 

Oui et non. Disons que le report a eu le mérite de montrer à tous que la position française était potentiellement la plus pertinente.

De fait, lors des prochains échanges avec le RU, l’unité européenne devrait être plus facile à obtenir, voire sera renforcée dans sa fermeté, là où une absence de report à la suite de la position française aurait peut-être généré des remous entre européens par la suite, certains reprochant cette fermeté et de ne pas avoir permis d’explorer une autre voie.

Ça aura coûté une élection européenne ainsi que des palabres et des allers-retours, mais ça me semble « un mal pour un bien », de ce que j’en constate aujourd’hui.

 

 

Autre point, le report au 31 octobre négocié entre européens semble finalement aussi avoir été le bon compromis, et c’est intéressant pour les européens eux-mêmes de se prouver que collectivement, ils peuvent s’entendre et pousser dans la même direction sur des sujets complexes (Bon, ça n’est pas la 1ère fois non plus, n’exagérons rien).

Je n’en fais pas un acte fondateur, mais le Brexit est quand même un vrai challenge pour la construction européenne.

Dans les questions de géopolitique et de défense à l’avenir, ça sera nécessairement un point de départ.

 

 

il y a 6 minutes, Lezard-vert a dit :

Je ne serais pas surpris qu'il y ai encore des européens qui souhaitent encore leur accorder des délais ... espérant que les Anglais au bout du compte reviennent dans l'UE.  Possibilité d'embrouille avec les Allemands et les Néerlandais et globalement les nordiques ?

Il n’y a qu’une seule façon de réobtenir un délai :

1) Que le RU le demande ;

2) Que le RU revienne avec une solution crédible pour remplacer le backstop, et qui ne recrée pas de fait une frontière entre les 2 Irlande, s’ils ne veulent pas signer l'accord tel quel .

 

Pour le moment, rien ne laisse penser que c’est la direction prise, peu importe ce que penseraient certains pays européens.

Edited by TarpTent

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, olivier lsb a dit :

Deux remarques que ces dernières évolutions m'inspirent :

 

1. L'intransigeance et la fermeté européenne, est évidemment pour me plaire. J'ajouterais par ailleurs un excellent sens du timing comme en témoigne les documents communiqués par la Commission au sujet de l'accès au marché financier, et les différents rappels à l'ordre des dirigeants européens ou de Michel Barnier, toujours calmes et jamais hystériques. Je regrette cependant de voir un tel capital politique et une telle unanimité au service d'une punition du RU. Non pas pour le côté punitif (ils l'ont bien cherché après tout), mais plutôt parce que bien d'autres sujets tout aussi graves devraient être traités avec la même force (changement climatique, soft power chinois ou US etc...). Je croise les doigts pour la future Union sans le RU. 

C'est ce que dit Macron, et pas que lui, le Brexit bouffe trop de ressource, l'incertitude paralyse.

Citation

2. Sans vouloir refaire le match du 29 mars 2018 et de la décision des Européens d'accorder un report, est ce qu'on est d'accord pour dire que la position du Président s'est révélée, avec le temps, la plus juste et la plus prophétique ? Le délai accordé n'a pas fait avancer d'un iota la ratification de l'accord côté RU. Pire, il donne aux anglais du temps pour mieux se préparer aux conséquences d'un no deal, ce qui n'était pas franchement l'objectif initialement recherché. Dernier clou dans le cercueil d'une longue tradition de naïveté Européenne ? 

Il y avait une différence de fond majeure entre Macron (+ d'autres mais c'est Macron qui le porte le plus) et les autres notamment l'Allemagne mais aussi la commission européenne. Faut pas non plus imaginer que dans les détails techniques du brexit il y a un grand écart, pas du tout, par exemple que l'Allemagne serait nettement moins intransigeante que la France. L'Allemagne se contenterait bien d'un "brexiternité". C-à-d des reports et encore des reports, d'au moins 1 an (2 ans, c-à-d le maximum était envisagé), à la fin les anglais en auront marre, et/ou se rendront à l'évidence, le R-U est mieux dans l'UE, donc annulation du brexit. Macron est contre car même s'il ne se passe rien concrètement, il y a du blabla, de l'incertitude, ça bouffe des ressources, etc. Au dernier report la position française était minoritaire, mais faut pas oublier qu'il faut unanimité pour un report. La France a seulement dit qu'elle n'utilisera pas son véto (c-à-d que s'il n'y a qu'elle qui est contre un report, alors elle rejoint les autres). Donc pour la prochaine demande de report, s'il y a, suffit qu'un seul autre pays rejoigne la France pour => no-deal (sur le papier, si c'est un petit pays la France va évidemment y réfléchir à 2 fois). Je suis convaincu depuis le début que le no-deal sera "déclenché" par l'UE, pas le R-U qui a beaucoup trop à perdre (donc je répète ici que pour moi BoJo bluffe).

Il y a aussi une raison politique forte avancée par Macron. Un brexiternité fait croire que quitter l'UE est sans conséquence, donc que c'est sérieusement à considérer pour se débarrasser de ces "pourris de technocrates à Bruxelles". C'est du "pain béni" pour les "populistes"/nationalistes. D'ailleurs on l'a déjà entendu plein de fois, notamment dans la bouche de MLP : "voyez, on nous a dit que le brexit allait être une catastrophe, alors que non". Également souligné par Macron, ça pose un problème démocratique. Un référendum n'est pas respecté. Pour Macron il n'y a qu'un autre référendum pour annuler le brexit.

Il n'y a aucune intention de punir le R-U chez Macron. Comme le dit, pardon le disait, Theresa May, "brexit means brexit". En quittant l'UE le R-U ne sera pas puni, mais en aucun cas il aura un traitement de faveur car "c'est un ancien membre de l'UE".

Il y a aussi des problèmes liés aux institutions européennes dans le "brexiternité", notamment les parlementaires anglais sont indéboulonnables et indépendants. Donc il faudrait faire comme s'ils s'en vont, alors qu'ils décideront de l'avenir de l'UE.

Je pense que l'Allemagne rejoint petit à petit la position de Macron. C'est pas Macron qui a convaincu, mais pour que le "brexiternité" marche, l'Allemagne a réalisé qu'il faut aussi que le R-U le veuille, or ce n'est pas le cas.

Edited by web123_2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, TarpTent a dit :

Histoire d’être bien certain qu’ils comprennent :

« Une fois le Royaume-Uni devenu un pays tiers, ses entreprises financières ne pourront plus accéder au marché européen sans autorisation.


 

Dans une série de documents adoptés le 29 juillet, elle souligne qu’il n’est pas facile pour les entreprises financières de pays tiers d’accéder au marché européen.

(...) Le porte-parole de l’institution indique que les documents adoptés n’ont rien à voir avec le Brexit ; aucun d’eux ne citant d’ailleurs explicitement le Royaume-Uni. Mais pour plusieurs analystes, comme Nicolas Veron, économiste aux instituts Bruegel à Bruxelles et Peterson aux Etats-Unis, ce lien ne fait aucun doute. « Au Royaume-Uni, il y a eu une série de fantasmes depuis le début du Brexit sur le fait que le pays aurait droit à un régime spécial pour les services financiers. La Commission enfonce donc une nouvelle fois le clou et répète aux Britanniques qu’ils seront logés à la même enseigne que tous les autres pays tiers, à savoir le régime d’équivalence », explique-t-il. »

 

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/07/30/brexit-la-mise-en-garde-deguisee-de-bruxelles_5494890_3234.html

On le sait depuis longtemps. N'y voit aucune remarque désagréable TarpTent.

Ce qui m'étonne depuis le début du brexit est l'optimisme des Anglais. Ils croient, pas tous évidement, mais beaucoup, qu'à la fin il y aura une solution car "on est le Royaume-Uni, une grande nation avec une grande histoire, car on le vaut bien, il ne peut en être autrement voyons !". Ils ont une forte confiance et aussi, disons le, un sentiment de supériorité. Pour eux, l'UE a tellement besoin du R-U, ce cette indispensable nation, que l'UE fera tout pour éviter un no-deal. Pour eux la menace de no-deal ne peut venir que de l'intérieur, pas de l'UE (qui y aurait trop à perdre contrairement au R-U, selon eux). Donc on a vu le parlement anglais perdre un temps fou pour empêché un no-deal "de l'intérieur". Theresa May l'a dit et répété, pour éviter le no-deal, il faut un deal approuvé par le R-U et l'UE. Mais pour nombre de parlementaires anglais, le brexit semble uniquement une affaire nationale.

On voit cette optimisme aussi à la bourse. Oui la livre sterling a baissé ces tous derniers jours. Mais à la bourse ils doivent prévoir. Même si BoJo se révèle pire que prévu (pour moi du moins), il a dit et répété qu'il fallait considérer le no-deal. Il a reprocher mainte fois à Theresa May de refuser d'envisager le no-deal au moins pour peser sur les négociations (elle l'a fait au début avec "no-deal better than bad deal", mais pas longtemps). Quand on a eu l'annonce du gouvernement, qui ressemble plus à un gouvernement Farage que BoJo, la bourse a à peine réagi. Pour moi c'est incroyable.

 

Édit :

L'incroyable optimisme anglais :

 

90 % des exportations des moutons anglais sont pour l'UE.

Edited by web123_2
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens au fait quid des gigots de moutons pas chers qu'on trouve aux rayons congelés avec estampille NZ ? ils rentraient facilement je crois grâce au fait que le Uk était dans l'UE mais maintenant?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 47 minutes, DrWho a dit :

Tiens au fait quid des gigots de moutons pas chers qu'on trouve aux rayons congelés avec estampille NZ ? ils rentraient facilement je crois grâce au fait que le Uk était dans l'UE mais maintenant?

J'en sais rien.

Mais assez douteux comme "exposé".

Ils rentraient parce que le RU était dans l'UE ou parce que le RU l'a demandé à l'UE ? Si c'est une de ces deux options, c'est forcément la seconde.

Avant le CETA on trouvait du bœuf canadien en Europe. Les accords de libre échange ne sont pas obligatoires.

Pourquoi "facilement" ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Capitaineconan a dit :

en sachant que la France rêve de tuer la city...

C'est ma position personnelle, mais je ne parierais pas que ce soit celle du gouvernement. :wink:

 

Il y a 1 heure, web123_2 a dit :

Édit :

L'incroyable optimisme anglais :

 



90 % des exportations des moutons anglais sont pour l'UE. 

Bah*, de toute façon, il ne faut pas manger de mouton, au niveau écolo c'est la pire des viandes, plus mauvaise encore que le beuf :

J7WdSd2.png

Si vous voulez de la viande, mangez du poulet.

 

* comme disent les moutons anglophones.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, web123_2 a dit :

#OnPeutAussiEnRire

Absolument. Au sujet de la livre sterling, cette petite vidéo s'ouvre sur Theresa May. D'aucuns hausseront les épaules... n'a t elle pas quitté Downing Street ?

Pas d'inquiétude ! A la fin de la vidéo arrive celui que tous attendent, avec sa tignasse blonde :happy:

 

Il y a 3 heures, zx a dit :

bien, j'espère que la city va s'en prendre plein les dents avec le brexit no deal. service financier soumis à autorisation, pas de passe droit, j'aime bien.

Je comprends et je partage ce sentiment, mais...

Pas d"illusion. L'activité de la finance casino s'installera tout aussi bien à Paris, Francfort ou ailleurs. Quant à ses conséquences, elles seront toujours là.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, Kelkin a dit :

il ne faut pas manger de mouton, au niveau écolo c'est la pire des viandes, plus mauvaise encore que le beuf

Je ne comprends pas pourquoi. Cela s'explique comment ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

du mouton, j'en mange quasiment jamais :P, je sais maintenant pourquoi, trop anglois

Edited by zx

Share this post


Link to post
Share on other sites
35 minutes ago, Wallaby said:

Je ne comprends pas pourquoi. Cela s'explique comment ?

Rapporté au kg de viande, le mouton est en effet le plus polluant en terme de CO2, il pète et rotte semble-t-il plus qu'un boeuf ou un cochon (du moins en rapport à la taille et au poids de viande produit par bête), son élevage et son traitement du fumier est aussi plus problématique. L'élevage en batterie du mouton est nettement moins répandu que pour le porc ou le poulet, le mouton à donc besoin de nettement plus de surface naturelle ...

Enfin en terme de santé, c'est une viande très grasse, quasiement autant déconseillée pour la santé cardiaque et vasculaire que la viande de porc ... Bref la Nlle Zélande a du soucis à se faire ....

Clairon 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comprends pas bien ... Par quel tour de passe-passe si pas d'accord ?  :huh:

Citation

Brexit: Boris Johnson promet de ne «jamais» rétablir de contrôles physiques à la frontière irlandaise

https://www.lesoir.be/239318/article/2019-07-30/brexit-boris-johnson-promet-de-ne-jamais-retablir-de-controles-physiques-la

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, web123_2 a dit :

Pour eux, l'UE a tellement besoin du R-U, ce cette indispensable nation, que l'UE fera tout pour éviter un no-deal. Pour eux la menace de no-deal ne peut venir que de l'intérieur, pas de l'UE (qui y aurait trop à perdre contrairement au R-U, selon eux)

Il est certain que la classe politique britannique est apparue remarquablement auto-centrée pendant cette affaire.

Je pense particulièrement au parlement. L'effet "bulle" où l'on ne prend en considération que les opinions et vaticinations des uns et des autres, comme si la réalité extérieure - pas seulement à l'étranger, même dans le pays lui-même - n'avait qu'à obéir ensuite à ce que le débat aura produit.

On connaît cet effet ailleurs aussi... Mais il était particulièrement impressionnant dans le cas du parlement britannique parlant de l'accord de sortie.

 

Citation

Quand on a eu l'annonce du gouvernement, qui ressemble plus à un gouvernement Farage que BoJo, la bourse a à peine réagi. Pour moi c'est incroyable.

Je soupçonne deux raisons :

- D'abord, même avec tous les signes, même avec la simple logique, beaucoup de courtiers et gérants de fonds ne sont pas tout à fait sûrs de ce qui va se passer... et si c'était un bluff en fait ? Et si l'UE se couchait ? Les gérants de fonds et autres boursicoteurs sont-ils d'ailleurs si amis que ça avec la logique :mellow: ?

- Ensuite, le jeu de la bourse tel que je le comprends consiste bien à prévoir l'opinion moyenne des autres participants au jeu. Celui qui aura raison trop tôt... pourrait avoir tort de ce simple fait. Surtout si son travail est jugé non à un ou deux ans, mais à un mois voire une heure ! Il est possible qu'un certain nombre de gens aient bien compris ce qui va se passer, mais n'agissent pas encore, parce que les autres participants n'y sont pas prêts

 

Citation

90 % des exportations des moutons anglais sont pour l'UE.

Eh bien les Britanniques vont manger davantage de mouton, voilà tout :tongue:

D'une manière générale, les produits locaux seront moins chers car les producteurs tenteront d'écouler ceux qu'ils auront désormais plus de mal à vendre en UE.

Tandis que les produits importés seront plus chers, à cause des droits de douane, et surtout de la baisse de la livre.

 

Il y a 5 heures, olivier lsb a dit :

1. L'intransigeance et la fermeté européenne, est évidemment pour me plaire (...) Je regrette cependant de voir un tel capital politique et une telle unanimité au service d'une punition du RU. Non pas pour le côté punitif (ils l'ont bien cherché après tout), mais plutôt parce que bien d'autres sujets tout aussi graves devraient être traités avec la même force (changement climatique, soft power chinois ou US etc...)

Il n'y a pas d'intransigeance européenne spéciale sur ce coup.

Ce qui empêche les Européens de transiger n'est pas leur fermeté ni leur "force", mais la simple logique :
1) Il faut une frontière au marché de l'UE
2) L'Irlande veut demeurer dans le marché de l'UE
3) Les accords du Vendredi Saint interdisent toute frontière physique entre Irlande et Irlande du Nord
4) Les Britanniques ont refusé lors des négociations que la frontière du marché de l'UE les englobe, ou encore qu'elle englobe l'Irlande du Nord et pas eux
===> Le point 4 étant en contradiction logique avec les trois premiers, un mécanisme de blocage est indispensable pour "bloquer" la situation jusqu'à forcer les Britanniques soit à demeurer dans le marché de l'UE, soit à accepter une frontière entre Irlande du Nord et Grande-Bretagne. Ce mécanisme de blocage s'appelle le filet de sécurité

La raison pour laquelle l'UE insiste depuis le début sur le filet de sécurité, avec May puis avec Johnson, n'a rien à voir avec une quelconque force.

C'est parce que le RU demande quelque chose d'impossible, que l'UE n'a pas d'autre choix que de refuser.

 

Il y a 20 heures, rendbo a dit :

aalez, un petit clou dans les aspirations de BoJo : https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/brexit-pourquoi-nancy-pelosi-peut-contrecarrer-les-plans-de-boris-johnson-1739399.html 

 « Au cours de nos conversations avec des membres du Parti conservateur, plus tôt cette année, il n’était pas question d’un retour à une frontière dure sur l'île » prévient donc Nancy Pelosi dans le Irish Times. « Cette position n'a pas changé. Tout accord commercial entre les États-Unis et le Royaume-Uni devrait en tenir compte ».

Ça ne devrait pas poser le moindre problème au RU.

Après le 31 octobre, c'est l'UE qui devra établir une frontière physique entre les deux Irlande. Elle sera obligée d'insister pour que la République d'Irlande en construise une, sinon ce sont les 26 autres pays qui établiront cette frontière entre eux et la République d'Irlande, laquelle perdrait une partie des bénéfices de son appartenance au marché de l'UE.

Le RU a toujours dit, du temps de May déjà et Johnson l'a confirmé, qu'ils n'établiront aucune structure de contrôle à la frontière de l'Irlande du Nord.

Le marché de l'UE qui n'a pas de limite claire, qui est ouvert à tous les vents et tous les trafics, c'est un problème de l'UE. Ce n'est pas le RU qui le résoudra pour elle.

 

il y a 8 minutes, jojo (lo savoyârd) a dit :

Voire quelques lignes au-dessus.

C'est l'UE, non le RU, qui devra rétablir des contrôles physiques à la frontière entre les deux Irlande.

Et c'est Leo Varadkar le PM irlandais qui devra soit décider de la construction de ces postes de contrôle, soit décider d'accepter que l'Irlande sera séparée des 26 par des contrôles.

Pas étonnant qu'il l'ait mauvaise :mellow:

Edited by Alexis

Share this post


Link to post
Share on other sites

ouhouhouhouhou.... :bloblaugh:

Citation

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a affirmé mardi à son homologue irlandais Leo Varadkar que son gouvernement était déterminé à ne «jamais» rétablir de contrôles physiques à la frontière irlandaise après le Brexit, a annoncé Downing Street dans un communiqué. Boris Johnson a déclaré que son gouvernement s'engageait «à ne jamais mettre de contrôles physiques ou d'infrastructures physiques à la frontière» entre la province britannique d'Irlande du Nord et l'Irlande, même en cas de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord le 31 octobre, lors d'une conversation téléphonique avec Leo Varadkar, a précisé Downing Street.

Le nouveau dirigeant conservateur a aussi répété qu'il voulait un accord de sortie avec l'UE mais sans le «filet de sécurité» irlandais (ou «backstop»), une solution de dernier recours destinée justement à éviter le retour d'une frontière physique sur l'île d'Irlande, où les 500 kilomètres qui séparent l'Irlande du Nord de la République d'Irlande vont devenir la seule frontière terrestre entre l'UE et le Royaume-Uni.

Mais Leo Varadkar lui a signifié que le backstop était «nécessaire et la conséquence de la décision prise au Royaume-Uni» de quitter l'UE, selon un communiqué de ses services. Le dirigeant irlandais a souligné que l'UE était «unie dans son refus de réviser l'Accord de retrait» conclu avec l'ex-Première ministre britannique Theresa May en novembre. «Des solutions alternatives pourront remplacer le backstop dans le futur (...) mais il reste à identifier des solutions satisfaisantes et à en faire la démonstration», a-t-il ajouté.

paris match

 

Pas du être déçu de la réaction de son homologue le bojo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Boris Johnson a définitivement la cote en Irlande comme en Ecosse :

 

> Ecosse :

« Brexit : pour l'Ecosse, le gouvernement de Boris Johnson est « dangereux »

« Après mes discussions avec Boris Johnson, derrière tout le bluff et la fanfaronnade, c'est un gouvernement qui est dangereux », a tonné Nicola Sturgeon »

https://www.lesechos.fr/monde/europe/brexit-pour-lecosse-le-gouvernement-de-boris-johnson-est-dangereux-1041354

 

> Irlande :

« Brexit: Il faut préparer l'unification de l'Irlande, dit le Sinn Féin

Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a récemment déclaré que la question de l'unification de l'île allait inévitablement se poser si le Royaume-Uni quittait l'Union européenne sans accord le 31 octobre.

Pour Mary Lou McDonald, il est temps de commencer à se préparer à cette unification.

"Des membres de la classe politique nous disent que ce n'est pas le moment de discuter de l'unité irlandaise. Ils ont tort. C'est vraiment le bon moment pour en discuter (...) Le gouvernement doit commencer à en préparer les plans", a-t-elle dit. 

"Le chemin à suivre pour que le Nord soit dans l'UE est clair, c'est l'unité de l'Irlande", a ajouté la dirigeante du Sinn Féin qui doit rencontrer Boris Johnson cette semaine à Belfast.

Lors du référendum de juin 2016 sur le Brexit, l'Irlande du Nord a majoritairement voté (56%) pour le maintien dans l'Union. »

https://www.challenges.fr/monde/brexit-il-faut-preparer-l-unification-de-l-irlande-dit-le-sinn-fein_666866

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Alexis a dit :

Pas d"illusion. L'activité de la finance casino s'installera tout aussi bien à Paris, Francfort ou ailleurs. Quant à ses conséquences, elles seront toujours là

Si tu connais un pays sans "finance casino" qui se porte bien, n'hésite pas à le donner.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, web123_2 a dit :

Si tu connais un pays sans "finance casino" qui se porte bien, n'hésite pas à le donner.

C'est le fait qu'il y ait des pays à finance Casino qui fait que beaucoup d'autres se portent mal.

La City aspire le pognon sans le redistribuer - en tout cas en commençant pas se servir égoïstement et le reste dans la spéculation.

Edited by Lezard-vert

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Alexis a dit :

Je soupçonne deux raisons :

- D'abord, même avec tous les signes, même avec la simple logique, beaucoup de courtiers et gérants de fonds ne sont pas tout à fait sûrs de ce qui va se passer... et si c'était un bluff en fait ? Et si l'UE se couchait ? Les gérants de fonds et autres boursicoteurs sont-ils d'ailleurs si amis que ça avec la logique :mellow: ?

Je trouve que cette raison ne tient pas. La bourse n'aime pas l'incertitude. Quand l'incertitude monte, elle fuit.

Bon, admettons qu'il y a eu un "attendons de voir un peu avant de bouger".

Il y a 13 heures, Alexis a dit :

- Ensuite, le jeu de la bourse tel que je le comprends consiste bien à prévoir l'opinion moyenne des autres participants au jeu. Celui qui aura raison trop tôt... pourrait avoir tort de ce simple fait. Surtout si son travail est jugé non à un ou deux ans, mais à un mois voire une heure ! Il est possible qu'un certain nombre de gens aient bien compris ce qui va se passer, mais n'agissent pas encore, parce que les autres participants n'y sont pas prêts

Là encore ça ne tient pas vraiment. Ce problème existe, mais lorsqu'une cote augmente. Un cote augmente, je suis sûr qu'elle va baisser mais je ne sais pas quand. Dans ce cas je dois vendre juste avant qu'elle baisse, donc j'attends ce moment (en espérant ne pas réagir trop tard car c'est rapide). On en a un exemple typique avec la "bulle internet". Beaucoup savaient que ça allait baisser mais ne vendaient pas car ça continuaient de monter. Pire, les conseillés en porte-feuille ne disaient pas de vendre. Imaginez que votre conseillé vous dites de vendre car c'est surcoté. Vous suivez le conseil. Deux semaines après la cote a encore augmenté de 10 %. Vous allez voir votre conseillé et vous l'engueulez alors qu'il avait raison, c'était surcoté.

Il y a 13 heures, Alexis a dit :

Il n'y a pas d'intransigeance européenne spéciale sur ce coup.

Ce qui empêche les Européens de transiger n'est pas leur fermeté ni leur "force", mais la simple logique :
1) Il faut une frontière au marché de l'UE
2) L'Irlande veut demeurer dans le marché de l'UE
3) Les accords du Vendredi Saint interdisent toute frontière physique entre Irlande et Irlande du Nord
4) Les Britanniques ont refusé lors des négociations que la frontière du marché de l'UE les englobe, ou encore qu'elle englobe l'Irlande du Nord et pas eux
===> Le point 4 étant en contradiction logique avec les trois premiers, un mécanisme de blocage est indispensable pour "bloquer" la situation jusqu'à forcer les Britanniques soit à demeurer dans le marché de l'UE, soit à accepter une frontière entre Irlande du Nord et Grande-Bretagne. Ce mécanisme de blocage s'appelle le filet de sécurité

La raison pour laquelle l'UE insiste depuis le début sur le filet de sécurité, avec May puis avec Johnson, n'a rien à voir avec une quelconque force.

C'est parce que le RU demande quelque chose d'impossible, que l'UE n'a pas d'autre choix que de refuser.

Je vais pinailler. Ce n'est pas forcément impossible (quoique qu'il y a peut-être des règles de l'OMC qui l'empêche). Ce n'est assurément pas dans notre intérêt. Il n'est pas dans notre intérêt d'avoir dans le marché unique un pays qui ne respecte pas les règles. De plus ça crée un précédent, d'autres pays voudront faire comme le R-U.

Il y a 13 heures, Alexis a dit :

 

Ça ne devrait pas poser le moindre problème au RU.

Après le 31 octobre, c'est l'UE qui devra établir une frontière physique entre les deux Irlande. Elle sera obligée d'insister pour que la République d'Irlande en construise une, sinon ce sont les 26 autres pays qui établiront cette frontière entre eux et la République d'Irlande, laquelle perdrait une partie des bénéfices de son appartenance au marché de l'UE.

Le RU a toujours dit, du temps de May déjà et Johnson l'a confirmé, qu'ils n'établiront aucune structure de contrôle à la frontière de l'Irlande du Nord.

Le marché de l'UE qui n'a pas de limite claire, qui est ouvert à tous les vents et tous les trafics, c'est un problème de l'UE. Ce n'est pas le RU qui le résoudra pour elle.

Vu la position de BoJo, l'UE semble partie pour supporter le coût du contrôle des frontières (normalement c'est de la responsabilité de l'Irlande mais l'UE donnera un coup de main). Le RU y gagne de laisser la charge à l'UE ? Ce n'est vraiment pas sûr.

Un ex. de contrôle :
- Bonjour, contrôle des douanes. Vous avez vos papiers ?
- Non.
- Pourquoi vous allez au R-U ?
- Pour m'installer au R-U.
- Très bien, passé. Au suivant !

Le R-U perd donc sa souveraineté dans le contrôle d'une de ses frontières. Il faut les deux pays pour un contrôle de frontière équitable.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
49 minutes ago, Lezard-vert said:

C'est le fait qu'il y ait des pays à finance Casino qui fait que beaucoup d'autres se portent mal.

La City aspire le pognon sans le redistribuer - en tout cas en commençant pas se servir égoïstement et le reste dans la spéculation.

Une vision plutot simpliste de la bourse. 

Avant tout ca permets aux entreprises de pouvoir lever du capital pour pouvoir creer de nouvelles usines etc... et donc creer des emplois.  Ca permets aussi de payer les retraites,  de couvrir les risques pour les compagnies d'assurance, de financer des pret immobiliers etc...

Mais c'est en vogue dans certains milieux politiques et facile de dire que ce sont des mechants sur un mobile paye en mensualites et produit en Chine plutot que de comprendre le fonctionnement de notre monde capitaliste.

Ca me rappelle Brexit qui pretends que tous les problemes en UK sont la faute des autres pays Europeens!

Edited by Lordtemplar
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Lordtemplar a dit :

Une vision plutot simpliste de la bourse. 

Avant tout ca permet a des entreprises de pouvoir lever du capital pour pouvoir creer de nouvelles usines etc... et donc creer des emplois.  Ca permet aussi de payer les retraites de pas mal de monde, couvrir les risques pour les compagnies d'assurance, de financer des pret immobiliers etc...

Mais c'est en vogue de dire que ce sont des mechants sur son mobile paye en mensualite et produit en Chine plutot que de comprendre le fonctionnement de notre monde capitaliste.

Pas simpliste puisque  ma vision est partagée par beaucoup de monde et pas des moindres -  Elle est donc tout à fait respectable -  vision réaliste et concrète du holdup réalisé par le fonctionnement actuel du monde la finance .

Je comprends très bien le fonctionnement et les méfaits du monde capitaliste... t'inquiète 

Edited by Lezard-vert

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,405
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Polanski
    Newest Member
    Polanski
    Joined
  • Forum Statistics

    20,695
    Total Topics
    1,245,008
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries