Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

La carto de Noël 

Çà bouge, ça avance, mais est-ce soutenable et à quel prix ? La c'est encore le grand flou. Les frappes en profondeur de poursuivent, j'ai le sentiment que si les Ukr arrivent à percer ce rideau défensif, le reste pourrait assez vite s'écrouler faute de logistique, de commandement, de C2 opérationnel. 

 

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, FATac a dit :

Ben... Globalement, les témoignages WW2 (et après) que j'ai eu l'occasion de voir/lire insistent tous sur la récupération des chassis, des équipements, lorsqu'ils ne sont pas irrémédiablement endommagés, pour les réparer, parfois sommairement, avant de repartir au combat, parfois toujours farcis de trous.

J'entends, MAIS...

La partie électrique, électronique, etc...n'est plus du même monde. D'ailleurs, la réparation se fera sur un temps relativement long dans tous les cas.

Il ne suffira pas que le char avance, ce qui était suffisant mais ne l'est plus. La visée par exemple, la stabilsation du canon, etc....ça ne sort pas forcément indemne d'un coup au but. Rien que le moteur, même de conception rustique, ne doit plus être géré comme en 40. 

Et puis la réparation, au delà du fait une clef de 12 ou bien lus grosse.....les donateurs ont ils seulement des pi-ces pour eux même ? Et à donner à l'UKR ? Il semblerait que les pièces, ce se trouve surtout en desossant les modèles en réserve, alors que la réserve a été donnée pour aller servir prés du Dbiepr, qu'en reste il ?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

lors de la bataille de Hannut en 1940, les formations blindées françaises et allemandes avaient souffert des combats, mais les allemands avaient plus de faculté de réparer leur véhicules (bonus au camp qui occupe le terrrain)... Là la logistique de réparation doit être un enfer avec la multiplicité des modèles... 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Poivre62 a dit :

Des mouvements offensifs ukrainiens également au Nord du front ?? A suivre

 

 

Je pencherai plutôt pour une feinte.

Il est clair maintenant que l'opération au Sud est de grande envergure.

A un moment ils ne peuvent pas se diperser totalement non plus. 

Link to comment
Share on other sites

Encore des cartes:

Je vous laisse regarder le fil original, il y a plus de détails.

Par ailleurs, ils disent aussi que de sources russes, les ukrainiens concentreraient leurs opérations la nuit pour profiter du matériel de vision nocturne fourni en quantité par l'OTAN et dont les russes manqueraient.

 

 

 

 

 

 

 

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Niafron a dit :

Je pencherai plutôt pour une feinte.

Il est clair maintenant que l'opération au Sud est de grande envergure.

A un moment ils ne peuvent pas se diperser totalement non plus. 

Faut voir.  Je ne sais plus qui disait (Goya?) que les UKR n'ont pas encore engagé leur corps de manoeuvre (leurs fameuses 9 + 3 ) et que les attaques en cours reposent, pour l'essentiel, sur les unités qui étaient en ligne (parfois renforcées d'éléments avec matos OTAN). Si c'est vrai, cela veut dire que quelque part, il a une masse de plusieurs brigades en réserve .

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Fusilier a dit :

Faut voir.  Je ne sais plus qui disait (Goya?) que les UKR n'ont pas encore engagé leur corps de manoeuvre (leurs fameuses 9 + 3 ) et que les attaques en cours reposent, pour l'essentiel, sur les unités qui étaient en ligne (parfois renforcées d'éléments avec matos OTAN). Si c'est vrai, cela veut dire que quelque part, il a une masse de plusieurs brigades en réserve .

Ou à la rigueur, ils en sont encore à la phase de sondage et ils décideront au dernier moment où diriger les réserves pour exploitation...

Mais d'un front à l'autre comme ça, me semble un brin ambitieux même si la forme du front donne un net avantage aux ukrainiens pour ce qui est de pouvoir déplacer des troupes d'un point à l'autre.

Link to comment
Share on other sites

il y a 36 minutes, Niafron a dit :

Ou à la rigueur, ils en sont encore à la phase de sondage et ils décideront au dernier moment où diriger les réserves pour exploitation...

Mais d'un front à l'autre comme ça, me semble un brin ambitieux même si la forme du front donne un net avantage aux ukrainiens pour ce qui est de pouvoir déplacer des troupes d'un point à l'autre.

Comme dit @Fanch, c'est la logique même, il faut garder une masse d'exploitation et des réserves pour alimenter le "bréchage". Utiliser les unités qui étaient en ligne pour lancer les attaques, sondages, diversions etc.. ça parait logique.  Quand à savoir comment ils ont disposé les réserves, sur un axe, deux...

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, LBP a dit :

quelle est la signification de cette photo ?

 

 

C'etait le grand jeu concours hier soir dans les réactions à son fil de deviner ce qu'il a voulu dire.

Sachant qu'il n'a pas daigné donner la moindre explication.

En vrai, vu que les Ukrainiens n'en sont quand même pas à avoir atteint la mer d'Azov même si ils ont l'air très optimistes, ça laisse deux possibilités:

- La suggestion que ça va bientôt arriver, le tout agrémenté d'une métaphore sur l'aube qui se lève.

- Si on est plus prosaÏque, ça peut être une opé sur les rives du Dniepr, certains ont même affirmé qu'il s'agirait de la péninsule de Kinbourn à l'embouchure du fleuve.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Pol a dit :

Pour moi, l'offensive principale avec le gros des forces se fera sur le Sud. Mais nous sommes seulement dans une phase "d'ouverture".

Concrètement on ouvre la brèche dans la ligne défensive russe mais pour s'y enfoncer un peu plus tard, en mode "je fonce". Il faudra alors obtenir l'espace nécessaire, obtenir la neutralisation de l'artillerie russe dans le secteur (contre-batterie), obtenir des itinéraires non minées ainsi que dépasser les tranchées. Forcément pour obtenir cette brèche, il va falloir "oser" et accepter le choc, car nous sommes sur une ligne défensive préparée depuis des mois et si les ukrainiens arrivent en 2 semaines à obtenir la brèche, même s'ils y perdent 1000 hommes et 100 blindés, ce n'est pas un épisode qui va durer ainsi sans cesse, ce ne sera pas un long grignotage comme pour la guerre de positions à laquelle on assistait depuis des mois, ou les avancées se faisaient localement, parfois à l'initiative d'un chef de section.

Les ukrainiens mènent sans doute ailleurs le même procédé d'ouverture et ce sera ailleurs qu'ils vont envoyer un premier gros paquet de forces afin que les russes soient bousculés et que ça casse le plan défensif, que ça pousse le commandement à agir (on sait le peu de coordination générale côté russe), à bouger des troupes, renforcer/quitter des positions. Ce sera dans cette manoeuvre que l'Ukraine poussera son offensive principale au Sud avec le gros des unités. La logique voudrait que la percée de diversion se fasse à distance de celle-ci, Kharkiv serai intéressant, tout comme l'aurait été la traversée du Dniepr, qui pourrait quand même se faire, ne serait-ce que par de l'infanterie.

Car soyons réaliste et prenons un peu de distance, les percées ukrainiennes sur les lignes russes se font à un niveau SGTIA en terme de volume. Alors oui on peut repasser en boucle le SGTIA qui a pris un gros coup en faisant croire que c'est ainsi partout, sauf que non, c'est juste un épisode à un endroit. On peut voir ensuite un autre SGTIA se prendre un coup d'arrêt ou quelques drones suicides, oui les russes vont largement communiquer dessus afin de se dire qu'ils anéantissent les ukrainiens, c'est bon pour le moral, mais comme toujours, la finalité d'une bataille ne s'arrête pas à la première perte ennemie, elle se mesure en gains tactiques, stratégiques. Si les russes se vantent d'avoir détruit 10 chars ukrainiens mais que derrière leur ligne défensive est ouverte, ben la désillusion viendra demain quand les ukrainiens vont s'y engouffrer. Ils pourront faire comme les serbes pendant 20-30 ans à ressortir leur victoire d'avoir abattu un F117 comme s'ils avaient vaincus l'Otan sauf que là ce sera du char Léopard, c'est la même mentalité qui persiste côté russe, le symbole toujours le symbole. Il y a les pertes justifiables pour atteindre un objectif stratégique qui donnera un avantage à la guerre, de l'autre il y a les pertes injustifiables pour le symbole, on peut citer Bakhmut, la ville tombée aux mains des russes, qu'est-ce que cela a changé? Rien car rien a été exploité derrière, c'était une bataille isolée et non coordonnée à une stratégie globale.

Donc on sait les ukrainiens engagés dans une grande offensive et il convient d'attendre concrètement un retour et non pas simplement se fier à la sélection d'images de blindés détruits donnés par les russes, quand en face on reste sur un silence opératif afin d'éviter d'offrir à l'ennemi une carte "tactique" permettant d'identifier la stratégie globale.

 

En tout cas, de ce qui transpire pour le moment ( mais encore une fois, prudence ), la résistance russe à l'air inégale d'un point à l'autre.

On avait déjà observé des différences importantes au début de la guerre, les pertes et la conscription n'ont pas du arranger ça.

Partant de là, tester la ligne en plusieurs points ( avec en amont un renseignement de qualité ) semble être une bonne méthode pour les ukrainiens.

On peut imaginer que la ligne va craquer à certains endroits, reste une grande inconnue, la capacité des ukrainiens à exploiter les brèches et celle des russes à monter des contre attaques efficaces.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Le 07/06/2023 à 07:00, CortoMaltese a dit :

C'est une histoire proprement extraordinaire que nous livre Le Monde : celle d'un peloton de 16 soldats ukrainiens ayant brisé l'encerclement de Marioupol pour rallier ... Zaporijjia après une odyssée de 5 jours et 340km à pied à travers les lignes russes ! Le récit vaut son pesant de cacahuètes. 

https://www.lemonde.fr/international/article/2023/06/06/de-marioupol-a-zaporijia-la-folle-equipee-de-soldats-ukrainiens-a-travers-les-lignes-russes_6176319_3210.html

 

Le 07/06/2023 à 09:04, Elemorej a dit :

Merci pour l'article, une bonne âme pour le mettre à dispo?

J'arrive à le voir là (sans technique sournoise) : https://www.letemps.ch/monde/marioupol-zaporijjia-folle-equipee-soldats-ukrainiens-travers-lignes-russes Effectivement ca vaut son pesant de cacahuètes.

Ils sont sympas les civils ukrainiens rencontrés, mais alors même qu'ils ont l'âge d'avoir connu l'époque soviétique, ils n'ont apparemment aucun réflexe de prudence :unsure:

Le cafouillage lors de la jonction ne fait pas très professionnel. Quant à la décision du sergent d'y aller sans coordination, même avec les bérets sur la tête, c'est un risque de se prendre un tir fratricide qui me semble inutile... mais bon, je ne suis pas un vétéran des opérations du SBU dans le Donbass.

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,947
    Total Members
    1,749
    Most Online
    maiquel
    Newest Member
    maiquel
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...