Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Nouveaux films d'action, de guerre, ..]


Recommended Posts

il y a 10 minutes, Tancrède a dit :

Que tu es mignon de naïveté :tongue:, c'est touchant: Hollywood se fout éperdument de l'Histoire

Ouaip… je ne suis pas mignon en fait.

En revanche, j'ai encore raté ma tentative de me faire comprendre en écrivant un texte ironique :mellow:

carmba--encore-trop-a-droite.jpg

 

il y a 10 minutes, Tancrède a dit :

Ouaif. En attendant, elle a pas frappé le monde par ses victoires, militaires ou autres. Et c'est César qui a "fait" sa carrière, de sa sélection comme "reine de paille" parmi la progéniture de Ptolémée Aulète à la victoire lors du siège d'Alexandrie (l'un des plus incroyables succès de César, même si son plus méconnu). 

Ce ne sont pas les victoires de Cléopâtre sur le champ de bataille qui ont assuré son succès en effet, mais entre autres ses victoires d'un autre type, celles auxquelles je faisais allusion, et il me semblait que ces allusions étaient déjà assez "lourdes"... Caramba, aurais-je encore manqué mon coup ? Pas assez "lourd", à nouveau :huh: ?

Nan parce que le surnom de "bouche d'or" me semblait quand même déjà assez clair ?

 

il y a 19 minutes, Ciders a dit :

Moi je vois bien une romance Cléopâtre/Arsinoë. :happy:

Ah ça… ça, ce serait moderne, coco :happy: !

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Alexis a dit :

Ah ça… ça, ce serait moderne, coco :happy: !

ET ET ET... Arsinoë serait jouée par une actrice... asiatique. Pour le marché chinois. Et parce que qui me dit qu'il n'y avait pas de Chinois en Égypte à cette époque ?

Edited by Ciders
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Ciders a dit :

ET ET ET... Arsinoë serait jouée par une actrice... asiatique. Pour le marché chinois. Et parce que qui me dit qu'il n'y avait pas de Chinois en Égypte à cette époque ?

Le Monsieur, là, il n'est pas content

c4c4310d3b533a665dd30bde887c60eb.jpg

Et les Amérindiens ? QUI te dit qu'il n'y en avait pas à l'époque en Egypte, hein ?

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

3 minutes ago, Alexis said:

 

 

Ce ne sont pas les victoires de Cléopâtre sur le champ de bataille qui ont assuré son succès en effet, mais entre autres ses victoires d'un autre type, celles auxquelles je faisais allusion, et il me semblait que ces allusions étaient déjà assez "lourdes"... Caramba, aurais-je encore manqué mon coup ? Pas assez "lourd", à nouveau :huh: ?

Nan parce que le surnom de "bouche d'or" me semblait quand même déjà assez clair ?

Je suis sans doute trop sérieux quand il s'agit d'Histoire: honnêtement, je n'ai même pas pensé 1 seconde à l'allusion et me demandais sérieusement s'il y avait des références à un quelconque talent d'oratrice chez Cléopâtre... Ce qui, à la réflexion, serait inutile dans un pays comme l'Egypte d'alors, où des monarques absolus se foutaient bien d'avoir à convaincre quelque foule que ce soit. Une bonne avocate pour son cas auprès de César, peut-être, un cas d'autant mieux vendu qu'elle était fine politique? Evidemment, dès que je geeke sur ces sujets, toute allusion graveleuse me passe par dessus la tête. 

Mais je crois néanmoins, même à la réflexion et en sortant du mode geek pour redevenir capable de saisir de telles allusions, que tu sous-estimes l'importance et la puissance d'une idéologie en vogue, surtout dans ce contexte: une féministe ne fera JAMAIS d'allusion à la possibilité même qu'une femme ait besoin de ce mode d'accès au pouvoir, qui par essence se soumet à la "patriarchie": elle ne peut y accéder qu'en étant meilleure, plus maligne et plus forte que ces cons de mecs. Et si tu crois que j'exagère, je t"incite à vraiment envisager le phénomène tel qu'il existe actuellement. 

25 minutes ago, Ciders said:

Moi je vois bien une romance Cléopâtre/Arsinoë. :happy:

Ouais.... Je sens bien que dans le contexte actuel, ce serait vraiment une possibilité: les 2 soeurs s'aimant absolument, seulement séparées par ces vilains patriarches, qui plus est occidentaux, qui débaroulent. Autrement, tout n'aurait été que paix et harmonie entre les deux.... Sans se soucier des horreurs qu'elles se sont faites ou ont essayé de se faire, ni de la haine profonde qu'elles semblent s'être vouées toute leur vie. 

8 minutes ago, Ciders said:

ET ET ET... Arsinoë serait jouée par une actrice... asiatique. Pour le marché chinois. Et parce que qui me dit qu'il n'y avait pas de Chinois en Égypte à cette époque ?

Ils vont peut-être pouvoir caser leur princesse-quota black, pour le coup.... Ou, tant qu'on y est, indienne (d'Inde): ce serait la seule ethnie non moyen orientale tolérable à cette époque, vu l'actif commerce entre le sous-continent et la Mer Rouge.  Mais on se demanderait quand même comment ça pourrait arriver vu le mode de reproduction.... Particulier des familles royales de cette région du monde à cette époque: 90% inceste (essentiellement frères-soeurs, occasionnellement oncle-nièce), 10% diplomatique avec des voisins (Mithridatides et Séleucides/Parthiques). 

Putain, s'ils veulent leurs pharaons blacks, qu'ils nous fassent pas chier et se décarcassent pour écrire un script sur la 25ème dynastie, bordel. C'est pas compliqué, il y a de la matière. Mais les USA étant ce qu'ils sont, garanti que les rôles seraient tenus par des afro-ricains, cad des descendants de bantous d'Afrique de l'ouest, et en aucun cas par des Kushites. Et ils se foutraient bien des critiques en étant tout à fait sourd à leur propre racisme et à,leurs projections pour ainsi dire colonialistes. 

Link to comment
Share on other sites

44 minutes ago, Skw said:

On ne s'offusquait pas tant que cela quand Monica Bellucci jouait Cléopâtre. On parle trop peu du Roman Washing.

 

 

Naaan, c'est bon: elle vient d'Ombrie, soit un peuple colonisé par les Romains. Ca compense, sur l'échelle des olympiades de l'oppression, ou un truc comme ça. 

OK, en fait on s'en fout: on lui pardonne, parce que c'est Monica Belluci (ce qui a une signification pour qui a été ado ou apparenté pendant les années 90), et point barre. Par contre, Elizabeth Taylor doit être "canceled" pour son appropriation culturelle! Et Richard Burton aussi, tant qu'on y est: ce Gallois colonisateur volant un rôle de Méditerranéen! 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Ridley Scott qui va s'atteler a Napoléon avec Joaquin Phoenix dans le rôle de l'empereur.

Ca peut-être du lourd si une vision trop anglo-saxo-centrée ne ruine pas l'ensemble.

 

A quoi s'attendre?

Edited by 13RDP
Link to comment
Share on other sites

7 minutes ago, 13RDP said:

Ridley Scot qui va s'atteler a Napoléon avec Joaquim Phoenix dans le rôle de l'empereur.

Ca peut-être du lourd si une vision trop anglo-saxo-centrée ne ruine pas l'ensemble.

 

A quoi s'attendre?

Il y a 10 ans j'aurais dit "génial, j'attends avec impatience". Et ensuite, Ridley Scott a sorti les suites pourries d'Alien, et son Robin des Bois pour le moins... Douteux. Je me suis toujours pas remis du débarquement de Louis VIII en Angleterre avec des péniches en bois façon LCVP du D Day. 

  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, Tancrède a dit :

Il y a 10 ans j'aurais dit "génial, j'attends avec impatience". Et ensuite, Ridley Scott a sorti les suites pourries d'Alien, et son Robin des Bois pour le moins... Douteux. Je me suis toujours pas remis du débarquement de Louis VIII en Angleterre avec des péniches en bois façon LCVP du D Day. 

C'est un réalisateur qui a une carrière en dents de scie. Pas moyen de savoir ce qu'il va réaliser ou commettre .

Link to comment
Share on other sites

22 hours ago, 13RDP said:

Ridley Scott qui va s'atteler a Napoléon avec Joaquin Phoenix dans le rôle de l'empereur.

Ca peut-être du lourd si une vision trop anglo-saxo-centrée ne ruine pas l'ensemble.

 

A quoi s'attendre?

Bein déjà, Joaquim a 45 ans, Napoléon est mort à 56 ans, donc un peu vieux le Phoenix s'il est censé jouer un Napo en pleine ascension a la vingtaine/trentaine, faudra faire du de-aging Benjamin Button/Irishman. Ça commencera à tourner dans 2-3 ans, il aura 48 ans, Scott a pris du retard sur The Last Duel. Et est-ce qu’il aura la pêche Scott pour un tournage épique, il à 82 ans là maintenant?!

Puis Napoléon mesurait 1m68, Joaquim est un géant avec ses 1m73 :bloblaugh:

Christian Clavier était aussi un peu trop vieux à 48 ans, mais au moins il mesure 1m68 et la mini série si me me rappelle bien parcourait sa vie de 1800 jusqu'à 1821 sainte Hélène donc l'age de Clavier çà passait.

De toute façon un film de rosbifs et des états-uniens sur Napoléon, je me méfie. En plus en format film, faudrait se tenir a deux campagnes max: Campagne d’Égypte (ou Italie), Coup d'État du 18 Brumaire/Sacre, puis troisième coalition/Austerlitz. Le tout pour que ça tienne dans 3h grand max.

Edited by Frencho
Fautes. Liens
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Shorr kan said:

Le seul Napoléon que j'aurais voulu voir c'est celui de Kubrick. C'était l'un de ses projets et il avait accumulé beaucoup de documentations pour ça.

Hélas, on y aura jamais droit :sad:

Quelque part, je me dis que ça devait être sa baleine blanche, et qu'il y a une raison pour laquelle il a fini par ne jamais pouvoir le faire, au-delà des probables hésitations de studios: un sujet comme celui-là s'accommode très mal d'un seul film, surtout pour quelqu'un de passionné par la chose. Soit ça devient un film sur un moment clé, ou quelques moments clés plus ou moins heureusement liés, de la vie du personnage, soit c'est un film-fleuve qui essaie de tout couvrir (genre le Alexandre d'Oliver Stone); dans ce dernier cas, le risque est grand de survoler et de ne satisfaire personne, ni ceux (peu) qui connaissent, ni les néophytes (nombreux). Dans le premier cas, ça ne s'adresse réellement qu'à ceux qui connaissent, donc un très petit public, à moins de réussir l'exercice quasi impossible de rendre ce ou ces quelques moments exceptionnellement éclairants sur tout le reste, le tout dans un format de 2 à 3h grand maximum, et, vu que ça aurait été Kubrick (avec ses ambitions et son perfectionnisme maniaque), pour un budget pharaonique (aussi le seul moyen d'attirer du monde sur un tel sujet, de nos jours: faut que ça crache du visuel grande échelle). Difficile de vendre ça à un studio, même avec le nom de Kubrick, après les années 70. A moins évidemment d'entrer dans le genre spécifique comme "Napoléon, chasseur de vampires/loups-garous/zombies", ou l'autre genre qui marche, "50 shades of Bonaparte" (parce que "Napoléon sur la planète des singes, ça aurait plus été un truc des années 60"). 

Je plaisante et/ou semble pessimiste, mais j'avoue avoir de forts doutes sur un film qui veut vraiment faire "quelque chose" avec un sujet pareil à notre époque qui le connaît si peu et n'a sans doute même plus un grand attrait esthétique pour l'époque (en plus, ce serait un film plein d'hommes blancs): à la limite, je tenterais plutôt l'approche d'une franchise, soit commencer en traitant Napoléon comme un personnage de fiction au début de son "hero's journey", avec un premier film sur son ascension entre Toulon et la nomination pour la campagne d'Italie (ou la première victoire dans celle-ci, pour avoir un grand clash final), émaillé de quelques flashbacks sur la famille et la stigmatisation socioculturelle/linguistique à l'école de Brienne. Rien de plus, même si c'est déjà beaucoup au menu. Et après, si ça marche, une suite. Et une autre... 

Parce que la plupart des traitements du tondu que j'ai vu à l'écran sont mauvais avant tout pour cette raison: on peut se foutre de la gueule de Clavier autant qu'on veut (et c'est mérité), on peut tout critiquer, mais le problème d'un tel perso et d'une telle vie, d'un côté (qui couvre tant de chose, tant de temps et sur tellement de domaines nécessitant de connaître un contexte si immense), et de l'absence de culture du public, de l'autre, est qu'il faut beaucoup de didactisme tout en ayant une histoire à la hauteur du sujet, et des persos qui peuvent vendre le tout. Résultat, le premier problème est le format. Minisérie de quelques épisodes (même une petite dizaine) ou un grand film de 3h, les deux sont insuffisants et présupposent beaucoup du public actuel, dont il faut qu'il soit en nombre parce que ce n'est pas un sujet cheap à traiter. 

1 hour ago, Frencho said:

 

Puis Napoléon mesurait 1m68, Joaquim est un géant avec ses 1m73 :bloblaugh:

Christian Clavier était aussi un peu trop vieux à 48 ans, mais au moins il mesure 1m68 et la mini série si me me rappelle bien parcourait sa vie de 1800 jusqu'à 1821 sainte Hélène donc l'age de Clavier çà passait.

 

La taille, on s'en fout un peu: Napoléon, contrairement à la légende, n'était pas petit pour son époque, et était même plutôt dans la fourchette haute de la moyenne. Donc l'important n'est pas que l'acteur soit proche de la "bonne" taille, mais qu'il soit ce que Napoléon était relativement aux autres personnes qu'il rencontrait, relativement à la taille moyenne des gens dans la rue. Si on veut un mec d'1,68m, ça veut dire qu'on veut un type qui, à l'écran, fera un peu nabot par rapport à son entourage. De même, à l'opposé du spectre, Murat était pas loin d'être un colosse (1,80m, et baraqué: pas anormal alors, mais pas si fréquent) même si, aujourd'hui, il serait dans la fourchette normale de ce côté (pour le reste, il était bien taqué et très vigoureux, donc il ressortirait toujours du lot). Mais pour l'incarner à l'écran, faudrait plutôt un gars d'environs 1,90m (et une grande gueule "naturelle") pour bien souligner le personnage par rapport à d'autres humains actuels. Je me souviens pas bien de la minisérie (mauvais souvenir d'ensemble), mais celui qui y incarnait Murat était vraiment très mal casté: pas grand, maigrichon et sans prestance, il était assez ridicule dans le rôle. 

Edited by Tancrède
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

30 minutes ago, Tancrède said:

Quelque part, je me dis que ça devait être sa baleine blanche, et qu'il y a une raison pour laquelle il a fini par ne jamais pouvoir le faire, au-delà des probables hésitations de studios: un sujet comme celui-là s'accommode très mal d'un seul film, surtout pour quelqu'un de passionné par la chose. Soit ça devient un film sur un moment clé, ou quelques moments clés plus ou moins heureusement liés, de la vie du personnage, soit c'est un film-fleuve qui essaie de tout couvrir (genre le Alexandre d'Oliver Stone); dans ce dernier cas, le risque est grand de survoler et de ne satisfaire personne, ni ceux (peu) qui connaissent, ni les néophytes (nombreux). Dans le premier cas, ça ne s'adresse réellement qu'à ceux qui connaissent, donc un très petit public, à moins de réussir l'exercice quasi impossible de rendre ce ou ces quelques moments exceptionnellement éclairants sur tout le reste, le tout dans un format de 2 à 3h grand maximum, et, vu que ça aurait été Kubrick (avec ses ambitions et son perfectionnisme maniaque), pour un budget pharaonique (aussi le seul moyen d'attirer du monde sur un tel sujet, de nos jours: faut que ça crache du visuel grande échelle). Difficile de vendre ça à un studio, même avec le nom de Kubrick, après les années 70. A moins évidemment d'entrer dans le genre spécifique comme "Napoléon, chasseur de vampires/loups-garous/zombies", ou l'autre genre qui marche, "50 shades of Bonaparte" (parce que "Napoléon sur la planète des singes, ça aurait plus été un truc des années 60"). 

Je plaisante et/ou semble pessimiste, mais j'avoue avoir de forts doutes sur un film qui veut vraiment faire "quelque chose" avec un sujet pareil à notre époque qui le connaît si peu et n'a sans doute même plus un grand attrait esthétique pour l'époque (en plus, ce serait un film plein d'hommes blancs): à la limite, je tenterais plutôt l'approche d'une franchise, soit commencer en traitant Napoléon comme un personnage de fiction au début de son "hero's journey", avec un premier film sur son ascension entre Toulon et la nomination pour la campagne d'Italie (ou la première victoire dans celle-ci, pour avoir un grand clash final), émaillé de quelques flashbacks sur la famille et la stigmatisation socioculturelle/linguistique à l'école de Brienne. Rien de plus, même si c'est déjà beaucoup au menu. Et après, si ça marche, une suite. Et une autre... 

Parce que la plupart des traitements du tondu que j'ai vu à l'écran sont mauvais avant tout pour cette raison: on peut se foutre de la gueule de Clavier autant qu'on veut (et c'est mérité), on peut tout critiquer, mais le problème d'un tel perso et d'une telle vie, d'un côté (qui couvre tant de chose, tant de temps et sur tellement de domaines nécessitant de connaître un contexte si immense), et de l'absence de culture du public, de l'autre, est qu'il faut beaucoup de didactisme tout en ayant une histoire à la hauteur du sujet, et des persos qui peuvent vendre le tout. Résultat, le premier problème est le format. Minisérie de quelques épisodes (même une petite dizaine) ou un grand film de 3h, les deux sont insuffisants et présupposent beaucoup du public actuel, dont il faut qu'il soit en nombre parce que ce n'est pas un sujet cheap à traiter. 

La taille, on s'en fout un peu: Napoléon, contrairement à la légende, n'était pas petit pour son époque, et était même plutôt dans la fourchette haute de la moyenne. Donc l'important n'est pas que l'acteur soit proche de la "bonne" taille, mais qu'il soit ce que Napoléon était relativement aux autres personnes qu'il rencontrait, relativement à la taille moyenne des gens dans la rue. Si on veut un mec d'1,68m, ça veut dire qu'on veut un type qui, à l'écran, fera un peu nabot par rapport à son entourage. De même, à l'opposé du spectre, Murat était pas loin d'être un colosse (1,80m, et baraqué: pas anormal alors, mais pas si fréquent) même si, aujourd'hui, il serait dans la fourchette normale de ce côté (pour le reste, il était bien taqué et très vigoureux, donc il ressortirait toujours du lot). Mais pour l'incarner à l'écran, faudrait plutôt un gars d'environs 1,90m (et une grande gueule "naturell") pour bien souligner le personnage par rapport à d'autres humains actuels. Je me souviens pas bien de la minisérie (mauvais souvenir d'ensemble), mais celui qui y incarnait Murat était vraiment très mal casté: pas grand, maigrichon et sans prestance, il était assez ridicule dans le rôle. 

Hé ho la smiley:bloblaugh:.... t'a pas fais clic :dry:! Je faisais une blague sur la fixette de la taille de Napo, je sais bien qu'il était plus grand que la moyenne de l’époque d'au moins 3 cm, la vache :tongue:!

J'ai plutôt peur que les producteurs hollywokistes post BLM imposent de caler la révolution haïtienne et Toussaint Louverture en lieu de la campagne d’Italie ou Égypte question de montrer comment il était salot Napo avec les noirs, preuve il s'est bien marié avec une négrière!

Edited by Frencho
Link to comment
Share on other sites

4 minutes ago, Frencho said:

Hé ho la smiley:bloblaugh:.... t'a pas fais clic :dry:! Je faisais une blague sur la fixette de la taille de Napo, je sais bien qu'il était plus grand que la moyenne de l’époque d'au moins 3 cm, la vache :tongue:!

J'ai plutôt peur que les producteurs wokistes post BLM imposent de caler la révolution haïtienne et Toussaint Louverture en lieu de la campagne d’Italie ou Égypte question de montrer comment il était salot Napo avec les noirs, preuve il s'est bien marié avec une négrière!

Ouais, y'a des chances que ça soit mentionné sous cet angle... Pour un sujet qui n'a pas dû lui prendre beaucoup de temps ou de bande passante, vu qu'il était focalisé à 200% sur ce qui se passait sur le territoire et à ses frontières, quand "les colonies" étaient, surtout dans la France d'alors (encore plus la France révolutionnaire, qui ne comptait pas beaucoup sur une stratégie mondiale qui aurait nécessité une toute autre marine), un sujet le plus souvent de 3ème ordre; mais si tu formules la chose comme je viens de le faire, les accusations de ramener la chose à un "détail de l'Histoire" vont pleuvoir. 

Mais tant qu'à faire, un réalisateur qui choisirait cet angle "antiraciste" y irait sans doute aussi à la pelleteuse sur une animosité personnelle du tondu pour les noirs, avec Thomas Alexandre Dumas (le père de) comme "exemple" (en omettant les autres officiers noirs ou métis qui ont fait carrière dans la Grande Armée: le racisme y était certainement très présent, tout comme d'autres sectarismes prononcés dans une société très cloisonnée, mais ça n'en a pas arrêté beaucoup).... L'exemple peut être utile, si l'on oublie juste 2 minutes que le dit Dumas avait un tort bien plus grand que d'être métis (ou normand :tongue:, ou noble) , aux yeux de Bonaparte: il était républicain, et publiquement désapprobateur du tondu en une ou deux occasions. Ca lui a valu le même destin que Moreau, si ce n'est que ce dernier a choisi, à temps, l'exil. 

Pour ta blague sur la taille (espèce de sale "tailliste"), j'invoque la Loi de Poe.... 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, Tancrède a dit :

Quelque part, je me dis que ça devait être sa baleine blanche, et qu'il y a une raison pour laquelle il a fini par ne jamais pouvoir le faire, au-delà des probables hésitations de studios: un sujet comme celui-là s'accommode très mal d'un seul film, surtout pour quelqu'un de passionné par la chose. Soit ça devient un film sur un moment clé, ou quelques moments clés plus ou moins heureusement liés, de la vie du personnage, soit c'est un film-fleuve qui essaie de tout couvrir (genre le Alexandre d'Oliver Stone); dans ce dernier cas, le risque est grand de survoler et de ne satisfaire personne, ni ceux (peu) qui connaissent, ni les néophytes (nombreux). Dans le premier cas, ça ne s'adresse réellement qu'à ceux qui connaissent, donc un très petit public, à moins de réussir l'exercice quasi impossible de rendre ce ou ces quelques moments exceptionnellement éclairants sur tout le reste, le tout dans un format de 2 à 3h grand maximum, et, vu que ça aurait été Kubrick (avec ses ambitions et son perfectionnisme maniaque), pour un budget pharaonique (aussi le seul moyen d'attirer du monde sur un tel sujet, de nos jours: faut que ça crache du visuel grande échelle). Difficile de vendre ça à un studio, même avec le nom de Kubrick, après les années 70. A moins évidemment d'entrer dans le genre spécifique comme "Napoléon, chasseur de vampires/loups-garous/zombies", ou l'autre genre qui marche, "50 shades of Bonaparte" (parce que "Napoléon sur la planète des singes, ça aurait plus été un truc des années 60"). 

Je plaisante et/ou semble pessimiste, mais j'avoue avoir de forts doutes sur un film qui veut vraiment faire "quelque chose" avec un sujet pareil à notre époque qui le connaît si peu et n'a sans doute même plus un grand attrait esthétique pour l'époque (en plus, ce serait un film plein d'hommes blancs): à la limite, je tenterais plutôt l'approche d'une franchise, soit commencer en traitant Napoléon comme un personnage de fiction au début de son "hero's journey", avec un premier film sur son ascension entre Toulon et la nomination pour la campagne d'Italie (ou la première victoire dans celle-ci, pour avoir un grand clash final), émaillé de quelques flashbacks sur la famille et la stigmatisation socioculturelle/linguistique à l'école de Brienne. Rien de plus, même si c'est déjà beaucoup au menu. Et après, si ça marche, une suite. Et une autre... 

Parce que la plupart des traitements du tondu que j'ai vu à l'écran sont mauvais avant tout pour cette raison: on peut se foutre de la gueule de Clavier autant qu'on veut (et c'est mérité), on peut tout critiquer, mais le problème d'un tel perso et d'une telle vie, d'un côté (qui couvre tant de chose, tant de temps et sur tellement de domaines nécessitant de connaître un contexte si immense), et de l'absence de culture du public, de l'autre, est qu'il faut beaucoup de didactisme tout en ayant une histoire à la hauteur du sujet, et des persos qui peuvent vendre le tout. Résultat, le premier problème est le format. Minisérie de quelques épisodes (même une petite dizaine) ou un grand film de 3h, les deux sont insuffisants et présupposent beaucoup du public actuel, dont il faut qu'il soit en nombre parce que ce n'est pas un sujet cheap à traiter. 

...

Qui trop embrasse mal étreint. Il faudrait trouver un ou deux moments (avec saut temporel) de sa carrière qui synthétise toutes (ou presque) les facettes du personnage.

Une autre façon d'aborder le sujet serait d'y aller en mode flashback d'un Napoléon exilé à Sainte-Hélène. ça collerait à l'âge de Joaquin Phoenix et ça parlerait mieux à un publique anglo-saxon. Il est d'ailleurs très probable que le scénar se résume à un huis clos psychologique entre Napoléon et Hudson Lowe, le gouverneur de l'ile. Je ne serais pas étonné que ça prenne cette tournure en tout cas.

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Shorr kan a dit :

Il est d'ailleurs très probable que le scénar se résume à un huis clos psychologique entre Napoléon et Hudson Lowe, le gouverneur de l'ile. Je ne serais pas étonné que ça prenne cette tournure en tout cas.

C'est déjà ce qu'on pouvait voir dans "Monsieur N", de mémoire. Même s'il y avait un angle fictionnel qu'on aime ou pas...

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

5 hours ago, Shorr kan said:

Vous oubliez le sexisme du Tondu. C'est encore plus accablant ! Il prête bien plus le flanc de ce coté qu'un supposé racisme*.

* Sachant qu'il en a pris plein la figure lui même depuis Brienne.

Oui, c'est difficile à concevoir, mais c'est une des rares postures caricaturales de Zemmour avec laquelle je peux être un peu d'accord: être Corse, et en plus de noblesse douteuse, dans la France des années 1770-1780, était infiniment pire que d'être un immigré dans la France actuelle. 

Mais pour l'histoire du sexisme, je pige mal: est-ce une vanne? Il était sexiste parce qu'il n'a pas promu de femme au rang de maréchal d'Empire? Ou est-ce sérieux, dans le sens où Napoléon aurait été anormalement "sexiste" dans la société d'alors, et aurait fait quelque chose de particulièrement mal à l'égard des femmes? Mme de Staël ne compte pas pour quel raisonnement que ce soit à ce sujet :laugh:

 

Edited by Tancrède
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Tancrède a dit :

Oui, c'est difficile à concevoir, mais c'est une des rares postures caricaturales de Zemmour avec laquelle je peux être un peu d'accord: être Corse, et en plus de noblesse douteuse, dans la France des années 1770-1780, était infiniment pire que d'être un immigré dans la France actuelle. 

...

 

:laugh:

Il faut dire qu'il n'était pas du genre à se laisser victimiser et n'hésitait pas à rendre les coups. Ces p'tits camarades lui balance des boules de neiges ? Qu'à cela ne tienne ! Il les bombardait avec des boules neiges pleines de cailloux...

 

il y a 2 minutes, Tancrède a dit :

Oui, c'est difficile à concevoir, mais c'est une des rares postures caricaturales de Zemmour avec laquelle je peux être un peu d'accord: être Corse, et en plus de noblesse douteuse, dans la France des années 1770-1780, était infiniment pire que d'être un immigré dans la France actuelle. 

Mais pour l'histoire du sexisme, je pige mal: est-ce une vanne? Il était sexiste parce qu'il n'a pas promu de femme au rang de maréchal d'Empire? Ou est-ce sérieux, dans le sens où Napoléon aurait été anormalement "sexiste" dans la société d'alors, et aurait fait quelque chose de particulièrement mal à l'égard des femmes? Mme de Staël ne compte pas pour quel raisonnement que ce soit à ce sujet :laugh:

 

Il a une collection longue comme le bras de remarques désobligeantes à l'égard de la gente féminine.

C'était pas "méchant" et dans l'absolu c'était un homme de son temps. Mais c'est parfois assez abruptes.

Quant à Mme de Staël il l'aimait bien en fait - et reconnaissait son talent-  mais il ne comprenait pas très bien son hostilité à son égard.

Link to comment
Share on other sites

  • rendbo changed the title to [Nouveaux films d'action, de guerre, ..]

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...