Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Il y a 7 heures, Eau tarie a dit :

Qui dit cela, à part les pro Russes ?

Moi. C'est ce que je perçoit du contexte médiatique actuel et de l'état des opinions occidentales : oui pour soutenir l'Ukraine tant que ça coûte pas grand chose et qu'on écoule nos stocks, mais on va pas passer en économie de guerre et investir 2% de notre PIB pour que les ukrainiens puissent mettre leur drapeau sur la mairie de Tomak, Svatove, ou autres villes exotiques dont personne ne connaissait l'existence il y a 10 mois. 

J'entends beaucoup de "oui, c'est la guerre, ce sera une opération longue, qui durera plusieurs semaines", et on est tous d'accord. Sauf, qu'à ce rythme, les ukrainiens n'auront ni les chars ni les munitions ni rien pour avancer. Vu les réserves ukrainiennes, ça devait être un one shot, rapide et sans trop de casse. Ce n'est pas ce qu'on voit (et je le redoutais), et je ne vois pas dans quel monde les ukrainiens peuvent subir ce genre de niveau de perte pendant plus de quelques jours. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Eau tarie a dit :

qui dit cela, à part les pro Russes ?

Oui avec l'opsec en cours on aura que les sources russes pour l'instant c'est pas dans leur intérêt de crier sur les toits des revers. On savait qu'on leur ferait pas un Kharkiv et un Kershon 2.0 qu'ils allaient ce préparer et s'enterrer et rien ne dit que nous ne sommes toujours pas en phase de déception. Les ukrainiens n'ont pas une mer pour faire du fortitude.

Edited by Connorfra
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Banzinou a dit :

Les hélicos oui (et sans doute en limite de portée), l'aviation c'est moins sûr

 

Les KA-52 s'en donnent a coeur joie, c'est l'environnement idéal pour eux : pas de menace AA, terrain plat facilitant le tir a longue portée, cible assez stationnaire.

Avec leur missiles Vikhr, ils font du tir au pigeon (sur les vidéos publiés, la distance moyenne de tir et de plus de 10km)

Edited by metkow
Link to comment
Share on other sites

2 minutes ago, metkow said:

Les KA-52 s'en donnent a coeur joie, c'est l'environnement idéal pour eux : pas de menace AA, terrain plat facilitant le tir a longue portée, cible assez stationnaire.

C’est la même vidéo qui tourne en boucle non?

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, HK a dit :

C’est la même vidéo qui tourne en boucle non?

Bah ce que j'ai vu surtout là, ce sont des vid d'explosions au milieu de champs vides puis des photos de carcasses limites empilées les unes sur les autres et parquées n'importe comment.

Alors qu'on soit clair hein, je pense sincérement qu'une offensive de ce type contre une position bien défendue est forcément coûteuse, mais j'avoue que j'ai du mal avec les images qu'on nous balance là de suite.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, Niafron a dit :

T'as la source?

Un pote à moi qui bosse dans un domaine qu'on qualiefiera de lié aux images à un gros doute, il pense que le Léo 2 ( au moins ) est une incrustation.

Il a fait une analyse sérieuse de l'image pour dire ça? si oui pouvez vous partager ses conclusions?

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, HK a dit :

C’est la même vidéo qui tourne en boucle non?

j'en ai vu 3 différentes pour ma part, 2 thermal d'attaque contre une colonne et une en vidéo normale d'attaque contre un char tout seul.

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Arland a dit :

Il a fait une analyse sérieuse de l'image pour dire ça? si oui pouvez vous partager ses conclusions?

 

Non.

Il tique sur le Léo, il trouve le rendu dégueulasse, mais il n'est pas sûr à 100% non plus.

Moi ce qui m'étonne c'est de voir les engins regroupés comme ça au même endroit, d'où ma question quant au fait qu'ils aient été déplacés après coup ou tous tapés à cet endroit.

Link to comment
Share on other sites

Aviation russe (info non vérifiée) 
"Des militants ukrainiens ont organisé un point de déploiement temporaire pour 81 détachements militaires des forces armées ukrainiennes dans le secteur privé sur la ligne Svatovo-Kremennaya. Les scouts ont identifié cette position, les pilotes ont lancé une frappe aérienne et l'opérateur de l'UAV a enregistré un coup précis."

 

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Niafron a dit :

Moi ce qui m'étonne c'est de voir les engins regroupés comme ça au même endroit, d'où ma question quant au fait qu'ils aient été déplacés après coup ou tous tapés à cet endroit.

Ou alors les UKR ont font n'imp.

C'est un peu brutal comme ça et je n'aime pas critiquer les gens au front quand je suis tranquillement sur ma chaise. Là j'ai quand même un peu de mal ; leur filer tout ce matos pour voir des colonnes de blindés dans un découvert... Je veux bien que le terrain soit plat, qu'il y ait des champs de mines... mais perdre 4 Bradleys et 1 Leo2 dans un rayon de 20 mètres au deuxième véhicule, cela devrait alerter quand même.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, Pol a dit :

Il n'y a pas d'avancée majeure car il n'y a pas une offensive majeure. On tourne en boucle de deux scènes avec des angles de vues différents, que ce soit au moment du dépliement, au moment ou elle est prise à parti et au moment ou les ukrainiens ont laissés le matériel sur place, largement immobilisé par les mines et que l'artillerie/aviation a terminée.

On est sur des positions défensives établies depuis des mois, on est sur des points attendus, on est sur des espaces ouverts et on est en plein jour.

Pour moi nous sommes entrés dans l'offensive attendue, mais nous ne sommes pas du tout dans un engagement massif. On est dans un forçage sur un ou deux points de la ligne, mais ça reste une avancée "pour voir" comment ça réagit. On n'est pas face à des centaines de scènes de ce genre partout sur la ligne de front, les ukrainiens ont reçus environ 1500 blindés, on va en voir une douzaine de détruit avec les mêmes images qui tournent depuis 3 jours sous différents angles et on va conclure que la contre-offensive est un échec?

Le problème c'est de percer la ligne, c'est de créer le passage et forcément avant de foncer avec toutes vos forces, vous allez tâter le terrain. C'est dangereux, c'est risqué, vous pouvez y subir des pertes, mais c'est ainsi. Ce n'est pas par ce qu'on va y voir des VCI ou des chars occidentaux que cela veut dire que toutes les forces sont engagées, que c'est sérieux et qu'à la première perte il faut tout arrêter et s'agenouiller devant les russes, que l'occident doit cesser d'aider l'Ukraine. Il ne faut pas être sensible de voir du matériel occidental détruit en tombant dans la dramaturgie, le plus dure de la contre-offensive ce sera son début, c'est là qu'il y aura les pertes les plus lourdes, les responsables politiques et militaires ukrainien, avec Zelensky en tête le disent ouvertement depuis un moment que ce sera douloureux. L'important est d'arriver à faire cette brèche qui va permettre de bousculer l'ensemble du dispositif russe. Mais pour moi, on aura droit au moins pendant 2 semaines à des actions de ce genre avant qu'on observe une réelle poussée sur un ou deux points précis du front.

Ce n'est pas comme si les 6 derniers mois avaient été un long fleuve tranquille non plus. Les ukrainiens perdent des dizaines de véhicules tous les jours en ne faisant rien de particulier. Je crois que beaucoup se fourvoient sur les réserves ukrainiennes imaginant qu'ils peuvent se permettre de perdre 10 bradley et 5 léo par jour pendant 2 semaines le temps de trouver la faille. Q

Quand tu as moins de matos de l'ennemi, et aucune perspective sérieuse dans avoir plus que lui un jour, tu dois te concentrer sur des opérations où tu sais que tu peux imposer un ratio de perte à l'ennemi. C'était déjà douteux à Bakhmout, c'est clairement l'inverse là. L'obsession ukrainienne pour le territoire me semble décorrélé du rapport de force réel qui imposerai plutôt à l'Ukraine de faire saigner la Russie coûte que coûte, quitte à perdre 500km² de territoire par mois. Pour moi ils font cette guerre à l'envers depuis 8 mois. C'est un peu le défaut de tous les pays qui se battent sur leur sol. Je ne les blâme pas, on a fait un peu pareil en France en 14-18, Goya en parle très bien. Mais vu de loin, et n'ayant personnellement, dans l'absolu, pas grand chose à foutre de savoir qui contrôle x village vidé de ses habitants dans le Donbass, je pense que les Ukrainiens gagneraient beaucoup à revenir à une stratégie semi-asymétrique, en n'employant leur force blindée qu'en réaction dans des coups tactiques exploitant l'offensive adverse (c'est un peu la non-bataille de Brossolet). Là, ils se prennent pour les américains dans Tempête du Désert sans le matos, ni la supériorité aérienne, ni le savoir faire tactique pour, et contre un adversaire mieux préparé que les divisions de Saddam. 

Edited by CortoMaltese
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Fanch a dit :

Ou alors les UKR ont font n'imp.

C'est un peu brutal comme ça et je n'aime pas critiquer les gens au front quand je suis tranquillement sur ma chaise. Là j'ai quand même un peu de mal ; leur filer tout ce matos pour voir des colonnes de blindés dans un découvert... Je veux bien que le terrain soit plat, qu'il y ait des champs de mines... mais perdre 4 Bradleys et 1 Leo2 dans un rayon de 20 mètres au deuxième véhicule, cela devrait alerter quand même.

Ou alors, c'est une photo bidon, ils n'ont pas été détruits au même endroit, etc...

J'entends tes arguments.

Mais attendons un peu...

Link to comment
Share on other sites

Qui perd quoi ? la valeur c'est l'équipage, les nations qui fournissent le matos donc les US ont un beau catalogue qu'il dilue ou dilueront au fil du temps. Biden l'a répété hier qu'il soutiendrais l'effort Ukrainien autant de temps qu'il le faudra...ceux qui tombent sont pas de nos proches, donc c'est une perte que pour l'Ukraine et qui vit sous perfusion d'autre économie donc ses propres finances n'en souffre pas (encore), ça sera au bilan. Combien de thune pour quel valeur de terrain reconquis. Coté Russe ça doit bien nourrir certaines personnes au delà du prestige ou de l'égo de tenir ses territoires, sans compter qu'abdiquer et ça serait mondialement perçu comme leur fin. Au final ils peuvent se targuer de ternir face à une partie de ce que peut mobiliser en sanction et en armement face au bloc occidental.

Donc les Léo auront des remplaçants, quitte à envoyer quand les US le demanderont du matos de nation qui n'ont pas leur mot à dire quand on leur fait sentir la main sur l'épaule que ce n'est plus un service. Ce conflit dans cette conjoncture aura tellement enrichi de personnes, de groupes...ce serait idiot de finir autour d'une table pour ces gens là. Si cette offensive échoue y a suffisament de jeune ukrainien à entrainer, de matos qu'on filera pour une seconde et une troisième... Puis pour nous comme plus haut ça a été dis, la Pologne serait indigérable même si l'Ukraine tombait entièrement (chose impossible) et que les Russes veuillent venir vraiment plus à l'Ouest (encore chose impossible).. donc pour le moment le drame c'est de voir une série de guerre qui dans des dossiers comportent déjà sa durée en nombre de saison.

En tout cas pensée pour ceux ne rentreront pas chez eux...c'est la seule réalité concrète et regrettable

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Niafron a dit :

Ou alors, c'est une photo bidon, ils n'ont pas été détruits au même endroit, etc...

J'entends tes arguments.

Mais attendons un peu...

Pourquoi vouloir voir des photos bidons ? C'est tiré d'une vidéo, et il y a 50 000 angles différents sachant que c'est une même scène prise à différents moments :wacko:

Oryx à d'ailleurs oublié un ou deux Bradley, sans doute que ça va venir...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Finalement, c'est une scène qui se déroule après
On prend les mêmes et on recommence
4 Bradley de plus
Et avec ceux des autres endroits, je pense que l'Ukraine a perdu 10% de sa flotte de Bradley en une journée... :combatc:

 

Edited by Banzinou
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, CortoMaltese a dit :

Ce n'est pas comme si les 6 derniers mois avaient été un long fleuve tranquille non plus. Les ukrainiens perdent des dizaines de véhicules tous les jours en ne faisant rien de particulier. Je crois que beaucoup se fourvoient sur les réserves ukrainiennes imaginant qu'ils peuvent se permettre de perdre 10 bradley et 5 léo par jour pendant 2 semaines le temps de trouver la faille. 

Mais ils ne perdent pas 10 bradley et 5 léo par jour.

Ils ne cherchent pas la faille, ils vont devoir la provoquer.

Les ukrainiens ont reçus 1500 blindés ces 6 derniers mois que nous n'avons pas vu engagés ou perdus dans ce conflit. Maintenant on a vu une scène filmée sous 10 angles différents (ça ne multiplie pas les pertes) et ou on voit une douzaine d'engins détruits. On a l'impression qu'ils viennent de tout perdre en quelques heures et que cette scène se passerait en ce moment toutes les 10 minutes sur l'ensemble du front. Désolé, mais factuellement nous sommes simplement sur l'observation d'une progression de ce qui serait chez nous un ou deux SGTIA à dominante infanterie. Dans un conflit de haute intensité comme celui en Ukraine, c'est presque rien. Le problème c'est la volonté de vouloir faire de ces images l'illustration d'un scénario qui se répèterait des dizaines de fois par jour partout ailleurs car on s'est mis dans la tête qu'on assiste en ce moment à une offensive majeure de tout ce que possède ou peut mettre en oeuvre l'Ukraine. Alors ils font sans doute des erreurs, le sauvetage ou la récupération d'éléments amenant à un regroupement ou à rouler sur d'autres mines, mais ça doit servir de leçons s'ils ne veulent pas reproduire cela ailleurs.

Moi je vais le redire, il s'agit ici d'une phase préparatoire à l'offensive, une phase de réactions, de tests et de progression dans le no mans land. Cela ne s'est pas passé comme sur des roulettes, ils n'ont pas rejoint la mer d'Azov sans rencontrer un obstacle? Mais qui en doutait? Dans la guerre il faut tester l'adversaire, car il y a toujours un brouillard qui fait qu'on ne sait jamais à quoi s'attendre. Donc oui plutôt que d'envoyer 10 brigades complètes du jour au lendemain en se disant que tout ira bien, auparavant on fait ce genre de petites percées sur la défense de l'ennemi, on va chercher à le détourner de certains endroits.

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

La contre-offensive ukrainienne se précise

Les combats se faisaient plus intenses dans les régions de Donetsk et de Zaporijjia, jeudi, trois jours après le lancement de la première phase de ce qui se confirme être la contre-offensive ukrainienne contre les forces russes.

Par Yves Bourdillon Publié le 8 juin 2023 à 19:50 Mis à jour le 9 juin 2023 à 10:17

Révélation

Cela a vraiment démarré. L'intensité des combats, jeudi, dans les régions de Donetsk, dans l'est du pays, et de Zaporijjia, un peu plus au sud, avec des opérations combinées infanterie-blindés-artillerie, révèle une montée en puissance de la contre-offensive ukrainienne amorcée lundi.

Début d e contre-offensive qu'ont confirmé auprès de médias américains et des Echos des sources militaires ukrainiennes ayant requis l'anonymat. Qui soulignent toutefois qu'il ne s'agit pas d'une vague d'assaut massive, comme l'a été le début de l'invasion russe le 24 février 2022, mais d'un ensemble d'attaques d'ampleur inégale en divers endroits. Le but étant de créer des brèches dans le dispositif défensif et de maintenir les Russes dans l'incertitude sur l'endroit où porterait prochainement l'effort principal.

Des progressions et des revers

Kiev a d'ailleurs prévenu qu'il ne donnerait pas d'indication précise sur les opérations en cours de nature à renseigner Moscou sur ses plans et n'annoncerait même pas officiellement le début de la contre-offensive. La vice-ministre ukrainienne de la Défense, Hanna Maliar, a toutefois confirmé une poussée au sud de Bakhmout, conquise par les mercenaires russes il y a dix jours après dix mois de combats acharnés. Il s'agit vraisemblablement d'essayer d'encercler la ville. Moscou estimait lundi que huit bataillons, d'environ mille soldats chacun, sont impliqués dans les assauts.

L'armée ukrainienne serait aussi à l'offensive près de la ville de Velika Novosylka, ainsi que, de source russe, celle d'Orikhiv. Des blogueurs militaires russes s'inquiétaient aussi de la poussée ukrainienne sur l'axe Tokmak-Melitopol, cette dernière constituant la capitale sous occupation de la région de Zaporrijjia. Cette région est stratégique, car si l'armée ukrainienne parvenait à y avancer profondément jusqu'au rivage de la mer d'Azov, cela permettrait d'empêcher l'approvisionnement de la partie de la région de Kherson, au sud, tenue par la Russie, voire la péninsule de Crimée.

L'Ukraine aurait progressé de 1 à 5 km suivant les endroits mais a vu, selon des sources indépendantes, une de ses attaques repoussée au prix de pertes non négligeable suite à une opération de déminage ratée. L'aviation russe serait entrée en action. De source russe, un char Leopard 2A fourni par l'Allemagne aurait été détruit. Des pertes non négligeables étaient de toute façon prévisible au vu de la puissance des unités déployées de part et d'autre. Moscou aurait mené des contre-attaques limitées dans la région de Lougansk, au nord du front.

 

Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,978
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...