Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

15 minutes ago, Shorr kan said:

J'avais juste oublié que les électeurs ne font pas le compte des promesses de campagnes non tenues et qu'il vivent dans le présent, et ne sont sensible qu'aux impressions du moment. 

Ca, c'est la vision facilement cynique: les électeurs sont structurellement habitués à ne pas croire tant que ça aux promesses électorales, en tout cas pour les élections de ce niveau (pour un maire de ville petite/moyenne, ils tendent à être plus à cheval sur les "détails" et les items politiques stricto sensu). Ils cherchent plus une attitude et un sens de la direction générale dans laquelle un candidat semble aller, soit ce qu'ils peuvent réellement "lire" chez lui à travers tout le tralala, le mensonge, lles coups d'éclat, les saillies, les figures imposées et les promesses et messages creux d'une campagne. La plupart des électeurs tendent à se concentrer sur un nombre limité d'items et de sujets, espérant qu'un ou deux soient adressés sérieusement dans le sens qu'ils préfèrent: peu se font d'illusions pour que beaucoup plus soient traités comme ils le souhaiteraient. Et moins ils sont haut dans la pyramide alimentaire, plus ils sont résignés à un tel état de fait. Un sens général de la direction, et une attitude qui laisse sincèrement penser que le candidat est un peu sérieux dessus. C'est souvent tout. 

Quote

La presse fait peut être feu à tir groupé sur lui, mais ça le renforce. Il en tire son énergie. 

Ca, c'est de la formule générique et abstraite, du grand principe: je suis plus penché sur la réalité pratique où ce mécanismes théorique pourrait fonctionner. Et c'est justement là qu'est l'os pour Trump depuis 4 ans: le terrain où il pourrait faire fonctionner cela lui a été essentiellement interdit, ou déformé à un point tel qu'il ne peut "se vendre", ne peut mettre en valeur ses succès, ou avoir même une fraction de la même chance que ses adversaires de masquer ou minimiser ses échecs, avec en plus des opérateurs médias qui ont activement créé un Trump médiatique fictionnel (matraqué tous les jours et partout) sur lequel ils peuvent plaquer tout ce qu'ils veulent sans possibilité d'être contredits. Médias traditionnels et online, mais aussi GAFA sont de la partie pour lui nier la possibilité de capitaliser autant sur ses succès ou non échecs que sur sa posture d'opposition et de rejet du camp d'en face ou encore sur ce "feu à tir groupé" permanent. Donc je vois mal comment ton mécanisme peut fonctionner en l'absence de possibilité d'aligner ses pions sur ce champ de bataille qui lui est disproportionnellement refusé (au point que c'en est caricatural, jusque sur des points de détail) ou qui est complètement déformé pour surimposer une trame narrative adversariale. 

C'est pas Parler (l'alternative de Twitter, à la croissance impressionnante, mais encore de taille limitée en comparaison avec le zoziau) et d'autres plates formes "alt tech" qui font la différence, et Fox/Sinclair sont par trop petits pour influencer la masse critique nécessaire. Restent Facebook, et dans une moindre mesure Youtube, mais là aussi, il a rencontré des freins, problèmes et postures activement antagonistes des opérateurs pour limiter sa capacité d'impact. 

Donc c'est là que je m'interroge sur la façon dont ça marche concrètement. Ou si c'est peut-être encore plus les médias et les démocrates qui ont, par leurs choix et postures, fait plus campagne contre eux-mêmes tous seuls, sans l'aide de Trump ou cette capacité qu'il aurait à se "renforcer" et contre-attaquer (précisément parce que ses possibilités pratiques de contre-attaque sont handicapées par un terrain médiatique lourdement biaisé et antagoniste). Bref, de ce point de vue là, est-ce que son agitation et son discours à lui pèseraient en fait bien moins que le merdage de ses adversaires qui se décrédibilisent tous seuls comme des grands, malgré tous les avantages institutionnels et circonstantiels possibles et imaginables? 

Link to post
Share on other sites

Biden peut aussi gagner en Pennsylvanie . Le rattrapage dans cet état et le décompte des votes par correspondance est en train de retourner la situation, ce matin avec 77% des suffrages comptés Trump avait une avance de 11pt ou 550k vote, ce soir avec 85% de dépouillé, Trump n'a plus que 4pt d'avance (ou 270k vote). Dans l'état le ratio Biden/Trump sur les votes par correspondance c'est 78%/20%. Il y a encore 1.1m de bulletins à traiter avec une grosse réserve de voix plutôt démocrate.

J'aurai probablement du poster le lien plus tôt mais le site du NYT a une bonne plateforme pour suivre les vote, l'évolution des décomptes au fil du temps, les différents scenarios pour chaque candidat ...

https://www.nytimes.com/interactive/2020/11/03/us/elections/forecast-uncounted-votes-president.html

 

Edited by Castor
  • Like 1
  • Upvote 3
Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, Castor a dit :

J'aurai probablement du poster le lien plus tôt mais le site du NYT a une bonne plateforme pour suivre les vote, l'évolution des décomptes au fil du temps, les différents scenarios pour chaque candidat ...

https://www.nytimes.com/interactive/2020/11/03/us/elections/forecast-uncounted-votes-president.html

 

Merci, il est super ce lien.

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Tancrède a dit :

Ca, c'est la vision facilement cynique: les électeurs sont structurellement habitués à ne pas croire tant que ça aux promesses électorales, en tout cas pour les élections de ce niveau (pour un maire de ville petite/moyenne, ils tendent à être plus à cheval sur les "détails" et les items politiques stricto sensu). Ils cherchent plus une attitude et un sens de la direction générale dans laquelle un candidat semble aller, soit ce qu'ils peuvent réellement "lire" chez lui à travers tout le tralala, le mensonge, lles coups d'éclat, les saillies, les figures imposées et les promesses et messages creux d'une campagne. La plupart des électeurs tendent à se concentrer sur un nombre limité d'items et de sujets, espérant qu'un ou deux soient adressés sérieusement dans le sens qu'ils préfèrent: peu se font d'illusions pour que beaucoup plus soient traités comme ils le souhaiteraient. Et moins ils sont haut dans la pyramide alimentaire, plus ils sont résignés à un tel état de fait. Un sens général de la direction, et une attitude qui laisse sincèrement penser que le candidat est un peu sérieux dessus. C'est souvent tout. 

...

Ben, c'est très exactement ce que je dis !

 

Il y a 1 heure, Tancrède a dit :

...

Ca, c'est de la formule générique et abstraite, du grand principe: je suis plus penché sur la réalité pratique où ce mécanismes théorique pourrait fonctionner. Et c'est justement là qu'est l'os pour Trump depuis 4 ans: le terrain où il pourrait faire fonctionner cela lui a été essentiellement interdit, ou déformé à un point tel qu'il ne peut "se vendre", ne peut mettre en valeur ses succès, ou avoir même une fraction de la même chance que ses adversaires de masquer ou minimiser ses échecs, avec en plus des opérateurs médias qui ont activement créé un Trump médiatique fictionnel (matraqué tous les jours et partout) sur lequel ils peuvent plaquer tout ce qu'ils veulent sans possibilité d'être contredits. Médias traditionnels et online, mais aussi GAFA sont de la partie pour lui nier la possibilité de capitaliser autant sur ses succès ou non échecs que sur sa posture d'opposition et de rejet du camp d'en face ou encore sur ce "feu à tir groupé" permanent. Donc je vois mal comment ton mécanisme peut fonctionner en l'absence de possibilité d'aligner ses pions sur ce champ de bataille qui lui est disproportionnellement refusé (au point que c'en est caricatural, jusque sur des points de détail) ou qui est complètement déformé pour surimposer une trame narrative adversariale. 

C'est pas Parler (l'alternative de Twitter, à la croissance impressionnante, mais encore de taille limitée en comparaison avec le zoziau) et d'autres plates formes "alt tech" qui font la différence, et Fox/Sinclair sont par trop petits pour influencer la masse critique nécessaire. Restent Facebook, et dans une moindre mesure Youtube, mais là aussi, il a rencontré des freins, problèmes et postures activement antagonistes des opérateurs pour limiter sa capacité d'impact. 

Donc c'est là que je m'interroge sur la façon dont ça marche concrètement. Ou si c'est peut-être encore plus les médias et les démocrates qui ont, par leurs choix et postures, fait plus campagne contre eux-mêmes tous seuls, sans l'aide de Trump ou cette capacité qu'il aurait à se "renforcer" et contre-attaquer (précisément parce que ses possibilités pratiques de contre-attaque sont handicapées par un terrain médiatique lourdement biaisé et antagoniste). Bref, de ce point de vue là, est-ce que son agitation et son discours à lui pèseraient en fait bien moins que le merdage de ses adversaires qui se décrédibilisent tous seuls comme des grands, malgré tous les avantages institutionnels et circonstantiels possibles et imaginables? 

L'élément que tu cherches et qui te manques pour compléter l'équation, c'est qu'il n'est pas une victime passive des medias mais est au contraire le catalyseur du torrent de merde médiatique.

C'est un bon client pour la presse - au sens large - le mec qu'ils aiment détester, et lui en tire profit pour imposer son omniprésence médiatique : comme disent les américains, il n'y a pas de mauvaises publicités.

Il lance des polémiques à répétition en sachant très bien qu'elles seront amplifiés. Et pendant que tout le monde ce concentre sur ses outrances, personne ne se soucie de sa gouvernance.

C'est tout bénef. Surtout qu'il bénéficie de relais efficaces dans les "médias alternatifs", qui même s'ils n'ont pas les moyens de la presse mainstream,  le mettent en contact direct avec sa base sans passer par le filtre des médias traditionnels et le rendent impossible à censurer ou à court-circuiter, pas même par son parti.

Edited by Shorr kan
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, Héliphas a dit :

Au Névada, aucune évolution, ils sont bloqué à 75% du dépouillement, y a un soucis ?

 Non, ils se laissent juste un peu plus de temps que les autres pour le dépouillement des mail-in ballots reçus depuis le jour du scrutin. Ça a été indiqué plus tôt. Les résultats pourraient tomber d'ici quelques heures.
Tu peux même être spectateur (et surveillant) d'un dépouillement local, si l'envie t'en prend :

 

 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Il y a un mois, histoire de muscler un peu plus mes connaissances de comptoir, j'avais regardé cette émission afin de comprendre les collèges électoraux, d'où venait le système, quels problèmes il posaient, pourquoi un système semblant aussi imparfait et injuste pouvait perdurer de nos jours... 

Les pires élections de l'Histoire aux U.S.A. | L'Histoire nous le dira #125 D’où est venue l’idée d’un Collège électoral? Comment est-ce que ça fonctionne? Et quelles ont été les élections où le Collège électoral a produit les résultats les plus inusités?

Révélation

 

HS il y a sur cette chaine une grosse série sur la Révolution Française. Elle a été regroupée  en un seul gros reportage : La Révolution française des origines à 1795 | L'Histoire nous le dira (regroupement de toutes les vidéos du reportage fleuve, soit 2h44, l'intégrale de la Révolution française ). Il est passionnant, plein d'anecdotes, et... et ça peut s'écouter comme un podcast si vous avez une tâche qui ne mobilise pas votre cerveau 

Edited by rendbo
  • Thanks 3
Link to post
Share on other sites

Un avocat, représentant les républicains en France, explique la facilité de la fraude électorale (les boites des votes par correspondance ne sont pas sigillées ou surveillées) :

 

Edited by Zalmox
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, rendbo a dit :

HS il y a sur cette chaine une grosse série sur la Révolution Française. Elle a été regroupée  en un seul gros reportage : La Révolution française des origines à 1795 | L'Histoire nous le dira (regroupement de toutes les vidéos du reportage fleuve, soit 2h44, l'intégrale de la Révolution française ). Il est passionnant, plein d'anecdotes, et... et ça peut s'écouter comme un podcast si vous avez une tâche qui ne mobilise pas votre cerveau 

Merci, j'ai tout regardé du coup, en vitesse x2 ça va vite et ça reste très écoutable, c'est pas mal. Je ne comprends pas les downvotes cela dit.

Link to post
Share on other sites

L'écart se réduit en Pennsylvanie et même en Géorgie. Le décompte des votes par correspondance pèse lourd ,selon un journaliste 75% des votes par correspondance sont démocrates (et urbains, effet covid probablement).

 

Edited by debonneguerre
Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Zalmox a dit :

Un avocat, représentant les républicains en France, explique la facilité de la fraude électorale (les boites des votes par correspondance ne sont pas sigillées ou surveillées) :

 

Merci Zalmox.

En effet, si les votes par correspondance (on parle bien de ceux-là ?) restent sans protection, c’est problématique d’autant qu’il n’y a peut-être pas de registres pour comparer le nombre de votes réellement parvenus ds les délais et ceux dépouillés. Mais ça paraîtrait énorme, il s’agit là de ba-ba.

De quels «autres états » parle t il ? Difficile de faire des vérifications sans savoir.

Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, debonneguerre a dit :

L'écart se réduit en Pennsylvanie et même en Géorgie. Le décompte des votes par correspondance pèse lourd ,selon un journaliste 75% des votes par correspondance sont démocrates (et urbains, effet covid probablement).

La Pennsylvanie a toujours voté démocrate, en 2016 Trump n'avait eu que 40 000 voix d'avance. Sur les Etats des grands lacs c'est un peu la même chose, au Michigan il ne l'avait emporté que de 10 000 voix...  

il y a 1 minute, Hirondelle a dit :

En effet, si les votes par correspondance (on parle bien de ceux-là ?) restent sans protection, c’est problématique d’autant qu’il n’y a peut-être pas de registres pour comparer le nombre de votes réellement parvenus ds les délais et ceux dépouillés. Mais ça paraîtrait énorme, il s’agit là de ba-ba.

De quels «autres états » parle t il ? Difficile de faire des vérifications sans savoir.

Il semble qu'en France il y a aussi des relais chargés de relayer la merde trumpiste :rolleyes:

  • Upvote 4
Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Fusilier a dit :

Il semble qu'en France il y a aussi des relais chargés de relayer la merde trumpiste :rolleyes:

Ca n'est pas spécifiquement "trumpiste" ça, c'est un thème des républicains tous ensemble ! depuis un bout de temps.

Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Tancrède a dit :

 

Donc... hypothèses?

 

Le reliquat de la génèse même de son élection : rejet des insiders (que Biden incarne un peu malgré lui)

Posture "so américan" l'économie avant tout nike la pandémie!

Posture internationale qui parle aux classes populaires les plus touchées par les effets induits de  la mondialisation.

Capacité à agréger les différents courants de la droite américaine traditionnaliste et crispation face aux antifas.

Sa plus grosse erreur, s'être coupé d'une partie du vote féminin par ses sorties misogynes

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, debonneguerre a dit :

Capacité à agréger les différents courants de la droite américaine traditionnaliste

Au niveau national il y a, à cette heure, 3,5 millions d'écart en faveur des démocrates, et c'était déjà  le cas avec Clinton vs Trump. Les républicains, et Trump en particulier, n'existent que grâce  à la répartition "inique" (au regard de la démographie actuelle) des grands électeurs et des sénateurs.

L'appartenance partidaire est relativement rigide "on est républicain ou démocrate de père en fils"  

 

Link to post
Share on other sites

@Fusilier , @Boule75

Peut-etre pas que républicaines, les tentatives d’intox, ou alors les ânes sont devenus niais (hihi).

La fraude existe et existera. En démocratie, il doit nécessairement  y avoir un consensus pour s’accorder sur le fait que compte tenu des méthodes et de la réglementation, elle ne sera de toute façon que très minime. Ce consensus est renforcé par les recomptages et les recours judiciaires.

Et là, on a un acteur qui clairement en ballec’ du consensus. S’il doit gagner sur un tas de ruines fumantes, il essaiera de gagner. C’est là où il est très dangereux.

Avec le système fédéral, c’est quand même compliqué à obtenir. C’est pourquoi je m’attendrais à un système électoral en acier trempé. Et je ne suis pas compétent pour savoir si c’est le cas ds chaque Etat. On nous dit que la Floride a blindée ses méthodes depuis 2000. Les autres ?

 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

https://www.theguardian.com/us-news/2020/nov/04/us-election-takeaways-biden-trump-polls

Dans l'ensemble, les sondages se sont révélés grossièrement trompeurs, surestimant la force de Biden dans chaque État encore plus que la force d'Hillary Clinton en 2016. Les principaux instituts de sondage ont raté la cible dans de nombreux endroits, par des nombres élevés à un chiffre, et les sondages au niveau des districts les plus granulaires étaient encore plus éloignés. Alors que les analystes des sondages s'étaient mis d'accord sur des conclusions claires après 2016 sur ce qui était cassé et comment le réparer, il est difficile de savoir comment l'entreprise de sondage pourrait être sauvée cette fois-ci. Dans le Wisconsin, de nombreux sondages étaient à 10 points de la cible et en Floride à 8 points de la cible. Ailleurs, les sondages ont semblé un peu plus précis.

Les démocrates ont été largement déçus par les votes de bas de bulletin, avec leurs rêves de majorité sénatoriale ne tenant qu'à un fil. Ils ont conservé leur majorité à la Chambre des représentants, mais ont réussi à perdre quelques sièges. Ils semblent s'emparer de certaines législatures, comme dans le Michigan, tout en se faisant souffler dans d'autres endroits où l'on pensait qu'ils avaient une chance de gagner, comme au Texas. Il s'agit d'une élection où il est difficile de caractériser un patchwork de résultats nationaux qui a vu des reprises démocrates éblouissantes dans des endroits comme l'Arizona et potentiellement la Géorgie, mais des revers ailleurs et un échec évident à consolider la vague bleue de 2018. Les progressistes ont également déploré la force électorale évidente de M. Trump, se demandant comment combattre le trumpisme à l'avenir tout en lançant un appel à ses électeurs, dont une solide minorité d'électeurs hispaniques de différentes origines. Selon les sondages de sortie des urnes, M. Trump a gagné les électeurs blancs de 15 points, soit la même marge qu'en 2016.

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, debonneguerre a dit :

Capacité à agréger les différents courants de la droite américaine traditionnaliste

Ça ça m’étonne : il est un peu tagué show biz Donald, non ? Faire une prière vite fait avant un meeting ça suffit ?

Link to post
Share on other sites

https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/etats-unis-en-californie-uber-a-remporte-sa-course-7040403

Le géant du numérique a obtenu par référendum l’annulation d’une loi adoptée en janvier. Il permet aux géants de la réservation de voitures avec chauffeurs que ces derniers restent des travailleurs indépendants. Et de passer outre une loi de janvier, qui obligeait à les reconnaître comme employés, avec les conséquences qui en découlent : assurance chômage et maladie, congé familial…

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Castor a dit :

J'aurai probablement du poster le lien plus tôt mais le site du NYT a une bonne plateforme pour suivre les vote, l'évolution des décomptes au fil du temps, les différents scenarios pour chaque candidat ...

https://www.nytimes.com/interactive/2020/11/03/us/elections/forecast-uncounted-votes-president.html

Petite question après visionnage du schéma exposant les différentes possibilités de victoires pour les deux camps. Que se passe-t-il si les 2 candidats ont exactement le même nombre de grands électeurs et que l'on se trouve dans la situation d'égalité (3 % de probabilité, bien que cette estimation soit en fait plus théorique que réelle, c'est-à-dire ne considérant pas la probabilité des candidats de l'emporter dans chaque états restant en jeu, si j'ai bien compris) visible sur la figure ?

Edited by Skw
Link to post
Share on other sites

 

à l’instant, Hirondelle a dit :

Ça ça m’étonne : il est un peu tagué show biz Donald, non ? Faire une prière vite fait avant un meeting ça suffit ?

Il a laissé plané le flou sur l'avortement, il est religieux à ses heures, raciste un peu aussi, une pointe de misogynie, et le côté LAW and ORDER qui va bien devant les antifas. AHMA ne pas sous-estimer les effets collatéraux des émeutes BLM et actions/discours des antifas qui n'existaient pas trop auparavant sur la scène médiatique (sauf erreur). Ca ratisse large à droite il s'en est jamais caché.

Ce n'était pas une liste exhaustive des raisons d'une persistance du vote Trump , juste des pistes, il doit y en avoir bien d'autres.

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,560
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,130
    Total Topics
    1,387,079
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...